Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-43%
Le deal à ne pas rater :
Trampoline 244cm – Woodsun (6-9 ans)
79 € 139 €
Voir le deal

Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Dim 9 Juil - 17:31
Hypnos & Esmee
Au détour de Sainte Mangouste
« Il n’y a de pire déshonneur que de laisser transparaître ses faiblesses »
Déjà cinq ans... Les années semblaient filer, mais les plaies, elles, ne se refermaient pas. L’on dit souvent qu’un cœur ne possède pas de rides, mais des cicatrices. Il semblerait que cette plaie béante dans son cœur refusait d’être pansée. Et pourtant, ce n’était pas faute d’essai. Une thérapie... Un suivi psychologique pour la perte d’un être aimé. Son petit frère était son rayon de soleil, l’insouciance même... Cette douce innocence qui se moquait de la pression parentale et qui l’aidait à s’évader. Mais depuis cet accident, depuis son décès... La demeure familiale était devenue presque sinistre. Andromeda ne s’était également pas remise de la mort de son benjamin, mais elle le cachait particulièrement bien, tout comme son unique fille... Esmee avait pris cette fierté féminine que possédait sa mère. Elle était un modèle pour elle, un exemple à suivre ou plutôt... Un objectif à dépasser. C’était cette ambition qui la raccrochait aux études et à ce désir de ne jamais échouer.
Néanmoins, la sorcière possédait peut-être un mental d’acier en surface, intérieurement... Quelque chose la rongeait et cet élément semblait ne pas vouloir se dissoudre au fil du temps. Elle en voulait à son frère aîné. Était-ce de la haine ? Non, il restait son sang... Mais de la rancune ? Assurément. Au point de lui démontrer ouvertement ? Absolument pas. Il était l’héritier, le fier Aaron Ming... Il serait inconvenant de lui reprocher quoi que ce soit. Après tout, il devait suffisamment se blâmer lui-même pour ce qu’il s’était produit. Remuer le couteau dans la plaie serait contre productif et elle n’avait pas de temps à perdre pour créer des conflits familiaux. Ainsi, elle préférait se taire et évacuer sa propre frustration pendant ces séances qu’elle avait une fois par mois. Prétextant une visite d’un oncle souffrant, ce qui était généralement le cas, puisqu’elle finissait toujours par le voir après sa séance.

Ainsi, ce fut comme chaque heure passée avec le psychomage. Il lui posait parfois des questions, tentait de sonder ce qu’il pouvait de son esprit... A l’évidence, il savait pertinemment qu’il n’y avait plus rien à découvrir, il fallait qu’elle mette son amertume de côté et donc sa fierté... Même si elle ne le laissait pas transparaître, son orgueil était bien présent... De ce fait, sa propre situation était semblable à un ouroboros... Un cycle sans fin. Sans doute, son thérapeute espérait qu’un déclencheur viendrait résoudre ou aider, mais encore faudrait-il que celui-ci pointe le bout de son museau.
De ce fait, la séance se termina avec des salutations cordiales et elle se rendit à l’étage où était son oncle Slugorn. Il se faisait bien vieux, mais il était toujours aussi taquin, elle lui tenait la main et lui racontait des anecdotes de l’école. Quand l’infirmière indiqua qu’il était temps de laisser le vieillard se reposer. La métisse acquiesçait d’un bref hochement de tête avant de déposer un baiser chaste sur le front de son oncle, puis elle sortit de la chambre.

« Je reviens vous voir le mois prochain, mon oncle. Prenez soin de vous et tentez d’écouter un peu plus ce que vous disent les infirmières. »

Le vieux sorcier fit semblant de ronchonner avant de lui gratifier d’un tendre sourire. L’Eurasienne vint donc à fermer la porte derrière elle et alors qu’elle marchait en direction de la sortie de l’hôpital, elle perçut un visage qu’elle avait souvent croisé pendant ses visites, sans jamais véritablement lui adresser la parole. Sauf que cette fois-ci... L’échange de regards fut présent et il serait inconvenant de ne pas lui parler. Surtout qu’il s’agissait potentiellement d’un medicomage qui pourrait être amené à traiter son oncle.

« Bonjour, il semblerait que nous nous sommes croisés plusieurs fois. Sans indiscrétion, quel est votre poste au sein de Sainte-Mangouste ? »

À vrai dire, elle n’avait jamais véritablement le temps ni l’envie de se renseigner sur tout le personnel hospitalier et l’habit ne faisait pas le sorcier. Pour être parfaitement sincère, elle préférait souvent quitter les lieux au plus vite une fois sa “visite” effectuée. Mais cette fois-ci, il serait très impoli d’ignorer un homme qui l’a regardé.
Par ailleurs, alors qu’elle posait ces simples questions d’apparence formelle, elle observait l’individu en face d’elle. Un homme bien plus grand qu’elle, cela ne faisait aucun doute. Une certaine prestance et un charisme digne d’un sang-pur... Mais en était il un ? Elle ne pouvait le deviner, certains sorciers avaient une aura particulièrement puissante sans pour autant faire partie des 28 mais à en juger par son apparence... Il était d’origine étrangère. Mais il ne s’agissait là que de simples spéculations sans fondement, aucune conclusion hâtive devait être faite.

© Laueee



Dernière édition par Esmee H. Ming le Dim 23 Juil - 18:14, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Mer 12 Juil - 15:36



Au détour de Sainte-Mangouste
[Feat Esmee Ming]


Wolf revenait d'une intervention risquée avec une équipe d’aurors. Ces derniers avaient été pris dans une embuscade, et il y avait eu plusieurs blessés. Hypnos arriva donc pour les aider avec son calme et son expertise habituels, non sans aider les forces de l’ordre magique à arrêter les malfrats une fois les premiers soins prodigués et les blessés mis en sécurité le temps de terminer l'intervention.

Une fois tout le monde revenu à la clinique, Hyp' soigna le cas le plus instable, aidé par un autre collègue. Par chance, ils réussirent à stabiliser l'état du patient, avant de le mettre en soins intensifs le temps qu'il se remette de ses blessures et passe des examens complémentaires.

Les rapports de mission et de soins terminés d'être rédigés, le médicomage prit ses affaires pour enfin terminer sa journée, étant impatient de sortir dehors pour aller se défouler un peu, histoire d'évacuer la soif de sang qui le tiraillait en ayant senti l'odeur de ce dernier lors de son intervention.

Cependant, alors qu'il venait de saluer un collègue sur le chemin menant à la sortie, le loup grec croisa une jeune femme d'origine orientale, à peu près du même âge que Kali. Il croisera son regard une fraction de seconde, histoire de la sonder, avant que la jeune étudiante le salue. Le tueur eût un léger sourire et répondit à ses salutations en retour.

"Bonjour à vous Miss. En effet, il me semble que ce n'est pas la première fois que nous nous croisons. Pour répondre à votre question, je suis médicomage de terrain et urgentiste. Je m'occupe principalement d'accompagner les forces de l'ordre sur le terrain pour les aider, ou m'occuper des patients qui arrivent aux urgences quand il n'y a pas de danger dans les rangs des aurors et de la police magique. Oh, j'oubliais. Je ne me suis pas présenté. Je m'appelle Hypnos Constantinides. Enchanté, Miss... ?"

Wolf avait quelques informations sur presque tout le monde dans le cercle fermé des sang-purs et des gens qui fréquentaient les lieux où il était la plupart du temps, mais il ne se concentrait pas sur les jeunes, sauf ceux qui faisaient partie de son cercle de proches.

Il remarqua que son interlocutrice le détaillait, ce qui le fit faire de même, Hyp' remarquant que la jeune femme était aussi une sang-pure, et qu'elle avait sa majorité. Un œil non habitué aux personnes typées asiatiques aurait pu la prendre pour une adolescente, mais Wolf ayant passé énormément de temps en Asie, il pouvait facilement reconnaître une jeune adulte par rapport à une adolescente.




Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Mer 12 Juil - 16:21
Hypnos & Esmee
Au détour de Sainte Mangouste
« Il n’y a de pire déshonneur que de laisser transparaître ses faiblesses »
Nul doute que le sorcier revenait d’une situation bien complexe. Ses dires confirmant également ce songe lubrique qu’elle eut. Il était donc urgentiste et médicomage de terrain... Un métier qui devait avoir son lot de danger mais aussi de mouvements. Elle inclina un peu plus la tête afin de montrer son respect, car il fallait l’admettre, une telle profession ne pouvait être pour n’importe qui. Il était essentiel d’avoir un sens aiguisé de l’observation et être capable de travailler sous la pression. Lui offrant un léger rictus, elle répondit calmement.

« Un métier qui force le respect, cela ne doit pas être facile tous les jours pour vous. Je suppose que vous revenez d’une intervention, j’espère ne pas vous avoir coupé dans votre élan en vous adressant la parole. »

Après tout, il avait sans doute mieux à faire que de simples politesses avec une jeune étudiante, n’est-ce pas ? Par ailleurs... Quand elle entendit le nom de famille de l’homme, ses sourcils se froncèrent légèrement... Constantinides... Ce nom lui disait quelque chose. Pourtant, cela ne devrait pas, mais... un écho dans son esprit lui rappelait que ce nom était important et surtout... pur. Une révérence un peu plus prompte se fit pour démontrer qu’elle savait le rang de l’homme, elle répondit en se redressant.

« Ming. Esmee Ming, Monsieur. J’admets être étonnée que vous ne me preniez pour une Jouvencelle, l’on a tendance à me confondre avec une enfant ou me juger plus jeune que je ne le suis vraiment. Êtes-vous habitué à côtoyer des personnes d’origine asiatique ? »

Venait-elle d’évoquer le nombre de fois où les médicomages avaient pu se montrer particulièrement irrespectueux avec elle ? Sans nul doute. Mais cela restait très subtil. Le but n’étant pas de se faire plaindre, mais de rester factuelle.
Néanmoins, le fait qu’il la questionne sur son nom pouvait aussi être la preuve qu’il n’était pas réellement occupé... Ainsi, la conversation pouvait continuer, même s’il s’agissait de courtoisie entre sang-purs. Les relations amicales entre cette castre devaient être primordiales.

« Votre nom me semble familier... N’avez-vous pas une fille ou une nièce par hasard ? Ou un quelconque membre de votre famille au sein de Poudlard ? »

Intérieurement, l’Eurasienne avait une sorte d’impression de déjà-vu... Le physique de l’homme... lui faisait penser à Jasper, son meilleur ami. Mais elle devait sûrement se tromper. Après tout, il y avait un vieux dicton qui disait que les Caucasiens avaient l’impression que tous les Asiatiques se ressemblaient et qu’à contrario, les Asiatiques pensaient exactement la même chose concernant les Caucasiens. Sauf qu’elle fit toute sa scolarité à Poudlard... Ainsi, il lui était complexe de ne pas y songer, bien qu’elle ne le laissait pas paraître.

« Je suppose également que si vous êtes urgentiste, vous n’avez sûrement jamais eu l’occasion de voir mon oncle Slugorn.»

En ayant cette information, il était plus clair pour la sorcière qu’elle ne serait sans doute plus amenée à le déranger. S’assurer du bon traitement de son oncle était quelque chose d’essentiel pour elle, notamment que sa santé n’allait pas en s’arrangeant, tout comme sa propre santé mentale d’ailleurs. L’un comme l’autre, ils stagnaient dans la maladie. L’un étant de constitution fragile, mais aussi âgé et elle qui n’arrivait pas à pardonner la mort de son rayon de soleil.
D’ailleurs, le sorcier pouvait remarquer une lueur de rancune dans ses iris. Il ne fallait pas omettre qu’elle ressortait d’une séance chez le psychomage, l’on ne pouvait pas tout camoufler aussi vite... Elle ne possédait pas le don d’occlumencie, même si cela l’aurait bien aidé, elle ne pouvait le nier.

© Laueee



Dernière édition par Esmee H. Ming le Dim 23 Juil - 18:16, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Jeu 13 Juil - 3:07



Au détour de Sainte-Mangouste
[Feat Esmee Ming]


Alors que Esmee lui avait adressé la parole après leur très bref échange de regard, les salutations furent de mise. La jeune étudiante demanda également quel était le post du loup noir, ce à quoi il répondit simplement et avec politesse, se présentant également.

Miss Ming le complimenta sur son travail, ajoutant qu'il ne devait pas être facile tous les jours, et qu'elle espérait qu'elle ne le dérangeait pas. Hypnos eût un sourire amusé et répondit à la jeune femme devant lui.

"Quand on a l'habitude de travailler sous pression et qu'on est rôdé au combat, il n'y a pas vraiment de surprise. Et non, vous ne me dérangez aucunement. Je viens de terminer mon service."

Quand Hypnos donna son nom, la jeune femme se mit à lui faire une légère révérence, preuve qu'elle était également une membre de la caste des sang-purs. Elle se présenta à son tour, son nom de famille lui étant également familier. Il avait entendu parler de la dynastie Ming en Chine, lors d'une de ses missions sur ce territoire. Il lui fit un baise-main avant de répondre à son tour, toujours avec un sourire, mais plus franc cette fois.

"Ravi de faire votre connaissance Miss. En effet, j'ai eu l'occasion de visiter plusieurs fois les pays de l'est, notamment la Chine."

Le loup grec reprit, mais en Mandarin.

[MAN] "J'ai travaillé pour des familles chinoises avec mon ancien métier. Ils m'ont appris leur langage et quelques-unes de leurs coutumes. Beaucoup de personnes ici pourraient facilement vous donner un âge plus jeune que celui que je pense que vous ayez, mais je n'ai aucun doute sur le fait que vous soyez majeure."

Le tueur laissa ensuite son interlocutrice lui dire que son nom lui était familier, avant de demander s'il avait une fille ou une nièce à Poudlard. Hyp' répondit à Esmee, en reprenant en anglais.

"J'ai ma fille, Kali, ainsi que mes neveux qui y sont, les enfants Manes, qui y étudient. Vous y faites également vos études ?"

Les présentations étant faites, la jeune femme le regarda une seconde, comme si elle le reconnaissait, sauf que Wolf était certain qu'il ne l'avait jamais rencontrée. Elle demanda ensuite s'il avait rencontré Mister Slugorn, son oncle maternel. Le médicomage lui répondit.

"Quand il n'y a pas d'urgence grave, je fais parfois le tour des autres services pour aider. J'ai pu rencontrer votre oncle une ou deux fois depuis son arrivée ici."

Le loup remarqua le regard de sa jeune interlocutrice, avec la lueur de rancœur au fond de ce dernier. Hypnos ne connaissait que trop bien ce regard, celui de quelqu'un qui avait perdu quelqu'un de très proche à cause d'une autre. Le médicomage resta impassible, même s'il comprenait ce qu'elle devait ressentir. La perte d'un proche peut affecter beaucoup, surtout s'il y avait un lien familial, de sang ou non.

Malheureusement, Hypnos perdit la moitié de lui-même le jour où Artemis fut tuée. Le lien qui unissait les deux jumeaux s'étant rompu alors que le loup noir était en train de combattre pour tenter de la libérer, le mercenaire fut comme frappé par la foudre avant qu'on lui arraché une partie de son âme à vif. Ce vide, il ne pourra jamais être comblé, peu importe ce qu'il ferait.

C'est donc un regard compatissant qu'il montra envers Esmee, pendant quelques secondes, avant de reprendre la parole.

[MAN] "Si cela vous va, nous pouvons continuer de discuter autour d'une tasse de thé."



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Jeu 13 Juil - 22:44
Hypnos & Esmee
Au détour de Sainte Mangouste
« Il n’y a de pire déshonneur que de laisser transparaître ses faiblesses »
Il demeurait donc un habitué et la demoiselle ne l’avait pas dérangé en plein service. Une bonne chose à savoir, il n’y avait rien de plus désagréable que d’être intrusive ou une quelconque gêne envers quelqu’un de son rang. Les révérences dignes de leur castre s’en suivirent, même si la serpentard n’était pas une amatrice des contacts physiques, elle se devait de garder la face et d’être des plus polies. Donc, elle ne le repoussa guère et suivit la courtoisie inculquée par ses parents.

Par ailleurs, les fins sourcils de l’Eurasienne se haussèrent légèrement de surprise quand il vint à évoquer des visites qu’il avait pu faire en Chine. Ses yeux vinrent à papillonner d’un véritable étonnement quand elle entendit le mandarin maîtrisé du sorcier. Chaque ton et intonation ne sonnaient pas faux. Ainsi, il fut complexe pour elle ne pas avoir un doux sourire d’appréciation. Beaucoup d’individus voyaient le chinois comme une langue incompréhensible et très désagréable à entendre, alors qu’elle respirait une délicieuse poésie quand l’on prenait la peine de comprendre ses nuances. De ce fait, elle répondit sans cacher qu’elle était ravie. Évidemment, sa plaisance ne demeurait visible que dans son regard, une personne d’origine chinoise digne de ce nom et de sang-pur se devait de parvenir à transparaître à travers la neutralité sur son visage, même si ses yeux étaient le miroir de son âme.

« C'est impressionnant. Votre diction ainsi que votre vocabulaire sont très courtois et intelligibles. Vous feriez pâlir des natifs. »

Car il ne fallait pas se leurrer, il y avait diverses formes de politesse dans cette langue et beaucoup étaient incapables de maîtriser la plus noble. Autant dire qu’il s’agissait d’une agréable découverte.
Par ailleurs, elle reprit en anglais à son tour avant d’acquiescer faiblement.

« En effet, j’ai pu voir votre fille ainsi que vos neveux. Même si je ne leur ai pas beaucoup parlé, j’eus l’occasion de les croiser. »

Un hochement de tête s’en suivit quand il évoquait le fait qu’il avait pu s’occuper une ou deux fois de son oncle. Une bonne chose à savoir, il ne semblait pas être un médicomage incompétent, bien au contraire... S’il suivait les brigadiers ainsi que la police magique pendant les interventions, cela en disait long sur son efficacité. Enfin, ceci n’était que de la pure spéculation, le meilleur moyen de savoir et de se renseigner. Néanmoins, un tel manque de bienséance serait irrespectueux envers le sorcier qui se montrait des plus courtois en... Lui proposant une tasse de thé.
Esquissant un bref sourire, elle acceptait en s’inclinant poliment.

« Ce serait avec plaisir. Par ailleurs, j’ose espérer que nous ne nous contenterons pas d’un Dargeling, mais bien d’un Lapsang Souchong. »

Un thé noir d’origine de la province de Fujian, connu pour sa couleur caramel plus ou moins foncée en fonction de l’infusion, mais son arôme fumé voire boisé pouvant rappeler le parfum serein des temples bouddhistes. La demoiselle avait même ouïe-dire que ces feuilles de thé faillir être interdites en Europe... Quel gâchis, tout cela pour une question de fumage. Les Caucasiens avaient visiblement un organisme bien trop sensible.

« Je suis votre obligée, j’accepte votre proposition. »

Sur ces belles paroles, elle laissait le sorcier prendre ses effets s’il en avait besoin puis elle le suivit. Après tout, elle ne sortait que très peu. Une véritable introvertie dans l’âme qui préférait la compagnie de la nature que celles des êtres humains. Elle n’avait d’ailleurs pas plus de succès que cela avec les animaux, au contraire... Ceux-ci avaient la fâcheuse habitude de ne pas lui porter d’intérêt. Une aura trop froide peut être ou un chagrin bien trop néfaste pour ces pauvres bêtes.

« A moins que vous ne soyez un amateur de thé vert, je suppose que vos anciens employeurs ont dû vous faire connaître l’incontournable Long Jing. Je me trompe?»

Il s’agissait du thé vert le plus populaire en Chine de ce fait, cela ne l’étonnerait guère qu’il l’apprécie, toute famille chinoise qui se respecte avait au minimum un contenant où les feuilles étaient conservées hermétiquement pour qu’elles ne perdent pas de leur saveur une fois infusées.
Toutefois, le sorcier pouvait distinguer que parler sa langue paternelle était un véritable plaisir pour l'Eurasienne.


-HRP : La demoiselle parle anglais et mandarin-

© Laueee

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Dim 30 Juil - 0:42



Au détour de Sainte-Mangouste
[Feat Esmee Ming]


Wolf était content de ne pas s'être trompé sur le fait que son interlocutrice parlait également le mandarin. Son propre sourire s'étira davantage quand le jeune femme le complimenta sur sa diction et sa maîtrise de la langue, avant de lui répondre.

[MAN] - "Votre compliment me va droit au coeur, Miss Ming. Je vous remercie."

La jeune femme évoqua ensuite qu'elle avait croisé Kali et les jumeaux dans les couloirs de Poudlard, mais qu'elle ne les connaissait pas plus que cela. Hypnos acquiesça à son tour, comprenant qu'avec leur légère différence d'âge, ils ne devaient pas avoir beaucoup de cours en commun.

"En même temps, cette école est quand-même vaste, et les cours ne sont pas forcément aux mêmes horaires pour tout le monde."

Vint ensuite le sujet de l'oncle maternel de la jeune eurasienne. Hypnos eût le privilège de s'occuper de lui quelques fois, lors de gardes où le service où il se trouvait avait besoin de renforts. Hyp' n'était peut-être pas le meilleur médicomage de l'hôpital, mais ce qu'il faisait était toujours dans les règles de l'art, et toujours dans le respect du patient, ce qui lui avait donné une certaine notoriété dans la clinique, en plus du fait qu'il alait sur des interventions risquées avec les forces de l'ordre.

Le loup grec proposa ensuite de continuer leur discussion autour d'une tasse de thé. Esmee accepta, avant de demander quelle de variété de thé chinois il était le plus friand, en proposant un Lapsang Souchong, un thé noir, ou un Long Jing, s'il préférait un thé vert.

Hypnos était assez familier avec les trois types de thé dont la jeune femme parlait, même s'il avait une préférence pour le thé noir à la base. Il répondit dans la même lanque que son interlocutrice, un sourire franc aux lèvres.

[MAN] - "Le Lapsang Souchong est celui que je prends habituellement lors de mes voyages dans votre contrée d'origine, mais il m'arrive également de boire parfois du Oolong ou du Long Jing, selon ce qui me convient sur le moment. La Chine est réputée entre autres pour ses nombreuses variétés de thé, du coup on peut facilement trouver son bonheur dans ce qu'ils produisent."

La variété Oolong se situe entre le thé vert et le noir. Il peut tirer plus vers l'un ou l'autre selon le degré d'oxidation des feuilles, ce qui lui donne une saveur herbacée et grillée, qui peut varier selon la technique avec laquelle le thé était servi.

Hypnos vérifia qu'il avait bien toute ses affaires sur lui, avant de retirer sa veste de travail et de la mettre dans sa sacoche. Il invita ensuite la jeune femme à le suivre vers la sortie, pour ensuite se diriger vers un vendeur de thé qui était dans une petite rue, et qui faisait aussi salon de dégustation.

Une fois arrivés devant le salon, le tueur ouvrit la porte pour que la jeune femme puisse passer, avant d'entrer à son tour et de saluer le gérant de l'établissement, qui était une connaissance à lui. Le loup grec choisit une table où il n'y avait pas trop de monde autour, mais assez pour que ça ne paraisse pas non plus trop intimidant pour son invitée.

Le maître de salle vint saluer Hypnos à son tour, avant de demander ce que le duo souhaitait commander. Le médicomage lui rendit la salutation, avant de répondre.

"Pour moi ce sera un Lapsang Souchong, ainsi qu'une boîte de la spécialité de la maison s'il te plaît."

Le maître de salle nota la commande du loup noir sur son carnet, avant de demander à la jeune eurasienne ce qu'elle désirait commander à son tour, après lui avoir tendu une carte de ce que le salon proposait. Il y avait pas mal de variétés de thé, provenant de partout dans le monde, classés par pays de production.



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Dim 30 Juil - 23:53
Hypnos & Esmee
Au détour de Sainte Mangouste
« Il n’y a de pire déshonneur que de laisser transparaître ses faiblesses »
Le lieu semblait assez plaisant autant dans l’atmosphère que dans les senteurs qui en dégageaient. L’Eurasienne aimait le thé, elle avait un goût prononcé pour celui-ci et appréciait goûter les diverses saveurs... Néanmoins, elle avait tendance à trouver le thé anglais... Très fade. Contrairement à celui asiatique qui avait plus de variétés. Enfin, elle préférait ne pas insulter sa deuxième culture au risque que cela soit déplacé.

Elle écoutait d’une oreille attentive le loup grec. Acquiesçant face à ses propos. Autant dire qu’il avait dit tout haut ce qu’elle pensait tout bas. Ce qui lui arrachait un rictus un peu plus sincère sur le coup.
Une fois installée, l’Eurasienne indiquait au serveur qu’elle prendrait la même chose que son interlocuteur. Après tout, le thé qu’il venait de choisir, était celui qui lui plaisait le plus. Il la prenait par les sentiments sans le savoir. Souriant faiblement, elle reprit en mandarin afin qu’il soit le seul à la comprendre.

« Eh bien, il semblerait que nous ayons un point commun en matière de thé noir. J’admets toutefois que j’ai une petite faiblesse pour le thé japonais. Mes origines me hurleraient leur mécontentement, mais il faut rendre aux habitants du soleil levant, leur propre mérite... Le Genmaicha Yama est excellent. Et je ne dis pas cela uniquement, car il est composé de riz soufflé.»

Il ne fallait pas se leurrer... Le cliché qui laissait courir la bêtise que chaque Asiatique mangeait du riz à tous les repas... Enfin, en ce qui concernait les Japonais... C’était un fait avéré. Mais dans le cas de la Sino-Anglaise, elle avait suffisamment visité son pays pour connaître les diverses spécialités de chaque région. Certains préférant le blé au riz...

« Vous avez demandé une boîte de la spécialité de cette maison. J’ai fait de même par mimétisme, mais... de quoi s’agit-il ? Vous avez attisé ma curiosité. »

Réfléchissant quelques secondes, elle observait le médicomage et songeait à ce qu’elle mangeait avec ce type de thé... Elle avait toujours eu une attirance certaine envers les gâteaux de lunes et le Tangyuan...

« Est-ce une spécialité anglaise ? Ou bien allez vous me faire la surprise de manger des laobing.»

Cela faisait un moment que la sorcière n’en avait pas mangé. Le Tangyuan était davantage une soupe donc cela ne serait pas adéquat. Ainsi... Les Laobing qui était un gâteau en pâte feuilleté farci de haricots rouges ou de graines de lotus... Ou bien, un Lucha fobing... qui était à base de taro imbibé de thé vert et de graines de sésame.

« Par pitié, ne me dites pas qu’il s’agit de scones, vous me ferez presque avoir une larme de déception.»

Evidemment, c’était une plaisanterie. Mais ces gâteaux anglais étaient excessivement secs et l’idée de devoir en manger... Ne la tentait pas énormément. Évidemment, elle ne gâcherait rien, mais elle n’avait pas de grandes attentes pour le moment. Autant ne rien espérer pour ne pas être emprunte de déception.


-HRP : La demoiselle parle anglais et mandarin-

© Laueee

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Lun 31 Juil - 17:37



Au détour de Sainte-Mangouste
[Feat Esmee Ming]


Alors que le duo était enfin installé dans le salon de théet leur commande passée, Esmee expliqua dans sa langue d'origine qu'ils avaient effectivement tous les deux les mêmes goûts en matière de thé noir. Hypnos eût un sourire un peu plus large, juste avant de répondre.

[MAN] - "Je suis ravi de constater que nous avons des goûts similaires en matière de thé, autant chinois que japonais, même si ça fait quelques temps que je n'ai pas eu l'occasion d'en boire, et encore moins en aussi charmante compagnie."

Les vieux réflexes avaient la vie dure, même s'il était certain que la jeune femme verrait qu'il n'y avait aucun sous-entendu dans ses propos. Le loup grec était simplement content de pouvoir passer du temps en dehors de son travail, accompagné d'une personne qui lui avait l'air très sympathique, ni plus, ni moins.

La jeune Ming évoqua ensuite la fameuse boîte de la spécialité de la maison, demandant à Hypnos ce qu'elle pouvait contenir, pensant qu'il s'agissait peut-être de Laobing. C'est à ce moment que le serveur arriva avec la commande, que le tueur régla directement, avant d'ajouter une pièce différentesur le plateau et de dire après avoir remercié le garçon.

[MAN] - "Il y a un mélange de pâtisseries. Habituellement, il y a des spécialités de différents pays du Continent mais, cette fois, je vois qu'ils y ont ajouté des gâteaux de lune, des laobing, et même une de mes pâtisseries préférées, des cannoli siciliens."

Un cannolo (Cannoli au pluriel) ressemble à une gaufrette enroulée sur elle-même, en forme de tube. Les morceaux de pâtes ainsi façonnés sont frits dans un bain d’huile ou de saindoux, avant d’être fourrés avec de la crème de ricotta mélangée à du sucre et ce qui peut convenir selon les goûts, comme du chocolat, ou même des fruits. Le cannolo est ensuite recouvert de lamelles de pistache ou d'écorce d'orange confite avant d'être saupoudrée de sucre glace.

Le loup grec regarda à nouveau son invitée et lui dit avec un sourire amusé.

[MAN] - "Du coup, nous aurons la possibilité de manger des Laobing. Il ne nous reste plus qu'à voir s'ils sont aux haricots rouges, ou aux graines de sésame."

Hyp' prit donc une des pâtisseries et la posa à côté de sa tasse de thé, avant d'ajouter en levant un peu sa tasse vers Esmee.

[MAN] - "A notre rencontre, Miss Ming."

Il but ensuite une gorgée de sa tasse, avant de la reposer et de manger un morceau de sa pâtisserie, qui était aux graines de sésame cette fois-ci.



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Mar 1 Aoû - 19:09
Hypnos & Esmee
Au détour de Sainte Mangouste
« Il n’y a de pire déshonneur que de laisser transparaître ses faiblesses »
Hm... Il fut difficile de contenir ce léger rougissement qui aurait pu apparaître sur les joues de l’Eurasienne. Les compliments étaient des paroles qu’elle ne recevait que très rarement envers la gent masculine... Enfin, Jasper était assez doué pour la mettre mal à l’aise et il avait souvent le droit à de jolis coups de coude dans les côtes en guise de châtiment pour avoir rosi ses joues par la gêne.
Elle eut toutefois un léger sourire sincère, même s’il s’agissait de courtoisie entre sang-purs, cela restait plaisant à entendre. Elle répondit avec un ton doucement plaisantin.

« Saviez-vous que le mensonge est considéré comme un crime dans d’autres contrées ? Je suis persuadée que vous trouverez plus charmante compagnie qu’avec ma personne. Mais j’apprécie le compliment.»

Une façon de se dénigrer ? Non, l’Eurasienne avait ce réalisme bien ancré dans son esprit. Après tout, elle se savait bien trop froide, rigide et intouchable pour les sang-purs de son âge, s’étant créée une coquille protectrice afin de ne pas être approchée ou blessée. À quoi bon tenter une quelconque relation qui se solderait par une séparation, cela n’avait pas d’intérêt.
Enfin, le serveur arriva avec les fameuses pâtisseries. La lueur dans les iris de la Sino-Anglaise vint à devenir presque pétillante en voyant les gâteaux qu’elle favorisait. Puis... une drôle de gaufrette ? Inclinant la tête en l’observant, elle décidait d’aller vers le cannolo pour goûter. Au moins par respect pour celui qui l’avait invité.

« Eh bien... Je vais y goûter afin de voir si votre pêché mignon me plaira. Voyons si nous avons les mêmes goûts en matière de pâtisseries également.»

Elle ne put retenir un gloussement de rire avant de tendre sa tasse à son tour avant de boire une légère gorgée en lui offrant un sourire qui devenait de plus en plus sincère. L’homme était de très bonne compagnie. Même si elle avait encore cette impression de familiarité... Pourtant, elle n’avait pas fréquenté les Manes ni la dénommée Kali... Enfin, elle préférait ne pas y songer, reposant sa tasse avant d’attaquer la pâtisserie sicilienne quand elle vint à croquer, la gaufrette se fendit et la crème en plus d’aller sur sa bouche vint à s’écraser sur la pointe de son nez. Écarquillant les yeux, elle prenait sa bouchée en le reposant avant de couvrir son nez de sa main pour lui éviter une vision bien honteuse. Terminant sa bouche avant de pouffer de rire.

« Délicieux mais très traître.»

Elle cherchait une serviette afin de pouvoir essuyer son malheureux nez qui avait été malmené par la crème sucrée. Enfin, quand elle fut de nouveau présentable, elle ouvrit en deux l’un des laobing et fit le constat.

« Je suis tombée sur celui aux haricots rouges. Ce n’est pas pour me déplaire, c’est celui que je préfère.»

Sans attendre son reste, elle vint à croquer dans la briochette et laissait transparaître un sourire de satisfaction en sentant le goût de la crème de haricot rouges, elle fronçait toutefois des sourcils avant de prendre un air surpris.

« Oh, ils ont rajouté de la crème chantilly à l’intérieur pour que cela soit plus nuageux, une belle revisite. Voyons si vous êtes aussi chanceux que moi.»

Passait-elle un bon moment ? Oui. Cela lui permettait d’oublier sa thérapie qu’elle avait eue plus tôt et puis... elle ne sortait que très rarement donc... autant en profiter. Même si c’était avec un parfait inconnu.

-HRP : La demoiselle parle anglais et mandarin-


© Laueee

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Mer 2 Aoû - 0:56



Au détour de Sainte-Mangouste
[Feat Esmee Ming]


Le médicomage eût un léger sourire en coin lorsque son invitée lui dit que le mensonge était puni dans certaines contrées, suite au compliment que le loup noir venait de lui faire. Certes, il avait l'habitude de se trouver en compagnie de femmes fatales, mais le physique ne voulait rien dire aux yeux de Wolf.

Les qualités qu'il regardait en premier chez une personne étaient celles de l'âme, et si la personne face à lui avait un vécu léger ou lourd. Dans le cas de la jeune femme, son regard en disait assez pour qu'une personne ayant vécu la même situation qu'elle pouvait comprendre, ce qui était le cas de Hypnos. Cependant, il ne fera pas l'affront d'aller lui demander ce qu'il lui était arrivée pour avoir cette lueur dans le regard, par respect envers Esmee. Le tueur répondit à la jeune femme avec un franc sourire et le regard sincère.

[MAN] - "Selon les standards de ce côté du monde peut-être, mais ayant vécu quelques temps dans les contrées de l'Est quelques années, j'ai pu apprécier la compagnie et la beauté de personnes qui ont un profil similaire au votre. Contrairement à la plupart des gens, je ne regarde pas l'apparence des gens que je rencontre en premier. Et de ce que je constate depuis le début de notre rencontre, vous êtes de très plaisante compagnie, en plus d'être très bien éduquée."

Hypnos regarda ensuite leur commande arriver, avant de remarquer qu'il y avait plusieurs de ses pâtisseries préférées dans le lot du jour, ce qui lui mit l'eau à la bouche. Cependant, il pencha légèrement la tête quand Esmee prit la décision de commencer par un cannolo. Lui, se contenta de commencer par un laobing, qui était fourré aux graines de sésame et à la chantilly. Il le put cependant s'empêcher de rire doucement en voyant que la pâtiserie de son invitée se brisa et ne lui touche le nez, y laissant de la crème. Hyp' tendit une serviette à la jeune femme pour qu'elle puisse s'essuyer tout en répondant à cette dernière

[MAN] - "Je suis heureux que ça vous plaise. J'avoue que ce genre d'incident arrive souvent avec cette pâtisserie, la pâte est très fragile, du coup on ne sait pas si elle va tenir ou pas quand on va le manger."

Une fois qu'Esmee prit un de ses laobing et dit qu'il était aux haricots rouges après l'avoir ouvert en deux, Wolf répondit quand il eût terminé sa bouchée et essuyé sa bouche.

[MAN] - "Le mien est aux graines de sésames. Ils ont sûrement dû mettre un mélange des deux dans la boîte. Personnellement, j'aime bien les deux variantes, même si les versions qu'ils font ici est à tomber selon moi."

Alors qu'il venait de prendre la seconde brioche, l'interlocutrice du loup grec fut surprise de constater qu'ils avaient ajouté de la chantilly pour qu'il ait une texture plus aérienne, avant de dire que c'était une belle revisite de la recette. Le médicomage lui répondit donc avec un sourire de plus en plus affirmé.

[MAN] - "Le chef pâtissier fait des merveilles avec certaines pâtisseries, c'est pour ça que je viens ici quand je souhaite boire un bon thé, ou juste manger un des mets qu'ils proposent. De plus, ils changent souvent de carte, ce qui fait qu'il n'y a pas moyen de se lasser facilement au niveau des en-cas."

Cela faisait un moment que le tueur n'avait pas passé un moment aussi tranquille. Certes, il avait besoin d'action, et les gens qu'il côtoyait habituellement l'emmenaient dans des lieux animés, mais le loup noir appréciait tout autant, voire plus des moments simples, où on peut simplement discuter autour d'une boisson et d'une pâtisserie.



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Mer 2 Aoû - 17:17
Hypnos & Esmee
Au détour de Sainte Mangouste
« Il n’y a de pire déshonneur que de laisser transparaître ses faiblesses »
Bon, il était clair que le sorcier savait parler aux femmes. Savoir se montrer charmant sans trop en faire. Est-ce que cela la mettait mal à l’aise ? Sur le coup oui. Mais elle parvenait à le masquer et se disait qu’il se montrait simplement courtois. Autant ne pas prendre au sérieux des dires aussi plaisants. Elle n’avait guère confiance en son potentiel attractif sur ce point, donc elle préférait en rire légèrement.

« J’apprécie vos compliments. Par ailleurs, si vous souhaitez faire les louanges de mon éducation, je vous invite à vous adresser directement à ma mère Andromeda Ming, elle sera ravie d’apprendre de la bouche d’un sorcier comme vous, que je sais me comporter en société.»

Malheureusement pour la sang-pure ce fameux Cannolo vint à lui faire honte en la rendant bien ridicule. Elle eut le réflexe de cacher ce manque de dignité en plaçant sa main devant son nez et prit avec gratitude la serviette qui lui fut tendue par le médicomage, essuyant cet excès de crème sur son nez. Elle laissait échapper un petit soupir avant de prendre un air faussement outré.

« Vous auriez pu avoir la décence de me prévenir avant que je ne me ridiculise devant vous, tout de même ! »

Evidemment, il n’y avait aucune amertume ni véritable rancune dans ses propos. Il s’agissait encore là de courtoisie et de politesse qui lui avaient été inculquées par sa mère pour ne pas paraître trop coincée ou d’avoir un Nimbus 2020 entre les jambes. Elle balayait cette expression de son esprit, visiblement Jasper commençait véritablement à déteindre sur elle avec ses expressions parfois vulgaires... Enfin, elle eut un léger et doux sourire tandis qu’il lui vantait les mérites du pâtissier.

« Je note que ce salon de thé fera partie de mes prochaines destinations quotidiennes en dehors de mes cours à Poudlard. J’y inviterais sûrement mes amis afin de leur partager l’adresse. Vous m’avez fait découvrir un bel endroit, Docteur Constantinides.»

Un sincère rictus s’étirant sur ses lippes avant qu’elle ne boive une énième gorgée. Profitant du calme de ce moment et de l’ambiance détendue qui y régnait. Il était rare qu’elle se sente aussi à l’aise hormis avec son meilleur ami. Mais... elle ne cessait d’avoir un drôle de pressentiment... Tout semblait un peu trop fluide pour elle... Il dégageait véritablement quelque chose qui la rendait moins méfiante...

« Pouvez-vous me raconter une anecdote de votre travail ? Ou vous êtes tenu au secret professionnel ? J’admets être curieuse. Le métier de médicomage urgentiste doit être assez riche en rebondissements. Avez-vous des blessures de guerre ? »

Bien entendu, quand elle utilisait le terme “blessure de guerre”, elle pensait au sauvetage d’un homme qui avait sûrement dû se faire mordre par un loup-garou ou un vampire... Après tout, son frère désirait devenir Auror s’il ne parvenait pas à être joueur de Quidditch professionnel... De ce fait, elle s’était elle-même renseignée sur les possibilités. Parfois les traqueurs de loups-garous, les brigadiers et les aurors devaient coopérer afin de retrouver les malfrats...


-HRP : La demoiselle parle anglais et mandarin-



© Laueee

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Jeu 3 Aoû - 1:01



Au détour de Sainte-Mangouste
[Feat Esmee Ming]


Hypnos se sentait apaisé. cette sortie avec la jeune femme lui faisait beaucoup plus de bien qu'il ne se l'avouerait à lui-même, alors qu'ils étaient simplement assis autour d'une collation et une tasse de thé.

Esmee remercia le loup grec pour ses compliments, avant de dire de faire les louanges de son éducation à sa mère, Andromeda Ming. Wolf hocha la tête en signe d'approbation, avant de dire.

[MAN] - "Je n'y manquerai pas."

Au moment où la jeune Serpentard se mit à croquer dans le cannolo pour le gouter, ce dernier se brisa et répandit de la crème sur son nez, le médicomage ne put retenir un léger rire, tout en lui tendant un mouchoir. La sino-anglaise s'offusqua faussement, lui disant qu'il aurait pu avoir la décense de la prévenir que des incidents de ce genre pouvaient arriver, pour éviter que'elle ne se ridiculise devant lui comme elle a fait. le tueur se lui répondit sincèrement.

[MAN] - "Veuillez m'excuser pour ce manque de vigilence, Miss."

Cependant, Esmee n'avait pas l'air de lui en tenir rigueur plus que ça, ce qui rassura le médicomage, qui était en train de terminer son laobing. la discussion passa ensuite vers le lieu où ils se trouvaient, ainsi que des mets que le chef pâtissier faisait. L'interlocutrice du loup grec lui dit qu'elle allait revenir dans cet établissement à l'avenir, accompagnée d'amis à elle. Hypnos répondit avec un franc sourire aux lèvres.

[MAN] - "Je suis honoré d'avoir pu vous faire découvrir cet établissement, dans ce cas."

Wolf but tranquillement une nouvelle gorgée de son thé, avant de commencer à découper son gâteau de lune et de demander à Esmee en sortant une petite spatule de sa sacoche.

[MAN] - "Désirez-vous un morceau de gâteau de lune ? Ainsi, si vous voulez garder le votre pour plus tard, il ne sera pas entamé."

La sino-anglaise demanda ensuite au grec de lui parler de ce qu'il faisait pendant ses gardes, sauf s'il était tenu au secret professionnel. Le loup noir pencha la tête quelques instants pour réfléchir, avant de répondre à la requête de sa compagne de l'après-midi.

[MAN] - "Tant que je ne donne pas de nom, ça peut passer. D'habitude, les gardes se passent calmement, mais on peut avoir des cas assez bizarres. Par exemple, nous avons eu un jeune homme qui avait tenté de lancer un sort pour plaire à sa moitié, mais le sort fut mal lancé et a eu l'effet inverse, du coup il s'est retrouvé totalement recouvert de poils de la tête aux pieds, comme s'il s'était transformé en homme ds neiges."

En ce qui concernait les blessures de guerre, il en avait pas mal en tête. Il réfléchit et dit ensuite, avec un sourire nostalgique.

[MAN] - "Celle-ci est plutôt récente. J'ai dû aller sur le terrain car il y avait eu plusieurs blessés sur une OP Une des blessées était mal en point, suite à une attaque de loup-garou. Par chance, il ne fut pas mordu, mais je lui ai donné une potion tue-loup au cas-où il aurait été en contact avec du sang ou de la salive de la bête. Et de mon propre côté, je compte également un certain nombre de blessures, mais rien qui ne m'ait empêché d'être ici aujourd'hui à vous en parler."

Certes, il ne disait pas que ces blessures étaient dûes aux missions qu'il menait en tant que mercenaire au compte des ministères de la magie autour du globe, mais il ne niait pas non plus qu'il n'en n'avait pas.  



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Lun 7 Aoû - 18:42
Hypnos & Esmee
Au détour de Sainte Mangouste
« Il n’y a de pire déshonneur que de laisser transparaître ses faiblesses »
Il n’y avait pas à dire. Cette rencontre était plaisante, ce thé ainsi que ses mets avaient une saveur particulièrement agréable. Était-ce étonnant qu’un moment avec un sang-pur soit aussi appréciable ? Qui sait. Tous les hommes de cette castre n’étaient pas nécessairement des rustres. Beaucoup aimaient vanter leur mérite et gonfler la poitrine afin de démontrer leur virilité. Cela ne semblait pas être le cas du sorcier qu’elle avait en face d’elle, il restait modeste et calme.
Alors qu’elle lui adressait un léger rictus sincère, elle acquiesçait faiblement quand il proposa de mettre de côté l’un de ces gâteaux de lune. Avait il su anticiper que la Sino-Anglaise avait un appétit assez... maigre ? Peut être. Après tout, elle ne faisait qu’un malheureux mètre soixante-cinq et trois-huit kilos si on la regardait bien... Ou si l’on avait l’oeil expert pour cela.

« Je veux bien s’il vous plait. Nous n’en mangeons qu’à Beijing quand nous sommes de voyage chez mes grands-parents. Ma mère n’est pas une grande adepte de la cuisine asiatique qu’elle trouve trop... bourrative. »

Ce n’était pas faux mais c’était également assez minimaliste. Puisque chaque région avait ses spécialités... Enfin, elle n’avait jamais vraiment cherché à aller à l’encontre des idées de sa mère pour ne pas trop la tourmenter. Enfin, elle avait osé poser cette question sur le travail de son interlocuteur. Et elle fut particulièrement servie. Elle ne put retenir un léger pouffement de rire en imaginant le ridicule de la situation, couvrant sa bouche pour ne pas paraître ridicule, elle ne pouvait contenir ce sourire amusé.

« La maladresse peut avoir de lourdes conséquences visiblement.»

Puis vint le sujet des blessures de “guerre”, elle était assez surprise qu’il soit aussi “indemne” malgré son métier qu’elle jugeait assez dangereux. Ses yeux s’écarquillant en entendant l’attaque de loup-garou. Elle ne put retenir un soupir avant d’ajouter avec un calme olympien.

« Ces personnes touchées par cette malédiction n’aident absolument pas les autres victimes de celle-ci. Notre éducation nous oblige à les voir comme des moins-que-rien ou des êtres répugnants. Mais... ce n’est pas ma manière de penser. L’on ne choisit pas de devenir un loup-garou. La souffrance, chaque mois, doit être indescriptible et surtout... Le fait qu’il soit rejeté de la société, est particulièrement injuste. Heureusement que la potion tue-loup a été inventé pour leur permettre de garder leur conscience, même si certains n’ont malheureusement pas les moyens de s’offrir cet élixir.»

En ces mots, la sorcière venait de montrer à quel point... Le racisme était complètement inexistant dans son vocabulaire. Combien de sang-purs aurait le même discours qu’elle ? Très peu, malheureusement. Car la société en avait décidé ainsi.

-HRP : La demoiselle parle anglais et mandarin-


© Laueee

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Lun 7 Aoû - 22:47



Au détour de Sainte-Mangouste
[Feat Esmee Ming]


Les deux sang-purs partagaient un moment très agréable, échangeant tous les deux sur leurs goûts en matière de thé et de pâtisseries, dans un lieu que le loup grec appréciait particulièrement, en plus du fait que sa compagne de sortie du jour lui était sincèrement sympathique.

Wolf proposa un morceau de son gâteau de lune à sa jeune interlocutrice, cette dernière accepta volontiers, ajoutant qu'elle avait l'occasion d'en manger que quand elle partait dans son pays d'origine, car sa mère trouve la cuisine asiatique plutôt bourrative. Le médicomage eût une légère moue dubitative avant de lui répondre, sans vouloir juger.

[MAN] - "Votre mère n'a peut-être pas encore eu l'occasion de goûter à certains repas, qui sont bien plus légers et appétissants que ce que les anglais mangent habituellement, sans vouloir ni critiquer votre mère, ni la cuisine anglaise."

Le sujet de conversation changea ensuite pour les missions que le loup grec pouvait avoir lors de ses gardes à la clinique Sainte-Mangouste. Hypnos évoqua un fait assez insolite d'un jeune homme qui s'est retrouvé dans la peau d'un homme des neiges suite à un sort qui avait mal tourné, cequi fit légèrement rire Esmee; Cette dernière lui dit que la maladresse peut amener à des situations assez complexes, ce à quoi Wolf répondit.

[MAN] - "Ce genre de cas restent rares, mais nous en avons des tellement hors normes parfois, que nous avons vraiment du mal à ne pas rire de la situation."

Vint ensuite le sujet des blessures de guerre, où Hyp' évoqua une attaque de lycanthrope contre un agent des forces de l'ordre magique, qui avait par chance évité la morsure ou tout contact avec les fluides de la personne maudite.

La jeune eurasienne expliqua qu'elle n'avait pas du tout la même manière de penser que la plupart des gens envers ces personnes qui avaient joué de malchance en tombant sur un de leurs semblables et qui leur a transmis ce fardeau, avant d'ajouter que par chance, la potion tue-loup existait pour les aider à ne pas perdre totalement le contrôle lors des soirées de pleine lune, même si certains ne peuvent malheureusement pas y avoir accès. Le loup grec eût un sourire plus franc à cet instant, comprenant que son interlocutrice avait vraiment une bonne âme, ce qui n'était pas du tout pour lui déplaire, tandis qu'il répondait à Esmee.

[MAN] - "C'est encore un point que nous partageons tous les deux. J'ai moi-même affaire à des lycanthropes très régulièrement, ce qui me permet de partager votre point de vue, contrairement à la plupart des gens. Sans vouloir non plus casser du sucre sur le dos de mes collègues, la plupart de ces derniers ont une peur bleue de ces gens, alors qu'ils ont juste besoin d'aide et de soutien. Nous avons fait ce constat il y a quelques semaines avec un de mes plus proches amis et collègues, qui est chef de l'unité de virologie et des maladies magiques."

Hypnos mangea un morceau de son gâteau de lune, avant de reprendre une gorgée de son thé et de continuer.

[MAN] - "Ce sont des gens comme nous. Je ne vois pas pourquoi on les traite de monstres juste parce qu'ils ont été maudits. Certes, ils peuvent être dangereux s'ils ne sont pas suivis et soignés, mais ils n'y peuvent rien. C'est leur instinct qui prend le dessus lors de la pleine lune, et ceux qui n'ont pas accès à la potion tue-loup ne peuvent malheureusement pas y faire grand chose."

Le regard du loup s'assombrit d'un coup, se remémorant quand il avait retrouvé Haru à la merci du lycanthrope qui lui avait transmis volontairement son fardeau, ainsi que le corps inerte de sa soeur, posée juste devant de son fils. Il secoua ensuite la tête avant d'ajouter.

[MAN] - "J'essaie de faire en sorte que les patients souffrant de cette malédiction aient accès à cette potion, même si je dois la faire faire par les laboratoires de mon entreprise. Autant essayer d'aider le plus de gens possible quand nous en avons les moyens."

Hypnos eût un léger sourire en coin à cet instant. Non pas un du style à vouloir les éloges de son interlocutrice, mais plutôt dans celui de celui qui essaie de trouver de la lumière dans les ténèbres les plus sombres, et qui semblait enfin l'entre aprercevoir



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Mer 16 Aoû - 17:31
Hypnos & Esmee
Au détour de Sainte Mangouste
« Il n’y a de pire déshonneur que de laisser transparaître ses faiblesses »
Ah... Cette réflexion, concernant la cuisine anglaise, était semblable à une douce mélodie pour ses oreilles. La Sino-Anglaise avait toujours trouvé celle-ci excessivement fade et sans saveur, manquant cruellement d’assaisonnements ou même d’un minimum de consistance... Le pudding était une abomination à ses yeux. Même les œufs de cent ans avaient un goût bien meilleur que ce pseudo-gâteau. Enfin, elle se contentait d’acquiescer avec un sourire qui en disait long sur le fond de sa pensée.

« Une critique n’est pas forcément non construise. Quand celle-ci l’est, il n’y a aucun mal à s’exprimer sur ce point. À l’évidence, j’ai tendance à dire que tous les goûts sont dans la nature. Ou bien que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Même si l’on ne peut s’empêcher de grincer des dents en voyant certains plats dépréciés.»

Enfin... La largesse de la gastronomie chinoise était à l’égale de son espace territorial. L’on ne pouvait pas en vouloir au Royaume-Uni de posséder des spécialités bien moindres, car celui-ci n’avait pas des terres assez diversifiées pour pouvoir cultiver cette culture culinaire.
Par ailleurs, elle en demandait davantage sur les expériences de travail de son comparse sang-pur. Étant sur le terrain, il avait davantage la possibilité de voir et rencontrer des situations bien plus loufoques comme ce qu’il venait de conter à l’instant. Néanmoins, elle ne put s’empêcher de donner son avis sur les personnes atteintes de lycanthropie. Des individus qui étaient réduits à un état des plus déplorables alors qu’ils demeuraient des victimes avant toute chose. Le sorcier vint à s’exprimer sur ce point et l’Eurasienne l’écoutait attentivement. Appréciant également de ne pas être tombé sur un individu qui penserait l’exact contraire d’elle.

« Vous êtes un sorcier bien généreux. Malheureusement, beaucoup de ces personnes sont livrées à eux-mêmes... Le fait que vous leur apportez cette aide leur permettra de mieux supporter leur transformation mensuelle. À l’évidence... Je n’imagine même pas la douleur qu’ils puissent éprouver, alors le fait de perdre leur conscience humaine et de se souvenir de tous leurs méfaits une fois le soleil levé... Je n’ose imaginer le traumatisme qu’ils puissent avoir.»

Après tout, elle n’avait pas l’outrance de pouvoir bien comprendre ces personnes puisqu’elle n’en connaissait pas. Tout ce qu’elle savait, n’était que le fruit d’études sur la question et toujours dans une discrétion bien plus que souhaitable.

« Le ministère devrait assurément faire quelque chose pour que les sorciers souffrant de cette affliction soient pris en charge et que ce ne soit pas à l’initiative des personnes bien intentionnées comme vous. Enfin... Je suis sûrement utopiste, mais je peux me permettre de l’être un instant avec vous.»

Une phrase qui en disait long également. Car la demoiselle avait toujours fait très attention à ce qu’elle disait en public et surtout à qui elle s’adressait. Mais à cet instant, elle ne saurait le dire, mais... elle se sentait en confiance. L’une des raisons pour laquelle elle souriait sincèrement avec lui. Il était rare de trouver un sang-pur de son âge avec des idées nouvelles.

-HRP : La demoiselle parle anglais et mandarin-


© Laueee



Dernière édition par Esmee H. Ming le Mer 20 Sep - 14:26, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Mer 6 Sep - 23:08



Au détour de Sainte-Mangouste
[Feat Esmee Ming]


Se trouver face à une personne qui partageait certains de ses propres points de vue sur des sujets aussi variés faisait vraiment un bien fou au loup grec, qui se sentait étragement et agréablement en symbiose avec son interlocutrice, humainement parlant.

Alors qu'ils échangeaient sur la variété des plats dans le pays d'origine de la jeune femme pour ensuite les comparer à la cuisine locale, un sourire sincère se dessina sur ses lèvres, tout en écoutant les paroles d'Esmee sur les goûts de chacun. Wolf acquiesça en hochant la tête sur le fait que chacun avait ses goûts, même si on pouvait être écoeuré de certains aliments rien qu'en les regardant.

[MAN] - "Je suis tout à fait d'accord avec vous, Miss Ming. C'est à croire que nous sommes dans la tête de l'autre, juste avec le sexe opposé et deux générations d'écart."

Le médicomage eût un léger ricanement à la fin de sa phrase, même si c'était la vérité. Ils partageaient vraiment pas mal de choses, notemment sur le sujet qui vint ensuite, les lycanthropes et le fait qu'ils soient très mal perçus par la majorité des sorciers. La jeune sino-anglaise répondit à Wolf qu'il était généreux de donner des potions tue-loup aux personnes qu'il connaissait qui avaient malencontreusement contracté ce mal.

Esmee ajouta qu'elle n'osait pas imaginer a souffrance qu'ils devaient subir en se transformant et en se souvenant de tout ce qu'ils avaient fait pendant leur nuit de pleine lune, avant d'ajouter que le ministère devait faire quelque chose pour les aider, tout en pensant qu'elle était utopiste dans l'âme. Hypnos ne put qu'approuver les dires de la jeune femme, tout en ajoutant.

[MAN] - "Si seulement ils pouvaient se bouger un peu ceux-là, au lieu de se préoccuper de sujets qui sont parfois traîtés juste pour leur pur intérêt. Et pour en côtoyer certains, je peux vous assurer que c'est encore pire qe ce que la plupart des gens peuvent imaginer. Je pense que pour certains, même un sortilège Endoloris serait un plaisir à leurs yeux. Je suis vraiment honoré que vous vous sentez en confiance en ma compagnie, la réciproque est de mise."

Le loup grec était vraiment dans son élément avec son interlocutrice, il ne saurait dire vraiment pourquoi. Peut-être était-ce car elle était une agréable compagnie, ou même parce qu'elle partageait pas mal de points communs avec lui, voire les deux... Le fait est qu'il arborait un de ses plus beaux sourires, chose vraiment rare au vu de cette période troublée pour lui.





Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Mer 20 Sep - 14:37
Hypnos & Esmee
Au détour de Sainte Mangouste
« Il n’y a de pire déshonneur que de laisser transparaître ses faiblesses »
Face à cette remarque concernant l’entente morale qu’il semblait se créer entre le médicomage et l’Eurasienne, la sorcière eut un léger sourire à la fois amusé mais également appréciatif. Après tout, il s’agissait d’un véritable compliment qu’un homme de son âge lui dise qu’elle paraissait avoir une mentalité suffisamment mature pour être de concordance avec celle d’un sorcier ayant un vécu deux fois plus conséquent que le sien.  

« Vous flattez mon égo avec ces paroles. J’ose espérer que vous ne serez pas le seul à penser que j’ai assez de crédibilité malgré mon jeune âge. »

Après tout... Dix neuf ans était un âge assez moindre à côté de certaines figures politiques qui approchaient de la cinquantaine voire de la soixantaine... Une jouvencelle un peu trop ambitieuse, voilà comment l’on pouvait la percevoir mais cela ne la dérangeait pas. Les apparences avaient son lot de tromperie, l’on pouvait bien la croire fragile, faible ou encore candide mais la réalité était toute autre. Il suffisait simplement de l’écouter parler, de l’entendre énoncer ses avis et surtout de percevoir sa capacité à garder un calme olympien peu importe la conversation... A quelques exceptions près évidemment, le sujet de son petit frère restant une plaie béante pour elle.

« Les sortilèges interdits sont souvent l’arme du pauvre d’esprit. Il est plus simple de torturer ou d’imposer sa volonté plutôt que de l’obtenir avec de l’argumentaire.»

Qu’elle était bien placée pour le savoir... Dans la demeure chinoise où elle avait déjà eu affaire avec les prétentions de l’héritier Ming... Les sortilèges de magie noire fusant pour son plaisir personnel à lui afin de contraindre sa propre opinion même si celle-ci était totalement erronée. Elle soufflait légèrement avant d’offrir un doux sourire au sorcier.

« J’admets que je suis surprise. D’ordinaire, je suis bien plus méfiante et j’ai tendance à jauger la confiance que je peux attribuer à une personne. Vous paraissez être quelqu’un inspirant la protection, j’ose espérer que je ne me leurre pas. La chute risquerait d’être un peu désagréable.»

Ajoutait-elle en riant légèrement. Malgré tout, elle avait une certaine réserve, il fallait toujours avoir une contenance pour éviter d’être trop déçue. Notamment avec quelqu’un que l’on vient de rencontrer... Jasper, Yuna et Aster étaient les exceptions qui confirmaient la règle, ces personnes étaient des bénédictions sur terre. La sang-pure avait beaucoup d’amitié et une confiance indéniable envers eux... Ils avaient tous une place dans son cœur bien importante et elles savaient qu’ils ne pouvaient pas la décevoir.

-HRP : La demoiselle parle anglais et mandarin-


© Laueee

Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides
Page 1 sur 1

Au détour de Sainte Mangouste - Hypnos Constantinides

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: