Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le deal à ne pas rater :
Table de cuisson induction – SAUTER – 3 zones
299.99 €
Voir le deal

Edwin Thaddeus Fawley - le récit d'un passé

Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 704
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Edwin Thaddeus Fawley - le récit d'un passé
Mer 7 Oct - 16:06
Edwin Thaddeus Fawley
feat Alex Hogh Andersen
Âge 16 ans
Origines Sang-pur, mi-anglais, mi-finlandais
Maison Je laisse le staff décider
Année 6ème année (15 juin 2005)
Baguette Bois d'aubépine, corne de serpent cornu, souple, 28 cm
Patronus Labrador
épouvantard Une lettre qui s'enflamme
Physique

Edwin est un garçon plutôt grand. Ayant commencé sa croissance tôt, il n’est pas non plus à sa taille définitive. Il possède des cheveux d’un bruns très foncés, qui parfois avec les reflets du soleil vont tirer vers le châtain. Ses cheveux sont courts et il a l’habitude de les ramener en arrière avec une sorte de cire pour que ses derniers ne viennent pas dans ses yeux. Il n’aime toutefois pas les plaquer complètement sur son crâne, préférant le confort de les laisser relativement libre. Edwin a de beaux yeux bleus, hérités de sa mère que sa sœur a également héritée. Si ses yeux tirent parfois sur le vert lorsqu’il fait plus sombre, il faut dire que son regard lui donne une allure sombre. Edwin adore sourire et rire. Parfois il laisse une petite moustache et barbe apparaitre sur son visage, sa pilosité étant très en avance pour son âge, mais il la laisse généralement que lorsqu’il n’a pas le temps de se raser. De part sa famille, Edwin essaye toujours de bien paraître, également parce que ça le mets bien en valeur. Oui il aime bien s’observer, vérifier que tout est bien sur lui avant de partir. Edwin a des épaules carrées, qui affirme sa carrure comme étant celle de quelqu’un qui prend soin de lui, et bien qu’il ne fasse pas de sport, on ne peut pas lui enlever qu’il apparait comme bien bâti. Edwin aime porter de longue veste et des vêtements très sombres, même si cela lui arrive parfois de porter des couleurs plus vives, mais c’est assez rare. Toutes situations apportant son style vestimentaire, il peut également lui arriver de porter un look plus décontracté, notamment lorsqu’il se balade dans les couloirs de Poudlard. Par ailleurs Edwin a un eptit toc quand il est stressé, quand il réfléchit ou quand il est gêné : il se ronge les ongles, une manie que ses parents aimeraient bien qu’il perde.
Caractère

Edwin est un garçon qu’on peut qualifier de sociable. Il aime se faire des amis et rencontrer de nouvelle personne. D’un tempérament très amical, on lui a apprit à ne jamais écouter les rumeurs, à ne pas s’y fier, ce qui fait de lui quelqu’un qui ne tiendra jamais compte de ce qu’on dit sur les autres, il se fera toujours sa propre opinion. Sur ce point, il peut se montrer très têtu, car même si on lui montre par a plus b que la personne n’est pas une bonne personne, il voudra quand même savoir qui elle est avant de l’admettre. Dès qu’il a une idée en tête, Edwin y va, même s’il n’y va pas sans un peu de réflexion, pouvant se montrer très réticent sur certains points. D’un point de vue extérieur, Edwin aime jouer au beau parleur, se montrer légèrement arrogant notamment devant les jeunes filles. Il n’a pas toujours été comme ça et agit de cette manière pour cacher son côté plus sentimental. Edwin ne l’avouera jamais mais il aime bien la romance. Se montrant très empathique avec les autres, il pourra se montrer d’un grand soutien. D’un point de vue étude, le jeune homme n’aime pas réellement travailler, n’étant pas un très grand bosseur, il galère parfois sur certaine matière à avoir des notes correctes, et fais souvent des nuits blanches avant un examen pour essayer d’avoir des notes passables. Le reste du temps, il traine dans les couloirs, préférant s’amuser autant que possible, penser à autre chose que ces petits tracas.

Vous l’aurez compris, Edwin a une grande joie de vivre en lui, il peut être insupportable pour certaine personne, mais en apprenant à le connaitre vous découvrir certainement un grand romantique.
Pseudo Nevada
Âge 25 ans
Avatar Alex Hogh Andersen
Avis il est beau hein  kyaaa Se lance des fleurs toute seule
Notes
Note des BUSES (oui il a fait quelques nuits blanches pour obtenir ses résultats) :

Astronomie : A
Botanique : D
Défense Contre les Forces du Mal : A
Histoire de la Magie : P
Métamorphose : A
Potions : D
Sortilèges : EE
Vol : O
Études des Runes : O
Soins aux Créatures Magiques : EE



Dernière édition par Edwin T. Fawley le Dim 16 Oct - 16:29, édité 2 fois
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 704
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Edwin Thaddeus Fawley - le récit d'un passé
Mer 7 Oct - 16:13
Mon histoire
Les écrits sont la preuve du passé
Il était une fois

C’était une journée noire. La lune brillait d’un quartier parfait au-dessus de la maison des Fawley. Famille de sang-pur, le patriarche n’était que le troisième né de la famille. Sa femme, Margareth, fille d’un sorcier au sang-pur venu de la Finlande, hurlait à la mort qu’on lui enlève cet enfant qui grandissait dans son ventre. Leur premier né, et il priait pour que ce soit un fils, que le nom des Fawley persiste. Le petit Edwin, naquit au mois de mai. C’était sans doute le plus beau bébé pour ses parents. Il était né dans une famille bien loin de ce que l’on pourrait connaitre. Son père Andrew Fawley, dernier né de la fratrie Fawley avait esquisser plusieurs traditions à la différence de ses frères. Ces derniers avaient déjà des enfants, mais aucun d’entre eux n’étaient un garçon. Edwin n’avait alors que des cousines, seuls hommes qui pourrait donner son nom à ses futurs enfants. Ses parents y pensaient déjà lorsqu’il était bébé, fier d’avoir le seul véritable héritier, selon eux. Eux avaient eu de la chance de s’aimer contrairement à d’autres famille de sang-pur, Andrew avait aimé Margareth a la première minute où il l’avait vu lors d’un échange entre Dumstrang et Poudlard, leur union arrangeant grandement leur parents qui voient là un moyen de continuer la tradition des sang-purs. Sans doute que le petit qui venait de naitre avant de la chance que ses parents s’aiment. La vision du mariage entre sang pur avait énormément changé dans les dernières années, mais certaines traditions perduraient, et malgré le fait que ses parents auraient sans doute été amené à se marier dans leur tradition, ils avaient put s’aimer. Le petit Edwin grandit dans un confort certains, dans un petit paradis où ses parents étaient fiers d’avoir un petit garçon, enfin heureux de pouvoir sceller leur union par la venue d’un enfant. Trois ans après sa naissance, Edwin fut l’heureux grand-frère d’une petite sœur qu’ils prénommèrent Rebecca, Rebecca Fawley. Il y avait eu d’autres enfants du côté de ses oncles, mais aucun autre garçon n’était venu au monde. Uniquement des filles, ce qui avait légèrement désespéré ses grands-parents qui le choyaient alors de cadeaux. Et ce n’était pas pour déplaire au petit Edwin. Il était un bon grand frère, il aimait sa petite sœur et toute la famille vivait heureuse dans leur maison.

A l’âge de ses 7 ans, les parents d’Edwin, soucieux de faire connaitre à leur progéniture une source de culture bien différente de la sienne, vinrent à parler avec une famille Japonaise. La famille Hasegawa. Souhaitant en apprendre plus sur leur culture et leur tradition, les parents Fawley allèrent souvent au Japon pour les rencontrer. Etant tout les deux de grands chercheurs, historiens et éthnomage, ils souhaitent en apprendre plus sur cette grande famille Japonaise. Après de nombreux voyages et discussion, la famille Hasegawa accepta de les accueillir pour leur recherche à condition d’un mariage arrangé entre leur fils et la fille de Shang Hasegawa, Mia. Si dans un premier temps les parents ne furent pas d’accord, après plusieurs négociations et dialogue, ils acceptèrent. Edwin ne comprenait pas la notion de fiançailles, ni même celle du mariage, mais pour lui si cela ressemblait à ce que ses parents avaient ça ne pouvait pas être mauvais. Les Fawley avaient tenté d’expliquer à leur fils, qu’il aimerait sans doute la personne, et que si ce n’était pas le cas, sans doute serait-il possible de négocier pour annuler l’arrangement. C’est ce que ses parents pensaient tout au moins. Les années passèrent et en jouant avec ses cousines régulièrement, Edwin avait rapidement appris à se montrer très protecteur, mais aussi ouvert aux autres. Sans doute que sa sensibilité venait de ces fréquentations. Le reste ne fut pas vraiment intéressant. Sa vie était rythmée de leçon qu’il recevait de la part de sa mère, en compagnie de sa sœur, de repas avec le reste de sa famille, de jeu avec ses cousines etc. Ses parents qui aimaient apprendre la culture d’autres pays, avait transmit cette envie à leur propre enfant. Et ce n’est donc pas surprenant, qu’un jour, en ayant l’âge d’écrire, il entreprit d’envoyer une lettre à celle à qui on l’avait promit. Ils ne pouvaient pas encore aller la voir, il ne pouvait pas voyager comme le faisait ses parents, car les traditions de sa future fiancée semblait bien stricte là-dessus. Sa mère, pourtant qui continuait voyager au Japon pour son travail, lui donna l’adresse de la famille Hasegawa, essayant d’expliquer à son fils ce qui l’attendait quand il aurait quinze ans. Edwin écrivit une lettre à Mia Hasegawa, qui lui répondit quelques jours plus tard. Edwin reçu cette lettre, avec quelques erreurs d’anglais, mais attendrissante, sentant dans ces mots une envie de lui montrer qu’elle s’intéressait à lui autant que lui à elle. A la cinquième lettre échangée, il eu la surprise de trouver non pas une lettre, mais deux dans la même enveloppe, la première de Mia et la deuxième de Mai-linh, sa cousine. Cette dernière soucieuse de donner toutes les clefs en mains pour qu’Edwin comprenne les traditions de la famille. Toutes deux semblaient d’accord pour lui échanger des lettres, non seulement pour qu’il se prépare au mieux, mais également pour apprendre à mieux se connaitre. Enfin c’est ce que supposait Edwin. Curieux et heureux le jeune garçon prenait le temps de répondre aux deux lettres, posant des questions à l’une et des questions à l’autre. Et ainsi la correspondance entre les deux filles et lui commencèrent, d’abord par des lettres différentes puis tout sur la même lettre, lui apprenant les histoires et les traditions Japonaises. Mais au fur et à mesure que les lettres continuaient à s’écrire, que les années passaient, Edwin comme Mai-linh qui lui répondait plus fréquemment pour qu’il soit prêt, commencèrent à parler de leur vie, de leur histoire, apprenant à mieux se connaitre. Il arriva parfois qu’il reçoive une lettre de Mia, mais cela se faisait de plus en plus rare.

L’année de ses 11 ans, il reçu un autre style de lettre : celle pour aller à Poudlard. Comme ses parents et tout le reste de sa famille, il le savait depuis un moment déjà, mais ignorait encore dans quelle maison il serait. Lors de l’arrivée du hibou, voyant le symbole, il n’ouvrit même pas la lettre, sachant très bien de quoi il s’agissait. Ce jour-là il envoya une nouvelle lettre non pas à Mia, mais à Mai-linh, pour lui partager son bonheur, n’attendant même pas qu’elle réponde à la précédente. Il savait qu’ils ne pourraient pas aller en classe ensemble, mais il savait aussi que dans quelques années, selon la tradition que la famille Hasegaw a avait il pourrait se rendre au Japon pour la voir et également rencontrer sa future fiancée. Il passa par le chemin de traverse comme tous les nouveaux élèves, acheta ses fournitures, prit le train où il se fit quelques connaissances. Edwin ne s’inquiétait pas de la maison dans laquelle il serait répartis, sa mère aurait été une serdaigle, son père était un serpentard. Toutes les maisons lui convenaient. Il fut réparti avec les autres élèves le jour de la rentrée. Le petit garçon n’était pas bon élève, il avait beaucoup de difficulté à avoir des bonnes notes, se considérant comme moyen. Il devait travailler dur pour réussir à obtenir ses examens, passant plus de temps à écrire des lettres. Ces dernières étaient de plus en plus longues, à mesure que les années passaient. S’ils parlaient en anglais dans leur lettre, le jeune garçon s’était d’ailleurs mit en tête d’apprendre le Japonais, demandant par la même occasion à Mai au début de lui apprendre quelques brides, avant de lui-même commencer à prendre des cours. Ses parents avaient acceptés qu’il apprenne une nouvelle langue, heureux de voir que leur fils s’intéressait à la culture japonaise, mais aussi que malgré le mariage arrangé, s’entendent aussi bien avec celle qu’ils pensaient être sa future fiancée. Malgré tout le Japonais n’était pas la langue la plus simple à apprendre et même s’il arrivait à comprendre de mots, il ne comprenait pas tout. Plutôt enjouée comme personne, Edwin adorait s’amuser lorsqu’il était à Poudlard, arrêtant progressivement d’essayer d’obtenir de meilleures notes au fur et à mesure que les années passaient. Il s’était fait des amis à Poudlard, il y passait du bon temps.

L’année avant sa cinquième année, pendant des vacances, sa famille et lui partirent pour le Japon. Même s’il était fiancé à la jeune Mia Hasegawa, il devait être capable parmi une sélection de jeune fille de trouver sa promise à l’instinct. Edwin ne savait pas s’il en serait capable, réfléchissant pendant le trajet qui l’emmenait au sein de la demeure Japonaise à ce qu’il se passerait si ce n’était pas le cas, si au lieu de choisir Mia, il choisissait Mai-linh, avec qui un lien fort s’était créer bien plus qu’avec sa future fiancée. La jeune cousine lui avait expliqué ce qui pourrait advenir s’il se trompait, elle qui lui avait parlé de Mia pour l’aider plus amplement, il devrait renoncer au mariage si jamais c’était le cas. Le jeune homme bien qu’angoissé, mais se sentait étrange, se demandant au plus profond de lui s’il était si désireux de se marier à celle qu’on lui avait promise. Alors que la famille était réunie, après les salutations de bases et quelques repas, Edwin se présenta alors aux jeunes filles de la famille Hasegawa. Il ne savait pas qui étaient-elles, sans doute des cousines ou peut-être des amies de la famille, mais se trouver face à ses jeunes filles fit ressurgir la peur au fond de lui. Si les fiançailles pouvaient être annulées, et qu’au fond il savait que ses parents le soutiendraient quoiqu’il arrive, Edwin était pourtant sûre d’une chose : il ne voulait pas non plus dire totalement adieu à celle avec qui il avait créé des liens pendant ces nombreuses années. Alors Edwin observa chacune d’elle, prenant son temps, se souvenant des mots écrits sur du papier, des descriptions qu’on lui avait faites, mais alors qu’il passait devant une demoiselle, il s’arrêta sentant un parfum. Un parfum de rose. Ce même parfum qu’il avait sentit parfois sortant des enveloppes qui contenaient les lettres. Il regarda alors la jeune femme aux cheveux noirs qui se tenait devant lui. Au fond de lui en plongeant son regard dans celui de la jeune femme, il comprit très vite qu’il ne s’agissait pas de Mia, mais bien de Mai-linh. Avant même qu’il n’ait put faire quoique ce soit, un homme qui semblait le père de l’une des jeunes filles s’énerva, emmenant celle qui se trouvait avec Mai-linh loin de la scène. Edwin ne comprenant que très peu ce qui se dit en Japonais, tentant d’écouter, ses parents vinrent le chercher pour l’emmener ailleurs, sur la demande d’une autre personne de la famille. La famille Fawley qui devait rester pendant plusieurs semaines pour finaliser les fiançailles, ne restèrent pas longtemps au Japon, repartant quelques jours plus tard. Edwin se souvenait toutefois qu’après avoir fait son choix, lui et sa famille avait été emmené dans un coin de la maison, où on leur avait demandé d’attendre. Ses parents attendant, discutant entre eux, promettant à leur fils que tout allait bien se passer et pendant que les heures filaient, Edwin s’était demandé pourquoi il ne pouvait parler ni à Mia ni à Mai-linh, essayant de comprendre ce qu’il s’était passé. Le jeune garçon n’avait pas choisit la bonne, il le savait, au fond il s’était arrêté volontairement devant Mai-linh, il le savait. Ses parents et lui partirent le lendemain, sans qu’il ne puisse se défendre ou prononcer un mot envers les deux filles, ses parents lui apprenant à leur retour que les fiançailles avaient été tout simplement annulée, eux ne souhaitant que son bonheur avec celle qu’il aimait c’était la décision finale qui avait été prit avec la famille Hasegawa.

Edwin écrivit alors une lettre Mai-linh et une autre à Mia. Les fiançailles n’étaient plus ce qui importait au jeune homme, Edwin les avaient complètement oublié, en y réfléchissant, il était bel et bien tombé amoureux de Mai-linh, de la personne qui lui écrivait si régulièrement, qui avait ce doux parfum de rose qu’il avait reconnu lors du rituel. Il s’était excusé brièvement à Mia avant d’essayer de s’expliquer à Mai-linh et d’avoir de son côté des explications. Pensant qu’elle allait lui répondre malgré tout ce qu’il s’était passé, il fut attristé après plusieurs semaines, de ne rien recevoir. Désemparé, en colère, attristé, perdu Edwin sombra lentement dans son malheur. Tout ce qu’il avait cru, tout ce qu’il avait vécu semblait s’être évaporé d’un seul coup. Il ne savait plus, il était complètement perdu, sans cesse ressassant ce qu’il s’était passé, se demandant ce qui avait put arriver pour que tout se passe ainsi. Pourtant cette année charnière pour lui, sa cinquième année où tout aurait dû lui sourire, n’en fut rien. Les mois passèrent et rapidement, il reprit pied, réfléchissant sans arrêt, se promettant pourtant une chose : de retrouver Mai-linh, peu importe qu’on le lui refuse. En attendant ce jour, qu’il espérait arriverait tôt ou tard, il tenta d’essayer d’oublier, sans jamais réellement l’oublier, se mettant à draguer les filles – alors que les baffes fusaient dans sa direction – se mettant à faire de plus en plus de bêtises, a être de moins en moins prompt a écouter les cours. Il avait envie d’avoir des explications, de comprendre ce qu’il s’était passé, ce monde qui s’était offert à lui, cette fille qu’il avait aimé et qu’il aimait toujours, il le savait, le jeune Edwin ne voulait pas qu’elle disparaisse de sa vie.




Dernière édition par Edwin T. Fawley le Jeu 5 Nov - 20:24, édité 1 fois
Le Choixpeau Magique
ProfilDate d'inscription : 24/07/2015
Messages : 675
Infos

Sujet: Re: Edwin Thaddeus Fawley - le récit d'un passé
Mer 7 Oct - 16:45
Répartition d'Edwin T. Fawley

Bienvenue @Edwin T. Fawley sur Impedimenta.

Tu viens tout juste d’être validé et de rejoindre la noble maison de la noble maison de Gryffondor. Félicitations  glitters . Je suis persuadé que tu as vraiment hâte de débuter l’aventure parmi nous, que dis-je tu ne dois pas avoir hâte, tu dois sûrement être impatient de venir RP avec nous.

Patience mon petit chou. Avant de pouvoir débuter pleinement l’aventure, il te faut en amont passer sur la section « Recensement » du forum, là-bas, tu pourras recenser ton avatar, ton personnage, ton métier (si tu es adulte), ton patronus (si tu n’es pas trop jeune pour en faire un), ton épouvantard et faire intégrer ou non ton personnage à l’équipe de Quidditch de l’école.

Cette étape est obligatoire, tout comme ton passage dans le Registre des familles de sangs-purs ou celui des familles de sang-mêlés/moldus. Nous te conseillons vivement ensuite d’ouvrir ta fiche de lien, ta fiche de rp et ton carnet de joueur (il te servira à présenter brièvement ton personnage, à insérer ton niveau et tes différentes notes et il aura encore bien d’autres fonctionnalités au fils des évolutions du forum) sur le forum ainsi que de contacter l’un des membres du staff pour l’ouverture de ton coffre à gringotts. En parlant de gringotts, sache que tu viens d’être crédité de 250 gallions correspondant à notre « pack de départ » (pour en savoir plus, n’hésite pas à cliquer sur ce portoloin et à interroger le staff si nécessaire).

Avant de te laisser voler de tes propres ailes, je tiens à finir ce message de validation avec quelques conseils :
 Si tu te retrouves perdu, sache que tu peux contacter un préfet, professeur ou l’un des membres du staff. N’oublie pas que tu as la possibilité de demander un parrain ou une marraine (ici) et que tu peux consulter comme bon te semble le guide du forum mais également la carte de notre forum ;
 Si tu rencontres des difficultés à trouver un partenaire, n’hésite pas à aller faire un tour du coter de la section pimenter son RP ;
 Tu pourras gagner des points un peu partout sur le forum, mais également en votant (toutes les deux heures), en proposant des idées, en réalisant des défis, des quêtes ou encore en jouant un PNJ via notre système de personnages partagés. Tu peux à tout moment décider de les dépenser ou de réclamer tes points en suivant ce petit lien. (Cela vaut également pour les gallions).

Sur ces belles paroles, j’ai terminé de t’embêter, je te laisse donc rejoindre tes camarades dans la salle commune.


PS : ne prend pas peur si tu es en négatif, tu regagneras des points, le pack couvre seulement les achats et non les animaux un peu cher que vous pouvez demander xD
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Edwin Thaddeus Fawley - le récit d'un passé
Mer 7 Oct - 17:03
Euh... (Re) ou Bienvenue le nouveau !
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Edwin Thaddeus Fawley - le récit d'un passé
Mer 7 Oct - 19:13
Une répartition rapide !!!! dafuq  Mais il est tellement bien ce personnage ! Rebienvenue avec.  love01

Je valide la maison, Mister Fawley.  :red:

Citation :
le jeune homme n’aime pas réellement travailler, n’étant pas un très grand bosseur, il galère parfois sur certaine matière à avoir des notes correctes, et fais souvent des nuits blanches avant un examen pour essayer d’avoir des notes passables

Vu la note en botanique visiblement il a pas fait assez de nuits de blanches. Yaaay
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 704
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Edwin Thaddeus Fawley - le récit d'un passé
Mer 7 Oct - 19:49
Merci Smile

Il a fait ce qu'il a put tears01

_________________
Une seule flamme
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Edwin Thaddeus Fawley - le récit d'un passé
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Edwin Fawley - les relations
» Carnet de Edwin Fawley
» Hecate Nightingale - Le récit n'est plus l'écriture d'une aventure mais l'aventure d'une écriture
» Les histoires d'Edwin
» Alyson Fawley "Let's Be Friend Or Not"

Edwin Thaddeus Fawley - le récit d'un passé

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: