Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-55%
Le deal à ne pas rater :
Coffret d’outils – STANLEY – STMT0-74101 – 38 pièces – ...
21.99 € 49.04 €
Voir le deal

Examen de botanique [7ème année]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Examen de botanique [7ème année]
Sam 12 Fév - 16:52


Examen de Botanique - 7ème année
-


Neville se tient dans la serre numéro trois, celle contenant généralement des plantes bien plus dangereuses sur lesquelles les septièmes pratiquent depuis septembre 2020 seulement sous sa surveillance (malgré quelques souplesses). Et dans laquelle il aura un accident avec l'une d'entre elle qui le conduira à Ste Manghouste une partie des vacances d'été, loué soit le professeur Londubat !

Pour la partie théorique du cours, Neville reçoit les élèves individuellement l'avant midi et leur pose diverses questions couvrant leur sept années d'études. Chacun d'eux reçoit alors sa note suite à l'entretien, note qui peut naturellement changer en fonction de la pratique qui suivra plus tard et qui reste jusque là un parfait mystère.

Pour la partie pratique du cours, Neville accueille tous les élèves en même temps l'après midi. celle-ci porte sur une seule plante. Une seule : la ronce des oubliettes. Désastreuse conséquence pour qui s'y prend mal... quand bien même on oublie facilement l'erreur commise. La note finale, comptant théorie et pratique sera donné à la fin devant tous, sans exception, optimal, effort exceptionnel ou descendrez-vous carrément ?


Consignes :


1) A vous de décrire votre examen en deux parties sous forme de 'solo' :

2) Avant midi, Neville appelle votre nom par ordre alphabétique, une fois rentrez ce dernier vous salue, vous demande comment vous vous sentez et si vous vous êtes bien préparés (il tend à vous détendre) puis enchaine sur une série de questions de la plus élémentaires à la plus pointilleuses (vous pouvez résumer cette partie brièvement en indiquant par quelques mots si vous vous en tirez à merveilles ou si vous butez sur plusieurs questions), la partie théorie se termine sur une question plus importante et plus 'large' que vous devez décrire au mieux (ce sont des plantes ou des noms imaginés complètement donc vous êtes libres d'inventer tout ce que vous voulez, plus il y aura de détails et mieux cela sera – vous en avez tous une différente). Finissez cette partie en indiquant si vous êtes satisfait de votre entretien ou non.

Adrian : Pourquoi la jonquille blanche, issue d'Antarctique, est-elle tenue secrète ?
Alhena : Que peux-tu me dire de la sorcière Urtica le Pic et ses apports à la botanique?
Arya : Qu'est ce que la belladone du désir, en quoi est-elle interdite et pourquoi ?
Perséphone : Que sais-tu des Baobabs Mouvants et de leur impact sur les moldus (lesquels vivent en parfaite ignorance) ?
Céliano : Qu'est ce que l'Hêtre de la Fortune et en quoi est-il désiré autant que craint ?
James : En quoi est connu le Plantain de Merlin ? Pourquoi cette plante porte t-elle le nom de ce célèbre sorcier ? (non, ce n'est pas une question salace xD)
Benjamin : Qui est la sorcière Beth Rave, qu'a t-elle fait autrefois qui l'ait conduite sur le bûcher pour sorcellerie ?
Freyja : Qu'est-ce que le Figuier Barbare Kitutou ? Pourquoi ce nom ?
Keylan : Pourquoi les botanistes s'arrachent-ils les cheveux pour obtenir les permissions nécessaires afin de cultiver la 'grande' drosera (la version giga sorcière de la version petite moldu) ?


3) Vous voilà de retour en après-midi pour la partie pratique. La serre a été réaménagée et un chemin a été fait pour accéder à l'objet de votre curiosité ; vous voilà devant la ronce des oubliettes qui fait près de quatre mètres de large et haute de près deux mètres. Celle-ci émet un sifflement à votre approche. Neville vous indique de vous répartir autour d'elle à un mètre cinquante de distance de votre camarade de gauche comme de droite (COVID). Vous l'avez étudié en cours, pas pratiqué, mais vous savez que ses épines sont redoutables et que la plante n'hésitera pas à en projeter sur vous si elle se sent attaquée. Equipez vous en conséquence ! Votre but (si vous l'acceptez) est le suivant : vous devez plonger la main délicatement dans la ronce et en tirer une fleur (UNE chacun) en son centre qu'elle garde précieusement. Plus la fleur retirée est bien enfouie, mieux ses effets seront dans la composition de la potion dans laquelle elle entre. Une fois la fleur réaccueillie, relevez-vous et donnez là à Neville, vous pouvez alors quitter la serre, votre examen est terminé.

Pour mettre du 'piquant', étant donné que vous êtes tous là parce que vous êtes doués, vous réussirez tous à recueillir une fleur, là où il y aura du mystère cela sera à ce niveau :

- lancez un dé à 6 faces : le chiffre indiquera combien de temps vous mettez pour recueillir la fleur (plus vous êtes rapide, mieux c'est, c'est que vous êtes confiants) => 1 = 2minutes, 2 = 4min, 3 = 6min, 4 = 8min; 5 = 10min et 6 = 12min

- lancez un second dé à 6 faces : le second chiffre indique ou non si vous avez été 'attaqué' durant votre pratique :

  *1-2-3-4= c'est courant, impossible de faire sans recevoir sur le bras au moins deux épines, tout le monde c'est ça, mais vous avez prévu le coup et vous vous êtes bien couvert – aucun effet à signalé. Prudence maxima. Si vous avez tout donné en prime durant la partie théorie, votre note augmente à ce niveau (sauf si vous aviez déjà O).

   *5= Vous y avez été avec un peu trop de 'brusquerie' peut-être, votre bras et votre gant, bien couvert pourtant, sont parsemés d'au moins dix épines... si vous n'avez pas tout donné votre note risque de chuter. Sinon, vous n'augmentez pas votre note ni ne diminuez.

   *6=trop rapide, trop brusque, peut-être avez vous été déconcentré par quelques chose... ou peut-être avez vous mal mis vos protections, les épines nombreuses parsèment votre équipement, pire, une épine a fait son chemin jusqu'à votre peau : la ronce portant bien son nom, mais étant encore assez jeune (heureusement) vous oublierez progressivement une heure plus tard jusqu'à votre nom pour une durée de trois jours au moins (vous resterez à l'infirmerie sous surveillance avec un traitement pour vous remettre) ! Heureusement que l'examen de botanique était parmi les derniers... Selon votre partie théorique et en concertation avec vous votre note risque de chuter d'un cran ou deux....
Si vous tenez a garder des séquelles, rajoutez un tir de dé à 6 faces, le chiffre indiquera le nombre de souvenirs oubliés à jamais. Cela peut-être des petits comme des grands donc faites attention... et réfléchissez bien ! (Ps : non, vous n'oublierez pas une personne, mais vous pouvez oubliez un moment important entre vous tel qu'un premier baiser ou une dispute etc etc)

/!\ Si quelque chose n'est pas clair, n'hésitez pas à venir me trouver soit par message privé soit sur mon discord.



Codage par Emi Burton
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Ven 4 Mar - 18:54

Keylian Yaxley


Examen de Botanique [7ème année]



Épreuve théorique

Direction la serre numéro trois pour Keylian qui avait hâte d'en terminer avec ces examens. C'était important voire essentiel pour son avenir, il en avait bien conscience mais commençait à ressentir ses épaules devenir de plus en plus lourde à cause du poids de ces épreuves. Quand il entra dans la serre où se trouvait, en temps normal, moult plantes dangereuses, il vit à l'autre extrémité son professeur de Botanique Mr.Londubat toujours aussi gai. Il les salua et leur signala que l'épreuve théorique de son examen de Botanique allait débuter. C'était maintenant le tour de Yaxley "Bonjour professeur. Je suis prêt.". La première partie se déroula sans accroc et il parvint à réussir à répondre sans réelles difficultés. Les questions étaient communes mais la dernière fut une question spécifique à chaque participant.

Keylian devait expliquer la raison pour laquelle la "grande" drosera était tant désirée par les botanistes du monde entier. Il avait déjà eu l'occasion de parler de cette plante avec l'infirmière de l'école, ce qui l'avait poussé à l'étudier de façon plus approfondie. Il s'élança "Originaire de France, cette plante est avant toute chose une plante carnivore qui emprisonnent ses proies, à savoir les insectes, à l'aide de la sécrétion d'une substance visqueuse. L'insecte, ainsi aux prises du végétal, se retrouve restreint voire carrément privé de tous mouvements possibles." Quand on se contentait de cette description seulement, il était clair qu'on ne comprenait pas pourquoi elle était tant désirée mais il n'y avait pas que ça "Cependant, malgré ce petit côté bien glauque. La Drosera est surtout réputée pour ses bienfaits thérapeutiques pouvant servir de bon nombre de potions et remèdes. Sa principale particularité est son rôle dans les affections des voies respiratoires. En produire en grande quantité permettrait de soigner efficacement toutes les pathologies issues de ces affections." Alors pourquoi ne pas en permettre la culture ? "Toutefois, je peux supposer que la réglementation en vigueur vient probablement du fait que la plante est également une productrice de naphtoquinone qui, en de rares cas, peut servir d'antibactériens mais est principalement doté d'un effet cytotoxique qui peut nuire à l'Homme. Il s'agit donc là d'une plante aux effets divers et variés pouvant soit soigner un être humain ou soit lui nuire.". Voilà ce qu'il avait à répondre à la question, c'était un peu jusrte mais il pensait que l'essentiel était dit mais, malheureusement, il n'était pas maître de sa note. Il quitta ensuite la pièce pour prendre son repas et reviendra après ce dernier pour l'épreuve pratique de l'examen.

Épreuve pratique

Le ventre bien plein, Keylian se rendit une nouvelle fois vers la serre numéro trois où l'attendait toujours Mr. Londubat. Il allait maintenant passer à la deuxième épreuve de l'examen de Botanique. Ils entrèrent tous ensemble dans la pièce vitrée à la verdure abondante et se mit en place autour de la table de travail. L'épreuve pratique allait être, à la différence de la première partie, une épreuve commune qui se portait que sur une plante précise: la ronce des oubliettes. C'était une plante dangereuse dotée d'épines pouvant induire la perte de mémoire à sa victime. Cet effet étant plus ou moins importants selon le nombre d'épine plantée sur le corps. Le but de cette épreuve était de parvenir à extraire une fleur se trouvant dans la ronce de ladite plante. Cela ne serait pas une épreuve d'examen de septième année si le risque n'était pas présent car les élèves pouvaient, très facilement, se retrouver similaire à un porc-épic. Téméraire et aventureux, Keylian fut le premier à tenter sa chance. Il se saisit d'une paire de gants et se lança. Il parvint à obtenir la fleur tant désirée mais fut la victime d'une bonne dizaine d'épines. Cela était le résultat de sa façon trop brutale de l'extraire surtout qu'il lui fallu au moins six minutes pour y arriver. Il tendit la fleur à son professeur et quitta la serre un peu dégoûté de ce qu'il venait de produite. Il n'avait aucune idée de la note qu'il pouvait avoir après cette épreuve qui venait clôturer son examen de Botanique.

KoalaVolant


Dernière édition par Keylian Yaxley le Ven 4 Mar - 19:01, édité 1 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2892
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Ven 4 Mar - 18:54
Le membre 'Keylian Yaxley' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé à six faces' : 3

--------------------------------

#2 'Dé à six faces' : 5
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Ven 4 Mar - 20:03
theorie

Aujourd’hui avait lieu l’examen de botanique, la partie théorique avait lieu avant la pause du midi et la partie pratique se tenait au cours de l’après-midi. Mais pour l’heure, je me devais de rentrer dans la salle de cours pour me retrouver devant le professeur de botanique qui nous recevait les uns après les autres pour que l’on puisse répondre à des questions théoriques. En entrant dans la salle de cours, je salue mon professeur courtoisement avant de me concentrer sur ma future épreuve. Il ne fallait pas que je fasse l’étourdie et n’entende que la moitié de la question. La question avait fusé et déjà je plongeais dans ma mémoire, Urtica le Pic, je ne devais pas trop me tromper. Autant dire tous ce que je me souviens à ce sujet, en essayant de ne pas mélanger avec un autre sorcier légendaire pour ses découvertes en Botanique. « Urtica Le Pic est une sorcière qui a vécu à l’époque médiévale. Elle est née plus exactement au courant de l’année 1356, malheureusement elle est morte assez jeune vers l’an 1386 avant d’atteindre son trentième anniversaire. Sa mort reste assez mystérieuse, on ne sait pas si c’était un accident ou bien un meurtre à cause de potentielles découvertes, il me semble qu’elle travaillait sur les bubobulb à l’époque. » Je fais une petite pause pour reprendre mon souffle avant de reprendre ma tirade. « Elle est principalement connue pour son travail sur la plante Alchémille qui rentre dans la composition de la potion d’embellissement. » Je me tais avant de me concentrer une nouvelle fois pour voir si d’autres informations me vient à l’esprit mais non rien. Je sors donc de la salle quand monsieur Londubat me congédie pour cette première partie.


pratique

Il était temps d’attaquer la partie pratique, j’aime beaucoup les potions, c’est une matière utile pour mon avenir, la botanique aussi, bien que je n’aie qu’une moyenne d’effort exceptionnel. Je rentre dans la salle comme mes camarades de cours avant de voir la plante qui concerne l’examen. Je me rembruni instantanément. J’ai déjà rencontré ce genre de plante, me demander par pourquoi et la dernière fois que j’en ai vu une, la rencontre ne fut pas joyeuse. Quelle idée aussi d’écouter mon stupide frère à ce moment-là. Il fallait aller chercher une fleur au sein de sa racine, ce qui ne m’emballe pas énormément. Je m’équipe de mes protections, mais visiblement ce n’est pas assez, je dois avoir une mauvaise onde pour ce genre de plante. Je ne reçois pas loin de 10 épines me faisant souffrir, mais je ne crie pas, je garde la douleur pour moi. Bien que minime, je la sens un peu. Je finis par aller rendre ladite fleur au professeur après 12 minutes, c’est certain que ce n’est pas en pratique que je vais avoir une bonne note. Franchement, je me trucide, si je ne valide pas cet aspic.


Dernière édition par Alhena O. Dubois le Ven 4 Mar - 20:14, édité 2 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2892
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Ven 4 Mar - 20:03
Le membre 'Alhena O. Dubois' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à six faces' : 6, 5
Freyja MacNair
I was blindfolded, but now I'm seeing, My mind was closing, now I'm believing
Freyja MacNair
ProfilDate d'inscription : 06/02/2022
Messages : 2338
Date de naissance : 11/02/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Sam 5 Mar - 23:43
Epreuve théorique :

Botanique. Il s'agissait de la dernière épreuve et si jusque là elle était assez contente des examens qu'elle avait déjà passé, elle se disait qu'il était hors de question de se reposer sur ses lauriers. La Botanique, peut-être n'était-ce pas aussi complexe que les Potions ou la Métamorphoses d'une certaine manière mais si Freyja était sûre qu'elle pouvait obtenir une bonne note en théorie, cela pouvait être différent pour la pratique. Certaines plantes pouvaient être... Vicieuses ? A défaut d'un meilleur mot, on va garder celui-ci. Certaines plantes pouvaient même être très dangereuses. Avant d'aller à l'examen, Freyja vérifia par deux fois qu'elle avait mis dans son sac ses gants en peau de dragon qui étaient quand même primordiaux pour tous les cours de Botanique. Dans l'avant midi, elle entra dans la serre N°3 avec le reste de son année. Sans pouvoir s'en empêcher, elle jeta un petit regard en coin à Keylian plus loin avant de se reprendre aussitôt et de se concentrer encore plus intensément sur les paroles de leur professeur qui commençait à leur expliquer le déroulement de l'examen. Franchement Freyja, c'est vraiment pas le moment.  Mais qu'est-ce qui lui prenait soudain ! Franchement elle s'agaçait elle-même.

Freyja se sentait pour le moins détendue et convaincue qu'elle connaissait à peu près tout ce qu'il fallait savoir sur la plupart des plantes qu'ils avaient étudié au cours de l'année... Tout d'abord, le professeur Londubat les interrogea individuellement. Alors qu'elle attendait son tour, Freyja paraissait calme en apparence mais dans sa tête elle repassait en revue un peu toutes les questions sur lesquelles elle pouvait tomber. Finalement, ce fut son tour et elle s'avança, répondit le plus méticuleusement possible aux différentes questions, ajoutant par ci par là un ou deux détails de culture générale chaque fois qu'elle le pouvait. Les premières questions étaient beaucoup plus aisées que les dernières, en soi il n'y avait aucune surprise en cela. Elle buta pendant quelques secondes sur une ou deux questions et il lui fallut un petit temps supplémentaire pour pouvoir rechercher dans sa mémoire tout ce qu'elle savait à propos de telle ou telle plante ou tel ou tel botaniste célèbre...  Le professeur en arriva à la question finale qui concernait le Figuier barbare Kitutou. Là, Freyja prit plus de temps pour rassembler tout ce qu'elle savait à ce sujet. Il ne fallait pas qu'elle en oublie ou qu'elle donne une réponse erronée. Ça serait sûrement la partie la plus grosse de sa note de théorie. C'est donc ainsi qu'elle répondit au professeur Londubat :

« Le Figuier barbare est une plante originaires du  Mexique et qui fait partie de la famille des Cactées, ou cactus, mais on la trouve aujourd'hui dans un peu tous les continents de la planète. Il porte comme nom latin Opuntia Ficius Indica mais est également appelé Cactus-raquette ou figuier d'Inde. C'est une plante d'origine non toxique qui produit un fruit comestible de forme ovoïde et épineux qui peuvent passer du jaune-orange au rouge-violet ou blanc une fois à maturité. D'une longueur de 4 à 10 cm, ces fruits sont très riches en vitamines C, mais aussi en potassium, magnésium, fer, cuivre, et également en sucre et en fibres. Ce sont donc des fruits très recherchés pour leurs bienfaits. » D'ailleurs, en parlant de ces bienfaits elle continua : « Le Figuier de Barbarie ou figuier barbare, possède des propriétés cicatrisantes, antioxydantes et apaisantes pour les gens ayant des troubles gastriques. Ils poussent le mieux dans des environnements très ensoleillés mais aussi les sols très peu humides. Ils ne nécessitent que très peu d'eau pour grandir et se répandre... Pourtant, il a un aspect très négatif sur son environnement. Si on le laisse pousser tout seul sans réguler sa croissance il a une telle vitesse de propagation qu'il deviendrait vite envahissant, quitte à étouffer le reste de la végétation et des plantes autour d'eux. Il ne resterait plus rien après leur passage. C'est pour ça qu'il est important de les tailler, de réguler leur croissance pour éviter qu'il ne se propage de trop. Et c'est pourquoi, il est surnommé Figuier barbare kitutou, monsieur. (qui-tue-tout). »

Finalement, elle était un peu mélangée sur comment son examen de théorie s'était passé. D'un côté, elle était sûre d'avoir donné des bonnes réponses, et concernant d'autres réponses elle se mettait à douter et craignait d'avoir oublié des choses. « Je crois avoir tout dit ce dont je me souviens professeur. » Et elle espérait ne pas avoir fait trop d'erreurs ou avoir confondu quoique ce soit pour le coup... Saluant son professeur, elle ressortit des serres et se rendit pour déjeuner.

Epreuve pratique :

Quand il fut l'heure de rejoindre à nouveau les serres pour passer l'épreuve pratique, Freyja ne savait toujours pas si la théorie s'était bien déroulée pour elle et elle continuait de douter et d'avoir oublié de dire des choses. Elle dût pourtant mettre ses doutes de côté pour se concentrer sur la suite de l'examen. Elle était un peu plus nerveuse mais déterminée à faire de son mieux. Elle se demandait en quoi allait consister l'épreuve pratique. En arrivant dans la serre, elle vit  que celle-ci avait été réaménagée et qu'un chemin avait été fait pour leur permettre d'accéder à la plante dont ils avaient besoin pour la partie pratique. Il s'agissait de la ronce des oubliettes. Faisant deux mètres de haut et quatre de large, elle était très imposante. Alors qu'ils se rapprochèrent d'elle Freyja entendit la plante commencer à émettre des sortes de sifflements. Tous les élèves se disposèrent autour de la plante, entretenant une distance d'un mètre 50 entre chacun de leurs voisins. Ayant étudié cette plante en cours, Freyja se souvenait que les épines de cette dernière étaient redoutables et que si elle se sentait menacée elle pouvait projeter des épines sur eux et que ces épines pouvaient même leur faire oublier des souvenirs. Remarque, pendant une seconde Freyja songea que si elle lui faisait oublier la fameuse vision qu'elle avait eu de la mort de sa mère, elle ne dirait pas forcément non... Mais le voulait-elle vraiment au fond ? C'était moins certain... Sans compter qu'elle ne pourrait certainement pas choisir les souvenirs qu'elle oublierait ! En tous cas, Freyja se reconcentra sur les explications du professeur Londubat avant de voir les premiers élèves essayer d'aller extirper une fleur (et une seule) qui se trouvait en son centre. D'un geste instinctif, la jeune Macnair vérifia bien que son gant était bien en place et qu'elle ne risquait pas de le perdre durant l'opération. Elle observa attentivement les autres procéder avant elle, apprenant de leurs erreurs ou pas tout en les observant et jugeant de la difficulté de la tâche. Puis, ce fut enfin son tour. Elle se rapprocha donc et elle glissa sa main à l'intérieur, puis son bras, se frayant un chemin à l'intérieur de la plante, essayant d'y aller doucement, de prendre son temps et surtout de ne pas laisser la plante croire qu'elle 'l'attaquait' d'une quelconque manière... Allait-elle réussir à retirer une fleur et combien de temps allait-elle mettre ? C'était une tâche laborieuse et qui requérait beaucoup de patience et de délicatesse...

Elle sentit une ou deux épines se prendre à son gant mais fit de son mieux pour garder sa concentration et atteindre avec délicatesse la racine jusqu'à ce qu'elle arrache une fleur au milieu. Cela lui prit quatre minutes en tout. Les quatre plus longues de sa vie mais ce n'était pas si mal finalement, et en plus quand elle extirpa son bras de la plante, elle constata qu'elle n'avait qu'une ou deux épines d'accrochées à celui-ci. Un sourire à la fois soulagé et assez fier s'afficha sur son visage alors qu'elle tendait la fleur au professeur Londubat. Ca y est, c'était fini, elle avait fini toutes les épreuves. Il ne restait plus qu'à attendre les résultats d'ASPICs, mais quelque part elle était confiante... C'est dans cet état d'esprit qu'elle quitta la serre N°3.

_________________
Freyja S. Macnair
True Love .You can never talk about it until you've really tasted it. Love transcends everything, leaving you breathless and your emotions are everywhere inside of you like an eternal fire.by lizzou.


Dernière édition par Freyja MacNair le Dim 6 Mar - 0:14, édité 5 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2892
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Sam 5 Mar - 23:43
Le membre 'Freyja MacNair' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé à six faces' : 2

--------------------------------

#2 'Dé à six faces' : 1
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Dim 6 Mar - 13:41

Examen de botanique
Adrian Lestrange
Adrian n’était pas vraiment un grand passionné de botanique. Il écoutait en cours, parce que pour lui c’était nécessaire d’avoir de bonnes notes dans toutes les matières, mais il n’avait guère d’intérêt spécifique pour cette matière. Cependant après avoir foiré complètement son examen de potion, il se devait de rattraper son échec dans une autre matière. Il avait bien évidemment révisé bien plus pour les autres disciplines y comprit la botanique avant de venir à l’examen du jour. Le professeur les appelait par ordre alphabétique. Serre numéro trois, où tout les monde attendait patiemment que ce soit son tour, il entendit son prénom et rentra. « Bonjour professeur. »  fit-il en rentrant alors que le professeur lui demandait comment il allait, posant des questions sans doute pour détendre l’atmosphère. Adrian répondit sans sourciller une seconde, avant d’entendre des questions sur la botanique, discipline que le professeur Londubat enseignait. Il répondit sans trop hésiter à la plupart des questions, essayant de piocher dans ses lectures ce qu’il avait apprit jusqu’à ce que finalement le professeur lui poser une question en particulier. Pour la jonquille blanche d’Antarctique est-elle tenue secrète. Adrian se mit à réfléchir de ce qu’il avait lu et ce dont il se souvenait avant de prendre la parole, comme s’il récitait un cours : « La jonquille blanche de l’antarctique est détenue secrète à cause de ses propriété. Possédant des propriétés permettant de garantir à la peau une éternelle jeunesse, elle fut découverte dans les années 1850 par des botanistes cherchant à découvrir si l’Antarctique pouvait être propices à la botanique. Les jonquilles étaient enfermés dans de la glace, et en l’étudiant, ils découvrirent par la suite qu’elle pouvait être très intéressante dans les potions esthétiques. Décidant de l’exporter dans les pays d’occident, elle fut adorée des femmes qui l’utilisèrent pour retrouver une jeunesse perdue, demandant de plus en plus de production de cette jonquille qui ne pouvait pousser que dans des conditions spécifiques.  Pour que ses propriétés soient aussi puissantes il faut qu’elle puisse pousser dans la glace avec une température d’au minimum -90°c avec des conditions météorologiques que seuls l’Antarctiques peuvent fournir. Beaucoup on essayer de la faire pousser dans des serres adéquates, mais ne parvinrent jamais à avoir une telle puissance de régénération épidermiques. »  Il marqua un pause, essayant d’être juste dans ses propos, après avoir décrit l’histoire de la découverte de cette plantes et les propriétés qui lui était attribuée. Il reprit finalement la parole pour répondre à la question : « Après les années 1910, la jonquille devint une espèce éteinte, les plantations hors de son sol naturel, présentant également de nombreux effets secondaires qui pouvaient être mortel pour l’homme. De nombreux chercheurs trouvèrent toutefois des spécimens piégés dans leur habitat naturel – la glace – et décidèrent ainsi de l’étudier sans la déloger de leur prison. Il a été convenu internationalement que les positions où on trouvait la jonquille blanche devaient rester secrètes, afin de préserver les derniers spécimens qui existent de cette plante. »  finit-il par dire. Il ne pensait pas s’être trompé en répondant à la question. Il attendit que le professeur lui autorise à sortir, avant de finalement quitter la pièce. Adrian n’était pas forcément mécontent de sa réponse, espérant simplement que la botanique pourrait rattraper sa note en potion.

Epreuve Pratique :

L’après midi comme pour beaucoup d’examen, ils devaient passer la pratique. Autant la théorie pouvait paraitre simple il suffisait d’avoir révisé, autant la pratique pouvait être complètement traitre. Les plantes n’étaient pas toutes adorables, certains piquaient, d’autres mordaient et même s’il se doutait qu’aucune n’était réellement dangereuses, il valait mieux se protéger. Il s’installa comme le leur indiquait leur professeur. Devant eux se tenait une ronce des oubliettes, une grande plante faisant quatre mètres de hauts dans laquelle il allait devoir prendre une fleur nécessaire à la préparation de beaucoup de potions. Adrian enfila toutes les protections nécessaires, avant de s’atteler à la tâche, prenant soin de ne pas agresser la plantes pour éviter de se prendre des épines. Munies de ses gants, il plongea délicatement sa main dans la ronce, pour essayer d’en retirer une plante, non sans se prendre quelques épines au passage au niveau du bras, il réussit à retirer la fleur en quelques minutes, deux touts au plus. Sortant la fleur tout en prenant soin de ne pas abimer la ronce, il se retourna vers le professeur Londubat pour lui donner la fleur. Sans même faire un commentaire ni demander son reste, Adrian enleva ses gants, prit ses affaires et sortie de la serre. Au final, l’épreuve avait été bien plus simple qu’il ne l’aurait pensé.

electricbird.


Dernière édition par Adrian R. Lestrange le Dim 6 Mar - 13:55, édité 1 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2892
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Dim 6 Mar - 13:41
Le membre 'Adrian R. Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé à six faces' : 1

--------------------------------

#2 'Dé à six faces' : 1
Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Dim 6 Mar - 18:03
La Botanique n’était pas l’épreuve favorite d’Arya, et surtout pas après ce qu’elle avait pu subir au tournoi, elle et Céliano avaient été victimes d’une agression des plus spécifiques en pleine épreuve de Botanique justement, elle en était restée quelque peu traumatisé, mais elle se contentait de rester forte, mais elle dut malgré tout subir l’interrogatoire du Professeur avant son épreuve en lien avec ce qu’elle avait subi justement, pour s’assurer qu’elle allait bien. Elle dut lui répéter une bonne cinquantaine de fois que tout allait bien et qu’elle allait malgré tout survivre. Rapidement, il entreprit donc de lui poser quelques questions, et d’enchainer avec une réponse beaucoup plus longue après avoir tiré comme sujet « Qu'est-ce que la belladone du désir, en quoi est-elle interdite et pourquoi ? » ; elle crut tout d’abord à une blague, mais elle dut se rendre à une évidence, cela n’était pas une blague, elle prit donc sur elle pour chercher pendant quelques minutes les réponses avant de répondre :

« La Belladone est une plante herbacée vivace de la famille des Solanacées. Elle est parfois désignée par divers noms vernaculaires : « belle cerise », « belle-dame », « bouton noir », « cerise du diable », « cerise empoisonnée », « guigne de côte », « herbe empoisonnée », « mandragore baccifère », « morelle furieuse », « morelle marine », « morelle perverse » ou encore « permenton ».
Cette plante peut se révéler très toxique, ses baies noires contenant de l'atropine, substance active sur le système nerveux du fait de ses propriétés anticholinergiques. La belladone du désir est un dérivé de ladite plante, beaucoup plus dangereuse. Tout comme la belladone, la belladone du désir créer tout autant des hallucinations et à forte dose, elle permet soit de ralentir les sens ou de les multiplier, créant un sentiment de désir tout particulièrement forte eut égard aux personnes qui peuvent nous attirer. A la limite de l’obsession ; à forte dose, elle peut également faire agir les personnes contre leur gré, d’où le fait qu’elle a été interdite sur le marché. Elle reste malgré tout une drogue bien présente dans le marché noir, et son mode « d’insertion » reste identique. Soit on l’avale ou on extrait son sérum et on la distille et on l’insère dans les yeux pour accélérer le processus et son effet »
conclut-elle tout simplement.

Quelques minutes après, elle dut subir la partie pratique. La ronce des oubliettes lui donnait autant des frissons qu’au tout début. Elle entreprit d’écouter attentivement les explications, depuis, la jeune femme avait évolué et elle avait appris de ses erreurs, ainsi lorsque cela fut à son tour, elle s’empressa de prendre des gants, ainsi, cela pourrait grandement réduire les piqûres de ladite plante au cas où elle se sentirait agresser, et après avoir inspiré un bon coup, elle entreprit de se lancer doucement mais sûrement. Elle entreprit d’y aller en douceur, elle fit quelques poses, histoire de ne pas agresser la plante, cependant, la fatigue eut raison d’elle, à une ou deux reprises tout au plus, elle parvint malgré tout à ressortir une feuille, qu’elle avait pu récupérer bien au fonds, mais grâce à ses gants, elle avait pu échapper aux pires. Lorsqu’elle eut terminé, elle entreprit de donner la plante à son professeur, et lorsqu’elle en eut l’autorisation, elle quitta les lieux, soulagée d’avoir surmonter cette épreuve.


Dernière édition par Arya Lestrange le Dim 6 Mar - 20:33, édité 1 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2892
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Dim 6 Mar - 18:03
Le membre 'Arya Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à six faces' : 2, 1
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Ven 11 Mar - 15:41


Examen de Botanique - 7ème année
-

Allez, c’est parti pour l’examen de Botanique. C’est une matière qui me détend en partie, et les plantes ont généralement des propriétés qui m’inspirent énormément. Je me suis donc rendu dans la salle d’examen, et j’attends patiemment mon tour. Une fois appelé, le professeur Londubat me donna ma question, et je le regardais, un peu surpris. Une chanson commença à me trotter en tête, mais j’y reviendrai… Je finis par répondre :

-Beth Rave. Sorcière antillaise du XVIIIème siècle, elle est connue pour avoir découvert le buisson à sucre. Elle aurait obtenu cette plante à partir d’une greffe mêlant canne à sucre et arbrisseau auto-fertilisant. Cette plante lui a permis d’avoir une réserve quasi-illimitée de sucre. Elle a ainsi été une productrice de rhum richissime, l’utilisant dans diverses potions et rituels.

Je regardais le professeur, cherchant de l’approbation dans son regard, et poursuivis :

-Malheureusement, ses expériences pour créer le buisson à sucre ont eu quelques ratés et, au lieu de détruire les spécimens dangereux, elle les a laissés plantés dans un champ abandonné. Et certains de ces buissons avaient gardé le côté carnivore de l’arbrisseau auto-fertilisant. Quelques moldus ont été attaqués par ces plantes et, lorsqu’ils ont brûlé le champ, Beth Rave a voulu sauver ses créations. Dans sa précipitation, elle ne s’est pas assez protégée, et a été mordue par une des plantes, brisant son sort de Gèle-Flammes, et elle a fini brûlée avec ses plantes.

Je conclus en disant :

-Un groupe de musique magique américain a d’ailleurs chanté une chanson en hommage au buisson à sucre et à son inventrice…

Je commençais à fredonner l’air de la chanson, mais le professeur me demanda d’arrêter, et je quittais alors la salle.


Après un repas copieux, j’étais de retour dans la serre pour la partie pratique. Je vis rapidement la plante dont on allait devoir s’occuper. Les ronces des oubliettes… J’étais presque tenté de me laisser piquer exprès tellement j’avais envie d’oublier ces derniers mois. J’allais à ma place, et commençais à m’équiper. Une fois prêt, je commençais à faire le tour de ma plante à la recherche d’une ouverture. Mais je ne voyais rien d’assez large pour que je puisse y passer ma main. J’allais donc devoir faire preuve d’ingéniosité. Je pris quelques outils, écartant des ronces précautionneusement, veillant à ne pas me piquer. Au bout de longues minutes à me sentir comme un démineur face à une bombe, je finis par extraire une fleur du centre de la ronce, et je me levais triomphalement, avant de voir le temps que j’avais mis… Bon, au moins, le temps avait été utilisé à bon escient afin d’empêcher d’être piqué… Je tendis la fleur au professeur Londubat, et quittais la serre…

Codage par Emi Burton


Dernière édition par Benjamin Croupton le Ven 11 Mar - 15:49, édité 1 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2892
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Ven 11 Mar - 15:41
Le membre 'Benjamin Croupton' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé à six faces' : 6

--------------------------------

#2 'Dé à six faces' : 1
James S. Potter
James S. Potter
ProfilDate d'inscription : 28/11/2019
Messages : 2494
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Ven 1 Avr - 2:38

Examen de botanique [7ème année]

L'examen de botanique était l'un de ceux qu'il devait réussir, mais c'était aussi celui où il était le moins sûr. La partie théorique ne lui faisait pas trop peur, il avait passé de nombreuses heures à la bibliothèque au courant des deux dernières semaines, la partie pratique, c'était autre chose. Enfin, avant de devoir pensé vraiment à la partie pratique, la théorie l'attendait. Celui-ci se déroulait a la serre numéro 3 et chaque élève passait un après l'autre. Quand ce fut son tour, James entra dans la serre légèrement nerveux, une fois devant le professeur Londubat, il ne sut pas vraiment quoi pensé lorsqu'il comprit que c'était un examen oral, pas génial, mais il s'en sortirait, pas vrai? Dans l’ensemble, il pense s'en être plutôt bien sorti en répondant aux questions, enfin jusqu’à ce que la dernière question tombe. En l'entendant, il ne sut pas vraiment quoi pensé, sérieusement, il voulait qu'il lui dise en quoi tait connu le plantain de Merlin. Ça semblait être plus une blague qu'autre chose, heureusement pour lui, il était tombé sur ce nom en faisait ses révisions. « Contrairement à son nom, le plantain de Merlin n'est pas en rapport avec la forme de la plante qui pourrait ou non ressemblé à l'organe masculin du célèbre sorcier Merlin... quoi que. Enfin, ça ne ressemble pas à une banane, contrairement à la croyance populaire, il y a plusieurs plantes qui portent le nom de plantain. Celle-ci, spécifiquement, est plutôt banale, chez les moldu elle est considéré comme une mauvaise herbe. Chez les sorciers, elle n'est pas vraiment très utile, elle se retrouve dans la concoction de certains de potion, mais elle est souvent optionnelle. Pour ce qui est du pourquoi elle porte ce nom, en fait Merlin la trouvait fascinante, il est dit qu'il en mélangeait dans son thé. Le pourquoi du nom, viens de l'intérêt de Merlin pour la plante et du au fait qu'il trouvait drôle que plantain rime avec Merlin, il était clairement un peu étrange. » Une fois fini, il salua son professeur et quitta la serre laissa la place au prochain élève qui passerait son examen.

La partie pratique de l'examen de botanique était finalement arrivé, il arriva à l'heure a la serre et entra sans attendre. Une fois à l’intérieur. Il comprit bien vite en voyant la ronce des oubliettes que l'examen pratique porterait sur cette plante spécifiquement. En voyant cette immense chose, il sut presque instantanément que ça ne s’annonçait pas super bien pour lui. Enfin, il écouta les consignes et avec le reste de sa classe se dirigea vers la plante. Il enfila au mieux la protection nécessaire à l’exercice, puis comme demanda tenta d'aller chercher la fleur se trouvant au centre de la plante. Malheureusement pour lui, faut croire qu'il ne devait pas être doué puisque plusieurs minutes s'écoulèrent et malgré tout, il n'y était toujours pas arrivé. Après un peu plus de dix minutes à tenter de réussir à l'attraper, il perdit légèrement patience et en essayer d’accélérer le processus, effleura plusieurs épines, mais n'y fit pas vraiment attention et agrippa finalement une fleur, puis retira son bras. Il n'eut pas le temps de célébrer puisqu'il remarqua très vite que l'une des épines qu'il avait effleurées se trouvait carrément logée dans une partie de son bras qui n'était complètement couvert par la protection qu'il avait enfilée un peu plus tôt, génial.

code by bat'phanie

_________________
“It's me, hi, I'm the problem, it's me
At tea time, everybody agrees
I'll stare directly at the sun but never in the mirror”
ANAPHORE


Dernière édition par James S. Potter le Ven 1 Avr - 2:58, édité 2 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2892
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Ven 1 Avr - 2:38
Le membre 'James S. Potter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé à six faces' : 6

--------------------------------

#2 'Dé à six faces' : 6
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Examen de botanique [7ème année]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Théorie] Examen 7ème année
» [Pratique] Examen 7ème année
» Examen SCM - 6éme année
» Cours N°2 : Les Occamys - 7ème année
» Cours SCM #1 - 7éme année - Abandonné

Examen de botanique [7ème année]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: