Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -25%
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro ...
Voir le deal
599 €

Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.

Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 82
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Sam 3 Fév - 17:29

Avatar du personnage

Stephen K. Lloyd


Noms et Prénoms au complet : Stephen Kit Lloyd
Surnom(s) : Steph', K, Kit, Kitty, Hey toi là
Age : trente-huit ans.
Date et lieu de naissance : le 5 mai 1984 à Fort William, en Écosse.
Nature du sang : humain (sang de géant par sa grand-mère qui l'était à moitié), sorcier et sang-mêlé.
Ecole et Maison : ancien Poufsouffle.
Métier : ancien brigadier de police magique du Ministère et garde-chasse à Poudlard depuis l'été 2020 (avec une absence en 2022 de janvier à juin).
Don : animagus déclaré, chouette effraie.
Baguette Magique : bois d'Orme, écaille de salamandre, 33,3 cm, très flexible.
Patronus : un komondor (race de chien).
Amortentia : l'odeur de l'humus, de la forêt, celle du bois qu'il sculpte et de l'argile qu'il utilise pour sa poterie. Une note de café, de parchemin et de parfum féminin, Trussardi Donna.
Epouventard : des coups de feu.
Notes BUSEs/Aspics et/ou moyenne générale : Astronomie : A
Botanique : EE
Défense contre les Forces du Mal : EE
Histoire de la Magie : P
Métamorphose : O
Potions : P
Sortilèges : O
Vol : O
Soins aux créatures magiques : EE
Divination : A


Discipliné. Solitaire. Travailleur. Aimable. Calme. Insondable. Joueur. Mauvais perdant. A l'écoute. Observateur. Grondeur. Épris de liberté et de justice. Méticuleux. Appliqué. Loyal. Honnête. Rude. Gourmand. Crasseux. Particulièrement attentionné envers sa famille et ses amis.

Ce Garde-Chasse, là, c'est un véritable ermite, crois moi. Non, mais regardez le. Quand il n'est pas sous les directives de quelqu'un ou qu'il ne s'occupe pas du château et de ses extérieurs, tu le vois ou ? Dans cette zone-là " la cabane, la foret, le potager et... la cabane, la foret, le potager ", tu me suis ? Il ne semble pas avoir de vie en dehors de Poudlard. Pas d'amis... enfin si, il en a, mais bon, regarde, il reste quasi TOUJOURS au même endroit. S'il n'est pas loup-garou, c'est un loup solitaire, je ne vois que ça. Bon. OK. D'accord. Quand il a de la visite et selon la personne, il est plutôt accueillant, et même très souriant, de loin, hein, de loin, mais on se mentira pas, il donne pas trop envie de l'approcher avec ses airs de pirate sanguinaire.

Panzani a dit qu'elle l'avait une fois surpris sur le terrain de quidditch à faire une espèce de course avec quelqu'un, mais c'est bizarre, tu ne trouves pas ? En tout cas, moi, je ne le voyais pas spécialement joueur, encore moins à lancer ou participer à des défis...

Sinon le petit Wistily,  je crois qu'il s'appelle, il a trouvé à le défendre quand un élève en a dit du mal, genre il disait que 'c'était vraiment quelqu'un de bien, qu'il savait aussi bien écouter que surveiller, qu'il donnait même des conseils, qu'il aimait la liberté...blablabla' et attend c'est pas le pire, non, non. Il a même ajouté 'qu'il était super travailleur, sérieux et concentré', enfin, un autre mot, je reviens plus dessus, bref, il disait qu'il savait y faire avec le bois, les pots  et les dessins... rien compris à son baratin, en tout cas Wistily est un con, un illuminé qui prend la défense des gens louches, c'moi qui te le dis !

Ah, j'oubliais, toujours Panzani, parait qu'elle l'a entendu jurer comme un charretier quand il a raté son atterrissage t'y crois ça ? Déjà qu'il semble pas parler des masses ou juste par grognement ou euneumatop...eumatapté... euno, enfin tu vois ce que je veux dire ! Puis mauvais perdant ? Sérieux ?

Ah ouaiiiiiis et aussi j'ai entendu Barbie, oui, oui, Barbie, comme Barbie et Ken, que veux-tu, on choisi pas son nom, c'est moche, je sais, mais bref, je l'ai entendu dire qu'il était du genre loyal, sincère, bien que vite paraissant 'off line', je crois qu'elle voulait dire qu'une fois qu'il a quelque chose dans la tête, c'est difficile d'attendre autre chose de lui tant qu'il aura pas fini son truc... 'fin voilà. Et gourmand, à l'en croire, il mange beaucoup, mais je crois qu'elle l'aime donc elle doit pas avoir les idées claires... elle les récupérera quand il lui dira qu'il est pas intéressé par les gosses, lol, ouais nan mais je sais pas comment il lui dira, mais il lui dira c'est sûr, c'est le genre à dire ce qu'il pense avec des gants ou sans gants, à voir. En tout cas, moi, je verrais rien, hors de question que je m'approche de ce rustre personnage qui semble empester en plus... il a l'hygiène douteuse, je te parie toutes mes noises !


***

Hobby : la sculpture sur bois, la poterie, l'écriture de contes pour enfants. Le Quidditch (il était gardien de son équipe de ses 5-6 et 7 années à Poudlard).
Atout pour l'école : la cartographie qu'il fait des environs de Poudlard, ses relations avec les créatures de la foret interdite, ses connaissances du terrain, son calme olympien et sa discipline.
Autres : sa/son filleul(e) se trouve à Poudlard. Il aime le café, juste le café. Ne bois pas d'alcool (le fait déprimer, alcool triste voire noir). Aime les sucreries et la bonne viande, bien juteuse. N'a pas une hygiène de fou. Possède un furet (Girofle). Envisage d'acheter plus tard un chien. Il a du sang de géant en lui (sa grand-mère maternelle était demi-géante). Il fume la pipe et des cigarettes (comme son père et son grand père avant lui), mais toujours à l'abri des regards ou le plus éloigné des élèves.

Caractère


Icône du personnage
Pseudo : Mélandru, Mémé et j'en passe.   love01
Age :  oldman02
Avatar : Zach McGowan
Crédits : Hello.friend pour l'avatar de la fiche, moi-même pour la mocheté d'icone, je ne sais plus qui pour l'icone chouette, Robin Hobb pour la citation et moi-même pour les petites images qui aident à la séparation de l'histoire.
Où vous nous avez trouvé ?  : J'étais déjà ici, d'abord avec Neville et compagnie, puis avec Edmund ! Fidèle au poste, Sir.  motivated01



Codes pour les bottins.:


Dernière édition par Stephen K. Lloyd le Dim 4 Fév - 14:56, édité 7 fois
Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 82
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Sam 3 Fév - 17:30

Icône du personnage
In that last dance of chances
When I know you'll not be mine
I will let you go with longing
And the hope that you'll be fine.

L'Assassin royal, Tome 13 : Adieux et retrouvailles de Robin Hobb


Ton lit à la douceur d'une plume,
La couleur de la paix, de la brume.
Tes rêves, si doux, sont faits de clairs nuages.
Ils éloignent les ombres et les sombres orages.

Repose-toi, repose-toi.
La nuit est longue, enfant, va, elle n'attend que toi.
Repose-toi, évade-toi.
Dans tes songes, tu es pirate, guerrier, et même roi.

Ton lit à l'odeur d'un souffle d'ange,
Qui remue les êtres et les mélange.
Tes rêves sont faits de nostalgie, ils te bercent de baisers,
Dont le brûlant et la passion, au rang de père, t'ont élevé.

Profites-en, profites-en.
Le bonheur n'est pas éternel et ne dure qu'un temps.
Profites-en, noie-toi dedans,
Car la chute sera longue et ta vie pleine de tourments,

Ton lit à la chaleur d'un poignard,
Dont la lame file et taillade dans ta mémoire.
Tes rêves, à présent, devenus fins lambeaux,
Condamnent ton être au noir et au tombeau.

Réveille-toi, réveille-toi.
Ils sont partis, loin déjà, tu ne les rattraperas pas.
Réveille-toi, ressaisis-toi.
Pose ce couteau, la nuit des morts n'est pas à toi.



Réveille-toi papa !



Stephen se leva en sursaut, tremblant d'un cauchemar qui avait trempé par trop ses draps de sueurs. S'extirpant de sa couche non sans grimace de l'inconfort de ses vêtements de nuit devenus moites, il se dirigea à pas maladroits, de ceux des endormis ou des mal éveillés, vers la pièce lui servant de salle de bain. La pièce était composée d'une toilette, d'une douche, d'une étroite armoire et d'un lavabo au-dessus duquel un miroir aux bords ébréchés reflétait ses traits tirés.

« T'as vraiment une sale gueule, »

Une insulte à sa propre personne. Il lui arrivait - comme beaucoup d'autres - de se parler à lui-même quand un fait le prenait, d'un coup, par surprise. Là, par exemple, son physique. Celui d'un homme d'âge mûr, d'un adulte... si loin de l'enfant qu'il était avant. À mille lieux du mignon 'Kitty' dont on le surnommait jadis. Posant ses mains à ses tempes, il les massa pour contrer doucement la migraine qui s'était invitée de par son cauchemar tandis que des bribes de ses songes émergeaient avant de disparaître aussi tôt. 


Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  Vygu Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  V6vj


Il se revit ainsi à ses huit ans, heureux autour d'une table, dans le salon de ses parents. Il se revit soufflant ses bougies, la fumée s'envolant, virevoltant vers le plafond accompagnée d'une odeur de brûlé puis de petites explosions crépitantes, tels de minis feux d'artifices. Il s'agissait là de sa première manifestation de pouvoirs magiques. Ses parents étaient heureux, réjouis, et ce jour fut pour lui le premier jour au goût d'éternité. Tous deux sorciers, ses parents étaient des gens fort sympathiques, charmants, qui auraient jamais à charge qu'un seul petit « monstre » ; lui. C'est qu'il pouvait leur mettre la misère, ce gamin-là. Vraiment. À la fois, trop calme et trop bruyant. Ils l'aimaient pourtant et lui les aimait aussi. Et puis après tout, quel gosse ne faisait jamais de bêtises et d'adolescent, sa crise ? Il lui arrivait ainsi, poussant le bouchon loin, de faire les cent coups dans l'espoir d'être puni et ainsi privé de sortie... ce qui lui offrait une formidable excuse de petit bad boy à raconter à ses camarades chez qui il n'avait pas su, quel dommage, aller. Pas qu'il n'appréciait par leur compagnie ou leur amitié, au contraire, jusque des fois, il préférait de loin la solitude et le silence qui l'accompagne.

Il était calme et à la fois bruyant.
Aimant la compagnie et la solitude en même temps.
Digne représentant d'une jeunesse fichée dans l'entre-deux.
Mais aussi d'une jeunesse brisée beaucoup trop tôt en deux.

C'est qu'il avait pleuré, comme un enfant, quand elle était morte, sa chère maman. Il avait alors treize ans. Octobre nonante-sept, il était à Poudlard quand on l'avait appelé pour le lui annoncer. Il ne se souvint que de quelques mots en guise d'explication ; un hold-up, un homme armé, un tir, un seul, et sa mère qui n'avait pas cru bon de prendre sa baguette. Sa mère qui s'effondrait alors quelques minutes plus tard. Mais la présence d'une baguette magique, surpris par la vitesse des événements, aurait-elle seulement pu changer quelque chose ? Difficile à dire. Sans doute que non, mais il lui arrive d'imaginer une version alternative à cette cruelle réalité dans laquelle sa mère, grâce à la magie, est toujours bien en vie et le tireur, lui, croupissant derrière les barreaux. Quoiqu'il en soit, le procès qui avait suivi pour le tireur fut à la limite du supportable pour la famille de Stephen, l'homme s'excusant et usant la corde sensible du jury, invoquant des enfants à nourrir et des dettes, beaucoup de dettes. L'adolescent en était ressorti avec un sentiment d'injustice et un trou béant en place du cœur, celui provoqué par l'absence de sa mère. Là, déjà, se dessinait doucement sa voie, une voie faite de justice. Un certain choix de carrière version sorcière. Un choix qui ne fit que se renforcer avec ce qui suivit, car moins d'un an plus tard, eut lieu la bataille de Poudlard. Et celle-là aussi, elle lui prit. Sa marraine, par exemple. Décédée. La vendeuse de Pré-au-Lard qu'il trouvait « bonne » à l'époque, décédée, écrasée par un mur, elle devait plus être si jolie que ça et – mais passons ! 


Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  Z85l Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  Vwj6


Des bribes d'une suite du rêve, encore, il arrêta ses mouvements pour les saisir. Oui, c'était ça. Dans la suite logique des choses. Histoire de s'occuper intelligemment et parce qu'on l'avait poussé à se relever après ces pertes douloureuses, pourtant par trop identiques à celles de bien des enfants, adolescents et adultes, il s'était mis pour objectif de devenir brigadier et animagus dans le même temps. Les défis qu'on se mettait, hein. Pourtant 'Quand on veut, on peut'. Et pour lui, l'essai n'était pas permis. L'échec encore moins. C'était, j'y vais ou je n'y vais pas. Point. Il y était donc allé. Jusqu'au bout.

Rien que d'y repenser, le goût de la mandragore lui revint.
Encore un souvenir de cette nuit atroce... encore que non, si, enfin...
L'image de cette feuille dégoulinante de sa salive à mettre dans une fiole.
La sensation d'un autre battement de cœur en plus du sien et qui l'affole.

Le final avait résidé dans une cuvée à l'aspect de sang,
Suivi de tremblements et de cris de douleur perçants.
L'agonie d'un corps, bouillonnant, flou, de cellules en fusion
Que vient mettre un terme une pleine et parfaite transformation.

'T'as du chien, toi, et une sacrée crinière', lui avait-on dit,
Ta forme animagus sera donc bestiale, celle d'un fauve insoumis
Mais ce n'était pas le physique qui comptait, ou si peu dans l'animagie.
C'était le caractère, le sien, épris de liberté, d'envie de fuir, de mort et de vie.

Ainsi prit-il la forme d'une chouette effraie,
Créature de jour, de nuit, que rien n'effraie.
D'un bec costaud qui reflète le long nez du sorcier,
De serres et d'ailes gigantesques empreintes de liberté.


Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  Laok Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  Qfut


De l'armoire servant de pharmacie à la fois, il en tira une potion contre la migraine avant de l'observer, puis de la remettre à sa place et de refermer la glace. Eurk. Sale tête. Vite se rafraîchir. La migraine finirait bien, d'elle-même, par partir. Il se déshabilla ainsi pour se doucher. Une bien froide pour se réveiller. Car il n'avait nullement l'envie de somnoler. Encore moins de retourner dans les bras de Morphée.  

Les bribes de ce rêve aux allures de cauchemars lui revenaient pour le fuir aussitôt. Encore. Toujours. Indomptables. Comme sa chienne de vie. Il sortit de la pièce, nu comme un ver, à cette heure qui risquait de se pointer ? Personne. Enfilant une tenue décontractée à son aise, il partit camper dans la pièce de vie où il se fit un café corsé, des fois que. Le café se faisant attendre, il écouta le bruit de sa préparation autant qu'étudia le silence et les ombres... Puis un pincement, encore une image fugace. Celle heureuse de Joséphine, à son mariage. Joséphine. Il l'avait rencontré lors d'une balade en forêt, sans plus, puis revu lors de leurs études communes pour intégrer la brigade de la police magique. Le reste, c'était fait tout seul. Elle, lui, eux, le travail puis le bébé. Cassandra, leur princesse. Il sourit à ce souvenir et, le café préparé, fumant, il souffla dessus avant de le porter à ses lèvres. 

Il reposa plus tard la tasse sur la table avant de se laisser tomber sur une chaise. La gazette des sorciers se trouvant à proximité, il la tira vers lui pour y lire les gros titres. Meurtre à Londres. Titre basique... sans recherches. Et puis, de nouveau, il se mit à penser à tout comme à rien, comme ça. Y a des nuits qui vous engloutissent et vous étouffent sans que vous ne comprenez le pourquoi du comment ni ne pouvez résister à leur pouvoir occulte ou à leur attraction obscure. La pleine lune, peut-être ? Il repensa à Joséphine et à Cassandra qui lui manquaient cruellement. Il prit une profonde inspiration. Ne pas craquer. La gorge lui serrait alors qu'il bataillait pour refouler des larmes naissantes. Ne pas pleurer. Sourire. Sourire à leur souvenir. Voilà. Comme ça. C'était loin d'être faux, un peu forcé quand même, mais cela suffirait pour l'heure. Ses amours. Treize années communes de joie avec Josi' dont cinq avec leur petite merveille du monde.

Des jours merveilleux, des jours au goût d'éternité.
D'un mari heureux et d'un père épanoui, la félicité.

Cela faisait sept ans qu'elles étaient parties, qu'elles l'avaient quitté, qu'elles l'avaient privé de leur joie contagieuse. Ou plutôt que quelqu'un les lui avait enlevées. Encore une arme à feu. Encore un moldu. Toujours ces balles pour faucher la vie. Cela se passa pendant les vacances d'été deux mille quinze, ils se trouvaient alors en bord de mer, à Sousse, en Tunisie. Souriants des éclats de rire de Cassandra, qu'ils tenaient par la main, et qui mettait au défi de ses petits pieds l'eau de venir l'y mouiller.

Un souvenir magnifique.
Un souvenir déchirant, tragique.

Et un nouveau pincement au cœur, une flèche dans la tête, il voyait enfin ce qui l'avait réveillé de ce rêve devenu cauchemar et au goût de réalité. Il pouvait encore entendre les premiers tirs retentir, se revoir, lui, tournant la tête pour identifier la source de ce bruit et ce qui se passait alors que ses bras avaient déjà attrapé son enfant fermement, son enfant chéri, sa vie. Ses hurlements devant le corps gisant de Joséphine. Le sang s'écoulant et imprégnant son maillot avant de ne faire plus qu'un avec la mer. Et lui détournant les yeux et transplanant parce qu'il lui fallait mettre leur petite a l'abri. Il avait eu l'impression que cela avait duré un siècle alors que tout s'était pourtant passé en moins de dix minutes. Et à la fin de ces dix minutes, il réalisait seulement le silence qui l'entourait. Qui l'enlaçait et qu'il enlaçait. Un silence effroyable. Un sentiment de glace. De mort. De ce petit poids inerte dans ses bras qu'il se refusait de déposer. De regarder. Parce qu'il savait déjà. Qu' il secoua doucement contre lui ; allez ma puce, allez, ça va aller, ça va aller, ma puce, ma puce... Son avenir, alors, il le tenait à bout de bras, et il était mort. Une balle l'avait elle aussi touché. Il n'entendrait plus jamais sa petite voix, n'entendrait plus jamais ses « Papa ». 

De ses gémissements, s'échappaient à présent une flopée de perles salines. Il était de nouveau à la table, café à la main, papier mouillé sous son nez. Se remettons  jamais de la perte d'une femme ? Se remettons jamais de la perte d'un enfant ? Non, mais on apprenait à avancer et à vivre autrement. Il le fallait. 


Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  Yeeg Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  Lxl7


Sept ans, donc, et il ressentait toujours ces coups de lames dans le cœur de temps en temps. Oses-tu les oublier ? Meurs. Le café était devenu tiède pendant qu'il s'était égaré entre songe et réalité, durs tous les deux. La danse des couteaux, c'était comme ça qu'il aurait pu nommer cette nuit dont la dernière bribe lui renvoyait ses mains en train de jouer avec un poignard dont il faisait glisser la pointe de la lame contre son torse puis à l'emplacement de son cœur avant de le reposer, de le reprendre, retenter, reposer... 

La vie avait repris tant bien que mal après ça. Douloureuse. Amère. Il avait continué son métier, il avait continué à travailler dans la brigade jusqu'à n'en plus pouvoir. Il avait changé de carrière. Celle-ci lui étant devenue vide de sens. Et la perte de Joséphine comme un rappel à chaque pas au Ministère, comme un meurtre à petit feu. Il avait donc réfléchi. Puis s'étais renouvelé. Il le devait. La sculpture sur bois, passion qu'il aimait enfant, il la pratiquait comme hobby à présent. De nouveaux ? La poterie, oui, mais aussi l'écriture. Encore qu'il ne s'agissait pas là de roman, mais de contes pour enfants. Sinon cela, des voyages d'abord en solitaire, puis accompagné de camarades pour l'aider à se retrouver, des formations ensuite, puis une nouvelle voie, une voie respirable, encadrée, avec goût de liberté, toujours, mais surtout un sens.

Il se rapprocha des membres de sa famille restants, se rapprocha de sa/son filleul(e) également sans pour autant projeter l'enfant qu'il ne verrait pas grandir dessus. Ils étaient différents. Mais c'était une responsabilité qui lui plaisait et qui le maintenait en vie. Il finit aussi par travailler au service de l'éducation, au service de la protection – on ne pénétrerait pas la forêt interdite sans accord ou sans y avoir été préparé, au service des élèves aussi, en quelque sorte. Ainsi, devint-il au départ du grand et célèbre Hagrid, en deux mille vingt, le nouveau Garde-Chasse. Un changement de taille... ni plus ni moins. Toujours autant de cheveux, en quelque sorte. Mais avec une baguette et sans risque de se faire arrêter pour en avoir une et en faire usage – quand bien même on le voyait rarement avec. Pour le reste, il passait son temps libre, quand il en disposait (mais qui n'en avait pas), à sculpter des sujets et autres babioles de bois, à créer des vases, à écrire et dessiner des histoires et des comptines pour les tout petits, pour sa Cassi'. Il dut cependant faire une pause durant l'année scolaire deux mille vingt-et-un – deux mille vingt-deux, ce qui profita à un auror dans le déclin pour remonter la pente. Il revint en septembre deux mille vingt-deux occuper la cabane améliorée au fil des années par l'ancien garde-chasse, mais aussi par ses soins, tandis qu'un(e) adolescent(e), l'accompagnant, accueillait sur sa tête le choixpeau magique et devenait élève à Poudlard. Cette personne ? Sa/Son filleul(e). Qui aussi maudit(e) que lui, fallait-il le croire, venait de perdre ses parents, faisant de lui son tuteur légal.

Son café à présent vide, il se leva et s'étira.
Chassant les ombres de ses pensées, il fit quelques pas.
Il ouvrit la porte, avança puis se transforma.
Murmura : merci animagie, et s'envola.
S'envola au-dessus des lieux, au-dessus de tout ça.
Loin des tourments. Libre. Là où il était maître et roi.

Histoire





Chronologie:


Dernière édition par Stephen K. Lloyd le Dim 4 Fév - 14:28, édité 1 fois
Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 82
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Sam 3 Fév - 17:30
Nom & Prénom : Stephen K. lloyd
Âge : 38 ans
Motivations (de la personne derrière l’écran et du personnage) :

Premièrement, Stephen est un personnage que j'ai déjà joué (très peu cependant), et il me tenait à cœur de le reprendre dans son entièreté (ou quasi) sur Impédimenta. Le don allait avec. 
Deuxièmement, je n'ai pas d'autres personnages actuels ayant de capacités spéciales. Edmund, mon compte principal, est très bien comme il est, suffisamment intelligent sans qu'on lui en rajoute une couche ahah.
Troisièmement. Pourquoi Stephen l'est-il ? Animagus. Parce que d'une part, c'est une capacité que je trouve badass (xD) et que d'autre part, ça lui collait à merveille d'une part pour rebondir dans la vie étant adolescent en lui mettant un objectif de taille, ensuite parce qu'un Garde-Chasse, anciennement Brigadier, animagus chouette aura pleinement du potentiel en rp pour exploiter ce don. Couvrir le ciel pour avoir une vue d'ensemble et faire des recherches, surveiller, prendre du recul, mais également cartographier les zones et j'en passe, c'est vraiment plus sympa et très approprié/avisé pour ce genre de personnage. Je ne me voyais pas demander un autre don. Stephen a vraiment le profil idéal, à mes yeux, pour être animagus. Bref, je n'ai aucun mal à me projeter dans différents rps avec lui en mettant sa capacité en avant sans en abuser. 

Comment voyez-vous votre apprentissage et la découverte du don (soit sous forme de RP ou sous forme d’explication/minimum 30-40 lignes) (dons acquis et innés) ?

Certaines épreuves forgent le caractère, motivent à se surpasser, à ne pas se laisser engloutir.
Ainsi réfléchit-il, ainsi se décida t-il, ainsi Stephen choisi t-il l'animagie pour s'en sortir.


La mort de sa mère et la bataille de Poudlard l'avaient rendu insupportable, imbuvable et franchement à frapper. Il mit un certain à se remettre, à se reprendre, comme nombre de ses camarades tout aussi victime que lui. Il s'il n'avait pas eu le déclic ou la motivation suffisante pour se lancer dans un défi de taille, il eut fort à parier qu'il aurait tourné d'une tout autre manière, poussé par la folie et empreint d'un désir de faire des conneries. N'ayant aucune difficulté en métamorphose, en sortilège ou même dans l'Art d'équilibrer la magie au lancement de ces derniers, l'animagie avait tout pour l'occuper intelligemment. Et puis, aussi, il était curieux de découvrir la forme, mais davantage le ressenti à habiter un 'autre' corps que le sien. Ou plutôt son propre corps métamorphosé. Ainsi commença sa quête.

La lecture première d'un ouvrage sur l'animagie et de ce qu'il lui faudrait de temps comme de choses à faire lui donna à ce point le vertige qu'il en vint à quémander le tutorat du professeur McGonagall. Relativement pessimiste, il ne fut pas surpris d'entendre qu'elle n'avait pas de temps à consacrer pour chaque nouvelle lubie naissante chez ses élèves surtout pour ceux visant l'animagie qui, à l'entendre, étaient nombreux. Elle lui consacra cela étant dit un quart d'heure de son temps et l'aiguilla sur certains ouvrages. Et lorsque, deux mois plus tard, elle le revit le nez plongé dans un des noms listés, lui proposa de la retrouver à son bureau pour mieux en discuter. Il avait, semble t-il, démontré suffisamment son sérieux en suivant ses conseils pour qu'elle veuille lui donner une chance en le supervisant.

Ils discutèrent ainsi des ingrédients, de l'attente, des lieux et il se retrouva quelques semaines plus tard à mastiquer une feuille de mandragore h 24. Il lui fallut trois mois. Non un. Avant de réussir cette première étape. Il avait avalé dans son sommeil au moins cinq feuilles de mandragore et cracher par réflexe ou mégarde deux autres. Il n'aurait su dire comment il parvint enfin à conserver la huitième dans sa bouche aussi longtemps, ni comment il put avoir autant de chance en une seule nuit de pleine lune pour qu'aucun nuage ne vienne saboter ses mois de labeur précédents. Il ajouta dans une fiole, outre sa mandragora baveuse, quelques ingrédients qui lui firent retrousser le nez à la simple idée que, plus tard, il lui faudrait ingurgiter l'ensemble. En attendant ce plus tard, toujours sous les directives et conseils, il entama l'étape de l'incantation jetée de sa propre ma main, de sa propre initiative et à ses propres risques sur son cœur. Cette formule résonne toujours dans sa tête quand il y repense :

Amato animo animato animagus.
En boucle.
Inlassablement.
Chaque soir. 


Véritable disque rayé. Jusqu'à percevoir, curieusement, horriblement, dans un premier temps un autre battement, avant que l'habitude et l'impatience ne prennent le pas sur son ressenti. C'était étrange. Dérangeant d'abord. Comme une extension de sa propre personne ensuite. Enfin, vinrent l'orage et une professeur Mcgonall toute en peignoir et cheveux en pagaille pour l'accompagner vers les dernières heures de cet apprentissage douloureux et fastidieux.

Elle semblait aussi dans l'attente que lui. Excitée. Contente. Il était encore plus fier de se tenir à ses côtés. Sauf que lorsque ses mains se portèrent sur la fiole, la potion n'était pas rouge mais bleue et le visage du professeur, dur et plein de compassion à la fois.

Verdict implacable.
Tout refaire.


Stephen aurait pu baisser les bras, s'arrêter là, parce que la frustration était grande et le rendait amer, fou, mais à la grande fierté de la directrice de l'école, il se remit aux premières étapes sans céder à la crise de nerf. Pourtant, les crises de nerfs, il savait y faire, et en grand. Elles diminueraient avec le temps, en vieillissant, pour finir par se faire rares, mais il avait alors encore beaucoup de temps face à lui.

Sa seconde tentative se solda par un échec quand, à la deuxième pleine lune, il fit face à un ciel plein de nuages. Il enragea. Mais déjà bien obstiné, il se refusait à abandonner la partie. Il avait un but à atteindre. Un défi à relever. 

Sa troisième tentative fut la bonne alors que le printemps pointait son nez et que les orages se faisaient plus rares. Arriva le jour J. La potion rouge à l'en faire pleurer de soulagement. Puis la transformation après une autre incantation et une potion ingurgitée au goût épouvantable. Et la douleur qui suivit. Inimaginable. Il crut mourir sous le regard plein d'émotion du professeur, devenue directrice entre temps, Mcgonagall. La douleur était si vive que les larmes lui montèrent. Si cruelle que son dos se courba et qu'il ploya les genoux. À terre. Soumis à l'orage tandis que son corps se transformait sous des hoquets d'horreur puis des claquements de bec. Oui. Un bec. Des ailes. Des plumes. Des serres. Lui qui s'était imaginé sous forme canin parce qu'on lui avait souvent dit qu'il avait du chien dans le caractère autant que dans le physique, se retrouva à sautiller d'une serre à l'autre, gauche, maladroit avant que Mcgonagall et ses félicitations lui parviennent.

« Félicitations Mister Lloyd, vous êtes une magnifique chouette effraie, quoiqu'un peu imposante si vous voulez mon avis. » 

Et sous d'autres échos de paroles, d'autres conseils de sa part et d'autres efforts de lui-même, il parvint à regagner ce soir-là sa forme humaine, exténué. Il lui fallut plusieurs mois, encore, avant de pouvoir passer d'une forme à l'autre avec aisance. Mais avant de pouvoir pleinement jouir des joies des hauteurs et du vol, il lui fallut également s'enregistrer auprès du Ministère.
S'il ne put faire, n'importe quoi à toute heure de la journée de son adolescence sous forme animagus, il en profita pleinement au sortir de Poudlard, puis l'exploita dans son premier métier, celui de brigadier de la Police Magique, avant de l'user dans son second, celui de Garde-Chasse. Et si les bénéfices de ce don ne sont pas moindres, ce qu'il préfère au fond, c'est le plaisir ressenti à chaque fois qu'il s'élance vers le ciel, à chaque battement d'ailes.
Kali Constance
Kali Constance
ProfilDate d'inscription : 17/04/2023
Messages : 132
Date de naissance : 15/07/2005
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Sam 3 Fév - 17:38
Rebienvenue à toi avec ce nouveau perso. Depuis le temps que tu l'as en tête.
C'est toujours un bonheur de te lire
Hâte de voir ce personnage en jeu. Garde chasse en plus. Il va avoir du boulot avec tous ceux qui s'aventurent dans la forêt interdite Very Happy
Et la forme animagus: la chouette effraie. Un autre animagus ailé ouii
Rebecca Fawley
Rebecca Fawley
ProfilDate d'inscription : 13/11/2023
Messages : 234
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Sam 3 Fév - 18:31
KITTYYYYYYY ! Enfin te voilà ! (Comment ? C'était censé rester un secret ?)  yihaa
Ça fait un moment que Zachary (Zach  ouioui03 ) déambule dans les couloirs en attendant que tu lui montres le chemin ! Et cette balade en forêt ?
Trêve de blagues :


Je l'ai attendue ta fiche ! J'ai veillé, patienté, rafraîchi la page du forum. Ma vie s'est résumée à ça tout aujourd'hui (pas tout à fait, mais autant entretenir la légende). Et... là... elle surgit.  kyaaa

Elle est belle, et je l'ai relue deux fois. Juste pour le plaisir. Elle est superbe ta fiche. Le caractère est amené avec originalité (c'est super sympa à lire ces témoignages), et le poème au fil de l'histoire est un ravissement. **
Tu nous l'offres en beauté ton garde-chasse, avec son amortentia si délicate, ses cicatrices, toujours ta pointe d'humour, et ces petits détails qui font tout le charme de tes persos. Et j'adore le lien avec les géants. C'est une belle idée.

Amuse-toi bien avec lui !  love01
On va en prendre soin de notre garde chasse. hug02

_________________
Terrienne
(c) 0tsana

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Sam 3 Fév - 19:34
Re bienvenue avec ce garde chasse ! Qui sait peut-être verra-t-on pour un lien avec Lorcan. Smile
Albus S. Potter
Albus S. Potter
ProfilDate d'inscription : 01/08/2022
Messages : 683
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Sam 3 Fév - 22:27
Ohh, enfin tu es là !!! Bienvenue !!! shakinghands01

Il est bien beau notre garde-chasse dis donc. C'est cool qu'il aime l'humus de la forêt parce qu'il me semble que c'était une odeur que j'avais donné à Olivia aussi pour son amorthentia.

Amuses-toi bien avec ton perso !!! pony01

_________________
Être quelqu’un ?

Ça me fait peur, mais …
ANAPHORE
Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 82
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Sam 3 Fév - 22:36
Merci à tous. Pitié


Les compliments m'ont fait glousser de plaisir. passed01

Becca a écrit:
Je l'ai attendue ta fiche ! J'ai veillé, patienté, rafraîchi la page du forum. Ma vie s'est résumée à ça tout aujourd'hui (pas tout à fait, mais autant entretenir la légende). Et... là... elle surgit.
Ma fiche est une légende. teeth02 =>
Et quand tu veux, la balade en forêt ! Moutooon

J'ai déjà hâte de voir pour des liens possibles avec vos personnages. lama01

_________________
Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  C98df4d93e67b795b625e54082957059b07cd05f
Stephen s'exprime en darkgoldenrod
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Dim 4 Fév - 8:26
J'ai toujours tant de tendresse pour les acteurs de Black Sails Pitié Un ancien pouffy en plus :3 On va tellement moins tous faire les fous autour de la forêt interdite ! I love it, c'est tellement plus réaliste quand même d'avoir "un peu" peur du garde-chasse là.
Y'a trois milles idées qui me viennent pour t'enquiquiner shakinghands01 (la cartographie des lieux jfdgbsjd, la POTERIE gnihi01 etc etc etc) See you soon hug02
Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 82
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Dim 4 Fév - 12:45
Je trouve aussi qu'il en impose. Genre carnivore à gogo. En mode "Oui il est pas ma... putain nos regards viennent de se croiser, viens on se casse fear01 !"

Et je suis open pour toutes les idées ! On trouvera un sortilège ou une potion pour que Queenie devienne toute riquiqui et elle chevauchera Stephen la chouette "C'est comme ça que je cartographie, t'as vu, c'est cool" *claque du bec* =======>

_________________
Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  C98df4d93e67b795b625e54082957059b07cd05f
Stephen s'exprime en darkgoldenrod
Meric E. Devereaux
Meric E. Devereaux
ProfilDate d'inscription : 13/01/2024
Messages : 157
Date de naissance : 31/12/2000
Age : 23
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Dim 4 Fév - 15:07
Bon sang son histoire.. j'aime le personnage, sa profondeur comme sa légèreté. Mais l'histoire de sa fille.. j'en ai eu froid dans le dos. Très partant pour ce petit RP avec Meric pour le découvrir et surtout le lien avec Sibylle ! Trop hâte de le découvrir :3

_________________
Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  Signat10
Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 82
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Dim 4 Fév - 15:29
Merci pour les compliments. muchlove01

J'ai aussi grande hâte à recroiser ta plume avec et à trouver un lien avec ta Sybille. Du positif j'espère. plzplzplz02

_________________
Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  C98df4d93e67b795b625e54082957059b07cd05f
Stephen s'exprime en darkgoldenrod
Justin Anderson
Justin Anderson
ProfilDate d'inscription : 06/10/2023
Messages : 61
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Mer 7 Fév - 8:29
re-bienvenue à toi xD
Tu connais les lieux Very Happy
Hâte de voir ce personnage en jeu Smile
Jemma Finnigan
Jemma Finnigan
ProfilDate d'inscription : 03/08/2020
Messages : 1243
Date de naissance : 10/01/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Sam 10 Fév - 15:47
Rrebienvenue sur le forum et j'adore trop le choix d'avatar Very Happy

_________________

© Miss.Pie
Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 82
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Dim 11 Fév - 18:45
Merci à vous deux ! muchlove01 muchlove01 muchlove01

_________________
Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.  C98df4d93e67b795b625e54082957059b07cd05f
Stephen s'exprime en darkgoldenrod
Axel McCarthy
Axel McCarthy
ProfilDate d'inscription : 17/02/2022
Messages : 649
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Mer 14 Fév - 19:47
Re-bienvenue !

Toujours un plaisir de te lire et oui je viendrais quémander des liens vu le personnages ça peut être intéressant :3
Le Choixpeau Magique
Le Choixpeau Magique
ProfilDate d'inscription : 24/07/2015
Messages : 750
Infos

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Mer 14 Fév - 19:49
Répartition de Stephen K. Lloyd

Bienvenue @Stephen K. Lloyd sur Impedimenta.

Tu viens tout juste d’être validé et de rejoindre le noble groupe de Poudlard, dans la maison Poufsouffle. Je suis persuadé que tu as vraiment hâte de débuter l’aventure parmi nous, que dis-je tu ne dois pas avoir hâte, tu dois sûrement être impatient de venir RP avec nous.

Afin de commencer ton aventure parmi nous, nous te conseillons vivement ensuite d’ouvrir ta fiche de lien et ta fiche de rp sur le forum. En parlant de gringotts, sache que tu viens d’être crédité de 250 gallions correspondant à notre « pack de départ » (pour en savoir plus, n’hésite pas à interroger le staff si nécessaire). Il te faudra également poster dans cette section Carnet pour l’ouverture de ton carnet de joueur sur le forum (il te servira à présenter brièvement ton personnage, à insérer ton niveau et tes différentes notes et il aura encore bien d’autres fonctionnalités au fils des évolutions du forum).

Avant de te laisser voler de tes propres ailes, je tiens à finir ce message de validation avec quelques conseils :
 Si tu rencontres des difficultés à trouver un partenaire, n’hésite pas à aller faire un tour du coter de la section pimenter son RP ;
 Tu pourras gagner des points un peu partout sur le forum, mais également en votant (toutes les deux heures), en proposant des idées, en réalisant des défis, des quêtes ou encore en jouant un PNJ via notre système de personnages partagés. Tu peux à tout moment décider de les dépenser ou de réclamer tes points en suivant ce petit lien. (Cela vaut également pour les gallions).

Sur ces belles paroles, j’ai terminé de t’embêter, je te laisse donc rejoindre tes camarades dans la salle commune. kyaaa
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
» Une relativement bonne nouvelle pour moi, une mauvaise pour vous ><'
» Edmund Wagner - Combattant, collectionneur, amateur, je suis de tout pour vous et vous, qu'êtes-vous donc pour moi ?
» Désolée pour l'absence :x
» Qui pour me faire mon avatar ? :)

Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: