Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Cyrielle Kinsella
Cyrielle Kinsella
ProfilDate d'inscription : 17/06/2022
Messages : 742
Date de naissance : 01/05/2007
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Mer 8 Mar - 23:45
Tu la connais? Tu le connais?


Une soirée comme beaucoup d’autres. Encore une lettre de son père. Comportement indésirable lors du tournoi. Il a honte d’elle et elle va devoir en assumer les conséquences aux prochaines vacances. Des lettres habituelles mais qui la touchent. Elle n’en montre rien pour une fois preuve d’un certain endurcissement ? Elle a moins cette impression d’être seule et désormais elle a des adultes autour d’elle qui semble la comprendre. En parlant d’adulte, elle ne veut pas rester dans sa salle commune. Le repas vient de se terminer et elle a rejoint la salle commune pour s’installer dans un fauteuil. Elle semble totalement plongée dans une lecture mais en réalité son esprit pense à tout autre chose. Elle attend ainsi que la pièce se vide pour se glisser en dehors. Il est très rare qu’elle enfreigne le règlement. Toujours une bonne élève en réalité à respecter sauf pour cela. Elle a trouvé il y a quelques années un passage secret qui la mène à Pré au Lard. Cela lui permet de rejoindre un lieu tenu par quelqu’un qu’elle apprécie énormément. Un adulte qui l’a toujours accueilli et avec qui elle a un découvert un intérêt réciproque pour la lecture. Il lui conseille des livres et il écoute aussi quand elle a des lectures à recommander. Depuis le début de sa cinquième année, elle a rencontré des gens de son âge avec qui elle ressent un sentiment ressemblant à de l’amitié. Un concept qui la questionne énormément en réalité.

Mais avant, elle était seule et toujours dans son monde avec ses livres. Il lui a offert un lieu où elle peut venir se réfugier. Même s’il réagit toujours quand il la voit arriver à des heures indues. Il joue son rôle d’adulte mais ne la chasse jamais. Elle est prudente alors qu’elle se déplace dans Poudlard afin de ne pas se faire surprendre. Elle arrive sans encombre au passage dans lequel elle se glisse. Il est aux alentours de 22h quand elle pénètre dans son bar. Il est occupé avec des clients alors elle le salue simplement de loin et va s’installer à une table. Toujours la même dans un coin. Elle a en bandoulière le sac qui lui a été offert par Hypnos. Ce sac ne la quitte pas depuis et elle en prend grand soin. Elle en sort les livres qu’il contient et les dispose de manière à former une barrière sur la table. Cela la dissimule en partie du reste de la salle et lui permet ainsi de s’isoler. Elle sait que quand il sera disponible, il viendra la rejoindre pour discuter. En attendant, elle sort également son matériel de dessin. Elle a un portrait à réaliser et elle n’avait pas encore pris le temps de le faire. Chaque fois qu’elle rencontre une nouvelle personne, elle en dessine un portrait de mémoire. Elle ne le fait jamais devant la personne. Elle a les traits concentrés alors qu’elle se focalise totalement sur les traits qui apparaissent sur le parchemin. Elle repense en même temps à cette discussion qui lui a mis des étoiles pleins les yeux et un sourire fleurit sur son visage.




Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Jeu 9 Mar - 1:47



TU LA CONNAIS ? TU LE CONNAIS ?

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde Oscar Wilde.…  --  FEAT. Hypnos Constantinides X Cyrielle Kinsella



Diego sert ses clients puis retourne au bar pour préparer ses commandes.

“Bon bah au boulot !”

Il sortit sa baguette puis prépara toutes ses commandes d’un coup de baguette.

“Flemme” dit-il à voix basse, il s'empressa, d'aller servir ses clients quand soudain, il remarqua Cycy était à sa place habituelle, au coin droit de la taverne un peu à l’écart de tout le monde, Diego remarqua que celle-ci le saluait, il ne l’avait pas vu entrer par la porte principale donc il en déduit qu'elle a utilisé le passage secret comme à son habitude, il regarda sa montre puis se dirigea ver Cyrielle et lui dit


“Cycy qu'est-ce que je t’ai déjà dit… Tu prends ce passage qu'en cas de danger ou d'extrême urgence cela fait je ne sais combien de fois, en plus ta vue l’heure… J'imagine qu'il n'y a pas d’urgence comme d’habitude bon je vais te servir ton thé au jasmin même si je n'ai jamais compris en quoi cette boisson est buvable enfin bref chacun ses goûts.”

Diego soupira légèrement, puis sourit à son amie. Il prépare le thé au jasmin avec soin, ajoutant une petite touche de miel pour adoucir le goût. Cycy avait toujours été une cliente fidèle de la taverne et une amie, et même si elle avait parfois des habitudes étranges, Diego appréciait sa présence tranquille.

“Alors, comment s'est passée ta journée, Cycy ? Quel livre m'a tu déniché cette fois-ci ? ” demanda Diego en posant la tasse devant elle.

Il prit une chaise et s’assied devant elle il goûte le thé au jasmin qu’il avait préparé pour Cycy puis la regarde et lui dit

“Je ne saurais toujours pas comment tu fais pour boire cette chose…Chose, tu sais que par ta faute j’ai dû acheté du jasmin spécialement pour toi, moi je préfère rester à mon bon vieux Whisky.”

Malgré que Diego taquine Cycy il appréciait sa présence en quelque sorte ca le galvaniser il se sentait responsable d’elle il ne voulait pas qu' elle tourne mal et qu’elle finisse comme la plupart des personnes présente dans son bar.





code & icons by lilie



Dernière édition par Diego Obscurio le Jeu 9 Mar - 1:52, édité 2 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Jeu 9 Mar - 1:47



Tu la Connais ? Tu le connais ?
[PV Cyrielle et Diego]

Le morceau pour le RP

Wolf avait passé une journée assez mouvementée aujourd'hui. Alors qu'il était à la clinique, il reçut un appel du chef de brigade des aurors pour les rejoindre sur une intervention délicate.

Une fois sur place, le tueur fit son travail. Il examina rapidement les blessés et les remit sur pieds le temps de terminer leur mission.

Il prit également part au conflit, en utilisant des moyens non létaux comme à chaque fois qu'il était sur le terrain, estimant qu'il avait fait assez de morts ainsi lors de son ancienne vie.

Une fois son intervention terminée, Hypnos fit son rapport de fin de garde, avant de se diriger vers sa planque, pour aller chercher son louveteau, Quiet.

C'est en compagnie de ce dernier que le loup noir partit dans le village sous sa forme de loup, pour aller plus rapidement chez son ami, Death.

Alors qu'il courait dans les rues du village, le médicomage entendit du bruit dans une ruelle. S'agissant d'une agression sur une jeune femme, Wolf fonça sur l'agresseur et le mordit violemment à la jambe, ce qui permit à la victime de se sauver.

Hyp' reprit ensuite sa forme humaine pour terminer de s'occuper définitivement de cette ordure. Il l’assomma avant de le soigner et de l'attacher à un tuyau, laissant la police magique s'occuper du reste. Hypnos laissa simplement un mot d'excuse pour la gêne occasionnée, avant de prendre la direction de la Tête de Sanglier.

Une fois arrivé sur place, le loup noir entra avec son compagnon à quatre pattes, les derniers clients venaient de partir. Wolf se posa sur un des tabourets du bar, se sentant faible d'un coup, et une douleur commença à se faire sentir sur son flanc gauche.

Quiet se mit aussitôt à paniquer et à aller vers Diego, qui avait rejoint Cyrielle à ce moment-là tandis que Hypnos retira la lame qui était logée dans ses côtes, après avoir sorti plusieurs fioles numérotées de un à quatre, ainsi qu'un baume et une boîte de pilules.

Wolf savait que s'il n'arrivait pas à tout prendre à temps, Death pourrait s'en charger, car c'était le protocole de soins d'urgence qu'ils avaient mis en place pour les opérations risquées de l'époque.



Cyrielle Kinsella
Cyrielle Kinsella
ProfilDate d'inscription : 17/06/2022
Messages : 742
Date de naissance : 01/05/2007
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Jeu 9 Mar - 20:00
Tu la connais? Tu le connais?




Elle est installée en train de dessinée quand Diego la rejoint en lui signifiant son désaccord qu'elle ait emprunté le passage secret. Il râle à chaque fois mais ne la chasse jamais. Elle lui sourit donc avec une certaine tranquillité. Elle le connait depuis assez longtemps pour se sentir réellement en confiance et pouvoir se montrer détendue. Elle s'est habituée à ses nombreuses taquineries et a compris avec le temps qu'elle ne doit pas prendre au premier degré. Les premiers temps furent épiques. Elle lui a posé énormément de questions pour comprendre ses réactions. Cela permet désormais une certaine fluidité entre eux. "Si je n'emprunte pas ce passage secret je ne peux pas venir. Je finirai par te manquer. Ce n'est pas tes autres clients qui vont venir te parler de livres". Un des rares adultes qu'elle tutoie. Il lui a demandé dès le départ et elle a fini par s'y habituer. Elle sourit face à ses taquineries sur sa boisson. Une boisson qui n’est pas habituelle pour une adolescente sûrement puisque c’est du thé au jasmin. Elle n’est pas comme les autres de toute manière. « La théine est un excellent moyen de favoriser la concentration et la vigilance et le jasmin est un excellent antiseptique. Au moins cela a des vertus contrairement au whisky ». Elle lui explique mais comme elle l’a déjà fait de nombreuses fois. Une sorte de réponse habituelle entre eux. Elle savoure la première gorgée de son thé alors qu’il la questionne sur sa journée. « Il m’a encore écrit, une nouvelle fois je lui ai fais honte ». Elle peut glisser cela tranquillement. Il lui arrive de parler de son père. Jamais en détail mais il sait que leurs relations sont compliquées. Elle prend un des livres sur le dessus de sa pile. Elle l’a mis au-dessus volontairement alors que la question allait forcément venir sur la table. Les livres les ont rapprochés alors qu’ils se sont découverts une passion commune. « Un petit chef d’œuvre littéraire moldu, le rouge et le noir. Une découverte que j'ai faite récemment. Tu connais? ». Elle lui tend alors le livre.

De nouvelles taquineries sur sa boisson auxquelles elle répond avec un petit sourire en coin. « Incitation sur une mineure pour qu’elle boive de l’alcool. Cela peut aller chercher loin ça ». Elle allait enchaîner sur autre chose quand un loup s’approcha d’eux. Forcément cela éveilla l’intérêt de Cyrielle qui passa la tête par-dessus sa pile de livres. Elle vit alors qu’Hypnos était dans le bar. Le seul autre client en réalité dans ce bar et il ne semblait pas comme d’habitude. « Diego, Monsieur Constantinides semble avoir des soucis ». Après lui avoir indiqué, elle s’approche de lui et cela lui confirme qu’il se passe quelque chose. Il lui semble bien plus pâle et une plaie est visible au niveau de ses côtes. Elle est inquiète mais reste calme. Elle a l’impression que les notions des livres qu'elle a lu apparaissent dans sa tête. Cela lui permet de garder une certaine forme de rationalité. « Monsieur Constantinides, qu’est-ce qui vous est arrivé ? Il paraît qu’il faut que je vous parle pour m’assurer que vous ne perdiez pas connaissance. C’est l’excuse parfaite pour vous mitrailler de questions en fait ». L’inquiétude lui donne envie de mettre des touches d’humour. « Il paraît aussi que le mieux est de vous mettre en position latérale de sécurité. Au cas où vous tombiez dans les pommes. Mais pour cela faut que je vous aide à vous allonger au sol. Je vais avoir besoin de votre aide car pour une question de gabarit je ne saurais pas vous porter en fait. Pas que je prétende que vous soyez trop costaud mais c’est moi qui ait un petit gabarit ». Elle reste calme mais l’inquiétude la rend très bavarde. Et pour une fois elle ne pose pas tant de questions que cela. Elle a un regard vers Diego espérant qu’il sache quoi faire car ses connaissances s’arrêtent là en cet instant.


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Jeu 9 Mar - 22:45



TU LA CONNAIS ? TU LE CONNAIS ?

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde Oscar Wilde.…  --  FEAT. Hypnos Constantinides X Cyrielle Kinsella



Diego la rejoint alors qu'elle est en train de dessiner, exprimant son désaccord quant à l'emprunt du passage secret. Cyrielle sourit avec tranquillité, sachant que malgré ses taquineries, Diego ne la chassera jamais. Elle a appris à connaître ses réactions et à ne pas les prendre au premier degré, ce qui leur permet d'avoir une certaine fluidité entre eux. Cyrielle explique à Diego que si elle ne prend pas le passage secret, elle ne pourra pas venir, et que ce n'est pas comme si elle risquait de manquer des clients qui viendront lui parler de livres.
Cyrielle et Diego ont une relation particulière. Bien qu'il soit l'un des rares adultes qu'elle tutoie, ils ont une amitié solide et partagent une passion commune pour les livres. Ils échangent des taquineries sur la boisson inhabituelle de Cyrielle, du thé au jasmin, mais elle explique que cela favorise la concentration et la vigilance, contrairement au whisky.


“Qui t'a dit que tu me manquerait ?” Dit-il de façon taquin

“Mais c’est qu’elle veut m'apporter des ennuis celle là, et tu apprendra que le  Whisky a des bonnes vertus aussi comme par exemple oublier un laps de temps…Bon Voyons ce livre que tu m'a ramené.”

Il prit le livre et regarde le résumé a la quatrième pages de couverture

“J’avoue que tu m'a eu je ne le connaissais pas celui la la mais toi connais tu celui la !”

Il prit son livre qu'il avait caché sous la table et le montre a Cycy

“ Voici le Codex Leicester ou plus connu sous le nom de Codex Hammer c’est une des livres les plus rares au monde et le plus chère soit disant passant et je pense que tu va adoré car cela a été écrit par un des plus grand scientifiques de Léonard de Vinci !”

Il tend le livre a la jeune sorcière et lui dit.

“Tien c’est pour toi”

Diego savait que ce cadeau allait lui faire plaisir mais ce moment de détente allait être de courte durée puisque Wolf arriva au bar avec un couteau dans le ventre, Hyp arriva au comptoir puis s'assit avant de retirer le couteau.

Diego vit son ami Wolf grace a Cycy qui lui avait indiqué que Hyp était rentré et qu'il avait des ennuies mais Diego ne fit pas attention que la jeune sorcière connaissait le nom de famille de son ami il se précipita vers Hyp en hurlant

“PUTAIN WOLF T'AS FOUTU QUOI ! PAS DEVANT LES CLIENT TU AURAIT DU PASSER PAR L'ARRIÈRE BOUTIQUE BORDEL, A PEINE ON SE RETROUVE QUE C'EST DEJA LA MERDE”

Il prend les deux fioles restantes et les fait boire sans attendre à son ami.

“LE BAR EST FERMÉ  ALLEZ TOUS LE MONDE DEHORS, LES BOISSONS SONT OFFERT PAR LA MAISON !”

Une fois que les deux trois clients qui était encore la sortit il ferma sa porte à clé et se redirige vers Hyp et Cyrielle et espérant que les potions soignerait le vieux loup Hyp.






code & icons by lilie

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Jeu 9 Mar - 22:54



Tu la Connais ? Tu le connais ?
[PV Cyrielle et Diego]

Le morceau pour le RP

Alors que Quiet était parti voir Diego et Cyrielle pour qu'ils viennent aider Hypnos, ce dernier commença par lancer sur sa plaie un Episkey, avant de vider les fioles numérotées un et deux.

C'est alors que Cyrielle arriva pour voir si tout allait bien, avant de lui dire qu'elle allait le mitrailler de questions pour qu'il reste éveillé, ce qui fit doucement rire Hypnos avant qu'il ne s'écroule au sol, juste après que la petite lui ait dit de le faire pour qu'elle et Diego puissent l'aider.

Il n'y avait plus de danger immédiat en apparence, mais si les deux dernières fioles n'étaient pas administrées dans les plus brefs délais, Wolf pourrait mourir empoisonné par les deux premières potions.

Quiet fonça vers son maître et posa sa truffe sur celle du tueur, qui avait pris sa forme animagus inconsciemment, perdant totalement le contrôle de son système nerveux et magique.

Diego fit le nécessaire pour lui administrer les deux dernières fioles, ce qui stabilisa l'état de Hyp', qui ouvrit les yeux en se redressant faiblement tout en disant.

-"Désolé… J'avais pas vu que j'avais une lame dans le bide avant d'entrer ici… Un enfoiré qui s'en prenait à une jeune femme… Il doit être embarqué par les brigadiers maintenant…"

Le médicomage regarda ensuite Cyrielle avec un air vraiment surpris, se demandant ce qu'elle faisait dans la taverne de son ami à une heure aussi tardive.

-"Cyrielle ? Tu es en permission ? Vous vous connaissez tous les deux ?"

Hypnos regarda ensuite Death fermer la porte du bar, pour être sûr qu'il n'y ait plus de curieux ou de personnes qui appelleraient les forces de l'ordre pour cet incident mineur selon Hypnos, en ayant déjà vu des bien pires.

-"C'est pas ce cure-dents qui va me tuer… Vous en faites pas…"

Le tueur se redressa sur ses jambes après quelques secondes, les deux dernières fioles ayant rétabli complètement son métabolisme. Il sortit ensuite sa baguette pour nettoyer le sang qu'il y avait au sol et sur le bar.

-"Et moi qui pensais que j'allais devoir vous présenter l'une à l'autre… Je vois que vous avez déjà sympathisé depuis un moment dites-moi…"



Cyrielle Kinsella
Cyrielle Kinsella
ProfilDate d'inscription : 17/06/2022
Messages : 742
Date de naissance : 01/05/2007
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Ven 10 Mar - 18:28
Tu la connais? Tu le connais?



Il la taquine de nouveau et elle lui répond avec une certaine simplicité tranquille. « C’est mon petit doigt qui me l’a dit ». Les premiers temps de leurs discussions, elle prenait tout au premier degré, dans une crainte permanente qu’il puisse mal prendre ses propos et la rejeter. Sa plus grande crainte et il a su la rassurer au fur et à mesure. Alors avec lui, elle se permet plus de légèreté mais il est bien le seul. Cette peur est bien ancrée au fond d’elle et ravivée sans cesse par son père. Les lettres comme celle reçue le matin-même l’entretiennent. Elle se sent toujours un peu mal à l’aise quand il reconnaît qu’il ne connaissait pas le livre. Ce sentiment qu’elle est une imposteuse l’habite toujours. Elle rougit alors un peu et ses yeux s’illuminent de mille feux quand il lui montre sa trouvaille. « J’avais déjà entendu parler de Léonard de Vinci mais l’occasion ne s’est jamais présentée de lire ses écrits. Vraiment merci Diego ». Elle prend le livre et ils sont alors interrompus. Elle prévient Diego de ce qu’elle observe pour Hypnos et se rapproche de lui à sa manière. Un peu inquiète pour son état mais calme. Elle l'aide à s'installer au sol quand une chose la surprend. Son cerveau s'arrête quelque instant pas certain du message sensoriel visuel qui est parvenu à son esprit. Un loup est désormais sur le sol. Instinctivement elle commence à chercher du regard Hypnos et sa tête bouge dans le même temps. Elle regarde autour d'elle vérifiant que l'autre loup est toujours là. Il y a bien deux loups. Son esprit cherche à se rattraper à du rationnel pour comprendre. Elle pose donc doigt et l enfonce légèrement sur le loup pour vérifier qu'elle n'hallucine pas et répète le geste a plusieurs reprises. Elle a même le réflexe de soulever un peu le loup comme pour vérifier qu’Hypnos n’est pas en dessous. Que des réactions instinctives et inconscientes. "Monsieur Constantinides où êtes vous ? Pourquoi il y a un loup ?" Les questions réflexes alors que sa raison commence à reprendre le dessus. Une lumière s'allume dans ses yeux alors que des éléments de compréhension lui apparaissent. "Vous êtes un animagus ?" La seule explication rationnelle à ce phénomène en réalité.

Diego lui fait boire des fioles et cela semble l'aider à aller mieux. Elle est un peu rassurée mais ses propos lui semblent surréaliste. "Vous n'avez pas vu que vous aviez un couteau planté en vous ? Cela ne vous faisait pas mal ? Vous n’avez pas senti qu’il vous l’a planté ? Est-ce que c’est à cause de l’adrénaline ? Et comment va la jeune femme ? " Elle a les yeux totalement écarquillés par l'incrédulité. La blessure et le sang ne la font pas paniquer. C'est rationnel : il est blessé donc il saigne et il a reçu les soins nécessaires. Tant que c'est logique, son cerveau gère parfaitement. Mais le loup et maintenant ses propos sont bien plus perturbants. Elle ne s'est jamais pris un coup de couteau mais dans ses représentations cela fait mal tout de même. Il l'interroge sur sa présence qui a l'air de le surprendre. Forcément, elle n'est pas censée se trouver ici. « J'avais besoin de bouger, de sortir de Poudlard alors je suis venue ici sans permission ». Elle est totalement honnête ne cherchant pas à cacher qu'elle transgresse des interdits. Elle déteste mentir et ne compte pas le faire. Elle est rassurée de le voir se relever mais ne peut pas s'empêcher de réagir à ses propos.« Vous utilisez une figure de style appelé la litote afin de diminuer l'intensité de ce qui s'est passé. C'est un mécanisme de défense fréquemment utilisé dans une tentative de rassurer les autres. Mais comment vous vous sentez ? Est-ce que vous avez besoin d’autres soins ?» Toujours ce besoin de mettre du sens, de rationaliser le comportement des gens. Il évoque alors qu'il s'aperçoit qu'il n'a pas besoin de le présenter. « Je connais Diego depuis ma première année à Poudlard. Je viens régulièrement ici en réalité et il a une culture littéraire impressionnante. Il me conseille énormément de lectures j’ai beaucoup de chance ». La modestie est imprégnée dans son ton.

Elle ne se rend pas réellement compte de la réciprocité de leurs échanges. La première fois, elle est arrivée un peu par hasard dans le bard de Diego. Elle explorait un passage secret sans savoir où il conduisait et c’est ainsi qu’elle a découvert un accès à Pré au Lard avant d’en avoir officiellement l’autorisation. Elle a ainsi fait sa connaissance et depuis elle revient régulièrement. Une question lui trotte tout de même en tête et elle se tourne vers Hypnos les yeux interrogateurs. « Pourquoi vous vouliez nous présenter ? Vous vous connaissez ? » Il doit avoir une raison et elle est curieuse de la connaître. D’autres questions s’imposent alors dans son esprit. « Est-ce que la lame était empoisonnée ou quelque chose de ce genre ? J’ai l’impression que ce n’était pas qu’une simple blessure au couteau car sinon le sortilège aurait suffi pour guérir la plaie. Si c’est le cas, vous saviez quel poison ? » Elle n’a pas une connaissance très poussée en médecine mais elle sait que normalement un sortilège peut être suffisant pour soigner de simples plaies. Il est aussi possible qu’elle se trompe mais dans tous les cas ce qui compte c’est qu’elle apprendra. Elle reprend tout en récupérant une plume et du parchemin dans ses affaires. « Quel était le contenu des fioles que vous avez bues ? Est-ce que vous deviez absolument toutes les boires ? Est-ce qu’il y avait un ordre spécifique dans lequel les avaler ? ». Elle se tourne alors vers Diego. « Comment est-ce que tu savais ce qu’il fallait lui faire boire ? » Elle est très observatrice et a remarqué la rapidité d’exécution. Il n’a pas hésité un seul instant dans ses actions comme s’il savait exactement ce qu’il fallait faire.


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Ven 10 Mar - 21:59



TU LA CONNAIS ? TU LE CONNAIS ?

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde Oscar Wilde.…  --  FEAT. Hypnos Constantinides X Cyrielle Kinsella



Diego appuie fortement sur la blessure de son ami en pour éviter une Hémorragie et pour lui faire un peu mal car il était en colère après lui, Il regarda Hyp et lui dit.

“Espèce de connard ta un couteau dans le bide et toi tu savais pas, arrête de te prendre pour Batman ou Harry Potter…”

Il regarde Cyrielle intrigué qu’elle connaisse son vieil ami il se demanda comment ses deux la puisse se connaître

“Bien sûr que je le connais c’est mon meilleur ami , un ancien frère d’arme en quelque sorte, mais comment toi tu le connais et pourquoi tu le vouvoie ? Il ne mérite pas ce privilège.”

Ca y est Diego posa autant de questions que Cycy on dirait que Death a déteint sur la jeune sorcière.

Voyant que son ami va mieux, il lâcha prise sur sa blessure puis se releva et se dirigea derrière son bar pour servir trois verres de Whisky, un pour Wolf et deux pour Diego.


Il repasse de l’autre côté du bar tout en parlant à la jeune sorcière.

“Ecoute ma puce c’est pas le moment de poser des questions même si tu en meurs d'envie.”

Diego s'était surpris lui-même d'appeler la jeune sorcière ‘Ma puce’, il avait eu peur pour elle, peur que la personne qui a poignardé Wolf rentre dans son bar et fait un carnage.

“Bon toi Hyp enfin Batman n’est ce pas…Cycy je la connait depuis sa première année à Poudlard, cette petite chipie avait utiliser pour la toute première fois le passage secret qui mène à mon bar, malgré lui avoir passé plusieurs savons du fait de prendre ce passage et de venir des heures comme celle ci, bah comme tu vois elle est toujours la a venir prendre son thé au jasmin meme si je trouve cette boisson immonde bref la n’est pas le sujet, c’est ma petite protégée du bar, bizarrement quand elle est la je suis un peu plus responsable, enfin un peu quoi.”

Dit-il en buvant cul sec ses deux verres de Whisky.

Il s’approche de Hyp et Cycy posant une main sur l'épaule de la jeune sorcière et lui rétorqua.


“Comment je sais que ses potions sont bonnes pour lui ? je suis un potioniste donc je sais exactement si il boit de la merde ou si c’est pour son bien, malgres que j’aurai preféré qu’il boit de la bave de limace pour le voir vomir ses tripes, mais enfin bon on a pas ce qu’on veut dans la vie quelle dommage.”

Diego soupira, repensant à toutes les aventures qu'il avait vécues avec Wolf. Ils se sont rencontrés pendant leur service militaire et sont devenus amis très rapidement. Ils ont parcouru le monde ensemble, sauvant des vies et combattant des ennemis dangereux. Mais depuis que leur service avait pris fin, ils avaient tous les deux pris des chemins différents.
Diego se tourna vers Hyp, les yeux pétillants d'une lueur malicieuse.


"Dis-moi Batman, pourquoi es-tu venue ici ce soir ? Tu cherchais quelque chose ?"







code & icons by lilie

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Ven 10 Mar - 22:23



Tu la Connais ? Tu le connais ?
[PV Cyrielle et Diego]

Le morceau pour le RP

Lorsque Cyrielle se demanda où était passé Hypnos, qui avait changé de forme inconsciemment alors qu'il venait de perdre connaissance à cause des deux premières potions, ce dernier ne put vraiment réagir.

Le tueur se mit à rire quand Diego le nomma Batman ou encore Harry Potter après l'avoir réanimé avec les deux dernières fioles, comprenant qu'il se foutait ouvertement de sa tronche avant de lui répondre pour le couteau.

-"Désolé si mes terminaisons nerveuses se sont habituées à ces conneries et que j'étais aussi sous l'effet de l'adrénaline vieux con ! Et oui Cyrielle, l'adrénaline me permet de ne pas avoir tant mal que ça… pour le moment du moins. La jeune femme va bien, elle navait rien quand elle sest enfuie… l’autre par contre, cest une autre histoire…"

La petite Cyrielle lui répond ensuite qu'elle connaissait Diego depuis sa première année à Poudlard, ce dernier le lui confirmant tandis qu'il se relève pour ensuite nettoyer son propre sang qu'il y avait au sol.

-"Du coup en gros vous êtes le club de lecture nocturne de la Tête de Sanglier… J'approuve l'idée…"

La petite posa ensuite une série de questions sur sa blessure et la lame utilisée. Hyp' voulut y répondre mais il fut coupé par Death, qui dit à la jeune femme que les questions seraient pour plus tard. Le tueur soupira en regardant ce dernier, lui assurant par le regard que l'autre était hors d'état de nuire.

-"La lame était sûrement empoisonnée en effet. Je n'ai pas voulu prendre de risque, du coup j'ai sorti le protocole de soins d'urgence que nous avons mis au point ce grand imbécile et moi, quand nous étions dans la même unité… les deux premières fioles servent à nettoyer tout ce qu'il y a dans les vaisseaux sanguins. Les deux dernières sont un antidote aux poisons courants amélioré et une potion de régénération sanguine, pour combler l'anémie que les deux premières peuvent provoquer… L'ordreest très important en effet. Si j'avais bu les deux dernières avant les deux premières, j'aurais très bien pu ne plus avoir de globules rouges, et par conséquent ne plus avoir d'oxygène dans le sang."

Alors qu'il se rendit vers le bar, il prit son verre de whisky et le mit plus loin, avant de passer de l'autre côté du comptoir et de se servir un grand verre d'eau. Il prit également une chope pour la remplir de glaçons, en prenant quelques-uns pour les croquer à pleines dents.

Il revint ensuite vers la petite Serdaigle et Death en répondant à ce dernier après avoir descendu son verre d'eau.

-"Je voulais passer te voir pour discuter un peu, vu que j'avais fini mon service. J'ai pas le droit ? Et freine sur la bouteille. Évite de te retrouver beurré devant une gamine, que tu la connaisse depuis plusieurs années ou pas !"



Cyrielle Kinsella
Cyrielle Kinsella
ProfilDate d'inscription : 17/06/2022
Messages : 742
Date de naissance : 01/05/2007
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Sam 11 Mar - 23:28
Tu la connais? Tu le connais?



Elle a fini comprendre qu’il est un animagus même si en réalité, elle n’a aucune certitude, vu qu’elle a posé ses questions à un homme inconscient. Va peut-être falloir qu’elle revoie tout de même les circonstances dans lesquelles elle pose ses questions. Un homme inconscient ne lui répondra évidemment pas. Elle ne comprend pas non plus comment il peut ne pas avoir senti le couteau planté. Alors elle questionne tout en tentant de construire un raisonnement logique. Se raccrocher à une branche solide pour ne pas être totalement perdue. Il lui confirme que l’adrénaline permet de moins sentir la douleur. « Les terminaisons nerveuses peuvent s’habituer à recevoir ce genre de blessures ? Cela dure combien de temps à peu près l’adrénaline ? Comment vous avez fait pour défendre la jeune femme ? Vous avez utilisé de la magie ou est-ce que vous vous êtes battus au corps à corps ? Est-ce que vous avez utilisé une arme? » Elle sourit devant la manière de Diego d’interpeller Hypnos. Elle ne peut s’empêcher de lui glisser sur un ton taquin. « Tu devrais surveiller ton langage devant une enfant innocente comme moi ». Il la questionne sur le fait qu’elle connaît Hypnos et elle apprend au passage que c’est son meilleur ami. Elle note précieusement l’information. « Je l’ai rencontré la semaine dernière à Pré au Lard et nous avons beaucoup discuté. Il m’avait déjà remarqué car lors de la première épreuve du tournoi j’ai posé beaucoup de questions et comme j’étais juste à côté du micro, tout le monde a entendu ». Son visage s’assombrit un instant en disant cela. Elle repense à la lettre de son père, à cette discussion qu’il lui a annoncé vouloir avec elle à Noël. Elle reprend alors pour répondre à la suite de ses questions. « Je le vouvoie parce que c’est un adulte et en tant qu’enfant je dois le vouvoiement à tous les adultes. C’est une marque de respect et de politesse. Il n’y a que toi que je tutoie car tu as insisté pour cela ». Elle se comporte ainsi avec tous les adultes. Le club de lecture nocturne la fait sourire mais elle est surprise car il ne lui adresse aucun reproche alors qu’elle est là sans aucune autorisation. La plupart des adultes l’auraient grondé en lui disant qu’elle doit respecter les règles et être dans son dortoir durant la nuit.

Elle s’est lancée dans une série de question adressée à Hypnos mais Diego lui répond que ce n’est pas le moment en lui donnant un surnom. Elle le regarde d’un air surpris. « Tu me compare à un parasite de quelques millimètres qui saute partout et qui infeste notamment les animaux ? Pourquoi une puce et pas un autre animal qui a une autre connotation ? Si tu veux je peux me mettre à sauter partout ». Un éclat taquin transperce alors sa voix. Il doit y avoir une raison pour utiliser ce surnom plutôt qu’un autre. Elle questionne mais ne l’a absolument pas mal pris. Juste encore cette manie de mettre du sens qui prend le dessus. Que serait un monde sans le moindre sens ? Elle est rassurée de constater qu’Hypnos répond à ses questions, qu’il confirme par ses actes en cet instant qu’elle peut bien être elle-même en toute situation. Ses questions ne semblent pas le déranger et il ne la repousse pas. Elle prend note de toutes les informations qu’il lui donne. Des réponses amènent toujours de nouvelles questions. « Quels sont les composants des quatre fioles ? Est-ce que cela est efficace pour tous les poisons ? Est-ce que cela serait également utile si c’était une neurotoxine ? Pourquoi une fiole ne suffit pas pour nettoyer ce qu’il y a dans les vaisseaux sanguins ? ». Elle a questionné aussi Diego, surprise qu’il sache exactement ce qu’il devait faire. Elle comprend qu’ils se connaissent et qu’ils ont eu l’habitude de travailler ensemble. Elle les écoute discuter de la raison de la présence d’Hypnos mais une question lui trotte toujours dans la tête. Il n’y a pas répondu tout à l’heure mais elle aimerait bien avoir la réponse tout de même. Elle regarde Hypnos avec un regard interrogatif. « Vous êtes un animagus ? Je vous demande cela car vous êtes devenus un loup tout à l’heure quand vous étiez inconscient ». Il était inconscient donc effectivement il ne pouvait pas lui répondre mais maintenant il va pouvoir.



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Dim 12 Mar - 0:06



TU LA CONNAIS ? TU LE CONNAIS ?

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde Oscar Wilde.…  --  FEAT. Hypnos Constantinides X Cyrielle Kinsella



Diego prend une profonde inspiration avant de répondre aux questions de la jeune fille. Il est impressionné par sa perspicacité et son envie d'apprendre. Il lui sourit avant de répondre à sa première question sur l'adrénaline.

"Oui, les terminaisons nerveuses peuvent s'habituer à recevoir ce genre de blessures grâce à l'adrénaline. En général, l'adrénaline dure environ 20 à 30 minutes. C'est suffisant pour permettre à une personne de se défendre ou de fuir en cas de danger."

Il sourit à sa remarque taquine sur son langage et lui répond avec un sourire en coin et de façon ironique.

"Tu as raison, je devrais faire attention à ce que je dis devant une enfant aussi innocente que toi."

Il est curieux de savoir comment la jeune fille a rencontré Hypnos et lui demande des détails. Il écoute attentivement sa réponse et hoche la tête pour montrer qu'il comprend.

Puis Cycy lui demanda pourquoi Diego l’avait appelé ma puce et pas un autre animal ou insecte et Diego lui répondit nerveusement.


“Heu laisse tomber fais pas attention à ce que j’ai dit...”

Il semblait nerveux, cela pouvait se voir sur son visage, il tentait de camoufler mais en vain, Hypnos et Cycy ne savait pas tout, il s'était passé beaucoup de choses avant qu’il arrive à Londres, mais malgrés tout un jour au l'autre Diego devra parlé, ses proches auront enfin la raison de l’alcoolisme de Diego.

Il répond ensuite à ses questions sur les fioles qu'Hypnos utilise pour soigner les poisons.


"Les quatre fioles contiennent des ingrédients différents qui neutralisent différents types de poisons. Elles sont efficaces pour la plupart des poisons, mais pas pour tous. Si c'était une neurotoxine, il faudrait utiliser d'autres méthodes pour la soigner. Et pour répondre à ta dernière question, une fiole ne suffit pas pour nettoyer ce qu'il y a dans les vaisseaux sanguins car le poison peut se répandre rapidement dans tout le corps. Il faut donc plusieurs fioles pour neutraliser complètement le poison."

Il sourit à la jeune fille lorsqu'elle lui demande comment il a su quoi faire pour aider Hypnos.

"Hypnos et moi avons travaillé ensemble pendant de nombreuses années, nous avons l'habitude de travailler en équipe. Nous nous faisons confiance et nous savons comment nous aider l'un l'autre."

Il se tourne ensuite vers Hypnos et lui dit.

"Maintenant que tu es réveillé, la jeune fille ici présente a une question pour toi." Il lui sourit avant de laisser la parole à la jeune fille.

Puis il retourna derrière son bar, il regarda discrètement quelque chose dans sa poche avant de boire un nouveau verre de Whisky.







code & icons by lilie

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Dim 12 Mar - 0:36



Tu la Connais ? Tu le connais ?
[PV Cyrielle et Diego]

Le morceau pour le RP

Le tueur avait un peu la tête qui tourne, suite à l'anémie provoquée par la plaie et les potions. Il rejoint le bar pour prendre de quoi s'hydrater correctement, prenant quelques glaçons au passage pour les manger, histoire de se rafraîchir un peu plus vite.

Cyrielle posa ensuite une nouvelle rafale de questions sur ce qui venait de se passer et pour en savoir plus sur le combat, Diego répondant à la plupart. Hypnos continue en disant.

-"Au départ on est parti sur un combat à mains nues… Enfin, à pattes nues pour mon cas. Il a dû me planter à ce moment-là. La jeune femme est partie en hurlant, elle n'avait rien à part une peur bleue de ce qu'il se passait entre son agresseur et moi. J'ai ensuite utilisé ma baguette pour l'entraver, avant de prendre la sienne pour qu'il ne puisse pas refaire de conneries."

Wolf sortit la baguette en question pour la poser sur le comptoir, confirmant les dires de la jeune Serdaigle sur les circonstances de leur rencontre tout en ajoutant.

-"Je compte lui donner un coup de main en potions, ainsi que lui apprendre quelques-unes des langues que je maîtrise… En plus d'autres projets bien évidemment."

Il laissa ensuite la jeune étudiante répondre à Death pour le fait qu'elle vouvoyait le tueur avant de reprendre à son tour.

-"Tu vois ? Certains ont des principes au moins par rapport à d'autres… Mais il a raison, tu peux également me tutoyer, ma petite mitrailleuse à questions."

Wolf n’avait rien à dire sur le fait qu'elle était hors du château à des heures aussi tardives, ayant l'habitude de ce genre d'escapades de la part de sa propre fille, ce qui avait valu en partie d'être passée à deux doigts de se faire renvoyer.

Heureusement que Red Hood était là pour appuyer le fait que c'était car elle n'avait jamais été loin de son père qu'elle se comportait ainsi, et que sa fille ait réussi à se calmer un peu et à le pardonner pour lui avoir donné l'impression de l'avoir abandonnée.

Le médicomage se mit à rire en entendant Cyrielle sortir la définition d'une puce en réponse au surnom que Death lui avait donné, se tenant là où il avait mal avant de prendre deux cachets dans la boîte et de retirer sa chemise, dévoilant une multitude de cicatrices et certains de ses tatouages, pour ensuite mettre du baume sur la cicatrice, tandis que son ami explique à la petite rousse qu'ils avaient travaillé pas mal de temps ensemble.

Vinrent ensuite les questions de cette dernière sur le contenu des fioles. Là où Death resta dans les explications générales, Hypnos ajouta.

-"La première fiole est un venin qui dilate les vaisseaux sanguins et ralentit la circulation. La seconde, un puissant antibiotique à action immédiate. La troisième un antidote aux poisons courants. Il y a trop d'ingrédients pour les énumérer maintenant, mais je te donnerai la liste quand tu viendras avec moi lors de ma garde du week-end prochain. Pour la potion de régénération sanguine, il y a dedans : une mesure d’ingrédient standard, deux pétales de belladone, une pousse d’ortie, et une mesure de sang de salamandre."

Diego répondit ensuite aux autres questions de la jeune Serdaigle, avant qu'elle ne demande à Hyp' s'il était un animagus, vu qu'il s'était transformé pendant qu'il était inconscient. Le tueur hocha la tête et répondit en se grattant l'arrière de la tête après avoir lancé un regard vers Death en voyant qu'il était mal à l'aise.

-"En effet… Ma forme animale est le loup noir méditerranéen. Je suis animagus depuis mes seize ans à peu près. Il m'arrive parfois, quand je perds totalement le contrôle, de me transformer inconsciemment… Désolé si je t'ai fait peur car je ne t'avais pas prévenu."

Il revint ensuite vers Diego et lui demanda, voyant qu'il s'était resservi un Whisky.

-"Je t'ai dit d'arrêter de boire comme un trou espèce de banane flambée ! C'est quoi le lézard ? Et ne me mens pas, je sens ton stress à cent cinquante kilomètres à la ronde."



Cyrielle Kinsella
Cyrielle Kinsella
ProfilDate d'inscription : 17/06/2022
Messages : 742
Date de naissance : 01/05/2007
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Dim 12 Mar - 10:46
Tu la connais? Tu le connais?



Elle questionne sur ce qui s’est passé cherchant à comprendre. Retrouver du rationnel dans ce qui lui a semblé si flou des premières explications. Elle prend des notes et une certaine tranquillité s’affiche de nouveau sur son visage. Tout est de nouveau logique et elle trouve cela rassurant. Diego ainsi qu’Hypnos lui donne des éléments d’explication qu’elle écrit soigneusement. « Cela se passe comment un combat à mains nues ? Il y a des techniques particulières à appliquer ? ». Elle ne comprend pas très bien pourquoi mais l’envie de savoir se battre lui traverse l’esprit. Elle ne sait pas trop à quoi cela lui servirait. Sûrement son envie de ne pas être que théorie qui tente de prendre le pas mais elle chasse cette pensée. La lueur déterminée qui s’est allumée dans ses yeux en y pensant s’éteint. Elle va rester sur ce qu’elle sait faire : accumuler des connaissances. Elle explique alors à Diego comment elle a connu Hypnos. Ce dernier rajoute des éléments sur ce qu’il compte lui apprendre. « Vous allez m’apprendre d’autres langues ? Vous avez d’autres projets à mon égard ? ». Elle a un regard émerveillé dans sa direction. Ils n’ont parlé que du japonais et elle n’avait pas imaginé un seul instant qu’il veuille lui apprendre d’autres langues. Elle se demande évidemment quels sont les projets dont il parle et ne peut s’empêcher de le questionner. Elle sourit devant le surnom qu’il lui donne. C’est étrange mais elle apprécie beaucoup ce surnom. Etrange car habituellement elle ne comprend pas mais là cela a du sens pour elle. Un surnom qui est adapté à ce qu’elle est tout comme son surnom de maraudeuse d’ailleurs. Elle se pince à nouveau alors qu’il lui indique qu’elle peut le tutoyer.

Elle a une réaction réflexe inhabituelle. Elle s’approche d’Hypnos et le serre dans ses bras. « Merci Monsieur. Vous êtes blessés et pourtant vous..tu.. continue de répondre à mes questions ». Elle va mettre du temps à arrêter de le vouvoyer et de l’appeler Monsieur. Elle le remercie parce qu’il se montre cohérent et il répond effectivement à toutes ses questions sans s’agacer sur elle. Une larme cherche à s’échapper de ses yeux mais elle profite d’avoir la tête contre le torse d’Hypnos pour la cacher. Elle finit par se reculer, un air gêné par son comportement. « Je m’excuse, je n’aurais pas dû avoir un comportement aussi familier à votre…ton égard. Je ne comprends pas pourquoi j’ai réagi ainsi ». Elle s’embrouille totalement entre le tutoiement et le vouvoiement alors que son cerveau ne comprend pas pourquoi elle vient de lui faire un câlin. Elle comprendrait qu’il la rejette ou qu’il trouve ses actions immatures. Elle baisse alors la tête et la discussion se poursuit. Elle réagit quand Diego la surnomme la puce en donnant la définition. Un moyen de remettre du sens et elle perçoit un malaise dans sa réponse. Il tente de chasser le sujet mais elle ne comprend pas sa réaction. Elle ressent qu’il tente de cacher quelque chose alors elle reprend. « Tu utilise un mécanisme de défense de fuite donc cela veut dire que cela touche une corde sensible chez toi. Qu’est-ce qui se passe ? Je m’excuse en tout cas si ma réaction a été blessante. Je ne comprends pas toujours les surnoms et je voulais comprendre pourquoi tu as choisi ce surnom pour moi ». Elle observe la nervosité chez Diego et a bien envie de comprendre.

Elle interroge alors sur le contenu des fioles et note avec attention les réponses respectives d’Hypnos et de Diego. « Quelle méthode faudrait-il employer pour soigner une neurotoxine ? Quel est le venin utilisé pour la première potion ? Et si cela n’avait pas été efficace pour le poison utilisé, il y a une autre procédure d’urgence ? En plus de la recette, est-ce que vous voudrez bien m’apprendre à les préparer ? ». Elle dit cela puis ses difficultés dans la matière lui reviennent en mémoire. Elle n’est déjà pas capable d’obtenir un résultat optimal dans les potions vues à l’école alors elle ne saura certainement pas préparer des potions aussi complexe. « Non oubliez je n’en suis pas capable ». Il est important d’être conscient de ses limites et son père la traiterait certainement d’incapable s’il l’entendait. Elle écoute comment ils se connaissent puis interroge Hypnos sur sa forme d’animagus. « Tu n’as pas besoin de t’excuser, je n’ai pas eu peur. J’ai été surprise. Comment es-tu devenu un animagus et pourquoi ? Tu peux te transformer autant que tu veux en loup ? Quand vous êtes sous cette forme, vous avez les caractéristiques et les capacités d’un loup ? ». Elle est vraiment très curieuse d’en savoir un peu plus. Elle en a déjà entendu parler mais elle est certaine de pouvoir obtenir plein de connaissances supplémentaires. Hypnos interroge également Diego, sentant également qu’il se passe quelque chose.


Lettre du père de Cyrielle:



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Dim 12 Mar - 21:10



TU LA CONNAIS ? TU LE CONNAIS ?

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde Oscar Wilde.…  --  FEAT. Hypnos Constantinides X Cyrielle Kinsella



Diego se mit face à eux pour leur expliquer pourquoi il était gêné et nerveux par rapport à ce surnom, il sortit une cigarette puis l’alluma puis dit.

“Personne n'est au courant, même pas toi Wolf…”

Ses yeux commencèrent à briller, c’est la première fois qu'il était dans cet état devant son ami Hyp.

“Il y a douze ans, quand j’ai simulé ma propre mort pour pouvoir partir de ce gang… J’ai fait ça pour des raison que je t’ai expliqué Hyp,mais je ne t’ai pas tout dit. Je suis tombé amoureux d’une femme formidable. C'était un cadeau du ciel pour moi, elle était adorable d’une douceur que je n'avais jamais connue auparavant, puis j’ai appris qu'elle attendait un enfant de moi elle était enceinte de trois mois. Donc j’avais décidé de tout arrêter pour vivre une vie normale et heureuse.”

Une larme se glissa le long de sa joue, il prit une bouffée de sa cigarette et continua.

“Avant de venir a Londres, on s'était installé en France sur la côte d'azur, ma fille est née six mois plus tard j’avais pour habitude de l'appeler ma puce, je me sentais apaisé et responsable de ma famille… sept ans plus tard, on se baladait le long de la plage en famille devant un magnifique coucher de soleil.”

Diego serra son poing tellement fort que du sang s'écoula de creux de sa main.

“ Au loin on voit un groupe de personnes marcher au bord de la plage, rien d’anormal… Jusqu'à ce que l’une des personnes sorte son arme et le pointe en notre direction, il tire trois coups avant de commencer à courir par chance je l'ai rattrapé puis je l’ai égorgé au beau milieu du sable fin… Quand je suis retourné voir ma femme et ma fille pour voir si elles n’avaient rien… Je les vis toutes les deux à terre, dans une mare de sang, j’eus beau essayer n’importe quelles potions ou sortilèges… Mais c'était déjà trop tard j’avais tout perdu, ma femme, ma fille…”

Il leva les yeux au ciel puis un léger sourire se dessina sur son visage en repensant à eux, ses larmes continuèrent de couler, Diego essaya de rester de marbre, mais en vain.

“Depuis ce jour j’ai sombré dans l’alcool, il n’y a pas un jour où je ne bois pas…”

Il regarda Cycy puis lui dit.

“Tu me fait penser a elle, elle adorait poser des questions, pourquoi le soleil est orange ? Pourquoi certains nuages ont des formes d'animaux ? et plein d'autres encore…”

Il se leva et prit une profonde inspiration, il se ralluma une cigarette et aperçut  la lettre du père de Cycy posée sur la table. Il alla la récupérer, puis il commença à la lire. De la tristesse, Diego passa à la colère. Il entra dans une rage folle on pouvait voir sur son visage, Wolf connait bien se visage il l’a deja vu auparavant.

“Quel…QUEL FILS DE PUTE ! Et encore j'imagine que c’est pas la pire … Wolf regarde ça.

Il jeta un œil de la provenance de cette lettre immonde, puis il passa la lettre à son ami et regarda Wolf pour voir sa réaction et savoir s'ils avaient la même idée en tête.







code & icons by lilie

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Dim 12 Mar - 21:13



Tu la Connais ? Tu le connais ?
[PV Cyrielle et Diego]

Le morceau pour le RP

Hypnos était quelqu'un de très rationnel au départ également, ce qui lui permettait de donner des explications les plus complètes possible à Cyrielle, malgré son état. Cela rassurait la jeune étudiante, tout en permettant à Wolf de se focaliser sur autre chose que la douleur qui commençait à revenir.

La petite demanda ensuite comment se passait un combat au corps à corps, ainsi que les techniques à utiliser dans ce cas. Le tueur, qui ne la quittait pas des yeux, remarqua la lueur déterminée dans son regard, ce qui lui décrocha un léger sourire en coin et un ricanement avant de répondre.

-"Tout dépend de ce que l'adversaire a en réserve. Personnellement je suis plus adepte du CQC moderne, qui se rapproche de la MMA, mais où tu peux avoir une arme de poing ou un couteau. Le déroulement est plus complexe à expliquer. Certains peuvent être plus forts et gagner, comme ça peut être le plus rapide. Il y a énormément de facteurs aléatoires à prendre en compte pour déterminer l'issue d'un combat, mais le plus important est l'expérience. Malheureusement pour le gars qui était en face de moi, j'ai plus de vingt-cinq ans d'expérience en combat rapproché."

Alors que le médicomage venait de se soigner, le sujet partit sur les langues et autres projets que Wolf avait avec Cyrielle après avoir expliqué comment ils s'étaient rencontrés à Death. La jeune Serdaigle lui demanda quelles langues et projets il avait pour elle, ce à quoi Hypnos répondit.

-"Plein de choses. Déjà les voyages, si l'autre tête de pastèque est partant il pourra aussi venir. Puis pour les langues je vois bien le mandarin vu que ça t'intéressait pour commencer. Et pourquoi pas les bases du CQC, à moins que De… Diego veuille t'apprendre d'autres techniques en plus."

Hyp' demanda ensuite à Cyrielle de le tutoyer, ayant oublié de lui demander la première fois qu'ils s'étaient rencontrés. À ce moment, la jeune femme vint lui faire un câlin, ce qui surprit le tueur sur le coup. Après une seconde de surprise, Wolf entoura la petite avec son bras gauche avant de répondre en souriant à sa réplique.

-"C'est normal ma petite mitrailleuse à questions. Je sais que tu as besoin de rationnel pour comprendre ce qui t'entoure, et de plus ça m'aide à ne pas penser à la douleur."

Il posa une main dans les cheveux de la petite, avant qu'elle ne se recule et s'excuse de son comportement. Hypnos lui répondit avec un sourire franc et rassurant.

-"Tu peux me faire autant de câlins que tu veux. Je n'ai aucun souci avec ça."

Le médicomage lui fit ensuite un clin d'œil, avant de rire à la réaction de Cyrielle au surnom de Diego, remarquant aussi la nervosité de son frère d'armes. Il vint pour lui demander ce qu'il y avait, mais la petite rousse le devança, ce qui lui permit de se mettre au bar pour prendre de l'eau et des glaçons.

Cependant, quand son partenaire lui expliqua la raison de son alcoolisme et de sa gêne envers le surnom, le sourire du tueur disparut, se changeant en expression totalement neutre, seul son regard laissant transparaître sa rage et sa tristesse pour ce qu'il venait d'entendre. Il répondit ensuite.

-"Si tu t'en es déjà chargé… Sinon tu sais très bien ce que je t'aurais proposé Death… The Death In The Wolf's Path."

Le tueur alla à ses côtés et lui fit une accolade en signe de soutien, laissant sa rage en lui pour ne pas inquiéter plus Cyrielle.

Le sujet partit ensuite sur les fioles et leur contenu. Hyp' tenta de répondre avec le plus de précisions possible pour que la jeune femme puisse prendre les notes nécessaires pour son encyclopédie, avant qu'elle ne revienne avec des questions sur les neurotoxines, sujet abordé la dernière fois lors de leur entrevue au salon de thé.

-"Chaque neurotoxine a son propre antidote. Pareil que pour le contenu des antipoisons, je te donnerai la liste quand on sera à la clinique. Au cas-où ce serait un autre poison, on utilise les fioles un, deux et quatre, le temps de trouver le bon antidote, et abuser de la quatrième pour éviter un empoisonnement par le sang. On peut également faire des saignées pour évacuer le plus de toxines possible."

Alors qu'elle vient dire qu'elle ne serait pas capable de pouvoir apprendre à préparer les potions du protocole alors qu'elle en avait vraiment envie, Wolf regarda Diego, à qui il hocha la tête avant de dire.

-"Tu as peut-être deux des meilleurs potionnistes du continent européen devant toi. Et je ne dis pas de bêtise si je te dis qu'on serait vraiment heureux de pouvoir t'aider dans ce domaine et t'apprendre tout ce qu'on sait. Le tout est de trouver la bonne méthode pour que tu puisses rester concentrée sur la préparation."

La suite de la discussion partit sur le don du tueur. Alors qu'il lui répondit sans problème et qu'il s'excusa s'il avait fait peur à la jeune étudiante, cette dernière le rassura en répondant qu'elle a juste été surprise. Elle vint ensuite lui demander pourquoi Wolf avait choisi ce don et comment il avait fait pour le devenir, ce qui eût l'effet d'une bombe en lui, son côté mort ayant repris de l'ampleur. Son regard s'éteignit en une fraction de seconde, mais il resta calme tout en répondant.

-"En fait… J'ai appris ce don pour protéger ma sœur jumelle après la mort de nos parents… L'apprentissage de cette capacité est assez simple et difficile à la fois, car il faut avoir une volonté d'acier et ne rien lâcher. Au départ, il faut garder une feuille de mandragore dans sa bouche entre deux pleines lunes. À la seconde pleine lune, il faut mettre la feuille, un cheveu, une chrysalide de sphinx tête de mort et une cuillère en argent de rosée d'un endroit où personne n'a mis les pieds depuis une semaine au moins dans une fiole en cristal. Une fois cela fait, il faut mettre la fiole dans un endroit où rien ni personne ne pourra la déranger, et attendre le prochain orage. Ce n'est qu'à la première apparition de la foudre qu'il faudra boire la potion, qui aura viré au rouge. Il faut aussi, tout au long du processus, prononcer au lever et au coucher du soleil "Amato Animo Animato Animagus" en pointant sa baguette au niveau du cœur."

Il laissa le temps à la jeune femme de prendre les notes qu'il lui fallait avant de reprendre, son regard toujours éteint.

-"Une fois que tu as bu la potion, tu dois réciter une dernière fois l'incantation avant de te mettre à penser à la forme de la créature que tu veux avoir, même si elle est fortement influencée par ton comportement. La première transformation fait vraiment mal, car tu vas sentir tous tes os se briser pour que tu puisses prendre ta forme animale, ce qui va prendre un certain temps. Quand tu auras enfin ta forme animale, n'oublies pas de faire quelques essais, pour voir comment marcher ou voir comment fonctionnent tes sens, car en effet, tu as les capacités et caractéristiques de l'animal que tu prends."

Les souvenirs des moments avec Artemis lui revinrent en pleine face, alors qu'il expliquait à la jeune étudiante le fonctionnement des étapes pour devenir Animagus. Il secoua ensuite la tête avant de regarder Diego, qui avait l'air de plus en plus nerveux et maintenant en colère, ayant lu le contenu d'une lettre posée sur le bar.

Quand ce dernier lui donna la lettre, Wolf lut son contenu. Son regard devint encore plus froid et son expression parfaitement impassible, Death sachant parfaitement qu'ils avaient tous les deux la même idée quand leurs regards se croisèrent.



Cyrielle Kinsella
Cyrielle Kinsella
ProfilDate d'inscription : 17/06/2022
Messages : 742
Date de naissance : 01/05/2007
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Lun 13 Mar - 0:00
Tu la connais? Tu le connais?


Elle aime beaucoup ses échanges avec Hypnos. Il lui répond toujours de manière claire et directe et il éclaire toutes les zones d’ombres qu’elle peut soulever sans manifester la moindre impatience à son égard. Elle continue donc de l’interroger sur les techniques de combat afin de mieux comprendre. Un instant, elle a cette envie d’apprendre mais rapidement elle se raisonne. Elle ouvre des grands yeux face aux termes qu’il emploie et qu’elle ne connaît absolument pas. Elle prend en notes les informations qu’il lui donne avant de relancer avec ses interrogations. « C’est quoi la MMA ? C’est quoi le CQC moderne ? En MMA il n’est pas possible d’avoir une arme de poing ? C’est quoi une arme de poing d’ailleurs ? Un couteau rentre dans cette catégorie ? ». Elle s’arrête instantanément quand elle entend la suite de son discours. Les voyages et les langues, ils en ont discuté donc elle n’est pas surprise. Mais lui enseigner les bases du CQC. Elle le regarde quelques instants avec un air ébahi ne sachant plus quoi dire pendant plusieurs secondes. Elle finit par reprendre ses esprits. « Pourquoi vous voulez m’apprendre cela ». Elle s’arrête quelques instants avant d’admettre presque malgré elle. « Je crois que j’aimerais bien en fait. Je ne sais pas expliquer mes motivations et c’est perturbant pour moi mais je crois que j’ai envie de savoir me défendre ». Elle est pensive alors qu’elle tente de s’expliquer à elle-même ses motivations.

Elle n’a pas le temps de s’y pencher plus que cela alors que la question du tutoiement se pose. Elle en vient à le remercier en le prenant dans ses bras. Un geste dont elle s’excuse presqu’immédiatement. Ses mots ainsi que sa permission de refaire des câlins lui font chaud au cœur. Elle ne se fait pas prier alors et retourne serrer Hypnos dans ses bras. Elle ne le dira pas mais cela fait très longtemps qu’elle n’a pas été dans les bras d’un adulte. Sa mère ne lui a plus fait de câlins depuis qu’elle est entrée à Poudlard et cela n’a jamais été le style de son père. Elle sent une bienveillance qui se dégage d’Hypnos et qui lui fait du bien au cœur. Elle murmure alors. « Merci de vous adapter à moi. Oui le rationnel me permet de comprendre. C’est quand ce n’est pas rationnel que cela me perturbe et j’ai tendance à paniquer ». Elle s’arrête un léger instant puis reprend suite à ses paroles. « Vous avez encore mal ? D’ailleurs les cachets que vous avez pris tout à l’heure c’est pour la douleur ? ». Elle finit par se dégager des bras d’Hypnos et réagit au surnom de puce donné par Diego. Elle tente de comprendre pourquoi cela a provoqué un sentiment de stress chez lui. Sa réponse provoque une vive émotion chez Cyrielle. Elle va simplement le prendre dans ses bras afin de lui apporter son soutien. Elle ne sait pas quoi lui dire mais a envie qu’il sente qu’elle est présente pour lui. Les mots ne peuvent pas être suffisant face à ce qu’il a vécu. Elle lui dit juste avec un doux sourire. « Tu m’appelles ma puce autant que tu veux ». Une acceptation de ce surnom dont elle comprend désormais les raisons. Elle note le surnom qu’Hypnos donne à Diego tout en se demandant si cela ne fait pas parti du sujet où Hypnos ne veut pas qu’elle en sache plus pour sa propre protection. Elle note ses questions pour plus tard, pour une fois qu’elle arrive à différer.

Elle aborde alors le sujet des poisons et des neurotoxines. Elle note toutes les informations qu’elle récolte ainsi et imagine même un instant pouvoir apprendre à les préparer. La réalité de ses capacités la rattrape alors et elle formule cette incapacité. « Comment il faut procéder pour une saignée ? Est-ce que cela n’est pas risqué ? ». Elle rougit quand il lui propose de lui apprendre avec Diego à préparer les potions. La crainte de ne pas être capable est très présente en elle. « Je serais ravie d’apprendre avec vous deux mais je ne voudrais pas vous faire perdre du temps alors que je ne suis peut-être pas capable. J’ai envie en tout cas d’essayer et de chercher cette bonne méthode ». Elle a un sourire un peu gênée partagée entre le bonheur d’avoir une telle chance et ses appréhensions vis-à-vis de ses capacités. Elle le questionne alors sur son processus pour devenir animagus et elle a vu son regard se transformer. Il lui répond sans la moindre difficulté et pourtant elle sent qu’elle a dû toucher un point sensible. Il évoque la mort de ses parents rapidement et elle culpabilise d’avoir abordé un sujet pareil. Elle prend des notes mais ne se voit pas lui poser encore des questions à ce sujet. Elle ne voudrait pas enfoncer le couteau dans une plaie qui ne semble pas encore fermée. Ses questions ne doivent pas venir blesser les personnes qu’elle interroge. Cyrielle ne supporte pas cela, elle qui ne veut faire de mal à personne. Elle écrit donc avec attention toutes les informations mais ne relance pas le sujet.

Elle voit Diego lire la lettre de son père et un sentiment d’angoisse profonde l’envahit. Il va la rejeter, elle sera sûrement une honte à ses yeux aussi. Elle devient instantanément totalement blanche et dans ses yeux brille la peur. Les larmes lui montent alors aux yeux et cette fois elle ne sait pas les retenir. Elle ne comprend pas les insultes qu’il profère. Son cerveau est bien trop aux prises avec ses émotions pour pouvoir effectuer les connexions logiques nécessaires. Elle est totalement perdue alors qu’elle voit de la colère sur le visage de son ami. La crainte qu’il ne le soit plus désormais est omniprésente. Le pire est qu’il tend la lettre à Hypnos et ce dernier la lit. Elle voudrait tellement disparaître en cet instant. Ils ne voudront sûrement plus d’elle après cela. Il ne dit rien, elle voit juste une immense froideur dans son regard. L’incompréhension totale la gagne et elle s’effondre en larme. Il doit juste lui en vouloir et elle tourne alors le regard. Juste regarder ses pieds. Elle lutte alors contre un désir de fuite. « Je suis désolé, il a raison, je suis juste bonne à poser des questions sans réfléchir. Vous prenez du temps pour moi, pour m’expliquer et avec mes questions incessantes, j’ai touché des sujets délicats pour vous. Je suis vraiment désolé, je ne voulais pas vous blesser. Si j’étais capable, je me serais rendue compte qu’il y a certaines questions à ne pas poser. Je comprendrais si vous préférez que je rentre à Poudlard, après vous être rendu compte de qui je suis vraiment. Il a raison je dois juste me taire et être enfin normale. Je suis juste immature finalement. Je fais juste honte à tout le monde et cela finira que ce soit le cas pour vous deux aussi. Je n’arrive à rien de toute manière ». Les larmes coulent de manière continue alors qu’elle parle. Elle baisse la tête et n’ose même plus les regarder. Bien trop honte pour pouvoir supporter leurs regards qu’elle imagine juste déçu. Avec cette lettre, ils vont juste se rendre compte de qui elle est réellement. La fin d’un rêve, d’un espoir d’être acceptée tel qu’elle est et le retour à une réalité où elle ne correspond pas aux normes attendues. Elle se dirige alors vers le bar où elle se sert un verre de whisky. Juste envie de se noyer dans quelque chose de fort en cet instant. Elle a déjà entendu parler de se noyer dans l’alcool pour oublier. Il est temps de le mettre en pratique alors elle s’apprête à porter le verre à ses lèvres. Son geste est interrompu quand elle s’aperçoit que le verre n’est plus dans sa main. Il est en train de se diriger vers Diego sous l’action de sa baguette. Elle lui jette un regard d’incompréhension qui s’agrandit quand elle observe Hypnos vider le verre dans l’évier.


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Lun 13 Mar - 2:29



TU LA CONNAIS ? TU LE CONNAIS ?

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde Oscar Wilde.…  --  FEAT. Hypnos Constantinides X Cyrielle Kinsella



Diego tape dans le dos de son ami après cette accolade et lui répond par leur crédo.

“ The Wolf In The Death's Path, merci vieux frère”

Cycy vient lui faire un câlin, la jeune sorcière lui dit qu' il peut l'appeler ma puce quand il le veut.

Diego ne dit pas un mot, il caressa les cheveux de la rousse avant d'y déposer un léger baiser sur sa tête.
Après avoir lancé un regard a Wolf a propos de la lettre que Cyrielle avait reçu les deux mercenaires transplane à l'adresse indiqué sur la lettre.

Une fois arrivés à cette adresse les deux amis sont à la recherche du “père” de Cycy, ils fouillent dans toutes les pièces et finissent enfin par le trouver.


“Te voila sale merde !” Dit-il à l'homme.

Ni une ni deux Hypnos retient l’homme pour ne pas qu'il s'enfuit, les yeux de Diego devenaient sombres et machiavélique, son visage était tellement expressif que le vieil homme hurlait de peur, Diego choppa le père par la gorge et lui dit.


“Alors ça fait quoi d'être sous l’emprise de quelqu'un de plus fort que toi, ça t'excite moins on dirait bien !

Death le frappa de toute ses forces au visage de celui ci lui cassant le nez, il sort sa lame et hurla  

“OUVRE TA PUTAIN DE BOUCHE !”

L’homme exécuta et Diego entra sa lame dans la bouche de cet homme et lui entailla légèrement le coin de la lèvre puis retira sa lame ce qui amplifie l’entaille, puis Diego lui prend la main et pose son couteau sur un des doigts du père de Cycy l’homme lui supplia d'arrêter et Diego lui rétorqua

“Tu me supplies de ne pas te faire du mal ? MAIS TOI QUAND TA FILLE PLEURE CAR TU LA TRAITE COMME UNE MERDE CELA NE TE TOUCHE PAS AU CONTRAIRE TU EST FIER DE CE QUE TU FAIS ! Alors maintenant tu vas m'écouter bien attentivement. Si j’apprends que tu as encore écrit une lettre désobligeante à Cyrielle, ou si tu la maltraites de n'importe quelle façon, tu vas connaître Death. Je reviendrai, peu importe où tu es, je te tuerai. Ton sang sera etalé sur le sol comme une merde que tu es, et je t'arracherai les yeux un a un avec ma lame je me suis bien fait comprendre ?!”

L’homme acquiesça, il avait tellement peur que l’homme s'était uriné dessus.

Diego lui mit un dernier coup de tête dans le nez et dit.


“De la part de Cycy !”

Puis il transplane avec Wolf en direction de son bar.

Une fois de retour Death et de Wolf il remarqua la jeune fille en pleurs. Il voit la jeune fille qui tente de se servir un verre de Whisky Diego sortit sa baguette et formula.


“Accio !” Le verre se dégage de la main de Cyrielle pour atterrir dans celle de Diego, il donna ensuite le verre a Hyp pour qu’il le vide dans l'évier, puis il marche vers elle puis se pose à genoux devant elle avant de la réconforter

“ Écoute ma puce tu n'as pas à être désolée, tu es une fille merveilleuse qu'un père rêverait d'avoir. Ton père ne sait pas la chance qu’il a, tu fais peut être honte a ton père mais pas à nous je te le promet, ton père est un imbécile.”

Death sort sa baguette puis formule un sortilège pour nettoyer le sang du père de Cycy dans ses mains.

Diego sentait une colère bouillonnante en lui. Il ne pouvait pas supporter de voir quelqu'un maltraiter une personne innocente, surtout pas une jeune fille comme Cyrielle. Il savait que son père n'était pas digne d'être appelé père. Il n'était qu'un lâche qui ne savait pas comment aimer sa propre fille.

Diego prend ensuite Cyrielle dans ses bras et la serre contre lui, la laissant pleurer jusqu'à qu’elle se calme, puis lui murmure doucement à l'oreille.


"Tu sais ma puce, nous serons toujours là pour toi. Nous sommes ta famille maintenant, et nous t'aimons comme si tu étais ma propre fille"

Dit Diego en caressant ses cheveux roux.

Après avoir réconforté Cyrielle, Diego s’installe derrière son bar et prend le jus que Wolf avait préparé. Il donne l'un à Cyrielle et garde l'autre pour lui. Ils trinquent à leur amitié et à leur fraternité.

"Je ne supporte pas les gens qui maltraitent les plus faibles surtout si c’est Cycy. Ça me rend fou, ça me donne envie de leur faire subir la même chose qu'ils font subir aux autres ! " dit Diego à Wolf.

Diego soupire et prend une gorgée de jus de fruit préparé par Hyp, Death est reconnaissant d'avoir un ami comme Wolf à ses côtés. Ils se sont rencontrés il y a plusieurs années lors d'une mission et depuis, ils sont devenus inséparables malgré le fait que Diego avait simulé sa propre mort il y a douze ans laissant Wolf sans nouvelle.

Diego décide de prendre une décision importante. Il appelle Wolf à l'écart pour leur parler.

"Je pense qu'il est temps que nous fassions quelque chose pour aider Cyrielle", dit Diego.

"Je propose que nous la prenions sous notre protection. Nous pourrions l'emmener avec nous et la former comme une mercenaire Je pense que nous pourrions lui offrir une formation pour qu'elle puisse se défendre elle-même. Nous pourrions lui apprendre l'art du combat et de la magie, afin qu'elle puisse se protéger en cas de besoin."

Explique Diego.

“Tu en penses quoi mon frère ? Moi j’y pense depuis plusieurs temps mais la je croit que c’est le moment de lui montrer qui est Wolf et Death et lui forgé un sacré mental contre toutes les personnes qui la rabaissent.”

Diego sorta la bague que Wolf lui avait offert, un bague en titane ornée d'une tête de loup, Death la mit au doigt, cela fait plus de 10 ans qu’il n'avait pas remit cette bague il regarda Hyp et lui dit.

“Comme au bon vieux temps mon frère.”

Il tend son poing fermé vers son ami, le regarda droit dans les yeux et lui dit de façon confiante.

“The Death In The Wolf's Pat”







code & icons by lilie

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Lun 13 Mar - 2:39



Tu la Connais ? Tu le connais ?
[PV Cyrielle et Diego]

Le morceau pour le RP

Le médicomage avait répondu aux questions de Cyrielle par rapport au combat rapproché, lui expliquant plus ou moins comment on pouvait déterminer l'issue d'un combat, même si c'était parfois assez complexe. Elle prit ses notes et enchaîna sur les termes qu'elle ne connaissait pas, ce qui fit légèrement sourire Wolf qui lui répondit.

-"La MMA est une discipline sportive qui combine plusieurs styles d'art martiaux, comme le karaté, le kung-fu ou encore la boxe française. Le CQC désigne les techniques de corps à corps des forces spéciales, développées par les services secrets américains dans les années soixante. La MMA est un sport, un peu comme le quidditch. Il y a des règles à respecter pour ne pas tuer son adversaire. Il se pratique généralement dans un octogone, une grande cage ouverte au-dessus."

Hypnos laissa à Cyrielle le temps de compléter ses notes avant de reprendre, sortant sa propre arme qui n'avait pas de chargeur.

-"Ceci est un exemple d'arme de poing. Il en existe plusieurs autres modèles différents, mais c'est celui que j'utilisais autrefois. C'est une catégorie d'armes qui se nomme pistolet. Tu peux y insérer un chargeur par le bas de la poignée, dans lequel il y a un certain nombre de munitions."

Le tueur lui montra ensuite comment il mettait un chargeur vide dans l'arme, avant de sortir une balle pour la lui montrer. Il lui met la munition sans douille dans la main et expliqua ensuite.

-"Ceci est une balle de neuf millimètres parabellum. C'est le calibre le plus répandu dans le monde pour les pistolets. Elle a un pouvoir d'arrêt faible, mais une bonne vélocité et force de pénétration."

Hypnos laissa à nouveau le temps à la petite de prendre ses notes avant de répondre à sa dernière question concernant le couteau.

-"Les couteaux sont catégorisés en tant qu'armes blanches. Ce sont les armes qui peuvent blesser en tranchant, en cognant très fort, ce qu'on appelle une arme contondante, ou en perforant. Ce sont principalement des lames ou des objets comme des battes qui sont dans cette catégorie."

Le médicomage vit ensuite l'intérêt de la jeune Serdaigle pour apprendre le combat rapproché, ce qui lui donna une idée, celle de lui apprendre. Il lui en parla tout en lui expliquant les autres projets qu'il avait pour elle, Cyrielle lui répondit qu'elle voudrait bien apprendre, mais qu'elle ne savait pas vraiment pourquoi. Wolf la rassura et lui dit.

-"Tant que tu n'utilises pas cet apprentissage pour faire du mal autour de toi, je n'y vois vraiment aucun inconvénient."

La jeune femme vint ensuite lui faire un câlin, après que Hyp' n'ait autorisé cette dernière à le tutoyer. Elle s'en excusa, mais le tueur lui dit qu'elle pouvait lui en faire autant qu'elle le désirait, ce qu'elle fit immédiatement.

Hypnos la serra doucement dans ses bras alors qu'elle lui murmura des remerciements pour la comprendre et le fait qu'il s'adapte à elle, tandis que le médicomage posa sa tête sur celle de la jeune femme.

Elle rompit ensuite l'étreinte après avoir demandé s'il avait encore mal, ainsi que le contenu de la boîte de médicaments, ce à quoi Wolf répondit.

-"Encore un peu, mais les cachets font effet. C'est un puissant antidouleur moldu qui a été modifié par nos soins avec Diego. Il permet de ne plus rien sentir au bout de quelques minutes seulement."

Lorsque Diego lui répondit par la seconde partie de leur credo, le tueur eut un léger sourire en coin avant de lui dire.

-"Tu sais que je serai là quoi qu'il arrive vieux frère."

Il se recula ensuite pour que Cyrielle puisse faire un câlin à Death pour le réconforter suite à ses derniers aveux, Hypnos essayant de redescendre ses nerfs qui avaient monté d'un coup.

La petite rousse l'aida un peu en reprenant ses questions sur les saignées, Hyp y répondant avec le même calme que d'habitude malgré la rage dans son regard.

-"Avec les techniques modernes il suffit de prélever le sang dans une poche, comme si tu faisais une grosse prise de sang, mais allongée. Avant, il fallait qu'on fasse une entaille au niveau des bras ou des jambes, pour éviter de toucher des organes vitaux. Ce n'est pas risqué si tu as ce qu'il faut pour contrecarrer une potentielle anémie."

Alors que les deux proposèrent à la jeune étudiante d'apprendre à faire les potions de leur protocole ensemble, Cyrielle leur dit qu'elle en serait ravie, avant d'ajouter qu'elle ne voudrait pas leur faire perdre leur temps. Hypnos regarda Diego tout en répondant.

-"Alors ma mitrailleuse à questions, je t'ai déjà expliqué que tu ne me feras pas perdre mon temps. On fera ce qu'il faut pour que tu puisses arriver à être une petite prodige des potions même, grâce à nos connaissances combinées."

Le sujet suivant fut assez difficile pour Wolf. Même s'il adore sa capacité, la volonté d'apprendre cette dernière était fondée sur un événement tragique, qu'il expliqua à Cyrielle, ainsi que les étapes pour devenir Animagus. Il remarqua qu'elle était mal à l'aise avec le fait qu'elle avait mis le doigt sur un point sensible et lui dit en lui ébouriffant les cheveux.

-"Tu ne pouvais pas savoir. Je ne t'en veux pas de m'avoir posé la question ne t'en fais pas. C'est juste que ça me rappelle de vieux souvenirs…"

Le tueur regarda ensuite Death, qui avait l'air en furie en lisant le contenu de la lettre du père de Cyrielle. Diego la lui passa ensuite, ayant l'occasion de voir ce qui le mettait tellement en rogne, avant de lui-même se fermer complètement, son regard laissant transparaître sa rage et son instinct de prédateur qui était prêt à sortir.

Hypnos adressa un regard à son frère d'armes et transplana avec lui au domicile de Mister Kinsella, où ils firent en sorte de se retrouver seuls, tous les trois dans une pièce.

Le tueur verrouilla la porte et insonorisa la pièce avant de donner le signal à Death qu'il pouvait y aller, tout en mettant ses gants en écailles de dragon avant de prendre le père de Cyrielle pour le maintenir face à son frère d'armes.

Ce dernier lui expliqua à sa manière qu'il n'avait plus à s'en prendre à sa fille comme il le faisait, avant de lui mettre un coup de tête et de partir. Wolf laissa tomber l'homme et lui dit très calmement.

-"Et encore… Lui c'est le plus sympa de nous deux… Si vous recommencez, vous aurez affaire à une des familles de sang-pur les plus puissantes du continent et dont je suis le chef… Respetez bien ce que mon acolyte vient de vous dire, sinon…"

Wolf prit sa forme animagus et fondit sur le père Kinsella en ouvrant sa gueule, y passant la tête de ce dernier entre ses crocs, ce qui le fit tomber dans les pommes.

Il reprit ensuite sa forme humaine et retourna au bar après avoir soigné le pere Kinsella, mis ce dernier dans son lit et levé ses sorts dans la pièce, voyant Diego en train de rassurer Cyrielle en lui faisant un câlin.

Le tueur prit ensuite la direction du bar pour reprendre ses gants, avant que Diego ne prenne des mains par un -Accio- le verre de Whisky que Cyrielle s'était servie. Wolf le prit lui-même des mains de son meilleur ami, avant de le vider dans l'évier et de ranger les bouteilles d'alcool. Hypnos retira ses gants et les posa sur le bar avant de rejoindre l'étreinte en disant.

-"Tu sais très bien ce que j'en pense ma mitrailleuse à questions. Tu es une gamine formidable Cyrielle, et peu importe ce que les autres disent ou pensent, j'ai ma propre opinion sur toi et elle ne changera que si tu fais un truc vraiment grave, comme je te l'avais déjà dit lors de notre première entrevue. Tu peux être toi-même sans aucun filtre avec moi, je m'adapterai toujours."

Le médicomage sortit ensuite du bar plusieurs jus de fruits et fit un mélange maison en quelques secondes, avec du jus de fruits rouges et un autre avec au fruit de la passion et à la mangue. Il en servit deux verres et les donna à la jeune femme et Diego, avant de se servir du thé earl grey qu'il gardait dans sa sacoche.

-"Vous allez arrêter vos bêtises tous les deux et boire ces cocktails de jus de fruits. Ça vous redonnera des forces après ce que vous venez de traverser comme choc émotionnel."

Wolf n'en avait pas besoin pour sa part. Malheureusement, depuis la mort de sa jumelle, la partie qui était morte en lui ne pourrait jamais revenir, peu importe ce qu'il faisait. Il avait déjà réussi à garder une certaine stabilité émotionnelle en compagnie d'autres êtres humains, ce qui était déjà largement suffisant pour lui.

Les seules personnes qui savaient ce qu'il avait réellement au fond de lui se comptaient sur les doigts de la main. Même Red Hood, sa plus proche confidente, n'était pas au fait de l'ampleur des dégâts psychologiques qu'il avait subi lors de l'assassinat d'Artemis.

Seuls ses enfants étaient au courant, du moins Haru et sa fille adoptive. Il avait épargné Elina de son passé et de sa propre condition personnelle, même si certains pouvaient apercevoir les ténèbres qu'il gardait en lui, au travers son regard comme en ce moment. Il écouta attentivement son frère d'armes après avoir trinqué avec lui et lui répondit.

-"Cyrielle n'est pas du genre violente. Du coup, il nous faut trouver un autre moyen de retourner la situation à son avantage sans utiliser la force."

Alors qu'il était en train de boire son verre, Hypnos se fit prendre en aparté par son frère d'armes qui lui expliqua qu'ils devaient faire quelque chose pour aider la petite. Wolf acquiesça mais ne dit rien, attendant d'entendre tout ce que Death avait à dire avant de réagir.

Comme il s'en était douté, Le frère d'armes du médicomage avait eu la même idée que lui, c'est-à-dire de prendre sous leurs ailes la jeune Serdaigle et lui donner toutes les armes nécessaires pour être enfin elle-même, et ne plus à avoir peur des autres qui ne pourraient pas la comprendre ou s'en prendre à elle à cause de sa différence.

Le tueur eut un sourire carnassier et répondit à Death tout en sortant également sa bague en voyant ce dernier le faire.

-"Par contre, il va falloir être patient et bien tout expliquer. Je vais potasser un peu pour trouver le meilleur moyen pour elle de reprendre la main sans violence tant qu'elle sera au château."

Hypnos mit sa bague à son annulaire et ferma son poing pour la faire tinter avec celle de Diego en répondant.

-"And the Wolf In The Death's Path. Comme au bon vieux temps mon frère."

Les deux se connaissaient maintenant depuis presque vingt ans, en comptant les douze ans où ils s'étaient perdus de vue, mais cela ne les empêchaient pas d'être toujours aussi proches et en phase avec l'autre, comme à leurs débuts.






Dernière édition par Hypnos Constantinides le Lun 13 Mar - 23:31, édité 1 fois
Cyrielle Kinsella
Cyrielle Kinsella
ProfilDate d'inscription : 17/06/2022
Messages : 742
Date de naissance : 01/05/2007
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Lun 13 Mar - 22:33
Tu la connais? Tu le connais?


Les questions se poursuivent sur les combats et elle demande des précisions sur les termes employés. Elle cherche à comprendre, à approfondir les connaissances. Elle continue donc son interrogatoire. « Quelles sont les différences entre le karaté, le kung-fu et la boxe française ? D’ailleurs, est-ce qu’il y a une boxe anglaise ? Que veulent dire les lettres de l’acronyme MMA ? Est-ce que cela peut aller jusqu’à des blessures graves les combats de MMA ? Pourquoi cela se pratique dans un octogone ? A quoi cela sert de se battre si ce n’est pas pour se défendre ou protéger quelqu’un ? A quoi cela sert de vouloir blesser quelqu’un, au risque de lui causer de sévères lésions, juste pour le plaisir de gagner ? ». Déjà qu’elle ne comprend pas toujours l’intérêt du Quidditch. Voler après des balles tout en évitant de se faire fracasser par d’autres balles qui ont pour but de blesser. Elle ne comprend pas ce que les personnes recherchent dans la pratique de ce sport ? Une forme d’adrénaline ? Un besoin de se sentir appartenir à un groupe ? Elle sait qu’elle devra faire des recherches mais elle recentre son esprit en ce moment sinon son esprit va divaguer. Elle se reconcentre sur l’instant présent alors qu’il sort son arme. Elle réalise un dessin rapide de l’arme pour garder une image et met des annotations sur comment insérer le chargeur dans l’arme. Il continue ses explications et elle est très attentive. Elle dessine également la balle et note le millimètre. Il répond également à ses questionnements sur le couteau. Une fois qu’elle a tout bien noté, elle reprend la parole. « Quels sont les autres modèles d’armes de poing ? Est-ce qu’il y a différentes tailles pour les balles ? Qu’est-ce que la taille change ? Qu’est-ce que c’est qu’un pouvoir d’arrêt faible ? Est-ce qu’il y a d’autres armes contondantes ? ». Elle doit avouer un certain intérêt pour apprendre à se battre même si elle ne comprend pas très bien pourquoi en réalité. Elle s’empresse de le rassurer. « Oh non je ne veux faire de mal à personne. Surtout pas à des personnes innocentes ». Elle ne sait pas si elle serait capable de réellement d’attaquer quelqu’un. Elle peut donc assurer sans l’ombre d’un doute qu’elle ne fera pas du mal volontairement à un innocent.

Elle se retrouve à faire un câlin à Hypnos. Chose très rare chez elle mais qui lui fait le plus grand bien en cet instant. Elle se sent en sécurité dans ses bras et se sent réconforter. Cela pourrait lui donner l’impression de pouvoir soulever des montagnes. Un sentiment de confiance qui ne dure que quelques instants mais qui lui fait énormément de bien. Elle se préoccupe ensuite de la douleur qu’il ressent avant de le questionner sur les cachets. « Comment vous avez fait pour le modifier ? Quelle différence d’effets il y a entre le cachet originel et le cachet modifié ? ». Elle n’a pas le temps d’en demander davantage que Diego se confie sur une partie de son histoire. Elle ne peut que la serrer dans ses bras et lui donner la permission de l’appeler ma puce. Elle interroge ensuite sur les saignées afin de comprendre. Cela la passionne et l’espace d’un instant, elle se met à rêver les préparer avant de se souvenir de ses capacités. Elle écoute sa réponse mais ne peut s’empêcher de rétorquer. « Au dernier cours de potion, ma préparation a littéralement explosé parce que je pensais à autre chose et j’ai loupé un changement de couleur crucial. Mon cerveau s’ennuie quand il doit rester juste concentré sur la préparation en réalité. Alors comme à chaque fois qu’il s’ennuie, il doit trouve plein de sujets bien plus passionnants à traiter ». Elle est sincère pour ne pas lui donner de faux espoirs sur ses capacités. Elle connaît les préparations par cœur ainsi que le processus mais la concentration ne suit pas. Rester focalisé sur une seule tâche qui demande une attention constante est difficile pour Cyrielle. « Il y a beaucoup de travail avant que je sois une prodige. Normalement les prodiges ont un don inné dans le domaine concerné ». Elle n’est même pas certaine que cela soit possible. Mais elle aime définitivement beaucoup ce surnom qu’il lui donne. A chaque fois qu’elle l’entend, cela lui réchauffe le cœur. Cela lui donne l’impression d’un certain attachement à son égard.

Elle finit par mettre les pieds dans un sujet sensible et elle culpabilise. Elle aurait dû se rendre compte et elle sent sa tentative de la rassurer. Cela ne fonctionne pas vraiment en réalité car elle a senti qu’il n’était pas bien avec ce sujet. Elle déteste plus que tout faire du mal aux autres. Elle baisse donc la tête ne disant rien de plus. Elle n’abordera plus ce sujet avec lui c’est une certitude. Les questions ne doivent pas se poser à tout prix, pas quand cela touche la sensibilité des personnes concernées. Elle devient blanche quand ils lisent la lettre à tour de rôle. La révélation de qui elle est vraiment et cela la terrorise. Surtout qu’ils disparaissent pendant des minutes qui lui semblent interminable. Elle se demande ce qu’elle a fait de mal. Ils ont peut-être été tellement déçus qu’ils ont préféré s’en aller. Elle ne les reverra sûrement jamais. Elle reste totalement figée en larme dans un temps qui lui semble très long. Elle finit par se diriger vers le bar. Se noyer dans l’alcool pour oublier qu’elle vient encore d’inspirer le rejet. Elle allait boire quand le verre lui échappe des mains. Elle les voit. Ils sont revenus et son cerveau s’embrouille. Les mots sortent en automatique. Des excuses encore et encore. Ils se mêlent aux larmes et certains deviennent juste totalement incompréhensible. « J’ai cru que vous ne vouliez plus de moi, que vous m’abandonniez ». Les mots sont totalement ridicules et enfantins. Elle aimerait tellement ne pas les avoir prononcés alors qu’elle a totalement perdu son assurance à poser des questions. Cette carapace qui la protège mais qui en cet instant s’est carapaté dans les limbes de ses émotions.

Elle sent la présence de Diego près d’elle puis il la prend dans ses bras. Elle entend ses mots qui sont des tentatives de réassurances. Mais elle l’entend aussi lui parler de famille et l’insulte envers son père. Elle n’arrive à rien dire. Les mots ne sortent pas, ne veulent pas s’échapper de ses lèvres. Elle pleure juste sans être capable de s’arrêter. Elle finit par les regarder les larmes aux yeux. « Pourquoi me trouvez-vous formidable ou merveilleuse ?Est-ce que vous savez que j'ai aussi des défauts? ». Encore des questions. Elle se retrouve avec un jus dans la main sans trop réaliser. Elle ne se sent pas capable d’avaler quoi que ce soit alors elle se contente de regarder le verre. Elle entend le mot maltraitance et la réplique est immédiate. « Il ne me maltraite pas ». Elle ne supporte pas de sentir autant de colère chez les autres. Elle a juste envie de l’apaiser, qu’il se sente bien et non pas en colère. S’il pouvait simplement la croire et arrêter d’être en colère. Elle sait que ce qu’elle subit est une forme de maltraitance. Elle a fait ses recherches mais la seule solution légale n’est pas envisageable. Elle ne pourra pas être responsable de l’implosion de sa propre famille.

Elle les voit alors s’éloigner et parler à part et cela cogite dans sa tête. Les images passent dans son cerveau et une hypothèse s’élabore. L’absence soudaine suite à la lecture de la lettre, le sang sur les mains de Diego et une seule explication qui lui semble logique en cet instant. « Il est blessé ? Comment va-t-il ? Pourquoi ? Ma mère était là ? » Sa voix est étrangement calme alors que la fureur résonne dans son cœur. Elle ne se sent pas furieuse contre eux. Chacun décide de ses actions en fonction des raisons qui lui sont propres. Non elle est furieuse contre elle-même, d’être la cause de toutes ses réactions. Il est rare qu’elle ressente de la colère ainsi. Peut-être que si elle disparaissait, tout le monde serait bien plus heureux et sa famille serait enfin unie. Toutes les émotions qu’elle refoule depuis des années ressortent en cet instant. Elle laisse souvent les larmes sortir mais la colère jamais. Une émotion avec un potentiel bien trop destructeur. En cet instant c’est plus fort qu’elle. Elle ressent également une inquiétude pour son père. « J’ai suffisamment été jugé pour que je ne veuille que cela arrive à d’autres. Je ne veux pas que vous jugiez mon père. Il agit ainsi parce qu’il a ses raisons de se comporter ainsi. Ce ne sont pas des justifications mais chacun a des motivations propres. Les autres viennent ensuite porter une valeur morale aux actions en fonction de critères qui leurs sont propres. Mon père n’est pas un imbécile, il n’arrive simplement pas à me comprendre. Il ne peut pas le faire. Depuis que je suis née, je suis un mystère pour mon père. Je ne corresponds pas à ce qu’il attendait de son enfant et il n’a jamais fait le deuil de l’enfant idéal. Je ne suis pas merveilleuse pour lui car je suis source de bien de ses malheurs. En plus de mes questions incessantes qui doivent le mettre face à ses propres faiblesses. Une question entraîne toujours une question et il finit par ne plus savoir me répondre. Source involontaire certes mais la réalité est que j’en suis la cause. Je fus la source des premières disputes entre mes parents quand mes dons pour la magie sont apparus. Ma mère est une moldue qui espérait au fond de son cœur que sa fille ne soit pas une sorcière. Le fossé a grandi entre elle et moi quand elle s’est rendu compte qu’elle était incapable de répondre à mes questions. Elle ne pouvait pas être le modèle qu’elle espérait pour moi alors que je plongeais dans un monde totalement inconnu à ses yeux. Ma rentrée à Poudlard fut un déchirement pour elle. Une forme de concrétisation du fossé qui désormais allait nous séparer. Surtout quand je suis revenue pendant les vacances avec encore plus de questions dont elle n’avait pas les réponses. Elle sombra dans une profonde dépression. Pour mon père ce fut terrible de la voir ainsi au quotidien alors qu’elle n’était plus que l’ombre d’elle-même. Il lui fallait alors un responsable et cela ne pouvait qu’être moi. C’est ma petite sœur qui lui a permis de remonter la pente. Depuis, tout est dans cette lignée : la petite sœur qui correspond aux attentes et la grande qui ne rentre dans aucune case. Forcément cela donne un sentiment de toute puissance à la petite qui en profite. ».

Elle s’arrête un instant et commence à faire les cents pas. Besoin de se calmer, de vider la colère qui est en elle. « Je ne peux pas changer mon père. Je peux juste me laisser de moins en moins influencer par ses remarques, que cela atteigne moins ma confiance en moi. Je dois moi progresser et grandir. Je dois apprendre à accepter que je ne serais pas sa fille idéale. ». Elle se tourne alors vers Hypnos. « C’est sûrement stupide ce que je vais dire et sûrement prématuré mais tu m’apportes des choses que je n’aurais jamais espéré avant. Des voyages, apprendre des langues. L’opportunité de ne pas être seulement dans la théorie dans les livres mais peut-être de me prouver ce dont je suis capable. Je doute beaucoup de moi mais j’aimerais tellement savoir faire autre chose que simplement accumuler des connaissances ». Elle ne sait pas trop pourquoi elle en vient à dire cela. Elle raconte plus de choses en quelque instant qu’elle n’en a dit en quinze ans. Ils savent certaines choses qu’elle n’a jamais dit à personne. Surtout pour sa mère et la dépression de celle-ci. Elle se tourne également vers Diego. « Depuis que je suis arrivé à Poudlard, tu as toujours été un soutien pour moi. Tu ne savais pas forcément pourquoi je débarquais mais moi je savais que tu aurais toujours un livre à me conseiller, un sujet de discussion que tu voudrais bien aborder avec moi ».

Elle rajoute. « Mais s’il vous plait, ne faites pas de mal à ma famille. Mon père ne me comprend pas mais il est extraordinaire avec ma petite sœur. Il est un excellent père pour elle et elle mérite de vivre une enfance heureuse ». Elle est totalement sincère dans ses propos. Le bonheur de sa famille reste plus important que le sien. Elle est certaine de passer après et que le chemin pour trouver le sien sera plus complexe. Elle commence à comprendre qu’elle ne peut pas attendre cela de sa famille et qu’elle va devoir le trouver par elle-même. « Tout ce que je voudrais avec mon père c’est réussir au moins une fois les épreuves qu’il m’impose à chaque vacances. Des épreuves basiques mais que je rate à chaque fois car il appuie à chaque fois sur mon point faible. Il arrive à me déstabiliser avant et à me mettre dans un état où je ne trouve aucune réponse à mes questionnements. Alors je panique et je suis incapable de réussir quoi que ce soit. Est-ce que vous pourriez m’aidez à dépasser ce point faible s’il vous plaît ? ». Elle est toujours en train de faire les cents pas, son verre à la main. Elle est dans un état d’énervement inédit chez elle.


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Mar 14 Mar - 21:30



TU LA CONNAIS ? TU LE CONNAIS ?

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde Oscar Wilde.…  --  FEAT. Hypnos Constantinides X Cyrielle Kinsella



Diego la prit dans ses bras. Elle se sentit en sécurité mais terriblement vulnérable. Elle n'arrivait pas à arrêter ses pleurs et ses émotions l'accablent. Elle avait l'impression que tout était de sa faute.

Elle avait tellement peur que Diego et Hyp l'abandonnent. Elle avait l'impression d'être une enfant en disant cela, mais c'était la vérité.

Diego lui répondit.
"Je suis là pour toi, Cycy. Tu n'as rien à craindre, tu es en sécurité avec nous. Nous ne t'abandonnerons jamais."

Cycy avait perdu toute assurance à poser des questions et la carapace qui la protégeait s'était volatilisée. Elle n'avait jamais été aussi fragile.

Diego tentait de la rassurer, mais elle l'entendait aussi insulter son père. Elle ne pouvait pas trouver les mots pour répondre. Elle pleurait et fixait le verre qu'il lui avait donné sans pouvoir le boire.

Elle avait posé une question qui la taraudait depuis longtemps : pourquoi la trouvait-il si formidable et merveilleuse alors qu'elle avait aussi des défauts ?

Elle n'attendait pas de réponse, mais elle avait besoin de savoir. Elle avait besoin de se rassurer que Diego et Hyp ne la quitteraient pas pour ses faiblesses.

Death la regarda avec tendresse et lui rétorqua.


"Ne t'inquiète pas pour tes défauts. Nous avons tous des imperfections, mais c'est ce qui nous rend unique et spécial. Et pour moi, tu es plus que formidable et merveilleuse, tu es exceptionnelle."

La conversation avait dérivé sur la maltraitance, et elle avait réagi immédiatement en défendant son père.

Elle ne supportait pas de ressentir autant de colère chez les autres.

Diego trouva malgrés tout normal que la jeune serdaigle défendre son père mais cela lui fend le cœur de savoir que malgrés tout ce que son père lui fait subir, elle prend quand même sa défense.



"Il est normal que tu défendes ton père, mais la maltraitance n'est jamais acceptable, peu importe qui la commet. Nous trouverons une solution pour toi, je te le promets."

Dit Diego.

La jeune rousse savait que ce qu'elle subissait était de la maltraitance, mais elle avait fait des recherches et savait que la seule solution légale n'était pas envisageable.

Diego et Hyp s'étaient éloignés pour parler à part, et ils avaient commencé à réfléchir pour le futur de Cyrielle.

La jeune serdaigle  avait vu le sang sur les mains de Diego et avait tout de suite pensé qu'il avait été blessé.

Elle était en colère contre elle-même pour être la cause de toutes ces réactions.

Cycy avait l'impression que si elle disparaissait, tout le monde serait plus heureux et que sa famille serait enfin unie.

Elle avait également commencé à s'inquiéter pour son père.

Hyp et Diego reviennent de leur discussion, Diego s’approche de Cyrielle et lui dit.


"Nous ne voulons pas te faire du mal, Cycy. Nous voulons t'aider à sortir de cette situation et à te donner la vie que tu mérites. Nous voulons tous que tu sois heureuse, Cycy. Et nous travaillerons ensemble pour y arriver. Nous sommes là pour toi, à chaque étape du chemin.”

Diego lui caressa doucement les cheveux et lui dit.

"Tu n'as pas à survivre seule, Cycy. Nous sommes là pour toi, et nous le serons toujours."








code & icons by lilie

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Mer 15 Mar - 13:48



Tu la Connais ? Tu le connais ?
[PV Cyrielle et Diego]

Le morceau pour le RP

Alors que le médicomage expliquait ce qu'était le CQC, d'autres questions de Cyrielle se mirent à fuser sur les différents arts martiaux qu'il avait évoqué plus tôt. Hypnos lui répondit donc.

-"Le karaté est une discipline qui a été créée au Japon, au dix-neuvième siècle. Le Kung-fu, à ses origines en Chine. Il englobe la plupart des techniques de combat qui se sont développées dans le pays depuis plusieurs siècles. La boxe française, qu'on appelle également savate, à été créé au dix-neuvième siècle également. Elle a été reprise de techniques utilisées en escrime de l'époque, mais sans utiliser d'épée. D'ailleurs, les termes techniques sont les mêmes dans les deux disciplines."

Hypnos laissa le temps à la jeune étudiante de prendre à nouveau les notes pour son encyclopédie, avant de reprendre.

-"Pour la boxe anglaise, car elle existe en effet, on n'utilise que les poings pour frapper son adversaire. Bien évidemment, les combattants ont des protections pour éviter de blesser gravement son adversaire, sinon ce serait beaucoup plus dangereux et sanglant. MMA signifie Mixed Martial Arts, ou Arts Martiaux Mixtes. Pour ce qui est de la question de l'octogone, c'est sûrement pour que ça soit plus spectaculaire… Je ne comprends pas vraiment l'intérêt d'avoir des arènes différentes en fonction de la discipline. Pour ce qui est de l'intérêt de pratiquer ces disciplines, ça reste un des motifs les plus vieux du monde, l'argent. Un pratiquant de ces disciplines au niveau professionnel peut avoir beaucoup d'argent s'il gagne beaucoup de combats."

Le sujet partit ensuite sur les armes qui étaient utilisées pour le CQC, notamment les armes blanches et les armes de poing. Le tueur montra son arme personnelle à la petite, avant de lui montrer le fonctionnement de cette dernière pour la charger, avant de lui montrer une balle de neuf millimètres parabellum, lui expliquant qu'il y avait plusieurs modèles et types d'armes différents.

Cyrielle revint avec d'autres questions sur le sujet, lui demandant s'il existait d'autres types d'armes de poing, ainsi que d'autres questions sur des sujets techniques propres aux armes de poing et sur les armes contondantes, auxquelles Wolf répondit.

-"Les deux grandes catégories d'armes de poing sont les pistolets, comme celui-ci, et les revolvers. Les principales différences entre les deux sont le type de chargeur et le calibre des balles. Là où le pistolet moderne peut prendre plus de balles grâce au chargeur qu'on place par la crosse, le revolver a un barillet, dans lequel on peut mettre en moyenne six munitions. Cependant, les revolvers sont plus adaptés pour du plus gros calibre, comme du 44. Magnum, ou même du 357. Magnum, qui sont plus puissantes."

Le tueur reprit son souffle quelques secondes, ayant encore mal suite à sa blessure malgré qu'elle soit soignée, avant de reprendre ses explications.

-"Il existe effectivement beaucoup de calibres et tailles différents pour les munitions. Pour faire simple, plus la balle est grosse et grande, plus on peut mettre de poudre dans la douille, qui sert à mettre cette dernière pour pouvoir tirer la balle, ce qui permet à la munition d'aller plus loin et de faire plus de dégâts sur la cible. Le pouvoir d'arrêt d'une munition, c'est sa capacité à arrêter une cible avec cette munition. Plus l'indice est élevé, plus tu peux arrêter facilement une personne. Pour les armes contondantes, ça peut être n'importe quoi. Même une chaise peut être une arme contondante, voire même tes poings."

Entendre que la jeune femme ne voulait absolument pas utiliser son futur apprentissage pour s'en prendre aux autres et encore moins à des innocents, fit sourire le tueur, avant qu'il ne dise à Cyrielle qu'elle pouvait le tutoyer et qu'elle ne vienne lui faire un câlin.

La jeune Serdaigle lui posa ensuite des questions sur les cachets que le tueur avait modifiés pour que la douleur diminue plus vite. Il y répondit après avoir avalé ces derniers.

-"On y a ajouté du dictame et de l'armoise commune, une plante moldue qui a des effets antibactériens. Ils permettent, en plus de réduire la douleur efficacement, d'améliorer la cicatrisation tout en limitant les risques d'infections bactériennes."

Wolf voulut en dire plus, mais Diego se livra sur une partie de son histoire qu'il ne lui avait pas dévoilé. Le regard du médicomage changea en une fraction de seconde, avant que Cyrielle ne revienne avec des questions sur les saignées.

Hypnos y avait répondu, ce qui avait amené le sujet des cours de potions sur la table. La jeune étudiante avoua qu'elle avait fait exploser une potion lors du dernier cours, n'ayant pas pu rester concentrée sur la préparation car elle n'arrivait pas à ne pas se poser de questions.

Le médicomage écouta attentivement les dires de Cyrielle, avant de se mettre à réfléchir à une solution pour tenter de pallier à ce problème. Il répondit tout de même à la petite rousse.

-"On trouvera une solution pour que tu puisses te concentrer pendant les préparations. J'en parlerai également à Aymeric la prochaine fois que je le croiserai."

L'avantage d'avoir des connaissances dans le corps professoral, c'était que le médicomage pourrait, du coup, très vite donner les nouvelles astuces aux professeurs de Cyrielle pour qu'elle puisse être aidée elle poursuivit ensuite en disant qu'elle devait encore faire des progrès pour devenir une prodige, et qu'il fallait un don inné pour l'être dans un domaine particulier. Le tueur hocha négativement la tête et lui répondit.

-"Alors ce n'est pas forcément vrai. Certes, avoir un don inné en rapport avec le domaine est souvent très efficace pour réussir, mais dans la plupart des découvertes, ce sont des accidents ou des erreurs de manipulation qui ont rendu possibles la majorité des avancées."

Après avoir répondu à cette dernière réplique de Cyrielle, Diego lut la lettre du père de cette dernière tandis que Hyp' expliqua l'histoire derrière son apprentissage du don d'animagus, ce qui le fit enrager. Death la donna ensuite à Wolf, qui eût la même réaction, mais qui ne montra absolument aucune expression, en dehors de son regard noir.

Les deux partirent s'occuper du père de la jeune femme. Diego fit le sale boulot en blessant le père Kinsella tout en le menaçant, avant de retourner au bar. Hypnos quant à lui, laissa tomber l'homme après l'avoir maintenu, avant de le menacer à son tour, prenant ensuite sa forme de loup pour lui faire la peur de sa vie.

Après avoir fait tomber le père de famille inconscient, Wolf le soigna et le remit au lit, avant de rejoindre son partenaire dans son bar, où il était avec Cyrielle, qui était en train de tenter de se servir un verre de whisky. Diego lui retira le verre avec un -Accio-, avant que le loup noir ne le prenne des mains de ce dernier, le vidant ensuite dans l'évier pour préparer un cocktail de jus de fruits. Il en donna un à chacun des deux autres avec lui, se servant un verre d'eau pour lui-même.

Diego rassura la jeune femme en la prenant dans ses bras, avant qu'elle ne leur dise qu'elle avait eu peur qu'ils l'abandonnent. Hypnos but son verre d'un trait et répondit à la petite rousse tout en lui ébouriffant les cheveux.

-"Nous ne t'abandonnerons pas ma petite mitrailleuse à questions. Comme Death a dit, chacun a ses qualités et ses défauts. Les accepter est déjà un énorme pas pour bien se connaître. Connaître les failles que nous avons nous permet de les combler par nos qualités, et même en faire notre nerf de guerre si on est assez costaud mentalement. Tu as des qualités exceptionnelles pour une enfant de ton âge, tout comme mes deux apprenties. Elles ont chacune leurs propres qualités et défauts, mais elles arrivent à surmonter la plupart des épreuves que je leur donne sans problème, car elles savent faire fi de leur instinct et utiliser leurs compétences propres pour s'en sortir."

La petite tenta de rassurer le frère d'armes du médicomage en disant que son paternel ne la maltraitait pas. Cependant, Death n'en démordait pas, et le tueur non plus. Pour eux, c'était effectivement de la maltraitance psychologique, même s'il n'y avait aucune violence physique à la base.

Death prit ensuite Wolf en aparté pour lui parler de faire un entraînement spécial pour elle. Le tueur accepta, mais à la condition qu'ils trouvent en parallèle une solution pour qu'elle puisse se sortir de certaines situations sans avoir à utiliser la force brute.

Alors qu'il les laissèrent se réconforter l'un l'autre, le tueur se dirigea vers le piano pour jouer un peu, histoire de se passer les nerfs. Il s'installa et se mit à jouer "Experience" de Ludovico Einaudi, après avoir ensorcelé le violon pour qu'il l'accompagne dans son jeu.

Alors que la jeune femme comprit que le duo était parti en expédition punitive chez son père elle commença à leur demander comment il allait, pourquoi ils avaient fait ça et si sa mère était au courant. Diego resta de marbre face aux questions de la petite, mais Wolf répondit tout en continuant de jouer et en ayant les yeux fermés.

-"Il est même en meilleure santé que quand nous sommes allés le voir, ne t'en fais pas ma petite mitrailleuse à questions. Ta maman n'était pas avec nous et on a fait en sorte qu'elle ne soit pas dérangée par notre visite. Pour ce qui est de la raison de notre aller-retour chez tes parents, c'est parce qu'un père, même s'il ne comprend pas forcément son enfant, doit tout faire pour l'aider à s'épanouir, et non la rabaisser à la moindre occasion. Bon, cette méthode n'est pas non plus le saint graal de l'éducation, je suis le parfait exemple que ça peut bien déraper… Je suis loin d'être un père modèle, même si je fais de mon mieux pour faire en sorte que mes filles et mes neveux soient heureux…"

Hypnos laissa ensuite Cyrielle expliquer comment elle voit son père ainsi qu'elle-même par rapport à ce dernier, toujours en jouant. Certains souvenirs de lui-même par rapport à sa jumelle revinrent dans son esprit, ce qui le fit serrer la mâchoire un instant, avant de secouer la tête pour les chasser.

L'ancien mercenaire ne pouvait pas comprendre, même si cela pouvait paraître insurmontable, comment un parent pouvait délaisser son enfant, juste parce qu'il n'entre pas dans le moule. Il resta cependant silencieux, écoutant attentivement la petite rousse, ses remarques sur le fait que ses questions soient un fardeau pour ses parents, que sa petite sœur était plus valorisée qu'elle et que cette dernière en jouait, que sa mère fut dévastée quand elle eût appris que Cyrielle était une sorcière.

Les notes s'enchaînaient avec une fluidité et une précision d'exécution affolante, malgré le ton de la conversation. Wolf redressa la tête quand la jeune Serdaigle lui parla de l'apprentissage qu'il allait lui donner, qu'elle n'aurait jamais espéré avoir un séjour si elle ne l'avait pas rencontrée. Elle expliqua ensuite à Death qu'il eut été un soutien précieux aussi pour elle, malgré que lui ne comprenait pas au début la raison de ses visites.

Cyrielle demanda ensuite qu'ils ne s'en prennent pas à sa famille, car, même s'ils la rabaissaient elle, ses parents sont tout le contraire avec sa petite sœur et qu'elle mérite une enfance heureuse, avant de demander aux deux frères d'armes de l'aider à surmonter ses propres points faibles, et de l'aider à réussir ce que son père lui impose comme épreuves pour la déstabiliser.

Hypnos était toujours en train de jouer sur le piano, le violon se mettant à accompagner sa mélodie de plus en plus fort. Le tueur regarda la jeune Serdaigle droit dans les yeux et lui dit, ses doigts toujours en train de marteler les touches du clavier.

-"Comme ce grand imbécile vient de dire, nous ferons tout pour que tu arrives à réussir les épreuves imposées par ton père. Nous ferons aussi tout pour que plus personne ne puisse te mettre à mal, peu importe la situation. Ce ne sera pas une promenade de santé, mais je suis certain que nous y arriverons si on s'y met tous les trois ensemble. On pourrait même voir avec certaines personnes de nos entourages pour mieux nous aider."

Le médicomage se mit à sourire avant de reprendre, regardant Death pour voir s'il le suivrait ou non dans sa démarche.

-"Et même, si cela est possible bien entendu, on pourrait faire en sorte que tes parents puissent te comprendre un peu mieux malgré ce que tu viens de nous dire un peu plus tôt. Personnellement, je serais capable de prendre en charge leur instruction magique s'ils le souhaitent."

Le tueur se demandait sincèrement s'il n'y avait pas moyen de ressouder la famille par ce biais là, vu que c'était le sujet principal de la création du fossé qui séparait Cyrielle de ses parents.

Wolf se remit complètement sur son morceau, le terminant en refermant les yeux. Une larme coula le long de sa joue, ses souvenirs avec sa sœur qui jouait au violon avec lui revenant dans son esprit.




Cyrielle Kinsella
Cyrielle Kinsella
ProfilDate d'inscription : 17/06/2022
Messages : 742
Date de naissance : 01/05/2007
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Jeu 16 Mar - 0:29
Tu la connais? Tu le connais?



Elle prend note de toutes les informations qu’il lui donne sur les différents arts martiaux. Elle apprécie la précision des informations qu’il lui donne. Elle pourra tout regrouper pour le jour où elle voudra écrire son encyclopédie.  Elle en profite pour glaner des informations sur les motivations des personnes pratiquant ce sport. Un autre de ces projets. « Quel est l’intérêt que ce soit spectaculaire ? Pourquoi est-ce qu’il y a des personnes qui viennent regarder ces combats. Quel est l’intérêt ? ». Elle trouve vraiment passionnant de chercher à comprendre les motivations des personnes et d’arriver ainsi à une compréhension plus globale. Elle l’interroge ensuite sur les armes afin de bien comprendre ce qu’il peut exister. Elle écrit ainsi toutes les informations qu’il peut lui donner à ce sujet. Elle n’avait jamais eu l’occasion de s’intéresser aux armes et profite de l’occasion pour obtenir le maximum d’informations. Elle n’a pas de préjugés à ce sujet considérant que c’est un outil. Ce n’est ni bien ni mal et tout dépend en réalité de son utilisateur. Elle trouve cela intéressant mais ne souhaite pas l’utiliser pour faire du mal à quelqu’un. Après le câlin, elle enchaîne avec différentes questions à propos des saignées puis des cachets. Elle note précieusement ses informations également puis la discussion porte sur les cours de potion. Elle espère réellement pouvoir trouver une solution et a une sincère envie de progresser dans ce domaine.

Un vent de panique passe dans ses yeux quand elle entend le nom de son professeur de potion. Sans s’en rendre compte, elle secoue négativement sa tête tout en répondant. « Je ne souhaite pas que le professeur Chevalier soit au courant ni qu’aucun professeur ne soit informé d’ailleurs s’il te plaît ». Elle ne va pas lui expliquer qu’elle trouve que le professeur de potion souffre d’une dépression et qu’il ne semble pas comprendre ses difficultés. Elle ne lui a pas expliqué en réalité mais sa réflexion lors de l’explosion de sa potion lui a donné une idée. Elle était totalement en panique et il lui a expliqué qu’il suffisait qu’elle mélange plus doucement sa potion. Il était difficile d’être plus loin des difficultés qu’elle rencontrait en cet instant. Elle ne veut donc pas qu’il sache pourquoi elle a des difficultés dans sa matière. Elle enchaîne en disant qu’elle est loin d’être une prodige et que c’est quelque chose d’inné pour elle. Elle écoute sa réponse mais le regarde avec un air perplexe. « Mais faire une découverte ne veut pas dire forcément être un prodige non ? Est-ce que l’on peut faire une découverte par accident et finalement ne pas être un prodige dans le domaine ? Quelle est la différence d’ailleurs entre quelqu’un qui est excellent dans un domaine et un prodige ? Est-ce que le prodige ne le serait pas de manière innée alors que l’excellence viendrait avec le travail ? ».

Elle n’aurait jamais dû laisser trainer cette lettre sur la table. Cette réalité de ses relations avec son père dont elle parle mais sans avoir jamais laissé réellement apercevoir les mots précis qu’il utilise à son égard. Cette fois, la réalité brute a été dévoilée et ils réagissent immédiatement. Elle les voit disparaître avec cette affreuse sensation d’être en tort, d’être responsable et une nouvelle fois abandonnée. Elle s’effondre ainsi en larmes et le temps semble long avant qu’ils ne reviennent. Les mots sortent et elle regrette immédiatement. Elle sent Diego la prendre dans ses bras et tenter de la rassurer. Hypnos est présent aussi à ses côtés. Elle a besoin d’entendre pourquoi il la trouve aussi formidable mais elle n’obtient pas réellement de réponses à cette question. Juste la réassurance qu’ils ne l’abandonneront pas. Des mots qui la touchent énormément même si elle ne peut pas s’empêcher de se demander pourquoi. Elle ne veut pas leur redemander encore une fois mais cette question la taraudera toujours. Pourquoi elle et pas un autre ? Il y a tellement d’élèves à Poudlard qui ont des qualités particulières. Elle regard Hypnos d’un air interrogatif se demandant si le lien qu’elle est en train de faire est le bon. « Est-ce que poser des questions fait partis de mes qualités ? Je n’ai pas vraiment conscience de mes capacités en réalité. J’ai bien conscience de mes défauts, beaucoup moins de mes qualités ». Elle est parfaitement honnête et elle n’est pas certaine de pouvoir avoir conscience de ses qualités tant qu’elle n’aura pas vécu une épreuve ou elle ressent réellement du stress. Elle a vu avec son père qu’elle se fige totalement et perd tous ses moyens. Elle reprend intriguée. « Si tu compares avec tes apprentis, c’est parce que tu veux faire de moi ton apprentie ? Cela signifie quoi être ton apprenti d’ailleurs ?».  Elle ne voit que cette raison pour qu’il lui parle de ses apprentis après avoir mentionné ses qualités. « Qu’est-ce que tu leur donnes comme épreuve ? ». Elle est évidemment très curieuse de la réponse qu’il va pouvoir lui donner.

Elle les voit ensuite s’éloigner à l’écart discuter. Le lien se fait ainsi dans sa tête entre le sang et leur disparition soudaine. Elle doit les interroger, savoir si son père est blessé. Diego esquive la question mais Hypnos lui apporte une forme de réponse. Elle cherche à en savoir davantage. « Que lui avez-vous fait ? ». Elle n’est pas vraiment satisfaite de la réponse apportée. Elle veut savoir précisément ce qui est arrivé à son père même si elle ne doute pas de la véracité des propos d’Hypnos. Cela n’empêche qu’il semble esquiver tout de même les détails précis de leurs actions alors elle vient poser une question plus directe. Elle est rassurée que sa mère n’ait pas assisté à cela. Elle n’aurait pas compris et aurait certainement été terrifié. Elle espère que son père ne lui en parlera pas. Rationnaliser est son meilleur mécanisme de défense. Il lui permet de ne jamais rentrer dans le jugement et de toujours chercher à comprendre les motivations de chacun. Cela lui évite de devoir affronter la réalité de ce que provoque en elle la situation avec son père. Elle a donc expliqué de manière parfaitement raisonnée les raisons de son comportement. Elle parle un peu de la dépression de sa mère ainsi que des relations avec sa petite sœur.  Une manière de mettre toujours une certaine distance. Plus ils parlent plus elle sent ses protections se fragilisées. Entendre que c’est de la maltraitance et que rien ne le justifie est difficile pour elle. Cela brise les œillères qu’elle s’est mise pour se protéger. Elle continue à faire les cents pas alors qu’elle sent la colère monter de plus en plus en elle. Elle devrait être en colère contre eux et pourtant tout au fond d’elle, elle ressent une forme de gratitude. Une forme de reconnaissance de leur volonté de la protéger et de l’aider. Elle s’interdit de ressentir cela alors qu’elle est certaine que c’est la loyauté envers son père qui devrait prédominer. Elle est en colère contre elle de ne pas ressentir cela.

Elle s’arrête devant un mur du bar alors que la colère est à son paroxysme. Cette colère veut sortir et elle ne se contrôle plus. Elle sent au plus profond d’elle qu’elle en veut à son père d’être ainsi et elle culpabilise. Elle rêve tellement d’un père qui la soutienne et l’encourage. Toutes ces émotions, ces désirs ressortent en cet instant. « Je ne devrais pas… Je suis une fille indigne… Il fait ce qu’il peut… Je ne dois pas le juger… Pourquoi suis-je autant en colère ?» Elle tourne le dos, se parle un peu pour elle-même à haute voix.  Son poing part alors et rencontre avec violence le mur. Du sang se met alors à couler. Dans l’impulsion du geste, elle n’a pas pris conscience que c’est sa main qui tenait le verre.  Il se brise sous l’étau de ses doigts qui serrent brutalement le verre. Des éclats s’enfoncent dans la paume de sa main et le liquide se répand au sol. Elle découvre une sensation assez étrange. Un mélange de douleur et d’apaisement interne. La douleur physique vient calmer celle qui a envahi son psychisme. Comme un pansement temporaire qui lui permet de retrouver le masque qu’elle porte au quotidien. Elle peut rattraper le rationnel et ne plus être débordée par cette colère qui l’effraie. Retrouver sa carapace de questions et de raison tout en arrêtant de se focaliser sur l’émotionnel. Première fois qu’elle se laisse envahir par ce genre de débordement émotionnel. Elle qui est toujours si calme et rationnel. Elle ne se rend pas trop compte pour l’instant que de son poing du sang coule. Un mélange de sang et du sirop qui goutte au sol désormais. Tout ce qui compte est qu’elle a désormais retrouvé une certaine sérénité. Les émotions sont toujours fortes en elle mais elle arrive à reprendre le dessus et à pouvoir poser des questions.

Un premier questionnement la taraude. Elle dit juste d’une voix qui tremble tout de même sous l’émotion. « Je sais que vous ne me ferez pas de mal. Mais c’est à ma famille que je ne veux pas qu’il arrive du mal s’il vous plaît. Je veux bien accepter votre aide mais je ne saurais pas me confier si je sais que cela risque de leur causer préjudice ».  Une manière de reprendre le contrôle pour elle. « J’ai vraiment envie de réussir à dépasser mes points faibles et je ferais tout ce qui est nécessaire. Comment est-ce que vous allez m’aider à ce que plus personne ne puisse me mettre à mal ? Est-ce que cela peut ne rester qu’entre nous pour l’instant s’il te plait ? Est-ce que vous allez me tester pour évaluer comment je m'en sors? » Une question concrète qui ne peut amener que du factuel comme réponse. Elle a besoin de retrouver du rationnel alors qu’elle n’ose même plus les regarder. Elle ressent tout de même une certaine honte vis-à-vis de son accès de colère. Elle se perd dans la contemplation du mur désormais tâché de sang. Elle ne réagit pas vis-à-vis de ce qui est dit sur ses parents par la suite. Penser à sa famille est bien trop difficile en cet instant. Elle n’est pas au clair sur ce qu’elle a le droit de ressentir ou non. Bien trop perdue dans les sentiments contradictoires qui envahissent son cœur. Elle a à la fois envie de se blottir dans les bras pour trouver chaleur et réconfort tout en ayant toujours l’impression d’être une enfant indigne. Alors penser que ses parents pourraient enfin la comprendre lui semble bien complexe. Ils auraient surtout encore plus honte de la voir se comporter ainsi, de se laisser aller à des émotions aussi destructrices. A un moment, elle a senti les mains de Diego sur ses cheveux mais elle s’est éloignée.



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Mer 29 Mar - 23:10



TU LA CONNAIS ? TU LE CONNAIS ?

La beauté est dans les yeux de celui qui regarde Oscar Wilde.…  --  FEAT. Hypnos Constantinides X Cyrielle Kinsella



Diego et Hyp reviennent de leurs discussions, Death regarde Cycy avec des yeux mélancolique et lui répond a ses question.

“Ecoute ma puce j’ai puni ton père car tu ne mérite pas ce qu'il t’arrive même si tu pense le contraire..Oui t’es questions font parti de tes qualités, tu t'intéresse a plein de chose, tu est déjà mature malgré ton âge et c’est rare de nos jours, depuis ta première année à Poudlard quand tu est venu dans mon bar j’ai vu que tu n'étais pas comme les autres de ton âge, tu ne juge pas les gens comme la plupart des personnes, je t’ai vu évolué au fils de ses année et je n’ai pas honte de dire que je suis extrêmement fier de toi.”

Son cœur se serra quand Cyrielle recula de sa caresse, il écarquilla les yeux, voyant pour la première fois Cycy en colère, la jeune fille frappe le mur avec son poing dans lequel il y avait un verre.

“CYCY !” Cria t-il de peur.

Il court jusqu'à sa réserve et revient avec 2 fioles de potion l’une Poussos qui permet de faire repoussé ou réparer les os et l’autre Lonéat une potion de guérison, il s’empresse vers Cycy il se met à genoux  pour être à sa hauteur la regarde et lui dit

“C’est deux potions l’une pour guérir tes blessures  fait à base de Mucus de veracrasses, 2 plumes de oies et 3 larmes de phénix et l’autre il ya Cinq scarabées,Chou mordeur de Chine et Trois yeux de poisson-hérisson, oui c’est dégueulasse désolé mais la pas le choix…”

Il lui fait boire les 2 fioles et commence à retirer minutieusement un par un les bouts de verres dans le paume de la jeune fille, une fois les morceaux de verres retirés il formula le sortilèges Vulnera Sanentur qui permet de refermer ses blessures, la pression est retombée Diego souffle un bon coup avant de lui dire.

“Ne t'inquiète pas, tout restera entre nous comme tu nous l'as demandé…”

Diego essaie de cacher ses émotions mais en vain il a eu extrêmement peur pour elle, il baisse la tête et commence sa phrase d’une voix tremblante.

“Je…Je suis désolé…je suis désolé de ne pas avoir plus prêté attention quand tu me parlais de ton père…je suis désolé de ne pas avoir été curieux au point de lire une des lettres de ton père…je m’en veux Cyrielle.. car j’aurai pus bien avant réagir à cela…Je ne veux pour rien au monde te savoir triste ou avoir honte de toi même…Je veux te voir heureuse, joyeuse et je ferais tout en mon pouvoir pour te voir ainsi…Tu…Tu est…Tu est comme ma seconde fille a mes yeux..”

Une larme perla sur la joue de Death, lui d’habitude qui tente d'être insensible et fière envers tout le monde, mais a cet instant son armure tombe sa carapace est brisé devant Cycy, elle pouvais voir le véritable fond de Diego comme personne ne la jamais vu hormis sa femme et sa fille décéder








code & icons by lilie

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Ven 7 Avr - 2:14



Tu la Connais ? Tu le connais ?
[PV Cyrielle et Diego]

Le morceau pour le RP

Cyrielle demanda à Wolf quel était l'intérêt du côté spectaculaire des combats d'arts martiaux, ainsi que celui de regarder ce genre de combat. Le loup se mit à réfléchir une seconde pour trouver les mots justes, répondant ensuite avec un certain doute.

-"Ce n'est pas une science exacte, mais la plupart des gens font et vont voir ce genre de combat pour l'image que ça apporte, un peu comme le quidditch je dirais."

Le sujet partit ensuite sur le sujet des armes à feu, lui donnant le plus d'informations possible sur le sujet, ainsi que les saignées, les cachets qu'il avait pris pour la douleur, après leur étreinte, avant de revenir sur le sujet des potions.

Quand Hypnos proposa d'en parler avec Aymeric, la jeune serdaigle eut un réflexe de panique. Elle lui demanda ensuite qu'aucun professeur ne soit au courant que Death et lui l'aideront sur les cours de potions.

Les deux frères d'armes rassurèrent ensuite la jeune étudiante par rapport au fait que les prodiges avaient forcément un don inné. Cyrielle demanda ensuite si une personne pouvait faire des découvertes et ne pas être considéré comme un prodige, ainsi que la différence entre un prodige et une personne qui excelle dans son domaine. Le tueur répondit donc à ses questionnements.

-"En effet, la plupart des chercheurs et inventeurs ne sont pas des prodiges. Une personne qui maîtrise parfaitement un domaine n'est pas forcément un prodige dans ce dernier. Le prodige a un avantage certain dans la compréhension du domaine certes, mais sans entraînement, cet avantage peut très vite être dépassé par une personne qui persévère et qui n'en est pas un."

Vint ensuite la lettre du père Kinsella. Hypnos partit avec Diego pour s'occuper de ce dernier après avoir lu la lettre, revenant ensuite pour rassurer Cyrielle sur le fait qu'ils ne la laisseront pas tomber, bien au contraire.

La petite vint ensuite à lui demander si le fait de poser des questions était une de ses qualités, ajoutant ensuite qu'elle n'était pas consciente de ses propres capacités. Wolf la regarda et lui répondit avec un sourire rassurant.

-"La curiosité est souvent considérée comme un défaut, mais dans ton cas il s'avère que c'est une qualité, même si certains comprennent mal ta soif de savoir ma mitrailleuse à questions. De ce que j'ai vu, tu as l'air d'être quelqu'un qui a bien la tête sur les épaules pour ton âge. De plus tu as une très bonne mémoire et une capacité de déduction assez bonne. C'est déjà trois énormes avantages dans la plupart des domaines. En ce qui concerne le fait de te prendre comme apprentie, tout dépend de toi. Je te l'aurais proposé quand on aurait fait plus ample connaissance, mais vu que tu connais ce vieux diable en carton pâte depuis plusieurs années maintenant… Ce serait avec plaisir que je t'enseignerai les bases de ce que je sais si tu acceptes."

Cyrielle demanda ensuite ce que signifiant être son apprentie et qu'est ce que Wolf donnait comme épreuves à ses deux autres apprenties. Le tueur répondit en souriant un peu plus franchement.

-"Eh bien… Cela signifierait que tu auras un accès privilégié à mes propriétés, ainsi qu'à mon laboratoire de recherches en potions. Il faudra évidemment que je sois là pour des raisons de sécurité, cela va de soi. Je t'enseignerai également les bases en combat rapproché, ainsi que des cours plus ou moins particuliers en DCFM et en survie. Les épreuves que je donne à mes deux apprenties actuelles sont des stages de survie en milieu hostile, avec plus ou moins de surprises. Les filles que j'entraîne actuellement sont au stade où elles peuvent gérer chacune seule ces épreuves, mais pour toi qui es une débutante, tu ne seras pas seule. Vous serez trois ou quatre, selon si ma fille accepte ou pas de faire une virée avec le petit éclair et Alma."

Diego prit ensuite le loup grec en aparté pour discuter justement de ce qu'ils allaient faire pour aider la jeune Serdaigle, avant que cette dernière ne demande ce qu'ils avaient fait à son père. Là où Death évita de répondre, Hypnos éluda la question en disant qu'il l'avait soigné, et que ni sa sœur, ni sa mère, ne savaient qu'ils étaient allés lui rendre visite. Hypnos répondit quand la jeune femme insista.

-"On ne va pas épiloguer cinq ans. Diego l'a menacé en lui donnant un coup et en lui entaillant la lèvre avec son couteau. De mon côté, je lui ai dit qu'il n'avait pas intérêt à continuer de t'envoyer des lettres pour te dire ce genre de choses, sinon il aurait à faire à moi, avant de lui faire peur en prenant ma forme de loup. Je l'ai ensuite soigné avant de revenir ici."

Alors que les cachets faisaient enfin leur effet, Cyrielle alla vers le mur opposé à eux, avant de dire qu'elle était une fille indigne, qu'elle ne devait pas le juger et de se demander pourquoi elle était autant en colère. Elle explosa ensuite sa main dans le mur devant elle, broyant également le verre qu'elle avait en main. Ce dernier éclata, la blessant quand son poing se referma sur les bouts de verre qu'elle avait entre ses doigts.

Diego s'occupa directement de la petite, lui retirant les bouts de verre de sa main avant de la soigner en lui donnant deux potions et en lui lançant un-Vulnera Sanentur-. Hypnos quant à lui nettoya les éclats de verre et le liquide au sol d'un coup de baguette, tout en écoutant les questionnements de la petite rousse auxquels il répondit.

-"Nous allons commencer par discuter de tes points faibles et tes lacunes. Ensuite, nous ferons ce qu'il faut pour les combler avec ce que tu sais, voire en te donnant de nouvelles connaissances."

Quand elle demanda si cela pouvait rester entre eux, Hypnos hocha la tête avant de répondre quand elle demanda si elle allait être évaluée pour voir comment elle s'en sortirait.

-"En effet. Mais si ça ne va pas tu nous le dit et on voit ce qu’on peut faire pour t'aider point par point."



Cyrielle Kinsella
Cyrielle Kinsella
ProfilDate d'inscription : 17/06/2022
Messages : 742
Date de naissance : 01/05/2007
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Ven 14 Avr - 0:22
Tu la connais? Tu le connais?


Je l’interroge alors sur l’intérêt que ce soit spectaculaire. Je me demande réellement pourquoi des gens viennent assister à ce genre de spectacle. Combattre ne devrait-il pas être simplement une nécessité pour se protéger, pour pouvoir répliquer en cas d’attaque. Je comprend le combat dans ce besoin de protection autant de son foyer que de ses proches. Il y a également cette volonté de vouloir assurer sa propre sécurité. Il est alors sûrement nécessaire de s’entraîner, d’apprendre à se battre. Mais quel rapport avec l’image? La réponse d’Hypnos m’intrigue encore plus et j’entends les questions qui se formulent dans mon esprit. Une question entraîne souvent beaucoup plus de questions. “ Mais quelle image cela apporte? Quel est le rapport avec le Quidditch? J’ai déjà beaucoup de mal à comprendre pourquoi des gens veulent voler en voulant attraper des balles et en en esquivant d’autres. Certains disent que je n’ai pas l’esprit de compétition. Mais qu’est-ce que cela signifie avoir l’esprit de compétition d’ailleurs?” Mes dernières questions n’ont en apparence pas de rapport direct avec les premières mais elles en découlent pourtant. Le fil se déroule dans mon esprit sans que je ne maîtrise les embranchements que mes pensées prennent. J’ai l’impression permanente qu’un arbre est présent dans ma tête. Au départ, tout part du tronc avec un fil conducteur logique puis mes pensées dérivent en des branches selon des connexions qui ne sont propres qu’à ma pensée. Les branches qui peuvent naître nombreuses en quelques secondes et c’est ainsi que les questionnements foisonnent dans mon esprit. Je l’interroge ensuite sur de nombreux sujets, prenant soin de prendre en notes toutes les informations qu’il me donne. Il sait désormais la raison qui me pousse à consigner aussi soigneusement les informations que je peux récolter.  

Je réagis quand il évoque d’en parler avec le professeur de potion. Une chose que je refuse absolument et je lui dit clairement. Il semble comprendre car il n’insiste pas. Je le remercie intérieurement pour sa compréhension. Il n’insiste pas et pourtant j’ai envie de lui livrer un peu mes observations. Il a accepté de se prêter au jeu de vignettes cliniques pour me permettre de développer mes analyses. Alors je me dis, que je pourrais lui livrer mes hypothèses. “Je ne souhaite pas que le professeur Chevalier soit informé parce que je ne suis pas certaine de vouloir lui confier la nature de mes difficultés dans sa matière. J’ai pu observer une certaine indisponibilité pour être en mesure d’observer et de comprendre la problématique des élèves. Mes observations me poussent à une corrélation avec des signes cliniques observables qui tendent vers l’hypothèse d’une dépression. Je préfère donc chercher de l’aide par ailleurs plutôt que de lui ajouter une charge de travail et de courir le risque d’être incomprise”. Un mélange entre des observations cliniques et des peurs profondes qui me sont personnelles. La confiance est un élément clé pour que je me confie et je ne l’accorde absolument pas au professeur Chevalier. La conversation dérive ensuite sur les prodiges et ceux faisant des découvertes. Je prends des notes mais ne relève pas davantage le sujet

Ils voient ensuite la lettre que mon père m’a écrite et ils partent. Mon premier réflexe est alors de penser que mon comportement leur a donné envie de partir, de m’abandonner. Je ressens alors une détresse immense. Peu d’adultes m’accordent un intérêt réel et si ceux dont c’est le cas arrêtent, je n’ai plus vraiment personne. Ils finissent par revenir et cherchent alors à me rassurer. J’admets alors ne pas avoir réellement conscience de mes qualités alors que je connais bien mes défauts. Je questionne Hypnos et j’écoute attentivement sa réponse. Je n’en reviens pas quand il me dit qu’il veut m’enseigner des bases. Je ne suis pas certaine que ce soit réellement la réalité et j’ai beaucoup de mal à réaliser. J’en ai très envie en réalité. C’est une chance inespérée de pouvoir expérimenter par moi-même et ainsi passer de la théorie à la pratique. Mes yeux s’écarquillent sous l’effet de la surprise et des larmes me montent aux yeux. Une nouvelle fois, il me propose de réaliser ce qui me semble être un réve. Ce sera certainement stressant car il faudra que je me montre à la hauteur. Je m’approche alors d’Hypnos pour l’étreindre. Une façon de le remercier de l’opportunité qu’il m’offre. Les câlins ne sont pas ce que j’apprécie le plus. J’ai découvert avec Matthew que cela peut être agréable mais en petite quantité. Avec Hypnos, elle trouve cela différent. C’est réconfortant, chaleureux. Une sensation de protection. Elle ne viendra tout de même pas lui en demander à tout bout de champ. “Pourquoi est-ce que la curiosité est une qualité dans mon cas? Pourquoi est-ce que tu dis que je suis quelqu'un qui a la tête sur les épaules?” Je m’arrête un instant, n’étant tout de même pas certaine de mériter cela. Pourtant j’en ai réellement envie alors je me lance.”Je serais vraiment ravie de devenir ton apprentie. C’est une opportunité extraordinaire que tu m’offres et j’espère que je serai à la hauteur. Cela veut dire que je suis ton apprentie à partir de maintenant? Je dois t’appeler comment?” Les films moldus d’arts martiaux me passent en tête en cet instant.

J’ai écouté ce qu’il a pu dire sur ce qu’implique d’être son apprentie ainsi que les épreuves qu’il donne à ses apprenties actuelles. D’autres questions me viennent alors à l’esprit. “Je ne pourrais jamais te remercier assez. J’ai hâte de commencer et que tu m’enseignes les bases. Cela consiste en quoi des stages de survie en milieu hostile? Tes apprenties courent-elles vraiment un risque lors de ces épreuves? Est-ce que tes apprenties vont accepter ma présence? Et ta fille? Je crois que c’est une des choses qui m’inquiètent le plus. J’ai toujours la crainte que les autres ne me supportent pas quand je me retrouve à être en équipe avec eux. Est-ce bien Thunder dont tu parles?” Je ne sais pas comment expliquer cela correctement mais poser des questions ne me posent aucun souci. Je vais voir aisément les personnes pour les questionner mais il en est tout autrement quand je dois être en équipe ou en groupe. L’entraînement en soi ne m’inquiète pas mais les autres oui. J’ai rencontré une fois Alma dans les tribunes lors de la première épreuve. Elle a répondu à mes questions tout en commentant le tournoi sans manifester le moindre agacement ni la moindre émotion d’ailleurs.Je ne connais pas du tout sa fille par contre. Thunder est une élève dont j’ai entendu parler via Mikaella et Matt. Ils l’apprécient beaucoup mais je n’ai pas encore eu l’occasion de la croiser plus que cela. Ils m’ont expliqué qu’elle est le soutien technique des Maraudeurs et j’avoue que ce concept m’intrigue. Il faudra que je la questionne à ce sujet mais le moment n’est pas venu.


Je les vois s’éloigner pour discuter et cela tourbillonne alors dans ma tête. Je ne laisserais plus jamais traîner cette lettre même si je ne crois pas au hasard. Je m’interroge sur mon propre inconscient. M’a t-il joué un tour pour que des personnes soient réellement au courant de ce qui se passe pour moi. Je me sens réellement perdue.. Encore plus quand mon cerveau se remémore, Diego ayant les mains ensanglantées. Mon cerveau établit rapidement les connexions logiques. Mes émotions sont alors complètement mélangées. Je ne sais plus trop ce que je ressens ni ce que je devrais ressentir. Je suis totalement perdue. Je devrais être en colère contre eux d’être allé s’en prendre à mon père et pourtant je ne le suis pas. Je n’arrive pas à les juger et même au fond de moi, je ressens un brin de reconnaissance. Ils ont fait quelque chose que personne n’avait fait jusque là. Ils ont voulu me protéger et me défendre. Je ne suis pas certaine de le mériter alors qu’il suffirait simplement que je sois normale pour correspondre aux standards de mon père. J’ai tout de même besoin de savoir ce qu’ils ont fait exactement à mon père. La réponse de Diego est celle  d’un adulte classique. Il utilise les mots de manière à détourner la conversation, à ne pas me répondre directement. Il a certainement ses raisons et je ne le juge pas mais c’est une réponse très difficile pour moi à entendre car elle ne me permet pas d'accéder à ce qui est précieux à mes yeux:le sens. Je ne peux empêcher un rougissement par contre vis à vis des compliments qu’il me fait. Hypnos prend la parole immédiatement après et me donne les faits exacts. Je suis rassurée intellectuellement de savoir ce qui s’est passé exactement. pour mon père. J’apprécie les faits clairs et directs car ainsi je peux réellement comprendre.

Merci Hypnos d’avoir bien voulu me dire clairement ce qui s’est passé. L’idée était de lui inspirer de la peur pour qu’il ne recommence pas?” Je suis purement rationnelle et je cherche à comprendre. Mais la volonté de Diego de ne pas évoquer les faits et sa justification de leurs actes me perturbe. Ce n’est plus rationnel car il amène des explications de l’ordre de la morale et du bien et du mal. Qu’est-ce qui lui permet de dire si je le mérite ou non. “Pourquoi Diego, tu ne m’as pas dit ce que tu as fait à mon père? Pourquoi évoquer que je le mérite ou non? Ce n’est pas rationnel, ce n’est pas logique je ne comprends pas”. Je suis totalement perdue. Il soulève des questions qui sont bien complexes pour moi et je me rends compte sans réellement l’admettre que je n’ai pas du tout envie de me le poser. Cela m’oblige à affronter mes émotions, cette ambivalence qui anime mon cœur. Être rationnel et factuel est une chose rassurante car ainsi je n’ai pas besoin de faire face à mes émotions. Je me sens coupable de ne pas leur en vouloir. Je me sens coupable d’en vouloir à mon père et de le juger alors que je ne devrais pas. Toutes ces émotions tourbillonnent en moi et je me retrouve face à ma colère pour la première fois. La seule manière pour moi de la gérer passe par la violence. J’assène mon poing sur le mur sans réellement me rendre compte que le verre dans ma main explose. Je sens le sang qui coule mais en réalité je suis anesthésiée. Ma colère semble avoir disparu, c'est assez étrange. Je vois Diego qui semble paniquer à mes côtés mais je suis bien incapable de réagir plus que cela.

Je bois les potions qu’il me donne, le remerciant intérieurement de m’en donner la composition. Il semble avoir compris que je ne bois pas quelque chose dont je ne connais pas la nature des composants. Je le sens retirer des bouts de verre dans ma main et la blessure semble s’être résorbée et je n’ai plus mal. Je le vois ensuite sembler se laisser envahir par ses émotions et je suis encore plus perdue. Je ne comprends pas pourquoi il me dit tout cela. Cela n’a rien de logique. Il ne pouvait pas savoir, je ne lui en ai pas parlé de mon père avant. Comment peut-on culpabiliser de quelque chose d’inconnu? C’est totalement absurde. Je le regarde perdu. “Je ne comprends pas. Ce n’est encore une fois pas logique. Je ne t’ai pas raconté pour mon père. Comment peux-tu culpabiliser d’une chose que tu ignorais? Tu ne pouvais pas agir car je ne t’ai laissé aucun indice”. Je m’arrête un instant puis je reprends. “Les émotions cela n’a aucune logique. Ce ne sont que des informations sensorielles données par notre cerveau pour nous permettre une certaine adaptation sociale. Cela permet de créer l’empathie et de favoriser les relations entre les êtres humains mais moi je n’en comprends pas le sens. C’est ce qui amène des comportements irrationnels de la part des êtres humains. Je préfère me focaliser sur la logique afin de rester focaliser sur le sens”. Je vois l’état de Diego et tout en parlant de manière parfaitement rationnel, mon corps est allé le prendre dans mes bras. Une manière de lui apporter du réconfort parce qu’il compte aussi beaucoup pour moi.

La discussion revient alors heureusement sur un sujet beaucoup plus rationnel. Une manière pour moi de reprendre totalement le contrôle sur mes émotions. Je suis rassurée de savoir que cela restera entre nous et que personne d’autre ne sera au courant. Je trouve que la manière dont il veut procéder est logique et j’apprécie cela. “Nous commençons tout de suite à discuter de mes points faibles et lacunes? Parce que ma plus grande faiblesse est ma difficulté à gérer quand je suis face à une situation dans laquelle je n’arrive à mettre aucun sens. Dans ces cas-là, je panique totalement et je perds mes moyens. C’est arrivé la dernière fois avec mon père. Il m’avait traité d'hurluberlu. Je ne comprenais pas pourquoi il me qualifiait ainsi et j’ai posé des questions. Il a refusé d’y répondre et m’a alors soumis à un de ses tests. J’ai alors totalement perdu mes moyens car je restais focalisé sur mes questions et je n’ai pas réussi à produire un simple protego. Je ne sais pas comment je pourrais remédier à cette faiblesse”. Je suis totalement franche, ne cachant pas les choses même si ce souvenir est douloureux pour moi. Je pense que pour progresser, il faut procéder de manière logique. Un problème a nécessairement une solution et il faut affronter ses problèmes pour avancer. Il faut être capable de vouloir se dépasser et d’aller toujours plus loin. Je ne m’arrête donc jamais devant un échec mais j’avoue que devant cette problématique je ne sais pas y remédier seule.

Je voudrais juste revenir sur un poing qui m’intrigue. “Tout à l’heure quand je me suis frappé le poing contre le mur, je ne sentais pas la douleur. Je suppose que c’est dû à l’adrénaline? Mais surtout je ne ressentais plus rien comme émotion. Toute ma colère avait disparu et c’est revenu quand Diego m’a soigné.. Comme si cela m’avait anesthésié totalement? Comment est-ce possible? Est-ce que c’est ainsi à chaque fois qu’une douleur est ressentie?” Je cherche à comprendre comme toujours. Je n’ai jamais eu ce genre de geste alors c’est une sensation que je ne connais pas. C’est une bonne expérience finalement qui vient de m’amener un champ de recherche supplémentaire. J’avais déjà entendu des phrases toutes faites disant que causer une douleur pouvait en soulager une autre mais la je viens d’en avoir une démonstration empirique. Je me demande si je ne devrais pas retenter la prochaine fois que je ressens une émotion aussi forte pour pouvoir valider ou invalider l’expérience. Après tout, ce n'est pas en une seule expérimentation que la validité d’une hypothèse peut être déterminée. Je prends alors une plume et un parchemin afin de noter les conditions de l’expérimentation, les résultats ressentis et observés. Ainsi, si je suis amené à recommencer, je pourrais comparer de manière scientifique.


Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Aster Flitz - Toi je t'connais ?!! Pas encore ?!! Mais ça ne saurait tarder!!
» Diego Obscurio
» Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
» Diego Obscurio "Terminé"
» Tour de garde (PV Hypnos, FB fin janvier 2022)

Tu la connais? Tu le connais? [Hypnos et Diego]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: