Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Jeu 10 Déc - 18:15
ft Gwendoline Mirena
Jeudi 16 novembre, après les cours.
Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie.

Aujourd'hui n'était pas un jour facile pour Aaron. Et depuis qu'il s'était levé ce matin, il savait que la journée serait longue et difficile. Déjà à ce moment-là, en voulant sortir de son lit, il s'est emmêlé les jambes et les bras dans ses couvertures et est tombé la tête la première au pied du lit de son camarade de dortoir le plus proche. Ce dernier avait grogné de se faire réveiller ainsi. Rien qu'avec ça il avait su que ce ne serait que le début. Il était même intimement persuadé qu'une divinité supérieure lui en voulait. Ou que quelqu'un avait fait une poupée vaudou à son effigie et que ce quelqu'un s'amusait à tester toute sorte de chose. Parce que si ça n'avait été que ça, tout serait bien allé ! Mais non. La suite est arrivée au petit déjeuner quand il s'est fait bousculer et que son bol de chocolat se renversa sur son uniforme. Heureusement, d'un simple sort il retrouva sa propreté. Le jaune et noir se félicita pour ne pas avoir oublié sa baguette magique.

Le cours d'étude des moldus, son seul cours de la journée, ne s'est pas montré plus calme. Et heureusement que son directeur de maison ne lui en tint pas rigueur pour le matériel cassé parce que sinon le môme aurait écopé d'un avertissement ou d'une sanction pour couronner sa journée. Bénie soit le professeur Nightingale. Vraiment.

Pendant la permanence, Aaron se tint à carreau et ne fit que lire. Il était tout bonnement hors de question qu'il fasse ses devoirs ne sachant quelle catastrophe cela engendrerait. Le gamin avait un mauvais karma en ce jeudi et sa maladresse se montrait en forte hausse. Plutôt que de prendre le taureau par les cornes, le deuxième année préférait se faire discret.

Dans cette optique le garçon passa ses deux heures tranquillement. Sans aucune maladresse -qui ne lui était de toute façon pas habituelle. L'idée que quelqu'un lui ait jeté un sort pour qu'il soit autant gauche avait frôlé son cerveau mais il l'avait rejeté. Déjà ça voudrait dire que c'est un membre de sa maison et il n'avait aucun ennemi chez les Poufsouffles. Et si c'était une farce, il y aurait plus de moqueries. Donc ce n'était que de son fait et Aaron ne savait pas si c'était mieux ainsi ou non.

Alors qu'il pensait prendre l'air quelques minutes et aller dans sa salle commune pour se poser dans un coin tranquille ensuite, probablement un fauteuil près de la cheminée. Cette dernière avait un effet apaisant même s'il ne faisait pas particulièrement froid. Le troisième enfant de la fratrie O'Connor aperçut son grand frère plus loin dans le parc de Poudlard. Un énorme sourire fendit son visage et lui mangea les joues. Oubliant toutes les précautions prises jusque là, le Poufsouffle s'empressa de courir pour retrouver son aîné. Et ce qui devait arriver arriva. Aaron se prit bêtement les pieds dans une pierre plus irrégulière que les autres et s'étala de tout son long dans l'herbe. Le seul point positif c'est que la verdure aura amorti sa chute. Il n'imaginait pas le résultat de sa chute s'il avait atterri sur le chemin de gravier un peu plus loin. Puis en passant la phase de choc, le gamin tenta de se relever avant de grimacer de douleur. Il ne remarqua la paire de chaussure devant son nez que lorsqu'il rouvrit les yeux après sa grimace. « Je déteste définitivement le jeudi. » Ce dernier point régirait désormais sa vie. Son grognement servait plus de mantra pour se détendre qu'autre chose. Même si ça ne semblait pas être le meilleur.

Se souvenant qu'il se trouvait toujours allongé et qu'il pouvait penser à tout ça plus tard, le Poufsouffle se releva. Tant pis pour la douleur. Une fois de nouveau sur pied il remarqua enfin que la paire de chaussures aperçue plus tôt appartient à quelqu'un. Que ce quelqu'un n'avait sûrement rien loupé du spectacle qu'il venait d'offrir et qu'il se sentait terriblement gêné maintenant. Heureusement que le gamin n'avait pas crié le nom de son frère pour attirer son attention, parce que ce serait celle de toutes les personnes présentes qu'il aurait eu. Il n'osait pas imaginer son état s'il l'avait fait. Il pariait tout de même sur l'arrêt cardiaque.

En rassemblant tout le courage qui restait en lui, Aaron osa regarder le propriétaire des chaussures. Ah, la propriétaire. Le môme se trouvait face à une demoiselle, de Serdaigle vu l'écusson et la cravate qu'elle portait. Et plus âgée que lui apparemment. Heureusement pour lui, elle ne semblait pas se moquer de lui.


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Ven 11 Déc - 17:54

Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie


Gwendoline Mirena | Aaron O'Connor




-----------------------------------------------


La journée avait plutôt bien commencé pour Gwendoline, elle avait pu faire la grâce matinée dans son lit jusqu’à environ 9 heures pour ensuite se rendre à son cours de Botanique à 10h avec les Poufsouffles. La bleue et bronze avait par ailleurs apprécié ce cours pour une fois : et oui s’agissant seulement d’un cours théorique, la Serdaigle avait pu participer et faire donc gagner des points à sa maison. Peut-être aurait-elle eu moins de chance, si le cours du jour aurait été de la pratique. Ou encore pire, si le cours de la journée aurait été avec les Serpentards. Non pas pour ne pas voir son ami Freddy mais la voir elle, Gwendoline en avait presque envie de vomir à cet instant précis.

Mais le pire dans tout ça, c’était de pensée à elle. Pourquoi, cette folle était toujours dans son esprit à croire qu’elle l’a hantée presque partout et ça en devenait particulièrement pénible et lassant à la longue. Par chance, à 12h sa journée était donc terminée, et elle allait enfin pouvoir se reposer et de se détendre sans penser à cette peste de première de Queen.

La Serdaigle passa presque toute l’après-midi dans sa salle commune à lire un roman policier. Roman qu’elle finit par ailleurs assez rapidement ce qui arriva donc arriva : Gwendoline ne savait donc plus quoi faire et il était seulement 15 heures de l’après-midi. Après quelques soupirs incessants, la bleue et bronze se dirigea dans son dortoir afin de chercher quelques affaires pour sortir dehors.

Elle sortit donc une fois du dortoir après avoir récupéré son écharpe et son bonnet dans son armoire. Elle traversa donc la salle commune sans un regard, et quitta la tour de Serdaigle pour se rendre au parc et respirer un peu l’air frais. Par chance, elle ne la croisa pas, la journée allait donc être un peu plus joyeuse du moins, elle l’espérait au fond d’elle-même. Avant, de sortir, Gwendoline avait emprunté un livre à l’une de ses camarades, de ce fait, elle s’empressa donc de le commencer tout en marchant dans l’inconnu puisqu’elle ne regardait donc pas où elle allait.

La bleue et bronze s’arrêta un moment au beau milieu du parc trop intéressée par son livre, ne sachant pas ce qui allait se produire par la suite. Elle était si passionnée par ce qu’elle était en train de lire qu’elle ne remarqua pas la personne qui courait en sa direction et qui termina son chemin sur le sol pile en face de ses chaussures. Gwendoline releva la tête pour voir d’où pouvait bien provenir le bruit qu’elle avait pu entendre suite à la chute de la personne ou de la chose qui était tombée. Ne voyant rien en face d’elle, elle opta pour regarder par terre. Un jeune garçon y était, il avait les cheveux blonds. Elle put l’identifier un peu mieux lorsque ce dernier se releva, uniforme avec la cravate jaune et noir, il devait forcément être à poufsouffle. Il semblait également plus jeune qu’elle et paraissait également particulièrement gêné suite à ce qui s’était produit. Pensant que la jeune fille se moquerait de lui, il ne broncha pas mais Gwendoline n’était pas comme ça, elle ne riait pas lorsque les autres se faisaient mal ou qu'ils se retrouvaient dans une position ou situation particulièrement gênante, en revanche une personne aurait pu agir ainsi. (Je ne citerais pas son nom) Gwendoline suite au silence qui s’était installé en profita donc pour le rompre et pour s’adresser au jeune garçon :

« Salut, ça va ? tu ne t’es pas fait trop mal ? »dit-elle en souriant

Suite à ces derniers mots, Gwendoline cherchait des yeux un banc où elle et le jeune garçon pourraient s’asseoir au cas où il s’était vraiment fait mal histoire qu’il se repose ou je ne sais quoi. Gwendoline n’était pas le genre de fille à laisser se débrouiller quelqu’un dans une situation comme celle-ci. Elle repensa à son ami de Gryffondor qu’elle avait pas mal aidé depuis qu’ils s’étaient tous les deux connus en première année et elle le retrouvait en ce jeune garçon. Par chance elle aperçue un banc qui n'était pas  très loin d’eux. Ainsi, elle lui proposa d'aller s'asseoir tout en lui indiquant le banc.

« Si tu veux on peut aller s’asseoir un peu ?»

C'est à ce moment précis, que la Serdaigle pensa à une chose, elle avait oublié de se présenter. Elle finit par le faire avant que le jeune garçon ne prenne la parole et qu'il ne lui demande :

"Au fait, je m'appelle Gwendoline enchantée et toi comment t'appelles-tu"


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Lun 28 Déc - 19:18
ft Gwendoline Mirena
Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie.

Pour reprendre contenance le jeune homme dépoussiéra légèrement ses vêtements. C'était toujours du temps qu'il se donnait pour se reprendre et essayer d'avoir l'air un minimum sûr de lui. Seulement le strict minimum. Il en résulta un petit sourire timide qui faisait plus office de rempart face à la moquerie qui pourrait venir qu'autre chose.

Ainsi, son visage se peignit de surprise en constatant qu'aucune remarque ne semblait vouloir venir de la jeune fille et qu'en plus elle prenait la peine de lui demander si ça allait. Bon ce qui est logique en temps normal. Mais ce jeudi étant maudit, il fallait s'en méfier comme la peste. Prudemment il testa sa mâchoire puis voyant qu'elle n'avait pas subit de dommage, le gamin lui rendit la politesse. « Salut. » Puis autant être honnête tout de suite, s'il avait quelque chose de grave ça pouvait fortement lui porter préjudice. « Pas vraiment non. » Puis pour voir s'il avait mal quelque part le Poufsouffle fit un pas sur le côté. La grimace sur son visage illustra parfaitement que c'était bien le cas. « Faut croire que mes genoux ont morflé... » En espérant que ce soit les seuls.

Aaron vit sa camarade chercher quelque chose des yeux. Il ne savait pas trop quoi mais la réponse ne tarda pas à arriver quand la demoiselle lui proposa d'aller se reposer sur un banc. La proposition ne se refusait pas et le gamin acquiesça simplement d'un mouvement de tête. Ça il pouvait faire sans risquer une douleur traîtresse. Puis avant de s'avancer en direction du banc promis, la Serdaigle se présenta. Gwendoline. Le môme offrit un sourire innocent avant de répondre. « Enchanté Gwendoline, moi c'est Aaron. »

Ne souhaitant pas rester planté là, le deuxième année amorça le mouvement pour marcher en contenant le plus possible la grimace que lui inspirait la douleur dans ses genoux. Heureusement que le banc n'était pas loin parce qu'il aurait laissé tomber sinon.

Le calvaire ne dura pas, une fois assis avec les jambes étendues, la douleur s'atténua doucement. Remarquant seulement que la jeune fille lisait avant son vol plané, le garçon s'excusa pour l'avoir interrompu. « Je suis désolé pour t'avoir coupée dans ta lecture. » Ne voyant pas quel en était le titre et ne souhaitant pas épiloguer trop longtemps sur sa magnifique chute, Aaron enchaîna sur ce sujet. « Tu lisais quoi d'ailleurs pour être autant prise dedans ? » Le gamin n'était pas féru de lecture, mais il aimait bien les histoires biens ficelées de temps en temps.


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Dim 24 Jan - 16:35

Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie


Gwendoline Mirena | Aaron O'Connor




-----------------------------------------------


Gwendoline fut assez surprise du regard du jeune garçon, à croire qu'il s'attendait à ce qu'elle se moque de lui. Or la jeune Serdaigle n'était pas comme certaines personnes (dont je ne citerais pas le nom). Elle lui avait gentiment proposé de s'installer sur l'un des bancs suite à sa chute. Ce dernier avant d'acquiescer regardait l'état de ses genoux, à en voir l'état ils en avaient vu de toutes les couleurs. Ils se dirigèrent rapidement tous les deux vers le banc en question tout en se présentant l'un des l'autre.

Gwendoline hésita d'ailleurs un moment, en voyant le jeune garçon galérer jusqu'au banc mais finalement elle ne dit rien préférant le laisser, après tout peut-être qu'il n'aurait pas voulu de son aide. Pendant ce temps, Gwendoline s'installa tranquillement avec le jeune garçon, son livre plaquait contre sa poitrine pendant que le jeune garçon récupérer.
Après quelques minutes de silence qui s'était installé, le jeune garçon s’excusa rapidement de l'avoir interrompu dans sa lecture. Gwendoline le rassura donc :

« Oh ne t'inquiète pas, je continuerais plus tard ».

Il s’intéressa ensuite au livre qu'elle était en train de lire juste avant le « petit incident ». en effet, Aaron venait de lui demander ce qu'elle était en train de lire, peut-être qu'il s'intéressait lui aussi à la lecture ?

"Toi aussi tu aimes la lecture ? C'est un roman Policier que j'ai emprunté à la bibliothèque. Je viens de le commencer donc je peux pas trop te raconter. Et toi tu aimes quel genre de livre ?"dit-elle en s'adressant à Aaron.

"Ce n'est pas ta journée on dirait ? je me trompe." "Tu voulais rejoindre quelqu'un au fait ? Ah moins que tu te rendais en cours non ?"
dit-elle d'un air curieux.

Spoiler:
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Lun 8 Fév - 20:04
ft Gwendoline Mirena
Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie.

Vraiment, être assis ainsi à cet instant se trouvait être la meilleure chose qu'il ait pu lui arriver. Ses jambes n'étaient ni trop pliées, ni trop tendues. Ce qui soulageait grandement ses genoux. Le gamin parierait presque sur la future couleur de ceux-ci. Rouge, violet, bleu puis jaune. Parce qu'il commençait à cumuler de l'expérience en matière de chute depuis qu'il était petit. La tristesse de la maladresse.

Le fait que le deuxième année ait interrompu Gwendoline ne semblait pas déranger cette dernière. Elle enchaîna d'ailleurs rapidement sur le sujet de la lecture. Avec un certain entrain. Aaron ne savait pas s'il devait s'en sentir flatter ou en avoir peur. Il détourna d'ailleurs le regard pour répondre aux questions de la Serdaigle. « Je ne suis pas spécialement fan de lecture non. » Puis il ajouta rapidement avant d'éventuellement décevoir son interlocutrice « Mais quand c'est bien écrit, ça passe tout seul. ». En quelque sorte. Dit comme ça, on pourrait croire qu'il parle de nourriture. Okay, ça vaut aussi pour la nourriture. Surtout. « J'aime particulièrement ceux qui parlent de quidditch ! » Et ça c'était totalement vrai. Le gamin avait même regardé la brune droit dans les yeux pour le lui dire. Rien de plus véridique. Le sourire de pure joie qu'il lui offrit en évoquant son sport préféré ne pouvait décemment pas être feint.

Le Poufsouffle prit le temps d’ausculter ses bras pendant qu'il se trouvait assis. Il ne manquerait plus que ses derniers soient comme ses genoux. De toute manière il ne pensait pas échapper à un séjour, certes rapide, mais séjour tout de même à l'infirmerie.

La nouvelle interrogation de la jeune fille le surprit légèrement. Ça se voyait à ce point sur sa tête qu'il passait une mauvaise journée ? Malgré tout le môme offrit un petit sourire avant d'acquiescer. « Ouais carrément pas la mienne. J'en viens même à vouloir maudire le jeudi. » Le garçon n'allait pas épiloguer. Après tout il ne se plaignait pas à des inconnus. Inconnue. Mais ça ne change rien. « Je comptais rejoindre mon frère. Mais finalement le dortoir c'est un bon plan aussi. » Après. Quand il se sera relevé et qu'il aura trouvé la force d'affronter Mister Wordworth. Aaron n'aimait pas du tout l'odeur qui régnait dans l'infirmerie.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Mar 9 Fév - 18:15
[quote="Gwendoline Mirena"]

Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie


Gwendoline Mirena | Aaron O'Connor




-----------------------------------------------


La Serdaigle passait un bon moment avec le jeune garçon de Poufsouffle qu'elle venait de rencontrer. En parlant de cette rencontre, qui aurait cru que Gwendoline rencontrerait un élève de Poudlard de cette façon. Bien que ce n'était pas la meilleure des journées pour celui-ci, Gwendoline essaya de la rendre intéressante. Bon parler de lecture me diriez-vous n'est pas spécialement intéressant mais pour la jeune fille c'était quelque chose de très important.

Gwendoline l'écouta calmement et posément. Elle ne le coupa pas jugeant que cette dernière action pourrait être très impoli. Aaron n'était pas spécialement un grand fan de lecture mais cela ne dérangea pas Gwendoline, après tout chacun à ses propres goûts en matière de lecture. Et puis d'un côté, il avait un peu raison, tout dépend du livre en question certains se lisent plus rapidement que d'autres et certains sont d'un ennui profond qui ne donne pas du tout envie de lire. Quand bien même Gwendoline écouta tranquillement Aaron jusqu'à ce qu'il dise le mot magique surtout aux oreilles de Gwen. Alors comme ça, il aimait lire des livres qui parlent de Quidditch. Dans sa tête, Gwen pensa donc que le jeune garçon apprécier ce sport. Faisait-il partie de l'équipe de sa propre maison ? Elle était sûre d'une chose, le jeune garçon avait dû sûrement voler une fois dans sa vie surtout à Poudlard où le terrain est ouvert pour chaque élève, en particulier pour les équipes qui souhaiteraient s’entraîner.

Ça y est, l'esprit de Gwen dérivait sur le Quidditch. Cependant elle l'écouta terminer. Décidément il était très drôle ce garçon. Il préférait le dortoir plutôt que de rejoindre son frère, mais bon en même temps si ce n'est pas sa journée, la petite n'a rien à lui dire ni à lui envier. Mais à en voir ces blessures, le jeune garçon allait sûrement faire un passage rapide à l'infirmerie. Gwen n'était jamais allée à l'infirmerie et elle ne voudrait pas y aller surtout si c'était pour passé une nuit dedans enfermé et entouré de lits et de murs blanc. Mais avant cela, autant continuait à passer un excellent moment et rien de mieux pour faire cela que de parler de Quidditch.

« Alors comme ça tu aimes les livres de Quidditch. Je suis sûre que tu aimes plus ce sport que les livres j'ai raison ? » dit-elle d'un ton amusé. « Moi aussi j'adore le Quidditch, tu es dans l'équipe de ta maison ? Tu as un poste que tu préfères en particulier ? »


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Ven 4 Mar - 17:26
ft Gwendoline Mirena
Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie.

Le deuxième année vit tout de suite que lorsqu'il aborda le sujet du quidditch, la Serdaigle montra plus d'intérêt. Quelque chose sur son visage venait de changer. En bien. Quand à savoir quoi, aucune idée. Mais peu importait. Il avait trouvé un sujet qui semblait autant intéressant pour elle que pour lui. Ce qui repousserait donc, à son plus grand plaisir, son entrevu avec l'infirmier. Pourquoi donc le corps humain n'a pas de régénération cellulaire comme certaines créatures magiques. Ce serait vachement pratique. C'est totalement ce que ce disait le gamin. Et en prime, le must du must, ça éviterait tout passage à l'infirmerie. Le paradis !

Le ton amusé ne vexa pas le Poufsouffle. Après tout la demoiselle avait clairement vu juste. Aucune raison de ne pas confirmer. « Totalement. C'est intéressant d'apprendre l'histoire du quidditch. Mais le pratiquer c'est mille fois mieux. » Le tout avec de grands gestes. Forcément. On est passionné ou on ne l'est pas ! Il n'y a pas besoin de réfléchir pour savoir dans quelle catégorie se place Aaron.

La question suivante ne posa aucun problème au gamin. Un peu naïf sur les bords pour le coup. Il ne pensait pas que ce pouvait être un piège pour avoir des infos sur son équipe. Lui-même ne réfléchissait pas ainsi. Aucune raison d'être mesquin quand on partage une même passion. Non ? Et puis vraiment la brune ne semble pas avoir de mauvaises intentions alors il n'y a aucun problème à lui répondre. Peut-être que si elle avait été à Serpentard il aurait pris une seconde de plus pour réfléchir. Pour arriver à la même conclusion de toute façon. Il n'en doutait pas. « Je fais parti de l'équipe de ma maison oui. Mais en tant que remplaçant uniquement. Ce qui n'est déjà pas mal en soi pour un deuxième année comme moi. » Le gamin adorait les matchs d'entraînement. Le reste de l'entraînement un peu moins. Comme tous en fait. Mais son capitaine semblait clairement plus sympa que celle des Gryffondors. Trop intimidante la demoiselle.

Quant au poste, le sien lui plaisait particulièrement. Il n'avait pas cherché à voir si autre chose lui plairait ou lui conviendrait mieux. Poursuiveur c'est cool. « Poursuiveur pour mon poste. Et toi ? » Parce qu'il était curieux de savoir pour Gwendoline.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Dim 6 Mar - 15:18

Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie


Gwendoline Mirena | Aaron O'Connor




-----------------------------------------------


Gwendoline était ravie d'avoir trouvé un sujet de conversation qui lui plaisait tant à elle qu'à son interlocuteur. Ce sujet n'était autre que le Quidditch, la brune adorait ce sport tellement qu'elle avait passé les sélections de Quidditch avec brio et qu'elle faisait donc partie de l'équipe de Serdaigle en tant que poursuiveuse. Elle était également très amusée en voyant Aaron s'exprimait avec des grands gestes, décidément ce petit garçon appréciait beaucoup ce sport et il en était même passionné à en voir les yeux qu'ils faisaient lorsqu'il parlait du Quidditch.

Gwen aussi était une vraie passionnée, depuis qu'elle faisait partie de l'équipe elle s’entraînait beaucoup non seulement pour être utile, mais aussi pour rivaliser avec sa pire ennemie Hope batteuse de l'équipe de Serpentard. Décidément Gwen détestait cette fille et elle n'était pas prête à l'appréciait ou encore être son amie. Elle écouta tranquillement le jeune Poufsouffle parler. Il faisait partie de l'équipe de sa maison en tant que remplaçant ce qui était déjà pas mal pour un deuxième année. Gwen quant à elle était titulaire de son équipe. Ensuite, il lui parla de son poste dans l'équipe. Il était poursuiveur, tout comme Gwen ce qui la fit automatiquement sourire.


« Moi je suis poursuiveuse titulaire dans l'équipe de Serdaigle depuis cette année seulement. Ça fait longtemps qu'on n'a pas eu d'entraînement d'ailleurs mais j'irais sur le terrain histoire de m’entraîner un peu. Si tu veux on pourra y aller ensemble un de ces jours. »

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Lun 28 Mar - 19:16
ft Gwendoline Mirena
Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie.

Le poste de sa camarade fit sourire le gamin. Gwendoline avait le même que lui. Certes c'était le poste qui demandait le plus de joueurs. Mais elle aurait pu être n'importe quoi d'autre. Il attendit qu'elle ait terminé avant de le lui faire remarquer. « C'est le meilleur poste ! » À la réflexion de l'entraînement, il se dit que lui aussi n'en avait pas faire récemment. Mais son capitaine leur donnait des instructions tout de même. Ça devait bien compenser.

À la proposition émise par la Serdaigle, le regard d'Aaron se mit à briller. Tel le ciel étoilé d'hiver. L'idée lui plaisait. Beaucoup. Énormément même. Sa réponse ne se fit d'ailleurs pas attendre. « Avec plaisir ! » Cependant, en jetant un coup d'œil à ses genoux et au reste de son corps, il secoua négativement la tête. S'il ne se soignait pas il en avait pour un moment à boitiller. S'il se soignait il en avait pour tout autant de surveillance envahissante. Et heureusement que sa mère ne se trouvait pas à Poudlard. La surprotection c'est pas toujours très cool. « Pas pour le moment par contre... » Et pour se justifier il indiqua vaguement à la demoiselle son état.

Le gamin devait d'ailleurs prendre une décision à ce sujet. Traîner encore un moment sur ce banc avec la Serdaigle ou prendre son courage à deux mains et aller à l'infirmerie.

Finalement sa raison prit le pas sur le reste et il se leva prudemment. Testa ses jambes. Quand il s'estima suffisamment stable, le Poufsouffle se tourna vers la brune. « Je vais faire soigner ça. Si j'attends encore je n'irai jamais. » Il regarda vite fait dans quelle direction se trouvait les portes du château avant d'ajouter quelques mots. « Merci. » Il ne savait pas trop ce qu'il pouvait dire de plus. « Je t'enverrai un hibou si t'es toujours intéressée pour jouer. » S'entraîner.

Aaron fit un petit signe de la main avant de s'éloigner. La discussion avec la jeune fille avait été sympa et rendait sa journée un peu moins mauvaise.

Malgré son appréhension il ne resta que quelques heures à l'infirmerie avant de se rendre dans son dortoir. Il l'avait bien mérité son sommeil.

HRP :

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Mer 30 Mar - 12:15

Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie


Gwendoline Mirena | Aaron O'Connor




-----------------------------------------------


Gwen parlait tranquillement à Aaron de Quidditch. Elle avait évoqué le poste qu'elle occupait dans l'équipe de Serdaigle. Par ailleurs, celui-ci semblait être le même qu'occuper Aaron. Quelle étrange coïncidence,  cependant elle n'en tint pas compte et elle continua à écouter son nouvel ami. Gwen ne put s'empêcher de sourire et d'approuver lorsque celui-ci dit que le poste de poursuiveur était le meilleur.

« Tu as raison,  c'est le meilleur des postes. Rien que de voler et de se faire des passes entre joueurs. C'est ce que je préfère. »

Suite à la proposition de la Serdaigle, le regard du Poufsouffle se mit à briller. Gwen en conclut donc que son idée lui plaisait, elle fut d'ailleurs très surprise d'avoir une réponse aussi rapide. Elle ne put donc s'empêcher de sourire et elle lui dit :

« Quand tu veux. Envoie-moi un petit hibou dès que tu le voudras. »


Cependant, il l'informa qu'il ne pourrait pas pendant un petit moment. Gwen ne lui avait pourtant pas dit d'y aller tout de suite, mais il est évident qu'elle ne l'aurait pas forcé à y aller juste après, vu l'état même de sa jambe et de son genou. Après quelques minutes, il lui indiqua son envie de se rendre à l'infirmerie,  Gwen ne le retint pas plus longtemps. Après un merci, celui-ci tout en se levant avec difficulté lui dit qu'il lui enverra un hibou prochainement pour jouer. Gwen lui répondit également avant qu'il ne s'éloigne :

« De rien, c'était un plaisir de discuter avec toi, j'attends ton hibou avec impatience dès que tu seras remis. »


Elle lui adressa un signe de la main en retour et regarda le jeune Poufsouffle s'éloigner. La Bleue&Bronze rouvrit son livre afin de continuer à le lire. Après une bonne heure de lecture à l'extérieur. Gwen décida enfin de rentrer au chaud et de continuer sa lecture près de la cheminée de la salle commune de Serdaigle.

HRP:

Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]
Page 1 sur 1

Il y a des jours où il vaut mieux ne pas se lever. C'est une question de survie. | Gwendoline Mirena [Terminé]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: