Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -32%
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ ...
Voir le deal
749.99 €

Poudlard me voilà (Flashback)

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Poudlard me voilà (Flashback)
Mar 14 Fév - 19:35
Le grand jour était arrivé mais Nicholas avait peur. Il allait quitter pour la première fois sa mère celle qui l'avait éduqué depuis sa naissance de manière solitaire sans ce père ingrat qui l'avait abandonnée alors qu'elle était enceinte de lui. Pour Nicholas du haut de ses 11 ans il était l'homme de la famille, le seul garçon de la maison. Sa mère n'avait jamais refait sa vie et il avait peur ainsi en quittant sa mère que celle-ci ne dépérisse. Un petit garçonnet de 11 ans boudeur avait donc préparé ses affaires hibou, sac mais ne voulait pas sortir de sa maison. « je ne veux pas y aller maman je veux rester avec toi ». Le ton doux de sa mère qui s'agenouilla devant lui « mon fils, il est temps pour toi de te rendre à Poudlard, les prochaines vacances tu reviens, ne t'inquiètes pas tout se passera bien je sais que tu angoisses, tu as peur de connaître personne mais tu es un grand garçon et tu t'en sortiras comme tu t'en es toujours sorti d'accord ? »

Après moultes discussion Nicholas accepta de suivre sa mère, non sans traîner des pieds. Le voyage jusqu'à la voie 9 ¾ se fit en silence. Celui-ci était de temps en temps rompu par les paroles de sa mère qui lui montrait de ci de là l'environnement et ce jusqu'à l'arrivée à la gare. Des enfants dans tous les sens, des cris voilà ce qui résumait au mieux ce qui se passait dans cette gare. Il suiva sa mère toujours boudeur jusqu'à ce pilier où elle lui dit « bon fonce droit devant, tu vas voir c'est magique » lui dit elle au creux de l'oreille.

Non mais là ça dépassait l'imagination, comment un simple pilier pouvait le faire arriver vers la locomotive qui desservait sa fameuse école, il fallait pas pousser quand même. Soupirant il courut, ferma les yeux au moment de percuter le mur. Mais ce mur il ne les percuta pas il continuait même à courir et entra en collision avec une personne qui aussitôt se mit à lui hurler dessus « non mais tu vas bien regardes où tu vas à la fin » ; la jeune femme était bien plus grande que lui, Nicholas interdit ne sut que répondre..

Il était toujours dans la même gare mais désormais tout semblait changé. Sa mère mit sa main sur son épaule et lui dit « tu as réussi du premier coup je suis fière de toi Nicholas. Désignant la locomotive elle lui dit « tiens voilà ce qui va t'amener à Poudlard. Un regard vers sa mère, puis un nouveau regard vers l'engin, il était comme impressionné. Hasardeux, il se tourna vers sa mère les yeux embués de larmes et lui dit « maman merci j'espère te rendre encore plus fière de moi ».

Nicholas et sa mère n'étaient jamais des experts en au revoir aussi ceux ci furent écourtés rapidement par eux deux. Montant dans un des wagons il s'installa seul dans un compartiment éloigné. Quelques autres élèves vinrent s'installer à ses côtés mais Nicholas ne parla pas il préférait regarder par la fenêtre, y compris durant le voyage. Nul échange. Ceux qui voudraient le connaître devront l'amadouer pour cela. Lui habituellement séducteur n'était pas dans son élément de prédilection. Il n'était pas en territoire connu et ne se sentait pas suffisamment à l'aise pour laisser libre cours à son naturel.

Arrivé au château il laissa ses voisins de compartiment sortir ; un dernier regard vers sa place, sa valise bien en main il se dirigea vers le moyen de transport qui devait les emmener au château. Il faisait sombre et froid. Nicholas frissonna un instant. Mais où était il donc tombé. Déjà des groupes se formaient autour de lui. Il fallait vraiment qu'il se détende sinon on le prendrait réellement pour un poltron de premier ordre. Ressaisis toi Nicholas si tu veux que ta mère soit fière de toi, montre leur qui tu es.

Un timide sourire s'installa sur les lèvres du petit garçon, hasardeux envers les plus grands et encore plus envers les enfants de son âge. Bon niveau prise de confiance ce n'est pas gagné se dit il pour lui même. Qu'importe ses réflexions le château était désormais face à eux. Magnifique simplement. Sa mère lui en avait parlé mais maintenant qu'il se trouvait devant il était comme subjugué. Faisant tomber sa valise, un plus grand le percuta. Aucune excuse, qu'importe ce n'était point dramatique il n'allait pas faire un esclandre pour si peu après tout... le garçon était déjà loin passant les portes du château sans un regard en arrière pour lui-même.

Rapidement il suivit le chemin du « grand », pénétra dans la grande salle. L'émerveillement du jeune homme ne cessa point. La directrice prit la parole souhaitant la bienvenue à eux-même ainsi qu'aux anciens. Nicholas angoissait quelque peu sa répartition. Peu lui importait la maison dans laquelle il tombait, le choixpeau lirait son caractère pour sûr peut être même que le choixpeau le connaitrait mieux qu'il ne se connaissait lui même pour ça il en était persuadé. Au fur et à mesure que la file avançait et son tour se rapprochait il se posait la question Serpentard ? Gryffondor, Poufsouffe ? Gryffondor ? Aucune des maisons ne le rebutait particulièrement... du moins il n'en savait pas assez pour haïr les autres.

Puis il entendit « Nicholas Montre ». C'était à lui. S'asseyant sur le tabouret, il vit l'adulte venir avec le choixpeau entre les mains. Il se sentait la risée de tous subitement. Seul sans ami jusque là il avait peur de la décision. Quelle maison saurait l'accueillir et lui fournir des amis pour le mettre en confiance ?

Il sentit le choixpeau s'agiter sur sa tête, remuer avant le hurlement de ce dernier « serpentard ». Les préfets l'accueillirent à bras ouvert. Nicholas était ému quelque peu. La maison des serpents l'accueillaient. Quelques regards de défiance à son égard. Ainsi les maisons se vouaient une guerrre au vu de leur attitude.

Qu'importe Nicholas s'installa au milieu des autres serpentards et attendit. Si serpentard était sa maison ainsi soit il... Nicholas se détendait peu à peu au milieu des hurlements et un sourire plus franc apparaissait sur ses lèvres. Tous comme ses autres camarades de maison il se levait à chaque désignation de serpentard. Peu à peu il se détendit et participa au banquet de rentrée mais toujours discret et effacé...


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Flashback] Everybody Wants To Rule The World
» [Flashback 2015] 1st day in Hogwarts
» France te voilà enfin [PV Nicholas Montre]
» [flashback] You are so beautiful (PV Gwendoline)
» [RP Solo- Flashback] De l'avenir

Poudlard me voilà (Flashback)

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: