Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]
Ven 24 Juin - 21:07
Magnolia
McCandless
Comptes réglés en public
Vendredi 06 Avril 2018.
« Poussez-vous de mon chemin. » Peste la Serpentard enragée, n'hésitant pas à heurter et bousculer tous ceux osant se trouver sur son passage.

Certains la regardent avec incompréhension, libérant la voie. D'autres râlent, lui lançant des "Fais gaffe où tu vas !" agacés. Quant au reste, ils jacassent entre eux à sa vue. Leurs messes-basses augmentant d'un cran la colère de la demoiselle pourtant connue de tous pour son calme et sa maîtrise du sang-froid.
« Je vois que ça a vite fait le tour. »

Devinez les deux choses les plus détestables dans un établissement scolaire... Bingo : que l'on parle sur votre dos, d'autant plus si c'est pour dire des idioties et autres mensonges peu flatteurs et l'irritant fait que tout ragot croustillant passe du bouche à oreille en un temps record. Actuellement, Magnolia est victime des deux. D'où son intense mécontentement.
Au départ, seuls les élèves de sa maison ont appris la nouvelle en lisant ce maudit article anonyme s'étant répandu à Poudlard comme la peste. Un article non-signé au style d'écriture n'appartenant à aucun des membres du club de journalisme. Un écrit trouvait sous plusieurs exemplaires dans la salle commune des vert et argent. Un texte basé sur une seule et même personne : la McCandless. Et, vous vous en doutez, ces bouts de papier sont loin d'en parler en bien.

Balancer au manoir entier qu'elle fume alors qu'il est formellement interdit de le faire dans un établissement est une chose. Mentir en disant que, parce qu'elle est proche du professeur de SCM et ses créatures, c'était probablement sa faute si un niffleur avait échappé à la surveillance de tout le monde samedi dernier en est une autre... Faire des hypothèses sur son orientation sexuelle (rappelons-le, absolument pas assumée) en appuyant cela d'arguments et exemples trahissant le sujet comme sa façon d'être auprès d'autres filles, les regards et sourires discrets envers certaines... Ça, vraiment, c'est la goutte d'eau faisant déborder le vase. Le seul sujet qu'il ne faut pas traiter. Qu'il ne faut pas rendre public. C'est celui-ci. Et la blonde sait pertinemment l’identité de cet écrivain mystère...
La seule personne assez fourbe pour lui faire un coup aussi bas...
Elesya Hamilton.

Oui. Rien ne le prouve. Mais, Magnolia le sent, le sait. C'est ainsi, un point c'est tout. L'intuition féminine ne trompe pas. La connaissance du niveau de saloperie de ses ennemis, non plus.

Serrant violemment le poing, ce dernier broyant le flyer dénonçant toutes ces âneries sur sa vie personnelle, la septième année grogne seule dans son coin, en chemin vers le lieu le plus susceptible d'abriter la fouine : La bibliothèque.
« Elle est morte. MORTE. » Pense-t-elle, ignorant les regards perplexes de ses camarades devant se demander si tout ce qu'il y a de rédigé est vrai ou non. Évitant aussi de prêter attention aux quelques personnes tentant de l'interpeller. Ne cherchant pas à savoir si ces voix appartiennent à des proches ou simples passants.

Ouvrant la porte de sa destination avec fracas, perturbant le silence ambiant, c'est sans peine que l'anglaise repère la tignasse flamboyante de sa cadette qu'elle juge coupable.
« Toi. » Crache-t-elle, une inhabituelle expression haineuse lui marquant le visage.
Frappant du poing sur la table où la rousse est paisiblement installée, bouquinant comme-ci de rien était, Magnolia désigne l'ouvrage froissé entre ses doigts, questionnant en haussant le ton : « Tu m'expliques ?! »

Son timbre de voix portant attire l'attention de quelques élèves ainsi que la bibliothécaire lui intimant de baisser le volume. Elle se trouve, après tout, dans un lieu d'apprentissage où la concentration et le silence sont d'or.
Toutefois, une fois la vipère sortie de ses gonds, ce ne sont pas de si douces remontrances qui la rappelleront à l'ordre.
« T'aimes me pousser à bout, hein ? Bah bravo. T'as touché le gros lot ! »
La McCandless d'ordinaire si pacifique réagit, cette fois-ci, au quart de tour. Agrippant sa Némésis par le col.
« Tu vas me répondre oui ? Où t'as été cherché ça ?! »

Fin d'année approchant à grands pas. Submersion sous les révisions et tests. La Magnolia était depuis longtemps à fleur de peau, à bout de nerf. Cependant, ujourd'hui est le jour marquant son besoin de craquer un bon coup. L'énième problème de trop, et pas des moindres : une infraction à sa vie privée.
ft. HAMILTON
Elesya
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]
Ven 24 Juin - 22:02
Comptes réglés en public
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elesya s'était réveillée très tôt ce matin-là et contre toute attente, celle-ci était de très bonne humeur. Que lui était-il arrivé ? La rouquine venait d'avoir eu une excellente idée, comme quoi, dormir aide souvent pour trouver l'inspiration. En parlant d'inspiration, la Verte et Argent avait réfléchi toute la nuit à ce qu'elle allait bien pouvoir écrire sur McCandless. Il faut dire qu'elle était un peu déçue que cette dernière n'ait pas encore perdu son sang-froid face aux deux précédents articles. Pourtant, elle avait tout fait pour. En effet, elle l'avait dénoncée publiquement dans son écrit en disant qu'elle fumait dans les couloirs. Elle l'avait ensuite accusée (à tort) d'avoir lâché un nifleur dans la bibliothèque sous prétexte qu'elle passait tout son temps avec le professeur de SCM. Mais là, elle était sûre de son coup. Après ce qu'elle allait écrire, McCandless viendrait certainement la voir et réclamer des explications.

Quelques minutes plus tard, l'article ou plutôt la bombe comme elle l'appelait était enfin prêt. Après quelques retouches, elle utilisa un sort pour dupliquer les tracts et elle les déposa sur l'une des tables de la salle commune. Par chance, il n'y avait encore personne, elle put donc s’éclipser dans les règles de l'art. Quelques heures plus tard, Elesya quitta le dortoir des sixièmes années afin de pouvoir constater par elle-même l'effet qu'avait produit son article sur ses autres camarades Verts et Argents. Elle n'oublia d'ailleurs pas ses affaires puisqu'elle avait cours dans moins de 15 minutes. Sac sur son épaule, elle pensa comme de rien dans la salle commune tout en regardant du coin de l’œil, les élèves qui prenaient les tracts un à un. Elle ne put s'empêcher de sourire, et elle quitta la salle des Serpents.

Le cours d'histoire de la magie passa très lentement tout comme le cours d'étude des moldus. Elesya soupira, elle n'avait pas encore croisé McCandless et elle commençait à ne plus y croire. Son article n'avait pas fonctionné, du moins c'est ce qu'elle croyait. Lorsqu'elle sortit du cours de SCM, la rouquine se rendit à la bibliothèque afin de s'avancer dans ses devoirs. Elle s'installa donc à une des tables qui était libre et elle commença à faire ses devoirs. Alors qu'elle travaillait tranquillement sur sa dissertation de Métamorphose, une voix qu'elle reconnaissait entre mille l'interpella et pas de la plus douce des manières : McCandless était dans la pièce. Elesya ne put s'empêcher d'esquisser un sourire de satisfaction, mais elle le cacha vite non pas que la blonde l'effrayait, mais parce qu'elle voulait s'amuser un peu. Et pour cela, elle devait jouer la comédie. De ce fait, Elesya continuait à lire comme si de rien n'était jusqu'à ce que la folle frappe avec son poing sur sa table. Elle joua donc la comédie à la perfection en faisant mine qu'elle était surprise du comportement de sa camarade. Même si au fond, elle savait très bien pourquoi la blondinette agissait de cette manière. Rapidement, cette dernière lui tendit le fameux tract tout en lui demandant des explications. Elesya releva donc la tête et fixa sa camarade droit dans les yeux. Elle n'était pas impressionnée loin de là, elle n'avait pas peur d'elle. Au fond d'elle, elle était de plus en plus fière, surtout qu'à cet instant précis, c'était la blonde qui s'afficher et non elle. Elle allait un peu jouer dessus et faire comme si elle n'avait rien fait. Elesya ne put retenir un sourire de satisfaction, celui-ci se voulait provocant. Mais elle n'aurait jamais imaginé que sa camarade partirait sincèrement au quart de tour. En effet, sous la colère, McCandless l'attrapa par le col.

Elesya était d'abord un peu surprise, mais elle ne se laisserait pas faire surtout pas par elle. C'est pour cette raison qu'à l'aide de ses mains, la rouquine se défit rapidement de l'emprise de sa camarade. À bonne distance d'elle, elle lui lâcha :

« Mais ça va pas. T'es complètement folle. Je n'ai rien fait » dit-elle en jouant la comédie. Mais son sourire en disait long. Elle voulait la provoquer un peu, c'est pour cela qu'elle cracha d'un ton presque inaudible à sa camarade  : « Alors il t'a plu mon article? »

En dehors d'elle et de McCandless personne n'avait entendu cette dernière phrase. Pour plus de sécurité, Elesya attrapa sa baguette magique présente dans sa poche, mais elle ne la sortit pas. Elle se tenait juste prête au cas où sa camarade déciderait de lui sauter à la gorge.
acidbrain
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]
Mar 5 Juil - 23:31
Magnolia
McCandless
Comptes réglés en public
Les messes-basses commençaient à diffuser un léger bruit de fond animant ces lieux d'habitudes silencieux lorsque la septième année avait violemment agrippé sa cadette par le col. Fort heureusement pour cette dernière, la McCandless ayant, pour l'instant, encore une faible notion de "garder son sang-froid" avait desserré son emprise, lui permettant ainsi une libération d'un simple et sec revers de la main. Hélas le "pour l'instant" précédant s’avéra de courte durée...

Jouant l'innocente, Elesya manie intelligemment la situation. La tournant aisément à son avantage. En effet, de là où ils sont, les spectateurs ne peuvent ni voir le sourire sournois peint sur son visage et encore moins entendre la petite remarque vénéneuse prononcée juste assez fort pour mettre un peu plus à vif les nerfs de son aînée :
« Alors, il t'a plu mon article ? »

Serrant les poings, les phalanges de Magnolia menacent de virer au blanc tant elles sont serrées avec force tout comme sa mâchoire démontrant la colère s'emparant très rapidement d'elle.
Dégainant rageusement sa baguette, la blonde vocifère « J'vais t'exploser !!! » avant de s'apprêter à lancer un sortilège au beau milieu de la bibliothèque.

Un tas de gens autour, aucun qui ne bronche. Pour une fois, Magnolia semble ravie que personne ne cherche à s'interposer (du moins pour l'instant ?). Elle compte bien régler son compte à cette fouine mythomane tentant de moisir se réputation.

HORS RP : C'est tellement court sorry ><
ft. HAMILTON
Elesya
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]
Mer 6 Juil - 15:52
Comptes réglés en public
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Elesya Hamilton était là, elle était là tel un aigle majestueux à observer et à surveiller sa proie. Elle ne pouvait pas s'empêcher de la narguer, de la provoquer, c'était devenue son passe-temps préféré. Elle aimait embêter cette fille et elle le ferait jusqu'à ce qu'elle la détruise. Enfin « détruire » est un bien grand mot. Cette fois-ci, elle avait enfin réussi à attirer son attention, c'est donc une Elesya totalement satisfaite, qu'il était possible d'observer derrière le masque abruti de l'adorable petite fille qu'elle montrait aux élèves présents dans la bibliothèque. Bien évidemment, seul McCandless pouvait entrevoir ce sourire carnassier et la rouquine en était fière. Elle aimait jouer la comédie. Dans un premier temps, la Serpentard avait fait comme de rien et elle avait donc totalement nié avoir écrit ce fameux article. Mais rapidement, elle lui avait lâché une énième provocation, inaudible pour les autres bien entendus. Elesya soutenait à présent le regard de sa camarade et elle ne flancha pas. Pendant ce temps, pendant qu'elle livrait une bataille visuelle avec la blondasse, les messes basses commençaient à se faire de plus en plus fortes. Elle savait qu'elle avait l'avantage et elle en joua jusqu'au bout, laissant toujours entrevoir à la vue de McCandless un sourire des plus satisfaits (bien plus que le précèdent).

Rapidement, la Serpentard vit sa camarade serrer les poings. Elesya discrètement posa sa main dans la poche où elle rangeait toujours sa baguette, au cas où. Elle savait qu'elle était allée trop loin, mais elle s'en foutait, tout simplement car elle savait qu'à la vue de tous, c'était elle qui avait l’avantage. Rapidement elle dégaina sa baguette magique prête à se défendre, tout comme sa camarade qui s'apprêtait elle aussi à l'utiliser, mais pas de manière défensive. Pendant ce temps, le niveau sonore venait d'augmenter. Des élèves s'étaient attroupés autour d'elles, elle devait faire plus qu'attention à présent, elle ne devait pas se griller, surtout pas maintenant.

Un duel de regard venait de commencer entre les deux Serpentards. Qui allait jeter le premier sort ?
La baguette d'Elesya commençait à la démanger sincèrement. Sans oublier qu'elle savait pertinemment qu'elle serait la grande gagnante de ce duel, McCandless était complètement nulle en duel par rapport à elle. Un rire provocateur et moqueur s'échappa de sa bouche et elle lâcha haut et fort dans la pièce : « Alors McCandless qu'est-ce que tu attends ? Vas-y, essaye de me jeter un sortilège, de toute évidence j'arriverais sans problème à le contrer comme d'habitude » fit-elle toujours sur ses gardes en essayant de la provoquer et de la faire réagir. Pendant ce temps, les élèves regardaient, ils observaient sans prendre le moindre parti, même s'il était clair, que pour l'instant Elesya était avantagée, car même si elle venait de la provoquer, elle n'avait rien fait de mal, elle n'avait pas utilisé la magie et elle ne l'avait pas agressée (enfin pas directement). c'était elle qui l'avait fait. Elle passa rapidement sa main dans ses cheveux histoire de les arranger un peu.

Par chance, pour le moment, personne n'intervint dans cette petite altercation. Certains élèves étaient certes là, mais pour le moment, ils ne prenaient aucun parti, alors que d'autres, commençaient à prendre le parti de la rouquine et non de la petite blonde. Mais ce qu'ils ne savaient pas, c'était qu'Elesya avait toute sa part de responsabilité dans l'histoire et qu'il n'allait pas tarder à le découvrir. Alors qu'elle attendait la réaction de sa camarade qui n'avait pas encore agi, avait-elle peur d'elle ? Elesya craqua et effectua un petit sortilège informulé à l'encontre de sa camarade, son regard n'avait d'ailleurs pas changé à son égard, il était toujours aussi froid et noir. Elle ne perdit pas un instant et quelques secondes plus tard, sa camarade se retrouva avec deux trois furoncles sur le visage. Comment allait-elle réagir à présent ? Elesya avait hâte de voir sa réaction. Mais avant cela, elle ne put s'empêcher de rigoler ouvertement tout en baissant par conséquent sa propre garde.

À cet instant précis, l'auditoire autour d'eux devait se demander pourquoi la rouquine riait autant. Rapidement ils comprirent et l'un d'entre eux ne put s'empêcher d'éclater lui aussi de rire et il dit : « Et bien, regardez tous, McCandless commence à avoir des boutons. C'est peut-être parce qu'elle ne bouge pas ou alors peut-être que sa colère est tellement grande qu'elle lui fait pousser des boutons, regardez, elle commence à devenir toute rouge » dit-il tout en la montrant du doigt.

Intérieurement, Elesya approuvait totalement ce que venait de dire cet enfant, mais elle ne le montra pas, puisque a priori, il devait sûrement croire que la Verte et Argent n'y était pour rien dans cette histoire de bouton, il se trompait totalement. Elle était l'investigatrice même de ces boutons. Elle souriait intérieurement de cet exploit. Sourire qui se remarqua vite sur ses lèvres. qu'allait faire sa camarade à présent ?

acidbrain


HRP: J'espère que ma réponse te convient, je me suis un peu lâchée, dis-moi si ça va ou pas. Si besoin je rectifie Wink
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]
Mer 20 Juil - 1:26
Magnolia
McCandless
Comptes réglés en public
Etre provoqué. Avoir les sens à l’affût. La tête en ébullition. L'impression que chaque parcelle de son corps est prête à exploser en une rage incontrôlable... Actuellement, la McCandless se dit qu'elle avait tort toutes les fois où elle est venue remonter les bretelles de son cher ami le Griffon, Oliver Prescott, pour son impulsivité. Là, à l'instant même, elle comprenait pourquoi, parfois, il ne pouvait se retenir de cogner. Se retenir de faire fermer violemment le claper d'une personne... Parce que ça fait du bien. De se faire respecter. De montrer qui est le patron. De ne pas se laisser faire même si l'un de nos principes fondamentaux et de ne jamais céder à la colère et la violence. Mais... Vous connaissez le proverbe : il ne faut jamais dire "jamais". Et ça, Magnolia va bien vite s'en rendre compte...

Les subtiles et épineuses incitations à la haine de sa Némésis sont certes alléchantes, mais, il en faut plus pour faire éclater la septième année. Il n'y a pas à dire, la jeune femme est elle-même étonnée du niveau astronomique de patience et tolérance que son frêle petit corps peut contenir. A cette heure, bien des gens auraient déjà enfoncé leur poing dans le visage de la rousse, à sa place. Mais, patience, car le "il en faut plus" va très vite arriver. Très trèèès vite.
L'honneur. L’ego. L'amour propre. La fierté... Voilà ce qu'il ne fallait pas, absolument pas, salir chez la blonde. Pas en public et encore moins de façon aussi ludique et appréciable pour le responsable. Surtout si ce responsable se nomme Elesya Hamilton. Toutefois, bien évidemment... C'est ce que la plus jeune des deux à fait : prendre un malin plaisir à briser, complètement, les barrières que son aînée savait, jusqu'à présent, ce fixer. Eh bien... Voilà qui est gagner...

Des furoncles. En masse. Agressant son visage. Visage se teignant d'un rouge pivoine. Rouge de honte, de colère... Le rouge explosif de celui d'un volcan.
Rabattant, sur son crâne, le capuchon de sa robe de sorcière, Magnolia cache au mieux l'atrocité pullulant sur son faciès d'ordinaire si charmant. Sans oublier d'offrir un regard plus noir que les ténèbres elles-mêmes au petit co-...Malicieux du public ayant fait la désagréable remarque moqueuse portée sur les boutons assaillant la Serpentard.

Heureusement que les baguettes ne sont pas de simples et vulgaires bouts de bois. Car, la vert et argent serre si fort la sienne que, si cela avait été le cas, le réceptacle magique se serait brisé en mille morceaux depuis bien longtemps.
Prenant une profonde respiration dans le but de retrouver un brin de calme. Le regard vénéneux de la vipère se pose sur ceux de la cause de cette fourberie.
« Un sort informulé, vraiment ? Un maléfice par dessus le marché ? Cesse un peu de faire l'innocente. Les furoncles n'apparaissent pas par magie à moins de faire un petit geste du bout de la baguette ou formuler "furonculus". Et, s'il y a bien un seul être capable d'une telle petitesse à mon encontre, ici, c'est toi. Tu tombes plus bas que terre, Hamilton. » Relevant le bras, pointant sa baguette comme une arme à feu en direction de son adversaire, Magnolia se mouve d'un geste sec, net et précis. Le bout de sa baguette s'illumine alors, signe de lancement de sort. « Mais, tu sais quoi ? Faire des coups bas, moi aussi je sais faire ça. Et, nom d'un mage... Que c'est plaisant lorsque la cible n'est autre que toi... »

Un rictus à la fois mauvais, rancunier et satisfait fend les lèvres de la blonde. Elle admirait avec ravissement sa petite vengeance.
« Tu ne m'en voudras pas, je me suis permise de rendre la pareille à ta petite farce... Des furoncles contre... » Un rire lui échappe en voyant les incisives supérieures de la rouquine s'allonger de façon démesurée. Elle ouvre théâtralement les bras vers l'extérieur avant de poursuivre : « Dentesugmento ! Tu connais ce sortilège ? » Demande-t-elle, espiègle. « C'est un maléfice du même genre que furonculus. Il fait pousser les dents de la victime jusqu'à ce que le lanceur daigne arrêter le carnage... Et crois moi, je compte bien attendre que tes charmantes quenottes atteignent la longueur d'une défense de mammouth avant de dire "stop". »

Les rires et moqueries étaient, désormais, de retour pour animer la salle. Cependant, les railleries ont changé de cible. Passant de la McCandless à la Hamilton, et ce, avec un certain brio.
Voyant l'expression faciale de son ennemie, l'esquisse collée aux lèvres de la blonde ne fait que s’agrandir.
« Aurais-tu envie de pleurer ? Ooh... C'est trop méchant pour toi peut-être ? Tu fais pitié. Allez je suis gentille... » Un coup de baguette magique, et l'augmentation dentaire cesse. Laissant des dents arrivant, tout de même au niveau de la poitrine de la rousse. « Je présume qu'il y a des limites à la rancune ? Tu vois... Je ne suis pas si mauvaise, contrairement à toi qui t'acharnes sur mon cas... Cette actuelle face de lapin, tu la mérites amplement. Sale petit gnome. »

« Lapin ?! Ahaha ! Le mot est faible ! On dirait un morse ! » s'écrit un élève avant que d'autre ne se mettent à ricaner frapper dans leurs mains en imitant le cri d'une otarie.
Magnolia, quant à elle, se contente de hausser les épaules en disant :
« La vengeance est un plat qui se mange froid, chérie. »

HORS RP : J'avais dit que la vengeance serait terrible mwahahah ! Dis moi tout de même si ça te va, si ce n'est pas excessif XD Je pense avoir fait soft... Du même niveau que le sort d'El' ^^
ft. HAMILTON
Elesya
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]
Mer 20 Juil - 22:36
Comptes réglés en public
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

Elesya était particulièrement fière d'elle, enfin elle l'était intérieurement puisque pour l'instant, la plupart du public croyait en son innocence. Voyant que la provocation ne marchait pas réellement sur son aînée, elle avait décidé d'agir et il n'y avait rien de mieux pour cela qu'un petit maléfice informulé. Et puis, il fallait bien dire et préciser qu'elle l'avait particulièrement bien choisi. La maléfice furonculus, le maléfice qui fait pousser des boutons sur le visage de l'adversaire. Intérieurement, elle était fière d'avoir elle-même touché la fierté de la Verte et Argent, elle n'attendait plus qu'une chose à présent, qu'elle réagisse et pour cela, il fallait bien remercier le jeune Poufsouffle qui venait de faire une splendide réflexion à la McCandless. La Serpentard souriait bêtement suite à cela, d'ailleurs elle ne put s'empêcher de le cacher, il était à présent bien trop visible, et puis il était trop tard : la « bombe » était lâchée et elle ne pouvait plus revenir en arrière. Et même si elle aurait pu, elle ne l'aurait pas fait par simple fierté.

Rapidement les boutons gagnèrent tout son visage, visage qui devint rapidement rouge pivoine. En revanche, Elesya ne savait pas si elle devait en avoir peur : Magnolia était-elle en colère ? Ou alors était-elle couverte de honte à cet instant précis ? Au fond, l'héritière Hamilton priait pour qu'il s'agisse de sa deuxième proposition et non de sa première car dans le cas contraire, la Serpentard serait mais alors vraiment dans la mouise et pas qu'un peu. Rapidement, Elesya la vit cacher ses immondes boutons le sourire aux lèvres. Mais elle perdit son sourire lorsqu'elle la vit offrir un regard noir au jeune Poufsouffle, regard qui dévia rapidement sur sa personne. Cependant, elle ne montra pas sa faiblesse et elle fit comme de rien, cachant son angoisse, angoisse qui montait de plus en plus en elle, qu'allait faire McCandless ? Il n'y avait pas plus stressant pour elle de ne pas savoir. En temps normal, la Verte et Argent arrivait à anticiper le moindre geste et/ou mouvement de ses adversaires, mais aujourd'hui elle n'y arrivait pas. C'est alors que son aînée se mit à parler (enfin!), elle n'y croyait plus, mais devait-elle s'en réjouir ?

Elle l'écouta que d'une oreille, tout en la maudissant intérieurement. Comment pouvait-elle lui faire des remarques, des remontrances ? La Verte et Argent était légèrement sur les nerfs suite à ces paroles, c'est pourquoi elle ne lui répondit pas directement. Totalement dans ses pensées, elle ne vit d'ailleurs pas le maléfice qui se dirigeait à présent sur elle. Sur le coup, Elesya pensait vraiment que le sort l'avait atteint, mais elle fut ravie de constater le contraire, mais alors qu'elle s'apprêtait à ouvrir sa bouche, ses dents se mirent à pousser et ce sans raison. À cet instant précis, elle ne pouvait pas s'empêcher de haïr McCandless pour ce coup bas. Elle lui jeta d'ailleurs un regard plus que noir qui se voulait presque terrifiant. Pendant ce temps, ses dents continuaient à pousser et la jeune demoiselle ne pouvait rien y faire. Pour tout vous dire, elle ne pouvait même plus parler. Rouge de colère, elle était rouge de colère face à son aînée mais elle l'était aussi à l'encontre du public qui riait à présent. Elesya serra instinctivement les poings, il fallait qu'elle se calme, il fallait qu'elle se maîtrise et vite. Ses yeux en revanche étaient toujours aussi noirs, il est clair que si elle avait eu des mitrailles à la place des yeux, McCandless ne serait certainement plus là à cet instant précis. En parlant d'elle, elle lui fit une énième remarque, remarque qui faillit lui coûter la vie, mais heureusement qu'elle put se retenir, un peu de plus et elle lui aurait sauté à la figure (et elle l'aurait mordue accessoirement, les dents longues ont parfois un avantage).

Par chance, elle arrêta le maléfice, les dents s'arrêtèrent donc de pousser et elles lui arrivaient au niveau de la poitrine à présent. Alors qu'elle s'apprêtait à essayer de parler à nouveau, elle fut interrompue par un Gryffondor. C'était la goutte de trop, celle qui faisait déborder le vase. Elesya jeta un regard noir à l'élève. Il était allé trop loin, alors qu'il ne s'y attendait pas, celui-ci se retrouva avec de l'herbe à la place des cheveux. Rapidement, à la vue de ceux-ci, le garçon s'enfuit en courant et en pestant contre la rouquine qui le regardait toujours aussi méchamment. Les rires s'arrêtèrent d'un coup à la vue de ce qu'elle venait de faire à ce jeune garçon pour une simple moquerie à son égard.

Son regard dévia par la suite sur son aîné. Ni une, ni deux, Elesya prise d'un élan d'adrénaline, sauta à la gorge de sa camarade. Ce qui la fit d'ailleurs automatiquement tomber à la renverse. Elle était à présent sur sa camarade et maîtrisait totalement la situation jusqu'à ce qu'un professeur intervienne.

« Je peux savoir ce qu'il se passe ici ? » demanda le professeur.

Cette remarque coupa Elesya dans son élan, cela avait dû également couper celui de McCandless mais pour le coup, El' s'en fichait royalement.
Elle se dépêcha d'ailleurs après cela de se relever aussi rapidement qu'elle le pouvait tout en dépoussiérant son uniforme. Elle essaya par la suite de camoufler ses dents à l'aide de ses bras.
Couverte de honte, elle ne voulait plus qu'une seule chose à présent, s'enfuir, mais surtout échapper à ladite punition qui l'attendait avec sa camarade, mais au fond, elle savait qu'elle n'y échapperait pas. Elle n'avait plus qu'à croiser les doigts et espérer qu'elle ne serait pas collée avec cette fouine sans cervelle (enfin pas totalement).


acidbrain


HRP: J'espère que ma réponse te convient, j'ai pas voulu continuer pour que tu puisses le faire toi si tu voulais, mais au cas où dis-le moi Smile
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]
Mer 3 Aoû - 19:16
Magnolia
McCandless
Comptes réglés en public
"L'arroseur arrosé". Voilà une notion concordant à merveille avec la situation d'Elesya.
Cela pourrait être un parfait titre de presse. Pense la McCandless en ricanant. Elle qui aime tant écrire, en plus...

La rouquine bouillonne. Tellement que son visage vire à un rouge flamboyant. Aussi vif que sa tignasse.
Ce n'est pas agréable, hein ? Quand quelqu'un de fier, comme nous, se fait humilier ? Questionne Magnolia dont l'expression traduit une rancune et sournoiserie sans égal. Elle hausse les épaules innocemment en ajoutant : C'est de bonne guerre. 50-50.

Un silence presque mortuaire s'abat subitement sur la foule. Elesya ne rigole plus. Plus du tout. A tel point que le spectateur ayant eu le culot de se payer sa tête en a payé les conséquences. Sous les yeux de tous.

Eh merde... Siffle la McCandless avant d'avoir, violemment, le souffle coupé.
Un fort et rauque "UHM" s'échappe de ses lèvres lorsque son dos heurte durement le sol. Ça fait mal, merde ! Crache-t-elle, coléreuse, en essayant de se libérer du poids lui oppressant le bassin. Celui de la Hamilton, à califourchon au dessus d'elle.
Si ce n'avait pas été sa Némésis et si l'adrénaline et la rage ne battaient pas aussi fort à ses tempes et veines, la blonde se serait sentie atrocement gênée d'une telle proximité ambiguë avec une fille.

La septième année allait tenter de tenir tête à son agresseuse lorsqu'une voix sévère s'éleva dans la pièce. Celle d'un prof.
Un second "eh merde" échappe à la demoiselle demeurant allongée sur le sol, contrairement à sa cadette s'étant redressée.
C'est sa faute ! S'écrit-elle, ensuite, faisant hausser le ton à l'enseignant.
Pas de rapportage ! Je ne veux rien savoir ! Vous êtes toutes deux fautives. Cela vous vaudra un sale quart d'heure dans le bureau de la directrice et une sacrée punition.
Supplément -10 points pour Serpentard. Marmonne Magnolia entre ses dents. Le prof n'a rien dit à ce sujet, mais il en valait de soi...

L'homme s'en va. La foule se disperse. Magnolia cogne du poing par terre avant de se relever péniblement et se diriger vers la sortie, ignorant regards et messes basses à son égard. Sans oublier de bousculer, d'un coup de coude, la grande perche rousse.
Bien joué, Hamilton. Vraiment. Grogne-t-elle en touchant son visage avec dégout. Je vais voir à l'infirmerie pour arranger cette horreur. Tu devrais faire pareil. Ne serait-ce que pour aller y cacher ta sale face actuelle, comme moi, loin du regard des autres élèves.
La blonde ajuste, de nouveau, sa cape de manière à camoufler le plus gros des boutons avant de conclure, tout en disparaissant dans les couloirs :
Tu me le paieras. Tôt ou tard. Hamilton.

HS : voilà ! je me suis dit que c'était nickel pour conclure ce rp et enchainer sur celui de la punition Smile ça te convient ? sinon dis le, pas de soucis, je modifies ~
ft. HAMILTON
Elesya
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]
Jeu 4 Aoû - 19:15
Comptes réglés en public
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.

La colère, Elesya était très en colère non seulement contre elle, mais aussi contre la McCandless qui venait une énième fois de la provoquer. Elle avait fait déborder le vase, de ce fait, Elesya lui avait pratiquement sauté à la gorge. À califourchon sur son aînée, Elesya s'apprêtait à se servir de ses points jusqu'à ce qu'elle soit interrompue par un professeur. Elle s'était donc rapidement relevée, honteuse, tout en essayant de camoufler ses affreuses dents. Elesya jeta un regard noir sur sa camarade lorsqu'elle essaya de lui faire porter le chapeau. Elle allait lui payer, au oui, mais elle fut interrompue dans sa réflexion par ledit professeur qui ne voulait rien entendre prétextant qu'elles étaient toutes les deux fautives. Comme elle s'en doutait, elle n’échapperait pas à la punition, en revanche, elle fut assez surprise d'entendre son professeur dire qu'elles seraient toutes les deux convoquées par la directrice. El' bouillonnait intérieurement, mais elle se tut sachant pertinemment qu'une seule remarque déplacée pourrait lui coûter très cher. En revanche, la remarque de la Serpentard ne lui échappa pas, cependant, elle ne dit rien, préférant réfléchir soigneusement à une vengeance. Pendant ce temps, les murmures et la foule présente autour d'elle se dispersa. La Serpentard toujours au sol se releva tout en bousculant Elesya d'un coup de coude. La rousse se retourna donc instinctivement face à son aînée, et contre toute attente, elle l'écouta parler.

Ce qu'elle disait était totalement sensée, elle allait se rendre à l'infirmerie pour faire arranger ladite horreur. Elesya ne put à nouveau retenir un sourire, laissant ses grosses dents à la vue de tous. Mais rapidement, elle les cacha à nouveau. Pendant ce court laps de temps, la blonde s'en alla. Quelques secondes plus tard, El' décida de faire exactement la même chose, cependant, contrairement à la Verte et Argent, elle fut la première à courir jusqu'à l'infirmerie. Quand je dis courir, c'est courir, elle ne voulait pas que tout le monde l'a voit ainsi, raison pour laquelle elle se dépêcha. Par chance, elle arriva sans encombre là-bas. L'infirmière la soigna assez rapidement, puis elle put enfin repartir tranquillement dans la salle commune des Serpentard.



acidbrain

Conclusion, sorry c'est court.
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]
Page 1 sur 1

Comptes réglés en public || Elesya & Mag [Terminé]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: