Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-32%
Le deal à ne pas rater :
-32% Gigabyte G5 MF – PC portable 15,6″ – GeForce RTX™ 4050
749.99 € 1099.99 €
Voir le deal

Sarah Camille Fawley

Sarah C. Fawley
Sarah C. Fawley
ProfilDate d'inscription : 09/11/2023
Messages : 59
Date de naissance : 22/06/2011
Age : 12
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Sarah Camille Fawley
Jeu 9 Nov - 19:56
Avertissement:


Avatar du personnage

Sarah Camille Fawley


Noms et Prénoms au complet : Sarah Camille Fawley
Surnom(s) : son deuxième prénom, Camille, lui sert de surnom auprès de ceux qui la connaissent bien (et qui savent qu’elle aime le fait que ça soit un prénom mixte, avec le doute que ça peut laisser planer)
Age : 11 ans
Date et lieu de naissance : 22 juin 2011 à Dublin (République d’Irlande/Irlande du Sud)
Nature du sang :  sang pur
Ecole et Maison : Poudlard, Gryffondor
Année et cursus : 1ère année
Don : RAS sauf s’il existe un don pour aller explorer la forêt interdite xd Et « accessoirement » elle pourra voir les sombrals et le découvrira en temps et en heure, mais c’est pas non plus un don, aussi rare que ce soit
Baguette Magique : cyprès, crin de licorne, 28 cm
Patronus : chat sibérien quand elle en sera capable (après ses 15 ans)
Amortentia : vieux livre, rose, bois de santal
Epouventard : son père, Damoclès Fawley
Notes BUSEs/Aspics et/ou moyenne générale : Astronomie : O
Botanique : A
DCFM : EE
Histoire de la Magie : O
Métamorphose : EE
Potions : A
Sortilèges : O
Vol : O


La première caractéristique qui venait à l’esprit concernant Sarah était le courage. Elle n’en manquait pas, et fort heureusement pour elle. De son point de vue, elle n’avait aucun mérite, elle faisait juste de son mieux pour ne pas baisser les bras face aux difficultés, de tenir le coup dans les moments difficiles. Cela ne voulait pas dire qu’elle ne connaissait pas la peur, mais qu’elle faisait de son mieux pour l’affronter. Néanmoins, elle était claustrophobe, ne supportant ni les espaces confinés ni d’être enfermée. Et elle ne se sentait pas armée contre cette phobie.
Téméraire et imprudente (d’autant plus quand cela n’allait pas), le danger ne l’effrayait pas. Du moins, tant qu’il ne s’agissait pas de risquer la vie d’autrui. La sienne, c’était différent. Casse-cou, elle n’hésitait pas à faire mille acrobaties – encore plus quand elle allait mal – ou à grimper au faîte des arbres les plus élevés qu’elle pût trouver. Elle découvrit également l’attrait de la forêt interdite et était d’autant plus susceptible d’aller s’y promener quand son moral était au plus bas.
Audacieuse et hardie, elle pouvait prendre l’initiative lorsque le danger se présentait. Ses décisions dans ce cas-là étaient généralement plus sages lorsqu’elle était accompagnée que lorsqu’elle était seule.
Impulsive, elle suivait sa première inspiration, son idée du moment sans réfléchir suffisamment aux conséquences de ses actes. Cela allait donc jusqu’à l’inconscience. Impatiente, elle avait bien du mal à attendre quand cela était nécessaire.
Véritable pile électrique, il était difficile de la faire tenir en place. C’était possible par moments, en choisissant bien la manière dont on prétendait l’occuper. Et elle avait appris à faire des efforts en cours, pour pouvoir suivre. Son naturel était également celui d’une enfant pleine de vie.

Dotée d’une certaine force de caractère, l’enfant n’était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds ni à être influençable. Colérique, lorsque l’on s’en prenait à ses proches, plus faible que soi, que l’on remettait en cause ses valeurs, elle pouvait facilement monter sur ses grands chevaux.
Perfectionniste, elle souhaitait que tout ce qu’elle faisait fût parfait, sans accroc. Persévérante, les obstacles ne l’empêchaient pas de continuer la route qu’elle s’était fixée. Cela avait son pendant côté défauts : têtue, il était difficile de la faire démordre d’une position, même si elle se trompait, ou de lui faire reconnaître ses torts.
Autrefois enthousiaste, d’un naturel optimiste, si la sorcière avait toujours été réservée, avait toujours peiné à partager ses soucis – d’autant qu’elle faisait preuve d’une certaine fierté déplacée -, elle s’était renfermée jusqu’à se montrer secrète. Sa nature reviendrait au grand galop avec le temps, bien entourée. La plupart du temps, elle cachait son mal-être derrière un sourire factice, de composition, mais qui pouvait faire illusion. S’ajoutait à ce sourire de théâtre une tendance à masquer ses émotions, surtout négatives. Elle avait également appris à être attentive à l’image qu’elle renvoyait. Trop indépendante, elle avait une tendance excessive à vouloir régler ses problèmes par elle-même même lorsque c’était au-delà de sa portée.
Actuellement, avec les épreuves qu’elle avait traversées, si elle ne parlait que difficilement de certains sujets (comme ses opinions qui ne coincidaient pas avec celles de ses parents, ses parents et tout ce que son passé avait de douloureux), cela ne l’empêchait pas de participer en classe quand le sujet l’intéressait, de discuter avec des personnes de tous âges. Ce d’autant qu’elle maniait bien l’art de la conversation du fait de son éducation. Néanmoins, là où elle était une enfant bavarde et même un vrai moulin à paroles dans ses bons jours, après une phase de mutisme quasiment complet en août et septembre, elle était restée plus taciturne qu’à l’accoutumée.

Les règlements ? Pfuit ! C’était bien connu, ils étaient faits pour être enfreints ! C’était là l’un des crédos de la gamine frondeuse et relativement rebelle. Sauf quand elle les estimait juste ou qu’elle savait que cela pouvait nuire à la sécurité de ses camarades. Sa tendance à la rébellion s’arrêtait là où commençait la sécurité de son prochain. Tout comme son intrépidité. Elle rejetait un certain nombre d’usages, de traditions, notamment des pro-sang-purs, comme le mariage arrangé, par exemple.
Néanmoins polie, elle accordait le respect dû à autrui. Serviable, elle aidait volontiers son prochain, tant que cela ne risquait pas de nuire à une tierce personne.
Désordonnée, il semblait difficile de retrouver ses affaires qui apparaissaient toujours en pagaille. Elle aurait répondu que dans ce fatras de choses, chacune avait sa place. Maladroite, il lui arrivait de lâcher des objets ou d’en casser involontairement. C’était particulièrement le cas lorsqu’elle était fatiguée ou soucieuse.
Malgré ses parents, l’enfant était dotée d’un sens aigu du bien et du mal et attachée à la justice et elle était prête à tout pour défendre une cause qu’elle estimait juste.
Loyale, fidèle, quand elle accordait son amitié, c’était pour la vie. En principe, si on ne la blessait pas profondément volontairement ou qu’on ne lui donnait pas toute autre excellente raison de couper les ponts, elle ne le faisait pas.
Idéaliste, elle croyait dur comme fer dans l’amélioration du monde et comptait bien apporter sa pierre à l’édifice, un jour. Rêveuse, elle pouvait avoir l’air d’être dans la lune (et même l’être par moment), même alors qu’elle suivait en classe.

Affectueuse, elle se montrait de base plutôt tactile avec ceux parmi ses proches qui l’acceptaient. En dehors de ses moments de colère et voire parfois de rébellion, l’enfant se montrait douce.
Gentille, le cœur sur la main, elle était toujours disposée à voler au secours de la veuve et de l’orphelin. Protectrice, elle aurait tout donné pour qu’il n’arrivât rien de fâcheux à ceux qui comptaient pour elle et était prête à donner de sa personne pour que les plus jeunes ou plus fragiles ne fussent molestés en aucune manière. Elle assurait donc de son mieux la sécurité de ceux qu’elle souhaitait protéger, même si elle devait le faire au détriment de la sienne. S’y ajoutait la capacité à voir la beauté intérieure de son prochain, même lorsque celui-ci ne la voyait pas.
Altruiste, elle faisait passer son prochain avant elle-même. Cela pouvait friser le défaut lorsqu’elle en venait à s’oublier elle-même dans l’affaire. Généreuse, elle partageait autant que cela lui était possible et aimait à gâter ses proches.

Sensible, elle repérait assez bien les émotions d’autrui. Emotive, pour elle, tout avait tendance à être tout rose ou tout noir et il n’y avait que peu de nuances pour elle.

Créative, c’était par l’Art qu’elle pouvait parvenir à se canaliser et notamment la musique. Elle jouait donc du piano, de la harpe celtique et chantait.
Brillante, érudite pour son âge, cultivée, la jeune fille était un véritable rat de bibliothèque, avide de connaissances. Sa vive imagination était nourrie par ses lectures et pouvait lui servir de refuge. Curieuse, elle aimait à faire de nouvelles découvertes, mais évitait autant que cela lui était possible de faire preuve d’indiscrétion. Quand elle arrivait à se poser – et elle faisait de son mieux pour cela dans le cadre scolaire -, elle était studieuse, souhaitant réussir autant pour ne pas avoir d’ennuis avec ses parents que dans l’intérêt de son futur que par soif de connaissances.
Malgré ses cheveux longs et bien qu’il lui arrivât de porter des robes (pour faire plaisir à son entourage), s’ajoutait à tout cela un petit côté garçon manqué.

Ses passions ? La musique bien sûr (elle jouait du piano, de la harpe celtique et chantait), la lecture, les animaux plus généralement, la nature, mais également grimper aux arbres, le quidditch (et plus généralement, voler dans les airs), l’astronomie ou encore se promener dans la nature.
Au contraire, outre les espaces confinés, être enfermée et les idées pro-sang-pure et pro-Mangemorts, elle détestait également la magie noire (dont la simple mention avait le don pour la ramener à ses traumatismes), la cruauté, ainsi que l’injustice.

Caractère


Icône du personnage
Pseudo : Anouchka/Alionouchka
Age : 35 ans
Avatar : Catherine Clinch
Crédits : Nezia/Nevada
Où vous nous avez trouvé ?  : Par Kathleen à l’origine, je joue déjà Moira et Alekseï



Bottin des Avatars :
Code:
[b]Catherine Clinch[/b] – Sarah C. Fawley / / [color=#ff0000][b]Prise[/b][/color]

Bottin des écoles :
Code:
[b]@"Sarah C. Fawley"[/b] - ? 1ère année & Gryffondor

Bottin des Patronus Merci d'aller vérifier le bottin pour éviter les doublons:
Code:
[b]@"Sarah C. Fawley"[/b] Ϟ chat sibérien

Bottin des épouvantards :
Code:
[b]@"Sarah C. Fawley"[/b] Ϟ Son père, Damoclès Fawley


Bottin des clubs (si élève, préciser les clubs (formulaire à c/c pour tous les clubs désirés) ou indiquer non si vous ne désirez pas intégrer un club) MAXIMUM 2 CLUBS :
Code:
Formulaire d’inscription au club de musique et chorale :

[b]Nom : [/b] Fawley
[b]Prénom :[/b] Sarah
[b]Maison & Année : [/b] Gryffondor, 1ere année
[b]Motivation :[/b] La musique est une de ses grandes passions. Elle peut aussi bien accompagner au piano que faire partie des chanteurs, selon les besoins

Registre des Familles Sang-pur
Code:
Fawley

Génération 1 : (mère + père et frères et sœurs)
— Damoclès Fawley – Père de Sarah, marié à Ethel Fawley, née Ó Dálaigh -  43 ans, né en 1979 - [color=#11B446][b]LIBRE[/b][/color]
— Ethel Fawley, née Ó Dálaigh – Mère de Sarah, mariée à Damoclès Fawley -  40 ans, née en 1982 - [color=#11B446][b]LIBRE[/b][/color]

Génération 2 : (oncle et tantes, + cousins/cousines)
— Andrew Fawley - Marié à Margareth, père d'Edwin et Rebecca, oncle de Sarah -  38 ans, né en 1984 - [color=#11B446][b]LIBRE[/b][/color]
— Margareth Fawley - Marié à Andrew, mère d'Edwin et Rebecca, tante par alliance de Sarah - 37 ans, née en 1985 - [color=#11B446][b]LIBRE[/b][/color]
— Edwin T. Fawley – fils d’Andrew et Margareth, frère de Rebecca, cousin germain de Sarah -  17 ans 15 juin 2005 - [color=#CC0000][b]PRIS[/b][/color]
— Rebecca Fawley - Fille d'Andrew et Margareth, cousine germaine de Sarah -  14 ans, née en 2008 - [color=#11B446][b]LIBRE[/b][/color]


Dernière édition par Sarah C. Fawley le Jeu 9 Nov - 20:09, édité 1 fois
Sarah C. Fawley
Sarah C. Fawley
ProfilDate d'inscription : 09/11/2023
Messages : 59
Date de naissance : 22/06/2011
Age : 12
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Jeu 9 Nov - 19:56

Icône du personnage
Gone with the wind
Sarah Camille Fawley naquit le 22 juin 2011 à Dublin dans une famille de sangs-purs. Ses parents étaient également pro-sangs-purs voire pro-mangemorts. Elle était fille unique. Damoclès Fawley, Mangemort de son état et père de l’enfant, était aussi le grand-frère d’Andrew Fawley. Durant la seconde guerre des sorciers, la plupart des Fawley étaient restés neutres, n’y prenant pas part ni en soutien d’un camp, ni de l’autre. Mais, Damoclès, faisant fi de l’avis de sa famille, s’enrôla dans les rangs de Voldemort. Il s’était retrouvé dans les idéaux de celui-ci. Après la seconde guerre des sorciers, il était parvenu passer entre les mailles du filet de la justice magique et n’avait pas été inquiété pour ses activités, il resta donc libre. Quant à la mère de Sarah, Ethel Fawley, née Ó Dálaigh, elle était issue bien évidemment d’une famille de sang pur et d’origine irlandaise. Cette partie de la famille, durant l’enfance de Sarah, était établie à Killarney.
Ses parents n’étaient pas particulièrement affectueux avec elle et son père très autoritaire, mais tant qu’elle respectait quelques règles essentielles, ils s’assuraient de lui offrir tout ce qui pourrait contribuer à son épanouissement et lui laissaient une certaine liberté. Et si Damoclès ne s’entendait pas particulièrement bien avec son petit-frère du fait de leur divergence d’opinions, il ne voulait pas couper sa fille unique de ses cousins, cousines, oncles et tantes. Les échanges entre les adultes se limitaient au strict nécessaire, mais souvent Sarah avait l’occasion de faire des séjours chez Andrew et Margareth et pouvait ainsi profiter de la compagnie de ses cousins Edwin et Rebecca. C’était en partie auprès d’eux qu’elle trouvait l’affection que ne lui fournissaient pas ses parents. Et côtoyer cette partie de sa famille contribua sûrement à ce qu’elle se forgeât très tôt des opinions opposées à celles de ses géniteurs. Elle avait aussi d’autres cousines par le frère d’Andrew et Damoclès qu’elle voyait également lorsque l’occasion se présentait.
Pendant des week-ends, lorsqu’ils l’estimaient nécessaire ou que les Ó Dálaigh le demandaient, Damoclès et Ethel laissaient leur fille chez ses grands-parents maternels, dont les opinions étaient certes pro-sang-pures et qui toléraient ce qu’ils savaient de celle de leur beau-fils, mais cela s’arrêtait là. Les relations de l’enfant avec ses grands-parents maternels n’étaient pas des plus faciles, mais elle aimait à se promener dans le parc national de Killarney ainsi que les paysages d’Irlande du sud, son pays.

Dès un très jeune âge, on lui enseigna non seulement la politesse et les bonnes manières, mais aussi la façon de se tenir en société. Quand elle aurait grandi, elle devrait assister à des soirées pro-sang-purs et faire bonne figure. Cet enseignement était bien sûr le fruit de professeurs particuliers et par la suite, au lieu d’aller à l’école moldue (inconcevable par bien des aspects dans sa famille), elle aurait un précepteur à domicile pour lui enseigner les matières essentielles.
Dès l’âge de trois ans, Sarah put bénéficier, toujours parmi les enseignements à domicile qu’elle recevait, d’une initiation à la musique, qui plus tard deviendrait cours de piano, de harpe celtique et de chant. Elle était assez douée en la matière et adorait jouer du piano, de la harpe celtique ou chanter.
En dehors de cela ses parents – surtout son père - gardaient un œil sur ses fréquentations. Elle ne pouvait passer du temps qu’avec des sang-purs et Damoclès préférait quand ceux-ci étaient pro-sangs-purs.

Elle atteint ainsi l’âge de cinq ans. Elle adorait déjà grimper aux arbres, passion qui n’enchantait pas ses parents, mais tant qu’elle présentait bien en société, s’y tenait et n’avait pas l’air d’une petite sauvageonne, ils le toléraient. La fillette ne savait pas encore lire, même si elle devait apprendre bien vite cela, mais elle adorait certains livres déjà, des livres d’images, des livres magiques, enfin, bref, des livres dont elle pouvait déjà profiter. Ce jour-là, elle était perchée dans un arbre du jardin et son livre préféré traversa la demeure de ses parents pour atterrir dans les mains de l’enfant. C’est ainsi que sa magie se manifesta pour la première fois.
En dehors de la sacro-sainte règle qui stipulait qu’elle ne devait pas fréquenter de sang-mêlés ou de nés-moldus et surtout surtout surtout pas des moldus, une autre règle avait été établie par ses parents. Généralement, afin de protéger son enfant, Damoclès, tant qu’il l’estima trop jeune, ne tuait et ne torturait pas de moldu sous ses yeux, du moins le croyait-il, agissant quand il pensait qu’elle dormait, qu’elle était consignée dans sa chambre ou qu’elle était ailleurs. Néanmoins, parfois les yeux de la fillette trainaient là où il ne fallait pas. Et elle comprit très tôt qui était réellement son père, quelles étaient ses idées et jusqu’où il était prêt à aller. C’est ainsi que dans la famille, on se retrouva d’un côté avec un père mangemort et des parents aux idées pro-sang-pur et pro-mangemorts et de l’autre côté leur fille qui était beaucoup plus proche de son oncle Andrew, de sa tante Margareth et de ses cousins Edwin et Rebecca que de ses parents.
Certains soirs, Damoclès et Ethel recevaient des invités partageant leurs opinions – surtout celle de Damoclès -. Ces soirs-là, Sarah devait rester dans sa chambre, à l’étage, ne descendre sous aucun prétexte. Mais, alors qu’elle avait cinq ou six ans, un jour, la curiosité fut plus forte que tout. Et elle assista alors à une scène qui la marqua à vie, découvrant ce qui amusait son père. Ses parents ignoraient qu’elle avait vu ce qu’il se passait et de ce jour, elle eut à cœur de respecter cette règle parce que finalement, ça lui convenait bien à elle aussi. Elle ne voulait plus jamais revoir ça.
Par ailleurs, en constatant l’attitude de ses parents, la façon dont ils se comportaient avec les autres, elle développa de la réserve, n’aimant pas à parler d’elle à des inconnus ou n’aimant pas à aborder certains sujets.
La vie continua, Sarah devant cacher ses opinions à ses parents, pour sa sécurité, mais elle savait que cela lui serait difficile de garder cela secret toute sa vie et que si leurs parents venaient à le découvrir, tous les trois risquaient de passer un mauvais moment (et c’était là la version la plus optimiste).

Depuis quelques années déjà, Edwin, Rebecca, ses autres cousines faisaient leurs études à Poudlard et Sarah ne les voyait donc plus que lors de vacances. Alors elle occupait son temps libre en grimpant toujours aux arbres, en lisant, en jouant du piano, de la harpe celtique ou en chantant ou encore en se promenant dans la nature.
La petite sang-pur avait appris les règles du quidditch et à utiliser un balai volant. Quand elle en avait l’occasion avec d’autres enfants, elle jouait au Quidditch, aménageant les règles selon le nombre de participants.

De temps à autre, Sarah échappait à la surveillance des adultes. Elle pouvait alors se retrouver dans un arbre ou aller se promener dans le voisinage. C’est ainsi qu’alors qu’elle avait neuf ans elle rencontra une petite fille moldue, venant d’un orphelinat voisin, qui aimait autant grimper aux arbres qu’elle et qui se nommait Cailin. Cette dernière devint bientôt sa meilleure amie. Sarah fréquentait d’autres enfants, certes, tous issus de familles de sangs-purs. Et autant avec eux, elle faisait toujours bonne figure, autant dans le fond, de son point de vue, c’était le plus souvent quitte ou double. Soit les petits sangs-pur l’agaçaient et lui déplaisaient (bien qu’elle n’en montrât rien) soit elle s’entendait bien de temps à autres avec l’un d’eux.
Enfin, bref, dès qu’elle le pouvait, la petite Fawley rejoignait son amie moldue. Ce qui les différenciait, malgré l’éducation qu’elle avait reçue, n’avait aucune sorte d’importance à ses yeux, mais déjà elle savait que ça ne serait pas une relation approuvée par ses parents. Elle ne partagea l’existence de Cailin et son amitié pour elle qu’avec Edwin et Rebecca, sachant très bien qu’ils n’en diraient mot à ses parents, qu’ils sauraient garder cette amitié secrète.
Enfin, elle fêta ses onze ans. A la rentrée prochaine, à son tour elle irait à Poudlard !

Puis, un jour, malgré toutes les précautions qu’elle avait prises pour cacher l’existence de son amie moldue à ses parents, son père découvrit le pot aux roses. On était alors au début du mois d’août 2022. Veillant à ne laisser aucune trace de son crime aux yeux des moldus, Damoclès tua la petite Cailin sous les yeux de Sarah d’un avada kedavra. Il considérait cela comme une leçon. Une leçon qui se graverait dans la tête de sa fille certes, mais aurait l’effet contraire de celui escompté. De ce jour, bien que l’enfant le cachât bien et que ses parents l’ignorassent, un fossé se creusa définitivement avec son père et elle commença de façon plus profonde à se construire ses propres idéaux, à l’opposé de ceux de ses parents. Elle se mit également à craindre son père profondément et perdit tout respect pour lui, sans jamais montrer ce dernier point. Une autre conséquence fut que la petite devint encore plus protectrice qu’auparavant envers ceux qu’elle aimait.
Comment Damoclès avait-il réussi son compte ? Sarah l’ignorait. Toujours est-il que le ministère de la magie ne releva pas cette utilisation de sortilège impardonnable. Et les moldus ne purent jamais remonter jusqu’à lui. Et personne ne faisait pression pour cela sur la police moldue. De sorte que Damoclès ne fut pas inquiété pour ce qu’il avait fait.
Dans un premier temps, la petite sortit choquée et désespérée de ce qu’elle avait vu là. Elle qui était la joie de vivre incarnée, se montra plus taciturne. Elle qui d’habitude était volubile était silencieuse, s’enferma dans un mutisme quasiment complet, se faisant violence pour sauvegarder les apparences. Elle ne parla que pour des échanges absolument nécessaires, pour ne pas laisser voir son état, pour faire illusion, en bref, par instinct de sauvegarde (et de survie). Elle prit sur elle, ne laissant pas éclater son chagrin, ne pouvant se le permettre. Et comme à cette sanction s’était ajouté celle de l’interdiction de paraitre à table tout le mois, elle n’eut quasiment pas à avoir d’échange d’ordre verbal avec ses géniteurs.
Lors de ses courses scolaires, comme c’était spécifié dans la liste, elle put adopter un chaton bleu (donc ce gris très spécifique des bleus russes et des chartreux), mâle, qu’elle nomma Killarney, comme ce coin d’Irlande du Sud qu’elle aimait tant.

Damoclès et Ethel avaient accompagné Sarah à King cross. Ils lui expliquèrent ce qu’il fallait faire pour rejoindre la voie 9 ¾ avant de se rendre sur la voie à ses côtés. Elle était impatiente de se retrouver à bord, loin d’eux pour toute l’année scolaire. Damoclès et Ethel firent quelques recommandations à leur fille, notamment sur les fréquentations qu’ils souhaitaient qu’elle ait.
Lors de son premier trajet en Poudlard express, elle ne parla quasiment pas, ou seulement à son chat, pour l’apaiser, s’occupant à essayer de lire et à observer le paysage. Elle se remémora également les recommandations que ses parents venaient de lui faire, alors qu’elle montait à bord. Mais, elle savait que ce n’était pas là la voie qu’elle voulait suivre. Les enfants généralement souhaitent rendre fiers leurs parents, elle, s’il y avait des membres de sa famille qu’elle voulait rendre fiers d’elle c’étaient plutôt Edwin, Rebecca, Andrew et Margareth. Et tant pis pour ce que ses parents penseraient ! Elle savait que cette soirée et la décision du choixpeau allaient être déterminants pour toute sa scolarité et espérait qu’elle serait en accord avec le choix qui serait fait.

Une fois descendue, elle se fondit parmi les premières années qui allaient vers les barques, monta dans l’une d’elles, sans vraiment faire attention avec qui elle était, trop absorbée par le magnifique paysage qui s’étendait sous ses yeux. Elle en avait maintes fois entendu parler, mais là, elle le découvrait et c’était plus beau encore que tout ce qu’elle avait pu imaginer jusque-là. Ce alors même que son imagination était des plus fertiles. Elle admirait le lac lorsqu’elle vit se découper le château de Poudlard, s’élevant majestueusement.
Enfin, les premières années quittèrent des canots, entrèrent dans le château, dont la petite fille continuait à admirer l’architecture. Elle écouta néanmoins attentivement ce qu’on leur disait avant l’entrée dans la grande salle. Elle admira les lieux et la cérémonie de la répartition commença. Elle fut tirée de sa contemplation lorsqu’on l’appela. Elle ne pouvait décemment pas dire qu’elle n’éprouvait aucune nervosité. Elle était aussi assez curieuse de la suite. Elle s’avança vers le choixpeau et s’assit. Elle supplia alors le Choixpeau de la mettre dans n’importe quelle maison, sauf Serpentard. Après une hésitation avec Serdaigle, l’objet magique finit par annoncer :

« Gryffondor »

Et elle gagna la table de la maison qu’elle partagerait cette année avec son cousin, Elle était ravie de cette répartition, pour autant, elle continua à ne parler que pour des échanges indispensables, juste assez pour ne pas risquer qu’on allât dire à ses parents qu’il y avait un problème, mais anormalement silencieuse tout de même.
Elle écouta l’annonce de la tenue du tournoi de trois sorciers, regrettant d’être trop jeune pour s’y inscrire.
Les premiers jours, elle ne participa quasiment pas en classe, même lorsqu’elle connaissait les réponses, elle était loin… Piégée dans son terrible souvenir.

Lorsque l’occasion s’en présenta et qu’elle eut la certitude qu’en cet instant, les murs n’avaient pas d’oreilles, elle raconta ce qu’il s’était passé à Edwin. Néanmoins, globalement, la mort de Cailin resta zone réservée et un souvenir douloureux.
Ce ne fut qu’après s’être confiée à son cousin qu’elle parvint à adopter une participation « normale » pour elle en classe, mais resta tout de même plus taciturne qu’on ne l’avait connue. Elle resta également complètement terrorisée par son père au point que son épouvantard en prendrait la forme si elle venait à s’y confronter
En cours donc, elle put rapidement montrer qu’elle avait de l’avance en astronomie, avait déjà de l’expérience en vol – matière qu’elle adorait -. Et justement, en cours de vol, c’était l’un des moments où son côté casse-cou sautait aux yeux.
Ne supportant ni les endroits confinés ni l’enfermement, elle avait du mal avec les cachots et les serres. Elle prenait sur elle de ne pas laisser percevoir ni panique ni nervosité, pourtant, elle pouvait être amenée à trembler ou manquait de précision en potions et en botanique du fait de l’environnement des cours.
Lors de la première épreuve du tournoi des trois sorciers, elle se rendit dans les tribunes, pour pouvoir soutenir les champions de Poudlard, avec une envie certaine d’être dans l’arène à leur place.
Et entre cours, nombreux passages à la bibliothèques, escapades dans les arbres et dans la forêt interdite, Sarah arriva au mois de janvier 2023 fatiguée par de nombreuses nuits de cauchemars réalistes (et d’insomnie).


Histoire

Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 938
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Jeu 9 Nov - 21:02
Ma cousine !! Pitié yihaa

Re-bienvenue avec ce nouveau personnage muchlove01

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Sarah C. Fawley
Sarah C. Fawley
ProfilDate d'inscription : 09/11/2023
Messages : 59
Date de naissance : 22/06/2011
Age : 12
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Jeu 9 Nov - 21:24
Mon cousin! HUG Merci!
Freyja MacNair
I was blindfolded, but now I'm seeing, My mind was closing, now I'm believing
Freyja MacNair
ProfilDate d'inscription : 06/02/2022
Messages : 2405
Date de naissance : 11/02/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

En ligne
Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Jeu 9 Nov - 21:36
Elle est trop mignonnne Pitié Pitié Pitié baloon01 baloon01 baloon01


Rebienvenue avec ce compte !! grouphug01 grouphug01

_________________
Freyja S. Macnair
True Love .You can never talk about it until you've really tasted it. Love transcends everything, leaving you breathless and your emotions are everywhere inside of you like an eternal fire.by lizzou.
Albus S. Potter
Albus S. Potter
ProfilDate d'inscription : 01/08/2022
Messages : 683
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Jeu 9 Nov - 23:06
Re-bienvenue !

Forte Gryffondor qui voilà. Alicia est contente nice01

Amuses-toi bien avec ton perso rainbow01

_________________
Être quelqu’un ?

Ça me fait peur, mais …
ANAPHORE
Sarah C. Fawley
Sarah C. Fawley
ProfilDate d'inscription : 09/11/2023
Messages : 59
Date de naissance : 22/06/2011
Age : 12
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Ven 10 Nov - 0:55
Merci à vous deux!
Sakura H. Alister
La dessinatrice de Manga
Sakura H. Alister
ProfilDate d'inscription : 03/04/2021
Messages : 292
Date de naissance : 28/03/2007
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Ven 10 Nov - 1:47
Re bienvenue à toi

_________________
Sarah Camille Fawley 74194_s
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Ven 10 Nov - 6:17
Coucou toi Câlin Le perso est si adorable ! Tu vas l'animer merveilleusement. L'histoire de Damoclès et Cailin est terrible, t'es juste désolé pour Sarah crying04 Rebienvenue tout plein :3 (et ça fait du bien de voir des 1eres années)!
Seika Yuuki
The Japanese blaze
Seika Yuuki
ProfilDate d'inscription : 26/10/2021
Messages : 1073
Date de naissance : 06/06/2005
Age : 19
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Ven 10 Nov - 10:09
Re-Bienvenue avec la cousine Fawley ! Pitié

Je vois déjà quelques petites choses a exploiter lien parlant ! :3
Du reste je rejoins tellement ma VDD pour l'histoire ! Je l'ai lu hier soir au lit j'étais crying04

Ca fait du bien de voir les premiers années se repeupler d'ailleurs ! :3

Amuse-toi bien avec ta mistinguette, au plaisir hihihi. :3

_________________

The most beautiful love is the one that awakens the soul, and makes us surpass ourselves. The one who ignites our hearts and calms our minds. by anaëlle.
Sarah C. Fawley
Sarah C. Fawley
ProfilDate d'inscription : 09/11/2023
Messages : 59
Date de naissance : 22/06/2011
Age : 12
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Ven 10 Nov - 11:37
Merci à vous trois!

Constantine, Seika : On sait combien j'aime le drama Sarah Camille Fawley 1f607

Et à part ça, mes mps discords sont bien évidemment ouverts pour d'ores et déjà discuter liens avec celles et ceux qui le voudront
Jemma Finnigan
Jemma Finnigan
ProfilDate d'inscription : 03/08/2020
Messages : 1243
Date de naissance : 10/01/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Sam 11 Nov - 12:28
Rebivenue sur le forum Very Happy

_________________

© Miss.Pie
Sarah C. Fawley
Sarah C. Fawley
ProfilDate d'inscription : 09/11/2023
Messages : 59
Date de naissance : 22/06/2011
Age : 12
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Lun 13 Nov - 23:02
Merci Jemma!
Edmund Wagner
Edmund Wagner
ProfilDate d'inscription : 14/08/2022
Messages : 395
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Mar 14 Nov - 13:01
Rebienvenue !

Une invasion de Fawley... ca change des Potter. :red:

Hâte de te lire. love01

_________________
Edmund s'exprime en #1E3E50
Le Choixpeau Magique
Le Choixpeau Magique
ProfilDate d'inscription : 24/07/2015
Messages : 750
Infos

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Mar 14 Nov - 15:59
Répartition de Sarah Camille Fawley

Bienvenue @Sarah C. Fawley sur Impedimenta.

Tu viens tout juste d’être validé et de rejoindre le noble groupe de Poudlard, dans la maison gryffondor. Je suis persuadé que tu as vraiment hâte de débuter l’aventure parmi nous, que dis-je tu ne dois pas avoir hâte, tu dois sûrement être impatient de venir RP avec nous.

Afin de commencer ton aventure parmi nous, nous te conseillons vivement ensuite d’ouvrir ta fiche de lien et ta fiche de rp sur le forum. En parlant de gringotts, sache que tu viens d’être crédité de 250 gallions correspondant à notre « pack de départ » (pour en savoir plus, n’hésite pas à interroger le staff si nécessaire). Il te faudra également poster dans cette section Carnet pour l’ouverture de ton carnet de joueur sur le forum (il te servira à présenter brièvement ton personnage, à insérer ton niveau et tes différentes notes et il aura encore bien d’autres fonctionnalités au fils des évolutions du forum).

Avant de te laisser voler de tes propres ailes, je tiens à finir ce message de validation avec quelques conseils :
 Si tu rencontres des difficultés à trouver un partenaire, n’hésite pas à aller faire un tour du coter de la section pimenter son RP ;
 Tu pourras gagner des points un peu partout sur le forum, mais également en votant (toutes les deux heures), en proposant des idées, en réalisant des défis, des quêtes ou encore en jouant un PNJ via notre système de personnages partagés. Tu peux à tout moment décider de les dépenser ou de réclamer tes points en suivant ce petit lien. (Cela vaut également pour les gallions).

Sur ces belles paroles, j’ai terminé de t’embêter, je te laisse donc rejoindre tes camarades dans la salle commune. kyaaa
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Sarah Camille Fawley
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sarah Camille Fawley - Rps
» Sarah Camille Fawley - Liens
» Carnet de Sarah C. Fawley
» Camille Dursley - Hey boy !
» Camille Evans Durlsey - You're my child, my pride

Sarah Camille Fawley

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: