Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Dim 6 Mar - 23:26

Awful Crime

Charlie & Aylen


La curiosité est un vilain défaut. Indomptable.
La grâce de boiter en quittant le terrain. Fait. Ce sport avait définitivement une dent contre elle, ce n’était pas pour autant qu’elle allait l’abandonner. Certes, se faire mal continuellement n’était pas dans sa liste de choses adorées, mais elle se disait que c’était le métier qui rentrait, au bout de six ans, fallait peut-être que ça se fasse oui. Donc tout cela pour dire qu’elle avait eu la chance de se prendre un coup en pleine cuisse, quand ce n’était pas le genou… Un jour, elle se vengerait de ce Karma.

Elle avait sagement refusé de se rendre à l’infirmerie, ne voulant pas attendre des heures comme la dernière fois. Pas que sa discussion avec Engel ait été d’un ennui mortel, au contraire, mais elle avait d’autres choses à faire que de compter les toiles d’araignées au plafond. C’était un coup à se faire un torticolis. Il y avait donc une élève qui boitillait dans le parc pour rejoindre son dortoir, dans le but de s’y reposer et de râler auprès de son chat. Pauvre bête, il devait sûrement en avoir ras les pattes.  

Charlie rêvait déjà de cet instant de repos quand son regard émeraude se posa sur une silhouette tranquillement assise  sur un banc. Ses pas se firent plus lents, plus distraits, moins énergiques avant de complètement s’arrêter. Tiens, cette tête rousse. Ne l’avait-elle pas déjà vu quelque part ? Bien sûr que si. Malgré le livre qui cachait la moitié de son visage, il n’était pas difficile de reconnaître la personne. Un sourire étira les lèvres de la brune qui s’approcha innocemment, oubliant complètement son plan de base.

La curiosité, chez Charlie, était bien plus forte que tout le reste, elle avait le don d’apparaître sans crier gare, faisant fuir toute autre pensée de son esprit. Les questions se bousculaient par milliers, ne laissant plus de place pour toute autre chose, il n’y avait que ça et rien de plus. La curiosité ne voulait pas desserrer sa prise, elle avait pris place, elle ne partirait qu’une fois rassasiée. Voilà pourquoi la jeune fille ne cherchait pas plus à chercher la raison parmi les pensées qui caressaient son esprit. A quoi bon se mettre des interdits ?

Que risquait-elle à part un regard noir, un grognement hostile ou une réplique cinglante ? On n’allait pas la mordre, pas lui mettre une gifle ou un coup de baguette. S’il le fallait, elle avait toujours la sienne. Mais il n’était pas utile de se précipiter vers les extrêmes. Et puis tant pis, Charlie prenait le risque et elle n’avait plus le choix, elle n’était plus qu’à quelques mètres d’elle. Certes, trop passionnée par sa lecture, la rouquine ne semblait pas remarquer sa présence.

Charlie s’approcha encore un peu avant de joindre les mains dans son dos, se penchant légèrement en avant. Ses cheveux bruns manquèrent de lui cacher la vue, mais d’un simple souffle, ils se firent plus sages et ne vinrent pas l’embêter. Son regard émeraude pétillait de malice et de bonne humeur, comme toujours.

« Bouh. »


code by ORICYA.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Lun 7 Mar - 18:49


Awful Crime


Mercredi 24 Janvier 2018,
Poudlard

Le temps était clément en cette belle journée de janvier, ce qui était plutôt rare en Écosse, et Aylen décida d'en profiter pour amener ses recherches à l'extérieur – ou plutôt un des ouvrages qu'elle avait emprunté à la bibliothèque de l'école – et elle s'installa tranquillement sur un banc. Il faisait encore froid et elle avait dû chasser une couche de givre qui s'était formé sur la pierre avant de pouvoir s'installer en tailleur sur celui-ci. Elle s'était bien emmitouflée dans sa cape et dans son écharpe pour parer au froid mordant autour d'elle.
Au moins ici elle serait tranquille.
Elle ne subirait pas les bavardages de sa salle commune ou la moitié du château qui venait lui poser des questions – quoiqu'après un ou deux sorts justement lancés on commençait doucement à comprendre que c'était une mauvaise idée de l'interroger. Rien d'autre que le calme et une bise fraîche qui rougissait ses joues pâles.

Plus loin elle pouvait voir le terrain de quidditch et sur celui-ci des personnes qui ne dépassaient pas la taille de fourmis depuis où elle se tenait s'entraîner. Mais elle se fichait bien d'eux, et ce jusqu'à ce que visiblement l'entraînement soit terminé. Elle vit un ou deux groupes d'élèves encore en uniforme bleu et marron passer, devinant sans mal qu'il s'agissait de Serdaigle ainsi.
Elle nota que les uniformes avaient changé par rapport à son époque.
Ce qui n'était pas plus mal : les années 2000 n'étaient pas les plus glorieuses en terme de mode, autant sorcière que moldue. Et elle ne parlait même pas de la coupe ridicule de la plupart des élèves à l'époque.
Depuis quand Aylen se souciait-elle de ce genre de chose ?
Certainement depuis qu'elle n'avait plus une sœur pour le lui faire remarquer. Elle pinça les lèvres et releva le livre pour faire mine qu'elle ne regardait pas les gens passer, son regard passant du chemin plus haut à son grimoire quand enfin elle remarqua que quelqu'un la dévisageait. Elle décida de se concentrer sur son livre en se disant que comme ça elle lui ficherait la paix, mais c'était peine perdue.

Elle pu la voir claudiquer jusqu'à elle et déjà elle soupirait mentalement.
Elle ne fut pas surprise le moins du monde en la voyant s'arrêter devant elle, et encore moins en entendant son simulacre d'exclamation destinée à l'effrayer. Aylen baissa à peine son livre pour dévoiler le bas de son visage qui n'exprimait rien d'autre qu'un ennui certain.
Ses yeux marrons aux tâches vertes parcoururent le visage de l'inconnue.
S'arrêtèrent sur les iris vertes encadrées par les cheveux bruns et bouclés.
« Désolée Quasimodo, si tu veux me parler il faudra aller prendre un ticket comme tout le monde, là je suis occupée. Et puis... » Elle mémorisa la page où elle était, ferma son livre et avec celui-ci vint appuyer sur le point douloureux de sa cuisse. « Tu ne devrais pas t'arrêter ici mais aller à l'infirmerie. Ou au moins t'asseoir pour te reposer. » Elle lança un regard en coin vers l'espace libre sur son banc. « Pas ici si possible. »
Le ton d'Aylen indiquait clairement que ce n'était pas une possibilité.
Jamais.
Elle n'avait pas envie de se retrouver avec une autre élève curieuse sur son cas.
Elle avait déjà assez de ça dans sa vie.
Pour bien appuyer ses propos, elle releva son livre et le rouvrit à la page où elle était.





Dernière édition par Aylen Nott le Jeu 10 Mar - 2:08, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Mar 8 Mar - 22:37

Awful Crime

Charlie & Aylen


La curiosité est un vilain défaut. Indomptable.
Charlie avait l’impression d’avoir affaire à une timide de première, mais les apparences étaient pour le moins trompeuses. Si ses souvenirs étaient bons, la rouquine n’avait rien d’une fille muette quand on venait l’embêter. Elle s’attendait donc à une remarque cinglante à son regard. Ennuyée par sa présence, ça oui, elle semblait bien l’être, mais ce n’était pas ce qui allait stopper la curieuse jeune fille. Depuis sa tendre enfance, il lui prenait souvent l’idée d’embêter le monde qui l’entourait, un passe-temps qui avait tendance à agacer.

Son regard émeraude se plongea un court instant dans celui blasé de la Serpentard. Une moue enfantine se peignit sur le visage de Charlie qui se redressa de tout son long, bien décidée à lui montrer qu’elle ne possédait pas de bosse dans le dos. Se moquer ainsi de sa jambe blessée, c’était un coup bas. Quasimodo. Franchement. Elle n’avait pas trouvé mieux ? Son attention vint englober le reste du parc. Il n’y avait que très peu d’élèves et aucun d’eux ne laissait traîner son regard sur elles. Pas de chance pour la rouquine, la Serdaigle n’avait personne d’autre à embêter.

Une grimace enlaidit ses traits, ses doigts donnant une tape sur celui qui avait osé s’enfoncer dans sa cuisse blessée. Heureusement qu’elle n’avait pas de bons réflexes quand elle n’était pas sur un balai, sinon elle ne donnerait pas cher de sa peau. Charlie fit un pas en arrière, croisant les bras sur sa poitrine. « Pas touche, sensible. Pas comme toi. Miss Fredricksen » Ne restait plus qu’à espérer que la fille en face d’elle trouve la référence, sinon elle était bonne pour passer pour une abrutie. Enfin quoi… Tout le monde connaissait ce vieux non ? Mais si, lui, sa maison et ce gamin scout insupportable !

Charlie, tu parles toute seule.

Pas ici si possible ? Non mais et puis quoi encore ? Allait-elle privatiser le reste du parc ? Ce n’était décidément pas ce ton froid et désintéressé qui allait la faire fuir, bien au contraire. Charlie aimait jouer et la partie venait tout juste de commencer. La brune n’aimait pas jouer sur la lourdeur à l’ordinaire, mais là, tous les coups étaient permis, elle n’allait –en aucun cas- se gêner.

« L’infirmerie est trop loin et l’infirmier est aux abonnés absents. Et puis je vais suivre ton conseil, qui est de m’asseoir. Juste ici. » Et le geste se joignit à la parole. Charlie se laissa tomber sur la place libre du banc, étendant sa jambe blessée devant elle, secouant doucement la tête. Ses cheveux furent chassés de ses épaules pour reposer dans son dos, son regard émeraude tournant lentement vers elle. « Désolée, je n’ai pas de ticket non plus. Je ne voudrais pas aggraver mon cas en allant le chercher. »


code by ORICYA.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Mar 15 Mar - 11:16


Awful Crime


La référence à Là-Haut passa totalement au dessus de la tête de l'adolescente très honnêtement. Autant elle connaissait ses classiques de littérature, autant elle ignorait tout des films d'animation moldus – autant que des films normaux soit dit en passant. C'est sans doute pour ça qu'elle ne rebondit pas dessus et se contenta d'essayer de l'éloigner.
Elle ne fit pas non plus remarquer son ignorance et se contenta de rester neutre comme si le surnom ne l'avait simplement pas affecté.
En tout cas elle posa son livre sagement sur ses genoux en attendant le départ de l'intruse. Elle avait certainement le temps d'attendre en tout cas puisque apparemment la Serdaigle ne comptait pas partir. Au contraire.

Aylen se tendit lorsque la brune s'assit sur le banc à côté d'elle et une pointe d'agacement vint se loger au fond de son regard aux reflets d'or et de verdure. Elle alla même jusqu'à pincer les lèvres de réprobation en observant la bleu et bronze.
Elle se permettait bien trop de familiarité au goût de la Serpentard qui secoua la tête à son tour.
Elle n'avait pas envie de faire amie-amie avec cette fille.
Ou plutôt... à quoi bon ?
Supposons une seconde qu'elle se laisse approcher, il se passerait quoi ? Elles deviendraient peut-être amies, et ça serait bien, ça serait agréable – car contrairement à ce qu'Aylen se plaisait à laisser paraître elle appréciait la compagnie des autres lorsqu'elle acceptait ceux-ci – mais après ? Il se passerait quoi le jour où elle pourrait inverser le processus de rajeunissement ? Si elle redevenait adulte ?
Ces personnes avec qui elle se serait liée devraient l'oublier, faire son deuil, puisqu'elle ne serait alors plus la même personne. Elle disparaîtrait et c'en serait fini d'elle.
Et ce serait égoïste de sa part de ce lier avec quiconque en sachant ça.
Alors autant ne pas essayer.

« Tu sais, en général quand quelqu'un te demande de partir, c'est une façon sympathique de te dire de lui foutre la paix ? » Ce type de langage aurait fait grimacer Théodore, mais pour le coup, elle s'en fichait bien puisque ces paroles transportaient bien plus efficacement son désir d'être laissée seule. Et surtout avait bien plus de chances de fonctionner comme tel. « Et puis même si tu avais eu un ticket je t'aurais probablement dit d'aller voir ailleurs si j'y étais. Je pense donc que je vais te laisser à ton repos, après tout tu as certainement besoin de calme pour récupérer d'une si terrible blessure. »
Sur ces mots, la rousse commença à rassembler ses affaires et à ranger l'ouvrage qu'il y avait sur ses genoux dans son sac.
Elle le posa ensuite contre elle et jeta un regard vers la Serdaigle.
« Adieu, » fit-elle dans un excellent français.
So dramatic.
Pourtant...
Elle ne bougea pas du banc. Comme si quelque chose la retenait.
Comme si elle attendait – quelque part – qu'on la retienne. Que pour une fois on veuille la voir elle, et pas celle qu'elle était.



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Ven 18 Mar - 22:12

Awful Crime

Charlie & Aylen


La curiosité est un vilain défaut. Indomptable.
Charlie ne laissait pas son sourire fuir au gré du vent, au contraire, elle étirait un peu plus les lèvres, dévoilant une rangée de dents blanches. Si elle pensait la faire partir aussi simplement, elle était bien simplette. Ses doigts fins tracèrent des arabesques sur le haut de sa cuisse blessée, son regard émeraude se baladant sur les environs du parc. Le calme s’y était installé et quelques élèves passaient par-là pour rejoindre leur salle commune ou elle ne savait quoi, elle s’en fichait, sa curiosité était focalisée sur la rousse à ses côtés. La brune n’avait jamais eu de mal avec les Serpentards, elle trouvait toujours un moyen de s’entendre à merveille avec ces petites là, mais là, elle était tombée sur un os.

D’accord, elle pouvait comprendre que son caractère agaçait certains et que la voir partir était un doux soulagement, mais dommage pour eux, Charlie se fichait bien de l’avis des autres, et tant qu’on ne le lui disait pas franchement, eh bien, elle ne bougeait pas. Or, la rousse venait clairement de lui faire comprendre qu’elle ne voulait pas de sa tête curieuse ici, alors qu’est-ce qu’elle fichait encore là ? C’était une question qu’elle se posait à elle-même. Jamais, elle n’avait fait dans la lourdeur. Bravo, elle innovait, mais pas dans le bon domaine. Il fallait persévérer dans les efforts. Cette phrase que les professeurs écrivaient dans les bulletins.

« La subtilité et moi, nous sommes deux parfaites inconnues. » Elle sourit innocemment, passant –de façon volontaire- pour l’idiote de service le temps d’une minute. « Alors fais comme si tu parlais à un enfant de huit ans qui ne connait rien à la vie. » Ca avait le mérite d’être clair. Elle allait sûrement la détester davantage, mais bon, c’était dans sa nature. Tout simplement. Peut-être que si la conversation devenait plus agréable et calme, elle se risquerait à redevenir la sage élève qu’elle était avec ses proches. Oui, Charlie n’était pas forcément la même avec tout le monde.

Charlie s’était légèrement penchée en avant, pouvant poser son coude sur son genou en bonne santé, utilisant son poing comme appui tête. Ses cheveux tombaient en cascade de chaque côté de son visage pensif. Son regard émeraude était posé sur l’élève à côté d’elle, un discret sourire étirant ses lèvres. « Trop aimable de ta part. » Elle observait le moindre de ses mouvements, son attention s’attardant sur le livre qu’elle rangeait, son doigt caressant pensivement le coin de sa mâchoire. Elle fuyait déjà. Etonnant. Charlie battait tous les records. Devait-elle s’applaudir ? Peut-être bien, mais sur l’instant, elle n’était pas très fière de son coup. Son but n’avait jamais été de la faire partir de là.

Voilà qu’on lui parlait français. Il n’était pas difficile d’en comprendre le sens et ce petit jeu eut le don de faire germer un sourire amusé sur ses lèvres. Elle se redressa, chassant ses cheveux de son visage, oubliant la douleur de sa jambe un court instant. « Souvent, quand on dit au revoir, on ne reste pas là, tu sais ? » Son dos vint s’appuyer sur le dossier du banc, ses yeux se fermant pour profiter de la caresse timide du soleil sur sa peau. « Tu peux partir, je ne te retiendrai pas… Mais si tu restes. » Elle croisa les bras sur sa poitrine. « On peut discuter de tout et de rien. C’est toujours mieux que de ruminer ta rage pendant des heures. » D’accord, Charlie se perdait dans ce qu’elle voulait dire. « Enfin, si tu restes, je te promets d’être de bonne compagnie ? » Charlie était maladroite avec les mots, très maladroite.


code by ORICYA.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Jeu 31 Mar - 16:46


Awful Crime


Aylen était presque certaine qu'un enfant de huit avant avait les bases de la subtilité si celui-ci était bien éduqué. Bon, d'accord, pas toujours. En totu cas ça ne l'encouragea clairement pas à rester puisqu'elle se leva malgré tout pour partir, même si elle se figea bêtement au final, comme en attente de quelque chose.
Elle pinça les lèvres à la remarque de Charlie qui l'agaça à peine.

Elle savait bien que quand on faisait ses adieux, on partait normalement, et que désormais elle devait certainement passer pour une abrutie, mais en attendant, elle devait bien admettre que rester ne semblait pas être une idée si terrible que ça. Bien sûr, Charlie semblait être un peu... brute dans sa manière d'être, mais elle n'était pas la personne la plus ennuyeuse qu'elle avait pu connaître. Non, pour ça il y avait la descendance Bulstrode sans doute, mais en attendant, elle avait dit qu'elle partait et elle allait se tenir à sa parole. Au moins jusqu'à ce que la Serdaigle tente de négocier un partage de banc un peu plus long.
Aylen se retourna vers elle.
Elle marmonna dans sa barbe un « Je ne suis pas rageuse... » puis elle poussa un soupir profond avant de se résigner.
Elle n'avait pas envie de partir, alors elle resterait, tant pis.

Elle se rassit et croisa les bras avec un soupir, rentrant sa tête dans les épaules avec une mine contrariée. Ses yeux noisettes s'orientèrent vers l'adolescente.
« Tu as intérêt à tenir ta promesse de bonne compagnie, Quasimodo, sinon je jure que je trouverais un moyen de me divertir et ça te plaira pas forcément. »
Des menaces ? Complètement.
Elle l'observa silencieusement quelques secondes. La laissa répliquer – elle savait que les gens aimaient répondre aux menaces, ce qui n'était pas toujours très malin, mais c'était leur problème en général, pas le sien. Mais ça en faisait son problème lorsqu'elle voulait discuter avec cette fille. Alors elle allait l'écouter répondre.
Mais ne pas renchérir : elle ne voulait pas passer son temps à parler de ça.
« Bon. Maintenant... c'est qui Fredricksen ? Jamais entendu parlé, donc j'imagine que ce n'est pas une personnalité ou un personnage connu alors... qui est-ce ? Que je sache au moins à quoi tu m'assimiles. »
Oui, autant poser la question à la source, ça lui épargnerait des recherches.
He, poser des questions était la base de la connaissance après tout.



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Mar 5 Avr - 20:48

Awful Crime

Charlie & Aylen


La curiosité est un vilain défaut. Indomptable.
Charlie avait cette étrange impression d’être en face d’un enfant trop bien gâté. Celui qui avait le don de faire des caprices pour un rien et qui était prêt à rester dans cet état-là pendant des heures. Seulement pour obtenir ce qu’il voulait. Hélas pour la rouquine, la brune avait tellement l’habitude de mater les gosses dans ce genre. Cela ne lui faisait, à présent, plus ni chaud ni froid. Mais, il fallait avouer que l’adolescente était mignonne à se renfrogner de la sorte pour si peu. Ce n’était pas comme si elle s’était allongée sur le banc, sa tête sur ses genoux en sifflotant, l’air de rien. Elle avait seulement posé son fessier sur l’extrémité opposée du banc.

L’émeraude croisa l’éclat noisette dans une lueur amusée. Décidément, elle n’allait pas survivre à cette journée si elle en croyait les dires de l’autre jeune fille. Non mais sérieusement, elle n’avait pas fini de râler ? Plus asociale qu’elle ne pouvait exister, Charlie en mettait sa main à couper. Hélas pour elle, la serdaigle avait tendance à ne jamais abandonner. Elle cala, un peu plus confortablement, son dos contre le dossier et étendit ses jambes, donnant l’impression qu’elle allait glisser d’une minute à l’autre. « Tu as fini de me menacer ? » Elle leva les yeux au ciel « A croire que tu vas jusqu’à menacer les animaux qui s’approchent de trop près. Dans le genre exagération, tu fais fort Fredricksen ! » Elle allait définitivement garder ce surnom. Il avait un sens pour elle. Ah. Et elle allait devoir s’habituer au Quasimodo, ô joie.

Sa bouche s’ouvrit pour se refermer aussitôt. Eh oui, sa patience avait été prête à entamer une conversation civilisée. Mais par miracle, la mignonne créature boudeuse qui n’aimait pas parler avait pris les devants. Etait-ce un exploit ? Tout à fait selon Charlie. Sa bouche s’ouvrit une nouvelle fois, mais pas pour les mêmes raisons. La déception et la surprise finirent par se lire sur ses traits alors qu’elle se penchait légèrement vers son interlocutrice. « Tu ne connais pas Là-Haut ?! Oh mon dieu, tu vivais dans une grotte ou quoi ? C’est un classique dans le monde du dessin animé ! »Elle se retenait de lever les bras en l’air pour illustrer son désarroi. Elle n’était pas dans une pièce de théâtre, tout allait bien, il fallait seulement lui expliquer. Calmement. « Fredricksen, c’est le vieux dans sa maison. Il est aussi asocial et grincheux que toi, tu vois. Il vient se faire emmerder par un petit scout, tout adorable, mais casse-pieds. »

Elle la pointa du doigt « Tu n’as pas intérêt à m’assigner le rôle du scout sinon je te mords. » Son visage était sérieux, mais son regard trahissait son amusement. Charlie se retenait, effectivement, de rire. « Je suis à deux doigts de te kidnapper pour te forcer à le regarder. »


code by ORICYA.



Dernière édition par Charlie Williams le Lun 18 Avr - 18:39, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Lun 18 Avr - 14:32


Awful Crime


Aylen n'avait jamais eu besoin d'éloigner les animaux d'elle, en général ils ne l'appréciaient pas vraiment par défaut et avaient une certaine tendance à l'éviter. Elle n'avait jamais trop compris pourquoi, mais ça l'arrangeait bien quelque part, et le seul animal qui l'appréciait vraiment était son chat Fenrir – qui se montrait d'ailleurs particulièrement possessif à son encontre.
Mais le sujet n'était pas là, et elle se contenta de lever les yeux au ciel, un geste qu'elle accomplirait certainement très souvent maintenant qu'elle avait fait la rencontre de Charlie.

Elle se concentra sur la réponse à sa question.
Là-Haut ? Jamais entendu parlé. Il faut dire, le film n'était pas encore sorti de là où elle venait, et même s'il l'avait été, elle aurait certainement dit qu'elle n'avait pas de temps à perdre avec des gamineries. Elle devait étudier pour ses cours, et travailler pour sa propre culture personnelle, et passer du temps avec sa sœur... Enfin, ce dernier point était désormais hors de portée sans doute.
Ceci dit, elle poussa un soupir.

« Sans vivre dans une grotte, la dernière fois que j'ai mis les pieds dans le monde moldu j'étais encore en 2006, il est donc probable que même si je m'étais intéressée à ce genre de distraction je n'aurais pas pu en entendre parler. »
Elle haussa les épaules.
Les douze dernières années n'étaient pour elle qu'un vide intersidéral qui n'existaient qu'en histoire qu'on pouvait lui raconter puisqu'elle ne les avait pas vécues.

Ceci dit elle enchaîna sans trop faire attention à une quelconque réaction de Charlie. « Et puis tu ne peux pas me kidnapper non plus, je ne suis pas une enfant. En revanche, me 'grumpnapper' doit être possible puisqu'apparemment c'est ce que je suis. Grumpy. »
Elle eut un petit sourire en coin. C'était sans doute le signe que si vraiment elle le voulait, Charlie pouvait rire, car elle faisait peut-être un peu de peine à Aylen à se retenir comme elle le faisait.
« N'est-ce pas Scout Girl ? »
C'était sans doute toujours mieux que Quasimodo.



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Ven 22 Avr - 19:37

Awful Crime

Charlie & Aylen


La curiosité est un vilain défaut. Indomptable.
C2006. Les yeux de Charlie devaient sûrement ressembler à des balles de tennis, de par leur grandeur bien sûr. C’était l’Antiquité ! Enfin elle exagérait, elle exagérait tout le temps, mais le message était clairement passé.  Il y avait de quoi s’en faire tomber la mâchoire. « Mais…Mais. » La brunette semblait bloquer sur cette information, n’arrivant pas à se faire à l’idée que tous les sorciers ne connaissaient pas forcément la culture moldue. Il fallait qu’elle se fasse à cette idée, bon sang. « Tu as loupé pleins de bon trucs alors ! » Elle était prête à lui faire une liste de tout ce qu’elle avait loupé de bien dans le monde du dessin animé, mais c’était la meilleure des façons pour se faire jeter, un coup de pied au derrière. Elle se scandaliserait auprès de son chat. Lui, ses miaulements, elle s’en foutait royalement.

Un sourcil s’arqua puis l’autre le rejoignit rapidement sur le sommet de son front, la tentative de blague ne lui avait pas échappé. Un doigt tapotait sa joue alors que son cerveau réfléchissait de toutes ses forces pour lui donner un exemple de réaction. Rire comme une crétine ? L’accentuer ? Poker face ? Sourire tendre mais accusateur ? Rah. Trop de choix. Il fallait rapidement choisir. Un rire clair s’échappa d’entre ses lèvres, elle ne riait pas de la blague, il ne fallait pas exagérer. Elle ne se moquait pas non plus, elle rait parce qu’elle la trouvait mignonne…. Attendez, que venait-elle de dire ? Elle se choquait elle-même.

« Grumpnapper. C’est un concept. » Son sourire ne mourut pas sur ses lèvres, au contraire, il  y semblait bien installer. « Scout Girl. Une évolution dans les surnoms à ce que je vois. » Elle pencha la tête sur le côté, ses cheveux glissant de son épaule pour se perdre dans le vide, dans une cascade caramel. « Grumpy Girl. Qu’en penses-tu ? » Un nouveau s’échappa de sa gorge alors qu’elle se redressait. « C’est déjà plus courant et plus compréhensible. En plus je ne suis même pas sûre d’avoir bon sur la prononciation de Fredricksen. » Elle n’avait jamais fait allemand. Elle ne savait même pas si c’était allemand. Chapeau bas.

Quelques minutes passèrent, le silence se permit de s’installer entre elles alors que la brunette regardait un peu ce qu’il se passait dans le parc. « J’ai très envie d’essayer le grumpnappage. Tu n’y vois pas d’inconvénients ? »


code by ORICYA.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Sam 23 Avr - 16:45


Awful Crime


Cette ignorance ne venait pas vraiment d'un manque d'intérêt de la part d'Aylen – quoiqu'elle n'aimait pas non plus l'idée qu'on les force à intégrer la culture moldue à leur cursus – mais plutôt un problème de saut dans le temps pour le coup. Enfin... quelque part ça lui faisait plaisir que pour une fois quelqu'un ne se souvienne pas de ce petit détail.
Dommage qu'elle lui ait rappelé simplement parce qu'elle ne pouvait pas résister à l'idée d'une bonne réplique. Et aussi par besoin de se justifier : elle n'aimait pas passer pour quelqu'un d'inculte, quoique la pop culture n'ait jamais été sa priorité.
A sa blague, Charlie commença à rire.
Voilà un son des plus agréables, elle devait bien l'admettre. Elle aurait bien aimait l'entendre de nouveau, en être l'origine, mais en attendant elle se contenterait de son sourire qui était certainement tout aussi charmant.

A son propre surnom un sourire pointa le bout de son nez qu'elle réprima par réflexe avant de se dire que c'était stupide de se retenir de cette façon. Alors après un petit instant d'hésitation elle se permit d'offrir un grand sourire à Charlie, amenant sur ses traits une lumière différente. Son visage s'en trouvait particulièrement adoucit et pour une fois elle faisait véritablement son âge sans toute cette austérité qu'elle dégageait.
Aylen s'apprêtait à lui apporter une réponse sur la façon dont il fallait prononcer le nom, devinant plus ou moins l'orthographe qu'il devait avoir mais elle se retint. Ce n'était pas franchement intéressant si amusant et...
Mais depuis quand s'en souciait-elle ?
« En fait ça dépend de si tu prononce le nom dans sa langue d'origine ou avec la prononciation anglaise, puisque la phonétique varie d'une langue à l'autre même avec la même orthographe, comme c'est le cas pour le Dr. Seuss. »
Aylen aurait certainement fait une excellente Serdaigle si elle avait été répartie dans cette maison. Ceci dit, selon le choixpeau elle aurait aussi pu faire une excellente Poufsouffle, donc le vieux bout de tissu était certainement en train de devenir sénile. Mais ce n'était que son humble avis.

A la proposition elle haussa un sourcil.
Maintenant Charlie voulait la gumpnapper ? Vraiment ?
C'était tentant... très tentant. Et c'était la raison pour laquelle dans sa tête elle avait déjà accepté. Toutefois, elle allait faire un peu patienter Charlie.
« Hm... je sais pas, tu comptes pas me faire faire des trucs illégaux j'espère au moins ? Et puis j'ai encore des livres à lire et des recherches à faire... sans parler de mes devoirs. » Elle eut un léger rire qu'elle cacha derrière sa main avant de regarder Charlie dans les yeux, décroisant ses jambes pour pouvoir venir lui donner un gentil coup d'épaule qui se voulait rassurant. « Oui je veux bien que tu me grumpnappes, hm... c'est quoi ton nom ? »
Elle eut un sourire en coin. Elle n'allait pas non plus passer sa vie à lui donner un surnom.



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Dim 24 Avr - 10:44

Awful Crime

Charlie & Aylen


La curiosité est un vilain défaut. Indomptable.
Un haussement de sourcil. Ce n’était jamais bon signe un haussement de sourcil sans un sourire pour affiner le tout. Charlie devait donc, sûrement, s’attendre à un refus, ce qui était dommage. Elle appréciait sa présence et son caractère un peu grognon, cela changeait de la toute première impression qu’elle avait eue de la rouquine. Oui, cette période, la brunette ne voulait pas y penser, c’était gênant. Il ne lui restait plus qu’à attendre une réponse, en attendant, elle avait tout le loisir d’avoir peur de se prendre une petite brise.

Une moue étira ses lèvres lorsqu’Aylen la fit patienter d’autant plus. Elle ne savait pas ? Mais ce n’était pas juste. Il suffisait de dire oui ou non, et jamais, Charlie ne ferait des choses illégales voyons. Elle faisait toujours en sorte… Oui, non, tais-toi ça vaut mieux. « Les devoirs ça se rattrape… Et je ne vais pas t’emmener vandaliser une classe non plus. » La brunette avait cette mine toute triste, celle d’un enfant qui cherchait à attendrir ses parents pour obtenir une réponse affirmative. Mais cette bouille disparut rapidement lorsque le rire étouffé de sa camarade résonna à ses oreilles. Elle se moquait d’elle !

Elle se redressa sur le banc, prenant un air outré avant qu’un large sourire ne fleurit sur sa bouche. Aylen avait un joli rire, très agréable à entendre. C’était mieux que ses grognements d’ours mécontent. Leurs regards se croisèrent et un petit rire s’échappa d’entre ses lèvres quand la rouquine lui donna un petit coup d’épaule. Elle devait avouer qu’elle avait foncé, tête baissée, dans le piège et qu’elle s’était pris le panneau de plein fouet. Bravo Charlie, peut mieux faire la prochaine fois.

« Génial ! » Il y eut un petit moment de flottement pendant lequel, la serdaigle se demandait si elle n’allait pas lui faire une blague, mais cela risquait de lui peser dessus quelques temps. Non, elle allait être raisonnable pour une fois, et répondre sans dire de bêtises. « Charlie, Charlie Williams pour vous servir. » Clin d’œil ridicule de sa part avant qu’elle ne se lève pour lui tendre une main. Son regard se perdit sur le reste du parc, certains curieux tournaient la tête dans sa direction. Elle fronça les sourcils et baissa son attention sur sa tenue. Fichtre, elle ne s’était toujours pas changée après l’entraînement.

« Je te propose qu’on dépose nos affaires dans nos dortoirs respectifs ? Je ne vais pas rester comme ça toute la journée. » rit-elle « On se donne rendez-vous devant les cuisines ! » Charlie n’avait pas perdu son sourire, sa bonne humeur ayant été rechargée à bloc. Après l’avoir aidé à quitter le banc, elle lui offrit un dernier regard chaleureux avant de filer vers les tours du château. Elle allait devoir faire preuve de vitesse malgré sa jambe blessée.

Quelques longues minutes plus tard, Charlie était de nouveau dans les couloirs. Son uniforme avait été enfilé à la hâte, c’était à peine si elle s’était donnée la peine de rentrer sa chemise dans sa jupe et de serrer, convenablement, le nœud de sa cravate. Le précieux objet de son grumpnappage était soigneusement dissimulé dans une de ses poches de robe de sorcier. Ses pas la menèrent devant les cuisines. Son impatience se voyait très clairement sur son visage.


code by ORICYA.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Dim 24 Avr - 22:59


Awful Crime


L'enthousiasme de Charlie mettait du baume au cœur d'Aylen – en supposant bien sûr qu'elle ait eu un cœur un jour. Elle se permit un sourire en conséquence et  hocha la tête lorsqu'elle lui annonça son nom. Charlie. Elle aimait bien, ça sonnait bien dans son esprit, ça sonnait... ça tintait peut-être plus tôt ?
Aylen fronça mentalement les sourcils en se disant que cette pensée était fort étrange et n'avait absolument pas sa place dans son esprit. Elle la balaya donc rapidement et son regard se posa sur la main qu'elle lui tendait en expliquant ce qu'elles allaient faire. Elle hocha la tête rapidement. Elle avait de bonnes idées : ça leur permettrait de gagner du temps et elle-même pourrait poser les lourds ouvrages qu'elle portait dans son sac. Elle aurait facilement pu les alléger, mais elle préférait éviter puisqu'ils n'étaient pas sa propriété.

Elle attrapa sa main et essaya d'ignorer le frisson qui la parcourut, se disant que ça venait simplement du fait qu'elle était bien plus exposée au vent maintenant qu'elle n'était plus sur le banc.
C'était tout à fait ça et rien d'autre.
Elle garda toutefois sa main dans la sienne le temps de répondre, sans vraiment trop s'en rendre compte.
« Bien sûr, pas de problème. Essaye de pas trop me faire attendre, sinon je retournerai dans mon dortoir, d'accord ? » Son ton semblait être des plus sérieux et sonnait à moitié comme une menace, avant qu'encore une fois Aylen ne sourit et rit un peu. « Je rigole, prends tout le temps qu'il te faut. »
Elle la lâcha enfin et se pressa avec elle jusqu'au château, leurs chemins se séparant une fois dans le hall.

Aylen regagna son dortoir d'un pas rapide et ne prêta pas vraiment attention aux autres personnes présentes autour d'elle. C'est peut-être la première fois depuis qu'elle est arrivée ici qu'elle se sent bien – ou en tout cas qu'elle oublie un peu ses problèmes – et pour être honnête elle trouve cette sensation plutôt agréable.
Une fois dans sa chambre elle rangea précieusement les livres et son sac puis elle ajusta un peu sa tenue et ses cheveux, essayant de ramener sa tignasse rousse du bon côté sans trop de succès. Au moins comme ça son effort ne se verrait pas. Pas qu'elle fasse des efforts, c'était aussi pour une raison pratique, et puis si elle devait être amie avec Charlie, elle se devait de bien se présenter devant elle. Elle s'assura une dernière fois que son uniforme était parfaitement en ordre et remonta jusqu'au sous-sol pour se planter devant le tableau de la poire.
Charlie ne devrait pas tarder normalement.

Aylen commença à tapoter du pied contre le sol.

Aylen regarda sa montre à plusieurs reprise.

Une fois.
Deux fois.
Trois fois.
Quatre fois...

Le temps était-il toujours aussi lent ?

Aylen croisa les bras et se renfrogna un peu.

Des bruits de pas attirèrent son attention et enfin Charlie arriva.
Elle réprima un sourire.
« Je me suis demandé... Pourquoi les cuisines ? »



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Sam 30 Avr - 15:05

Awful Crime

Charlie & Aylen


La curiosité est un vilain défaut. Indomptable.
"Pourquoi les cuisines ? Pour attraper de quoi manger, tout simplement ! » Elle lui fit un clin d’œil avant de vérifier qu’aucun élève était dans les parages, ce n’était pas le moment de se faire prendre de la sorte. Surtout elle, en tant que préfète en chef, elle devait bien se tenir. Cela fait, elle indiqua à Aylen de passer devant, il était plus sûr de faire disparaître le géant avant le nain. Pas qu’elle soit minuscule, mais la rouquine faisait quasiment une tête de plus qu’elle.

Jetant un dernier regard par-dessus son épaule, elle s’engouffra à son tour dans les cuisines. Il fallait qu’elles se fassent toute petites, difficile certes, mais il le fallait quand même. Les elfes avaient tendance à être un peu partout, surtout lorsque l’heure du repas approchait. « Tu aimes quelque chose en particulier ? » lui murmura-t-elle au creux de l’oreille. Elle se moquait bien d’être entrée dans son espace personnel, elle n’allait pas s’amuser à parler de vive voix au risque de se faire attraper.

Son regard fut attiré par un panier plein de brioches, elle en salivait déjà. Pinçant les lèvres, elle s’obligea à observer les cuisines. Ils étaient partout les petits monstres ! Elles allaient devoir se la jouer agents secrets. « Reste là. Je n’en ai pas pour longtemps. » Ce n’était pas la première fois que Charlie s’amusait à jouer les voleuses ici !

Elle regarda de droite à gauche avant de s’aventurer entre les tables, hélas, la brunette était aussi silencieuse qu’un éléphant. Une dizaine de têtes se tourna vers elle, la faisant plusieurs fois cligner des yeux. C’était assez impressionnant. « Miss Williams vient encore piquer de la nourriture ! » Des sourires suivirent aussitôt, Charlie le leur rendirent, gênée comme toujours. « Prenez ce que vous voulez Miss ! Nous ne dirons rien. » Hochement de la tête pour chacun des petits bonhommes.

Charlie attrapa quelques brioches et sucreries qui traînaient par-là. « Merci braves petits elfes. » Et hop là, elle quittait rapidement les cuisines, son butin de fortune dans les mains. Elle vérifia qu’Aylen la suivait bien avant de refermer le tableau aussi discrètement que possible. « Reste plus qu’à rejoindre la salle. »


code by ORICYA.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Lun 16 Mai - 12:20


Awful Crime


Aylen laissa l'honneur à Charlie d'ouvrir la porte des cuisines : elle put ainsi la voir chatouiller la poire avant que le chemin ne s'ouvre. Aylen hocha la tête pour la remercier silencieusement quand elle la laissa passer en premier et l'adolescente s'engouffra dans l'ouverture qui était apparue. Elle s'arrêta un peu après l'entrée et regarda les Elfes de maison qui s’affairaient déjà à préparer le repas pour les élèves. Il faut dire, préparer à manger pour près de trois cent tête demandait du temps, et l'adolescente n'aurait pas été étonnée s'ils passaient leur temps à ça la journée pour ensuite faire le ménage la nuit. Sans parler du service de blanchisserie.
En d'autres termes, l'exploitation de ces créatures était loin d'être terminée et même si désormais ils étaient payés, la situation n'était pas sans rappeler celle de la fin de l'esclavagisme chez les moldus – et les sorciers, il ne fallait pas se leurrer.

Dans tous les cas, Aylen frissonna en retenant un sursaut lorsque Charlie pénétra son espace personnel sans prévenir. Elle garda un visage stoïque toutefois et réfléchit un instant. Tout ou presque avait de quoi la faire saliver ici : les brioches étaient bien dorées et des cookies retombaient doucement dans les fours. Les milles et un fumets qui se dégageaient de la nourriture déjà prête ou en préparation étaient une tentation qu'il était difficile d'ignorer. Mais après tout elles n'étaient pas ici pour l'ignorer.
« Le choix est difficile mais j'avoue avoir une faiblesse pour tout ce qui contient de la noix de coco. »
Aylen la regarda s'éloigner pour remplir son devoir en tentant de se faire discrète seulement pour se faire attraper cinq secondes plus tard. Les Elfes commencèrent à se réunir autour de Charlie qui semblait populaire auprès d'eux et Aylen profita de la distraction pour se glisser dans la cuisine et prendre quelques petites choses qui l'intéressaient.
Un Elfe l'aborda et ils discutèrent quelques secondes, Aylen retournant rapidement dans l'entrée en fourrant discrètement un sac en papier dans la poche intérieure agrandie de sa cape.

Elle hocha la tête à la remarque de Charlie lorsqu'elle revint et prit la tête pour rejoindre la salle d'étude des moldus. Elle montait les marches quatre à quatre quand elle arriva enfin pour entrer dans la salle qui – comme toujours – n'était pas verrouillée afin de laisser l'accès aux élèves désirant disposer du matériel moldu présent sur place.
Elle se dirigea donc vers l'arrière salle et inscrivit leurs deux noms sur la liste qui indiquait qu'elles étaient venues, mettant bien l'heure d'arrivée, pour ensuite entrer avec Charlie.
La salle disposait de postes informatiques et d'une télé avec devant des poufs et un vieux canapé rembourré. Un autre élève était présent mais affairé sur un ordinateur, casque sur les oreilles et Aylen se contenta donc de l'ignorer pour pouvoir aller s'approcher du poste de télé, remarquant que celui-ci avait bien changé depuis la création de cette salle. Tout comme les ordinateurs maintenant qu'elle y pensait.

« Alors... comment on fait marcher tout ça déjà... » Elle eut un long regard pour Charlie. « L'étude des moldus n'a jamais été ma spécialité et la dernière fois que je suis rentrée dans cette salle les appareils étaient beaucoup plus... massifs. » Douze ans de décalage en terme technologique revenait à faire un bond du quinzième au dix-septième siècle quasiment.
Aylen la regarda donc faire puis s'installa sur le canapé en sortant de sa poche le sac en papier, piochant un rocher à la noix de coco de l'intérieur et un thermos de thé – décidément les moldus créaient des choses bien pratiques et elle se souvenait parfaitement de la tête de la camarade à qui elle avait demandé quel sort elle avait utilisé pour créer ce contenant. Elle sortit deux tasses en plastique et en tendit une à Charlie : « Chocolat ? »



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Sam 21 Mai - 14:23

Awful Crime

Charlie & Aylen


La curiosité est un vilain défaut. Indomptable.
Charlie dut se retenir de rire en voyant l’air perdu de la rousse, elle était mignonne comme ça, elle s’empressa de chasser cette pensée de son esprit. Ce n’était pas le moment de penser à ce genre de chose. Face à son regard, elle ne put s’empêcher de sourire, s’approchant pour l’aider. Rejetant ses cheveux dans son dos, elle se pencha vers l’écran plat en murmurant des paroles incompréhensibles. « Tu m’étonnes ! » rit-elle en attrapant la télécommande. « Tu as dû vivre à la préhistoire. » Elle lui donna un petit coup d’épaule avant de rejoindre le canapé, l’écran s’allumant paresseusement, affichant la marque.

La brunette se laissa tomber dans le canapé, s’étirant tranquillement dans un baillement. L’entraînement l’avait bien fatigué, ne restait plus qu’à prier pour qu’elle ne s’endorme pas sur sa camarade. Elle avait bien trop peur de se faire chasser d’un coup de poing dans les côtes. Ne lui restait plus qu’à se concentrer de toutes ses forces pour garder les yeux ouverts et la tête droite. Ses doigts appuyèrent sur les bons boutons et le film se lança enfin, Charlie était tout excitée, à telle point qu’elle sautillait presque sur place.

Son regard émeraude se posa sur le thermos et l’eau lui vint à la bouche. Du chocolat chaud ! Elle adorait le chocolat chaud ! Aylen avait sûrement dû lire dans son esprit ! Hochant vivement la tête, elle s’empara de la tasse pour souffler légèrement dessus. « Merci ! » Elle y trempa ses lèvres et savoura la douceur amère du breuvage. C’était merveilleux. Elle eut l’idée de sortir son butin et mordit dans un pain au lait en soupirant de bien-être.

Les minutes passèrent et Charlie remarqua l’air triste d’Aylen lorsque la vie du vieil homme défilait sur l’écran. Elle avait pleuré la première fois qu’elle l’avait vu, à un tel point qu’elle se demandait si elle regarderait la suite. Un large sourire étira ses lèvres quand le petit scout apparut enfin devant leurs yeux. Elle glissa un commentaire à l’oreille de sa camarade avant de reprendre sa position initiale, récitant la réplique de chacun.

Une heure était désormais écoulée et la brunette devait lutter contre le sommeil, une vraie lutte qu’elle n’était pas sûre de gagner. Serrant les dents, elle se fit violence pour garder les yeux ouverts. Il fallut un simple bâillement pour que ses dernières défenses s’effondrent. Sa tête rejoignit l’épaule d’Aylen pour y trouver un certain soutien. Aucun coup ne vint la perturber dans son sommeil, son oreiller était plus que confortable.

Le film toucha à sa fin et Charlie fut, de nouveau, sur pied, rangeant la salle avant de quitter les lieux avec Aylen. Elle espérait pouvoir réitérer l’expérience.

RP TERMINE


code by ORICYA.

Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Entrainement intensif | Aylen Nott [Terminé]
» La vie est pleine de mystères | Aylen Nott [Terminé]
» [Libre] Le lac aux Strangulots | Aylen Nott [Terminé]
» Deuil ou vengeance | Aylen Nott [Terminé]
» Rancune ? Je ne vois pas de quoi vous parlez ! | Aylen Nott [Terminé]

Awful Crime | Aylen Nott [Terminé]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: