Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

(+18) Seika - Do it faster, makes us stronger

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Lun 10 Oct - 12:27

 Do It faster, makes us stronger
Edwin Fawley & Seika Yuuki
Une salle vide, les tables avaient été bougés, les chaises rangés dans un coin, et sur le sol étaient installé des tapis de gym, plutôt fin, mais sans doute plus agréable que le sol brut du château. Dans cet espace aménager pour une seule raison, deux personnes se tenaient l’un face à l’autre. Quelle folie avait saisi ses deux adolescents pour se lancer dans une telle situation ? Était-ce une dispute, un règlement de compte ? Rien de tout cela quand on connaissait les deux jeunes qui se faisaient face. Seika et Edwin avaient connu de nombreuses choses dans leur relation, autant de rage et de colère qui avaient conduit à la fin de l’année précédentes à finalement avouer leur sentiment l’un pour l’autre. L’été était passé entre temps, le jeune homme avait beaucoup voyager sans pour autant oublier d’écrire à celle qui était à présent sa petite amie. Elle lui avait promis de lui faire vivre un enfer pendant ces deux mois, notamment à coup de sortilège ou de potions mises sur le papier. Edwin avait fait tellement attention quand il avait ouvert toutes les lettres que sa petite sœur n’avait pas manqué de se moquer de lui. Mais il avait toujours lu les mots avec un sourire, même s’il pouvait parfois sentir que quelque chose n’allait pas dans ce qu’elle écrivait. Heureusement sans doute n’avait-elle pas mis tous ses plans à exécutions. La connaissant si elle l’avait fait cela l’aurait fait beaucoup rire, mais l’été était passé, ils s’étaient revus à la fin des vacances et il ne pouvait dire qu’une chose, elle lui avait terriblement manqué. Et il avait pensé à elle, sans aucune interruption, lui ramener un pendentif contenant une pierre de lune, une pierre sacrée au Brésil. La rentrée s’était amenée avec des notes de bonheurs, ne s’attendant pas du côté du jeune homme à ce que quelque chose se passe mal pendant sa dernière année. Il avait bien lu que le tournois des Trois Sorciers aurait lieu et sa dernière conversation avec Griffin ne l’avait pas rassuré sur le fait que ses amis auraient potentiellement l’idée de s’inscrire. Elle en aurait l’idée. Les délégations s’étaient succéder au cours du premier banquet, les élèves de Beauxbatons et d’Ilvermony leur offrant un beau spectacle, montrant leur capacité magique dans un spectacle ce qui n’était sans doute rien comparé à ce qu’ils pouvaient faire réellement. Il avait regardé tout cela attentivement, la coupe qui avait été découverte par la directrice et le regard de certains pour cette inscription stupide à un tournois encore plus dangereux que le précédent.

Pourquoi avait-il des amis aussi courageux, des gens qui voulaient absolument participer pour éviter que d’autres ne le fassent. Être choisit c’était quelque chose de grave, d’important qu’on ne pouvait pas refuser. On ne faisait pas marche arrière et ses parents le lui en avaient parler. Une gloire éternelle, oui c’était ce qui était promis, mais était-ce réellement la chose à convoité le plus au péril de sa propre vie ? Il y avait déjà eu un mort à la dernière édition et un seigneur des ténèbres en était revenu hanté les rêves des honnêtes gens. Edwin resserra les bandages qu’il avait mit à ses mains, observant Seika en face de lui. Cela était venu dans la conversation, sans doute par égo ou par amusement de savoir qui pouvait battre l’autre. Edwin s’entraînait depuis quelques années et il n’était pas le dernier niveau force, mais Seika pratiquait également, il en avait été témoins autrefois. Elle était rapide, il était costaud. Habillé simplement, d’un pantalon de sport, mais il avait préféré rester torse nu – sans doute pour la déconcentrer – mais aussi pour être plus libre de ses mouvements. Le jeune gryffondor eu un sourire, avant de frapper dans ses mains. La situation était stupide, complètement, mais elle convenait parfaitement à leur relation. Si chacun n’avait probablement pas envie de faire de mal à l’autre, aucun n’accepterait réellement la défaite. « Alors t’es prête ? » demanda Edwin à Seika, se mettant en positions. « Pas un seul cadeau, donne tout ce que tu as. » Les règles étaient posés. Edwin s’avança, dans quelques mouvements en direction de la jeune femme. C’était relativement étrange de se battre contre elle, il pouvait voir qu’elle avait de l’entraînement derrière elle et que comme lui, les mouvements étaient presque prévus à l’avance. Il essaya de lui faire une prise, mais alors qu’il s’avançait pour la saisir, elle esquiva habillement, Edwin fit quelques pas en arrière, reculant pour se remettre en position. Ce n’était clairement pas la même situation que de se battre contre quelqu’un qui était venu pour l’entraîner, quelqu’un dont il n’était pas amoureux et à qui il tenait énormément. Oui même si l’idée avait fleuris dans leur esprit, la pratique était bien plus compliquée à mettre en place.

electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE


Dernière édition par Edwin T. Fawley le Dim 26 Fév - 15:54, édité 3 fois
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Lun 10 Oct - 12:28
Je propose qu'on lance des dés savoir si on réussit notre coup x)

Réussite : Il touche
Echec : Esquive.

Et on pourra voir pour rajouter des lancé de dé 6 éventuellement hiding02

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2891
Infos

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Lun 10 Oct - 12:28
Le membre 'Edwin T. Fawley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Echec/réussite' :
(+18) Seika - Do it faster, makes us stronger Simple11
Seika Yuuki
The Japanese blaze
Seika Yuuki
ProfilDate d'inscription : 26/10/2021
Messages : 1068
Date de naissance : 16/02/2005
Age : 19
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Jeu 13 Oct - 20:40
Seika &
Edwin

Do it faster makes us stronger
Jeu 22 Sept 2022

Cette septième année, qui était potentiellement la dernière de Seika à Poudlard commençait de manière explosive. Déjà, avant même de poser un pied dans ce château qui l’accueillerait durant l’année entière, vacances comprises comme d’habitude, les choses avaient changé dans la vie de la japonaise : Elle était en couple ! Chose totalement inédite, et totalement improbable quand on connaissait la séductrice et la joueuse qu’elle était ! Mais voilà, le destin avait mis sur son chemin un joueur – Et peut-être aussi sado-maso en y pensant – et une magnifique âme, qui avait réussi à percer les défenses de sa belle, afin de l’extirper un peu des ténèbres dans laquelle elle sombrait en fin d’année dernière. Oui, Edwin en avait bavé, et pas qu’un peu ! S’étant même pris un coup aussi bien physique que mental après une nuit, cette fameuse nuit qui avait tout fait basculer entre eux deux. Mais ses efforts avaient été récompensés, puisqu’il avait réussi à décrocher de sa belle, ces trois petits mots, ces sept petites lettres qui avaient fait qu’ils étaient ensemble aujourd’hui. Certes, cela n’allait en rien changé Seika ! Bien au contraire, la jeune femme ne s’était pas gardé de lui rappeler quelle joueuse elle était, voir même quelle petite peste, elle pouvait être, avec ses pièges dans les lettres qu’elle lui avait envoyé durant l’été.

D’ailleurs, ce fameux été, elle avait eut du mal à masquer certaines choses, car oui, elle n’avait pas été honnête avec son amoureux, clairement pas ! Non pas par manque de confiance, ou par infidélité, mais plutôt pour ne pas l’inquiéter – Et aussi pour éviter de se faire engueuler accessoirement – Car cela n’avait pas été une saison estivale de tout repos… Certes, la jeune femme avait passé le plus clair de son temps en soirée, ou à pratiquer les arts martiaux pour se défouler, mais c’était surtout pour se changer les idées, et éviter de penser que cela faisait maintenant plus d’un an qu’elle n’avait eut aucun signe de vie de son paternel… Rien, si ce n’était cette foutue enveloppe laissée à l’appartement où elle résidait, avec de l’argent pour vivre confortablement durant l’été… Sans Edwin à ses côtés, même si elle l’avait accompagné durant un voyage en Corée pour leur amie commune Alhena, Seika avait senti ses démons revenir à grands pas, la poussant à s’enfuir à Ibiza, afin de se retourner la tête, invitant même Béatrice à se vider l’esprit en sa compagnie. Bref, rien de très réjouissant en sommes.

Mais voilà, à la rentrée, la lionne était tellement heureuse de retrouver son petit univers, de pouvoir reprendre dans ses bras son amour, le seul qui pouvait lui redonner son sourire lumineux en un regard, qu’elle n’avait pas parlé de son été chaotique un seul instant. Et pour cause, même si elle gardait ce côté joueur, sa fierté indéniable qui avait fait hésiter le choixpeau entre Gryffondor et Serpentard à son entrée à Poudlard, Seika avait bel et bien changé, et cela se voyait dans un petit détail qu’un seul être pouvait remarquer : Son collier ! Oui, Edwin lui avait ramené un magnifique pendentif en pierre de lune, un objet lourd de sens, qui avait beaucoup ému la japonaise qui avait remercié son chéri à sa manière. Ce bijoux était devenu son trésor ! Et elle ne le quittait pas d’une semelle, elle ne sortait jamais sans, où que ce soit, car même la nuit, elle voulait le garder auprès d’elle, ayant la sensation qu’avec ce trésor, Edwin, où qu’il puisse être, l’aider à empêcher les cauchemars de prendre possession de son sommeil et donc de son état émotionnel.

Et cette rentrée, elle avait été riche en surprise aussi, puisque enfin, après tous ses efforts, Seika avait été nommée capitaine de l’équipe de Quidditch de Gryffondor. Ce rêve qui s’était réalisé avait comblé la japonaise de joie, qui sentait donc une pression naitre, un enjeu de taille, qui allaient la suivre jusqu’à la fin de son parcours… En plus de cela, l’annonce du tournoi avait fait germer dans l’esprit de la lionne, l’envie d’y participer. Sa soif de danger, sa soif d’aventure, l’avait poussée à mettre son nom dans la coupe, et attendait avec impatience les résultats de cette prise de risque. Évidemment pour le moment, elle n’en avait rien dit à qui que ce soit, se doutant un peu de la réaction de certaines personnes… Mais au fond, elle avait vraiment envie d’être celle qui représenterait Poudlard, et montrer autant à son père, qu’au reste du monde magique ce dont elle était capable !

Ce jour-là, toute cette énergie nouvelle, toutes ces nouveautés allaient pouvoir s’exprimer, car notre couple atypique, au détour d’une discussion qui avait une fois de plus virée au défi, s’était demandé lequel des deux aurait le dessus dans un combat sérieux. Évidemment que du coup, rapidement, ils trouvèrent une salle, poussèrent tout ce qui était chaises, tables et tout objet pouvant les gêner, pour y installer des tapis de sol faits pour la pratique des arts martiaux, et surtout éviter que cette idée pouvant être jugée de douteuse, voir même de débile, ne tourne au drame. Seika s’était vêtue d’une simple brassière de sport et d’un legging. C’était dans cette tenue que l’on pouvait voir à quel point la japonaise n’était pas en reste niveau formation de muscles, puisque ses abdos étaient très joliment dessinés, et pas un brin de graisse ne dépassé ! – Quand les origines nippones aident bien également – Ses cheveux attachés en queue de cheval, elle n’avait pas enlevé pour autant son collier d’ailleurs ! En face, elle avait un très beau spectacle alléchant qui lui donnait l’eau à la bouche. Oui, Edwin s’était mis torse nu pour ce petit affrontement, au grand plaisir de sa belle qui le relooka de la tête au pied en se mordant la lèvre quand son ange se mit en face d’elle. Sans dire un mot pour autant, elle appréciait à sa juste valeur le spectacle, se disant silencieusement qu’elle avait bien de la chance d’être tombé sur un si beau jeune homme, aussi bien formé ! Ce dernier, demanda alors si sa dulcinée était prête, lui demandant de ne pas lui faire de cadeau… Cette requête fit rire malicieusement Seika, qui ne put s’empêcher de répondre avec un ton de défis dans la voix, presque même d’arrogance.

« Toujours prête. Et te ménager serait mal me connaitre, j’éviterai quand même de trop t’abîmer… » Elle l’observa à nouveau de la tête au pied en se mordant la lèvre avant d’ajouter. « Ce serait dommage…. Vraiment dommage… »

L’instant d’après, les positions furent prises, et de là, on voyait bien la différence entre les deux adversaires, puisqu’aucune position ne ressemblait à l’autre. Il fallait dire que le style de combat des deux opposants étaient bien différents ! Le garçon jouait sur sa force, tandis que la fille était bien plus agile, assouplie par la danse qu’elle pratiquait quand elle avait le temps. D’ailleurs, au premier assaut de son adversaire, Seika réussit à l’anticiper, réalisant un mouvement entre un art martial japonais qu’elle connaissait, et une chorégraphie, avant de se repositionner avec un brin de distance, le temps de rigoler doucement

« Qu’est-ce que tu peux être prévisible, je m’attendais à plus de subtilité. »

Ni une ni deux, la jeune femme tenta à son tour un mouvement au sol rapide dans le but de faire chuter son adversaire… Qui fut malheureusement esquivé dans un grognement de Seika qui était encore plus mauvaise perdante face à Edwin qu’en face de quiconque étrangement…
Pando - 1 262 mots


Lancer de Dés:

_________________

The most beautiful love is the one that awakens the soul, and makes us surpass ourselves. The one who ignites our hearts and calms our minds. by anaëlle.


Dernière édition par Seika Yuuki le Lun 23 Jan - 21:24, édité 3 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2891
Infos

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Jeu 13 Oct - 20:40
Le membre 'Seika Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Echec/réussite' :
(+18) Seika - Do it faster, makes us stronger Simple11
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Ven 14 Oct - 9:48

 Do It faster, makes us stronger
Edwin Fawley & Seika Yuuki
Peut-être était-ce seulement dû au fait que leur histoire s’était avéré si compliqué qui avait empêcher de se dire tout ce qu’il se passait respectivement dans leur vie. Ou du moins de continuer à cacher des choses à l’autre, malgré l’amour qu’ils avaient l’un pour l’autre mutuellement. Le jeune homme n’avait rien caché à la jeune femme, mais Edwin savait pertinemment que la vie de Seika n’était pas reluisante, pas avec un père qui ne semblait guère prendre en considération sa fille. Il n’était pas stupide, encore moins quand cela touchait les sentiments, percevant dans ses lettres que ça ne s’était pas arrangé. Il en avait fait la supposition, ne pouvant pas réellement agir tant qu’elle ne lui en parlait pas, tant qu’elle ne lui expliquait pas clairement, mais il l’avait ressenti. Alors pendant les vacances, quand ils avaient été en Corée pour aider leur amie Alhena à retrouver sa mère biologique, il avait préféré profiter d’être en compagnie de celle qu’il aimait, de la prendre dans ses bras, tel un soutien indéfectible, un lien les unissant bien plus grand qu’auparavant. Le jeune homme avait seulement voulu être là, ne pas la forcer à parler de ce qu’elle ne voulait pas aborder, se rappelant sans problème des conversations qu’ils avaient pu avoir au cours de l’année précédente, autant les bonnes que les mauvaises, les angoisses liées aux accusations d’un père absent, et la culpabilité dont elle lui avait fait part sur un terrain de Quidditch. Il n’avait pas oublié les mots qu’elle avait prononcé, simplement muet face à tout cela, espérant qu’elle savait qu’il serait toujours là malgré les soucis. Edwin voulait la protéger, même si elle était capable de se protéger par elle-même, au moins être là pour la soutenir, quoiqu’il advienne.  Il avait été si heureux de pouvoir la retrouver, de savoir que l’année à venir serait leur dernière à Poudlard et qu’ils allaient la vivre ensemble, incapable de prédire ce qui allait advenir d’eux. Le destin avait toujours été joueur avec Edwin et il s’en était fait une raison, mais il savait que tant qu’elle serait là, il n’aurait aucune crainte de continuer à avancer, observant le collier qui pendait au cou de sa belle et qu’il lui avait offert. L’idée qu’elle participe au tournoi avait effleurer son esprit, plus d’une fois, lui-même se posant la question de sa participation, quand il savait que d’autres de ses amis pourraient se lancer dans l’aventure. C’était de la folie pur et dur, même si connaissant les capacités de Seika, elle serait capable d’aller loin si elle était choisie. Ce n’était sans doute pas ça le problème, le simple fait qu’elle mette sa vie en danger, angoissait le jeune homme, s’imaginant très bien ne pas être capable d’être un simple observateur cette fois, ne pas tenir le coup alors que l’amour de sa vie se battrait pour sa vie.

Edwin ne lui avait pas poser la question, trop angoissé à l’idée d’entendre la réponse, essayant de se dire qu’elle ne l’avait pas déjà fait et qu’elle penserait à lui en parler avant de le faire. Il l’espérait au moins. L’un face à l’autre, dans ce combat qui pouvait prendre des allures amicales et douces, ils savaient tout les deux qu’il n’était pas question de laisser l’autre gagner. Ils avaient tout les deux beaucoup trop de fierté pour se laisser faire, mais surtout pour perdre. C’était toujours ainsi entre eux, des jeux dangereux, des combats où il n’y avait pas réellement de perdants, même si Edwin avait sans doute déjà gagné sa plus grande victoire en juin dernier. Cette foi, il ne comptait pas un seul instant la laisser prendre le dessus, observant ce corps qu’il avait serré si souvent contre lui, Seika n’étant clairement pas une frêle jeune femme sans défense. Il avait déjà embrassé cette peau qui laissait apparaitre des abdos dessinés, il avait déjà plongé son regard dans celui déterminée de sa belle, connaissant chaque détail de ce corps qu’il voyait devant lui. Pas de cadeau, comme un accord à se faire mal, alors qu’Edwin sentait que ce ne serait pas facile à faire. Un sourire se dessina sur ses lèvres à la réponse de Seika, qui affirmait que ce serait dommage de l’abîmer, alors qu’il observait le regard de sa belle aller de haut en bas sur lui. L’amusement pouvait se lire dans le regard du jeune homme, mais déjà le combat débutait, les deux adversaires se faisant face. Edwin s’entraînait seul depuis un bon moment, pour une raison qui pouvait paraitre stupide pour certain mais qui était pour lui totalement valable. Il avait toujours été athlétique, depuis sa plus tendre enfance, que ce soit au quidditch ou sur son temps libre, s’entraînant dès qu’il le pouvait, mais il avait appris dernièrement les rituels que certaines civilisations avaient. Et notamment celui qui attendrait le futur époux de Rebecca dans quelques années. De manière complètement stupide, Edwin avait décidé alors de participer à ce genre de pratique, pour se challenger lui-même et redoubler d’effort dans un entraînement déjà bien intensif. Sa force était bien plus brutal que celle de Seika, qui était bien plus habile et souple, par des pratiques d’arts martiaux en tout genre. Les deux amoureux se paraient par les points, mais alors qu’il s’essayait à une prise pour la faire tomber, elle esquiva avec la grâce d’une danseuse, laissant les deux attaquants se replacer.

Seika s’envola dans sa direction, venant l’attaquer par le sol pour le faire tomber, mais le jeune homme réussit à ne pas chuter, se replaçant à nouveau en entendant le grognement de Seika. Ils jouaient peut-être de manière trop fair-play, ou peut-être simplement refusaient-ils inconsciemment de se faire du mal. Edwin eu un sourire. « Prévisible peut-être, mais pas stupide. » répondit-il légèrement amusé. Il avait beau être plus brutal, user de sa force là où elle usait de l’agilité, il pouvait quand même anticiper les attaques de sa bien-aimée. Les coups furent à nouveau parés, certains furent évité, laissant les deux combattants se replacer. La danse du combat qu’il opérait semblait quelques peu décousu, chacun dans leur technique de prédilection, se fut un moment d’inattention de la part de la jeune femme qui permis à Edwin de prendre le dessus cette fois, saisissant le poignet de Seika, non sans croiser le regard ébène de cette dernière, un léger sourire malicieux dans le regard, avant de finalement utiliser ses jambes pour la faire tomber au sol. Le bruit du corps retentis dans une certaine surdité, Edwin ayant mis beaucoup plus de force qu’il ne l’aurait pensé, se demandant un instant s’il n’avait pas été trop fort. Pourtant se fut un sourire qui se dessina sur ses lèvres. « Alors pas aussi prévisible que ça on dirait. Je t’aurais pensé pourtant capable d’esquiver. » la nargua-t-il avec amusement, la laissant reprendre position et faisant de même face à la jeune femme qui n’avait surement pas dû apprécier ce coup-là. Edwin pouvait parfaitement se douter qu’elle allait y aller bien plus férocement qu’auparavant. « Aller, voyons si tu es capable de me faire la même chose. » reprit-il, amusé par la situation. Était-ce une tactique pour la pousser à bout et ainsi à commettre des erreurs ?


electricbird.


Lancé de dé :

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE


Dernière édition par Edwin T. Fawley le Dim 16 Oct - 11:57, édité 2 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2891
Infos

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Ven 14 Oct - 9:48
Le membre 'Edwin T. Fawley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Echec/réussite' :
(+18) Seika - Do it faster, makes us stronger Simple10
Seika Yuuki
The Japanese blaze
Seika Yuuki
ProfilDate d'inscription : 26/10/2021
Messages : 1068
Date de naissance : 16/02/2005
Age : 19
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Ven 14 Oct - 22:00
Seika &
Edwin

Do it faster makes us stronger
Jeu 22 Sept 2022

C’était une idée stupide, étrange, à leur image en somme ! Quel couple s’amuserait à se battre sans limites avec les mains sans rire ? Comme ça, juste pour voir qui est le plus fort, ne sachant que trop bien que leurs fiertés respectives risqueraient de faire mal finir cet affrontement ? Aucun ! À part eux ! Seika et Edwin étaient en effet un couple atypique, mais au fond, c’était ce qu’il faisait qu’ils s’aimaient autant, que qu’aucun des deux ne se voyait avec une autre personne. Des âmes sœurs, des êtres faits l’un pour l’autre qui se faisaient maintenant face, les poings devants, le regard déterminé, et la langue bien pendue pour faire rager au possible l’être aimé, mais aussi adversaire d’un jour. Seika s’était souvent battu, notamment à Poudlard, elle avait plus d’une fois fait usage de ses capacités en arts martiaux pour jouer les chevaliers servants, ou faire taire des mauvaises langues, un peu trop bien pendues à son gout, et bien trop désagréables pour les laisser cracher leur venin. Durant son entrainement plus jeune, elle s’était déjà battu contre une personne qu’elle appréciait… Mais… Ce n’était pas Edwin, ce n’était pas l’être qu’elle aimait plus que tout au monde, le seul pour qui son cœur battait à la chamade ! Alors sans le dire, la japonaise ne savait pas vraiment comment elle allait réagir durant cet affrontement, jouant les fortes comme toujours, cachant au plus profond une certaine hésitation, une certaine retenue tout de même, ne sachant que trop bien qu’elle était capable du pire si jamais le combat devenait véritablement sérieux.

D’ailleurs, alors que son cher et tendre lança le premier assaut, la jeune femme réussit à esquiver, non sans charrier Edwin au passage, avant d’elle-même louper son coup. Elle ne le dit pas, et ne fit rien paraitre, mais c’était bien cette hésitation, cet amour pour Edwin qui de manière incontrôlable, empêcha la combattante d’être aussi précise qu’elle puisse l’être d’ordinaire. Cet échec la fit râler, fortement et bruyamment, tandis que le lion ne se garda pas de faire une remarque qui fit mouche chez Seika, la faisant râler de plus belle tandis qu’elle se replaçait. Son regard changea, et elle ne répondit pas. Plissant les yeux, elle essayait de garder le contrôle de son impulsivité, tandis que son adversaire profita de cet instant de doute pour réaliser une prise qui amena la sorcière au sol dans un bruit sourd, marquant la certaine violence de l’impact. Surement qu'Edwin y était allé un peu plus fort que ce qu’il aurait voulu, les muscles de son amour l’ayant quelque peu sentirent passés…. Mais la fierté de la lionne également ! Et alors qu’Edwin la nargua, attisant la rage de la jeune femme qui commencer à monter, celle-ci commençait à se voir dans ses yeux ébène, s’assombrissant peu à peu. Oui, il avait réveillé la bête, et nul ne pouvait dire si c’était une bonne idée ou non… La lionne étant totalement imprévisible dans cet état, son cher et tendre en face ou non… Après tout, la dernière fois que ce dernier l’avait vu ainsi, elle avait failli exploser le nez de Freyja et Keylian, le dernier étant pourtant un ami précieux aux yeux de Seika. Heureusement, le point de non-retour n’était pas encore atteint, et la japonaise avait encore un peu de contrôle sur elle-même, réussissant à répondre, bien que la froideur et l’amertume se laissait clairement entendre dans sa voix sévère, laissant paraitre un accent japonais certain, signe d’une émotion forte.

« Tu dis ne pas être stupide… Pourtant, tu me provoques… Si ça, c'est pas être complétement con. »

Finissant à peine sa phrase, Seika se lança avec une rapidité qui semblait avoir doublé, sur des appuis au ras du sol, réalisant un mouvement élégant, usant de ses jambes pour faire faire tomber de sa hauteur Edwin, qui chuta lourdement le dos au tapis. La japonaise allait continuer l’enchainement qui se poursuivait avec un violent coup dans l’abdomen, mais alors qu’elle allait exécuter le mouvement, elle utilisa l’élan pour se relever et se replacer, prenant une garde différente, bien plus sur les appuies et proche du sol. Oui, elle venait de manquer de perdre le contrôle, et avait réussit plus ou moins subtilement à éviter d’exploser l’abdomen de son amour. Certes, elle avait dit qu’elle ne lui ferait pas de pitié, mais au fond, ne connaissant que trop bien sa force et ses capacités, elle ne souhaitait pas non plus qu’il finisse à l’infirmerie en morceau… Bref, encore une fois, elle avait un cœur bien plus tendre qu’elle ne le laissait paraitre la petite…

« Ca te va comme réponse ou tu aurais préféré que je te brise un membre ? »


Oui bon… Seika restait celle qu’elle était malgré tout… Et Edwin ou pas, elle ne pouvait pas aller contre son esprit compétitif, combatif, et sa fierté de Yuuki de merde…
Pando - 819 mots


Lancer de Dés:

_________________

The most beautiful love is the one that awakens the soul, and makes us surpass ourselves. The one who ignites our hearts and calms our minds. by anaëlle.


Dernière édition par Seika Yuuki le Lun 23 Jan - 21:24, édité 2 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2891
Infos

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Ven 14 Oct - 22:00
Le membre 'Seika Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à six faces' : 5
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Ven 14 Oct - 23:53

 Do It faster, makes us stronger
Edwin Fawley & Seika Yuuki
Il n’y avait que eux pour avoir ce genre d’idée. Quiconque les connaissait un minimum ne serait surement pas étonner de les voir s’affronter, mais bon nombre de couple n’aurait jamais eu l’idée de s’affronter dans un combat pour déterminé qui serait le meilleur dans ce domaine. Leur relation était tout ce qu’il y avait de plus unique sur ce point, capable de se lancer des défis du genre, de jouer à des jeux qui pouvaient les emmener directement à l’infirmerie sans passer par la case départ, mais qui ne les empêchait pas de s’aimer d’un amour complètement fou. Certains se serait surement inquiéter de faire mal à l’autre, mais si les hématomes – ou pire – serait là le lendemain, l’autre serait également là pour panser les plaies de son amour. Comme deux guerriers foncent dans une bataille, mais se soignent leur blessure mutuelle, que ce soit celle de l’âme qui parfois avait besoin de la douceur d’un baisé, d’un sourire, d’un regard tendre, ou simplement un corps qui avait besoin qu’on prenne soin de lui. Ce serait un autre jour qui déciderait de ce qu’il adviendrait de leurs blessures, de leur corp fatiguée par une lutte qu’ils avaient accepté, se promettant mutuellement de ne pas se faire de cadeau, mais pour le moment il restait encore à décider qui arriverait à gagner cette partie. Quand on les connaissait, la fierté était grande chez les deux gryffondor, l’égo également et aucun d’entre eux ne toléreraient la moindre défaite. Edwin pourrait sans doute tempérer le caractère de la jeune femme s’il voyait qu’ils allaient trop loin, mais dans leur relation il ne s’agissait jamais uniquement que de coups physiques, les mots avaient toujours eu un poids, capable de brûler leur corps comme d’éveiller des émotions bien profondément enfuit. Peut-être était-ce mieux pour tout le monde qu’ils aient décidé de faire ce genre de chose entre eux, de ne pas se donner en spectacle comme ils auraient pu le faire par le passé d’une tout autre manière, car si pour eux tout cela ne sonnait que le début d’un combat presque joueur, pour d’autre leur comportement pourrait parfaitement être mal interprété. Que dirait-on d’un couple qui s’affronte de cette manière, sans essayer d’alléger les coups portés ; quand on voyait dans leur regard que ni l’un ni l’autre ne flancherait avec facilité et que les mots acérer sortait naturellement de la bouche de l’autre. Mais Seika et Edwin étaient ce qu’ils étaient et ils s’aimaient. C’était tout ce qui importait.

L’un face à l’autre, le combat avait commencé doucement, lentement, l’un comme l’autre manquant leurs coups alors qu’on pouvait sentir dans le regard de la jeune japonaise que cet échec couplé au mot que prononcèrent Edwin ne faisait qu’attiser sa rage de vaincre. Il pouvait le percevoir dans ce regard qui auparavant joueur avait pris une nouvelle malice. Elle avait le même regard qu’il avait déjà vu, face à Freyja, Keylian et lui, quand elle ne se contenait plus au point de vouloir frapper la serpentarde. Edwin se souvenait l’avoir arrêté et sans doute espérait-il au fond de lui-même pouvoir l’arrêter à nouveau. Peut-être parce qu’il était lui, ou peut-être pour autre chose. Après l’avoir mis au tapis, avec beaucoup plus de force qu’il ne l’aurait voulu, la voyant se repositionner, il écouta ces mots remplis de rage qu’elle lui balança. Edwin était surement complètement con de la provoquer, c’était certain, mais au fond peut-être que ça la ferait perdre pied, pour lui donner l’avantage. Le regard bleu observa le visage de la jeune japonaise, une lueur de défi dans les yeux, comme pour l’inciter à lui montrer de quoi elle était capable. Suicidaire ? Peut-être un peu. Mais il l’aimait beaucoup trop pour y faire réellement attention. Les parades se firent à nouveau face à ses deux combats, qui usaient de leur capacité respective en essayant d’atteindre l’autre de toute leur force. Il sentit à un moment son corps perdre pied par un coup de Seika et elle en profita pour se hisser sur lui, usant de ses jambes pour le faire chuter sur le dos à son tour. C’était bien joué et il ne pouvait qu’approuver la technique, qu’il n’utiliserait probablement jamais au vu de sa carrure actuelle. Il pouvait être plus lent qu’elle, mais bien plus violent que désiré.

Allongé sur le sol, il essaya d’être suffisamment rapide pour qu’elle n’en profite pas assez longtemps, même s’il eu l’impression qu’elle ne se lâchait pas assez face à lui. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres, qui s’agrandit en écoutant les propos de Seika. « Essaye donc de me briser un membre, de toute façon je crois qu’on est partis pour finir à l’infirmerie. » Ce n’était pas totalement faux, non seulement vu le regard de la jeune femme, ni le fait qu’aucun des deux ne semblaient réellement capable de mesurer leur force afin d’éviter une éventuel blessure. Edwin se remit en position, les poings serrés, les pieds ancrés dans le sol, reprenant le combat contre Seika, parant les coups jusqu’à trouver une ouverture. Il ne suffisait que d’un moment d’inattention pour que le jeune homme saisisse l’opportunité. Et finalement alors que les mouvements s’enchainaient tel une chorégraphie, il la trouva, saisissant l’une des jambes de Seika au vol qui avait faillit effleurer son visage, comme point d’appui, pour la faire valser utilisant sa force, avant de la faire tomber a et la faire tomber au sol. Edwin ne s’était pas rendu compte de la force qu’il y avait mit, sans même se rendre compte trop pris par le combat. Un semblant de culpabilité vint effleurer son regard, alors qu’il se penchait légèrement sur Seika. « Désolé, mais il va falloir faire mieux que ça. » répondit-il, les excuses pour la force qu’il avait mit et le reste simplement pour la pousser encore plus à bout. Ça allait mal tourné, tout deux s’en doutait, mais les arrêter à cet instant précis serait sans doute une peine perdue.

electricbird.



Lancé de dé :

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE


Dernière édition par Edwin T. Fawley le Dim 16 Oct - 11:58, édité 2 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2891
Infos

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Ven 14 Oct - 23:53
Le membre 'Edwin T. Fawley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à six faces' : 5
Seika Yuuki
The Japanese blaze
Seika Yuuki
ProfilDate d'inscription : 26/10/2021
Messages : 1068
Date de naissance : 16/02/2005
Age : 19
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Sam 15 Oct - 12:25
Seika &
Edwin

Do it faster makes us stronger
Jeu 22 Sept 2022

Quelle idée de se battre contre son petit ami, surtout quand on se savait impulsive et pouvant devenir incontrôlable. Seika n’était pas en effet une personne connue pour son self contrôle, bien qu’elle ait fait des progrès à ce niveau, mais il y avait certains domaines où aucune amélioration n’était notable. Les arts martiaux en faisaient partie, tout simplement, car c’était encore et toujours un moyen de se défouler, une façon pour elle d'extérioriser les choses ou de laisser parler sa soif de justice. Alors, même s’il s’agissait d’un entrainement, d’autant plus face à l’être qu’elle aimait le plus au monde, Seika savait qu’elle pouvait à tout moment perdre le contrôle, mais n’en avait rien dit à Edwin, même si au fond, elle savait qu’il la connaissait par cœur, et qu’il y avait de fortes chances qu’il se doutait qu’une telle chose puisse se produire. La japonaise se contrôlait donc en réfrénant un peu ses qualités de combattante, réalisant des enchainements rapides certes, mais pas aussi précis ni violents qu’elle le pourrait. Non, elle ne voulait pas lui faire de mal au fond, mais d’un autre côté, la jeune femme avait promis de lui faire aucun cadeau, et sa fierté de merde la poussée dans cette direction. Il était solide, bien plus qu’elle en vue de son corps athlétique et de sa force supérieure, mais Seika usait d’un art qui pouvait faire mal, très mal, sans avoir besoin d’être un tas de muscle, simplement avec des mouvements précis, rapides et secs, alors blessé son amour n’était pas impossible, bien au contraire, si elle en avait l’intention, et que son adversaire lui donnait une ouverture, le lion le sentirait très clairement passé.

Le combat avait débuté de manière étrange, puisqu’aucun coup n’arriva à destination, chacun arrivant à prévoir les mouvements de l’autre, et à esquiver de manière habile, non sans en profiter pour attiser la colère de son adversaire avec de la provocation verbale. Ce fut quand Edwin arriva a ses fins, faisant chuter Seika violemment, plus qu’il ne l’aurait voulu certainement, que la jeune femme sentit son esprit combatif reprendre le dessus, la faisant grogner de colère. En retour, elle le fit atterrir également sur le dos de manière habile, avant de rendre la provocation à son expéditeur, qui n’en avait pas perdu son humour en vue de sa déclaration qui fit rigoler nerveusement sa belle.

« C’est si gentiment demandé, il faudra pas me le dire deux fois. Et sache que tu seras le seul à aller à l’infirmerie en kit ! »

Une fois Edwin sur ses deux jambes, le combat continua de plus belle, chacun arrivant à parer les coups de l’autre suite à cela, mais l’intensité dans les échanges augmentant d’un cran au fil des minutes. Il n’y avait pas à dire, cela allait mal finir, mais au fond les concernés le savaient avant même d’avoir commencé sans pour autant le dire clairement. Néanmoins, alors qu’une égalité commençait à se former, dans un moment d’inattention, surement une faiblesse dû à l’être aimé qu’elle attaquait, qui la fit à nouveau chuter avec toujours autant de force, laissant lâcher un râle de rage en provenance de la bouche de Seika qui grognait bel et bien. Ouvrant les yeux devant le visage d’Edwin qui était légèrement au-dessus d’elle, l’invitant à faire mieux si elle voulait l’emporter, la japonaise sentait sa rage augmentait… Cette dernière commençait à prendre de plus en plus de place, et cela pouvait se lire dans le regard de Seika qui s’assombrissait, devenant glacial et agressif plus que jamais. Un silence s’installa quelque seconde, pendant que la lionne fusillait son adversaire du jour du regard, sentant sa respiration accélérer au rythme de sa colère qui prenait le dessus… Elle n’était pas loin de perdre le contrôle… Si ce n’était qu’elle ne l’avait pas déjà perdu, à bien y songer… Car en un instant, en une fraction de seconde, sans signe avant-coureur, Seika se redressa, attrapa les épaules d’Edwin, et dans une prise habile, le fit atterrir sur le dos, en utilisant son poids pour elle-même s’accroupir. Mais le mouvement ne s’arrêta pas là, puisque la colère venait d’encore s’accroitre avec l’adrénaline qui montait en flèche… Et dans la continuité, la jeune asséna un coup de pied violent dans le ventre d’Edwin, avant de faire une roue en arrière et de reprendre une position de combat. Seika avait un regard de plus en plus froid, limite effrayant, en fait malgré sa petite taille, elle ne donnait pas envie de se frotter à elle… D’ailleurs, il y avait bien qu’Edwin pour être assez fou pour l’affronter, et continuait de la provoquer dans cet état ! Surtout que même dans sa voix qui prenait peu à peu l’accent de son pays natal, on pouvait cette fois-ci bien sentir qu’elle avait repoussé tous ses doutes, ne se retenant plus.

« C’est sûr que quelques côtes en moins c’est mieux en effet. Ca te suffit ou tu veux encore d’autres os en morceaux ? »

Seika pouvait être détestable, délicieusement détestable en réalité, car ce côté sombre, cette rage de vaincre, cette colère dû à la provocation d’Edwin qui avait parfaitement fonctionné, lui allait à merveille ! Lui donnant un côté ténébreux qui lui donnait une certaine élégance qu’elle n’avait pas quand elle était hyperactive et enjouée.
Pando - 885 mots


Lancer de Dés:

_________________

The most beautiful love is the one that awakens the soul, and makes us surpass ourselves. The one who ignites our hearts and calms our minds. by anaëlle.


Dernière édition par Seika Yuuki le Lun 23 Jan - 21:24, édité 5 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2891
Infos

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Sam 15 Oct - 12:25
Le membre 'Seika Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à six faces' : 1
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Dim 16 Oct - 11:07

 Do It faster, makes us stronger
Edwin Fawley & Seika Yuuki
Sans même s’en rendre compte réellement, Edwin n’allait pas réellement à fond. S’il avait été face à un tout autre adversaire, ses coups se seraient surement montrés beaucoup plus brutal. Les poings fermés, les jambes ancrés dans le tapis de sol, comme un point d’appuie pour s’élancer, il aurait surement pu user de sa simple force en attaquant, ne pas chercher constamment à la faire tomber sur le dos. S’il ne contrôlait pas réellement la force qu’il usait pour les chutes, au moins il n’attaquait pas le visage de la jeune femme, ne donnant que de peu de réel coup. Oui elle était capable d’esquiver, mais si les arts martiaux qu’elle utilisait permettaient des prises rapides et suffisamment violentes, les techniques qu’Edwin connaissait, permettait de mettre son adversaire à terre par chaos. Rare était les moments où le sang ne coulait pas un peu dans ses entrainements face à d’autres combattants, mais face à Seika, il ne faisait rien de toute cela. Tout ce qu’il faisait été de profiter de moment d’inattention pour la faire tomber, simplement. Au fond, il la faisait sans doute plus enrager qu’autre chose en agissant de la sorte, même si elle ne pouvait surement pas se douter qu’il n’allait pas complètement à fond. Dans un sens il avait raison, ne voulant pas faire de mal à sa petite-amie, bien qu’ayant promis de ne pas lui faire de cadeau. Elle de son côté avait surement eu les mêmes pensées que lui, ne voulant pas que ce combat se termine de manière dramatique, mais à force de mots et de provocations, l’accent qui revenait sur la langue de Seika, il pouvait se douter que le jeu n’en était plus un. L’infirmerie n’était pas loin, mais en fonction de leur état sans doute qu’il leur serait très difficile d’y arriver, car à cet instant ni l’un ni l’autre n’était certains de l’issus qu’allait prendre ce combat. Les mots ne faisaient qu’attiser leur rage de vaincre, encore et encore, montrant à quel point chacun avait de l’emprise sur l’autre. Ce n’était pas les blessures qui les inquiétaient, ni même la force de l’autre, mais ils avaient ce pouvoir d’impacter l’autre d’une manière que seuls eux comprenaient.

Edwin s’était relevé, se replaçant sur ses jambes, observant Seika, avant que les coups ne repartent paré par les deux attaquants, jusqu’à trouver une ouverture pour le jeune homme qui en profita pour faire tomber sa petite-amie, utilisant son propre corps comme point d’appui. Elle était force, et jamais il ne la sous-estimerait, mais si pour le coup il n’allait pas aussi loin qu’il l’avait promis, le jeune gryffondor continuait de la narguer sur ses capacités. Et ce n’était pas une bonne chose, les mots ayant un poids bien trop grand, qui pouvait se lire habillement dans le regard de la jeune japonaise. Elle ne le laisserait pas gagner aussi facilement, si elle le laissait gagner, si elle acceptait une défaite. Edwin la connaissait suffisamment bien pour savoir qu’elle ne se laisserait pas faire, mais les deux combattants étaient aussi sûrs d’eux l’un que l’autre, mais surtout jamais aucun d’entre eux n’accepteraient de perdre. Là était sans doute le problème. Pourtant, si Seika commençait à montrer sa rage de vaincre, bien plus fortement qu’Edwin, ce serait surement lui qui mettrait un point final à tout cela, en acceptant de ne pas aller plus loin, en lui concédant sa victoire pour éviter que ça ne dérape de trop. Ses pensées commencèrent à se faire une place dans son esprit, se demandant s’ils n’iraient pas trop loin, mais ce fut ce moment que Seika choisit pour rapidement le prendre en traitre, attrapant ses épaules pour le faire basculer sur le dos, avant de lui assener un coup de pied dans les côtes. Il vit le pied descendre jusqu’à lui, très rapidement, ne lui lançant pas le temps de contracter ses muscles pour atténuer la douleur. Il ressentit le coup violemment, priant pour que son corps soit assez robuste pour que les os ne soient pas brisés, même si la jeune femme semblait penser le contraire. Péniblement, Edwin se releva. Ce genre de coup, il en avait déjà connu, mais il avait appris à faire avec la douleur dans un combat. « S’il y a bien une chose que tu devrais savoir, c’est que je suis plus robuste que ça. » répondit-il à la provocation de Seika.

Il pouvait voir dans son regard cette lueur de rage, mais celle d’Edwin venait lentement de s’allumer. Tirailler par cette envie de victoire, de lui montrer réellement de quoi il était capable, la colère qu’il voyait dans le regard de Seika à cet instant, la rendait extrêmement belle. Une beauté qu’il avait rarement l’occasion de voir, il fallait bien le dire. Ce n’était probablement pas le moment de penser à ça, mais cela l’empêcha sans doute de se laisser complètement aller, tandis que les combattants reprenaient leur place. Edwin ne fit que parer, alors qu’il pouvait sentir la puissance des tentatives de Seika à chaque coup, se retenant presque pour éviter que les choses ne s’enveniment. Il utilisa sa jambe pour essayer de la faire tomber, mais l’attaque quelque peu maladroite et trop simple fut esquivée habillement par la jeune femme. « Si tu pouvais quand même éviter de trop m’abîmer.  » fit-il, une pointe d’amusement dans le regard, alors qu’un sourire malicieux venait éclairer son visage, son regard toujours fixé sur sa petite amie. Il était prêt à toute éventualités, alors qu’intérieurement un duel se faisait quant à savoir s’il devait calmer le jeu ou laisser la rage l’emporter. Tout ce qu’il espérait, c’était qu’elle ne se rendrait pas compte qu’il n’y allait pas totalement à fond.

electricbird.


Lancé de dé :

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE


Dernière édition par Edwin T. Fawley le Dim 16 Oct - 11:57, édité 2 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2891
Infos

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Dim 16 Oct - 11:07
Le membre 'Edwin T. Fawley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Echec/réussite' :
(+18) Seika - Do it faster, makes us stronger Simple11

--------------------------------

#2 'Dé à six faces' : 3
Seika Yuuki
The Japanese blaze
Seika Yuuki
ProfilDate d'inscription : 26/10/2021
Messages : 1068
Date de naissance : 16/02/2005
Age : 19
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Lun 17 Oct - 14:36
Seika &
Edwin

Do it faster makes us stronger
Jeu 22 Sept 2022

Aussi belle que dangereuse, comme une sirène qui attire son marin au fond des abysses dans un chant envoutant, mais mortel, Seika avait un regard aussi hypnotique que meurtrier. Ce n’était peut-être pas une si bonne idée que ça ce combat en connaissant la belle et sa bête, aussi têtu l’un que l’autre, la première pouvant à tout moment réussir à mettre sous silence le calme du second, et réveiller sa soif de vaincre et son esprit de compétition. Non, ce n’était clairement pas une bonne idée, et à bien y réfléchir, il aurait mieux fallu que quelqu’un soit au courant de cet affrontement, afin que l’on puisse venir vérifier d’ici quelque temps s’ils sont toujours en vie et en un seul morceau. Pourtant, à voir le début du combat, on aurait pu croire que malgré leur dire, ils se ménageraient, tout simplement, car ils se retrouvaient face à l’être aimé… Mais c’était sans compter le côté joueur d’Edwin qui avait bien réveillé la lionne en Seika, faisant ressortir tout l’esprit combatif de cette dernière, arrivant même à la faire enrager avec deux mises au sol qui avaient dû marquer de bleu le dos de la guerrière, accompagnées de provocations qui firent mouche.

En réponse, la japonaise fit une prise à son adversaire, l’amenant lourdement au sol, avant de planter sa jambe dans ses côtés sans retenir la force du coup que la vitesse, associée à la forme de la prise elle-même, augmentait grandement. Alors repartant sur ses appuis, dans une posture ressemblant à un art martial japonais plus de rue que conventionnel, Seika provoqua avec hargne son petit-ami, qu’elle traitait bien plus comme ennemi à cette heure, plutôt que comme son amoureux. Même dans le regard, l'amour semblant partit, ayant laissé place entièrement à cette détermination, cette rage de vaincre, empêchant la jeune femme de retenir le moindre coup désormais, les hésitations de début d’affrontement, semblant bien loin désormais… Observant donc Edwin se relever, expliquant qu’il était bien plus robuste que cela, Seika lui ria au nez presque méchamment, de manière des plus mesquines et sans appel.

« Ah bon ? C’est pas l’impression que tu donnes… Mais soit ! Viens pas pleurer ou te chercher des excuses une fois dans ton lit à Ste Mangouste. »

Seika était passé à un tout autre niveau, imaginant même plus envoyer son chère et tendre à l’infirmerie, mais bel et bien à Ste Mangouste directement ! Elle était une beauté dangereuse à cet instant, et cela se vit aux coups rapides et francs qu’elle essayait de donner à Edwin, qui arrivait à super bien parer les assauts, réussissant à augmenter encore plus la combativité de Seika. En fait, cette jeune femme marchait étrangement… Plus l’adversaire était puissant, et montrait de la résistance, plus ses propres capacités se voyaient augmentées, sa propre puissance et rapidité montant en flèche ! Alors, au rythme où l’affrontement avancé, et qu’Edwin montrait son haut potentiel de combattant, Seika accélérait, arrivant même à esquiver la prise de son adversaire qui souhaitait la mettre à terre avant de lui demander de ne pas trop l’abimer, une pointe d’amusement dans le regard qui fit tiquer fortement la lionne.

En effet, cette dernière avait une étrange sensation qui lui fit perdre un instant sa posture de combattante des rues, ainsi que froncer fortement les sourcils. Seika n’était pas empathique pour un sou, mais quelque chose n’allait pas, comme une hésitation, une pensée que si elle était vrai, Edwin allait passer un sacré mauvais quart d’heure… Le regard de la belle était devenu plus menaçant que jamais….

« Rassure-moi Edwin… Tu ne retiens pas tes coups, j'espère ?... » Elle marqua une pause, essayant d’avoir en vain la réponse à cette question d’elle-même. « Ça me mettrait vraiment… Mais vraiment en rogne... »

L’accent japonais de Seika se faisait plus présent, et il n’y avait d’ailleurs bien qu’Edwin pour comprendre ce qu’elle disait dans cet anglais japonisé n’appartenant qu’à la lionne qui n’attendu d’ailleurs pas pour marier ses gestes à ses propos. Car en avançant rapidement, très proches du sol comme un fauve, elle vint, en posant ses mains sur le tapis d’un côté, donner à nouveau un coup violent dans les côtes du garçon. Puis, usant de ses appuis, tel u pas de danse agile et d’une certaine élégance, Seika arriva sur le côté, se redressant pour venir porter un coup de coude dans le dos d’Edwin avant de reprendre sa garde sans pour autant s’éloigner.

« Je ne rigolais pas quand je parlais de l’hôpital. Réagit, car sinon tu vas y faire un petit tour. »

Il n’y avait plus de chéri, de mon amour, de bébé, la flamme de Seika était allumée et l’incendie prenait peu à peu du terrain. Edwin avait alors une décision à prendre, portant dans une main un extincteur, et dans l’autre de l’essence… Ce n’était pas un choix facile, d’autant que sa petite-amie et adversaire du jour, ne lui donnait guère trop de marge de possibilités malheureusement à cet instant… Mais au fond, c’était ce qui faisait de ce couple qu’il était ce qu’il était : Imprévisible et volcanique.
Pando - 856 mots


Lancer de Dés:

_________________

The most beautiful love is the one that awakens the soul, and makes us surpass ourselves. The one who ignites our hearts and calms our minds. by anaëlle.


Dernière édition par Seika Yuuki le Lun 23 Jan - 21:25, édité 3 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2891
Infos

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Lun 17 Oct - 14:36
Le membre 'Seika Yuuki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à six faces' : 4
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Lun 17 Oct - 20:53

 Do It faster, makes us stronger
Edwin Fawley & Seika Yuuki
Il savait que s’il retenait ses coups, ce n’était pas vraiment par manque de volonté, après tout en acceptant ce défi Edwin avait promis de tout donner pour réussir à vaincre sa petite-amie et elle en avait fait de même. Pas de cadeaux, peu importait les sentiments que chacun éprouvait l’un pour l’autre, comme un combat à mort. Si le début avait clairement été ambiancé par la joie et l’amusement c’était un tout autre regard que Seika lui lançait à présent, beaucoup trop prise dans ce combat pour sans doute se rendre compte de qui elle avait en face de lui. Il le sentait, il la connaissait depuis un bon moment et il avait vu une multitude de regards dans les yeux de Seika, aucun ne l’avait laissé indifférent, mais il se revoyait des mois auparavant quand elle avait tenu tête à Freyja, prête à la tuer sur le champ. A cette époque, les deux ne sortaient pas ensemble mais sa présence avait été comme un canalisateur, tout comme celle de Keylian. Il savait pertinemment que dans cette situation tout pouvait arriver. Il avait beau la trouver magnifiquement belle, Edwin était trop conscient de ce qui se tramait dans l’esprit de la jeune femme, l’accent japonais reprenant légèrement le dessus. C’était peut-être une mauvaise chose que de retenir ses coups, de ne pas vouloir qu’elle saigne parce qu’il y aurait mit trop de force, mais en le faisant il savait pertinemment qu’il ne ferait qu’attiser le feu qui rongeait sa belle. Peut-être au fond Edwin était conscient qu’il ne voulait pas y mettre toute sa force, il gardait ça pour des situations particulières, mais surtout parce qu’il savait aussi que Seika n’accepterait jamais aussi facilement une défaite, même face à lui. Il avait autant la rage de vaincre en l’écoutant parler, cette envie folle de lui montrer de quoi il était capable, mais le regard ébène le retenait d’en faire plus. Elle ne parlait même plus de l’emmener à l’infirmerie, mais bel et bien à l’hôpital, comme si ses intentions avaient totalement changé de but et qu’elle était très clairement bien prête à le tuer sur le champ. Et clairement en l’ayant observé combattre, il ne doutait pas de ses capacités. Il pouvait sentir son ventre, ses côtes se rappeler du coup qu’elle venait de lui assener, même si la douleur était bien présente, il avait appris à la supporter. Il pouvait bien se casser quelque chose, ce n’était pas bien grave, car il était conscient que le match ne s’arrêtait pas là. Son regard bleu se posa sur Seika, en l’écoutant, préférant ne pas répondre pour ne pas attiser la flamme qui continuait à se répandre dans toutes les pièces, se remettant en positions simplement prêt à combattre à nouveau.

Les pas de la jeune femme était souple, il pouvait percevoir qu’elle avait commencé à comprendre les pratiques d’Edwin, ce qui ne serait surement pas un mal à savoir s’il devait vraiment livrer une bataille un jour. User de la force de l’autre pour le faire chuter, une technique bonne à prendre, mais qui avec la carrure d’Edwin beaucoup moins vif s’avérait plus compliqué à réaliser. Mais il parait habillement essayant de faire attention au moindre mouvement rapide de la jeune femme pour éviter de subir un nouveau coup, sans réellement attaquer pourtant, ni tenir ses mains, ses pieds pour la bloquer, simplement parer, avant de trouver la faille, attaquer et faire chuter. Simplement. Il essaya une nouvelle fois, mais elle arriva à esquiver, sans doute en ayant compris son mouvement. Edwin eu un sourire, avant d’affirmer qu’elle ne devrait quand même pas trop l’abîmer. C’était une vérité, n’ayant pas envie de partir à Sainte Mangouste non plus, il était conscient qu’il la laissait peut-être trop facilement l’atteindre. La posture de Seika changea, son regard aussi. Elle avait compris. Ou elle pouvait le supposer, comme ses mots le lui firent comprendre. Oui il savait que ça allait la mettre en rogne, ce n’était pas une option. Ce n’était pas contre elle, c’était simplement parce qu’il n’y arrivait tout simplement pas. Pas face à Seika, parce que jamais il n’avait voulu user de la violence face à des gens qu’il aimait. C’était au contraire pour protéger. Là était toute la différence entre eux. Elle se défoulait, lui parait simplement. Il la regarda se glisser au sol, la suivant du regard, suivant ses mouvements, mais prit le coup de pied de pleins fouets, à nouveau dans le ventre, sentant ses côtes lui dire d’aller se faire voir, avant qu’elle ne se glisse derrière lui pour lui assener un coup de coude. Edwin mit un genou à terre, un signe qui aurait put amener sa reddition face à sa petite-amie.

Il aurait pu ne pas bouger tout simplement, ne pas réattaquer, mais comme elle le lui avait dit, le voir ne pas se donner à fond la mettrait fortement en rogne. Elle serait bien capable de l’attaquer à nouveau, comme une sorte châtiment pour ça. Le jeune homme se releva, reprenant ses positions. Son regard avait changé, prenant un air bien plus déterminé qu’auparavant, se posant sur Seika. Quelques pas furent échangés, quelques coups, avant qu’il n'arrive à lui asséner un coup dans le ventre, y mettant de la force, mais pas trop, avant de finalement user de sa jambe pour la faire tomber sur le sol à nouveau. Mais il ne s’arrêta pas là, venant se poser sur elle, pour bloquer ses mouvements – autant ses jambes que ses bras –   et ne pas la laisser repartir. Edwin plongea son regard dans celui de Seika toujours cette lueur de détermination, mais elle se tarit rapidement. Il secoua la tête, la baissa légèrement avant d’afficher un sourire. « Désolé. » murmura-t-il.  «  J’ai essayé, mais je n’y arrive tout simplement pas … à y aller à fond.  » avoua-t-il. Pas un manque de motivation, un manque de volonté, un blocage qu’il se faisait lui-même. Edwin se redressa finalement, lâchant les mains de Seika qu’il tenait au sol, avant de se relever et de lui tendre la main pour l’aider à en faire de même. «  Et clairement, je ne sais pas qui de nous deux est le plus fort, mais tu m’en as bien fait baver. » Il valait sans doute mieux que ça s’arrête là et maintenant. Et même si elle venait à lui sauter dessus pour l’attaquer à nouveau, cette fois Edwin ne ferait probablement rien, à part l’arrêter encore, surement la bloquer à nouveau.

electricbird.



Lancé de dé :

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE


Dernière édition par Edwin T. Fawley le Lun 17 Oct - 21:24, édité 1 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2891
Infos

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Lun 17 Oct - 20:53
Le membre 'Edwin T. Fawley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à six faces' : 2
Seika Yuuki
The Japanese blaze
Seika Yuuki
ProfilDate d'inscription : 26/10/2021
Messages : 1068
Date de naissance : 16/02/2005
Age : 19
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Mar 18 Oct - 20:22
Seika &
Edwin

Do it faster makes us stronger
Jeu 22 Sept 2022

Au fond, Edwin était celui pour qui Seika était le plus un livre ouvert, ayant vu bien plus de facettes d’elle que n’importe qui d’autre en ce monde. Il l’avait vu rire, en colère, triste, déterminée et même sérieuse, sans compter les subtilités qui faisaient que la japonaise était celle qu’elle était. Alors s’il y en avait bien un qui pouvait remarquer quand il fallait arrêter l’incendie avant qu’il ne devienne incontrôlable, c’était bien le garçon ! Après tout, en partant d’un combat qui devait montrer qui des deux était le plus fort, quand on connaissait les deux têtes de mules que c’était, il allait bien falloir que l’une d’entre elles, mette légèrement sa fierté de côté pour stopper l’affrontement avant que cela ne parte trop loin. Dans le regard très sombre et déterminé de Seika, sans compter son accent japonais qui reprenait de plus en plus en dessus, annonceur que le peu de self control qu’elle avait, était en train de se faire rapidement consumer, cela n’allait pas être la lionne qui mettrait un terme à cet instant qui virait peu à peu au drame. D’autant que dans ses paroles, elle exprimait très clairement son envie d’aller jusqu’au bout, quitte à ce qu’un séjour à l’hôpital s’impose… Et pour mêler les gestes à la parole, Seika s’était rapidement approchée d’Edwin, venait lui assener un coup de pied violent dans le ventre, suivi d’un coup de coude dans le dos, qui réussit à faire mettre à Edwin un genou à terre, le regardant de haut, ses yeux plus sombres que jamais. En même temps, le garçon était en train de l’énerver sérieusement en prime ! Il avait promis de s’y mettre à fond, et la jeune femme ressentait une impression étrange, comme si ce n’était pas le cas, comme si, il était sur la retenue… Que ce soit dans ses mouvements, ou dans sa manière de plaisanter sur cette requête de ne pas trop l’abimer, Seika avait une mauvaise intuition qui ne lui plaisait clairement pas, et elle était déterminée à pousser son adversaire à sortir tout son potentiel qu’elle savait haut, très haut. Il était hors de question qu’il se retienne, cela avait le don de bien vexer la lionne qui n’était pas en état de se dire que c’était par amour et non pas, car elle était une fille…. Son état émotionnel actuel l’empêchait clairement d’être rationnelle et compréhensive.

Edwin avait un genou au sol, mais se releva tout de même, reprenant sa position, un regard bien plus déterminé qu’auparavant, ce qui fit sourire en coin Seika qui reprit également sa garde. Enfin, il y mettrait plus de hargne… Ou du moins c’est ce qu’elle pensait, et cela ravissait la jeune femme qui se prépara à la suite des évènements.

« Enfin ! C’est pas trop tôt… Je commençais à te croire maso… »


Bon… En y songeant, pour sortir avec une fille comme Seika, il fallait l’être un peu tout de même, ce n’était clairement pas choisir la facilité, cet affrontement en étant un parfait exemple d’ailleurs. Même s’il était notable, qu’au fond, Edwin n’était pas en reste non plus niveau caractère, et en prime, il n’y avait bien que lui pour canaliser sa fougueuse copine. Quoi qu’il en soit, l’affrontement continua, jusqu’à ce que le garçon arrive à donner un coup dans le ventre à Seika, avec assez de force pour lui faire sentir passer, mais pas assez pour réellement la blesser, avant d’user de sa jambe pour l’amener au sol. Mais semblant ne pas vouloir s’arrêter là, Edwin vint se mettre sur son adversaire, pour l’immobiliser pour de bon. Celle-ci grogna, non seulement pour la douleur précédente, mais également pour ce coup qu’elle n’avait pas réussi à parer, l’énervant contre elle-même cette fois. Le regard déterminé d’Edwin qui se plongea dans le sien la fit rager davantage, avant que le garçon ne baisse la tête, son aura changeant doucement, avant qu’il ne secoue la tête et affiche un certain sourire. Il était désolé, mais il ne pouvait pas, ça lui était impossible de se donner à fond malgré ce qu’il avait promis. Seika ne répondu rien, se contentant de froncer les sourcils, ressentant que le poids sur elle se fit moins lourd. En effet, Edwin se redressa, doucement, avant de proposer sa main pour aider sa petite amie à faire de même, lui expliquant qu’il ne savait pas qui était le plus fort entre les deux, mais qu’elle lui en avait bien fait baver tout de même. Un silence s’installa, la japonaise fusillait son copain du regard, puis regarda sa main, sans prononcer la moindre syllabe, avant de se lever d’elle-même, ignorant la main de son adversaire, non sans grimacer un peu de douleur. Elle lui tournait alors le dos, toujours sans un mot, avant de se retourner d’un coup sec, et venir lui envoyer un coup de pied tourné, pour y ajouter de l’élan et donc de la puissance dans les côtes.

« Ça c’est pour t’apprendre à pas avoir de couilles et de retourner ta veste. »

Elle le toisa du regard, de ses yeux sombres et remplis de haine, avant de soupirer longuement, laissant ainsi une partie de son esprit combatif se retirer, et redescendre un minimum en pression, même si tout n’allait pas partir en un instant. Edwin devait s’en douter, il ne la connaissait que trop bien, Seika montait vite en pression, mais redescendait que très lentement. Et encore, il s’agissait là de son amour, et cet avantage allait permettre à la japonaise de se calmer bien plus vite que face à quelqu’un d’autre. Seika avait la tête baissée, pendant un instant, avant de râler fortement, et taper du pied sur le tapis.

« Et tu parles ! Je me suis fait avoir comme une débutante en plus ! ça m’apprendra à plus picoler l’été que m’entrainer… Quelle con ! Si t’y avais été à fond, je me serais fait laminer ouais ! » Elle marqua un blanc, le temps de râler à nouveau, ses membres tremblant d’énervement envers elle-même, reprenant par la suite sa langue natale. JAP « Qu’elle abrutie je suis, la prochaine fois ce sera pas la même ! »

Seika était dur avec elle-même, ce n’était pas nouveau, et il était vrai que depuis qu’elle était passée capitaine de Quidditch cette année, cette pression supplémentaire ne l’aidait guère à être plus clémente avec elle-même…
Pando - 1 068 mots

_________________

The most beautiful love is the one that awakens the soul, and makes us surpass ourselves. The one who ignites our hearts and calms our minds. by anaëlle.


Dernière édition par Seika Yuuki le Lun 23 Jan - 21:25, édité 1 fois
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Mar 18 Oct - 21:14

 Do It faster, makes us stronger
Edwin Fawley & Seika Yuuki
Il le savait, ou il s’en doutait. Quand cela concernait les combats il y avait plusieurs possibilités, que l’un soit au-dessus de l’autre et il n’y avait surement que dans les séries ou les films que le plus mal en point sortait une arme secrète de son chapeau. Edwin n’avait pas réussi à y aller à fond, malgré ce qu’il avait promis à sa petite-amie, parce qu’il savait aussi un chose : les émotions contrôlaient notre force. Tout comme il avait lui-même attiser la colère qui se reflétait dans les yeux de Seika actuellement, il avait également besoin d’être dans ce genre d’état pour y aller à fond, d’être en colère, d’être enragé pour quelque chose comme lorsqu’il avait mit son poing dans le visage de se serpentard des mois auparavant. Mais face à elle il ne pouvait pas, il n’y arrivait pas, ne ressentant aucune haine en la regardant aussi belle qu’elle était. Ce n’était pas le cas de sa chère et tendre qui était totalement prête à le détruire, encore plus quand elle pouvait supposer qu’il ne se donnait pas à fond. Elle l’avait suggéré et il n’avait pas répondu, ce silence en disant sans doute plus long qu’il ne l’aurait cru, se laissant avoir par un coup dans le ventre, un coup de coude, avant de poser un genou à terre. Il aurait pu ne pas bouger, ne rien faire, mais son manque d’action aurait surement été pris comme un affront par Seika. Et il ne voulait pas, il ne voulait pas qu’elle lui en veuille parce qu’il n’était pas capable de l’attaquer aussi violemment qu’il le pouvait, ni parce qu’il ne bougeait plus. Edwin pouvait presque anticiper les coups qui lui serait porté s’il ne s’était pas redressé, le regard déterminé à mettre fin à tout ça. Il fallait reconnaitre sa défaite et Edwin avait perdu, depuis le moment où il avait refusé de faire du mal à l’être qui faisait que son cœur battait dans sa poitrine. C’était sans doute noble de sa part, touchant de voir l’amour qu’il lui portait, mais le feu qui brûlait en Seika ne le comprendrait pas de cette manière. Les mots avaient été prononcés avec encore plus de violence qu’auparavant dans la bouche de la japonaise, mais n’avait pas terminé sa course, que déjà le jeune homme reprenait sa position prête à attaquer.

Plus brutal, quelques fois, jusqu’à finalement trouver une ouverture, un coup de poing dans le ventre, la faire tomber et l’immobiliser. Choisir ses combats. Choisir ses défaites. Il pouvait voir la rage dans le regard de Seika dans lequel le sien plongea, entendant les grognements de s’être fait avoir de la sorte. Il secoua la tête, il la baissa et avoua finalement ce qu’elle avait imaginé. Au moins on ne pouvait pas lui reprocher d’être honnête. Elle sembla se calmer sous lui, mais il pouvait supposer qu’aucune rage dont elle semblait posséder ne pouvait se tarir aussi facilement. Edwin en était conscient, ça lui était arrivé il n’y a pas si longtemps. Le silence s’installa à nouveau et il se releva avant de lui tendre la main pour l’aider à se relever. Evidemment il ne put s’empêcher de la complimenter, qu’elle lui en avait fait baver et s’il ne le rajouta pas, le gryffondor était certains de l’issus du combat. Elle ne prit même pas sa main, se redressant par elle-même avant de lui asséner un coup de pied dans le ventre.  Edwin se laissa porter par le coup, retombant lourdement sur le sol, contrôlant sa chute pour ne pas se faire mal, ses fesses touchèrent le sol. Le coup avait été violent, et il aurait un bleu. Edwin ignorait si elle venait de faire ça pour le punir, ou simplement pour prendre une partie de la victoire qui lui revenait déjà du point de vue d’Edwin. Il observa Seika, qui le toisa du regard, avant de soupirer. Il sentait qu’elle essayait de redescendre en pression et que ce ne serait pas simple. Une étincelle et ça pouvait repartir très vite. Le jeune homme l’observa de la tête au pied, des courbes que formaient sa silhouette de sa brassière de sport qui laissait voir son ventre qui avait pris une teinte rouge et ses mèches de cheveux qui formèrent un rideau quand elle baissa la tête en tapant du pied. Elle s’insulta, et si sa rage était tournée vers elle, au fond le gryffondor ne l’avait pas aidé à penser ainsi. Il ne pensait pas qu’elle se serait fait laminer, bien au contraire.  Et finalement alors qu’elle était sur le bord d’exploser elle se traita d’abrutie.

Edwin toujours assit sur le sol, ne prit pas longtemps avant de retrouver l’usage de sa langue, venant user de celle qu’il avait en commun avec Seika, qui les unissait toujours au fond. «  Tu n’es pas une abrutie. » dit-il simplement, avant de se relever et de faire quelques pas en direction de sa petite-amie. Il n’y aurait pas de prochaine fois, là-dessus il ne voulait pas à nouveau la revoir comme ça. Pas à cause de lui, et même jamais. Même si son vœu risquait de ne jamais être exaucer. «  Je pense que tu aurais gagné, même si je m’y étais mis à fond. Tu arrivais à comprendre mes techniques, beaucoup plus rapidement.  » lui fit-il remarquer. Il l’avait bien senti, même en n’y allant pas à fond, elle avait commencé à jouer de la manière de combattre d’Edwin pour en user contre lui. Même s’il avait montré toute sa force, que les coups se seraient fait plus violent, il pouvait sentir qu’à un moment, un déclic se serait fait chez Seika qui aurait briser les défenses d’Edwin. Il s’approcha à nouveau, venant relever la tête de sa belle pour la regarder dans les yeux, un amour débordant pour elle. «  Dans un vrai combat, on aurait tous les deux finis à l’hôpital, ça j’en suis certains et tu aurais finis par prendre le dessus.  » reprit-il. La voir, la regarder après tout ça lui faisait un grand bien, comme si se plonger dans l’ébène des yeux de Seika avait ce pouvoir sur lui de lui faire oublier absolument tout. Et ce regard pouvait être tout aussi enragé qu’actuellement, charmeur, sensuel, triste, amoureux et rieur qu’il continuerait à s’y plonger sans se lasser. «  Et il n’y aura pas de prochaine fois, pas comme ça en tout cas. Mais si tu veux un partenaire d’entraînement, je suis tout à toi.  » proposa-t-il finalement. C’était sans doute la meilleure chose à faire pour tout les deux. Il pouvait lui apprendre ses techniques et elle les siennes. Il pouvait travailler sur la défense chacun leur tour, une défense nécessaire pour éviter de trop subir les coups, avant de parfaitement attaquer.


electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Seika Yuuki
The Japanese blaze
Seika Yuuki
ProfilDate d'inscription : 26/10/2021
Messages : 1068
Date de naissance : 16/02/2005
Age : 19
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Sam 22 Oct - 15:53
Seika &
Edwin

Do it faster makes us stronger
Jeu 22 Sept 2022

Ce n’était pas si simple d’être amoureux en réalité, s’aimer n’était pas toujours suffisant, et à dire vrai, ces deux là en prime n’avait jamais préféré la facilité. Dans ce combat qui devait être sans pitié, Seika avait eut du mal à se lâcher, jusqu’à ce que la provocation d’Edwin ne fasse son effet, avant que ce soit lui qui ne puisse plus donner le meilleur de lui-même. Le couple s’était confronté pour savoir qui était le plus fort des deux, mais au fond, ils n’avaient guère envie d’en avoir le cœur net. C’était bien leur fierté respective, ne les ayant pas envoyés à Gryffondor par hasard quelques années auparavant, qui les avaient poussés à se confronter de la sorte, dans cette salle aménagée par leurs soins. Oui, c’était sûr que cela allait mal finir, il n’y avait pas d’autres issus possible… Ou du moins si, une seule, que l’un des deux déclare forfait pour éviter le massacre, et ce fut bien par amour, ne connaissant que trop bien sa belle, et ne voulant pas que leur entrevue se finisse en rendez-vous à l’hôpital, Qu’Edwin baissa les armes, avouant ne pas pouvoir tout donner, ne pas vouloir la faire saigner, elle qui faisait tant battre son cœur. Il l’avait immobilisé lors de cet aveu, et c'était reçu une punition violente dans le ventre quand son adversaire fut libérée.

Seika avait beaucoup de mal à redescendre en pression, et cela depuis toujours. Rageant donc contre elle-même, n’écoutant même pas vraiment son petit-ami qui lui affirmait qu’elle n’était pas une idiote, la japonaise avait repris sa langue natale, les émotions ressenties étant bien trop fortes. Il était légitime de se demander à quel moment et surtout pour quelles raisons, la lionne s’était mise dans un état pareil. La réponse était en fait aussi simple que complexe… Edwin l’avait provoquée, et elle avait répondu avec hargne, plongeant clairement dans la gueule du loup… Oui, mais voilà, le loup avait avoué que ses dents était en plastique, et donc qu’il n’était pas si difficile que ça de lui survivre. Quand on avait une fierté comme celle de Seika, qui s’était tout de même fait retourner à plusieurs reprises, les quelques marques sur ses abdos en témoignant parfaitement, apprendre que le gros vilain troll n’était en fait qu’un gnome de jardin, et bien… Ca blesse ! Et cela fait du mal à son estime de soi. Pour une jeune femme qui se donnait toujours à fond comme Seika, qui donnait un point d’honneur à s’entrainer pour être la meilleure, ce trait de caractère ayant failli l’envoyer chez les serpents en début d’année, son courage et son côté chevaleresque l’ayant plutôt dirigée vers les lions, et bien… Ce n’était pas simple à gérer comme émotion, d’où cet état second d’énervement.

Edwin se releva, même si les bleus commencèrent à se dessiner sur son joli corps délicieusement sculpté, et vint relever la tête de sa belle, lui expliquant calmement qu’elle n’était pas ridicule, et que dans un vrai combat, elle aurait réussi à prendre le dessus à un moment donné, la japonaise réussissant peu à peu à comprendre les techniques de son lion. La concernée se laissa lever la tête, plongeons son regard dans celui d’Edwin, la lueur d’énervement commençant à s’apaiser par ce simple contact visuel et physique. Ce garçon avait véritablement un pouvoir impressionnant sur sa petite-amie, ce n’était pas nouveau, mais à cet instant, c’était flagrant ! Elle qui était un fauve en cage, se transformait en un simple regard en petit chaton… Bon certes, légèrement énervée, mais un petit chaton quand même. Gardant le silence, elle écouta Edwin continuait de la rassurer, lui expliquant que tous deux auraient fini à l’hôpital si le combat avait pris une tournure plus sérieuse jusqu’au bout, et que malgré cela, Seika aurait eut le dessus. La concernée ne prononça toujours pas le moindre mot, sentant la colère diminuer de plus en plus, au rythme des mots de son cher et tendre, calant ses battements de cœur sur les siens inconsciemment. Ce ne fut que lorsqu’il proposa d’être son partenaire d’entrainement plutôt que son adversaire, qu’enfin la bouche de Seika changea, esquissant une prémisse de sourire, ayant repris un anglais plus ou moins compréhensif.

« T’es au courant que connaissant tes sentiments pour moi, tu n’es clairement pas objectif sur ce que tu dis ? Faut pas être con pour deviner que ce serait pas aussi simple que ça, et que j’avais certainement pas autant de chances que tu le dis. »

Reculant d’un pas, venant se tenir les hanches, Seika soupira à nouveau, elle était bien trop dure envers elle-même pour entendre et croire ce que lui disait Edwin, et bien trop fière pour avouer qu’il l’avait calmé rien qu’en s’approchant d’elle, et la regardant comme il l’avait fait. Néanmoins, son esprit compétitif, et sa soif de progression avait bel et bien entendu la proposition d’aide, et ne comptait faire passer la jeune femme à côté. Alors, celle-ci releva la tête, croisant les bras de manière stricte qui ne trompait personne, reprenant un air sérieux, bien qu’au fond, la lionne se battait avec l’envie de sauter sur son petit-ami, ayant son corps très avantageux juste devant, et ses sentiments pour lui, lui hurlant d’aller l’embrasser et le toucher.

« Mais bon, va pour le partenaire d’entrainement. Si ça peut éviter de me faire ridiculiser à l’avenir par un mec sans couilles comme toi, je vais pas dire non. »


Quand la fierté de Seika parlait, en contradiction avec ce qu’elle ressentait vraiment, la jeune femme pouvait être très dur avec ses paroles, et pourtant dans son intonation de voix, clairement, elle ne trompait personne… Très mauvaise comédienne qu’elle était.
Pando - 952 mots

_________________

The most beautiful love is the one that awakens the soul, and makes us surpass ourselves. The one who ignites our hearts and calms our minds. by anaëlle.


Dernière édition par Seika Yuuki le Lun 23 Jan - 21:25, édité 1 fois
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Lun 24 Oct - 12:00

 Do It faster, makes us stronger
Edwin Fawley & Seika Yuuki
Il aurait peut-être mieux fait de mentir face à la jeune femme. Peut-être aurait-ce était mieux de faire semblant de tout donner pour la laisser gagner et ne pas voir la frustration qu’elle avait dans le regard. Mais cela aurait été surement encore plus difficile pour lui comme pour elle s’il avait fait exprès de perdre. Elle ne l’aurait pas toléré, encore moins que maintenant qu’il venait d’avouer avoir été incapable de se donner à fond, qui devait soulever un nombre incalculable de questions dans l’esprit de la jeune femme qui ne cherchait qu’à être la meilleure. Elle devait se demander si elle aurait réellement réussi à mettre au tapis son petit-ami, à l’envoyer à l’hôpital pour lui arracher une victoire bien méritée. Edwin savait qu’elle n’aurait pas loupé de lui faire mal, et qu’il en aurait fait de même. Il s’en serait surement voulu toute sa vie d’avoir agit de la sorte, il se serait sentit coupable. C’était mieux ainsi, même s’il voyait maintenant la jeune femme qui se tenait devant lui, se traiter d’idiote de ne pas avoir réussi à gagner par fairplay, ni même avoir comprit que son petit-ami ne se donnait pas à fond. Edwin pouvait voir que la rage, la pression, la colère avait prit le dessus sur Seika, et il était bien placé pour savoir que ça ne se calmerait pas aussi facilement. Lui aussi avait des moments où il ne pouvait résister à la colère qui le saisissait, mais c’était sans doute plus rare, n’ayant agit violemment qu’une fois en sept ans à Poudlard, ne se laissant que très peu guider par cette pulsion, en souriant simplement. Comme un labrador trop heureux, dirait certain. Mais il pouvait comprendre, savoir qu’elle avait du mal à accepter ce qui venait de se passer. Peut-être aurait-ce été mieux qu’il ne dise rien, qu’il ne se laisse pas faire tout simplement, qu’il n’attise pas la colère comme Edwin savait si bien le faire, surtout en connaissant sa belle. Il l’avait provoqué et elle avait répondu, mais à ce moment-là Edwin ne pensait pas être incapable de faire du mal à Seika. Il pensait pouvoir tout donner, mais il avait réveillé chez elle, le fauve qui se cachait en elle.

Son corps commençait à le faire souffrir, les hématomes commençant à se dessiner sur son torse nu, alors qu’il se relevait finalement pour se diriger vers sa petit-amie. Il ne voulait pas qu’elle s’en veuille, ni qu’elle lui en veuille, venant délicatement relever la tête de cette dernière, voyant son regard remplis de rage pour lui expliquer qu’il ne doutait pas qu’elle aurait réussit à gagner face à lui. C’était une leçon pour lui aussi, de voir que certains apprenaient de leur adversaire pour user de leur capacité contre lui. Le regard bleu dans l’ébène de Seika, lui amena cette lueur amoureuse qu’il avait pour elle, tout ce qu’il ressentait pour elle en un regard. Il constata que la jeune femme commençait doucement à redescendre en pression, l’observant à son tour, même s’il voyait une nouvelle pointe d’agacement dans son regard. Elle ressemblait à un chaton énervé, l’image faisant sourire le jeune homme. Peut-être qu’elle s’agaçait à présent de voir qu’il pouvait l’aider à calmer ses ardeurs. Une envie folle de l’embrasser vint se loger dans le cœur d’Edwin, mais il préféra la rassurer à nouveau, imaginer ce que l’issu d’un vrai combat aurait donner entre eux, avant de lui proposer simplement d’être un partenaire plutôt qu’un adversaire. Il pourrait au moins ne pas lui faire de mal, et elle pourrait aussi user de ses techniques sur lui. Sans savoir qui serait le meilleur, des entraînements réguliers face à une personne à qui on tenait. Le silence s’était installé entre les paroles d’Edwin, mais il vit un léger sourire se dessiner sur les lèvres de Seika, l’anglais revenant dans sa bouche pour lui répondre qu’il n’était pas objectif. C’était une certitude sur laquelle le gryffondor n’avait aucun doute. Un sourire se dessina à nouveau sur les lèvres du jeune homme. «  Tu sais que c’est justement parce que je t’aime que je suis incapable de te faire du mal ? » répondit-il, affirmant à demi-mot qu’il n’était clairement pas objectif, mais pourtant si elle doutait encore de lui, il la regarda à nouveau. «  Crois-moi, tu aurais eu toutes tes chances.  » répondit-il à nouveau, la sincérité suintant dans ses propos, bien trop conscient des capacités de sa belle.

Il l’observa reculer, ses yeux se posant sur le corps de Seika qui commençait à montrer les signes de la lutte qui venait d’avoir lieu. Au fond même s’il n’avait pas été au bout de sa force, il ne l’avait quand même pas loupé. Mais cela aurait put être pire pour lui comme pour elle. Il l’entendit soupirer, baisser la tête avant que le silence ne revienne. Cela ne dura pas bien longtemps, avant que finalement elle n’accepte la proposition qu’il venait de lui faire, non sans l’insulter en même temps. Un sourire se dessina à nouveau sur le visage d’Edwin, amusé par ce qu’elle venait de dire de lui. Il pouvait sentir que la rage avait disparu et que si les propos étaient faits pour être blessant, elle ne les pensait pas complètement. Edwin brisa à nouveau la distance qui s’était créer entre eux, venant placer ses bras endoloris autour de sa belle. «  Je préfère de loin t’avoir comme partenaire que comme ennemis. Et je suis sûr qu’on fera un duo de choc.  » s’amusa-t-il, tout en l’amenant contre lui avec douceur pour ne pas réveiller les corps blessés des deux amoureux. Il pouvait sentir ses cottes le faire souffrir, mais cela ne l’empêcha pas de se concentrer uniquement sur elle pour venir poser ses lèvres contre les siennes.


electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Seika Yuuki
The Japanese blaze
Seika Yuuki
ProfilDate d'inscription : 26/10/2021
Messages : 1068
Date de naissance : 16/02/2005
Age : 19
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Mer 26 Oct - 20:44
Seika &
Edwin

Do it faster makes us stronger
Jeu 22 Sept 2022

Un regard, un sourire, un contact, et une partie de la colère de la lionne s’envolait. Edwin avait cette force que sa belle avait du mal à assumer. Certes, c’était un cadeau, une véritable chance pour elle d’avoir trouvé celui qui la complétait, ne sachant que trop bien qu’aucun autre ne pourrait lui convenir autant que son ange lui convenait. Mais on avait à faire à une lionne fière, bien trop têtue pour montrer de manière claire et volontaire au combien Edwin avait pouvoir de vie et de mort sur sa petite-amie, même si comme ici cela se voyait parfaitement, et de manière assez explicite. Un petit chaton énervé, mais qui demandait tout de même à être rassuré, se laissant dorloter non sans mettre des coups de griffe par principe. C’était Seika après tout, et au fond cela faisait son charme, même si une autre personne qu’Edwin serait totalement décontenancé devant cette attitude controversée. Il l’avait provoqué, attisant cette flamme qu’il voulait voir grandir, mais qu’il avait regretté d’avoir autant alimenté, avant de tout éteindre à coup de belles paroles et de douceur, même si certaines braises persistées. En y regardant de plus près, Edwin avait été responsable de la montée en puissance de sa belle, mais également le remède pour sa redescente… Il était compliqué de dire si l’un ou l’autre voyait à quel point le jeune homme avait vraiment autant d’impact sur la japonaise, et au fond, il ne valait peut-être mieux pas que la concernée ne s’en rende vraiment compte, sa fierté pourrait la pousser à prendre ses distances ou à lutter simplement pour ne pas se sentir faible.

Mais pour le moment, la question ne se posait pas, Seika bien trop occupée à faire genre qu’elle était encore énervée au possible, alors que ses yeux louchaient clairement sur les muscles de son petit-ami à l’air libre qu’elle se voyait déjà embrassé de partout… Mais non ! Elle était énervée, elle devait être énervée ! Merci l’héritage de son père qui lui avait légué une fierté aussi forte que celle d’un dragon noir d’Asie. Bon, clairement, elle ne trompait personne, et ce n’était pas sa prémisse de sourire avec son anglais qui revenait peu à peu qui diraient le contraire. Seika expliquait d’ailleurs à Edwin à quel point il n’était pas objectif en disant qu’elle l’aurait battu dans un combat sans foi ni loi, et un soupire s’échappa même de sa bouche quand le garçon répondu que c’était bien, car il l’aimait qu’il disait ça, rendant encore moins crédibles ses dires. Et même s'il lui demanda de le croire, qu’elle avait toutes ses chances, les yeux de sa belle montraient à quel point il aurait beau dire ce qu’il voudrait, son manque d’objectivité l’empêchait d’avoir foi en ce qu’elle entendait. Evidemment, elle ne lui en voulait pas, le connaissant que trop bien, et au fond, elle se sentait touchée par cet amour sans pouvoir le dire à haute voix.

« Autant avouer de vive voix que tu n’es pas objectif andouille de cœur d’artichaut que tu es… Enfin bon dit ce que tu veux. »

Ou comment essayer de mettre fin au débat. Ce n’était en rien contre Edwin, en réalité, la pointe d’amertume dans sa voix était dirigée vers elle, cette dureté envers sa propre personne, c’était impressionnant… Mais surtout, elle semblait avoir gagné en intensité depuis sa nomination en tant que Capitaine de l’équipe de Quidditch mais pas que… Depuis cet été, Seika était nettement plus à fleur de peau et cela avait pu se ressentir. Certes, elle avait toujours démarré au quart de tour, mais c’était encore plus flagrant depuis quelque temps, et la japonaise n'en avait pas vraiment conscience, essayant de le camoufler autant que possible, même si dans l’état d’énervement dans lequel elle était ce jour-là, c’était compliqué de le masquer. Heureusement, c'était Edwin, ce beau Edwin, son amour, et son pouvoir calmant semblant invincible, et vouloir lui sauter dessus pour le manger tout cru, cela aidait grandement Seika à cacher sans en avoir conscience ce qu’elle ne voulait pas que son petit-ami ne devine.

Ce dernier s’approcha d’ailleurs encore plus, venant enrouler ses bras doucement autour de sa belle, faisant attention de ne blesser ni l’un ni l’autre, chacun ayant les marques de l’affrontement qui commençaient à se dessiner sur leur corps. Les deux regards plongeaient l’un dans l’autre, Seika se sentait presque hypnotisée, malgré toujours cette amertume dans la gorge, écoutant Edwin lui expliquait qu’il préférait l’avoir en acolyte plutôt qu’en adversaire, imaginant le duo de choc qu’ils formeraient. L’image vint à l’esprit de Seika, la faisant avoir un petit rire incontrôlé, avant que sa fierté ne revienne prendre sa place, usant de l’amertume ressentie par la lionne pour la faire afficher un visage sévère…. Même si pas vraiment très crédible en observant de très près…

« Qui voudrait d’un partenaire sans couille, au cœur trop tendre comme toi pour affronter quelqu’un ? » Elle marqua une pause avant de reprendre. « Mais comme dis, pour l’entrainement ça fera l’affaire… Enfin…. »

Seika se retira doucement de l’étreinte de son amour, observant le corps de ce dernier de bas en haut, les bleus devenant rapidement plus marqués, et réalisant un petit peu qu’heureusement qu’Edwin était aussi musclé, car des côtes auraient pu être brisés…

« Une fois que tu auras repris ta couleur blanche naturelle. »

Un petit sourire en coin… Oui, la plaisanterie commençait doucement à reprendre sa place dans l’esprit de Seika, de manière incontrôlée. Certes, ce n’était pas totalement ça encore, mais c’était déjà beaucoup mieux, car c’était Edwin, car c’était lui… Avec un autre, elle aurait certainement mis feu à la pièce, mais là, c'était lui., et l’observait , tout en replongeant son regard dans l’océan de son petit-ami, avant de se sentir rougir légèrement de manière incontrôlée, cette envie de lui sauter dessus plus forte que jamais, lui donnant chaud… Très chaud…. Commençant à lui enlever toute possibilité de réflexion. La jeune femme qui sentait donc ses joues se colorer, toujours poussée par sa fierté de merde, se tourna en une petite pirouette, se mettant dos à Edwin.

« Il fait vraiment trop chaud dans cette putain de salle ! Qu’elle idée d’être venue ici ! »

Seika commença à naturellement vouloir enlever sa brassière, oubliant qu’elle n’avait que ça sur elle, ayant bien trop l’habitude de se mettre à moitié à poil pour enfiler un tee-shirt plus confortable… Clairement entre l’amertume dans la gorge, l’énervement encore un peu présent, la chaleur que lui produisait Edwin, et sa fierté qui la poussait à ne rien montrer, c’était bien trop d’émotion pour la japonaise pour que celle-ci n’arrive à réaliser que ce n’était clairement pas une bonne idée.
Pando - 1 122 mots

_________________

The most beautiful love is the one that awakens the soul, and makes us surpass ourselves. The one who ignites our hearts and calms our minds. by anaëlle.


Dernière édition par Seika Yuuki le Lun 23 Jan - 21:26, édité 1 fois
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Mer 26 Oct - 22:24

 Do It faster, makes us stronger
Edwin Fawley & Seika Yuuki
Edwin était conscient que la rage qu’elle pouvait sentir au fond d’elle n’était pas réellement tourné contre lui. Il pouvait deviner qu’elle s’en voulait plus qu’autre chose, même si ses propos disaient le contraire, comme si elle s’énervait d’une défaite qu’elle n’avait pas eu, puisque le jeune homme avait simplement mis fin au combat en avouant ne pas être capable de lui faire du mal. Elle s’en voulait pour autre chose, sans doute parce que comme elle le lui disait, elle avait été trop stupide de croire qu’il se donnerait à fond. Edwin aurait tellement aimé pouvoir lui donner ce qu’elle avait voulu dans un premier temps, lui donner un véritable combat qui se serait mal terminé peu importe le vainqueur, mais il n’avait tout simplement pas pu. Parce qu’il voulait la protéger et que c’était pour ça qu’il s’entraînait, tout comme il avait commencer à pratiquer à la base. Protéger ses proches, protéger son insupportable sœur parce qu’il se le devait, parce qu’il ne pouvait pas simplement rester les bras croisés sans agir. Cela faisait un moment maintenant qu’il savait que ses talents magiques n’étaient pas ceux de certains, mais il pouvait faire différemment, agir différemment. Mais même si Seika avait sans doute compris ses mots, que dans son regard il commençait à sentir l’apaisement gagner sa petite-amie, les braises continuaient d’être attisé malgré tout. Redescendre en pression n’avait rien de facile, surtout quand on pouvait penser s’être fait berner par une personne qu’on aimait mais en plongeant son regard dans l’ébène des yeux de Seika il pouvait savoir qu’elle avait comprit au fond pourquoi il ne l’avait pas fait. Pourquoi il avait préféré dire non que de faire du mal. Il n’avait jamais choisi la colère comme solution, ni même la violence, là où il pouvait discerner depuis longtemps dans le regard de la jeune femme le chaos qui continuait à bouillonner en elle. Il n’en était pas responsable, Edwin le savait, il essayait au contraire de l’apaiser, mais pour le moment il ne pouvait rien faire contre ses tourments qui pouvaient parfois animer celle qu’il aimait. Le jeune homme espérait qu’elle comprendrait qu’elle pouvait tout lui dire, mais c’était aussi difficile à faire quand on avait vu ce qu’Edwin donnait sous l’emprise de la colère. Peut-être que ce serait plus compliqué encore de ne pas lui dire, mais pour le moment seule la rage présente à la fin du combat importait au jeune homme.

Il n’était pas objectif dans ses propos, Edwin le savait, mais il voulait qu’elle comprenne qu’elle n’était pas faible, bien au contraire. Il la trouvait si forte, si indépendante, qu’il ne pouvait être là que pour l’épauler, pour l’éclairer à aller encore plus haut, même s’il ne doutait pas que sans lui, Seika y serait parvenus sans trop de soucis. Dans son regard il sentait la frustration se calmer, devenir un petit chat qui s’énervait face à Edwin, qui ne put s’empêcher de laisser échapper un sourire, alors qu’elle lui affirmait qu’il aurait put lui affirmer qu’il n’était pas objectif. Il eu un petit rire à cette réplique, il en aurait été incapable face à elle, simplement parce qu’il cherchait à lui faire comprendre ce que lui voyait et qu’elle avait tant de difficulté à voir. Le jeune homme préféra ne pas répondre, venant simplement s’approcher d’elle pour la prendre dans ses bras délicatement. Il préférait l’avoir comme partenaire plutôt que comme ennemis, c’était une certitude, imaginant le duo qu’ils formeraient et il se mit à sourire en voyant le petit rire qui émana des lèvres de Seika. Et elle l’insulta encore une fois, ne faisant pourtant pas disparaitre le sourire du visage d’Edwin, l’entendant le traiter de sans-couille et que pour un entraînement ça ferait l’affaire. Son regard se fit amusé quand il lui répondit : «  Affronter et protéger n’est pas la même chose, très chère. » Il n’allait pas la contredire sur le fait qu’au fond son manque de participation au combat était peut-être un peu lâche, mais comme disait un sage il fallait savoir mener ses combats. Les yeux de Seika descendirent sur son torse, les aller et venus ne laissant que très peu de place à l’imagination concernant les envies de la jeune femme, faisant sourire de plus belle le jeune homme qui eu un rire en l’écoutant dire que ce serait mieux une fois qu’il aurait repris ses couleurs normales. Il était vrai qu’il sentait ses muscles lui faire un mal de chien mais n’y faisait pas réellement attention. Sans même prendre le temps de répondre, il observa les joues de la jeune femme devenir rouge, avant qu’elle ne se mette dos à lui tout simplement. Oui il faisait chaud, il pouvait le sentir lui aussi, mais ce n’était surement pas la sueur du combat ou même la chaleur de la pièce qui leur faisait se sentir ainsi.

Edwin la regarda sans s’y attendre, enlever sa brassière liant le geste à la parole sur la question de chaleur. A cet instant précis, les pensées d’Edwin semblèrent devenir complètement flou, ne se demandant pas réellement si c’était une invitation ou si elle faisait vraiment ça si elle avait chaud. En soit les deux, sans doute, un peu des deux. Il fit quelques pas dans la direction de Seika venant placer ses mains au niveau de son ventre pour l’entourer de ses bras et la serrer contre lui. «  C’est vrai qu’il commence à faire chaud. » murmura-t-il venant déposer ses lèvres dans le creux de son cou, profitant de ses cheveux attachés, tandis que ses mains, venaient délicatement descendre le long du corps de la jeune femme.  


electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: (+18) Seika - Do it faster, makes us stronger
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Celestina Ward ~ Never take life too seriously, nobody ever makes it out alive anyway [Terminée]
» Seika Yuuki | RPS
» I choose you ! | Seika & Quentin
» Seika Yuuki | Terminée
» Seika Yuuki | Liens

(+18) Seika - Do it faster, makes us stronger

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: