Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited ...
Voir le deal

Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Dim 28 Aoû - 22:52
La rentrée avait débuté depuis quelques semaines. Encore une année à observer les camarades sans trop comprendre, encore une année à rester discret et prudent afin d’éviter que les élèves ne découvrent son terrible secret. Le jeune Poufsouffle n’avait pas encore eu le temps de passer du temps avec la belle Hecate, parvenant seulement à la croiser qu’à leur salle commune. Mais le jeune Scamander prit son courage pour proposer de passer du temps avec elle : c’était apparemment « normal » de passer du temps avec celle que l’on aime et puis, il avait vraiment envie de la voir plus que les quelques minutes.

Le jeune Lorcan attendit sagement sur l’élue de son cœur dans l’un des fauteuils de la salle commune, les genoux repliés sur lui-même, un livre spécialisé dans les créatures magiques dans les mains, levant les yeux brièvement de temps à autre afin de la voir arriver. Pendant l’attente, il se remémorait les paroles de son médicomage, marmonnant même pour lui-même :

— Allez mon grand, il faut oublier : juste profiter et passer du temps avec elle.

Le jeune homme à la chevelure châtain clair respirait profondément : il fallait qu’il reste calme (il paraît que les émotions trop fortes ne sont pas conseillés lorsqu’on est lycanthrope !). Il n’avait clairement pas la tête à se plonger dans des ouvrages spécialisés, toutes ses pensées se tournaient vers Hecate. Lorsqu’il vit enfin la belle Hecate arriver, le jeune Lorcan prit son courage pour l’interpeller aussitôt avec cette douceur naturelle dans sa voix :

— Hecate !

Le jeune homme aux yeux clairs se levait rapidement de son fauteuil pour la rejoindre, affichant un sourire doux et tendre à cette dernière en embrassant timidement sa joue et d’ajouter :

— Comment vas-tu ? Est-ce que… est-ce que tu as passé de bonnes vacances ?

Le jeune introverti se préoccupait du bien-être de sa belle Hecate, il avait l’impression qu’elle n’était pas en forme : il espérait sincèrement que son intuition empathique le trompait.
Retrouvaille au coin du feu
Hecate and Lorcan
code by exordium | image by tumblr

Hecate Nightingale
Hecate Nightingale
ProfilDate d'inscription : 07/08/2020
Messages : 576
Date de naissance : 27/05/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Mer 31 Aoû - 22:25
qu’elle n’appréciait pas cette pièce à l’ambiance si chaleureuse et humaine, mais c’était plutôt qu’elle ne se sentait pas à cette place dans cette ambiance-là alors qu’elle était devenue si terne, si morne et si isolée. C’était aussi pour cette raison qu’elle avait en quelque sorte évité son meilleur ami, ses amis et Lorcan, la personne qu’elle aimait. Mais il fallait bien qu’elle retourne de temps en temps dans la salle commune pour dormir, ou plutôt passer du temps dans son lit en espérant que le sommeil lui parvienne enfin. C’était donc pour cela qu’elle se dirigeait d’un pas lent en direction de la salle commune des Poufsouffles.

Alors qu’elle rentrait dans la pièce de vie et qu’elle allait se diriger vers son dortoir, elle entendit une voix qu’elle reconnaîtrait parmi toutes les voix sur cette planète, celle de Lorcan qui l’interpelait. Elle se tourna vers l’origine du bruit pour le voir se lever et la rejoindre. La prochaine sensation fut celle de ses lèvres sur la joue de la jeune fille qui ne put empêcher un petit tressaillement de s’exprimer avant de laisser un sourire, plus faible qu’à l’accoutumée mais présent tout de même, se voir sur ses lèvres, heureuse qu’elle était de revoir Lorcan. Sa prochaine question lui donna une raison pour arrêter de sourire, ne voulant pas mentir au jeune garçon, mais elle força ses lèvres à continuer de se courber vers le haut.

« Je suis heureuse d’être revenue à Poudlard et toi ? répondit-elle. » Ce n’était pas totalement un mensonge, mais ce n’était pas totalement la vérité. Elle était contente de ne plus être chez son père ou chez son parrain, elle n’aimait pas être un fardeau pour ce dernier, mais elle ne se sentait plus à sa place à Poudlard maintenant qu’elle avait peur d’utiliser de nouveau sa magie. « Je suis vraiment heureuse de te revoir, ajouta-t-elle avant de se glisser dans ses bras pour lui faire un câlin. » Ce n’était pas un mensonge. « Je n’étais pas sûre que ça soit réciproque, glissa-t-elle très bas afin d’éviter de se faire entendre de Lorcan. » C’était aussi malheureusement la vérité.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Mer 12 Oct - 23:12
De la tristesse… de la profonde tristesse que le jeune homme ressentait en fixant le regard de celle qu’il aimait, et il n’aimait guère la savoir malheureuse, donnant cette impression qu’il avait échoué dans sa tâche de la rendre souriante et heureuse. Entendant cette dernière avouer qu’elle était heureuse de retrouver Poudlard avant de retourner la question, le jeune Lorcan fît un léger sourire en coin de sa bouche avant répondre sincèrement :

— C’était bien. J’ai pu découvrir de nouvelles créatures mais il me manquait une certaine personne pour que les vacances soient parfaites.

Fixant le regard émeraude de la jeune Nightingale, le jeune Lorcan fût légèrement pris au dépourvu en voyant la jeune adolescente se coller contre lui, quémandant un câlin en ajoutant qu’elle était heureuse de le revoir. Cette simple phrase apportait du baume au cœur au jeune introverti, un réconfort bienvenu dans ses pensées troublé par les sentiments et sa part sombre à garder sous contrôle comme il pouvait. Souriant tendrement, le jeune Scamander posait délicatement ses mains dans le dos de la jeune Hecate, la serrant en douceur contre lui, montrant qu’il était bien présent pour elle avant de répondre en toute sincérité à celle qu’il aimait :

— Je suis heureux de te revoir aussi. Tu m’as beaucoup manqué Hecate

Elle avait effectivement beaucoup manqué au jeune Scamander, pensant régulièrement à la belle Nightingale quand il ne la voyait pas. C’était la première fois qu’il ressentait un tel sentiment, un sentiment aussi fort qui le troublait. Elle était celle qui le faisait redevenir un humain, un adolescent ordinaire et ce rien que par sa présence.
Retrouvaille au coin du feu
Hecate and Lorcan
code by exordium | image by tumblr
Hecate Nightingale
Hecate Nightingale
ProfilDate d'inscription : 07/08/2020
Messages : 576
Date de naissance : 27/05/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Lun 7 Nov - 3:03
Elle était incapable d’en expliquer la raison, mais Hecate devait avouer qu’elle se sentait mieux depuis que Lorcan avait pris le temps de venir la voir et la saluer dans la salle commune des Poufsouffles pour prendre de ses nouvelles et savoir comme s’étaient déroulées ses vacances. Le fait qu’il s’en soucie, qu’il prenne la peine de lui poser la question mettait du baume au cœur de la jeune fille qui n’avait pas senti cette chaleur depuis un moment. Sa présence semblait atténuer les effets de la tristesse dans laquelle elle se complaisait ces dernières semaines. Elle parvint même à esquisser un sourire qui n’était pas trop mensonger.

Bon, ce n’était pas pour autant qu’elle était prête à admettre la vérité et elle résuma seulement ses vacances en « je suis contente d’être de retour à Poudlard. ». Lorcan, lui, semblait avoir fait plus de choses, il avait pu découvrir de nouvelles créatures, mais il lui avoua qu’il lui avait manqué la présence d’une personne. A cette phrase, le cœur de la jeune fille se serra, se demandant qui pouvait bien être cette personne.

« Oh, c’est dommage. Qui était cette personne manquante ? Je la connais ? finit-elle par demander, la curiosité, et légèrement la jalousie, prenant le dessus. »

Mais ce qu’elle ressentait n’allait pas l’empêcher de se glisser dans les bras du garçon qu’elle aimait et de lui avouer qu’elle était vraiment heureuse de le revoir. Au début, elle sentit que Lorcan semblait surpris de son geste, mais il finit par lui aussi rentrer dans l’étreinte en posant sa main dans son dos. Il lui répondit que lui aussi était heureux et qu’elle lui avait manqué. En entendant ses mots, Hecate ne put empêcher ses yeux se remplir de larmes. Elle lui avait manqué à lui, il le lui avait même dit, alors que son propre père n’arrêtait pas de la rejeter. Elle avait manqué à une personne, elle lui avait manqué. Elle comptait pour quelqu’un, assez pour lui manquer, assez pour qu’il pense à elle. Les larmes finirent par s’échapper de leur prison oculaire et coulèrent sur les joues de la petite brune, venant atterrir sur le torse du jeune homme.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Mar 3 Jan - 22:14

Lorcan

Hécate


Retrouvaille au coin du feu


Devait-il continuer à jouer ce rôle qu’il jouait depuis sa première rentrée à Poudlard ? Ne devrait-il pas arrêter de se voiler la face et d’admettre enfin ce qu’il était réellement ?

Chassant comme il pouvait ces pensées obscures pour profiter de l’instant présent avec celle qu’il aimait, le jeune Poufsouffle entendit la jeune Nightingale demander qui était cette personne qui manquait. Une question qui fît naître un léger sourire malicieux sur le visage du jeune homme avant de pointer simplement son doigt vers elle et de dire en toute sincérité de sa voix naturellement douce :

— C’était toi la personne manquante

Après que la belle Hecate ait quémander un câlin que notre Lorcan posait délicatement sa main contre le dos de la jeune adolescente, la gardant près de lui avant de répondre à son tour qu’il était heureux de la voir et qu’elle lui avait manqué, le jeune introverti gardait sa main au dos de cette dernière avec douceur, un léger sourire tendre affichant ses lèvres en la voyant ainsi contre lui.

Ce simple contact le rendait plus humain, il pourrait rester ainsi durant des heures, ne profitant que la simple présence de celle qu’il aimait profondément. Cependant, il ressentait que quelque chose n’allait pas chez l’élue de son cœur. Que faire pour lui redonner le sourire ? La seule idée qui lui vint était de serrer l’étreinte avec cette douceur qui le caractérisait et de lui dire, essayant de la faire sourire un peu :

— On dirait bien que tu as passés d’affreuses vacances. Je crois bien qu’on va devoir rattraper tout ce temps perdu

Il ne souhaitait qu’une chose : la voir heureuse. Mais pourrait-elle rester heureuse avec une personne comme lui ? Il n’en était pas certain. Mais le jeune introverti repensait aux paroles de son médicomage lors de sa dernière consultation et tentait alors d’appliquer les conseils de ce dernier. La priorité actuelle pour le jeune Scamander était le bien-être de celle qu’il aimait, ce qui lui permettait d’oublier ces pensées obscures liés à sa part sombre que peu de personnes sachent.


KoalaVolant
Hecate Nightingale
Hecate Nightingale
ProfilDate d'inscription : 07/08/2020
Messages : 576
Date de naissance : 27/05/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Mar 28 Fév - 23:46
Elle n’avait aucune idée de comment Lorcan faisant, comme il arrivait à toujours savoir pour lui faire du bien, pour lui mettre du baume au cœur, pour la faire sourire même dans les temps les plus sombres. Enfin, presque toujours, il lui avait quand même brisé le cœur par maladresse il y a quelques mois. Bon, Hecate avait aussi un rôle à jouer dans l’histoire, c’était elle qui s’était fait tout un film dramatique à partir d’une situation mal comprise. Mais en dehors de ce malentendu qui avait failli au drame, le jeune Poufsouffle arrivait toujours à la réconforter. Comme maintenant, quand il lui admit qu’elle était la personne manquante, tout en la pointant simplement du doigt. A ce moment-là, la petite brune ne sut pas quoi répondre. Elle se sentait légèrement idiote d’avoir commencé à éprouver de la jalousie envers elle-même/

« Oh ! Je croyais que tu parlais de quelqu’un d’autre,
finit-elle par avoue, quelque peu honteuse. »

Et juste ses bras autour d’elle la rendait heureuse, elle se sentait protégée comme elle l’avait peu été cet été. Elle se sentait tellement bien que les larmes qu’elle avait retenu coulait toutes seules de ses yeux. Mais pas des larmes de tristesse comme c’était souvent le cas ces derniers temps, mais des larmes de bien-être. Elle se sentait assez bien pour laisser exprimer ce qu’elle ressentait exactement au fond d’elle. Mais entre laisser exprimer et le dire, il y avait un pas qu’elle n’était pas encore prête à faire. C’était pourquoi elle ne se sentait pas prête à avouer la vérité quand Lorcan lui fit remarquer qu’elle avait l’air d’avoir passé d’affreuses vacances et qu’ils devaient rattraper le temps perdu. Malgré ses mensonges lui assurant qu’elle allait bien, il avait bien vu à travers ses mots non véridiques, et souhaitait lui apporter tout le confort dont elle avait besoin en resserrant son étreinte.

« Non, j’ai passé de plutôt bonnes vacances, mais je suis contente d’être de nouveau à Poudlard. Tu veux rattraper le temps perdu comment ? Tu as découvert quoi comme nouvelles créatures ? »
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Jeu 16 Mar - 18:06

Lorcan

Hécate


Retrouvaille au coin du feu


Gardant la jeune Hecate dans son étreinte (sauf si elle n’en avait plus envie !), le jeune Lorcan écoutait la demoiselle avouer honteusement qu’elle croyait qu’il parlait de quelqu’un d’autre. De quelqu’un d’autre ? Le jeune homme aux yeux clairs ne comprenait pas où elle voulait en venir. Qu’a-t-elle voulu dire par quelqu’un d’autre ? Lui qui était d’une nature solitaire et introverti pour protéger les gens de lui-même, pourquoi il parlerait d’une autre personne qui lui manquait que celle qui prenait une grande place dans son cœur ?

Arquant un sourcil d’incompréhension, le jeune poufsouffle demandait plus de précisions à ce sujet, avec difficulté, n’étant pas la personne la plus bavarde et la plus sociable sur Terre.

— Quelqu’un d’autre ? Pour… pourquoi crois-tu que… que je penses à quelqu’un d’autre ?

Les relations humaines… le jeune Scamander avait bien des difficultés a comprendre toute la subtilité et la complexité des communications entre humains. Il était bien plus à l’aise parmi les animaux et les créatures magiques, après tout il n’étais pas mieux qu'eux que les ignorants pouvaient les traiter de “monstre" : il en était un aussi depuis maintenant neuf ans cette année.

Bref, remarquant la petite mine de l'élue de son cœur, le jeune poufsouffle s’était mis à dire l’impression qu’elle avait passé de mauvaises vacances et qu’ils allaient devoir rattraper le temps perdu, le jeune Lorcan entendit sa douce Hecate dire qu'elle avait passé plutôt de bonnes vacances mais qu’elle était ravie de retourner à Poudlard. Le jeune homme décidait de ne pas pousser plus loin la discussion,  ne sachant point si c’était la meilleure solution. Par la barbe de Merlin, ce n’était vraiment pas pour lui la sociabilité !

Entendant les questions de la belle poufsouffle sur comment rattraper et quelles nouvelles créatures magiques avaient découvert, le jeune introverti réfléchit quelques instants avant de répondre :

— Eh bien… j’ai surtout vu pas mal de dragons on est allé aider dans une réserve.

Se grattant la tête et ne sachant pas ce qu’il pouvait dire de plus,  le jeune Lorcan était perdu dans ses pensées durant quelques instants avant d’ajouter :

— Est-ce que… est-ce que tes plantes vont bien ?

KoalaVolant


Dernière édition par Lorcan Scamander le Dim 26 Mar - 22:27, édité 1 fois
Hecate Nightingale
Hecate Nightingale
ProfilDate d'inscription : 07/08/2020
Messages : 576
Date de naissance : 27/05/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Dim 26 Mar - 5:28
Hecate se sentait honteuse et elle était certaine que Lorcan, même s’il ne pouvait pas voir son visage parce qu’ils partageaient une étreinte, s’en était rendu compte. Il lui demanda en bégayant pourquoi elle croyait pourquoi il penserait à quelqu’un d’autre. La jeune fille se sentait encore plus mal pour deux raisons : tout d’abord parce qu’elle était honteuse de devoir lui avouer qu’elle ne se sentait pas assez bien pour lui et qu’elle s’attendait chaque jour à le voir la quitter pour quelqu’un de bien meilleur qu’elle, soit n’importe quelle personne, mais aussi parce qu’elle sentait à son ton qu’elle l’avait blessé. Elle quitta à regret la douce étreinte du garçon qu’elle aimait et lui tourna le dos, faisant face au feu de la salle commune, plutôt gênée par ce qu’elle s’apprêtait à dire.

« Parce que tu finiras bien par te rendre compte que je ne suis pas assez bien pour toi et que je comprends pas ce que tu fais avec moi, finit-elle par avouer d’une petite voix, espérant presque qu’il ne l’aurait pas entendu, quoique cela l’aurait forcé à répéter et elle n’avait aucune envie de le faire. »

Hecate s’y connaissait un peu mieux en relations humaines, elle était notamment la plus grande conseillère de son meilleur Endymion, aussi perdu que Lorcan sur le sujet, sauf quand cela la concernait, et là elle devait aussi paumée que les deux garçons de sa vie. Elle avait du mal à concevoir les sentiments positifs que les gens pouvaient ressentir à son égard, et le comportement de son père pendant toutes ces années ne l’avait pas aidé sur ce chemin. La jeune fille était du genre « faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais », ou du genre à ne pas suivre ses propres conseils. Elle était la première à conseiller à tout le monde de se confier pour aller mieux et elle était la dernière à le faire. C’était pourquoi elle cacha la vérité sur son été au jeune Poufsouffle et préféra lui demander quelles nouvelles créatures magiques il avait vues. Des dragons ! impressionnant.

« Whaouh, ne put s’empêcher de s’exprimer Hecate. Sont-ils aussi grands qu’on le dit ? Tu n’as pas eu peur ? Tu es si courageux. »

Mais son enthousiasme disparut rapidement quand Lorcan lui demanda si ses plantes allaient bien. Hecate n’avait pas eu le temps de prendre ses plantes pour les amener avec elle quand elle avait dû quitter son domicile. Ce fut donc d’un air triste qu’elle répondit.

« Elles sont sans doute toutes mortes à l’heure qu’il est… »
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Dim 26 Mar - 23:05

Lorcan

Hécate


Retrouvaille au coin du feu


Pourquoi ? Pourquoi avait-elle songé qu’il ait pensé à quelqu’un d’autre qu’elle ? Ayant posé cette question, cherchant à comprendre pour quelles raisons elle avait pensé ainsi, le jeune Lorcan vit qu’elle s’écartait de lui. A-t-il demandé quelque chose qui ne fallait pas ? Le jeune introverti était perdu, lui qui n’était pas habitué aux relations humaines.

Soudain, le jeune poufsouffle entendit celle qu’il aimait dire en toute sincérité, le dos face à lui, qu’il finirait par se rendre compte qu’elle n’était pas assez bien pour lui et qu’elle ne comprenait pas ce qu’il faisait avec elle. Des mots qui interpellait aussitôt le jeune introverti solitaire : c’était les pensées qu’il avait pour lui-même, le ramenant à la réalité. Elle ne savait pas qui il était réellement.

Le regard du jeune Scamander devint plus sérieux et triste, plus « sombre », un regard que la jeune poufsouffle ne pouvait voir. Soudain, le jeune homme aux yeux clairs répondit à ces paroles dures de celle qu’il l’aimait en toute sincérité :

— Tu es quelqu’un de bien Hecate. Bien plus que tu ne le crois.

Le jeune Lorcan baissait la tête, se mettant à murmurer d’une voix à peine audible :

— C’est moi qui ne suit pas assez bien pour toi.

Cela sonnait comme une évidence à ses yeux : il avait déjà évoqué ceci au médicomage qui le suivait, il avait essayé de lui faire comprendre qu’il était une personne comme une autre. Mais le jeune homme à la chevelure châtain clair se rendait bien compte de ce qu’il était : un monstre.

Certes, il avait beaucoup d’admiration pour le professeur Lupin qui avait pu enseigné à Poudlard une année et se faire des amis et même aimer malgré sa lycanthropie. Il s’estimait chanceux d’avoir des amis d’enfance si compréhensifs mais il aura toujours cette part sombre à maintenir toute sa vie pour ne pas tuer ceux qu’il aime.

Gardant la tête baissé, le jeune homme écoutait la belle Hecate être « impressionnée » avant de poser comme questions s’ils étaient grands et s’il avait peur tout en complimentant qu’il était courageux. Une remarque qu’il répliquait aussitôt avec un léger sourire :

— Oh non je ne suis pas courageux. Je suis habitué aux dragons, ce n’est pas du courage.

Après avoir posé la question concernant les plantes de sa douce poufsouffle, le jeune introverti entendit cette dernière dire que ses plantes étaient probablement mortes, le jeune Lorcan baissait son regard quelques instants avant de dire :

— Je suis désolé pour tes plantes Hecate.

KoalaVolant
Hecate Nightingale
Hecate Nightingale
ProfilDate d'inscription : 07/08/2020
Messages : 576
Date de naissance : 27/05/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Lun 27 Mar - 3:00
Elle avait fini par avouer une partie des pensées qui tournaient dans sa tête et qui lui pesaient sur le cœur. Une partie seulement, elle n’était pas encore prête de lui avouer toute l’horreur de son passé, de lui raconter comment elle avait failli être une meurtrière, comment elle avait failli tuer celui sans qui elle ne serait même pas là aujourd’hui. Non, elle exprima seulement à Lorcan ses doutes, ses incompréhensions, son manque de confiance en elle. Dos à lui, elle expliqua qu’elle ne comprenait pas ce qu’il faisait avec une personne comme elle, qu’il méritait beaucoup mieux qu’elle. Mais le jeune Poufsouffle ne semblait pas voir le monstre en elle, il lui répondit qu’elle était quelqu’un de bien, bien plus qu’elle ne le croyait. Il ajouta d’une voix beaucoup plus basse, d’une voix qu’elle pouvait à peine entendre que c’était lui qui n’était pas assez bien pour elle. La jeune fille se retourna d’un coup, à ses mots. Comment pouvait-il penser à cela ?

« C’est toi qui te trompes, lui répondit-elle d’une vivacité qui n’était pas habituelle chez elle. Tu es la personne la plus belle et la plus douce que je connaisse. Comment peux-tu croire une seule seconde que tu n’es pas assez bien pour moi ? Tu dis ça juste parce que tu sais pas de quoi je suis capable, quelles horreurs j’ai failli faire. Mon père avait toujours eu raison de se méfier de la magie, depuis le début, il avait raison, ajouta-t-elle plus bas. Pourquoi penses-tu ça de toi ? demanda-t-elle d’une voix plus forte. »

Oui son père lui avait toujours dit la vérité, depuis le début. Même si elle avait été difficile à accepter, il n’avait jamais menti quand il l’avait traitée de monstre. Après tout, si elle n’avait pas été un monstre, elle n’aurait pas été à deux doigts de le tuer. Mais pourquoi Lorcan qui était la personne la plus gentille à son égard semblait avoir si faible estime de lui-même ? Peut-être lui cachait-il quelque chose sur son été, peut-être que quelque chose d’horrible lui était arrivé ? Elle savait seulement qu’il était allé dans une réserve de dragons, ce qui était impressionnant pour la jeune fille, mais pas pour lui, répondant simplement qu’il était juste habitué. Hecate ne put s’empêcher de laisser exprimer un faible sourire.

« Tu es beaucoup trop modeste. Tu restes courageux. Peu de gens ont le courage pour s’habituer aux dragons. »

Hecate n’avait pas eu de chance du côté de sa passion, toutes ses plantes étaient sans doute mortes à cette heure. Lorcan en fut désolé.

« Ce n’est pas de ta faute, seulement de la mienne. »
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Lun 27 Mar - 22:44

Lorcan

Hécate


Retrouvaille au coin du feu


Voyant celle qu’il aimait se retourner pour répondre avec vivacité ses propos le concernant, le jeune Lorcan fixait l’élue de son cœur d’un regard, ne croyant hélas pas un mot sur ce qu’elle disait sur lui. Elle ne voyait que ce qu’il souhaitait montrer : elle ne le connaissait pas réellement. Et encore, ce qu’il montrait de lui n'était pas fameux à ses yeux, mais tant que cela restait à peu près passable pour ceux qu’il aime, c’était le principal.

Hochant négativement de la tête lorsqu’il l’entendit ces « compliments » et qu’il ne savait pas de quoi elle était capable et que son père avait toujours eu raison de se méfier de la magie, le jeune Scamander répondit en toute sincérité à la jeune poufsouffle de sa voix naturellement douce.

— Tu te trompes sur mon compte. Tu dis ces belles choses sur moi, mais c’est sur des choses qui ne sont pas réelles. Tu parles d’horreurs mais quels seraient ces horreurs Hecate ?

Le jeune introverti patientait quelques instants avant d’ajouter dans un murmure :

— Tu ne sais pas qui je suis réellement…

Ces paroles évoqués par son médicomage, ces belles illusions d’avoir une vie à peu près normal malgré sa part sombre, à aimer Hecate… le jeune homme se rendit bien compte que ce n’était pas possible. Elle l’aimait certes, mais pour ce qu’il avait voulu montrer de lui : qu’en était-il si elle apprenait sa lycanthropie ? Ce n’était peut-être plus la même histoire…

Il n’avait jamais compris les relations humaines : ce qu’il vivait actuellement avec la jeune Nightingale était à la fois magique mais éphémère et il en était pleinement conscience. Il ne s’était jamais senti intégré chez les humains, mis à part ses amis d’enfance et sa famille qui maintenait le peu de part d’humanité qu’il avait. Sa place était dans la nature, au milieu des animaux, des créatures magiques ou des dragons.

Serait-il au final mieux pour Hecate qu’il s’éloigne d’elle ? Mais elle avait elle-même ses propres fragilités à surmonter : des fragilités dû à manque cruel de confiance en elle. Fixant la belle Nightingale, le jeune Lorcan ajoutait alors en la fixant droit dans ses yeux verts :

— Comment tu te décrirais ?

Le jeune homme était cependant prêt à tout faire pour sauver Hecate de ses ténèbres, de ce qui la rongeait et il était prêt à tout, même à ce que l’adolescente ne veuille plus jamais lui parler. Il fallait la sortir de son manque de confiance en elle avant qu’il ne disparaisse de sa vie : la place du jeune Scamander était dans la solitude, loin des regards, loin des humains. Ce n’était qu’une utopie de croire qu’il pouvait être heureux avec elle et être à peu près normal avec sa part d’ombre, lui qui avait bien des difficultés de comprendre ses semblables.

KoalaVolant
Hecate Nightingale
Hecate Nightingale
ProfilDate d'inscription : 07/08/2020
Messages : 576
Date de naissance : 27/05/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Mar 28 Mar - 19:38
Hecate n’arrivait pas à comprendre une seule seconde comment une personne aussi belle que l’était Lorcan pouvait être à ce point aveugle sur sa nature, comment il ne pouvait pas voir à quel point il était quelqu’un de bien, comment il pouvait croire, ne serait-ce qu’une microseconde, qu’il était mauvais. Cela lui échappait totalement. Elle ne lui mentait pas du tout quand elle lui disait qu’il était la personne la plus belle et la plus douce qu’elle connaissait, mais elle voyait bien à la tête de son interlocuteur qu’il ne la croyait pas, il secouait négativement de la tête pour lui montrer son désaccord, il ajouta dans un murmure que la jeune fille parvint quand même à saisir qu’elle ne savait pas qui il était réellement. Le Poufsouffle avait faux sur toute la ligne, il se trompait totalement à son égard mais il avait aussi sur le compte de la petite brune. Les deux avaient une vision bien contradictoire de l’un et de l’autre. Elle devait faire en sorte qu’il voit ce qu’elle voyait elle en lui. Il ne pouvait pas rester longtemps aveugle sur lui-même.

« C’est toi qui te trompes et je suis sûre que plein de personnes seront d’accord avec moi. Même si tu m’avouais là maintenant que tu étais un vampire ou que tes parents étaient des braconniers de la pire espèce, mon avis ne changerait pas sur toi. Ainsi que l’amour que je te porte. Je ne suis pas certaine que tu penses la même chose de moi par contre, ajouta-t-elle plus bas. Et je ne pense pas non plus que tu veuilles vraiment savoir ces horreurs. Juste que ma place ne serait pas à Poudlard mais ailleurs. »

Non, elle ne pouvait pas lui dire la vérité. Elle était encore si difficile à avouer à haute voix. Elle ne se voyait pas lui dire qu’elle avait failli tuer son propre père. Qu’elle ne savait même pas comment cela se faisait qu’il était encore de ce monde. Elle ne pouvait lui avouer que sa magie était dangereuse et qu’il valait mieux pour tout le monde qu’elle arrête de s’en servir. Seule la professeure Blake le savait et sûrement son parrain, c’était certain que la sorcière lui a dit la vérité. Mais Lorcan n’en savait rien et c’était le mieux. Elle ne se sentait pas prête à le faire.

Mais Lorcan ne semblait pas décidé à lâcher l’affaire, il semblait déterminé à la sonder dans son entièreté. La fixant sans la quitter des yeux, il lui demanda comment elle se décrirait. Hecate le regarda quelques instants, étonnée par cette question et ne sachant pas quoi répondre sur le coup. Pourquoi lui demandait-il cela, n’arrivait-il pas à le voir par lui-même ?

« N’est-ce pas évident ? Et toi, comment me décrirais-tu ? lui demanda-t-elle en essayant de dévier l’interrogatoire et de ne pas avoir à répondre par elle-même. »

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Mar 28 Mar - 20:26

Lorcan

Hécate


Retrouvaille au coin du feu


Les bras croisés, fixant celle qu’il aimait, le jeune Lorcan écoutait les paroles de la jeune Poufsouffle qui cherchait à le convaincre qu’il était quelqu’un de bien, c’était en vain. Hecate était loin, très loin de savoir qui il était réellement.

Fixant la jeune Nightingale avec sérieux, le jeune Scamander répondit aussitôt après avoir entendu ses compliments qui ne lui correspondait pas et à quel point elle tenait à lui :

— Et pourquoi penserais-tu que je ne t’aime pas ? Je veux vraiment savoir ces “horreurs" que tu dis. Peu importe ce que tu es, ce que tu as fait ou aurait fait, je t’aime tel que tu es, je reste persuadé que je ne suis pas assez bien pour toi.

Repensant à la liste que la jeune Hecate avait énumérée : vampire, parents braconniers… le jeune Lorcan réfléchissait quelques instants avant d'ajouter à la jeune Poufsouffle avec sérieux et de sa voix douce naturelle :

— Si je suis un tueur à série, m'aimerais-tu encore ?

Il était plus que sérieux dans ses paroles : le jeune homme cherchait à savoir à quel point elle tenait à lui. Est-ce qu’elle accepterait sa part sombre ? Il n’en avait pas la certitude.  Rare sont les personnes qui pouvait aimer quelqu’un atteint de lycanthropie. Malgré les moyens mis en place par le ministère de la magie, le jeune Lorcan avait parfaitement conscience que les humains les regardaient comme des monstres. Il en était un après tout sans la potion Tue-Loup, qui pourrait leur en vouloir ?

Après avoir posé la question sur comment elle se décrirait, le jeune introverti écoutait attentivement la jeune adolescente aux yeux verts qui déviait la question en demandant il la décrirait, le jeune Lorcan réfléchissait. Il avait bien des difficultés à comprendre les relations humaines mais le jeune Lorcan était bien décidé à chercher à comprendre la jeune Hecate : pourquoi elle agissait ainsi alors qu’elle est la personne la plus belle, la plus douce, la plus gentille, la plus merveilleuse qu’il connaissait ?

Bien décidé à chercher à comprendre celle qu’il aimait, le jeune Scamander répondit alors avec un léger sourire, la voix toujours aussi posée et douce :

— Non pas d'entourloupe ! Comment tu te décris Hecate ? Après seulement je te réponds comment je te vois !

KoalaVolant


Dernière édition par Lorcan Scamander le Mer 29 Mar - 21:41, édité 2 fois
Hecate Nightingale
Hecate Nightingale
ProfilDate d'inscription : 07/08/2020
Messages : 576
Date de naissance : 27/05/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Mer 29 Mar - 18:55
Hecate ne comprenait pas pourquoi Lorcan était persuadé qu’elle ne pourrait pas l’aimer si elle apprenait qui il était réellement, pourquoi il était persuadé de ce point, pourquoi il n’arrêtait pas lui dire qu’il n’était pas assez bien pour elle. De ce qu’elle voyait de lui, pour le moment, tout était à aimer. Et de ce qu’elle voyait de lui, rien chez lui qu’elle apprendrait plus tard pourrait changer, ne serait-ce qu’un peu, l’amour qu’elle lui porte. Elle ne comprenait pas non plus pourquoi l’inverse ne fonctionnait pas. Et lui non plus ne semblait pas comprendre, il voulait savoir de quelles horreurs elle parlait et il ajouta qu’il l’aimerait peu importe ce qu’elle était, ce qu’elle avait ou aurait fait. Mais il ne disait cela que parce qu’il ne savait justement pas ce qu’elle avait failli faire. Peut-être que si elle n’abordait pas de nouveau le sujet, il ne poserait pas plus de questions dessus. Elle n’eut pas à répondre de suite de toute manière, car il lui demanda si elle l’aimerait même s’il était un tueur en série. La conversation n’aurait pas été aussi grave, la Poufsouffle aurait pu en rire, mais là le sérieux s’imposait.

« Je n’arrive pas à croire une seule seconde que tu puisses être un tueur en série. Mais oui, je t’aimerais quand même. Et pourquoi ça ne marcherait pas dans l’autre sens ? Pourquoi moi je pourrais pas aussi dire que peu m’importe ce que tu es, ce que tu as fait ou aurait fait, je t’aime tel que tu es ? Parce que c’est le cas, mais tu sembles pas vouloir me croire. »


Il semblerait que Lorcan veuille tout savoir d’elle, que cela soit les horreurs qu’elle aurait commises, ou comment elle se perçoit. Et malheureusement la tentative de diversion d’Hecate ne fonctionna pas. Le jeune homme l’avait remarqué, et en lui souriant, il le lui avait fait comprendre. Il lui répondrait, mais seulement après qu’elle l’a fait. Ne voulant pas affronter son regard pendant qu’elle lui avouait la vérité, la petite brune préféra se détourner de lui, fixer de nouveau la cheminée pour ne ressentir le poids de la déception et du mépris dans son regard.

« Comme un monstre tout simplement, répondit-elle dans un murmure. Es-tu content ? ajouta-t-elle d’un ton plus élevé. »
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Mar 11 Avr - 22:34

Lorcan

Hécate


Retrouvaille au coin du feu


Après avoir posé la question d’une manière sérieuse de sa voix naturellement douce, gardant encore les bras croisés, en fixant celle qu’il l’aimait, le jeune introverti écoutait cette dernière dire qu’elle ne croyait pas une seconde qu’il pouvait être un tueur en série mais que malgré cela, elle l’aimerait malgré tout.

Malgré ce qu’il entendait, il avait des difficultés à y croire : même si cela existait, il en avait eu la preuve récemment qu’un homme atteint de lycanthropie pouvait toujours se montrer doux et gentil et aimer quelqu’un et avoir une famille, que l’histoire qu’il avait entendu enfant n’était pas qu’une histoire, mais le passé d’une véritable personne qui avait existé. Mais le jeune homme voyait ceci comme un utopie : rare était les personnes qui pouvait aimer la personne avec sa part d’ombre, il en avait conscience. Malgré les paroles du médicomage qui le suivait, le jeune Lorcan ne pouvait croire qu’Hecate l’aimait à ce point : elle n’aimait que la partie visible de lui, elle connaissait pas sa part sombre, et il était presque certain qu’elle changerait d’avis en sachant ce qu’il était réellement.

La jeune poufsouffle s’était mis à demander pourquoi elle ne pouvait pas la même chose, de manière réciproque, qu’elle l’aimait peu importe ce qu’il était. Pourquoi… Il y avait plusieurs explications : premièrement, elle ne sait pas tout de lui… deuxièmement, est-ce qu’elle l’aimerait malgré sa lycanthropie ? Malgré qu’il pouvait perdre le contrôle à tout moment s’il omettait de prendre la potion tue-loup ? Baissant la tête, le jeune poufsouffle se mit à dire en toute sincérité à sa camarade de maison :

— Parce que c’est difficile à croire quand on est quelqu’un comme moi…

Entendant celle qu’il aimait, qui avait tenté de dévier la question sur comment elle se décrirait mais qu’il avait vu parfaitement clair ce petit manège, le jeune Lorcan fixait la jeune adolescente aux yeux verts, attendant qu’elle réponde à la question avec honnêteté, cherchant à la comprendre pour pouvoir tenter de l’aider. L’entendant dire dans un murmure qu’elle se voyait comme un monstre avant de répondre sèchement s’il était content. Le cœur du jeune introverti se serrait en l’entendant se traiter de « monstre ».

Fixant l’élue de son cœur droit dans ses yeux, ne tenant pas compte de sa remarque sèche, le jeune Lorcan s’approchait d’elle et prit délicatement sa main avant de dire en toute sincérité en la regardant droit dans ses yeux verts :

— Moi ce que je vois, c’est une adolescente qui a une belle personnalité : douce, gentille, avenante envers les autres, peut-être trop altruiste et qui manque cruellement de confiance en elle au point de ne pas s’aimer. Je n’en suis pas particulièrement content de voir que tu ne te rends pas compte des qualités que tu as, de la belle personne que tu es.

Se rendant compte de ce qu’il disait pour aider sa bien-aimée, le jeune Lorcan se mit à se dire mentalement comment pouvait-il se permettre de dire cela, alors que lui-même il ne s’aimait pas. Mais contrairement à sa douce Hecate, il avait une bonne raison pour ne pas s’aimer, une bonne raison d’agir ainsi. Entendre la belle poufsouffle dire qu’elle était un monstre le ferait presque rire si la situation n’était pas aussi grave et sérieuse.

Fixant sa belle Hecate d’un air triste, le jeune Lorcan prit cette dernière dans ses bras, sans dire un mot. Le geste est toujours plus fort que les paroles. Non à ses yeux Hecate était loin, très loin d’être un monstre : des deux, c’était lui le véritable monstre.

KoalaVolant
Hecate Nightingale
Hecate Nightingale
ProfilDate d'inscription : 07/08/2020
Messages : 576
Date de naissance : 27/05/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Dim 11 Juin - 3:06
Le cœur de la jeune fille se brisait un peu plus à chaque mot que prononçait Lorcan. Pas du tout parce qu’il essayait de rompre avec elle, pas du tout parce qu’il disait des atrocités sur son compte à elle, pas du tout parce qu’il s’en prenait à elle, mais à cause de ce qu’il disait sur son propre compte. « C’est moi qui ne suit pas assez bien pour toi. » « Tu te trompes sur mon compte. Tu dis ces belles choses sur moi, mais c’est sur des choses qui ne sont pas réelles. » « Tu ne sais pas qui je suis réellement… » « je reste persuadé que je ne suis pas assez bien pour toi. » Toutes ces phrases lui avait un peu plus blessé le cœur à chaque fois. Et il n’avait pas fini. Il continuait en affirmant qu’il qu’était difficile à croire qu’on puisse l’aimer quand on est une personne comme lui.

Hecate ne comprenait pas comment Lorcan pouvait avoir une aussi faible estime de lui-même, lui qui n’était, certes pas parfait, mais personne ne pouvait l’être, mais qui restait une si belle personne. Mais non, il était persuadé de ne pas être assez bien pour la petite brune. Elle voulait juste le serrer dans ses bras, jusqu’à ce qu’il arrête de penser des mensonges aussi cruels et éloignés de la vérité, mais elle savait que cela ne marchait pas comme cela, elle savait que le chemin menant à la vérité, afin qu’il puisse finir par voir qui il est réellement, était un chemin long et pavé d’embûches, ponctués de nombreuses impasses et marqués par beaucoup de retours en arrière. Mais elle souhaitait pouvoir le mener sur cette route, car il était une belle personne et il méritait de le voir.

Et il semblait que Lorcan semble vouloir faire la même chose de son côté avec elle. Il lui avait demandé comment il se voyait et avait malheureusement vu clair dans son stratagème pour éviter de répondre. Après lui avoir avoué qu’elle se voyait comme un monstre, le jeune Poufsouffle s’était approché d’elle pour lui prendre la main et la regarder dans les yeux. Hecate essaya de baisser les yeux mais quelque chose, elle ne savait quoi, dans le regard du garçon qu’elle aimait l’empêcher de détourner le regard. Elle le fixait droit dans les yeux quand il lui avoua ce que lui voyait en elle. Il la décrit comme une adolescente gentille, douce, avenante, avec un cruel manque de confiance en elle. Il acheva ses paroles en la prenant dans ses bras.

Tout cela fut beaucoup trop pour Hecate qui se mit à pleurer silencieusement dans les bras de Lorcan. Autant avec ses pleurs silencieux, elle pouvait tromper ses camarades de chambre, mais à cette distance, c’était impossible que le jeune homme n’entende pas le bruit de ses sanglots, ne la sente pas trembler dans ses bras ou ne comprenne pas que les gouttes qui mouillait son haut étaient les larmes de la fille qu’il avait dans les bras.

« C’est la bonté de ton cœur qui dit cela, finit-elle par dire après un temps de silence. D’autres personnes pensent le parfait contraire de ce que tu dis. C’est toi la belle personne douce, gentille, avec un cruel manque de confiance en toi. Tu veux que je te dise pourquoi je t’aime ? Ce n’est pas à cause de ta beauté, pas que tu sois moche, mais à cause de qui tu es. Ta délicatesse, ta générosité, ta bonté, ta douceur ont fait fondre mon cœur et je ne comprends pas comment tu ne peux pas voir ce que je vois en toi. »
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Dim 18 Juin - 23:19

Lorcan

Hécate


Retrouvaille au coin du feu




Le cœur du jeune magizoologiste en herbe se serrait en entendant la jeune poufsouffle sangloter et ses tremblements, donnant pour réaction de la part du jeune homme de serrer davantage la jeune adolescente contre lui. Cela lui faisait mal de la voir si malheureuse, de l’entendre dire qu’elle était un monstre, ce qui était un comble pour celui qui en était réellement un par sa condition lycanthropique.

Ce qui était certain pour le jeune Scamander c’est que, peu importe si elle ne l’aimerait plus lorsqu’elle apprendra qui il est réellement : le plus important à ses yeux était qu’elle soit heureuse et qu’elle comprenne à quel point elle était une magnifique personne et non un monstre.

Gardant la jeune Nightingale contre lui pour montrer à quel point il tenait à elle et qu’il était présent pour la soutenir, son souhait n’étant que de la rendre heureuse, le jeune Lorcan entendit l’élue de son cœur dire que c’était la bonté de son cœur qui lui dictait cela et que d’autres personnes pensent le contraire de ce qu’il disait.

À cette remarque de la jeune passionnée de botanique, le jeune passionné de créatures magiques répondit aussitôt en toute sincérité :

— J’aimerai bien savoir qui sont ces personnes qui osent dire que tu n’es pas une belle personne, il faut être aveugle pour ne pas voir à quel point tu es une magnifique personne Hecate. Cela ne me ferait que la nature humaine est absolument abjecte !

Écoutant la jeune poufsouffle dire en toute sincérité que c’était à ses yeux lui qui avait ces adjectifs dont il avait décrit pour celle qu’il aimait. Il avait beau l’entendre, il ne parvenait pas à le croire. Comment croire cela lorsqu’on est lycanthrope depuis l’enfance ? Comment croire à cela lorsqu’on a déjà entendu certaine personne le juger sans forcément le connaître.

Le jeune homme aux yeux clairs se détachait légèrement d’Hecate, fixant droit dans les yeux verts de cette dernière avant de répondre en toute sincérité :

— Non Hecate. Ce n’est pas moi la belle personne douce, gentille avec un cruel manque de confiance en soi, mais toi. Cette douceur… cette gentillesse…, cette bonté… cette générosité, c’est toi qui les possède. Et c’est pour ces raisons que je t’aime Hecate. Je t’aime profondément et tout ce que je souhaite, c’est que tu sois heureuse et que tu vois enfin qui tu es réllement.

Moi… aux yeux des autres, je suis une personne excentrique, solitaire, se demandant bien souvent à quoi je sers réellement. Et pour certains d’entre eux, je suis un monstre en partie. Et je ne peux que les comprendre car c’est ce que je suis réellement.


Songeant à toute cette discussion, le jeune introverti se mit à sourire légèrement avant de dire avec sa voix douce naturelle et autant de sincérité :

— Nous sommes pareils enfin de compte. On aime l’autre pour des belles qualités qu’on veut lui faire comprendre alors qu’on se déteste. Nous manquons tous les deux de confiance en nous.

KoalaVolant
Hecate Nightingale
Hecate Nightingale
ProfilDate d'inscription : 07/08/2020
Messages : 576
Date de naissance : 27/05/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Mar 20 Juin - 19:47
Elle n’avait aucune envie de quitter le confort de ses bras, de quitter la chaleur qui émanait de son corps, Hecate n’avait aucune envie de s’éloigner de Lorcan. Son corps, secoué par les sanglots qui la traversaient, voulait rester plus longtemps proche de la personne qui restait présent pour elle, qui faisait tout pour la réconforter. Mais après tout, rien ne la forçait à quitter cette douceur, elle décida donc de rester un peu plus longtemps, tandis que les larmes finissaient par s’amenuir. Elle prit alors la parole pour dire que c’était la bonté de son cœur qui lui faisait dire d’aussi gentilles paroles sur la jeune fille, que d’autres ne pensaient pas comme lui. Le Poufsouffle ne sembla pas aimer cette réponse. A ses yeux, quiconque pensait du mal de son interlocutrice était forcément aveugle. Cependant, cela ne pouvait pas être le cas. Après tout, le père d’Hecate était quand même une des personnes les mieux placées pour bien la connaître. Ainsi, quand il disait que sa fille était un monstre, il devait forcément avoir raison. Lorcan ne la connaissait juste pas assez pour voir la personne monstrueuse qu’elle était réellement. Il finirait par voir la vérité et découvrir sa véritable nature.

« Tu finiras par voir qui je suis réellement, répondit simplement Hecate, ayant peur de ce jour qui finirait fatalement par arriver. »

Mais avant ce jour, elle avait aussi un objectif à accomplir de son côté : faire en sorte que Lorcan se rende compte à quel point il était une belle personne. Car s’il y avait bien une personne qui avait une mauvaise image de lui, une image très éloignée de la vérité, c’était bien le jeune homme. Et Hecate voulait absolument changer cela. Cependant, il semblerait qu’elle ait du travail car dès qu’elle avançait sa vision de lui, il la contredisait, il la retournait contre elle et en profitait même pour lui dire que c’était la raison de son amour pour elle. Elle tressaillit à ces mots, pas encore habituée à l’idée qu’une personne aussi belle que Lorcan soit capable de ressentir de l’amour pour une personne comme elle.

« Lorcan, te souviens-tu de cette discussion dans la serre ? Te souviens-tu de ce que je t’ai dit quand je t’ai avoué que je t’aimais ? Te souviens-tu de pourquoi je t’aime ? Je t’aime parce que tu hantes mes pensées, que ton sourire me donne envie de sourire et tes larmes de pleurer, que ta voix est une mélodie à mes oreilles et que je suis obligée de me rappeler comment respirer quand je te vois. Je t’aime parce qu’avec toi, je me sens protégée, parce que tu es une magnifique personne qui me donne envie de me surpasser pour ne serait-ce qu’atteindre tes chevilles. Je t’aime pour ta bonté, ta douceur, ta chaleur. Ce n’est pas un défaut d’être solitaire, moi je t’aime comme tu es. Donc si tu n’arrives pas à voir tout ça en toi, écoute-moi et essaie de me croire. Tu n’es pas un monstre. Ce sont ton comportement et tes choix qui font ce que tu es, pas tes parents, pas ton sang ou que sais-je. Crois-moi s’il-te-plaît. »

Hecate rougit, elle se sentit soudainement gênée d’avoir dit tout cela à haute voix. Mais elle prit sur elle pour ne pas fuir, elle avait fait ce monologue pour Lorcan, pour son bien, pour qu’il finisse par avoir une bonne estime de lui-même. Elle devait faire preuve de courage. Elle ne pouvait qu’être d’accord pour sa dernière phrase.

« Nous nous sommes bien trouvés, ajouta Hecate en acquiesçant. »
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Ven 23 Juin - 23:47

Lorcan

Hécate


Retrouvaille au coin du feu


Cel1 allait une rude bataille pour le jeune Lorcan de faire comprendre à l’élue de son cœur qu’elle n’était pas un monstre mais également de lui faire comprendre qu’il en était sans évoquer sa Lycanthropie.

Le jeune homme à la chevelure châtain clair écoutait les paroles de la jeune poufsouffles, lui demandant de se rappeler des mots de cette dernière lorsqu'elle avait avoué qu'elle l’aimait. Le jeune Lorcan se rappelait exactement des mots comme si c’était hier mais entendre sa belle Hecate le dire à nouveau lui faisait mal : rien de ce qu’elle disait ne lui évoquait ce qu’il était.

Elle n’était pas au courant et entendre dire ces belles choses sur lui, il ne les méritait pas : ce n’était pas lui. Fixant les yeux émeraudes de sa belle Hecate, le jeune Scamander avec tristesse mais sincérité :


— Que tu m’aimes autant que je t’aime me touche profondément Hecate. Mais je suis désolé, je suis réellement un monstre par la force des choses, je ne suis pas vraiment hu…

Se rendant compte qu’il avait failli lui révéler qui aurait pu la perdre pour de bon, le jeune homme baissait aussitôt le regard vers le sol, se sentant complètement idiot d’avoir presque failli. Le jeune introverti se mit à dire :

— Excuse-moi

Le jeune homme aux yeux bleu-vert sortit aussitôt de la pièce, ayant un besoin urgent de se retrouver seule pour évacuer sa colère envers lui-même. Se trouvant assez loin de sa bien-aimée, loin de toute civilisation, le jeune Scamander se mit à dire :

— Tu n’es qu’un crétin ! Qu'un imbécile !

Le jeune homme se laissait glisser contre le mur, se retrouvant assis au sol, la tête baissé. Il était sérieusement un idiot : son praticien lui avait bien dit de ne pas en parler de suite à celle qu'il avait sa part sombre et pourtant, il avait failli faire l’inverse. Il n’était qu’un idiot un idiot qui était passionné d’animaux et de créatures magiques, loin de savoir la complexité des relations humaines et dégouté par la nature humaine, lui qui n’en était plus un depuis des années.

KoalaVolant
Hecate Nightingale
Hecate Nightingale
ProfilDate d'inscription : 07/08/2020
Messages : 576
Date de naissance : 27/05/2006
Age : 18
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Ven 8 Sep - 0:08
Hecate regardait la porte par où était sorti Lorcan avec étonnamment. Elle ne s’était pas attendue à ce qu’il quitte aussi précipitamment la pièce. Elle ne se rendait pas réellement compte de ce qui s’était passé. Ils étaient là à s’autodénigrer tout en rassurant l’autre et à lui confier la teneur de leurs sentiments quand il avait commencé une phrase avant de s’excuser et de partir en trombe de la pièce comme s’il allait lui confier un secret d’état qu’il n’avait pas le droit de dire. Tout allait bien et d’un coup, il y avait eu cette phrase interrompue, sa têt baissée, ses excuses et son départ précipité de la pièce.

Qu’avait-il voulu dire ? Peut-être qu’en essayant de le comprendre, Hecate pourrait lui venir en aide. Il disait être un monstre par la force des choses parce qu’il n’était pas réellement hu… humain ? C’était le seul mot qui lui venait en tête. Mais s’il n’était pas réellement humain, qu’était-il ? Peut-être était-il réellement un vampire comme elle l’avait avancé pour l’assurer de son amour. Ou sinon un Vélane ? Ou un loup-garou ? Il ne pouvait pas être un centaure ou un être des eaux, il n’aurait pas pu le cacher. Existait-il autre chose que le vampire, la vélane ou le loup-garou ? Peut-être, elle était loin d’être spécialiste. Dans tous les cas, cela ne changeait rien à ce qu’elle ressentait pour lui. Et elle devait lui faire comprendre.

Première étape : le trouver. Et elle ne pourrait pas le faire en restant dans cette salle commune vide. Elle sortit et entendit une voix s’injurier. C’était sûrement lui. Suivant sa voix comme un enfant se ferait guider lors d’une partie de colin-maillard, elle finit par tomber sur lui, assise au sol, la tête baissée. Elle se laissa à son tour glisser au sol, contre le mur opposé, pour lui laisser un peu d’espace si besoin et sortit juste cette phrase d’une voix douce et bienveillante :

« Vampire, Loup-garou, Vélane, ou que sais-je, ça ne change rien de ce que je ressens pour toi Lorcan. Pour moi, tu restes Lorcan. »

Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un coin de Paradis pour une p'tite boule d'amour [Abandonné]
» Hecate Nightingale - Les différentes faces d'un miroir brisé
» Hecate Nightingale - Les relations sont sûrement le miroir dans lequel on se découvre
» Hecate Nightingale - Le récit n'est plus l'écriture d'une aventure mais l'aventure d'une écriture
» Topic Interviews/Coin des artistes

Retrouvaille au coin du feu [PV Hecate Nightingale]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: