Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]

Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2901
Infos

Sujet: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Dim 14 Avr - 16:45
Les noces funèbres
Mercredi 17 Janvier 2023. Le kiosque, signe de souvenirs aussi romantiques qu’ils ne peuvent être dramatiques. Une atmosphère douce et délicate quand elle ne fait pas verser quelques larmes. Ce genre de souvenirs qui restent même quand la mort s’abaisse. Certains esprits cherchant à revivre des évènements parfois à l’infini… À tel point que l’invisible devient visible.

Et que des dommages collatéraux ne subviennent.

Une journaliste en intervention avec le club dans la même thématique voit son attention attirée par une manifestation étrange en direction du parc, à l’heure où ce dernier devrait être vide – ou presque – Et ce serait totalement légitime que sa surprise soit grande, quand autour et au sein du kiosque, semble se produire un mariage fantomatique entre une belle femme et son futur mari.

Non loin, le garde-chasse entend la musique, à une heure où tous les élèves doivent être dans les salles de classes. Curiosité ? Acquis de conscience ? Qu’importe. Les pas le dirigent vers la scène, rejoignant la seule vivante des lieux.

« Vous voilà enfin Monsieur et Madame Sugar, votre place est ici… Un rafraichissement ? » Il est bien habillé ce gentleman fantôme, très aimable aussi ! Avec son petit plateau transportant des verres tangibles, mais totalement vides. Dommage qu’il fasse erreur, et qu’il ne s’agit pas là d’un couple, mais bien de deux adultes que le destin a voulu réunir le temps d’une romantique et funeste cérémonie.


Rencontre Aléatoire : Explication:
Alicia Cunningham
Alicia Cunningham
ProfilDate d'inscription : 20/10/2021
Messages : 555
Date de naissance : 25/07/1978
Age : 45
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Mar 16 Avr - 0:02
• • •

Les noces funèbres


feat. Stephen K. Lloyd & Alicia Cunningham


• • • Avoir été interviewée par un membre du club de journalisme de l’école de magie et sorcellerie Poudlard amenait dorénavant de nouvelles possibilités qu’elles soient positives ou négatives. En fait, si j’avais été cette personne rigide à outrance et détestant que la nouvelle génération mette son nez là elle ne devait pas, je serais sûrement agacée actuellement. Après tout, cela avait reporté tous mes objectifs de la semaine au lendemain et mon patron fut des plus déçu même. Un jour, ce sera eux au pouvoir mon cher avais-je alors songé bien en confiance peu après sa mauvaise humeur envers moi.
Sur ces pensées tranchantes m’amusant plus qu’autre chose, j’avais transplané à la poste magique du village de Pré-au-Lard puis, je m’étais vu dirigé vers Poudlard.

Une température glaciale à l’inverse de celle ayant eu cours à Londres toute la journée m’avait accueilli et sûrement mon anorak qui descendait en dessous de mes genoux et doublé ne serait pas assez pour m’en protéger.
De pas rapides de mes longues bottes en cuir, je ne fus pas mécontente d’atteindre l’intérieur.

J’y fus alors une heure à tout le moins et on m’avait même servi un thé. Ainsi, cela n’avait pas qu’été de laisser la parole à la nouvelle génération, mais aussi une curiosité m’amenant à fouler les couloirs de l’école en cette fin de journée. Une curiosité qui me ramenait à l’adolescence et les histoires d’amours qu’Angelina, Katie et moi adorions tant. Tout au long et retombant en enfance, j’avais très sûrement eu des yeux plus gros d’excitation moi devant être l’adulte ici présent. On m’avait ainsi, raconté l’histoire d’un couple séparé l’un de l’autre, deux siècles auparavant à la suite d’un accident mortel au Quidditch qui avait emporté un poursuiveur. La tragédie fut de trop pour son amoureuse et fiancée. C’était une histoire inspirante et si belle tant elle en terminait dans le tragique. J’aimais ces idées nouvelles pour présenter le Quidditch, celles-ci alliant l’histoire et le romantisme et pas seulement le sport. Peut-être aussi avions-nous droit à une leçon de vie ? Oui, mon article en comprendrait une.

- Je pourrais évoquer la sécurité des parties de Quidditch pensais-je tout haut mes pas alors que j’étais de retour à l’extérieur. Oui, je commencerais par raconter l’histoire et finalement j’enchaînerais sur ce sujet plus sérieux.

Jamais personne ne mentionnait la sécurité au Quidditch parce que le jeu devait resté intouchable. Il était presque sacré pardi. Certes, j’en savais quelque chose de sa dangerosité. Un sourire presque trop franc au visage pour mon propre bien – et très certainement aussi pour celui de mon patron quand il apprendrait ce que je manigançais – je me dirigeais vers le kiosque du parc. L’histoire racontait que le couple aimait beaucoup ce lieu à Poudlard. Je voulais donc m’abreuver de son atmosphère.

Et stupéfaite, je les vis. Oui ! Je savais que c’était eux. Mon cœur semblait battre plus fort rien qu’à ce fait. Et ils n'étaient pas seuls, car une petite troupe de fantômes entourait le couple alors que la nuit reprenait de ses droits dans le parc de Poudlard. Alors, moi je souriais à en pleurer de joie à les voir ensemble. Ils étaient là devant moi leurs mains liées ensemble et à jamais de leurs corps transparents. Je souriais, je pleurais alors que la main droite devant ma bouche fut la seule solution pour cacher un sanglot.
Monsieur et madame Sugar murmurais-je intriguée figée un instant alors qu'on m'offrait un verre vide, mais c’était pour sursauter juste après.

- Monsieur … Oh ! Je … Je suis désolée, je ne vous avais pas entendu approcher. Vous me voyez désolée de ma réaction.

J’avais ainsi, posé une main contre ma poitrine en proie au choc de la surprise de le trouver ici près de moi. Tout bonnement, c’était sa taille m’ayant impressionnée. Je savais qu’il était le garde-chasse de l’école, monsieur Lloyd. Je ne l’avais, tout simplement, jamais rencontré ni vu de près. Peut-être que mon fils Jamie l’avait fait, mais là n’était pas le moment de poser la question.

En place et lieu tout comme sous une certaine forme de respect, je me retournais vers le couple fantôme. Je chuchotais plutôt que de parler.

- C’est beau, n’est-ce pas lâchais-je avec une sérénité soudaine ? Je ne sais pas si c’est une coïncidence, mais je viens tout juste d’entendre leur histoire.


KoalaVolant

_________________
Soyons nous-même

Épanouissons-nous
ANAPHORE


Dernière édition par Alicia Cunningham le Mar 16 Avr - 21:57, édité 1 fois
Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 74
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Mar 16 Avr - 20:16
• • •

Les noces funèbres


feat. Stephen K. Lloyd & Alicia Cunningham


• • • « Qu'est-ce que c'est que ce bazarre... » formulèrent les lèvres du garde-chasse sans pour autant qu'aucun son n'en sorte lorsqu'il arriva sur les lieux du... mariage mortel ?

Car le kioske, d'ordinaire si paisible et propice aux déclarations des élèves et des étudiants, semblait cette nuit du dix-sept janvier l'objet de rendez-vous de toute une communauté fantomatique. Communauté et évènement aussi rare qu'étrange qui avait, par son bruit particulier, attirer l'attention de Stephen alors qu'il revenait d'un vol sous sa forme animagus. Une prémonition, donc, un sixième sens ou bien était-ce le hasard qui avait voulu qu'il soit parfaitement réveillé ce soir là et qu'il se rendit jusqu'à l'endroit suspicieux pour s'assurer de la bonne sécurité de Poudlard.

Il avait le regard plissé, cherchant de droite de gauche après une explication tangible pour lui expliquer la situation. Un manuel des cas surnaturels avec un point pour l'orienter sur la marche à suivre afin de passer outre sans compliquer les choses. Il n'en trouva aucun, mais il finit par trouver de ses yeux couleur de plomb une personne de substance et non dont on puisse voir à travers comme c'était le cas des autres êtres debout... ou assis.

Il décida de s'approcher de l'individu de sexe féminin, d'une part pour se rattacher à la terre ferme devant tant d'apparitions spectrales, mais aussi et surtout par devoir ; qui était-elle et que faisait-elle là, à cette heure tardive ? Elle n'avait pas le profil d'un professeur. Encore moins celui d'une élève ou d'une étudiante. Une visiteuse ? Avait-elle un pass ?  

« Que faite vous l -, sa question trouva interruption, alors qu'il venait d'arriver aux côtés de l'inconnue, d'une part lors qu'un fantôme de haute prestance les salua en se leurrant sur leur identité, d'une autre sous la surprise de la femme. »

« Non (froid, il ne désirait pas de verre vide). Nous ne sommes pas.... commença t'il, toujours aussi glacial, à l'attention du fantôme courtois, mais ce dernier semblait d'ores et déjà les avoir oublié. Ou pour un temps seulement. »

Stephen resta ainsi de marbre. Aussi imperturbable que l'armature du kioske malgré l'évènement étrange. Loin d'être ému, contrairement à Alicia Cunningham dont il avait reconnu le visage. De marbre donc, il grogna dans un premier temps en guise de réponse à son « c'est beau n'est-ce pas » avant de demander, le regard plissé toujours sur la scène, impassible : « Vous m'expliquez ? » Parce que bon, l'histoire, hein, pour lui, voilà. Et parce que tout ce qui comptait pour le Garde-chasse, c'était la sécurité des extérieurs de Poudlard, son travail en bonne partie, et donc de savoir si ce qui se passait sous le kioske risquait de poser problème ou non. Il chercherait ensuite à clarifier la présence sur les lieux de la journaliste. Car côté probabilité des risques de l'instant, les fantômes et leur fiesta l'emportaient haut la main sur l'intruse émotive du soir.

KoalaVolant

_________________
Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire] C98df4d93e67b795b625e54082957059b07cd05f
Stephen s'exprime en darkgoldenrod
Alicia Cunningham
Alicia Cunningham
ProfilDate d'inscription : 20/10/2021
Messages : 555
Date de naissance : 25/07/1978
Age : 45
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Lun 22 Avr - 17:49
• • •

Les noces funèbres


feat. Stephen K. Lloyd & Alicia Cunningham


• • • Je ne me surprenais plus de ce que Poudlard pouvait faire surgir. J’avais été habituée toute ma scolarité à ce genre de manifestations étranges. Jamais pourtant, l’une d’elles fut aussi insidieusement liée à moi. Non, je n’étais pas liée de près ou de loin au couple ayant, tout bonnement, plus de 200 ans. C’était juste des plus étrange d’en entendre parler par le jeune Edwin et cela pendant une heure puis, de passer audit kiosque représentant de leur amour pour les apercevoir. Est-ce qu’ils faisaient cela à chaque nuit ou bien, celle-ci se trouvait toute spéciale ? Je ne savais pas, mais cela me fit monter les larmes aux yeux malgré ma propension à ne jamais vraiment être sensible.

Alors, le garde-chasse de l’école s’était avancé lui aussi et on nous prie pour un couple et plus particulièrement les Sugar. J’avais, tout d’abord, éludé la question trop étrange pour mon esprit dorénavant trop réaliste.
J’avais frissonné, le touché du voile transparent du fantôme de majordome fut des plus étranges.

- Je viens tout juste d’en entendre parler par le jeune Edwin Fawley évoquais-je dans un murmure dont cachait en partie une musique plus macabre que belle. C’était un joueur de Quidditch décédé accidentellement il y a plus de 200 ans, sa fiancée refusant de vivre sans lui, l’ayant rejoint.

Je m’étais tu parce que je savais mes paroles irrespectueuses pour l’événement se déroulant devant nous. C’était un mariage soit ce qui avait de plus beau, très certainement : en tout cas, quand l’amour s’y trouvait aussi. Un mariage devrait toujours être une ode à l’amour quoiqu’en disait ces familles se targuant d’être meilleures que nous tous. L’amour semblait justement être tant présent ici que j’en avais pleuré de joie. Après tout, ils n’avaient pas pu le faire de leur vivant. C’était ça qui rendait le tout si triste. Je m’en essuyais les yeux.

- Monsieur Lloyd, c’est bien ça m’enquis-je par politesse ? Est-ce que vous savez si cet événement est reconduit à chaque nuit ? Je veux dire, vous qui avez pour rôle de vaquer à la sécurité des terrains de l’école, avez-vous vu ceci auparavant ?

Très certainement, mon instinct de journaliste refaisait surface à ce moment précis. J’avais toujours été si curieuse et donc, parfois, je me disais que cette carrière fut ma destinée après celle m’ayant vu avoir été poursuiveuse pour les Harpies de Hollyhead. Sûrement, mes yeux brillaient de passion dans cette nuit noire que les étoiles et la lune peinaient à éclairer avec ce couvert nuageux.

- Madame Sugar, je vous prie de garder le silence.

Bien malgré moi, j’avais sursauté à nouveau parce que le majordome apparu subitement auprès de nous. Alors que je reprenais peu à peu un rythme cardiaque normal, les questions semblaient vouloir sortir sans vergogne elles.


KoalaVolant

_________________
Soyons nous-même

Épanouissons-nous
ANAPHORE
Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 74
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Jeu 25 Avr - 14:04
• • •

Les noces funèbres


feat. Stephen K. Lloyd & Alicia Cunningham


• • • La réponse d'Alicia Cunningham éclaira le Garde-chasse sur trois points. Le premier sur l'identité des fantômes (ou du moins une partie), le second sur ce qui se déroulait présentement, même si Stephen avait d'ores et déjà deviné que la réunion spectrale tenait plus du mariage que de l'enterrement – encore que, enfin qu'elle avait discuté avec un élève du club de journaliste et que, vu son travail, sa présence trouvait une signification en ce lieu et à cette heure avancée de l'après-midi.

« Hum. »

Ceci n'est pas un grognement, c'est un nom, un mot acceptable et qui totalise même sept petits points au moins au scrabble. Oui oui.

Le regard plissé, aux aguets de toutes formes de sombres dangers alentours, l'homme au sang de géant, aussi droit et ferme qu'un pilier de support, observait la scène se poursuivre. Ses méninges cherchant après une solution radicale pour que la situation reste « sous contrôle » malgré l'événement surprise. S'il s'agissait là d'un mariage, l'ensemble des spectres se disperseraient bien après, en toute logique. D'autant que comme le faisait cogiter les questionnements de la femme à ses côtés, soit, c'était une première et on en entendrait plus parler avant un moment si on avait de la chance (ou alors il faudrait faire appel à une unité de la Brigade qui n'existait pas : la Brigade fantôme), soit, ce n'était pas la première fois que cela arrivait, mais exceptionnellement rares, et comme tout autres mariages fantomatiques avant lui, l'évent se terminerait sans causer le moindre problème. Il était en tout cas bon de rester vigilent et d'observer afin de compiler plus tard les informations tirées de cette soirée et de les partager ou les faire connaître au personnel de l'école au cas où ce qui se passait ce soir-là devait se reproduire.

Le Garde-chasse ne put répondre directement à la journaliste, cette dernière s'étant faite sermonner par le majordome décédé. Alors Stephen haussa simplement les épaules, l'air de rendre les armes et indiqua :

« Autant prendre place, le temps que ça dure. Après vous, madame, fit-il courtoisement en invitant la femme à s'en aller prendre place plus loin. Ils pourraient toujours communiquer ensuite en murmurant une fois installés... Mieux valait ça que de subir le harcèlement d'un majordome mort des années auparavant si pas des siècles. »

KoalaVolant



HRP : j'ai préféré ne pas m'avancer en 'forçant' ton personnage à s'asseoir, je préfère attendre de voir ce qu'Alicia fera, si elle ira s'asseoir, restera debout ou autre.

_________________
Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire] C98df4d93e67b795b625e54082957059b07cd05f
Stephen s'exprime en darkgoldenrod
Alicia Cunningham
Alicia Cunningham
ProfilDate d'inscription : 20/10/2021
Messages : 555
Date de naissance : 25/07/1978
Age : 45
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Dim 5 Mai - 18:07
• • •

Les noces funèbres


feat. Stephen K. Lloyd & Alicia Cunningham


• • • Je me souvenais de Rebeus Hagrid, le garde-chasse demi-géant qui s’occupait de la sécurité des terrains entourant l’école lors de ma scolarité. Il s’était même lié d’amitié avec Harry, Ronald et Hermione et pourvut le poste de professeur de Soins aux Créatures magiques, un temps. Il avait été une personne dont, au premier abord, on se méfiait. Pourtant, il n’y avait pas pu jovial et bienveillant que lui.
Alors, je me mettais à comparer Lloyd avec Hagrid le premier bien différent que l’avait été le deuxième.

Je le sentais si renfermé, bourru à vouloir m’en éloigner au plus vite. Je ne le fis, pourtant, pas. La rumeur courrait qu’il connaissait Harry tout comme l’un de ses fils avec lequel il s’entendait passablement bien. Je ne savais pas si c’était James ou Albus prônant plutôt le premier. Je ne voyais pas le deuxième fils d’Harry auprès de cet homme. Enfin, je me trompais peut-être. Qui savait ce qui se tramait dans la tête du Serpentard après tout ?

Alors, il n’était pas très loquace. Moi, je ne partais pas parce que bien trop intéressée par le spectacle – ce mariage romantique – se jouant devant mes yeux. Malgré tout, je ne me sentais pas totalement à l’aise entre tous ces fantômes allant jusqu’à frissonner quand celui faisant passer pour le majordome me frôlait. Ils avaient un majordome que je songeais subitement à extrapoler sur le type de famille dans laquelle fut les deux mariés. Sursautant à cette voix grave, mais si humaine près de moi j’acquiesçais du chef.

- Oui. Ce serait plus respectueux en effet.

Là, quand je me demandais pourquoi monsieur Lloyd proposa de s’asseoir alors qu’il n’y avait rien pour ce faire, je m’aperçus de plusieurs chaises posées tel si nous avions été dans un garden party. Venaient-elles d’apparaitre ? Je ne saurais le dire. Bien que transparentes, elles étaient réelles et ma surprise fut alors grande de pouvoir m’y asseoir même confortablement. Posant mon sac sur mes genoux, je me trouvais un peu bête assise-là au beau milieu du parc de Poudlard, de la neige à mes pieds. Et si un élève nous apercevait ? En même temps, monsieur Lloyd était là pour ça et aucun élève ne devrait y être à cette heure. Non ? Jetant un œil à mon binôme, je détournai rapidement le regard vers l’avant.

La cérémonie fut longue comme tout mariage après tout. Quand nous en avions terminé, la lune apparaissait plus haute dans le ciel, celui-ci se parant de couleurs bleu foncé. Dans une heure ou deux, il serait totalement noir et des étoiles le parsèmerait. Certes, ce n’était pas que cela m’intéressant, car même si je ne compris pas pourquoi on nommait monsieur Lloyd et moi, les Sugar j’en avais appris sur les noms de famille des mariés. Monsieur Watermelon et madame Blackwood se liaient dans une ode merveilleuse à l’amour, ce soir. Je n’avais ainsi, pas pu m’empêcher de penser à cette nuit noire référant au patronyme de la jeune femme que le loufoque et colorié nom du jeune homme viendrait sûrement attiser des folies.

- C’est beau non que je m’enquière auprès de monsieur Lloyd parlant pour la première fois depuis le commencement de la cérémonie. J’ai bien envie de prendre des notes, mais ce ne serait pas co …

C’était alors qu’interrompue dans ma curiosité, on nous invita à poursuivre vers la salle de bal et aussitôt un large chapiteau de bois aux détails tout autant minutieux qu’ils en furent romantiques apparut un peu à l’écart du kiosque. Je tournais la tête de ce côté mue entre une attirance naïve et une certaine crainte.

- Ah ! que je fis, surprise pour me lever subrepticement parce que la chaise tenait à disparaître. Merlin ! J’ai failli tomber dans la neige.

Non, je ne volais pas et surtout je me sentais de moins en moins à mon aise ici. C’était alors une valse de fantômes qui se dirigeaient leur voile tout en douceur vers la salle de bal nous laissant, pauvre vivants, devoir marcher peu gracieusement.


KoalaVolant

_________________
Soyons nous-même

Épanouissons-nous
ANAPHORE
Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 74
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Lun 13 Mai - 18:46
• • •

Les noces funèbres


feat. Stephen K. Lloyd & Alicia Cunningham


• • •Là où Alicia Cunningham voyait du respect en la proposition du garde-chasse de se fondre dans la « masse » (mais peut-on parler de masse lorsqu'on peut passer au travers ?) et d'observer la scène se déroulant sous leurs yeux, Stephen Lloyd pensait avant tout à la sécurité du château et de ses extérieurs dont il avait la responsabilité. En ce qui concerna les valeurs, l'homme au sang de géant respecterait les spectres de ce début de soirée lorsqu'il serait assuré de leur départ des lieux. Pour l'heure, assis à présent sur une chaise bien tangible (heureusement, car il doutait qu'un concours de squats tentât la journaliste) au côté de l'autre être de chair à des kilomètres à la ronde, il assistait à cet événement d'un air bien impassible et au fond bien impuissant.

Nulle autre occupation à faire que de regarder la cérémonie à moins de vouloir prendre le risque d'engendrer du grabuge, le silence s'installa autour du faux couple Sugar. Là, la mariée qui flottait au-dessus du sol et rejoignait son compagnon, vestige d'un amour et d'une vie impossible de leur vivant. Là, le marié avec un bras en moins, accidenté grave d'un jeu que certains considéraient encore aujourd'hui comme barbare, affichant un air résolu et pressé quand le temps n'avait plus d'emprise ni sur lui, ni sur sa dulcinée et sa cour. Là le couple réuni dans la mort qui aurait pu envoyer des fléchettes de souvenirs douloureux et joyeux dans le même temps dans le cœur du garde-chasse, mais qui l'effleurèrent à peine, l'homme trop résolument concentré sur son devoir pour ressentir autre chose que du stress à l'idée que le mariage s'éternise...

Un regard à l'astre lunaire et Stephen poussa un soupir de frustration après qu'Alicia Cunningham se soit fait de nouveau interrompre dans ses émois. Une salle de bal ? Et puis quoi, encore ? Un repas végétarien plein de mousses et champignons mortels ? Des plats de viandes à asticots ? N'y avait-il vraiment rien d'autre à faire que de subir cette fin de journée ?

Sans même rebondir à l'exclamation de la journaliste qui avait craint de se retrouver le cul par terre – c'était sans compter sur la force de l'homme au sang de géant qui l'aurait très certainement rattrapé si la gravité l'avait rattrapé, Stephen posa ses pensées, lui-même debout à observer le chapiteau inconnu et nouveau apparaître et son cortège de danseurs fantômes s'y dépêchant pour tournoyer en dessous ;

« On pourrait sinon d'mander au majordome combien de temps, encore, ça va durer... où au couple de se dépêcher un peu. Histoire de pas y passer toute la nuit, ajouta t'il dans un murmure grincheux. Parce que bon, si eux avaient la mort devant eux, Alicia et Stephen, en revanche, étaient pressés par la vie qui s'activerait hors du château plusieurs heures plus tard ! Quant au romantisme, il pouvait aller se rhabiller fissa !  »

KoalaVolant

_________________
Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire] C98df4d93e67b795b625e54082957059b07cd05f
Stephen s'exprime en darkgoldenrod
Alicia Cunningham
Alicia Cunningham
ProfilDate d'inscription : 20/10/2021
Messages : 555
Date de naissance : 25/07/1978
Age : 45
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Sam 25 Mai - 23:02
• • •

Les noces funèbres


feat. Stephen K. Lloyd & Alicia Cunningham


• • • Un moment, je m’amusais à regarder tout autour tâchant de capter le plus de détails possibles. Je remarquais ainsi, l’unique bras du marié soit le droit. Le fait concordait avec l’information que j’eus d’Edwin Fawley un peu plus tôt, l’accident du poursuiveur avait impliqué la perte du gauche. Je ne prenais simplement pas encore conscience de tout l’incroyable de la situation. Comment cela se pouvait-il que ce mariage ait lieu ici, ce soir au moment où j’en entendait parler pendant deux heures au préalable ? Je me trouvais ici depuis une heure, je les avais observés tout aussi longtemps, mais mon esprit refusait d’arrêter l’émerveillement voire la coïncidence.

Non, cela n’en était pas une : jamais à Poudlard.

Sans doute que j’aurais dû demander à Edwin Fawley si une manifestation se produisait encore de nos jours.
Malheureusement, je n’y avais pas pensé et ça me titillait maintenant.

Toutefois, cela ne semblait pas être la question qui brûlait les lèvres de mon faux fiancé du soir. À son attitude que je dirais presque blasée dans ces grommellements, je soupirais fortement pour le frapper contre son bras. Non, je n’avais pas frappé durement, voyons ! C’était juste assez pour lui faire prendre conscience de son manque de respect pour ce mariage et notre chance à pouvoir y assister : si ça ne fonctionnait pas, j’essayerais de viser la tête la prochaine fois, bon ! J’étais plus petite à l’évidence, mais tant pis. Je n’avais qu’à lever la tête pour planter mes yeux dans ceux de mon compagnon.

- Un peu de respect monsieur Lloyd que je renchérissais avec une plus grande verve à l’inverse de son allure blasée. Une cérémonie de mariage dure normalement une heure et ensuite il y a le repas puis, la première danse. Finalement, tous les convives s’amusent. On peut donc y passer une nuit entière. Je ne sais pas pour eux … Puis, j’ai des questions à leur poser !

Sur ce, je me détournais vivement de lui pour marcher vers ce chapiteau plus ou moins transparent. C’était une impression étrange que d’y pénétrer et même si ma frustration ne fut pas complètement disparue, je ralentissais le pas pour mieux observer vers le haut. Il y avait des fleurs partout même si celles-ci restaient tout aussi insaisissables.

Alors, la mariée se rua vers moi en un vol plané. J’en sursauta effrayée par cette apparition soudaine. Elle se mit aussitôt à parler, sa voix semblait passer dans un tube comme celle de tous les spectres. Malgré tout, elle restait celle d’une jeune fille naïve et chaleureuse.

- Je vous remercie tellement d’être venue Candy Sugar ! Comment aimez-vous ma robe ?

Tout en parlant, la mariée fit un tour complet sur elle-même pour se présentant sur toutes les coutures. Moi, j’étais bouche bée et frissonnante par sa fausse poignée de main. Je ne l’avais pas retirée rapidement, car bien au contraire je me ressentis figée. Et là cette jeune fille d’une autre époque m’emmenait d’une main et j’en lâcha un autre désagréable frisson. Quel était son prénom encore ? La mémoire me manquait, mais je me mis à observer les traits doux et gracieux de son visage, une chevelure attachée en chignon et parsemée de fleurs terminant avec élégance le tout. Cette fille avait dû être très belle de son vivant. Et je ne pus pas m’empêcher de poser une question mue entre nervosité et la jovialité de ce fantôme.

- Est-ce que vous faites cette cérémonie à chaque soir ici ? Je ne vous ais jamais vu dans le parc.

- De quoi est-ce que vous parlez ? Je me marie avec mon fiancé et vous allez devenir la marraine de mon enfant Candy alors qu’elle jubilait ! Mais où est votre mari ?

Heh que je fis plus surprise encore à m’en rendant complètement muette. Comment pourrais-je devenir la marraine de son enfant, elle est un fantôme songeais-je complètement béate ? Stupéfaite, je la vis aller rejoindre Stephen Lloyd tout aussi rapidement qu’elle l’avait fait avec moi.


KoalaVolant

_________________
Soyons nous-même

Épanouissons-nous
ANAPHORE
Stephen K. Lloyd
Stephen K. Lloyd
ProfilDate d'inscription : 03/02/2024
Messages : 74
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Ven 31 Mai - 20:12
• • •

Les noces funèbres


feat. Stephen K. Lloyd & Alicia Cunningham


• • •

Il aurait voulu lui rétorquer qu'étant garde-chasse, il devait être disponible h 24. Il aurait voulu lui faire la grimace, découvrir ses dents, juste pour lui montrer qu'il n'était pas franchement en joie de souffrir cette situation. Il aurait voulu lui dire que, si elle, elle pouvait potentiellement prendre congé ou poser faussement maladie afin de se reposer, lui ne pourrait pas le faire. Impossible. Il s'abstint pourtant de tous commentaires, roulant des yeux vers le ciel alors qu'elle indiquait, diantre, avoir des questions à poser aux morts... de quoi prolonger la « fête ».

Quant au coup, c'est à peine s'il l'avait senti. Vraiment.

Grognon, mais malgré tout discipliné, Stephen resta aux aguets. Observant les lieux, les invités et surtout, toujours, cherchant une solution pour mettre un terme à tout ça – si elle existait. Finalement résigné, il fit mine de rejoindre Alicia Cunningham, de devenir momentanément son ombre fidèle. Au cas où il devrait l'aider, l'extirper d'un faux pas, se rendre utile... on avait pas idée de foncer dans un nid de fantômes quand on était intelligent. On restait à la périphérie de leur champ. Mais il fallait croire qu'être journaliste faisait pousser des ailes et rendait insensible aux spectres qui vous traversaient. Ou que la jeune femme n'avait pas tout sa tête – c'eut été possible. Si, si.

Stephen Lloyd n'eut cependant pas le temps de la rejoindre que le fantôme de la marier se planta devant lui. Lui tourna autour en demandant « Que faites-vous donc si loin de votre moitié, Monsieur Sugar ? » avant de se tenir devant lui et de faire un tour sur elle-même en ajoutant, une fois terminé : « Comment vous me trouvez ? »

« Heu. Correct. »

« Pardon ? »
fit la voix du fantôme dont le fond de la question réverbérait une douce colère, un outrage.

« Mortellement belle, » suggéra le garde-chasse ne pouvant s'empêcher d'indiquer le statut de la mariée malgré tout. Et oui, elle était jolie, pour une morte. Le compliment fit cela dit mouche et Stephen récolta dans ses oreilles un gloussement qui aurait pu le faire décamper.

« Mais que faites-vous si loin de votre femme, allons, vous ne m'avez pas encore répondu ? Ne me dites pas qu'il y a des... tensions au sein de votre couple ?! »

Elle porta les mains à sa bouche translucide et la musique cessa soudain, comme dans un sketch, et tous les regards des spectres se tournèrent tantôt sur Alicia, tantôt sur Stephen, lequel croisa le regard de la journaliste avant de répondre :

« Heu... j'étais... heu... entre l'buffet et la déco, mon cœur tressaute et balance ? »

Elle se mit à rire. Il souffla. Les invités rirent de plus belle. La musique reprit. Elle lui donna un grand sourire et poursuivit :

« Je vais être mère ! »

« Félicitation, »
fit-il platement, jouant le jeu sans pourtant vouloir s'y donner à fond.

« Vous, alors ! » fit le fantôme de la mariée en toute gaieté en lui donnant une petite tape sur l'épaule, tape qui se contenta de le traverser et de lui donner la chair de poule tout le long de son bras, avant de se tourner vers Alicia :

« Les hommes, leur timidité et leur estomac ! Mais dansez donc, dansez ! »

« Non. »


De nouveau, la musique s'arrêta, la rumeur fantôme sous le chapiteau reprit, les regards braqués sur les « Sugar » et la mariée, rejoint par son époux manchot, qui attendait un démenti qui ne venait pas de la bouche de Stephen....

Démerdez-vous, Alicia Cunningham !


KoalaVolant

_________________
Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire] C98df4d93e67b795b625e54082957059b07cd05f
Stephen s'exprime en darkgoldenrod
Alicia Cunningham
Alicia Cunningham
ProfilDate d'inscription : 20/10/2021
Messages : 555
Date de naissance : 25/07/1978
Age : 45
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Hier à 21:53
• • •

Les noces funèbres


feat. Stephen K. Lloyd & Alicia Cunningham


• • • Quand la jeune mariée d’un autre temps, mais surtout d’outre-tombe s’éloigna à la vitesse du tout nouvel éclair de feu, j’étais restée coite pendant un nombre incalculable de secondes. Un vent étrange m’emporta et je frissonnais dans ce tailleur et ma cape que je crus plus prompt à résister aux froides températures de janvier. Qui est-elle, mais surtout qui suis-je ici songeais-je mon esprit survolté en place de mon corps statufié ?

Frénétique dans mes mouvements, j’avais alors sorti une plume et un encrier du sac en bandoulière cherchant finalement un lieu plat et dur parfait pour écrire convenablement. Morgane, les tables sont-elles translucides pestais-je momentanément ? Eh bien non et autant j’en fus surprise, autant j’étais heureuse du résultat. Rapidement, je prenais en note les noms de famille des mariés puis, le mien Candy Sugar tout comme le fait est que j’allais apparemment devenir marraine d’un être n’étant jamais réellement né. Ça m’attrista une seconde, mais je continuais bien vite à cogiter pour trouver la vérité dans tout cela. Et alors je regardais vers Stephen Lloyd qui semblait avoir toutes les misères du monde avec ladite mariée. Je ne pus pas m’empêcher de glousser amusée par la détermination du garde-chasse à se sortir de cette situation des plus … Loufoque ? Oui, c’était bien le terme.

La musique s’était subitement éteinte. Un problème technique m’enquis-je stupidement ? Je me donnai une tape sur la tête à cette bêtise. Non, ce n’était pas cela voyons. Tous les fantômes s’étaient tournés vers nous ou, à cause de la distance, tantôt sur monsieur Lloyd tantôt sur moi. Il grommelait alors quelque chose quant à la décoration et le buffet. Je l’encourageais à continuer d’un regard à jouer le jeu, mais il ne dit rien de plus à l’évidence : embarrassé ou timide, telle est la question que je me posais.

Peu importe, car pendant que la mariée s’écriait d’être mère, moi j’eus le plaisir d’avoir la visite du marié près de moi. Autant translucide que sa dulcinée, celui-ci portait une robe de sorcier appropriée pour ce qui fut son époque et surtout l’événement ayant lieu cette nuit.

- Strawberry est géniale n’est-ce pas, madame Sugar s’enquis-t-il amoureusement d’elle auprès de moi résultant en plus de questions encore ? Oh, mais où sont mes manières ? Je suis William Watermelon, madame.

Sa politesse était parfaite et ce baise-main discret appréciateur d’une éducation probablement bâtie dès son plus jeune âge. Je frissonnais, mais évidemment pas pour des raisons de vivants. Ce jeune homme était un sang-pur à n’en pas douté et surement tristement oublié dans les contreforts de l’histoire pour son accident de Quidditch. Peut-être qu’ils avaient oublié leur nom véritable s’inventant alors une vie idyllique faites de bonbons, de fruits et de fleurs chatoyantes cherchais-je une nouvelle hypothèse. Je me fis sortir de mes pensées presque moroses quand Strawberry se rapprochait avec Stephen.
Je rigolais alors presque trop franchement à son hypothèse sur les hommes.

- Haha ! Il a toujours préféré la bonne bouffe à moi rétorquais-je tout en jouant le jeu de la malice de Strawberry Blackwood tout en me vengeant aussi un peu de l’attitude du garde-chasse. Quelle est la su …

Je n’eus même pas loisir de terminer à poser la question, la voix de stentor du majordome retentissait spécifiant que c’était l’heure de la première danse. Aussitôt, tous les invités volèrent – littéralement - vers les bords de la piste de danse pendant que le couple royal semblait disparaître près de nous pour réapparaître au centre de l’attention générale. Je pris ce moment d’inattention des fantômes pour approcher de Stephen Lloyd et lui parler à voix basse.

- Bon, j’ai eu du nouveau. La mariée se nommerait Strawberry Blackwood alors que je mimais des guillemets spécifiant d’être peu sûre de sa véritable identité. Le marié s’appelle, quant à lui, William Watermelon. Je n’ais jamais entendu parlé d’une famille portant un tel nom, mais encore je n’ai pas, non plus, été férue d’histoire. Mais moi, je me demande surtout pourquoi nous sommes liés à eux et comme un couple par le fait même ?

Deux doigts à ma lèvre inférieure, je réfléchissais à toutes sortes de théories plus loufoques les unes que les autres. Peut-être que nous étions les premiers arrivés dans le parc à l’heure convenue ou bien, très loin dans l’histoire, nos familles furent réellement liées. Était-ce possible eussé-je un rictus intrigué à cette possibilité ? Stephen Lloyd avait tout l’air d’avoir du sang de géant en lui et … Non, je ne croyais pas que ni les Spinnet ni les Khan possédaient du sang de géant et puis, ces derniers étaient moldus ! À moins bien sûr que monsieur Lloyd n’avait pas du tout de sang de géant en lui : il n’était que très grand.



KoalaVolant

_________________
Soyons nous-même

Épanouissons-nous
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Stephen K. Lloyd - il a du chien, pour une chouette.
» Carnet de Alicia Cunningham
» Alicia Cunningham - Laissez-moi danser
» Alicia Cunningham - L'indépendance entourée [Terminée]
» Alicia Cunningham - On n'oublie jamais les bonnes choses, mais encore plus les mauvaises

Les noces funèbres. | Alicia & Stephen. [Rencontre aléatoire]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: