Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

Smoke of thoughts. | Seika & Zach.

Seika Yuuki
The Japanese blaze
Seika Yuuki
ProfilDate d'inscription : 26/10/2021
Messages : 1073
Date de naissance : 06/06/2005
Age : 19
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Smoke of thoughts. | Seika & Zach.
Jeu 25 Mai - 15:35
Seika &
Zach

Smoke of thoughts.

Mercredi 10 Novembre 2022.

La première épreuve du tournoi approche. Deux petits jours qui séparent de la grande entré en scène de la japonaise, en tant que championne officielle de Poudlard. Le stresse est inexistant, mais les questions nombreuses pour autant. Elle les met sous silence la journée, mais quand la lune se lève, les cauchemars amènent avec eux leur lot de maux diverses. Et si… Est au début de chaque interrogation qui amène une insomnie sévère. Plus le jour J approche, plus les nuits sont courtes. Ce n’est pas le ronronnement de Poe sous sa forme peluche qui aide à l’apaisement et l’endormissement. La décision se prend après un long regard par la fenêtre – Le temps est clair, trop idéal pour ne pas sortir. Alors, elle se lève. S’envelopper dans un pull piqué quelques temps plus tôt à Edwin, son appétissante odeur persistante sur le tissu. Une écharpe aux couleurs de Gryffondor est rapidement enroulée, avant que les escaliers ne soient empruntés.

Les passages sont connues – Discrétion assurée.

Le concierge n’est pas idiot, bien au contraire ! Et à croire qu’il gagne en malignerie au fil des mois, car cela devient de plus en plus compliquée pour la nippone, de passer incognito. Les pas légers sur le sol l’alertent assez pour changer de direction et rejoindre l’extérieur. Mais ce n’est pas sans manquer de se faire prendre à plusieurs reprises. Car quand il n’y a pas le Maitre – Il y a l’animal ! A se demander lequel est le plus complexe à piéger des deux d’ailleurs… Mais le vent frais qui s’aventure dans la chevelure ébène est rapidement sentie, la capuche mise instinctivement, alors que la forêt est le chemin emprunté.

La lisière est remplie d’arbres divers, mais Seika a ses préférences. Un en particulier, où son cendrier personnel, orné d’un lion brodé grossièrement dessiné est planqué. Le tronc est saisie, pour que mieux grimper dans l’une des premières grosses branches, les jambes pendantes vers le sol. « Là, on est bien. » Un sourire perle, alors que le paquet de cigarette est ouvert, une apportée à la bouche, très rapidement allumée. Le goudron passe dans la gorge, alors que la fumée blanche nappe les feuillages qui se font excessivement rares de par l’automne qui touche à sa fin. Bientôt, ils seront nus, recouvert d’un manteau de neige, et la japonaise sait qu’elle devra planquer plus en profondeur son cendrier, si elle ne veut pas le perdre la poudreuse.

Les gambettes se balancent, pour que mieux se détendre, alors que l’esprit s’évadent dans la lune qui la toise. « Fais chier.. » C’est un bruit qui la sort de ses songes brusquement. Un bruissement dans les feuilles mortes, avant que la chevelure reconnaissable n’imprime un sourire sur le doux visage. « Boucle d’or… Putain tu m’as fait peur… Enfin non, mais je m’attendais pas à ce qu’on vienne ! » Les termes sont dits, mais au fond, elle est bien contente de le croiser, et son expression ne trahit que trop, avant qu’elle ne laisse échapper un rire, pour que mieux se laisser glisser jusqu’au sol, les appuis solides. « Laisse-moi deviner, ça travaille dans ta petite caboche dorée ? » Un clin d’œil alors que la fumée vient se souffler sur le côté, évitant de tout lui envoyer sur le museau. Son dos s’appuie ensuite sur le tronc, une main dans les poches, l’autre au bec, le visage souriant tourné, invitant à la discussion. Ce n’est pas la première fois qu’ils se rencontrent de la sorte, et la japonaise se souvient que trop bien à quel point les échanges avec le jeune Poufsouffle sont appréciables, presque salvateurs. « Ca tombe bien, moi aussi. » Et c’est peu dire.

Il est parfois compliqué de parler à l’être aimé, ou à l’ami qui est bien plus un frère qu’un camarade. Mais certaines choses ne sortent guère aisément, ne voulant pas inquiéter stupidement. Alors on encaisse, on garde, jusqu’à ce qu’une oreille assez éloignée pour ne pas être trop proche, mais assez tout de même pour être appréciée ne se présente. Zach est ça, cette oreille. Cette bouffé d’air frais qui aide à se libérer de certains poids, espérant l’être tout autant que le jeune garçon qu’elle inscrit silencieusement et très doucement dans ses amis proches.
@Zach Brown - Pando - 709 mots

_________________

The most beautiful love is the one that awakens the soul, and makes us surpass ourselves. The one who ignites our hearts and calms our minds. by anaëlle.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Smoke of thoughts. | Seika & Zach.
Ven 26 Mai - 19:27
Seika &
Zach

Smoke of thoughts.

Mercredi 10 Novembre 2022.

Le temps filait à une allure V v prime et pourtant, il n'était pas assez bourru pour donner un coup de pied dans les fesses d'un certain chérubin en pleine adolescence pour le contraindre à rejoindre son dortoir et son lit. C'est qu'il faisait tard, déjà, et que Zach Brown, boucle d'or en surnom pour certains, était toujours assis sur le canapé de la salle commune à dessiner trait sur trait quelques visages de sa connaissance. Éternel perfectionniste de l'art, il repassait sur ses coups de crayon avec un acharnement remarquable et une moue soucieuse du moindre détail.

« Elle va avoir des ennuis ta copine... »

Son crayon fit un gros point dégeulasse sur la surface lisse du papier, ajoutant un bouton tout aussi dégeulasse au nez d'Aster Ainsworth. Il avait sursauté. Mais genre, vraiment sursauté. Et poussé un cri haut perché, un « Ah » trop aigu même pour lui, par la même occasion. Puis avait gratifié l'auteur de la voix d'un regard à mi-chemin entre le reproche et la surprise. Reproche. Tu as tué le nez d'Aster ! Surprise. Qu'est-ce que tu fous là ? Quant à l'auteur du crime, il s'agissait de Flek, cet elfe de maison imbu de lui-même, vêtu d'une chemise de soie olive centrée à la taille par une ceinture en écailles de quelque chose ou en peau serpent. Il portait même des chaussures, cet elfe, pour tout dire. Il avait le nez crochu, les oreilles tirées en arrière, un regard acéré et d'acier ainsi qu'une petite bouche perdue dans un visage au final esthétiquement trop gros pour ce corps chétif.

« Qui ça ? »

Murmure parmi les murmures. Zach avait beaucoup d'amis. Des très proches, des moyens proches puis des connaissances, mais des amis quand même, alors il s'évita le terrible ennui de mettre un nom de lui-même sur la 'copine' en question, et attendit que la réponse lui soit donnée.

« Et qu'aurai-je en échange ? Fit l'elfe, audacieux et calculateur de l'attitude du garçon.
Quoi ? Un couinement dans le noir. Le Poufsouffle craignait de voir quelqu'un débarquer et l'avertir, encore une fois, de rejoindre son oreiller. Pire. De se voir escorter. Humiliation totale dans la nuit.
Le paiement, Bouclettes, le paiement. Flek soupira d'un ton évident presque agacé de la lenteur qu'il eut fallu au blondinet pour comprendre.
Tu veux Aster ? Demanda un Zach assez étonné en présentant le portrait de son amie tout en le tenant farouchement – potentiellement celle qui allait avoir des ennuis, qui sait, à la créature magique qui grimaça aussi tôt.
Pas cette vilaine fille. Moi. Mon portrait. Maintenant.
Mais il est tard !
Protesta Zach qui ne prit même pas la peine de défendre le physique de sa camarade – peine perdue face à Flek.
Et les ennuis lui courent après.
Et si je te promets un portrait demain ?
Deux.
... D'accord,
capitula l'adolescent en grimaçant en se tordant les mains, soumis, manipulé par l'amitié. Une amitié en danger, donc.
La lisière de la forêt. La championne. Demain. Minuit. »

Et pop. Flek disparut dans un nuage de boucle dorée fuyant la salle commune. Laissant une Aster outrée et à gros bouton sur le tapis. Enfin, fuir, bien grand mot, il était à la limite de faire demi-tour à chaque coin de couloir, le cœur battant à tout rompre comme si mille Annah se trouvaient là. Non. Deux. Mille, il serait déjà mort, le cœur explosé d'un amour refoulé. Presque à s'apitoyer sur lui-même de devoir enfreindre le règlement si tard le soir. Presque à appeler son chat Merveille pour qu'il le tienne à bras et soit rassuré par sa présence. Oh mon Dieu. Oh mon Dieu. Oh mon Dieu. C'était son incantation préférée (et la seule qui lui venait en tête dans ces moments là) alors qu'il avançait d'un pas lent et trop mesuré. Et si... pareillement aux pensées de Seika, mais c'était exclusif à ce genre d'entorse aux règlements. Et pourtant, malgré ses 'Oh mon Dieu' et ses 'Et si', il parvint sans encombre au pied de l'arbre, vêtu d'un pull et pas de veste (pas le temps) pour y découvrir une Seika à l'aise. Mais genre. Vraiment à l'aise.

« Boucle d’or… Putain tu m’as fait peur… Enfin non, mais je m’attendais pas à ce qu’on vienne ! »

« Je m'attendais pas à venir non plus, je t'assure,
répondit-il à brûle pourpoint, trop honnête, aussi surpris de sa présence interdite ici, tout en se frottant vigoureusement les mains. »

« Laisse-moi deviner, ça travaille dans ta petite caboche dorée ? »

Oui. Ça travaillait. Ça travaillait surtout à se calmer. Parce que ça travaillait avant ça à disparaitre dans le décor et à refuser d'imaginer une amie en grandes difficultés. Et puis là, regardant le sol, Zach eut un déclic. Quand Flek lui avait signalé que son amie était en danger, la meilleure réaction qu'il aurait dû avoir aurait été de courir avertir sa directrice de maison. L'idiot. Retenant de s'insulter, Zach releva la tête vers la perchée fumeuse, avisa du regard le tronc avant de renoncer à tenter l'escalade.

« Qu'est-ce que tu fais là ? Tu risques des ennuis. Rectification. On risque des ennuis. J'suis trop con. » Et pourtant, il n'y avait nul sermon dans sa voix. Juste des craintes, le tout murmuré par le vent et la fumée d'une cigarette allumée. Il aurait pu faire demi-tour, mais appréciait sa compagnie... Moins les dangers qui allaient avec.

 @Seika Yuuki  - Pando - 709 mots
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Hear my thoughts in every note - Absolan Lestrange [Flashback - Mai 2017]
» zach ▼ slytherin pride !
» Zach Brown - Suivi des rps
» Zach Worczinski ▼ mailbox
» Trompons l'ennui [Zach]

Smoke of thoughts. | Seika & Zach.

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: