Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -28%
Précommande : Smartphone Google Pixel 8a 5G ...
Voir le deal
389 €

Keylian - c'est le bro code

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Keylian - c'est le bro code
Dim 7 Nov - 13:24

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
Affalé sur sa chaise dans la salle de cours, où il devait passer sa retenue pour avoir était une énième fois en retard, Edwin regardait par la fenêtre, le soleil de printemps qui brillait. On lui avait demandé d’attendre, avant de savoir quel serait l’objet de la retenue ce jour-là, mais tant qu’il ne devait pas nettoyer tout les trophées aujourd’hui, il en serait content. Il aurait préféré être dehors à cette heure-là. Edwin adorait le printemps, c’était un des moments les plus agréables de l’année, avec notamment le retour du soleil, les fleurs qui se mettaient à éclore et même si ces dernières lui rappelait parfois une certaine jeune fille, il essayait de passer outre pour penser à autre chose. Penser à autre chose, c’était son seul credo en ce moment, ça seule solution pour ne pas dépérir, pour ne pas sombrer dans une tristesse absolue. Ceux qui le connaissaient parfaitement bien – notamment sa propre sœur – étaient bien conscients que son comportement cachait quelque chose, mais si on lui posait la question sans doute dirait-il qu’il allait bien. Il devait aller bien tout simplement. Edwin n’avait pas oublié Mai-linh, pas en quelques mois, mais il avait commencé à se préoccupé d’autre chose. Comme la dernière fois, il avait décidé d’oublier en se penchant sur de nouvelles conquêtes. Bien loin de vouloir se mettre en couple, son cœur étant encore en mille morceaux, passer un moment en bonne compagnie ne lui dérangeait nullement. C’était devenu sa meilleure manière d’oublier tout simplement, penser à quelqu’un d’autre, se focaliser sur d’autres filles. Et en ce moment sa dernière cible était Seika. Enfin cible, on ne pouvait pas vraiment parler dans ses termes, leur relation bien qu’amical au début avait changé depuis que Mai-linh était partis. Certain aurait pu penser qu’il avait oublié vite, mais c’était loin d’être le cas. Il avait simplement titillé Seika, comme il le faisait avec les autres filles, mais elle avait répondu, elle avait commencé à jouer avec lui. Un jeu amusant, qui les stimulait tout les deux et qui lui permettait clairement de penser à autre chose en sa présence. Elle l’intéressait grandement, et ce n’était même pas qu’une question d’apprécier jouer au jeu du chat et de la souris avec une adversaire de taille, elle était typiquement son genre. Mais il n’y avait eu qu’elle, auparavant il était sortie avec Dominique aussi et Mia, deux jeunes filles avec qui il s’amusait toujours autant, malgré la fin de leur relation. Oui que de conquêtes, qui avait donné des sueurs froides à sa sœur, mais qui faisait d’Edwin ce qu’il était. Il adorait draguer les filles, il avait été amoureux d’une seule, et aujourd’hui ses habitudes revenaient au galop.

Loin d’être quelqu’un qui profitait pour conquérir le cœur des demoiselles, les respectant toutes comme elles étaient, Edwin essayait simplement de passer à autre chose à sa manière. La porte de la salle de cours s’ouvrir alors, laissant entrer une personne qu’il commençait à bien connaitre à force de toujours se retrouver ensemble en retenue. Keylian Yaxley. Il ne l’avait pas vu depuis la soirée clandestine que ce dernier avait organisée, le voyant très peu tant le serpentard semblait être occupé à autre chose. Les raisons de sa présence pouvaient être multiples, mais Edwin se mit à sourire. « Key ! Un plaisir de te voir ici. »  Il sentit le regard du professeur sur lui, demandant à ce qu’il se taise, avant d’attendre que le serpentard rejoigne sa place pour leur donner l’objet de leur retenue aujourd’hui. Il allait devoir recopier tout les comptes rendus des retenues des autres élèves de l’année scolaire. Sans doute était-ce pour leur faire comprendre qu’à un moment ils étaient souvent dans ses comptes rendus, ou tout simplement pour leur expliquer que c’était fatiguant de devoir mettre tout le monde en retenue. Le professeur leur donna une pile à chacun, ainsi que des rouleaux de parchemins, avant de se mettre à son bureau. Le gryffondor pensait qu’il ne serait pas surveillé mais apparemment ce serait le cas. Soupirant il se mit directement à l’œuvre, non sans jeter un regard à Keylian. A peine la première fiche était-elle terminée, qu’un bruit se fit entendre dans les couloirs. Le professeur soupira, avant de rouspéter, pour ouvrir la porte et demander aux élèves de se calmer. Edwin avait relevé les yeux, lorsqu’il entendit le professeur qui semblait agacé par la situation, leur demander de continuer et de ne pas bouger. Le gryffondor acquiesça et une fois la porte fermée, se redressa sur sa chaise, avant de regarder Keylian. « Alors comment vas-tu ? On va avoir pour un moment avant d’avoir fini de tout recopier, mais prions pour que cet incident dure longtemps et éloigne le prof longtemps. »  Il n’avait clairement pas envie de passer sa retenue dans le silence, la présence du serpentard pouvait permettre des discussion intéressante, mais avec quelqu’un qui les surveillait, cela ne serait pas possible. Peut-être devrait-il bloquer la porte pour être tranquille un moment ?

electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Jeu 11 Nov - 11:44

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


“Bordel de merde, sale rat de sang-mêlé !”. Keylian était enragé alors qu’il marchait le pas lourd en direction du deuxième étage où il devait passer sa retenue. N’importe qui devant lui aurait été victime de son état actuel, il était énervé et voulait à tout prix se défouler, à trouver un punching-ball “Si je mets la main sur ce connard, je le tue.”.

Deuxième étage atteint, il pénétra dans la salle de cours pour aller directement s’asseoir sur une place libre “Qu’on en finisse vite.”. Il n’arrivait pas à se calmer et n’espérait que sortir très vite pour trouver une victime sur qui se déchaîner. Regardant son professeur, Keylian entendit une voix reconnaissable parmi tant d’autres. Apparemment, son ami Edwin avait, lui aussi, envoyé en retenue sûrement à cause des ses retards. Il lui fit signe de la main et se contenta d’attendre. Sa rage était encore palpable et un rien aurait pu le faire exploser.

Il finit par se dire que ce moment serait plus intéressant en compagnie de son ami et décida de le rejoindre à sa table. Leur professeure avait prévu une sacrée corvée car elle leur apporta une pile chacune de compte-rendus qu’ils devaient recopier à la main “C’est quoi cette merde !?” Se balayant le visage de gauche à droite, les personnes présentes dans la salle entendirent des étudiants chahutés dans le couloir. Leur surveillante se pressa immédiatement dans leur direction, non sans oublier de leur signaler qu’ils ne devaient pas bouger et qu’ils devaient se mettre au travail. Elle ne savait pas que ni Keylian ni Edwin ambitionnaient de terminer cette tâche ingrate.

Préférant profiter de ce moment avec Edwin qu'il n’avait plus eu l’occasion d'apercevoir depuis la soirée clandestine qu’il avait organisé il y a maintenant quelques temps “Ça aurait pu être mieux si je n’avais pas été envoyé ici à faire de la paperasse inutile à cause d’un sang-mêlé à la con qui m’a dénoncé. Si je le retrouve, je l’étripe et éparpille ses membres dans tout Poudlard." lui répondit-il avant de commencer à reprendre ses esprits “Tu as raison, j’espère que ça va durer. Après, on est à Poudlard, on pourrait très bien user de la magie, nan ?”. Le regard dirigé contre la porte, une idée que même Edwin a dû avoir vint à l’esprit du serpentard “Et si on scellait la porte, qu’est-ce que tu en penses ?”. C'était là la fourberie d'un jeune homme enragé qui parlait, il était hors de question pour lui de se taper la sale besogne des profs.

KoalaVolant


Dernière édition par Keylian Yaxley le Mer 8 Déc - 22:17, édité 1 fois
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Dim 14 Nov - 17:50

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
Evidemment c’était un plaisir que de voir Keylian dans la salle de retenue, même si ce dernier ne semblait guère de bonne humeur. Bon après ça lui passerait sans doute et puis Edwin savait que ce n’était pas contre lui, alors il n’avait aucune raison de s’en préoccupé. Les piles de copies étaient arrivées sur leur bureau, le gryffondor remarqua la tête du serpentard qui ne semblait pas comprendre l’intérêt de cette retenue. Edwin non plus d’ailleurs, mais les professeurs ne manquaient pas d’inventivité et la fin de l’année aprpochant sans doute était-ce un travail qu’ils avaient la flemme de faire. Alors qu’il s’était mit à l’ouvrage, un boucan monstre força leur surveillante à rejoindre le couloir pour voir ce qu’il se passait. Sans doute des petits malins qui avaient fait une blague, sauter un truc ou quoique ce soit, mais le gryffondor n’en avait strictement rien à faire, si ça lui permettait de discuter un peu au lieu de simplement écrire. La réponse de Keylian le fit sourire, préférant ne pas imaginer qui aurait put dénoncer le serpentard, mais la vengeance serait sans doute à la mesure du crime. « Cette violence ! Je n’aimerais pas être à la place du pauvre bougre qui s’en prend à Keylian Yaxley !  »  blagua le jeune gryffondor, bien conscient de ce que pouvait faire Keylian. Sans doute qu’il ne trouverait pas l’élève qui l’avait dénoncé, mais jamais Edwin ne souhaiterait être à sa place. Il restait en général loin de tous soucis, ne se mêlant que de ce qui le regardait, et c’était mieux ainsi. Contrarier les mauvaises personnes n’amenaient que des problèmes le serpentard en était la preuve. Ecoutant ce dernier proposer quelque chose pour que leur professeur les laisse tranquille. Dans un sourire Edwin acquiesça, il y avait pensé. Comme quoi les deux esprits se rencontraient quand il s’agissait de ce genre de choses. Mais le cerveau du gryffondor s’était mit à réfléchir, se retournant alors vers Keylian. « Et si on bloquait plutôt la porte ?  » corrigea-t-il. « C’est une prof, si on scelle à coup de magie, elle pourra rentrer facilement, mais si on mets son bureau pour bloquer l’entrée, ça m’étonnerait qu’elle y arrive.  »  finit-il pas expliquer. Se levant précipitamment pour se diriger vers la porte, il commença à bouger le bureau sur lequel se trouver les effets du professeur. C’était la pire idée au monde, clairement, une raison de plus de se retrouver en retenue, mais clairement il était peut-être temps que le personnel comprenne qu’il n’était jamais bon de mettre Keylian et Edwin ensemble en retenue. « Je sais que je suis beau à regarder quand je fais ça, mais tu voudrais bien bouger tes fesses ?  »  balança-t-il au serpentard. Evidemment s’enfermer dans une salle de classe était une mauvaise idée, mais au point où il en était, Edwin avait bien l’intention de mettre leur plan à exécution. Si cela pouvait en plus les empêcher de faire la corvée qui leur était destiné, et de parler avec son pote, il n’allait pas dire non.


electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Lun 15 Nov - 18:01

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


Keylian était encore furax à cause d'un étudiant sang-mêlé qui l'avait dénoncé et à cause de qui il s'était retrouvé aujourd'hui à faire la paperasse des professeurs. Toutefois, dans chaque mal il y avait du bon et le fait qu'Edwin avait fini en retenue lui aussi en était, encore une fois, une preuve irréfutable de ce précepte. Il avait très vite compris que le serpentard n'était pas de bonne humeur quand il l'avait vu entrer dans la pièce en rage.

Les deux étudiants ne voulaient pas réaliser la sale besogne qu'on leur demandait de faire, sans bouger et en silence en plus, c'était n'importe quoi ! Ce n'était pas la première fois que Keylian et Edwin se retrouvaient ensemble en retenue en même temps et en général, ça finissait toujours mal. Pourtant, il semblerait que le corps enseignant n'avait toujours pas compris la leçon visiblement. Une fois n'est pas coutume, les deux étudiants étaient bien décidés à échapper à cette galère par la plus remarquée des manières.

Ils eurent l'idée de bloquer la porte d'entrée afin d'éviter que leur professeure, qui était précédemment sortie pour mettre la main sur quelques élèves turbulents, ne reviennent les déranger. Keylian avait suggéré l'idée de sceller la porte à l'aide de la magie, cette idée n'était pas mauvaise mais Edwin avait eu une notre suggestion, celle de bloquer la porte de façon plus conventionnelle à l'aide du propre bureau de la prof. Il ne perdit pas plus de temps et se leva immédiatement pour mettre en action sa remarque. Ce qu'il lui dit en plus de cela fit rire Keylian qui lui répondit amicalement "C'est vrai que tu as un derrière intéressant mais désolé je préfères les femmes." avant de se lever pour l'aider à pousser le bureau vers la porte d'entrée. Avec ce geste, ils allaient forcément avoir des répercussions mais les ennuis ça les connaissaient bien aussi, ils ne faisaient pas partis des étudiants qui respectaient à la lettre les moindres règles imposées.

Cela fait, Keylian s'assit sur une table, sortit une cigarette de son paquet toujours sur lui et tendit le paquet vers Edwin "Aller, sers-toi. Par contre, je n'ai pas de boisson pour passer avec. Désolé."

KoalaVolant


Dernière édition par Keylian Yaxley le Mer 8 Déc - 22:17, édité 1 fois
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Mar 23 Nov - 19:47

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
L’une des pires idées que les deux garçons avaient put avoir que de bloquer leur salle de classe où ils étaient censés être en retenu, pour éviter de devoir faire leur corvée. A force on aurait put croire qu’ils avaient comprit le principe d’être punis, mais il fallait croire que non. Peut-être que les deux garçons avaient simplement envie de s’amuser, de ne pas être déranger par cette professeurs, ni de devoir écrire les détails des retenus des autres. Edwin était presque certains qu’il y avait au moins les trois quarts des papiers à recopier qui concernait Keylian et lui, mais revivre leur ancienne aventure n’était pas vraiment une idée des plus plaisante. Directement le gryffondor s’était levé dès qu’ils s’étaient mit d’accord sur le fait de bloquer l’accès à la porte. A part défoncer la porte à coup de magie, le professeur devrait sans doute les laisser tranquille un moment. Non sans commencer à pousser le bureau, il n’avait pas pu s’empêcher de lancer une remarque à Keylian pour que ce dernier vienne l’aider. S’il savait que le serpentard était de mauvaise humeur, ça ne l’empêchait clairement pas de pousser. Quitte à être énervé, autant mettre cette rage à profit. Il finit par se lever pour aider son camarade, annonçant sur le ton de la blague que si son derrière était intéressant, il n’était pas intéressé. Edwin se mit à rire. « Quel tristesse !  »  fit-il sur le ton de l’humour, poussant alors de toute ses forces le bureau contre la porte. « Mais je te comprends, mon fessier ne vaudra jamais celui d’une femme.  »  blagua-t-il. Enfin les deux garçons n’étaient pas connus pour être des personnes timides à l’égard de la gente féminine. Edwin observa son œuvre, entendant toujours derrière la porte le boucan que faisait les autres élèves, ainsi que la voix criarde de leur professeur qui essayait de leur sommer d’arrête. Manquerait plus qu’une explosion survienne et ça deviendrait un vrai feu d’artifice. Cette image fit sourire le gryffondor, alors qu’il allait s’installer sur une chaise près de Keylian. Il commença à faire basculer la chaise en arrière, tenant sur les deux pieds, non sans profiter de l’appuie de l’une des tables. Retenant la proposition du serpentard qui avait déjà allumé sa cigarette, Edwin fit non de la tête. « Merci, mais non merci.  Je préfère éviter autrement qu’en soirée. »  Il ne voulait pas froisser Keylian, et même si l’odeur ne le gênait pas plus que ça, il préférait éviter de fumer s’il n’avait pas suffisamment d’alcool dans le sang. Mais le serpentard n’avait rien de ce genre dans sa veste. C’était sans doute surprenant venant de lui, mais sans doute que ses réserves avaient dû s’épuiser avec la dernière soirée. « Alors comment va la vie ? T’as réussit quelque chose avec la petite serdaigle ? »  demanda Edwin, avec un sourire.

electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Sam 27 Nov - 13:35

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


Après cet acte, les deux amis savaient très bien que leurs heures de retenue n’allaient qu’augmenter. Mais ce n’était pas ça qui allaient les arrêter. Depuis leur arrivée à Poudlard, ces deux-là devaient avoir à leur actif plus de retenues que tout le reste des étudiants réunis. Les professeurs avaient abandonnés tout espoir de le voir, un jour, comprendre de leurs erreurs.

Assis sur une table de la salle, on pouvait entendre par-delà la porte bloquée les cris et les jérémiades de plusieurs élèves qui avaient sûrement dû se quereller et finir par se faire attraper par leur professeur. Ils ne devaient être que des premières années quand on entendait leur cri "Visiblement, les petits jeunes n’ont pas encore oubliés leur manière d’écolier." dit-il en pensant à ce qu’ils doivent ressentir devant le sermon que doit leur faire leur professeur.

Voyant Edwin refuser la cigarette qu’il lui avait proposé, Keylian esquissa un sourire à sa remarque soutenue "Qu’en soirée ? Je suis sûr que si c’était Seika qui te l’aurait proposée, tu aurais accepté, je me trompe ?" dit-il en remettant son paquet presque vide dans sa poche "Faudra que je pense à prendre un autre paquet en rentrant."

Le gryffondor lui demanda ensuite si sa vie se passait bien et surtout s' il était parvenu à un bon résultat avec la serdaigle de sa dernière soirée organisée "Pour la vie, on passera sinon je ne serais pas là à cause d’un connard." lui répondit-il en frappant la chaise placée devant lui. Reprenant son calme, il ajouta "Tu veux parler de Quinn, c’est ça ? Disons que le résultat final ne fut pas forcément celui estompé. Mais ce n’est que partie remise, je ne compte pas la laisser m’échapper bien longtemps." dit-il en allumant sa cigarette déjà dans sa bouche. Il lui demanda par la suite "Et toi ? Avec Seika, tu comptes jouer encore longtemps au chat et à la souris ?". Keylian connaissait le lien si particulier qu'avaient les deux gryffondors l’un pour l’autre. Du coup, valait mieux pour lui de ne pas faire de gaffe en lui parlant de sa sortie torride avec l’asiatique au bord du Lac Noir.

KoalaVolant


Dernière édition par Keylian Yaxley le Mer 8 Déc - 22:18, édité 1 fois
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Mar 30 Nov - 14:40

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
Edwin était sûr que sur la pile qu’on leur avait donné les trois quarts devaient contenir son nom et celui de Keylian. Tout deux étaient bien souvent en retenue depuis leur première année, et même si les professeurs n’avaient toujours pas comprit de ne pas les mettre ensemble, ils se retrouvaient bien souvent à discuter tout les deux de choses et d’autres de la vie. Affalé sur une chaise, Keylian sur une table, les deux garçons pouvaient entendre le boucan incessant derrière la porte. Les petits malins qu’étaient allé chercher leur professeur devait être ne première année, leur querelle et les remontrances de l’adulte traversait légèrement la porte. Edwin entendit la remarque du serpentard, laissant échapper un petit rire. « On va pas se plaindre, ça nous fait un peu d’animation. »  Des élèves plus âgés auraient surement un peu plus riposté, Edwin se demandant combien de temps ça allait durer et que se passerait-il quand le professeur comprendrait que les deux adolescents punis avaient bloqué l’accès à la salle. La situation allait être parfaitement comique pour tout les deux, mais avant Keylian aurait sans doute le temps de fumer sa cigarette. Quand Edwin refusa, un sourire apparut sur le visage du serpentard, demandant si son ami aurait refusé si c’était Seika qui lui avait demandé. Le gryffondor tourna son regard vers lui, quelques secondes avant de fixer le tableau en face de lui. « Hum …  » réfléchit-il. La question était difficile, entendant quand même Keylian dire qu’il fallait qu’il rachète un paquet « Je pense que j’aurais dit non aussi.  »  répondit-il au bout d’un moment. C’était différent avec Seika, mais Edwin n’était pas un grand adepte de clope et même si l’odeur ne le gênait pas, il n’aimait pas non plus que ça sente sur tous ses vêtements pendant la journée. Au fond il s’en fichait que Keylian ou Seika fume en sa présence, c’était lui qui ne voulait pas se laisser aller autrement que dans les soirées du serpent. Il changea bien vite de sujet, même si ce n’était pas réellement éloigné de leur discussion, demandant des nouvelles à Keylian sur sa vie et sur sa conquête de la dernière soirée. Apparemment si la vie ce n’était pas trop ça, l’histoire avec la serdaigle n’était pas mieux. Obtenant enfin son nom, il ne put s’empêcher de s’exclamer : « Quinn, c’est son prénom ! J’ai passé la soirée à me demander comment elle s’appelait.  »  Oui peut-être l’avait-il entendu à un moment, mais concrètement il n’y avait pas fait attention pour le coup. « Je te souhaites bon courage avec elle, elle ne m’a pas parut ni du genre à se laisser avoir aussi facilement, enfin à sa manière, ni même du genre à être très intéressé par ta technique de drague. Tu devrais peut-être penser à une autre manière de faire ?  » proposa le gryffondor un sourire sur les lèvres. Toute les filles ne fonctionnaient pas de la même manière, Edwin n’avait eu de cesse de le répéter quand il s’était amusé à donner des cours de drague. Pour lui Quinn devait être différentes des proies de Keylian clairement. Mais en entendant la question lui être retourné par rapport à Seika, il mit un moment avant de répondre, se balançant sur sa chaise. « Oui je pense. » commença-t-il. « Tant que l’un ou l’autre ne craque pas. Ce qui a mon avis va s’avérer être très long. » Pour ça c’était moins sûr, plus ils jouaient et plus ils se rapprochaient autant physiquement que mentalement et ça devenait dur de tenir. « Enfin on verra bien ce qui arrivera, si ça se trouve il se passera rien. »fit-il en portant son regard sur le plafond, se balançant toujours sur sa chaise, dangereusement.

electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Lun 6 Déc - 14:28

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


"Dis-donc, c’est qu’ils tiennent bon les jeunots ?" dit-il en se rendant compte que leur professeure n’était pas encore parvenue à les arrêter. En a pour preuve les cris aux travers du mur et surtout le fait qu’elle n’est pas encore essayée de rentrer dans la pièce. La situation promettait d’être loufoque quand elle finira par se rendre compte du mauvais coups joué par les deux hommes. Ce n’était pas de leur faute après tout, les professeurs avaient maintes fois été témoins de leurs séances de retenue commune, ils n’avaient qu’à apprendre de leurs erreurs.

Leur discussion commençait à devenir de plus en plus intéressante, il fallait avouer que lorsque le sujet portait sur leurs conquêtes respectives, les deux jeunes hommes en avaient des choses à raconter, que ce soit des aboutissements ou des râteaux. Les deux chauds lapins avaient goûté de toutes les saveurs avec les femmes. Keylian ne pouvait d’ailleurs s’empêcher de sourire à chaque fois que Edwin répondait à ses interrogations sur Seika "J’ai du mal à y croire."

Les deux hommes avaient chacun une étudiante en vue, Seika pour Edwin et Quinn pour Keylian. D’ailleurs, le serpentard ne put s’empêcher de rire en se levant d’un saut vers l’avant de la table sur laquelle il était apposé "C’est vrai qu’elle est étrange. Mais j’ai bon espoir. Après tout, elle ne m’a pas dit oui, c’est vrai mais elle ne m’a pas non plus dit non." ajouta-t-il d’un clin d'œil assuré à son camarade "Je ne vais pas remettre en doute ma technique de drague, elle a fait ses preuves. Mais disons qu’il faudrait que je la mette à jour."

Edwin répondit, par la suite, à la remarque du petit jeu qu’il entretenait avec Seika, ce qui amusa son ami très captivé par leur histoire car après tout, malgré ce que pouvait penser les gens qui ne le connaissaient que pour son comportement de rebelle, Keylian souhaitait tout de même le bonheur de ceux qu’il considérait comme ses amis "Et toi, qu’est-ce que tu attends exactement de ta relation avec elle ?" lui demanda-t-il, cigarette à la bouche et mains dans les poches. Qui dirait que ce moment entre potes était en vérité une retenue.

Il était fort probable que les deux hommes finissent par oublier eux-mêmes qu’ils sont collés jusqu’à ce que leur professeure n’essaye de pénétrer, en vain, dans la pièce.

KoalaVolant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Dim 12 Déc - 14:57

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
Oui comme le disait Keylian, les plus jeunes tenaient bien le coup face à leur professeur, la preuve en était qu’elle ne s’était pas encore rendu compte de ce que les deux jeunes hommes avaient fait pour être tranquille. Edwin entendait les cris à travers la porte, les engueulades et ça le faisait bien rire intérieurement, se rappelant qu’il n’était pas non plus le dernier pour faire tourner en bourriques le corps enseignant, bien que Trystan pouvait être bien pire que lui. « C’est vrai ! J’ai l’impression qu’ils se débrouillent mieux que nous à l’époque. » répondit-il, simplement, continuant à se balancer sur sa chaise. Le temps passaient vite, se rendant compte qu’il allait être en 7ème année l’année suivante et que Keylian allait non seulement se marier, mais soit allé à l’université, soit quitter Poudlard. La situation s’annoncerait être bien triste pour le jeune gryffondor qui n’aurait alors plus son pote de retenue pour parler de choses et d’autres, même si leur conversation tournait principalement autour des filles et de leur conquêtes respective. Edwin refusa la cigarette que Keylian lui proposait, préférant ne pas fumer en dehors des soirées qu’organisait le serpentard. Il mit toutefois un moment à réfléchir pour savoir s’il aurait dit oui à Seika. Dans son esprit il était clair que ça aurait été négatif, mais en entendant la réponse de Keylian, il haussa les épaules, se perdant légèrement dans ses pensées en fixant le tableau de la salle de classe. Il en profita quand même pour demander des nouvelles concernant la dernière cible de son ami, Quinn Goldstein, une serdaigle rencontré lors de la dernière soirée. Edwin était sûr qu’elle n’était pas comme toutes les autres conquêtes de Keylian, affirmant qu’il faudrait peut-être revoir sa technique de drague envers elle. Il l’entendit rire, se redressant sur sa table. Mais il avait raison, Quinn n’avait pas repoussé Keylian, ni même montré qu’elle pouvait être plus intéressé que ça. Un sourire, suivit d’un petit rire sortit de la bouche d’Edwin. « Dans un sens, elle te fait languir. C’est très astucieux de sa part. » répondit-il amusé. Toutefois entendant Keylian dire que ce n’était pas sa technique de drague qu’il fallait remettre en cause, Edwin tourna son regard vers le serpentard. « Je ne la remets pas en cause, il faut simplement l’adapter à la fille en question. Et puis toi au moins tu as une technique. J’en ai vu certains qui devraient en prendre de la graine. » fit-il, bien trop conscient que certains couples ne voyaient jamais le jour parce que les gars n’arrivaient pas à montrer à la fille qu’ils étaient intéressés. Et pourtant le gryffondor avait essayé d’aider ses pauvres âmes en peine, mais sans gros succès se retrouvant en retenue pour avoir mal parlé au professeur qui les avaient stoppés dans leur leçon. Une expérience toutefois fort amusante. Edwin continuait à se balancer sur sa chaise, quand Keylian posa des questions sur sa relation avec Seika. Le gryffondor resta très évasif, parlant simplement du jeu qu’ils entretenaient et ne savait pas réellement ce qu’il adviendrait entre eux. La question de son ami serpent, le perturba quand même. Alors que Keylian prononça sa phrase, Edwin qui regardait le plafond essayant de réfléchir à la réponse qu’il allait donner, bascula en arrière sur sa chaise, se retrouvant au sol.  Le bruit que fit sa chute, fut couvert par les bruits provenant du couloir. Il se releva, remettant sa chaise en place, se promettant d’arrêter de se balancer dessus. « Ce que j’attends de ma relation avec Seika ?  » répéta Edwin, en se rasseyant. Il laissa un instant le silence s’installer, repensant à la gryffondor. « Je sais pas vraiment. Je l’apprécie vraiment beaucoup, elle est belle et c’est beaucoup trop exaltant de jouer avec elle. » répondit-il, sans rien caché à son ami. « On verra bien où ça va nous mener. Et puis tu me connais, je m’attache facilement. » répondit-il, un léger sourire amusé. Edwin entendait toujours les cris dans les couloirs, se demandant comment ça se passait et si leur professeur avait encore des cheveux sur le crâne, vu comment les jeunes avaient l’air de se donner à cœur joie pour le rendre chèvre. D’un côté, le gryffondor se fit la remarque que ce ne serait pas une mauvaise idée pour les prochaines retenues de payer des élèves pour mettre le bordel à côté d’eux.


electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Dim 12 Déc - 18:09

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


Le bruit provenant de derrière la porte était toujours aussi intense. Apparemment, les jeunes donnaient beaucoup de fil à retordre à cette dernière. Bon, elle n'était pas une professeure réputée pour avoir un caractère dur. Cela faisait seulement quelques années qu'elle était présente à Poudlard et n'était pas la plus à l'aise quand il s'agissait de maintenir l'ordre.

Au moins, grâce à eux, les deux amis pouvaient passer leur retenue à discuter de sujets bien plus intéressants que leur "devoir". La remarque du gryffondor fit d'ailleurs rire le serpentard quand il expliqua qu'ils se débrouillaient probablement mieux qu'eux à l'époque "Tu l'as dit. Je sens que Poudlard restera toujours aussi animé même après notre départ.". Se rappelant que Edwin n'aimait pas trop l'odeur de la cigarette, Keylian alla ouvrir une fenêtre pour y laisser s'échapper l'odeur de la nicotine.

Au même moment, le lion lui parla de la serdaigle que le serpent avait rencontré lors de sa dernière soirée, Quinn Goldstein, Keylian ne put alors s'empêcher d'avoir un sourire en coin et de baisser la tête comme désemparé "C'est vrai que malgré l'état dans laquelle elle se trouvait, elle avait quand même réussie à ne pas finir dans mon lit. J'en étais le premier surpris à vrai dire." Il ne comptait tout de même pas en rester là et avait bien l'intention de passer à la vitesse supérieure avec elle "C'est vrai que certains manquent cruellement d'assurance. Il faudrait proposer l'ajout d'un nouveau type d'enseignement dans les années à venir. Qu'est-ce que tu en dis ? On pourrait même faire des apparitions pour leur inculquer quelques conseils."

Observant son ami se balancer sur sa chaise jusqu'à s'écrouler sur le sol avec un boucan, heureusement pour eux, camouflé par le son provenant du couloir, Keylian ne put s'empêcher de se moquer de l'hilarante chute que venait de faire le gryffondor "Je savais qu'elle te faisait de l'effet mais à ce point-là ? Tu en perds même l'équilibre.". Le jeune homme se mit rapidement sur ses pieds et se rassis immédiatement avant de finalement répondre à l'interrogation que venait de lui poser le Vert et Argent. Il se livra à cœur ouvert sur ce qu'il ressentait pour l'asiatique et cela, Keylian respectait ça et se contentait d'écouter respectueusement les paroles de son amie. Il n'était pas chose aisée pour un homme de dévoiler ce genre de chose même si il n'avait pas dit explicitement qu'il avait des sentiments pour elle "C'est vrai que l'on est bien différent sur ce point." ajouta-t-il d'un air amusé à sa remarque sur sa facilité à s'attacher avec les femmes qu'il fréquentait.

Le chahut en-dehors de la salle était toujours aussi élevé, ce n'était donc pas pour tout de suite que leur professeure allait faire son entrée dans la pièce pour les remettre au travail, espérons que cela dure.

KoalaVolant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Mer 15 Déc - 16:28

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
Un autre professeur aurait remit à leur place les perturbateurs des couloirs, aurait largement sévit, avant de lancer un bombarda dans la porte pour venir clôturer la discussion des deux adolescents censé être en retenue. Au fond tout deux ne discutaient de leur vie que lorsqu’ils étaient censé être punis, c’était un moment rien qu’à eux, alors qu’ils auraient très bien put tout simplement aussi essayer de discuter en dehors. Mais n’étant pas dans la même maison, pas dans la même année, et n’ayant pas vraiment le même cercle d’amis, c’était peut-être les seuls occasions. Et pourtant ils s’entendaient plutôt bien. Certains des amis d’Edwin n’appréciaient pas vraiment Keylian, mais il s’en fichait complètement, se disant qu’il avait le droit lui d’apprécier la compagnie de ceux qu’il voulait. On lui avait bien fait des reproches quand il était sorti avec Emma, personne ne comprenant pourquoi Edwin était avec elle, Keylian faisant partis de ce genre de personnes. Mais au fond le gryffondor n’en faisait pas vraiment attention, pour le moment surprit de voir les élèves des couloirs donner autant de force pour faire enrager leur professeur. La relève était clairement assurée comme disait le serpentard. « Oh oui c’est certain ! Poudlard restera toujours pareil. » Il évita de rappeler que lui serait toujours là l’année suivante, qu’il aurait encore au moins une année pour faire crier les professeurs. Ça allait lui manquait tien de ne plus avoir son pote de retenu avec lui, à discuter de tout et de rien. Edwin allait finalement devoir les corvées qu’on lui donnait. Evidemment il ne comptait pas s’arrêter d’être en retenue, mais peut-être que l’année prochaine il pourrait se calmer. Les deux garçons entamèrent alors la discussion autour de leurs sujets favoris : les filles. Si Edwin avait bien remarqué qu’il tournait autour de Quinn Golstein à la soirée, la conclusion n’avait pas été celle attendu pour Keylian. Dans un sens, la serdaigle était pas mal amoché par l’alcool et si elle n’avait pas dit oui, ni dit non, il se doutait que ce qu’elle avait bu avait largement dû embrumer ses pensées.

D’une certaine manière les propos d’Edwin défendait un peu la jeune fille, affirmant qu’elle faisait languir le serpentard. Sans doute que oui, avec tout ce qu’elle avait bu, elle aurait été facile à convaincre, mais dans un sens il valait mieux qu’elle soit en pleine possession de ses moyens, c’était meilleur à vivre. « C’est un certain exploit de sa part ! Ou de ta part, d’ailleurs, j’ai un petit doute. »plaisanta-t-il. Edwin connaissait le dragueur qu’était Keylian, lui prodiguant des conseils sur le fait d’ajuster sa technique de drague pour que ça colle à tout le monde, il mentionna le fait que certains n’en avaient tout simplement pas. Le gryffondor se mit à rire à la proposition du serpentard, tournant son regard vers lui. « J’ai essayé figure toi, ce n’était pas fameux. Tori m’a prêter main forte, un des jeunes s’est décomposé quand il a vu la fille qui lui plaisait. C’était très drôle à voir !  Et après je me suis fait mettre en retenue. » Comme d’habitude avec les idées qu’il pouvait avoir, ça finissait toujours comme ça. Edwin avait pensé être un bon professeur, mais enseigner ce genre de choses à des gosses timides à souhait ne servait tout simplement à rien. Il fallait laisser vivre, laisser les choses prendre lentement, alors que parfois on avait juste envie de crier à certains ‘Mais embrassez-vous, merde !’ Combien de fois avait-il entendu son cerveau lui demander de le crier. Mais la question suivante du serpentard fit littéralement tomber Edwin à la renverse. Il n’avait pas vraiment de réponse à la question, de ce qu’il attendait de sa relation avec Seika, et en y réfléchissant, il était simplement tombé, se faisant un mal de chien, avant de s’asseoir à nouveau. Il entendit le serpentard rire de sa chute, ne lui en voulant guère, un sourire naissant sur le visage d’Edwin. Finissant de lui répondre, non sans souligner la différence niveau relation entre Keylian et lui, il entendit ce dernier acquiescer. Le gryffondor n’avait pas vraiment hésité à parler librement, simplement en disant la vérité sur ce qu’il pensait de Seika. « Tu devrais essayer de temps en temps. »fit-il, écoutant un instant pour voir si le bruit des couloirs étaient toujours aussi fort. Apparemment oui pour le moment. « En vrai quand tu vas te marier tu pense arrêter d’aller voir à droite à gauche ? » demanda soudainement Edwin. En soit il aurait put essayer de deviner la réponse, mais ne sachant même pas si Keylian avait déjà été amoureux, il ignorait complètement ce qu’il en était de la relation entre sa fiancée et lui.

electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Sam 18 Déc - 11:07

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


La nouvelle génération promettait d’animer l’école après leur départ même si pour Keylian, le départ était plus proche qu'Edwin dont il restait encore un an. À aucun moment, il n’avait réfléchi à l’hypothèse de passer un cursus universitaire en plus car cela signifiait passer 2 ans de plus dans ce château parmi tant d’élèves qui se croyaient être son égal. Mais en contrepartie, les règles de Poudlard étaient plus souples pour eux.

Keylian était également conscient que ce moment au côté de son ami de retenue était probablement l’un des derniers, et ne savait pas s' il aurait l’occasion de se revoir après son départ. Dire qu’à leur première rencontre, lui et Edwin ne s’entendaient pas du tout, rivalité serpentard et gryffondor que voulez-vous ? Qui aurait parié sur le fait de les voir ensemble aujourd'hui comme deux bons potes ? Pas les autres amis des concernés, à vrai dire. Mais de fil en aiguille, ou plutôt de retenue en retenue, les deux jeunes hommes avaient finis par devenir d’excellent amis mais si quelques fois, ils leur arrivaient de s’embrouiller voire d’en venir aux mains mais l’incident était très vite oublié, en général, autour d’un bon verre lors d’une soirée bien arrosée.

Quoiqu'l en soit, leur professeur étant toujours aux prises avec les élèves qui lui donnaient du fil à retordre, n’avait toujours pas pointé le bout de son nez dans la salle et n’avait probablement pas encore remarquée que celle-ci était bloquée par son bureau. Elle se dirait qu’elle aurait réglée le soucis mais se retrouverait finalement face un nouvel obstacle plus compliqué à franchir, surtout que les deux élèves avaient la tête dure et avaient de l’expérience dans le domaine de la punition. Le gryffondor ajouta à la remarque de Keylian que Poudlard restera toujours pareil, ce qui avait pour effet de bien faire rire le serpentard "Tu as raison mais je pense que notre génération restera l’une des plus marquantes dans l’histoire de cette école."

Leur discussion tourna rapidement sur l’un des principaux sujets dont ils avaient l’habitude d’aborder: les filles mais surtout leur conquête. Les deux jeunes hommes arboraient un sacré tableau de chasse mais respectaient une règle importante qui était de ne jamais sortir avec une fille dont l’un des deux étaient déjà sortis auparavant. Edwin lui parla rapidement de la jeune fille que Keylian avait tenté, avouons-le, de ramener dans son lit lors de sa dernière soirée: la serdaigle Quinn Goldstein. Il s’était un peu moqué de la résistance que lui avait faite la sublime blonde et Keylian répliqua en disant que sa méthode n’était plus à prouver mais qu’elle nécessitait juste quelques réglages "Je ne sais pas qui à fait le plus grand exploit mais le résultat est là. J’ai fini seul cette nuit-là, qu’elle nuit atroce ça a été. Mais si le prof n’était pas arrivé, je pense que j’aurais fini par y arriver." lui dit-il sur le ton de la plaisanterie. Il avait bien fini par comprendre que la jeune fille était certes réceptive aux attentions du jeune homme mais qu’elle le voyait juste comme un bon prince et pas comme un coureur de jupons qui essayait juste de finir sa soirée en beauté avec elle pour nouveau trophée.

Les cris s’intensifiaient de plus en plus par-delà la porte scellée et toujours aucun retour de leur professeur qui avait beaucoup de mal à faire régner l’ordre "On risque d’avoir de nouveau partenaire de retenue si ça continue comme ça." plaisantait Keylian en montrant d’un geste de la tête la direction du couloir animé. Edwin réagit immédiatement à la remarque du serpentard d’instaurer un nouveau cours dans le château et qu’il aurait été fort instructive pour les amoureux en herbe d’avoir deux hommes d’expérience comme intervenant. La réponse du lion fit sourire le serpent qui imaginait parfaitement la scène "Tori aussi !? À vous deux, le mec n’a pas du tout comprendre." lui répondit-il en rigolant avant d’ajouter à la dernière remarque du gryffondor "Comme d’habitude, en fait." en fumant un bon coup sur sa cigarette qu’il avait laissé depuis peu se consumer toute seule.

C’était maintenant au tour d'Edwin de se voire malmener de questions au sujet de sa partenaire de jeu: la fougueuse Seika. La question que lui avait posé Keylian le fit carrément tomber à la renverse et cela permit à ce dernier de s’esclaffer face à la pirouette que venait de faire son ami. Pour se justifier, Edwin sortit la carte de l’homme qui s’attachait trop vite, ce n’était pas totalement faux car à la différence de Keylian, le Rouge et Or était plutôt un bourreau des coeurs mais continuez à jouer ainsi sans réellement se dire ce qu’il ressentait l’un pour l’autre n’était pas contradictoire avec les leçons qu’il voulait offrir aux plus jeunes. Keylian s’empressa de lui faire remarquer "D'accord. Je comprends que tu ne sais pas forcément si elle est faite pour toi ou juste si tes sentiments pour elle sont sincères mais tu prétends donner des leçons aux amoureux en herbe alors que toi-même tu n’oses pas être franc avec Seika mais surtout avec toi-même. En sachant ça, je me dis que tu ferais un piètre professeur de l’amour alors ton conseil, tu peux le garder pour les autres". C’était exceptionnel de voir Keylian parler ainsi lui qui était plutôt le genre de garçon à entamer une relation sans lendemain mais pour lui, l’amour n’était finalement qu’une histoire de sexe et ses obligations l’avaient déjà promis à Freyja Macnair donc qu’elle était l’intérêt pour lui de s’enticher d’une autre femme ? Mais s' il disait cela c’était parce que Edwin était un pote. Il voulait tellement que ça finisse bien entre eux qu’il s’était abstenu d’aller jusqu'au bout lors de sa soirée torride baignée dans le Lac Noir avec l’asiatique.

Comme un coup du destin, Edwin lui demanda à son tour s’il comptait changer une fois marié. Keylian devint, le temps d’un instant, pensif. Il se leva de sa table et se mit à la fenêtre de la salle, fuma sa cigarette jusqu'à atteindre le mégot et le jeta à l’extérieur. Il se retourna et mit son dos en appui sur le rebord de la fenêtre et répondit à la question d’Edwin "Je ne sais pas. Je sais que je dois me marier avec Freyja mais je ne sais pas si pour l’instant j’ai de réel sentiment pour elle. Et puis, je me dis que cela risque d’être difficile pour moi de changer de façon aussi radicale. Donc, pour l’instant, je te répondrai que non." Keylian se questionnait beaucoup sur sa relation avec sa fiancée, il avait accepté de l’épouser que par pure tradition sang-pur mais il n’avait pas passé suffisamment de temps pour l'instant à ses côtés pour véritablement dire s'ils étaient fait l’un pour l’autre. Pour lui, ce mariage était avant tout une question d'honneur et de tradition. C'était un sang-pur, et chez les sang-purs, il était rare que le sentiments prennent le dessus sur les obligations familiales car le but était la prospérité de leur nom et si cela devait passer par l'union d'une autre famille de sang-pur alors il devait passer par là.

Se mettant à marcher sans réel but dans la salle, Keylian demanda à son ami "Et toi ? Comment as-tu réagis quand tu as découvert que, par un mariage arrangé par ta famille, tu était déjà promis à une femme ? T'es-tu dit qu'il fallait que tu en profites quand même un peu avant ?". C'était ce genre de questions que se posait souvent Keylian et la raison était peut-être là ? Peut-être était-il ainsi parce qu'il restait sans réponse face à ces innombrables questions ? C'était la première fois qu'il en parlait réellement mais il était plus facile pour lui de parler de ça à Edwin qui était déjà plus laxiste que ses autres amis sang-purs qui avaient, comme lui, une vision bien précise de ce qu'était le monde sorcier.

KoalaVolant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Mer 22 Déc - 17:30

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
Keylian et Edwin étaient tout deux très différents. Au premier abord, personne ne les auraient pensé potes. Gryffondor contre serpentard, une rivalité qui ne cessait de croitre avec les années. Deux sang-purs qui avaient des visions totalement différentes de la vie, l’un dans les traditions alors que l’autre se laissait porter. Oui différents, sur les filles aussi notamment, l’un amoureux d’une pendant des lustres, alors que l’autre ne faisait que profiter de la compagnie pour une nuit ou un peu plus parfois. Et pourtant les retenues avaient été nombreuses entre eux, aucun bruit au début, avant que finalement tout deux se mettent à discuter de choses et d’autres. De fil en aiguilles, une amitié était née, tout simplement sans aucune appréhension et si parfois Edwin ne soutenait pas ce que faisait Keylian, comme avec beaucoup de monde, ce n’était pas ses affaires. Il restait éloigné quand le serpentard s’en prenait au plus jeunes, mais réagirait s’il s’en prenait à quelqu’un qu’il appréciait. Heureusement jusqu’à là ça n’avait pas été le cas. Non les deux n’étaient pas toujours d’accord, mais ça ne les empêchaient de bien s’entendre. Edwin allait s’ennuyer quand Keylian partirait c’était certain. Peut-être serait-il l’heure de devenir raisonnable ? Raisonnable ? Oui enfin, pas vraiment non plus, enfreindre le règlement était grisant et quand on entendait les cris du professeur à travers la porte, la jeunesse ne cesserait jamais de vouloir traverser les limites. Combien de temps avant que le professeur n’arrive à retrouver le calme dans les couloirs ? Combien de temps avant qu’il ne se rende compte que les deux individus en retenue avaient bloqué la porte ? Les paris étaient ouverts. Mais pour l’heure, ils étaient libres, dans une salle fermée par leur soin, libre de discuter. Des filles, comme toujours. Quinn était le sujet numéro un, la serdaigle qui avait filé entre les doigts de Keylian et qu’Edwin avait porté sur son dos jusqu’à la salle des gryffondor. Une soirée qui s’était terminée de manière inattendue avec ce gage à la clef. Evidemment Edwin n’avait pas pu s’empêcher de remarquer qu’il n’avait pas pu finir avec elle dans son lit, mais il connaissait suffisamment Keylian pour savoir que ce dernier n’allait pas lâcher l’affaire aussi facilement. Oui peut-être que si la soirée ne s’était pas terminée en catastrophe les choses auraient été autrement. « Si le prof n’était pas arrivé, je crois que Seika aurait étranglé Arya. Je ne pense pas que j’aurais été capable de l’arrêter. » fit remarquer Edwin, se souvenant du poing lever de la gryffondor, prête à sauter sur la serpentarde. Oui si un combat entre les deux filles auraient été intéressant, cela avait put être évité. « Le hasard a fait mal les choses cette fois. Mais ce sera peut-être mieux d’essayer quand elle ne sera pas dans cet état. » remarqua le gryffondor. Profiter d’une fille saoule, très peu pour lui, surtout si elle ne s’en souvenait pas le lendemain, il n’y avait aucune preuve qu’on ait réussit à la mettre dans son lit.

Les cris des couloirs commencèrent à se faire plus bruyant interrompant leur conversation sur le sujet quelques instants, Edwin regardant la porte. Il acquiesça à la remarque de Keylian. Tous en retenue et vu ce qu’ils étaient censé recopier ce ne serait pas de refus d’avoir une main en plus. Encore fallait-il s’y mettre. Les jeunes avaient encore des choses à apprendre, autant sur l’art de mettre en rogne les professeurs que sur le fait de séduire les jeunes filles. Un cours serait fort appréciable, mais par expérience Edwin savait que c’était peine perdu. Oui clairement le gars n’avait pas comprit du tout et était devenue aussi rouge qu’une tomate quand Tori avait utilisé son don. Il rigola en même temps que Keylian, les habitudes étant tenaces surtout quand il s’agissait d’être en retenue. Edwin observait toujours la porte quand il entendit le serpentard fumer sa clope, qui devait s’être consumé à ne pas être utilisée. Et se fut son tour de parler de ses amours, le faisant tomber à la renverse. Seika. Oui il jouait à un jeu avec elle, mais au fond il ignorait complètement où cela allait les mener. Tout ce qu’il savait comme il l’expliqua à Keylian c’était qu’il s’attachait trop vite. Ça le serpentard le savait, ils étaient différents sur ce point. Mais il ne s’attendait pas réellement à ce que lui sortit son pote. Cela le laissa bouche-bée, observant Keylian, s’accoudant sur le dossier de sa chaise. Il n’osait pas être franc ni avec Seika ni avec lui-même. Attendez … pause. Est-ce que Key lui faisait la leçon là ? Edwin haussa les sourcils, surprit mais en même temps très intrigué. Il écouta attentivement avant de lever les mains en signe de reddition. « Je sais, je suis un piètre professeur en vrai. » Edwin avait testé et clairement à part faire un monologue sur les femmes, il n’était pas arrivé à grand chose. Le gryffondor le savait très bien, mais pourtant les mots de Keylian titillaient son cerveau. « Tu penses que je devrais faire quoi ?  Lui en parler ? Sérieusement je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure idée au monde.  » répondit-il, croisant les bras sur sa poitrine et se retournant à nouveau vers la porte. Vraiment il avait une petite voix dans sa tête qui savait pertinemment ce qu’il voulait de sa relation avec Seika, mais une autre en lui, lui disait simplement de ne pas trop réfléchir et de se laisser porter. Parler de tout ça n’arrangerait sans doute pas les choses, pour le moment il était bien comme il était.

Edwin préféra changer de sujet. Retournant la question du changement à Keylian, une fois que ce dernier serait marié. Le serpentard se glissa jusqu’à la fenêtre pour jeter son mégot. Il prit un moment pour réfléchir avant d’avouer qu’il ne savait pas vraiment, n’ayant pas de réel sentiment pour sa fiancée. Triste ! Edwin savait ce que ça faisait d’être dans un mariage arrangé et c’était mieux s’il y avait des sentiments. Le gryffondor observa le manège des pas de son pote dans la salle qui semblait prendre cette question très à cœur, sans doute parce que c’était tout son avenir qui était en jeu, sa famille aussi. Il entendit la question. Comment avait-il réagit quand il avait apprit pour son mariage. C’était des questions qu’Edwin ne s’était pas du tout posé, pas à l’époque, mais après oui. « Franchement j’étais trop jeune pour penser comme ça quand je l’ai appris. J’avais juste envie d’apprendre à la connaitre. C’est bien plus tard que je me suis réellement intéressé à d’autres femmes. Au moment où je pensais que tout était perdu.  » répondit-il en observant par la fenêtre. Mais il comprenait les interrogations de Keylian, même si leur deux familles n’avaient pas du  tout la même visions du mariage. Loin de Mai-linh, Edwin avait la chance de pouvoir choisir avec qui il se marierait maintenant. Key lui n’avait pas ce choix. « Je pense qu’il faut quand même savoir profiter avant de pouvoir se marier à quelqu’un, mais si tu éprouves des sentiments pour quelqu’un, aussi fort que l’amour, honnêtement les autres filles te paraissent bien moins intéressantes.  » Edwin essayait de répondre aux questions que se posaient Keylian, mais ils n’avaient sans doute pas la même vision des choses. Le gryffondor commença à se re-balancer sur sa chaise, apparemment la chute ne lui ayant rien apprit. « Et puis ça dépend du mariage que tu fais. Dans ton cas, si c’est discret et qu’elle est d’accord tu pourras toujours aller voir ailleurs. » Edwin ne pensait pas vraiment que ce soit ça qui inquiète le plus Keylian et peut-être qu’une fois marié, il ressentirait cette passion pour Freya, cette envie de n’avoir qu’elle dans son lit La vie était une incertitude, et l’amour tombait sur nous sans crier garde, même sur Keylian.

electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Sam 25 Déc - 17:43

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


Cette retenue ressemblait de plus en plus à une réunion entre potes qu'à une véritable punition. Les deux jeunes hommes avaient complètement zappés leur pile de paperasses que leur avait fourni leur professeure encore bien occupée par les élèves dans le couloir.

Leur principal sujet de discussion étant basé sur les filles, on aurait pu croire qu'ils allaient encore se vanter de leurs prouesses respectives mais aujourd'hui c'était différent. Ils étaient en train de se parler à coeur ouvert et de véritablement parler d'amour et de sentiments. Ces deux-là ont toujours été très différent dans leur vision de l'amour, l'un était plutôt amour d'un soir alors que l'autre était plutôt du genre à s'enticher très rapidement mais ils restaient, aujourd'hui, des hommes qui se questionnaient sur leurs réels sentiments pour une femme qu'ils croient aimer.

Edwin fut surpris de la leçon que lui donnait Keylian alors que toutes ses histoires passés lui ont donné une réputation de coureur de jupons à travers tout Poudlard. Mais en chaque individu, il y avait des facettes qui ne se dévoilaient que rarement. Edwin était un pote pour Keylian et si ce qu'il lui disait pouvait, au premier abord, ressembler à un simple jugement sur son comportement, en réalité, ce n'était pas le cas, il voulait lui faire comprendre qu'il ne fallait pas qu'il laisse passer sa chance d'être heureux "Je ne suis pas moi-même lui plus à même de te donner des réponses ou des conseils mais je vous ai vu vous chamailler comme un vieux couple. Vous vous entendez bien déjà de bases donc c'est déjà un point positif. Et puis, je suis sûr que Seika a également des sentiments pour toi.".

Le serpentard demanda alors au gryffondor comment il avait réagi quand il fut au courant de son mariage arrangé et ce dernier lui expliqua qu'il fallait profiter un peu avant de se marier et que, de toute façon, si nos sentiments étaient assez forts alors les autres femmes étaient moins intéressantes "Je suis d'accord ! Tu comprends alors pourquoi j'agis comme ça de temps en temps. Je ne veux pas avoir de regrets plus tard et me dire que j'ai perdu mon adolescence." ajouta-t-il encore debout.

La dernière remarque d'Edwin fit rire le serpentard alors qu'il lui expliquait qu'il pourrait très bien voir ailleurs si sa femme le lui permettait, à cela le serpentard répondit "Pour être franc, je ne sais pas si je serais toujours comme ça plus tard après mon mariage. Du coup, je ne saurais dire si je serais l'homme d'une femme seulement.". Se grattant la tête et grimaçant un peu, il ajouta à son ami "Par contre, ne dis rien à Freyja ?"

KoalaVolant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Mer 12 Jan - 16:13

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
Ils étaient libres de discuter de tout un tas de choses. Clairement certains auraient put discuter des ragots, des bruits de couloirs et de rumeurs ; d’autres auraient profité pour parler des examens à venir et de ce qu’ils allaient faire plus tard. Edwin ne savait d’ailleurs pas ce qu’avait prévu Keylian une fois les sept années terminée. Une question qui restait en suspend dans son cerveau et qui n’avait pour le moment aucune réponse. Ce n’était pas le genre de sujet que les deux abordaient. Non ils ne parlaient pas souvent de leur envie d’avenir, mais bien plutôt du moment présent, de leur conquêtes passées et celles à venir. Bourreaux des cœurs ? Pas vraiment. Seulement amoureux de la gente féminine. Tout deux avaient leurs propres règles, même si un code s’appliquait entre eux sur le fait qu’on ne faisait rien avec l’ex de l’autre ou que l’on ne faisait rien avec la cible de l’autre. Parler pour expliquer les choses ? Un peu parfois. Se donner des conseils ? Oui il le faisait également. Dans les soirées que Key organisait comme la dernière, par exemple Quinn avait été la cible du serpentard. Cela n’avait rien donné et même si Edwin était bien alcoolisé il se disait que c’était une bonne chose vu l’état de la serdaigle. Mais ce n’était que partie remise pour le chasseur qu’était Keylian, sans aucun doute. Toutefois alors que le serpentard n’avait pas échappé à la question de son pote, Edwin non plus ne pouvait pas réellement échappé à ce que lui disait Keylian. Dans un sens en même temps ils s’étaient enfermés volontairement dans une pièce pour discuter. Alors à part faire la sourde oreille ou se jeter par la fenêtre, ils étaient coincés l’un avec l’autre. Ce n’était nullement un problème, même quand on tombait de sa chaise à force de trop réfléchir sur sa relation avec une certaine gryffondor. Quand on essayait de ne pas comprendre ce qu’il se passait en se disant que c’était mieux de se laisser porter. Mais Key avait surprit Edwin, par ses propos aussi vrai que perturbant. Ceux qui connaissait pas le serpentard aurait surement été surprit par ce qu’il venait de dire, mais si le gryffondor l’avait été, il avait rapidement répondu par des questionnements. Oui il ne se voyait pas lui parler de ce qu’il ressentait, Edwin n’y arrivait jamais réellement. Mais Keylian n’avait pas finit de le surprendre, le gryffondor pouvant presque sentir l’espoir que son pote avait pour lui. La dernière phrase par contre fit tourner la tête à Edwin si fort qu’il faillit s’en déboiter la nuque. « Quoi ? Qu’est-ce que tu raconte ? Tu penses vraiment qu’elle a des sentiments pour moi ? » demanda-t-il, autant curieux que surprit. Dans un autre sens c’était autant d’incompréhension que de la réflexion. Il jouait simplement avec Seika, comme elle jouait avec lui et si clairement Keylian avait raison sur le fait qu’ils discutaient comme un vieux couple, il ne savait pas encore ce que ça allait donner.

Oui Keylian les voyait surement déjà en couple et il se voyait déjà marié. Un mariage arrangé, comme Edwin avait eu avant de tout faire capoter. Le gryffondor était sans doute différent sur ce point de vue, étant très jeune quand il l’avait apprit. C’était sans doute de là d’ailleurs que venait son côté romantique qui avait cherché à connaitre la fille qu’on lui avait promis. Mais comme il l’expliqua à Keylian, pour lui il devait quand même profiter avant même si une fois qu’il serait amoureux, aucune autre fille ne serait plus intéressante que celle qui faisait battre son cœur. Edwin le savait que trop bien, mais pour le moment Key ne semblait pas avoir été touché par l’amour, ni avec sa fiancée ni avec quelqu’un d’autre d’ailleurs. Il sembla approuver les propos du gryffondor, même si ce dernier avait quand même quelques réticences à l’égard de ce que lui dit le serpentard. « Je comprends tout à fait, mais fait gaffe que les regrets ne se transforment pas en remords. Des choses que tu pourrais regretter d’avoir faites. Ou au contraire de ne pas avoir fait. » Car après tout si on avait envie de profiter, parfois on pouvait avoir des choses qu’on regrettait d’avoir fait ou de ne pas avoir fait justement, c’était ainsi qu’allait la vie. Ne pas oser, ne pas foncer, même quand tout pouvait être parfaitement mis en place. Et puis dans le cas d’un mariage arrangé, s’il n’y avait pas d’amour, mais que les deux s’entendaient suffisamment, peut-être pouvait-il y avoir un consensus pour permettre à l’autre de profiter ailleurs. Maintenant qu’Edwin n’était plus lié à une femme, il comprenait que parfois ce n’était pas si terrible que ça de ne pouvoir choisir sa fiancée. Si sa situation avait été différente, peut-être aurait-il épousé quelqu’un qu’il n’aimait pas et pour lui ne pas aimer celle qu’on épousait été sans doute une chose plus terrible encore. Enfin c’était son avis. Il sourit à la remarque de Keylian, avant de répondre : « L’avenir nous le dira. Et puis c’est un peu le souci des mariages arrangés. Ça passe ou ça casse. » Evidemment la conversation qui avait lieu n’était qu’entre eux. Le bruit des couloirs étaient toujours présent bien que plus faible. Edwin regarda attentivement Keylian qui ne semblait pas vouloir que sa future épouse apprenne tout ce qu’il venait de lui dire. Haussant les épaules, il ne voyait pas l’intérêt, ni même la raison qui le pousserait à aller voir Freya pour parler de tout ça. Tout deux n’étaient pas proches. « Honnêtement, je ne vois pas pourquoi j’irai parler de tout cela à Freya. A mon avis si je devais lui adresser la parole, ce ne serait surement pas pour raconter les discussions qu’on a toi et moi dans une pièce qu’on a volontairement condamné. » fit-il, légèrement amusé en observant le bureau contre la porte et en entendant la voix du professeurs à travers les murs. Un sourire se dessina sur les lèvres d’Edwin alors qu’il se retournait vers Keylian. « Tu m’invitera à ton mariage ? » demanda-t-il, amusé. Il savait que c’était surement une liste très sélective et que les deux familles étaient toujours pris dans leur traditions. La famille Fawley ne faisait guère partis des invités dans les soirées mondaines que pouvaient organiser les Lestrange, les Selwyn ou les Yaxley, Edwin ignorait complètement s’il serait le bienvenue au mariage de son pote.


electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Mar 18 Jan - 20:58

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


C’était bien que dans ces moments privés que les deux jeunes hommes connus pour être des chasseurs invétérés pouvaient parler à coeur ouvert de ce qui les tracassait et les tourmentait. Être un sang-pur n’était pas tout le temps facile car malgré les avantages que leur offrait leur rang au sein de la société magique, il y avait aussi des responsabilités qui exigeaient de leur part d’être suivies et respectées. Parmi l’une d’entre elles, la prospérité de leur famille respective passait par une union arrangée entre deux familles. C’était par cette dernière que Keylian avait fini fiancé à la descendante des Macnair: Freyja Macnair.

N’ayant pour l’instant pas de réels sentiments pour cette dernière et s’efforçant d’accepter ce mariage que par principe pour ne pas déshonorer son nom, il avait décidé de profiter de ses années scolaires pour passer du bon temps. Il était conscient de ses propres atouts et savait que beaucoup de filles ne rêvaient que d’une chose, c’était que le jeune homme ne leur adresse la parole et leur fasse profiter d’un moment romantique dont lui seul en avait le secret.

Son ami n’était pas en reste et lui aussi était dans la même situation que son aîné, il avait eu de nombreuses conquêtes au cours de ces années mais était, lui, bien plus adepte des relations à long terme alors que Keylian préférait les relations d’un soir.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Keylian avait conseillé Edwin au sujet de sa relation qu’il entretenait depuis quelque temps maintenant avec Seika. La jeune fille au tempérament de feu avec qui le serpentard aurait pu avoir l’occasion de profiter au cours d’une soirée au bord du Lac Noir avait su ranimer une flamme en Edwin qui semblait être définitivement éteinte après le départ de Maï-Linh. Même s’il n’osait pas s’avouer à lui-même les sentiments qu’il portait à l’asiatique, son ami avait bien remarqué qu’il ne se comportait pas de la même manière avec elle qu’avec l’une de ses autres conquêtes.

En tant qu’ami, il souhaitait à tout prix que le gryffondor ne passe pas à côté d’une véritable relation amoureuse. C’était d’ailleurs en pensant à lui qu’il s’était abstenu d’aller plus loin avec la lionne autrefois qui avait, avouons-le, chauffer le serpentard qui avait savourer ce petit moment intime “Je ne saurais dire si elle a des sentiments pour toi. Tu sais très bien que je ne suis pas le plus grand expert pour ce qui est de l’amour véritable.” lui répondit-il avant de s’approcher vers son camarade et de lui ajouter “Cependant, je m’y connais assez pour dire que les liens que vous avez n’ont rien de semblables à ceux que tu as eu avec les autres femmes que tu as fréquenté. Je sais ce que c’est de ne pas avoir de sentiments profonds pour une fille et je peux te dire que je n’ai jamais vécu ce que tu vis avec Seika.”

Quand on voyait cette scène, on ne croyait jamais qu’ils étaient tous les deux en retenue mais leur professeur n’ayant pas fait son retour, il n’y avait pas de raison pour eux de se mettre au travail. Keylian en venait lui-même à se dévoiler sur ses propres sentiments refoulés au fond de son être.

Edwin vint lui expliquer qu’il était important de ne jamais vivre avec des regrets et des remords. Il était d’accord avec ce qu’il disait c’était d’ailleurs pour cela qu’il agissait comme bon lui semblait malgré l’avis des autres. Toutefois, il y avait au fond de lui un doute qui persistait, un doute qui ne pourrait probablement pas s’en aller tant qu’il n’aurait pas eu une discussion sérieuse avec sa fiancée.

Leur discussion était sincère et sans arrière pensée et cela faisait du bien aux deux jeunes hommes. Keylian lui avait demandé de ne pas en parler à Freyja et ce dernier rétorqua qu’il ne lui parlerait sûrement pas de ça s’il venait à parler avec elle “Quand j’y pense, j’ai hâte de voir la réaction de notre prof quand elle découvrira le poteau rose.” lui dit-il en rigolant. Son ami lui demanda ensuite s’il l’inviterait à son mariage. Il s’agissait là d’une chose certaine pour Keylian qui se contenta de lui confirmer la chose d’un simple hochement de tête associé à un sourire.

KoalaVolant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Ven 21 Jan - 21:01

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
L’amour, un grand sujet pour Edwin, beaucoup moins pour Keylian. Le gryffondor tombait facilement amoureux, de sorte qu’on aurait put même dire qu’il était amoureux de l’amour lui-même plutôt que des filles qu’il fréquentait. Et pourtant Edwin était bien conscient que ce sentiment fort il ne l’avait ressentit qu’une fois jusqu’alors. Il voulait aujourd’hui s’en protéger pour ne pas ressentir le vide qui s’en était suivit une fois qu’il avait perdu la femme aimé. Alors forcément quand dans leur discussion autour des filles était arrivé le sujet de Seika, Edwin avait été surprit des propos de son pote. Keylian n’était pas connu pour un grand romantique – même si au fond le gryffondor pensait qu’il cachait un grand cœur au fond de lui qu’il ne montrait pas à tout le monde – mais les propos avait quelques peu perturbé le rouge et or. Sentiments ? Lui envers Seika et inversement ? Ils ne faisaient que jouer pour lui, incapable d’accepter qu’au fond il désirait plus. Oui c’était bien le cas, comme le disait Keylian ils avaient un lien profond qui semblait être bien différent de ses relations passés selon le serpentard. Edwin lui resta toujours aussi surprit, bien que réfléchissant à ce que venait de lui dire son pote. Ce n’était pas faux en soit, d’un point de vue extérieur sans aucun doute, mais au fond il se refusait presque de l’accepter. Pourquoi ? Pour se protéger ? Pour éviter d’avoir trop mal si tout ça n’était que faux semblant. Après tout ce n’était qu’un jeu, non ? « Tu as peut-être raison …   » répondit Edwin, sans réellement y croire. Keylian avait une très bonne analyse de la situation et arrivait à montrer les choses d’un point de vue différent au gryffondor, mais son cerveau bloquait. L’amour, une chose bien complexe, mais surtout aussi belle qu’elle pouvait être triste. « Mais bon, c’est toujours compliqué.  » Des fois il enviait Keylian de pouvoir voltiger d’une fille à une autre sans attache, de ne pas avoir déjà ressentit cette douleur et ce vide. Il n’avait pas encore envie de le ressentir, mais ce n’était pas à lui de décider. Et puis peut-être que le serpentard connaitrait ça avec sa future épouse. Edwin connaissait Freya, mais il ne lui parlait pas plus que nécessaire, un peu comme le reste de la bande qui tournait autour de Keylian. Il ne se voyait pas aller raconter leur discussion à quelqu’un autre que les deux garçons. Ça restait entre eux tout simplement, bloqué dans cette salle de classe. Et puis l’avenir allait se dessiner un jour pour Keylian et devenir différente lorsqu’il pourrait découvrir qui était cette fiancée qu’on lui avait promise. L’essentiel c’était de ne pas regrette d’avoir fait des choses ou de ne pas les avoir faites. Keylian resta silencieux au propos d’Edwin comme s’il y réfléchissait, mais il reprit la parole en entendant les bruits dans le couloir. « A mon avis, si les petites l’ont suffisamment énervé, elle serait bien capable de défoncer la porte pour nous engueuler. On aura surement le droit à une autre retenue, mais on ne va pas s’en plaindre.  » Il imaginait déjà une furie détruire la porte, le bureau et leur crier dessus tellement fort que ça ferait voltiger les tables et les chaises. Edwin se mit à sourire à cette vision, avant de demander tout simplement s’ils seraient invités au mariage de son pote. Clairement il ne pensait pas être invité aux autres qui auraient lieux. Keylian acquiesça, tandis que le gryffondor continuait de sourire en regardant son pote. « Chouette ! Je pourrais au moins voir ce que ça donne un mariage traditionnaliste sang-pur.  » Oui il avait un peu foirer le sien autant essayer de se rattraper à celui de son pote. Et puis il s’amuserait sans aucun doute, c’était un mariage après tout, on devait bien fêter ça.


electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Mar 1 Fév - 15:50

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


Il était facile de dire pour tous que Keylian n'accordait aucune importance à l’amour ou carrément qu’il ne connaissait rien à ce sujet capable de faire battre de façon inconsidéré votre cœur. La réalité était pourtant tout autre et le serpentard avait juste décidé de ne pas y prêter de plus grandes attentions pour l’instant. Il se savait promis et se demandait finalement qu’elle était l’intérêt pour lui de s’enticher d’une femme alors qu’il était déjà fiancé et qu’il finirait prochainement par être marié. Ce choix du mariage arrangé ne lui revenait pas et il était, de toute façon, hors de question pour lui de se soustraire à ses devoirs en tant qu’héritier de la famille Yaxley.

Il avait tendance à garder ses doutes pour lui-même car même ses amis les plus fidèles que ce soient les enfants Lestrange et Cassano n’étaient pas au courant de ces questions. Il pouvait paraître bien étrange le fait qu’il en parle avec Edwin sachant qu’il ne le connaissait qu’à travers les heures de colles et les soirées organisées. Pourtant, en parler lui faisait du bien. La fin de sa dernière année approchant à grands pas, ses obligations familiales prenaient de plus en plus d’ampleur et pour lui, un véritable amour pour sa promise lui paraissait encore inexistant. Ce sentiment allait-il changer en-dehors des murs du château ? Seul l’avenir nous le dira.

Cependant, il enviait un peu la relation qu'avaient Edwin et Seika. C’était d’ailleurs pour que cette relation puisse continuer à exister mais aussi par respect pour ces derniers qu’il avait décidé de ne pas aller jusqu'au bout avec Seika lors de leur petit jeu de séduction dans le Lac Noir.

Finalement, leur discussion sur les femmes venait de prendre une drôle de tournure et elle commençait à prendre une variante beaucoup plus sérieuse que d’habitude. Edwin semblait également avoir des doutes sur ses réelles sentiments qu’il pouvait porter à la lionne asiatique. Lui qui était le parfait opposé de Keylian se retrouvait à se demander si ce qu’il ressentait envers Seika était véritablement de l’amour ou pas et surtout si ce que ressentait Seika était réciproque ou non "Bien sûr que j’ai raison. Je suis sûr que toi même tu t’en rends compte. Je sais également que le départ de Maï-Linh t’a beaucoup affecté mais il va falloir que tu apprennes à vraiment ouvrir ton cœur." ajouta-t-il à son ami soucieux avant d'ajouter "Je ne remets pas en doute l’amour que tu as porté à toutes tes conquêtes qui doit être plus sincère que le mien. Mais finalement, pour quelqu'un prétendant être réellement amoureux, tu ne restes pas si longtemps avec une fille je trouve. De plus, je ne saurais dire si l’amour est vraiment aussi compliqué que ça. De toute façon, je n’ai pas encore connu ça." dit-il en tournant le dos à son ami.

Leur professeur n’en avait visiblement pas encore terminé avec les perturbateurs et cela faisait bien rire les deux jeunes hommes qui commençaient à imaginer la scène quand elle finira par les retrouver. La remarque d’Edwin fit rire le serpentard qui s’était alors redirigé vers une chaise vide pour s’y asseoir "T’as raison. De toute façon, je compte bien poursuivre notre discussion le plus longtemps possible. Après, on risque peut-être de finir à l’infirmerie si elle décide de se venger sur nous de ce qu’ils lui auront fait subir."

Le gryffondor lui demanda alors s’il serait invité au mariage de Keylian, ce dernier lui répondit d’un simple geste de la tête pour lui certifier qu’il sera, bien évidemment invité. Cela fit plaisir au jeune homme. Keylian lui ajouta également "Ouais tu pourras voir un véritable mariage en bonne et due forme. Par contre, je te préviens, tu ne pourras entrer qu’à condition d’avoir sous ton bras une femme que tu aimeras sincèrement, sans aucun doute sur tes réels sentiments." lui ajouta-t-il d’un clin d'œil fraternel. Il sous-entendait bien évidemment de le voir accompagné de Seika.

KoalaVolant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Mer 9 Fév - 15:18

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
Les propos de Keylian devaient sembler étrange pour n’importe qui, pour ceux qui ne voyaient en lui qu’un dragueur, une joueur qui ne se préoccupait de rien semblait-il que de sa propre personne. Edwin n’était pas de ses gens là et pourtant ce que lui disait son pote le surprenait étrangement. Non pas que c’était surprenant d’entendre Key réfléchir aux sentiments, autant les siens que ceux qu’Edwin pouvait avoir Seika, mais c’était surtout ce dernier point qui occupait les pensées du gryffondor. Evidemment ses relations passés n’avaient été de courte duré, comme une envie de profiter alors qu’il avait foiré une première fois avec la première femme qu’il avait aimé. Le gryffondor en était conscient, il savait pertinemment que toutes ses conquêtes n’avaient pas été le fruit de l’amour, mais plutôt une profonde affection. Aimer, cette idée était si grande que lorsque ce genre de sentiment nous prenait, on ne pouvait nier complètement. Peut-être l’esprit rationalisait, mais le cœur lui s’en rendait compte. Edwin était typiquement dans ce genre de situation actuellement, car si les propos de Keylian arrivait jusqu’à son cerveau, il ne pouvait dire si c’était la vérité ou non. Pour son ami de serpentard c’était autre chose et Edwin comprenait parfaitement ces interrogations. Il ne pouvait pas vraiment l’aider, sa situation était différente, mais quand il se savait lié à quelqu’un par un mariage arrangé, il était parfois compliqué autant de trouver des sentiments dans nos cœurs que de vouloir trouver une autre personne à aimer que celle qu’il nous était destiné. Edwin espérait qu’avec Freyja ça se passe bien pour Keylian. Il avait peut-être raison, mais le gryffondor savait que ce n’était pas aussi simple. Pas quand ça concernait ce domaine. Il était sans nul doute plus facile de séduire une fille et de l’amener dans son lit que de lui parler d’amour, même pour quelqu’un comme Edwin.

Il écouta la réponse de Keylian, qui lui affirmait que le concerné s’en rendait compte. Oui sans doute, mais encore fallait-il l’accepter. Entendre le prénom de son ex-fiancée fit un léger pincement au cœur à Edwin qui se mit machinalement à regarder le plafond. Il n’aimait pas entendre ce prénom, c’était trop récent encore pour que les plaies soient complètement fermés. Il n’en parlait que dans des termes sans personnalités, c’était préférable. Mais il ne coupa pas la parole du serpentard, et en l’écoutant il se rendait compte que Keylian le connaissait parfaitement bien. Un léger sourire naquit sur les lèvres du gryffondor. « Crois-moi ça l’est.  » L’amour était compliqué, personne ne pourrait le nier. « J’ai été amoureux qu’une seule fois dans ma vie. Enfin vraiment amoureux … Les autres c’était plus de l’affection qu’autre chose, je sors avec des filles que j’aime bien, pas juste parce qu’elles sont jolies. Et l’amour c’est autre chose. Ça te tombe dessus et tu dois gérer tout ce qui va avec : joie et peine. C’est beau et puissant, mais en même temps horriblement désagréable.  » Il grimaça légèrement en redressant la tête dans une position somme toute normale, avant de tourner son regard vers Keylian et de se mettre à rire. « Avoue, je te donne tellement envie de tomber amoureux ?! » rigola-t-il. Après tout ce n’était jamais tout rose ni tout noir, mais c’était quelque chose de si puissant que cela pouvait autant nous élever que nous anéantir.

Pour Keylian qui ne connaissait encore rien à ce sentiment, Edwin ne l’aidait pas du tout, mais il attendait le jour où cela arriverait avec impatience. Que son ami puisse comprendre. Le tumulte dans les couloirs ne cessaient de croitre, au point que les deux amis se demandaient sincèrement ce qu’il se passait et dans quel état leur professeur allait rentrer dans la salle. Enfin une fois qu’elle aurait réussit à débloquer la porte. Edwin se mit à rire en écoutant Keylian espérer que la conversation continue pendant un moment, ne voulant pas finir à l’infirmerie parce que leur professeur aurait décidé de se venger sur eux. « Elle oserait pas nous faire du mal quand même. Je sais qu’on peut être désagréable, mais pour une fois qu’on reste sagement assit. » fit-il avec un sourire. Les professeurs n’apprendraient jamais à ne pas les mettre en retenue tout les deux et pour une fois que c’était une simple conversation, si on oubliait l’odeur de cigarette qui planait parfois dans l’air. Ils étaient pour le moment tout ce qu’il y avait de plus sage, ce qui n’était pas un mince exploit quand on connaissait les deux garçons. Parlant mariage, filles et relation, Edwin fut ravis de savoir qu’il serait invité au mariage de son pote. Evidemment en tant que sang-pur, il y aurait sa place, malgré le fait que les Fawley n’étaient pas friands de ce genre de cérémonie, c’était un évènement à ne pas manquer. Entendant le serpentard annoncer qu’il mettait une condition, celle qu’il vienne avec une fille qu’il aimerait vraiment, Edwin n’eut pas vraiment de difficulté à comprendre de qui il parlait. « J’en prend note. Et bien évidemment, je ne te ferais pas cet affront. Même si clairement ça ne va pas dépendre que de moi, non plus. » fit-il en rigolant. Il ne se voyait pas venir au mariage de Keylian avec une autre personne, malheureusement il n’était pas seul décisionnaire dans l’affaire.

electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Jeu 10 Fév - 13:13

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


Keylian, de par ses propos, était à la limite de devenir un conseiller en amour. La plupart des gens seraient étonnés de le voir parler ainsi, ses amis les plus proches également. Mais, malgré ses défauts et ses qualités, il restait avant tout un homme soucieux de septième année en pleine remise en question. L'amour était, de ce fait, un bien grand homme dont il en ignorait tout le sens et pourtant il était là, en pleine retenue, à donner, à sa manière, des conseils à Edwin qui était très attentif.

Le serpentard connaissait bien la manière de penser du gryffondor qui était l'un des rares à rivaliser avec lui en termes de conquêtes. Toutefois, il avait un point commun avec Keylian, c'était que toutes ses amourettes passées n'avaient jamais été le symbole d'un amour véritable. Lui expliquant par des termes doux ce qu'était l'amour, Edwin se dévoilait à son pote "Je vois que tu es sincère quand tu parles d'amour au moins. Je suis content de l'apprendre mais est-ce finalement ce genre de choses que tu ressens quand tu es en présence de Seika ou lorsque tu penses à elle ? Est-ce qu'à fois que je cite son nom ton cœur vibre ? Si ce n'est pas le cas alors on ferait mieux de parler d'autres choses et de reprendre notre corvée là où on l'a laissé, autrement dit au tout début." Keylian semblait déterminé à parvenir à ouvrir le cœur scellé de son ami suite au départ de son premier amour qu'il préférait changer de sujet et se mettre au boulot plutôt que de savourer ce moment entre amis.

Keylian rigola cependant à la remarque d'Edwin sur le fait de lui donner envie de tomber amoureux "Hahaha  je ne sais pas. Ça ne m'a pas l'air franchement attirant tout ce que tu viens de me dire." Il jouait le désintéressé mais, en vérité, enviait le fait de ne jamais avoir ressenti cela. Lui qui pouvait paraître si sûre, si confiant, si heureux et si satisfait de ce qu'il avait commençait à ressentir de la jalousie pour les autres.

"Tu as raison. C'est vrai que pour l'instant, la pièce n'est pas encore partie en fumée, on mériterait presque d'être exemptés de retenue." dit-il en riant à son ami qui lui adressa un sourire. Ces deux-là s'entendaient superbement bien, à croire presque qu'ils avaient grandi ensemble. Quand Keylian lui expliqua, par la suite, la condition qu'il devait accomplir pour assister à son mariage, Edwin lui répondit qu'il ne lui ferait pas cet affront mais que cela ne dépendrait pas que de lui. A cela Keylian acquiesça d'un sourire satisfait. Le gryffondor avait parfaitement compris le sous-entendu "Oui, effectivement, elle risque d'être compliquée à motiver. Au pire, tu lui dis qu'elle pourra boire à sans péter les reins et elle viendra sans problème, j'en suis sûr." ajouta-t-il avant d'éclater de rire à s'en tordre l'estomac.

KoalaVolant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Jeu 10 Fév - 19:58

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
Ce genre de conversation à cœur ouverts pouvaient être rare, pour les deux garçons, mais les choses avaient été amener ainsi, alors que l’un ne connaissait pas l’amour et que l’autre semblait en découvrir un nouveau. C’était des questions importantes pour tout jeune adolescent, encore plus sans doute pour une personne comme Keylian qui allait bientôt se retrouver marié. Comprendre, savoir ce qu’était l’amour n’était pas donné à tout le monde, clairement et c’était un sentiment très traitre aux yeux d’Edwin. Il n’avait pas envie de retomber amoureux, pas encore, pas après ce qu’il avait vécu et en sachant la douleur que cela pouvait créer dans son cœur, mais il ne pouvait pas non plus se fermer entièrement. Keylian lui essayait tant bien que mal de l’aiguiller, sans doute pour le forcer à avouer quelque chose ou a comprendre ce que c’était. Edwin essaya de lui expliquer, la complexité que ce sentiment pouvait amener, joie et peine, mais qui pouvait aussi être totalement enivrant au point qu’on ne puisse penser à quelque chose d’autres. Mais en expliquant, Edwin ne se doutait pas qu’il se dévoilait un peu et que son pote avait quelque chose en tête qui semblait complètement échappé au gryffondor. Evidemment qu’il était sincère, jamais il ne mentirait sur une chose aussi belle et dévastatrice, mais il ne s’attendait une nouvelle fois pas à ce que lui demanda Keylian. Est-ce qu’il ressentait ce genre de choses en présence de Seika ou quand son pote disait son nom à haute voix ? Un long silence naquit en même temps qu’Edwin lançait un regard au serpentard. Il connaissait déjà la réponse, son cœur la connaissait en tout cas. Il observa la pile de copie qu’ils étaient censé recopier, laissant le silence s’installer, avant de soupirer. « En vrai, j’en sais rien. J’aime bien passé du temps avec elle, c’est excitant et enivrant, mais … » Il marqua une pause pas sûr de ce qu’il allait dire, avant de reprendre : « Ouais je crois que oui, ça me fait ça. » Tout ce qui se disait dans cette salle n’en sortirait pas il le savait. Les conversations entre Edwin et Keylian étaient  toujours particulières en retenues, ils pouvaient autant parler de leur conquête respective que d’un autre sujet, le but étant de ne pas faire leur retenue. Le gryffondor voyant sa vision de l’amour assez démoralisante, demanda quand même à son pote s’il lui donnait toujours envie. Après tout il pensait que ça touchait chaque personne et le serpentard avait le droit aussi d’y goûter. Le gryffondor eu un sourire en écoutant sa réponse. « Le jour où ça t’arrivera mon cher Key, parce que ça va t’arriver sans que tu t’en rendes compte,  tu sauras que ça en vaut le coup. » Un jour prochain sans aucun doute.

La salle dans laquelle il se trouvait aurait put être parfaite pour une conversation, si on oubliait la retenue qu’ils devaient faire et les bruits de couloirs. Dans d’autres circonstances, les deux garçons auraient sans doute profité de l’absence de leur professeur pour mettre le bazar, mais comme le fit remarquer Edwin en rigolant, ils étaient plutôt sages. « Pas encore. Mais on pourrait y remédier. Non en vrai, je pense qu’elle nous mettrait en retenue à nouveau simplement parce qu’on n’a pas finis notre corvée. » A nouveau en retenue, mais au fond ce n’était pas dérangeant. A un moment ou un autre, il faudrait bien que les choses soient faites. Et puis ils devaient bien être responsables des trois quarts des feuilles présentes sur la table, ce ne serait que revivre de bons moments qu’ils avaient passé ensemble. Edwin se rendait compte que l’année suivante, il allait s’ennuyer quand il serait à nouveau punis, sans Keylian, mais ça ne l’empêchait pas de penser déjà à être invité au mariage de son pote à condition de venir avec la bonne personne. Il n’y avait pas besoin de dire son prénom pour savoir de qui ils parlaient, mais ça ne tenait pas qu’à Edwin de pouvoir la faire venir. Il se mit à rire en écoutant l’excuse que lui proposa le serpentard, qui ne pourrait être refusé par la belle japonaise. « J’aimerais bien la faire venir pour une autre raison. Et puis de ce que j’ai compris ce n’était pas l’amour fou entre Freyja et Seika, non ? Tu crois qu’on aurait le droit à un combat ?  » demanda-t-il, comme si cette pensée venait d’effleurer son esprit. En soit inviter quelqu’un qu’on n’aimait pas à son mariage pouvait être étrange, mais d’ici là les choses avaient le temps d’évoluer dans le bon sens, les gens évoluaient, grandissaient et apprenaient. Avec tout ce qu’il se passait dans la vie de chacun, les ennemis d’hier pouvaient être les amis de demain.


electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Ven 18 Fév - 17:44

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


Le mariage restait un sujet sensible pour Keylian au même titre que l’amour. De toute façon, l’un n’allait pas sans l’autre enfin c’est ce qui semblait être vrai pour les autres. Pour les sang-purs, le mariage était plus que la simple union d’un homme et d’une femme se souhaitant de toujours s’aimer et d’être unit que ce soit dans le bonheur ou face à l’adversité. Pour eux, il s’agissait d’un excellent moyen de prospérer et de permettre à leur famille de subsister dans ce monde où la puissance est souvent proportionnelle au nom que l’on porte.

Edwin avait eu la chance de connaître un fragment d’amour véritable comparé à Keylian qui ne cessait de vagabonder à gauche et à droite. Il n’en était pour autant pas totalement inculte dans ce domaine même s’il ne lui est jamais arrivé de sentir son cœur battre la chamade seulement à l’écoute du prénom d’une jeune fille. Ses conquêtes ne pouvaient se compter sur les doigts de la main mais aucun d’entre elles n’avait vraiment su faire chavirer le cœur du serpent. Il n’était pas dépourvu de sentiment car il fallait voir comment il conseillait le gryffondor pour qu’il se décide à s’avouer, à lui-même d’abord, les sentiments qu’il portait à Seika “Hé bien voilà ! On y arrive. Doucement mais sûrement.” s’exclama Keylian à l’annonce que venait de lui faire son pote “Tu vois que tu as bien des sentiments que tu cherches à voiler. Ce n’est pas encore la déclaration officielle, mais on approche.” ajouta-t-il en lui adressant des applaudissements.

Immédiatement après cela, Edwin lui expliqua que lorsqu’il découvrira l’amour, il comprendra à quel point ça en vaut la peine. Keylian se contenta de sourire à sa remarque. Il ne pouvait rien répondre à cela car il se doutait qu’il apprécierait sûrement cela. La preuve en était ses parents qui se sont aimés au premier regard même si aujourd’hui son père aime profiter des plaisirs de la chair chez les Cassano, il aimait quand même sa femme. Cela rassurait quand même le jeune homme de voir que, malgré comment il était parti, il pouvait très bien finir par trouver chaussure à son pied et au fond, il espérait que Freyja soit de la bonne pointure.

Edwin fut étonnamment surpris de comprendre que Keylian avait bel et bien l'intention de l’inviter à sa fête, à la seule condition qu’il vienne accompagné d’une jeune fille qu’il aimait sincèrement. Les deux jeunes hommes étant sur la même longueur d’onde et Edwin comprit tout de suite qu’il voulait parler de la belle asiatique. Cependant, Edwin souligna un point très important car Freyja et Seika ne s’entendaient pas vraiment mais se haïssaient fortement. Cela risquait de poser problème le jour J “Pour être franc, ça pourrait ajouter un peu de piment à la fête mais au pire, on peut toujours les faire boire sans s’en rendre compte jusqu’à ce qu’elles soient trop pétées pour se détester.” lui dit-il d’un fou rire énorme. La fête risquait de tenir toutes ses promesses avec les deux jeunes femmes.

KoalaVolant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Sam 12 Mar - 15:15

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
D’une certaine manière les deux garçons essayaient de faire comprendre à l’autre des choses que l’un ne voulait pas voir. Edwin lui ne voulait pas se rendre compte des sentiments qu’il avait pour Seika et Keylian lui ne cessait de se poser des questions sur son mariage, mais également sur l’amour qu’il pourrait un jour porter à Freyja. Edwin avait quelque fois vu la jeune femme qui était promise à son pote, il la trouvait ravissante, personne ne pourrait dire le contraire. Au fond il savait que si Keylian devait avoir le même avis que lui, il n’agissait pas avec elle comme il le faisait avec les autres, non pas parce que c’était plus amusant de s’amuser sans lendemain, mais parce que justement une fois qu’il serait mariée avec Freyja, il ne s’agirait pas uniquement d’une histoire d’un soir. C’était compliqué à saisir, mais dans le cerveau d’Edwin s’était plutôt clair et c’était quelque chose que Keylian allait devoir trouver tout seul. Après tout, supporterait-il de voir des hommes tournés autour de sa promise ? Pour le moment de souvenir ce n’était pas arrivé, mais il n’était pas certains que son pote approuve. Edwin le pensait, parce que pour lui c’était déjà plus ou moins le cas. Quand il était amoureux, et il ne l’avait pas réellement était depuis son histoire avec Mai-linh, il ne pouvait que se montrer jaloux. Jaloux il savait qu’il pouvait l’être avec Seika, il savait très bien que son cœur tambourinait contre sa poitrine à la moindre évocation du prénom de la gryffondor, comme quelque chose d’incontrôlable qui était totalement flippant après ce qu’il avait vécu. Mais Keylian lui, essayait de faire comprendre à Edwin se qu’il se passait réellement, lui posant des questions tout en lui laissant une porte de sortie. Oui le gryffondor aurait put ne pas répondre, mais après tout ce qu’il venait de dire sur l’amour à son pote, il ne pouvait pas non plus se défiler de cette manière. Ce serait pire ! Le serpentard sembla content des réponses du rouge et or, affirmant qu’ils arrivaient lentement à quelque chose. Edwin eut presque l’envie de le fusiller du regard, ayant un instant l’impression de parler à un magithérapeute. Il se mit à applaudir en affirmant qu’Edwin avait bien des sentiments pour Seika. Le gryffondor afficha alors un sourire, avant de pousser un soupir. « De toute façon faut être deux dans ce genre d’histoire et t’as beau dire qu’on ressemble déjà à un vieux couple si les sentiments ne sont pas partagés, ça va simplement être douloureux. Donc à moins que tu ais des infos sur ce qu’elle ressent, je pense qu’on va attendre de voir et simplement profiter.  » répondit-il. Oui, le gryffondor connaissait Seika et elle ne semblait pas vraiment avoir l’envie de s’attacher pour le moment. Tout ce qu’ils faisaient ce n’était que jouer, dangereusement au point qu’Edwin avait flanché en tombant amoureux. Mais clairement il ne comptait pas pour le moment se laisser aller aussi facilement. Il ne voulait pas souffrir à nouveau, il ne voulait pas connaitre la souffrance cruelle de l’amour. Mais surtout et plus que tout à cet instant précis, même si rien ne se passait jamais entre Seika et lui, il ne voulait pas perdre ce lien qu’ils avaient.

L’amour était un sentiment double, cruel comme il pouvait apporter pleins de joie et Edwin espérait sincèrement que Keylian puisse connaitre ce sentiment un jour. Au moins il se rendrait compte que ça valait la peine d’aimer. Au fond il arriverait sans doute à aimer en découvrant qui était sa fiancée. Les bruits de couloirs semblaient s’atténuer, mais les deux jeunes garçons ne semblaient pas présser que leur professeur revienne, parlant plutôt du mariage qui allait venir de Keylian, alors qu’Edwin voulait simplement y être inviter. Evidemment la condition était qu’il vienne avec Seika, le serpentard n’avait même pas eu besoin de prononcer son prénom pour que le gryffondor comprenne. Le souci c’était qu’à part le fait de faire venir la belle japonaise, la future mariée ne pouvait pas voir Seika et c’était réciproque. Aucun des deux garçons ne seraient contre un peu d’animation, c’était certains, mais un mariage avec une bagarre ne serait pas vraiment une bonne chose. Keylian se mit à rire en proposant simplement de les rendre ivres pour qu’elles finissent pas s’entendre. Edwin se mit à rire également, bien que peu convaincu que ça fonctionne réellement. C’était une idée, mais déjà il fallait qu’elles boivent suffisamment pour pouvoir se parler. Il imaginait très bien les deux jeunes filles se toiser toutes la soirée en buvant. Soit ça finissait bien, bras dessus et bras dessous, soit elles finissaient par se crêper le chignon et s’arracher les cheveux. Au besoin Edwin comme Key interviendraient. « On finira peut-être par trouver un terrain d’entente entre elles, à part la boisson bien sûr. Saouler la mariée à son propre mariage, je ne sais pas si c’est une si bonne idée que ça.  » répondit-il, amusé. Bon après ce n’était pas non plus son mariage et la situation n’en serait que plus drôle. Il fallait attendre de voir où ça allait les conduire. Le bruit à côté se fit soudain plus fort et ils purent entendre leur professeur crier. Edwin observa la porte un instant, avant de s’affaler encore plus sur sa chaise. Il regarda à nouveau son pote de retenue, non sans un sourire presque malicieux. « Dis-moi, j’y pensais : si Freyja se faisait … comment pourrait-on dire ça … courtiser, ça te ferait quoi ?  » demanda-t-il simplement. C’était une question anodine, mais vraiment il était curieux de la réaction de son pote là-dessus.


electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Dim 20 Mar - 3:21

Keylian Yaxley

Edwin T.Fawley


C'est le bro code !


Dire que l'un des deux avait tort et l'autre raison revenait à dire que l'un connaissait mieux l'amour que l'autre. Chose qui pouvait paraître vrai quand on voyait les différents types relations amoureuses qu'eurent les deux jeunes hommes au fil des ans. Pourtant, il en résultait que les deux amis avaient une vision discordante de ce que pouvait vraiment être l'amour. L'un était à coureur de jupons invétérés collectionnant les conquêtes comme on pouvait collectionner les balai alors que l'autre était beaucoup plus posé, plus romantique et plus sérieux avec les femmes. Alors les voir, en pleine retenue, se donner des conseils et se poser des questions sur les deux femmes qui étaient importantes pour eux en ce moment était étrange.

Keylian avait principalement orienté ses questions dans le but de permettre à Edwin de se dévoiler quand à ses réelles sentiments envers l'asiatique rouge et or. Cette salle de classe, depuis le départ de leur professeur, était devenue une véritable salle d'interrogatoire. Alors que le gryffondor commençait tout doucement à déclarer ce que le serpentard attendait de lui, il finit par lui rétorquer qu'il fallait être deux de toute façon. C'était une manière de dire que même s'il avait des sentiments pour elle, pour qu'un fonctionne il fallait que les deux personnes s'aiment mutuellement. Cette parole, tout à fait anodine mais lourdes de sens avait su déclencher en Keylian quelque chose d'étrange. Il ne saurait dire s'il aimait Freyja, n'ayant jamais connu de véritables amours mais il ignorait également si la jeune fille ressentait quelque chose pour lui. Elle l'avait toujours laissé tranquille dans ses relations, n'intervenant jamais dans les liens qu'il pouvait avoir avec les autres femmes alors, de ce fait, le jeune homme ne cherchait pas à comprendre la raison de son mutisme. La fin d'année approchant, les questions se multipliaient également "Désolé, je n'ai pas d'infos supplémentaires à te fournir sur ça. En général, quand je croise Seika c'est soit en s'engueule mutuellement soit on finit complètement bourrés à rire de connerie sur connerie.".

En écoutant plus attentivement son ami lui parler de l'amour, Keylian réalisa que le départ de Maï-Linh avait bousculé les choses et avait donné au gryffondor une autre vision de l'amour, une vision bien plus cruelle et douloureuse mais pourtant toujours appréciable et gratifiante. Keylian, lui, n'avais jamais eu l'occasion de s'attacher à une femme au point de voir son absence comme un tourment, un douloureux engrenage qui ne cessait de faire accentuer le goût amer de l'amour chez le gryffondor.

Keylian avait accepté d'inviter Edwin à son mariage à condition qu'il soit accompagné sous-entendus de Seika. Sauf que le hic était que Seika ainsi que Freyja se haïssait cordialement comme chien et chat. Sur le ton de la plaisanterie, le serpentard avait soufflé l'idée de les faire boire jusqu'à plus soif de telle sorte à ce qu'elles soient trop saoules pour en venir au coup. Ce qui, bien évidemment, fit réagir Edwin qui lui souligna qu'il vaudrait mieux ne pas saouler la mariée le grand jour "Haha tu as raison. Je ne comptais pas réellement le pourrir la soirée de la sorte surtout que l'une d'entre elles sera la mariée." lui répondit-il en rigolant.

Le bruit se faisait de plus en plus proche et surtout de plus en plus forte, ce qui allait, potentiellement, prouver que leur moment solo allait bientôt devoir s'arrêter pour faire place à un boulot d'enseignant ingrat. C'était tout simplement impossible pour lui de se retrouver avec cette tâche odieuse.

Le gryffondor lui pas alors une question très perturbante pour Keylian. Lui qui ne saurait dire si ce qu'il ressentait était de l'amour ou non alors qu'en était-il dû fait qu'elle puisse se faire rougir. Keylian se releva de sa chaise, agacée, et se dirigea vers la fenêtre où il y prit une grande bouffée d'air frais. Il se retourna vers son ami et lui répondit d'un ton frôlant la rage et la frustration "Je ne sais pas encore. Tout ce que je peux te dire c'est qu'il devra compter ses dents.". La seule vision de Freyja se faisant courtiser suffisait à le rendre de mauvais poil. Ce n'était peut-être pas un signe d'amour mais il fallait avouer que Keylian risquait de ne pas aimer les personnes tournant autour de Freyja comme des abeilles autour d'un pot de miel bien sucré.

KoalaVolant
Edwin T. Fawley
Druide celtique des lucioles
Edwin T. Fawley
ProfilDate d'inscription : 07/10/2020
Messages : 933
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Ven 1 Avr - 12:21

C’est le bro code !
Edwin Fawley & Keylian Yaxley
Ce n’était pas qu’Edwin ne voulait pas parler de Seika. Bien au contraire, elle occupait la plupart de ses pensées depuis quelques temps maintenant, mais le jeune homme refusait de voir ce que son ami semblait comprendre bien mieux que lui. Il n’était pas vraiment énervé par ce que disait Keylian, plutôt exaspérer dans un sens, car ce n’était pas uniquement de sa faute à lui tout ça. Quand on aimait quelqu’un et pour que ça devienne un bonheur éternel, complet, beau, il fallait que les deux parties puissent s’aimer mutuellement. Alors quoi bon dire qu’il avait des sentiments pour elle, si jamais ce n’était pas le cas pour la jeune fille ? N’était-ce tout simplement pas plus facile de faire l’autruche et de continuer le jeu auquel ils jouaient pour éviter de trop s’attacher. Jeu dangereux sans aucun doute, mais qui lui avait permit de passer à autre chose après tout ce qu’il s’était passé avec Mai-linh ou avec Alec. Pourtant Edwin comprenait où voulait en venir Keylian en le poussant aisni à avouer des choses sur ce qu’il ressentait pour Seika. Peut-être espérait-il que son ami se bouge un peu pour conquérir la fille de ses rêves ? Oui, il pourrait sans aucun doute, mais tout les deux savaient que la gryffondor ne serait pas aussi simple à avoir et puis à part si Keylian qui était quand même assez proche de Seika avait des informations, Edwin avait simplement peur de courir dans un mur. Et ressentir la douleur qu’il avait déjà sentit autrefois, la même année, non il ne voulait pas que ça recommence. Il voulait se protéger, bêtement contre cette folie qu’était l’amour, tout en essayant pourtant de montrer au serpentard que ce n’était pas si horrible que ça. C’était douloureux, magiques, envahissant, quelque chose d’incontrôlable qu’on ne désirait que ressentir pour aller plus haut que soi, nous dépasser. Dans l’amour, on pouvait trouver du soutien, une personne qui arrive à nous comprendre, qui accepte nos défauts, nos qualités, qui était notre tout et qui sans elle on était rien. Oui une beauté, qu’était ce sentiment, aussi traitre qu’il pouvait l’être. Keylian lui répondit simplement, n’ayant guère d’informations à lui donner pour le coup, même si les mots prononcés par Edwin semblaient avoir fait réfléchir le serpentard. Ce dernier ne savait pas ce qu’il en était pour Seika et au fond est-ce qu’Edwin avait vraiment envie de le savoir ? Si c’était négatif, aurait-il espérer pour rien ? Parfois il ne valait mieux pas connaitre les secrets du cœur, si enfouit dans l’âme et simplement attendre que ça vienne jusqu’à nous. « C’est bien ce que je pensais.  » répondit-il tout simplement. Il n’en voulait pas à Keylian de ne rien savoir, même si ça l’effrayait un peu au fond que ce ne soit pas réciproque, ne pouvant que se demander dans quoi son cœur allait à nouveau l’embarquer.

Pour Keylian s’était différent. Il était fiancé, pas comme Edwin l’avait été, ou plutôt si, mais c’était une autre tradition dans laquelle le serpentard avait été embarqué. A la différence des parents Fawley qui avaient toujours été d’accord pour annuler les fiançailles si les enfants le leur demandaient, les parents Yaxley, eux semblaient vouloir amener leur fils de force à l’autel s’il le fallait. Mais sans doute que le serpentard ne se rendait même pas compte qu’il avait de la chance que Freyja soit une belle femme et elle semblait avoir une certaine force en elle, de ce qu’Edwin avait put entrevoir de la jeune Macnair. Mais Keylian ne changerait pas aussi facilement, à courir après les filles, simplement parce qu’il le pouvait et ce n’était pas Edwin qui lui dirait de ne plus le faire. Comme il le lui avait dit autant en profiter dans un sens, même si la future épouse ne devait pas apprécier. C’était une question très intéressante, d’ailleurs, il n’avait jamais vu Freyja jalouse devant Keylian, mais ces foutus sang-purs pro-traditions, avaient ce trait de caractéristique que détestait Edwin : ne pas montrer leur émotions. Keylian était sans doute le seul à le faire et heureusement d’ailleurs, ne pouvant imaginer ce que donnerait une troupe de statue de glace comme Adrian Lestrange. Enfin c’était une grande discussion de savoir ce qu’allait devenir le mariage de Keylian et de Freyja, alors qu’Edwin s’invitait officiellement à l’union de ses derniers. Avec Seika, puisque c’était la condition, même s’il y avait un gros problème. Freyja et Seika ne pouvaient pas se supporter et même en les saoulant toutes les deux, Edwin n’était pas certains que ce soit la solution. Mais les choses pouvaient peut-être changer à l’avenir, rien n’était encore figé dans le marbre et la haine ne venait que d’une incompréhension de ce qu’était l’autre. « Au besoin on retiendra l’une et l’autre. Elles pourront bien faire un effort.  » répondit le gryffondor avec un sourire. Seika était de nature impulsive, il le savait que trop bien mais la carrure du jeune homme lui permettait sans doute de la retenir assez facilement.

Le bruit s’intensifia dans le couloir, Edwin se disant que leur conversation allait sans doute prendre fin rapidement, mais il se permit quand même de poser une question à Keylian, une question qui avait germé dans son esprit quelques instants plus tôt. Car après tout, son ami ne cessait de vouloir lui montrer qu’il avait des sentiments pour Seika, il pouvait faire la même. Edwin vit alors le serpentard se lever de sa chaise et aller vers la fenêtre précédemment ouverte, comprenant qu’il n’aimait pas du tout la question qu’il venait de poser. Sa réponse, d’un ton rageur et frustrée, fit légèrement sourire le gryffondor qui continuait à fixer Keylian. Compter ses dents. Laisser parler les poings, au lieu des mots. Edwin le comprenait dans un sens. « La jalousie … tu sais que c’est quelque chose qu’on ressent quand on tien à quelqu’un ? A qui on tien vraiment beaucoup. Si quelqu’un s’approchait de Seika, je serais sans doute comme toi. Voir pire. » répondit Edwin, d’un ton désinvolte. Il sentait que poser plus de questions là-dessus, aller sans doute énerver encore plus Keylian, mais alors qu’il aurait mille fois put se taire, il ne put s’empêcher de balancer : « En vrai je ne sais pas ce qu’il va se passer entre toi et Freyja, mais la jalousie est déjà un début de relation, d’une certaine manière. » Sortant sa baguette, Edwin se mit à faire voltiger les feuilles qu’ils étaient sensé recopier. Ses dernières firent une sorte de spectacle de voltige, car le gryffondor était bien conscient qu’au point où ils en étaient, les retenues seraient nombreuses jusqu’à la fin de l’année scolaire. Tout en se concentrant pour observer son œuvre, le jeune gryffondor commença à réfléchir. « D’ailleurs je t’ai jamais demandé, tu la trouves comment Freyja ? Je veux dire que tu aurais put faire comme avec les autres, mais ce n’est pas le cas, sans doute par une forme de respect, mais est-ce qu’elle te plait ? Physiquement en tout cas ? » Après tout il savait que Keylian était un coureur de jupon et à part certaines, il n’était pas hésitant. Il espérait au moins que le physique ne soit pas un trait que Keylian n’aimait pas chez sa fiancée, cela risquait de poser des problèmes pour ce que les mariages arrangés devaient amener : des héritiers.


electricbird.

_________________
Sometimes love and desire sleep together.
And on those nights we see
the moon and the sun.
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Keylian - c'est le bro code
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [M/LIBRE] Keylian Yaxley - Meilleur ami et fiancé Ft. Cole Sprouse

Keylian - c'est le bro code

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: