Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Bon plan achat en duo : 2ème robot cuiseur ...
Voir le deal
600 €

Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]

Kathleen Kirte
Kathleen Kirte
ProfilDate d'inscription : 31/07/2020
Messages : 403
Date de naissance : 23/05/2000
Age : 23
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]
Dim 25 Sep - 20:59
Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra
Septembre était vraiment la période parfaite pour ramasser les champignons, certains avec une valeur plus nutritives et d'autres pouvant servir dans la préparation de potions ou de philtres. Les guérisseuses de la famille Kirte en utilisait dans différentes recettes qui pouvaient être mises à la disposition de leurs clients qui en avaient besoin. La fillette ne l'ignorait pas et elle avait tendance à s'aventurer à l'orée de la Forêt Interdite, avant la limite que les élèves ne devaient pas franchir, afin de trouver quelques espèces qui étaient assez rares en dehors de Poudlard. L’avantage du fait que les femmes de la famille passaient généralement par cette école permettaient aux mères de révéler ce secret à leurs filles.

Mais alors qu'elle était en plein ramassage et que son panier était déjà rempli à moitié, un bruit sourd se fit entendre. La rouquine leva vers le ciel à regard préoccupé. Si un orage se déclenchait, elle allez très certainement finir tremper par la pluie. Si elle ne voulait pas que cela se produise, elle avait intérêt à regagner rapidement le château. Ramassant ces petites affaires, la fillette se mit en route en espérant arriver à l'intérieur avant que la pluie ne commence à tomber. Malheureusement, l'averse se déclencha après qu'elle n'ait passée que quelques mètres. Son capuchon bien enfoncé sur sa tête, son panier à la main, recouvert d’un torchon, courant vers le château, elle ressemblait au petit chaperon rouge du conte de fée.

Mais avant qu'elle ne puisse arriver à destination, elle aperçut une forme dans les buissons. Elle n'avait pas peur car elle sentait la présence d'un animal blessé. Elle s'y avança pour découvrir un fléreur allongé dans le buisson et qui commençait à subir les affres de la pluie. Un seul regard à sa patte et elle comprit que la petite créature était blessée et ne pouvait pas se relever toute seule. Mais si elle restait à cet endroit, avec le temps qu'il faisait, il était certain qu’elle allait voir son état s'aggraver et que ses chances de survie ne seraient pas grande. Elle s'approcha donc avec précaution malgré la pluie en faisant ce qu'il fallait pour ne pas effrayer la créature dont la souffrance était évidemment source de méfiance.

« N'aie pas peur, mon petit chou, tu ne risques rien avec moi. Si tu me laisses regarder ta patte, nous allons essayer de te soigner cela. »

La créature feula faiblement, mais il n'avait même pas assez de forces pour tenter de la mordre ou de la griffer. Avec de la peine dans le regard et sans tenir compte des trombes d'eau qui tombaient sur sa tête, la fillette sortit de l'intérieur de sa poche sa petite trousse dans laquelle elle avait ce qui lui servait de base pour la plupart de ses soins. Elle en sortit un baume qui avait des propriétés réparatrices et une lotion aux caractéristiques désinfectantes. Elle prit une compresse sur laquelle elle versa la lotion préparée par sa mère et dont elle connaissait l'extraordinaire pouvoir et s'approcha de la patte blessée.

« Ce sera un peu froid mais ça ne va pas te faire mal. Ensuite, je t'appliquerai le baume et je te mettrai un pansement. Tu te sentiras déjà mieux, tu verras. »

Elle avait tendance à expliquer tout ce qu'elle faisait, que ce soit à un être humain ou à un animal en espérant que ce serait moins difficile ensuite pour cette personne de subir ses soins, mais elle n'était même pas sûre que le félin la comprenne. De toute façon, il n'était pas en état de l'empêcher d'agir quand bien même il n'aurait pas voulu qu’elle pratique ses soins. L’avantage, c'est qu'à part remuer légèrement, il ne fit rien qui puisse entraver le travail de la petite guérisseuse. Mais une fois le pansement installé, il allait encore falloir trouver comment ramener l'animal à l'abri qui ne pourrait probablement pas marcher tout de suite.

_________________
Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva] 92d44bdbc0f4747fce5d776c42f08093
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]
Lun 26 Sep - 19:20
Le fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra


Une nouvelle année a commencé et elle revient à Poudlard en tant que professeur. Cela lui a procuré un sentiment étrange de revenir douze ans après avec un nouveau statut. Sans ses soucis de santé, elle ne serait pas là mais en plein cœur de la forêt Amazonienne. Elle a décidé d’arrêter de déprimer et d’aller de l’avant. Elle a conscience de sa chance de bénéficier de cette opportunité et elle est heureuse de pouvoir transmettre son savoir sur les créatures magiques. Au-delà de cela, elle veut sensibiliser les élèves à l’importance de respecter et de protéger les animaux quel qu’ils soient. C’est une valeur essentielle pour Zélina et quand elle voit tous les compagnons des élèves, elle se demande quelle image ils ont des animaux. Eschweilera, son fléreur, l’a choisi il y a peu de temps et depuis elle ne la quitte plus. Elle compte donc profiter de ses cours et de sa présence à Poudlard pour promouvoir le respect des animaux et inculquer aux élèves des principes de bases essentiels. Au banquet, elle a du prononcé quelques mots pour se présenter. Elle n’aime pas trop ce genre d’exercice et cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas parlé devant autant de monde. Elle pense s’en être plutôt bien sortit mais elle a été ravie de retourner immédiatement après auprès des créatures magiques. Eschweilera ne l’a pas accompagné ne supportant pas trop les grandes foules. Depuis, quelques jours se sont passés et les cours ont commencé. Elle se rend compte qu’elle apprécie de pouvoir transmettre son savoir et de faire connaissance avec les différents élèves. Elle fait attention comment ceux qui assistent à ses cours se comportent avec les animaux afin de se faire une idée sur leur personnalité. Certains semblent prometteurs et l’ont plutôt impressionné.

Une journée se termine et Zélina est inquiète. Depuis son premier cours de l’après-midi, elle n’a pas vu Eschweilera. Habituellement, elle reste toujours avec Zélina et l’assiste même dans ses cours. Au départ, elle a pensé qu’elle devait explorer et avait peut-être senti une piste. Mais au bout de plusieurs heures, elle se demande ce qui a pu lui arriver. Durant son dernier cours, elle voyait les nuages se chargés et regrettait de ne pas pouvoir abandonner ses élèves pour partir à sa recherche. L’inquiétude montait mais elle devait assumer ses responsabilités de professeur. Elle a donc pris son mal en patience et dès la fin du cours, elle s’est mise à sa recherche. Voyant le temps, elle prend un poncho et de quoi se couvrir afin de pouvoir chercher le temps nécessaire. Elle fait le tour du parc cet elle voit les nuages qui se chargent de plus en plus. L’averse n’est pas loin et elle ne l’a toujours pas trouvé. Elle continuera de chercher quelque soit le temps. Ce n’est pas un peu de pluie qui va l’arrêter. Elle a connu bien pire en Amazonie et a l’habitude de faire face à n’importe quelle météo. La pluie se met à tomber et elle est vraiment très inquiète : aucune trace d’Eschweilera. Elle continue de chercher ainsi jusqu’à voir une élève très jeune qui est accroupie. Que fait-elle sous la pluie ? Elle semble chargée d’un panier mais Zélina est bien trop préoccupée par la raison de sa présence. Elle s’approche et comprend que l’élève est en train de s’occuper d’un animal. L’élève lui parle et lui explique qu’elle va la soigner. Elle réalise que c’est son fléreur. Elle accélère alors l’allure et s’accroupie. Elle examine Eschweilera et comprend que sa patte est blessée et que l’élève semble avoir mis un baume pour soigner. Elle ne sait pas ce que c’est exactement mais sent que Eschweilera est un peu soulagée. Elle octroie rapidement des caresses à Eschweilera qui ronronne faiblement. Elle se relève alors et s’agite pendant quelques minutes pour fabriquer un mini brancard de fortune. Elle a l’habitude de faire ainsi depuis ses expériences en forêt amazonienne. Elle trouve instantanément le nécessaire puis dépose Eschweilera dessus. Elle se tourne vers l’élève.

-Merci de l’avoir soigné. Viens avec moi, allons se mettre à l’abri.

Elle prend le brancard et tout dans ses gestes montre son savoir-faire et l’habitude de les exécuter. Elle se dirige d’un pas rapide en vérifiant que l’élève la suit vers un abri près des enclos des créatures. Elle aime bien cet endroit qui n’est pas dans le château et elle y range le matériel dont elle a besoin pour ses cours. Elle s’y rend car c’est l’endroit le plus proche et elle ne veut pas que l’élève ni Eschweilera reste plus longtemps sous la pluie. Elle a quand même une responsabilité envers les élèves et doit veiller sur eux. Elle rentre dans cet abri et pose le brancard au sol. Elle couvre immédiatement son fléreur du poncho et entame une friction pour le réchauffer. Au moins, elles sont désormais à l’abri. Zélina s’adresse à l’élève en souriant. Elle est reconnaissante et veut vraiment la remercier.

-Comment t’appelles-tu ? Je suis impressionnée par ce que tu as fait avec Eschweilera et je te remercie de lui avoir prodigué des soins. Comment as-tu appris cela ?



Kathleen Kirte
Kathleen Kirte
ProfilDate d'inscription : 31/07/2020
Messages : 403
Date de naissance : 23/05/2000
Age : 23
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]
Sam 29 Oct - 23:57
Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra
Kathleen était consciente que ces soins, aussi efficaces qu'ils puissent être ne pouvaient pas suffire définitivement à soigner la pauvre créature. Mais puisqu'elle était toute seule, elle n'allait pas avoir le choix et allait devoir porter l'animal même si elle était persuadée que ses maigres bras ne lui permettraient pas de parcourir une très grande distance avant d'être trop fatiguée. Mais avec la pluie, il fallait à tout prix que les deux, la créature et la jeune sorcière se mettent à l'abri. Elle était encore en train de réfléchir à comment elle allait pouvoir s'organiser pour s'assurer de mettre son patient improvisé en sécurité qu'une solution s’offrit heureusement à elle.

Le professeur de soins aux créatures magiques, que Kathleen avait repérée au banquet d'arrivée pour le club, surgit et entraîna aussitôt le petit être vulnérable et sa guérisseuse improvisée dans un abri à proximité. La petite rouquine devait bien admettre qu'elle était heureuse de se retrouver au sec. Elle s'était peut-être couverte en prévision de la pluie mais cela ne suffisait pas si elle ne rentrait pas rapidement dans un endroit abrité. De fait, elle tremblait un peu même si elle était dans un meilleur état que la pauvre créature blessée.

L’enseignante commença à frictionner le fléreur et sourit à la fillette qui s'en était chargée. Bien entendu, comme elle était nouvelle elle ne connaissait pas encore les élèves, encore moins ceux des petites années qui ne pratiquaient pas son cours. Elle apprendrait à connaître Kathleen grâce au club, celle-ci en était persuadée, mais cette première rencontre était l'occasion idéale pour faire connaissance. Et puis, si elle découvrait les capacités naturelles de la jeune fille et ce qu'elle apprenait au sein de sa famille, la professeure accepterait peut-être qu'elle vienne l'aider à s'occuper des créatures.

« Je me nomme Kathleen Kirte. Je viens d'une famille de guérisseuses. De mère en fille, nous nous transmettons le savoir familial et je l'étudie depuis mes sept ans. Je ne sais pas faire beaucoup de choses et la plupart de mes baumes et de mes potions me viennent de ma mère, mais j'ai toujours une petite trousse de secours sur moi pour le cas ou une créature ou un de mes camarades se blesserait ou se ferait mal. Je ne peux pas soigner beaucoup de choses avec ça, mais ça peut rendre service. Et je pense que quand on sait faire ce genre de choses, on doit le partager avec tous ceux qui en ont besoin, vous ne croyez pas ? »

Elle jeta un coup d'œil à la créature qu'elle avait soignée avec un petit air inquiet. Elle ne savait pas du tout à quel point la situation était grave et si elle avait fait ce qu'elle pouvait, elle ne pouvait pas dire s'il y avait autre chose à faire. C’était aussi la raison pour laquelle aurait voulu pouvoir commencer dès à présent les cours de soins aux créatures magiques. Soigner était une passion encore plus qu'un héritage pour elle et elle rêvait de savoir ce qu'elle pouvait faire de plus pour aider les créatures qui pouvaient en avoir besoin. Il était évident que son professeur serait un atout de plus que sa mère et son oncle Aymeric pour répondre à ce genre de question.

« Elle ira bien, vous croyez ? »


_________________
Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva] 92d44bdbc0f4747fce5d776c42f08093
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]
Mer 2 Nov - 23:31
Le fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra


Elle vient de mettre à l’abri le fléreur et la jeune élève. Elle s’est occupée de frictionner son fléreur afin de le réchauffer puis fait un point sur les blessures de sa créature. Elle est touchée à la patte mais les premiers soins de la jeune fille semblent efficaces. Elle gratouille Eschweilera pour la détendre et lui permettre de poursuivre les soins. Elle remet un nouveau bandage car celui installé par la jeune fille était mouillé. Elle remet avec efficacité un bandage en place. Ses gestes indiquent son habitude à réaliser ce genre de gestes. Avant, elle applique un baume qui n’est pas de sa composition. Il est dans un pot en terre et vient droit de la forêt Amazonienne. C’est le chamane qui fabrique ce genre de baume et elle en avait un extrait dans sa poche quand elle a été rapatriée. Il permet de soulager les douleurs des créatures magiques. Il ne peut pas être appliqué aux humains par contre. Elle ne peut rien faire de plus : sa patte se remettra toute seule en quelques jours. Elle s’en remettra sans problème. Elle écoute en même temps la jeune fille se présenter et lui expliquer d’où elle vient. Elle est donc issue d’une famille de guérisseuse. Zélina se montre intéressée. C’est un don précieux et qui nécessite de longues années d’apprentissage. Elle comprend mieux comment Kathleen a pu soigner ainsi Eschweilera. Elle dit ne pas savoir faire grand-chose pour l’instant et Zélina trouve cela fort dommage :

-C’est déjà beaucoup ce que tu sais faire. Tu as pu lui faire les premiers soins et lui apporter du réconfort alors qu’elle était en difficulté. Sans toi je l’aurais sûrement retrouvé dans un état pire. Alors je te remercie de l’avoir ainsi aidé. Tu as entièrement raison de partager avec ceux qui en ont besoin. Est-ce que tu veux bien me montrer ce que tu as utilisé pour la soigner s’il te plait ?

Zélina est curieuse de savoir avec quoi elle a appliqué les premiers soins. Tout est une occasion d’apprendre et de découvrir de nouvelles choses. Eschweilera ronronne faiblement. Zélina sort un peu à manger de sa poche et lui tend dans sa paume. Le fléreur mange à même la paume et lèche la main reconnaissante. Elle reprend des forces et recommence à doucement se mouvoir. Elle va se frotter à Kathleen pour la remercier tout en ronronnant. Zélina sourit à cette scène. La jeune fille semble sincèrement inquiète pour son fléreur et lui demande si elle ira bien.

-Oui elle va s’en remettre sans soucis. Dans quelques jours, elle explorera de nouveau un peu partout. Elle s’appelle Eschweilera et tu peux la caresser si tu le souhaites. Elle adore les gratouilles derrière les oreilles.

Elle remarque que la jeune fille grelotte dans ses vêtements trempés. D’un mouvement de baguette, elle la sèche. Elle n’a pas envie qu’elle ne tombe pas malade et il est aussi de son devoir de prendre soin des élèves. Zélina est soulagée de constater que les deux vont bien.



Kathleen Kirte
Kathleen Kirte
ProfilDate d'inscription : 31/07/2020
Messages : 403
Date de naissance : 23/05/2000
Age : 23
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]
Dim 27 Nov - 2:35
Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra
Kathleen avait toujours été très fière de son héritage familial. Elle aimait le partager, elle aimait en parler. Elle n’était jamais aussi heureuse que quand elle était parvenue à aider quelqu’un, créature ou humain. Mais elle ne savait pas encore dans quel domaine de son héritage familial elle allait faire ses preuves. Elle savait qu’elle se destinerait de toute façon au soin ou a des métiers contigus. En attendant, prodiguer des soins à un être blessé comme elle l’avait fait avec le Fléreur était quelque chose qui la touchait et lui faisait du bien. C’était aussi pour ça qu’elle faisait ce genre de choses.

L’enseignante semblait considérer qu’elle pouvait être fière de l’héritage et Kathleen trouvait qu’elle avait raison. La petite Poufsouffle avait toujours été fière de ce qu’elle et de ce que sa famille avait réussi à forger par le travail de dizaines de générations successives. Il n’y avait rien de plus glorieux que de pouvoir s’enorgueillir de posséder un héritage magique dont on savait se servir et qui, en plus, aidait les autres. Kathleen savait parfaitement quel trésor elle possédait et elle n’était pas assez naïve pour penser que ce n’était rien. Elle était seulement suffisamment humble pour ne pas en rechercher les éloges plus que nécessaires.

« J’en suis très fière, je le reconnais. Je ne veux pas qu’on pense que je suis orgueilleuse mais je crois que j’ai de la chance de faire partie d’une famille qui a de telles capacité en elle. »

La professeure lui demanda ce qu’elle avait utilisé pour la patte du Fléreur. Kathleen sortit la pommade qu’elle avait utilisé pour désinfecter et nourrir la plaie, afin de permettre une meilleure cicatrisation. Les concoctions qu’elle utilisait actuellement étaient assez générales. Il n’était pas vraiment idéal d’utiliser des produits spécifiques sans en maîtriser les usages courants, alors elle évitait de le faire. Mais plus tard, elle pourrait sans-doute utiliser des choses plus adaptées à chaque type de patient. De toute façon, plus tard, elle ferait carrément ses décoctions. Pour le moment, elle utilisait celles de sa mère. Et elle les savait puissantes.

« C’est ma maman qui l’a faite. On peut s’en servir pour désinfecter n’importe quelle plaie, pour n’importe quel patient. J’utilise beaucoup des produits génériques pour le moment. Maman ne me pense pas prête pour mémoriser les éléments spécifiques à chaque produit qu’elle fait. »

Kathleen s’inquiéta de savoir si elle avait agi à temps et si le Fléreur irait bien. Elle avait toujours peur d’agir trop tard lorsque quelqu’un ou quelque chose était blessé. Et puis, elle serait triste pour sa professeure si celle-ci perdait son familier. Mais heureusement, la professeure la rassura complètement à ce sujet. Ravie, la petite Poufsouffle gratouilla aussitôt comme la naine le lui avait dit, histoire de faire plaisir à sa petite patiente qui semblait lui être reconnaissante d’avoir pris soin d’elle. Kathleen n’aurait pas pu faire autrement de toute façon. Elle était incapable de constater de la souffrance sans agir.

« Je suis contente de savoir que ça va aller, Eschweilera »



_________________
Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva] 92d44bdbc0f4747fce5d776c42f08093
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]
Dim 22 Jan - 15:46
Le fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra


Elle écoute la jeune élève lui parler de sa famille, qu’ils sont tous des guérisseurs de mère en fille. Cela intrigue beaucoup Zélina qui se permet de l’interroger à ce sujet. Elle met en valeur les connaissances de la jeune fille alors que celle-ci disait ne pas pouvoir faire beaucoup de choses avec ce qu’elle a. Elle est contente d’entendre la jeune élève lui répondre qu’elle est fière de cela. « Ce style de fierté n’est pas de l’orgueil. Tu as un héritage familial riche et de ce que j’observe, tu t’en montre digne ». Elle ressent chez cette jeune fille l’envie de venir en aide aux autres, de vouloir soulager la souffrance. La preuve est devant ses yeux : elle a fait de son mieux pour soulager son fléreur. Cette dernière en est très reconnaissantes d’ailleurs. Zélina demande à la petite de lui montrer la décoction. Elle regarde d’un œil connaisseur. A l’odeur, elle peut en identifier des ingrédients mais la recette est propre à la famille.

Peut-être qu’un jour, elle aura l’occasion d’échanger avec la mère de la jeune Kathleen. « C’est déjà très utile dans beaucoup de situations. Tu apprendras avec le temps mais je suis certaine que tu seras douée quand le moment sera venu ». Elle en est certaine. Elle a déjà toutes les qualités nécessaires à une guérisseuse. Elle en a vu notamment en forêt Amazonienne et elle revoit certaines caractéristiques propres à cette voie en la jeune fille. Elle doit faire la fierté de sa mère. Elle l’observe en train de gratouiller Eschweilera qui se montre très amicale avec la jeune fille. Zélina a un grand sourire aux lèvres. « Tu es en première année ? Comment se passe cette première année pour toi ? ». Elle a une tendance maternelle qui reprend le dessus quand elle se retrouve avec des élèves aussi jeunes. Elle se montre à l’écoute de la jeune fille si celle-ci veut discuter. Elle fait apparaître des gâteaux qu’elle tend à la jeune fille si celle-ci en veut.




Kathleen Kirte
Kathleen Kirte
ProfilDate d'inscription : 31/07/2020
Messages : 403
Date de naissance : 23/05/2000
Age : 23
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]
Mer 15 Mar - 0:16
Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra
Kathleen avait toujours été fière de faire partie de sa famille. Elle avait toujours considéré avec beaucoup de fascination l’héritage familial. Ce n’était pas de l’orgueil mais la fierté qu’elle éprouvait pour ce que sa famille avait construit au fil des générations lui semblait normal, en constatant à quel point cela pouvait aider les autres et leur permettre de se sentir mieux. C’était pour ça qu’elle avait toujours sur elle sa trousse avec de quoi soigner des personnes et des créatures en urgence et qu’elle n'hésitait jamais à en faire usage quand elle le pouvait. Elle faisait seulement attention à ne pas prendre de risques inconsidérés.

L’enseignante la toucha au plus profond de son cœur quand elle lui dit qu’elle était digne de l’enseignement familial et de ce dont sa famille avait hérité. La fillette était convaincue qu’il n’y avait rien de plus méritant que de se retrouver en face de quelqu’un qui ne se sentait pas bien ou qui était blessé et de prendre soin de lui. C’était uniquement de cette façon qu’elle parvenait à se sentir épanouie dans la vie, ce qui lui faisait dire qu’elle était faite pour ce travail et qu’elle avait raison de se fixer comme objectif de prendre ce chemin.

« Merci, Professeur. J’aimerais vraiment suivre ce chemin dans ma vie future. »

Kathleen savait qu’elle devait y aller en douceur au jour le jour. On ne pouvait pas tout apprendre en une année, mais elle savait qu’avec le temps, elle deviendrait aussi forte que sa maman et qu’elle pourrait concevoir des potions et des onguents avec tous les secrets de sa famille. Elle se sentait aussi enthousiaste et optimiste que son professeur sur son avenir. Il était tout tracé pour elle et elle ne savait seulement pas dans quel domaine elle allait l’exercer précisément. Les héritières de la famille avaient un ensemble de métiers qui pouvaient leur correspondre. Et chacune s’appropriait son héritage de manière personnelle et selon ses propres choix.

Le professeur la pensait en Première Année. Il était vrai que Kathleen n’était pas très grande pour son âge, et qu’elle avait encore une moue de bébé. Mais même Quentin disait qu’il ne fallait pas trop s’y fier. Avec une batte entre les mains, le petit ange se changeait en force de frappe des plus convaincantes. Cela dit, elle comprenait la confusion et la prit avec le sourire. Kathleen ne ressentait pas de complexe à paraître plus jeune que son âge. Tôt ou tard, elle s’en féliciterait sûrement par ailleurs. Tout finissait un jour par apporter quelque chose dans la vie.

« Je suis en Deuxième Année. Mais c’est passionnant, j’adore tout ce que j’apprends. J’ai hâte d’être à l’année prochaine pour pouvoir suivre votre cours. Je ne suis pas très douée avec ma baguette, mais ça va mieux que l’année dernière. »



_________________
Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva] 92d44bdbc0f4747fce5d776c42f08093
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]
Mar 27 Juin - 0:28
Le fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra


Cette pluie me permet de faire la connaissance d’une jeune élève très intéressante. Une future guérisseuse et je suis certaine qu’elle se révélera très douée quand elle sera plus âgée. Je l’encourage alors, lui affirmant que ce n’est pas de l’orgueil et qu’elle a le droit d’être fière d’elle et de son héritage. Je lui souris chaleureusement. “Je suis certaine que tu brilleras dans le domaine que tu choisiras. Garde surtout cette douceur et ce respect des animaux. Ils te le rendront toujours”. Eschweilera vient se frotter doucement à Kathleen comme pour confirmer les propos de Zélina. Je l’imagine en première année et je me trompe. Elle me rectifie en me précisant qu’elle est en deuxième année. “Je te présente mes excuses pour cette erreur. J’ai encore du travail pour mémoriser tous les élèves de Poudlard”. M’excuser ne me pose aucun souci. Ce n’est pas parce que je suis une adulte que je suis supérieure à mes élèves. Il peut m’arriver de me tromper aussi et je le reconnais sans problème. J’enseigne à mes élèves que l’erreur est nécessaire et que c’est d’elle que nous apprenons le plus. Il me tient à cœur de m’appliquer les principes que j’enseigne aux plus jeunes. Je n’hésite pas à reconnaître ainsi mes erreurs.

Je garde ce sourire chaleureux alors qu’elle exprime son impatience de venir à mes cours. “Je t’accueillerais avec plaisir dans mes cours dès l’année prochaine. Je pense que les premières créatures que je vous ferai étudier seront les niffleurs. Est-ce qu’en attendant tu veux m’aider avec les créatures cette année?” Une proposition faite avec chaleur. Je suis toujours d’accord pour que les passionnés des créatures viennent m’aider. C’est bien pour cela que j’ai ouvert le club dès la première année à Poudlard pour que le maximum d’élève puissent venir même s’ils ne sont pas encore en âge d’assister à mes cours. “Pourquoi dis-tu ne pas être très douée avec ta baguette? Tu sais chaque élève a ses forces et ses faiblesses. Le tout est d’apprendre à se connaître et à aller vers ce qui te correspond le mieux. Tout le monde ne peut pas devenir auror et heureusement. Il faut aussi des personnes pour confectionner les remèdes, pour venir en aide aux autres et bien d’autres choses. Le tout est de choisir une voie qui nous correspond. Les études à Poudlard sont aussi là pour cela”. Je suis sincère dans mes propos. J’ai vraiment envie que chaque élève puisse se trouver et exploiter ses différences sans vouloir se conformer dans un moule.


Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Zélina Silva
» Zélina Silva
» le danger de la curiosité [PV Zelina Silva]
» Une rencontre fracassante [Ft Hypnos Constantinides X Zelina Silva]
» Anastacia D. Lebedeva - Le cygne d'argent, quand la mort approchait, ouvrit sa gorge silencieuse

Le Fléreur ouvrit les yeux, le soleil y entra [PV Zelina Silva]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: