Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

Manoir Nott - Dangerous things ft Arya

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Sam 3 Déc - 12:40


Dangerous things

There is in every true woman's heart a spark of heavenly fire, which lies dormant in the broad daylight of prosperity; but which kindles up, and beams and blazes in the dark hour of adversity. ―  Washington Irving




“I prefer winter and fall, when you feel the bone structure of the landscape – the loneliness of it; the dead feeling of winter. Something waits beneath it, the whole story doesn’t show.” – Andrew Wyeth


Il pleut. Le crépuscule suinte en dégradés de couleurs sombres, l’odeur de terre mouillée saturant les sens. Le déluge tambourine sur le balcon de la pièce et Queenie a laissé l’un des elfes de maison s’occuper du feu. L’âtre crépite étirant des ombres chaudes et inquiétantes sur les murs. Son épais caftan aux reflets mordorés enserre ses épaules pour mieux retomber en plis soyeux sur le corps délié. Il lui vient de son père qui le lui a ramené d’Egypte. Il lui a ramené un curieux objet en forme d’œil de Ra aussi mais elle ne l’a pas encore étudié et elle le caresse nonchalamment  du bout des doigts. Le geste est las, un murmure inaudible entre ses lèvres, puis son regard s’attarde une énième fois sur les papiers officiels et se glisse dans les méandres de nouveaux noms qui lui sont étrangers.

Cela aurait été plus simple de demander à Adrian de l’aider mais elle n’en a pas la moindre envie. L’entêtement est concret, aussi rigide que de la roche séculaire entre eux. C’est une avalanche, au même titre que celle qui a lieu sous ses fenêtres en cet instant. Elle sait qu'il se plierait à l'exercice si elle le lui demande mais une fois de plus les fiertés s'enclenchent et se cognent brutalement.
Savoir qui inviter, à quels réceptions aussi est un casse-tête somme toute amusant. Certains ne doivent venir que pour l’échange de serments, d’autres auront une table et une place de choix. Elle profite aussi de la venue de délégations étrangères et des contacts de son père pour tisser une toile subtile et reluisante. La fortune en gallions trébuchants est une chose, celle de la renommée en est une autre qui n’a guère de prix.

Un bruit sourd se fait entendre et Queenie tourne son visage vers celui de la petite elfe de maison qui se faufile sur le palier. « Miss ? Votre invitée est là… » murmure cette dernière, les doigts tricotant des soucis imaginaires. La petite souris semble toujours perdre ses moyens que ce soit dans les cuisines ou les couloirs. Arya. Il lui a fallu peu de temps pour répondre à son invitation. Arya a toujours eu cet effet apaisant et elle mesure encore plus aujourd’hui la délicatesse de sa meilleure amie. « Fais-la entrer, Zélia. »  Queenie ne peut s'empêcher de se sentir soulagée malgré elle. Voilà une distraction qui s'avère parfaite en tout point et elle tourne son visage vers celui, radieux, de sa meilleure amie au pas de la porte.

Quelques pas soyeux.

Elle l’accueille, corps souple, sourire avenant. « Arya, je suis tellement contente que tu sois venue si vite. » Elle vient l’étreindre, la familiarité en baume. La blonde est flamme sombre dans un écrin d'ambition mordante – un miroir bienheureux et un cœur vibrant à l’unisson du sien. C'est bien tout ce qui lui fallait pour ne pas s'engluer dans cet après-midi crépusculaire. « Je vois que la vie de jeune mariée te sied à merveille. » Le ton amical est là, presque léger même si une pointe de possessivité glisse entre les mots. Elle n’a l’habitude de partager Arya qu’avec Freyja, éventuellement Adrian et encore, elle ne le compte pas vraiment puisqu’il s’agit des deux faces d’une même pièce. Celiano, c’est autre chose. Il prend tellement de place dorénavant qu’elle fronce toujours un peu le nez à sa mention.

Oh peu importe, elle sait donner le change, se vêtir d’humeur éclatante au cœur de la morosité ambiante. D'un geste cordial, elle invite sa précieuse amie à s'installer à son aise. Le petit salon attenant à sa chambre va lui manquer se dit-elle. Le manoir Lestrange est agencé d’une curieuse manière bien que terriblement imposant et grandiose. Il va falloir parler longuement aux murs pour qu'ils acceptent de faire peau neuve lorsqu'elle en sera maitresse. « À moins qu'il ne faille plutôt remercier les perspectives de m’avoir enfin dans ta famille ? » La brunette esquisse un sourire avant d’avoir un léger acquiescement imperceptible vers l’elfe qui déjà, apporte thé chaud dans un large samovar et quelques friandises sur une petite tour dorée. « J’aurai quelques doutes sur ce dernier point si j’étais toi. Sincèrement, je devrais épouser ton frère en communauté restreinte au fin fond d’une crypte avec pour tout buffet un canard et trois oranges. Ca rendrait nos vies plus simple. » Elle lui tend une tasse de thé fumante et l’odeur de bergamote remplie la pièce.

Elle n’aime pas se plaindre et offre un sourire rassurant. Arya lui a manqué mais n’est-ce pas toujours le cas ? Il faut bien se faire pardonner son arrivée terriblement en retard le jour de son anniversaire et elle vient vite s’asseoir près de la blonde avec sa propre tasse, de l’enthousiasme plein le museau. « Alors ? Tu n’as rien à me raconter ? » Les yeux brillent d’un sourire mutin. « Parce que tu sais, j'ai entendu dire... » Le suspens a quelque chose de vibrant, une invitation à terminer la phrase tandis qu'elle goute un peu son thé brulant.

Dehors, il pleut à torrent.


Code by Sleepy


Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Mer 7 Déc - 20:13
Dangerous Things



Arya était tout particulièrement heureuse d’être rentrée. La pression accumulée l’avait épuisée, tellement qu’elle en avait profité pour se reposer, mais également pour revoir ses proches amis. Ainsi, elle avait revu Keylian où elle avait appris une belle bombe, elle était allée rendre visite à Freyja, elle n’avait pas pu s’empêcher, à ce sujet de lui révéler toute la vérité, puis elle avait retrouvé Queenie lors d’une après-midi entre fille où elle avait pu décompresser et surtout se vider. Elle n’avait pas eu le courage d’en parler à Freyja, après tout, ce qu’elle lui avait annoncé l’avait énormément perturbé. Par chance, cet après-midi avec son amie l’avait reboosté et elle avait de ce fait, pas mal dépenser et dévaliser le stock du magasin. Elle avait également rendu une petite visite à son frère, elle espérait d’ailleurs que depuis ce dernier avait offert cette bague à sa chère et tendre fiancée qui n’était autre que sa meilleure amie.

La rentrée approchait, elle aurait pu décliner de ce fait les autres propositions de rendez-vous et de visite, ce qu’elle fit bien entendue à l’exception de certaines d’entre elles. Puis la rentrée avait eu lieu, le tournoi avait été lancé, et rapidement les vacances d'octobre étaient de mises. De nouvelles propositions de visites et rendez-vous s'en étaient suivies, elle en avait refusé, mais elle n’avait guère pu refuser l’invitation de Queenie, cette dernière désirait probablement la voir et en profiter pour essayer les nouvelles tenues qu’elles avaient toutes deux achetés lors du défilé. Le fameux jour J, elle s’était évertuée à demander à ses domestiques de préparer ses affaires et de transplaner ensuite avec ses dernières jusqu’au Manoir de la famille Nott.

Elle fut accueillie par l’elfe de maison de la famille Nott, Zélia qu’elle connaissait depuis qu’elle était toute petite. Le sourire aux lèvres, elle entreprit de suivre l’elfe de maison jusqu’à son amie, lorsqu’elle la vit, son regard fut davantage illuminé, et elle n’en perdit pas pour autant son sourire. Queenie fut contente de la revoir et elle entreprit de la prendre chastement dans ses bras. Elle entreprit de la laisser faire. « Je vais beaucoup mieux depuis notre après-midi shopping et détente tu sais, j’ai été très contente de t’avoir revu avant la rentrée, j’ai aussi vu Freyja, Keylian mais surtout mon frère » dit-elle tout simplement. « Puis je ne désirais point manquer une occasion de te revoir avant la rentrée » lâcha-t-elle tout simplement.

Le sourire aux lèvres, elle entendit sa remarque, elle entreprit de lui répondre « D’ailleurs, alors, il te l’a offert ou non ? Je parle de la bague » conclut-elle tout excitée. « Tu ne m’as d’ailleurs pas répondu la dernière fois lorsque je t’ai parlé de lui sur le chemin du retour, et si on en discutait ? » s’enquit-elle de demander. « Sa compagnie est-elle si pénible que cela ? As-tu besoin d’aide pour le mariage, veux-tu des conseils ? Je suppose qu’il ne t’aide pas ? » demanda-t-elle tout simplement. Puis elle reprit « Sincèrement, je suis contente qu’il soit tombé sur toi, puis j’ai hâte que nous devenions toutes les deux belles sœurs » conclut-elle tout simplement.

Queenie entreprit habillement de changer de sujet et de l’interroger à son tour « Et bien, oui, j’ai des choses à te dire, mais avant, crois-moi, tu n’échapperas pas pour autant à un interrogatoire » fit-elle lorsqu’elle entreprit ensuite de tilter sa curiosité « Qu’as-tu donc pu entendre que je n’ai pas entendu » lui demanda-t-elle curieuse.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Dim 11 Déc - 11:55


Dangerous things

There is in every true woman's heart a spark of heavenly fire, which lies dormant in the broad daylight of prosperity; but which kindles up, and beams and blazes in the dark hour of adversity. ―  Washington Irving




« Je vais beaucoup mieux depuis notre après-midi shopping et détente tu sais, j’ai été très contente de t’avoir revu avant la rentrée, j’ai aussi vu Freyja, Keylian mais surtout mon frère » Queenie arbore un sourire satisfait. Bien sûr que la voir lui a fait beaucoup de bien. C’est d’ailleurs précisément pour cette raison que Freyja et Arya ne devraient jamais séjourner trop loin ni trop longtemps de chez elle. La régularité de leurs amitiés les rend invincibles et propre à affronter n’importe quelle tempête. C’est encore plus vrai aujourd’hui qu’hier.

Les mains occupées à servir le thé, Queenie ne manque néanmoins pas une seule miette de ce qui est dit. Il est bien normal qu’Arya voit son frère et elle ne cille pas à l’information même si – sournoisement – Arya appuie dessus. « Il me l’a offerte. » Elle tend sa main, le précieux bijoux charmant à son doigt. « Tu l’as aidé à la choisir ? » Elle pâlit légèrement. « Oh. Je comprends mieux pourquoi elle est si merveilleuse maintenant… cela a bien plus de sens je présume. Je me disais aussi, c’était trop beau. » Elle a un pincement au cœur malgré elle, une déception diaphane qui lui glisse sur la peau. Elle avait été simultanément si impressionnée par la bague et fébrile par le choix de la lui envoyer par hibou… L’envoi avait assurément été une idée d’Adrian mais elle s’était consolée au moins avec l’assurance qu’il avait su si bien choisir, qu’il avait su déterminer la bonne pierre et le plus parfait des design. Sauf que voilà, ce n’était peut-être pas de son ressort finalement.
Une moue se fige quelques secondes puis elle se fend d’un sourire contrit avant de passer à autre chose. Ou pas. Arya semble déterminée à ramener la conversation sur son frère et Queenie laisse la pulpe de ses doigts caresser la porcelaine brulante de sa tasse. La seule chose qu’elle déteste cordialement dans l’idée de ce mariage vient de remplir l’air d’un coup d’un seul. Elle aimerait se confier à Arya, tout lui dire et pouvoir en rire, se gorger de ses conseils, se fendre de plans machiavéliques sans conséquences et en temps normal – en temps normal c’est ce qu’elle ferait. Mais Arya et Adrian sont jumeaux, le miroir invisible et l’équation n’est plus la même qu’on le veuille ou non. Arya interviendrait – avec bienveillance bien sur – mais elle le ferait d’une façon ou d’une autre et Queenie ne peut pas se le permettre. Ils sont déjà trop de deux dans cette union – les personnalités si vastes qu’elles brulent tout sur leurs passages, y rajouter une amie et une sœur serait désastreux et tout ce que Queenie y gagnerait serait de perdre les deux.

Elle ne tient pas à grand-chose mais ça, elle ne le permettra pas.

Elle rajuste un pan de son kaftan ouvragé dans un geste qui semble distrait mais qui ne l’est pas. D’ordinaire, la serpentarde aux grands yeux verts est prolixe dans son babillage, elle parle et commente et peut tourner n’importe quelle situation à son avantage mais il faut croire que tout jeu possède ses limites. Elle ne peut décemment pas lui dire qu’elle pense qu’Adrian prend trop de place en elle et que c’est là l’équivalent d’un suicide affectif assurée. Elle ne le lui a jamais dit d’ailleurs sa terrible inclination pour lui, ni enfant, ni adolescente, et elle le fera encore moins maintenant. Elle aimerait mais c’est impossible. Il reste Freyja bien sûr mais c’est injuste non ? De se confier à une meilleure amie et pas à l’autre… Queenie se mord la lèvre et repose sa tasse avant de sourire en faisant une grimace. « Il m’a informé qu’il regarderait un peu mais qu’il me faisait confiance sur tout ça, ce qui est là le discours parfait du paresseux. Je ne lui en veux pas, c’est ennuyeux au possible à vrai dire. Le choix des fleurs, la salle, le papier pour les invitations, l’encre, la police, les sortilèges, le thème, les vins, les mets, les tenues, les… je me meurs, Arya. Vraiment. Ma seule consolation réside dans le placement des invités à table… je me sens diabolique à ce propos. » L’ivoire se fait visible, rayonnant de malice. Et encore, elle ne sait pas le chaos familial des Lestrange sinon elle ferait bien pire.

Se calant généreusement dans la cocon que prodigue son sofa, Queenie penche son visage vers Arya. « Ne soit pas trop dur avec ton frère. Les gens ne le savent pas et c'est tant mieux mais, cela n'en reste pas moins de simples mariages arrangés après tout. » Elle arque un sourcil amusé. « Tu n’as pas l’air de te souvenir que tu étais toi-même furieuse à l’annonce de ton entrée chez les Cassano. Toute proportion gardée, Adrian a plutôt bien pris le sien. Vous faites bien d'avoir l'air tout les deux ravis de m'avoir, parce que je suis en effet un cadeau enrubanné dans le plus joli des papiers. » La légèreté a du bon et elle permet de glisser discrètement vers d’autres voies. « En parlant de Celiano, où se trouve cet horrible individu ? » Elle aime bien casser du sucre sur ce qui sera probablement son futur beau-frère par alliance. Ewww, quelle horreur. Elle fronce le nez, la moue distinguée. Celiano est charmant mais il est le premier nom à avoir perturber la triade d’amies qu’elles sont et Queenie, rancunière, ne le lui pardonne pas. Il vient aussi d’une famille qu’elle n’est pas certaine d’approuver mais il s’agit là sans doute d’une autre histoire. « Il est gentil avec toi ? Tu sais que si jamais ce n’est pas le cas, j’ai une réserve de cigüe. Il faut juste que j’apprenne à faire des cupcakes pour pouvoir doser le poison à l’intérieur. Tu crois que je devrais prendre des cours de pâtisseries ? » Elle frousse les lèvres, l’idée délicieuse en soi. C’est le genre de savoir qui peut toujours être utile après tout. « Je n’ai rien entendu de particulier. Poudlard est d’un ennui mortel depuis que nous en avons quitté les murs. Ah si, il y a cette histoire de tournoi. Je crois qu’un des champions t’es lié d’ailleurs. » Elle dit ça mais elle sait parfaitement ce qu’il en est. « J’aurai fait en sorte de m’y intéresser un peu plus mais avec tout ces préparatifs, je n’ai pas autant de temps que je le voudrais. » Un simple coup d’œil à sa table remplie de papiers en tout genre et le découragement la saisit à nouveau. Ou plutôt l’ennui.

Elle pourrait organiser un kidnapping, non ? Elle kidnappe Adrian, l’épouse en secret et ainsi, plus besoin de tout ça. L’idée l’effleure avant de se volatiliser sous les nécessités primaires de leur société. On ne se marie jamais pour soi en définitive mais bien pour les autres et les Lestrange ou les Nott n’échappent guère à la règle. « Mais ne t’en fais pas, mère va m’aider et je compte aller voir la tienne également. La dernière fois, nous avons diné chez eux, c’était très bien mais on ne peut plus formel. » Tout du moins si on excepte le fait que sa culotte a terminé dans la poche d’Adrian. Elle avale une gorgée de thé incandescent avant de sourire. « J’aime tellement votre manoir. Je vais adorer y vivre. » Elle est certaine d'avoir raison du reste : les murs de cette étrange et antique demeure l'adore et elle s'y sentira chez elle en un claquement de doigt.


Code by Sleepy


Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Mer 28 Déc - 18:51
Dangerous Things



Arya allait beaucoup mieux, et elle s’était empressée de le faire savoir à Queenie qui l’avait bien évidemment interrogé. Elle était heureuse de revoir son amie, sa présence était réconfortante et rassurante, tout comme celle de Freyja à ses côtés. Elle se sentait grâce à ses deux meilleures amies, invincible, mais surtout intouchable. Il ne pouvait en être autrement. Un sourire aux lèvres, Arya s’était empressée de poursuivre et d’interroger enfin son amie sur la bague offerte par Adrian qui trônait fièrement sur l’une de ses mains. Elle lui allait à la perfection.

Elle entreprit de l’admirer, fière des conseils qu’elle avait pu prodiguer à son frère. Queenie n’était pas idiote, elle avait vite compris que la brune avait aidé son frère à la choisir, et elle n’allait pas le nier. « Oui et non » s’enquit-elle de répondre à son amie qui venait de lui demander ouvertement si elle avait aidé ou non son frère à la choisir. Elle s’empressa d’ajouter ces quelques mots afin d’apporter quelques éléments de précisions à Queenie « J’ai surtout principalement aidé mon frère non pas à la choisir mais en lui parlant davantage de tes goûts et de ton caractère, mais également ce que tu aimes ou ce que tu n’aimes pas, il a choisi la matière et la couleur de lui-même, tu devrais être fière de lui, je suis personnellement fière, je m’attendais à pire je dois bien te l’avouer » dit-elle tout en marquant une pause.

« Mais alors, racontes-moi, comment est-ce qu’il te l’a offert ? » demanda-t-elle tout simplement. Elle ne semblait pas vouloir y répondre, son esprit était des plus ouverts à cet instant précis et elle n’eut pas réellement trop de mal à y pénétrer (même si elle ne l’aurait pas souhaité, elle n’aurait pas pu s’empêcher d’aller y jeter un petit coup d’œil), ainsi, elle put découvrir que son frère ne lui avait pas offert la bague en main propre mais par hibou, par hibou. Arya était en colère mais également désespérée « Je vais le tuer, quel imbécile » ajouta-t-elle tout simplement « Excuse-le, il n’aurait pas dû te la donner ainsi, mais y mettre plus de forme, il me l’avait pourtant promis » conclut-elle tout en changeant de sujet tellement elle n’en pouvait plus actuellement de son frère.

Elle évoqua alors leur dernière conversation dans la boutique. Queenie semblait tout autant confuse, elle put rapidement comprendre de quoi il en retournait, sans pour autant lire dans son esprit cette fois-ci. « Mon frère te plaît-il ? » demanda-t-elle « Je ne te jugerai pas, je te le promets, et surtout je ne me mêlerai pas de tout ça, tu as ma parole, je ne veux que ton bonheur, j’espère que tu le sais » conclut-elle tout simplement. Elle s’empressa ensuite de parler de son mariage, désireuse d’épauler Queenie, sachant pertinemment que son frère ne devait pas être d’une grande aide. Elle lui fit part de son ennui, et de son envie de se venger de tout ça sur le placement des invités, elle la dévisagea rapidement « En soit, tu sais que je te soutiendrais, en revanche, je t’interdis de me mettre à coter de cette peste de Scylla, je t’invite même à ne pas l’inviter tout court, je ne peux plus me la voir » conclut-elle tout simplement.

Queenie ne put ensuite s’empêcher de reparler de son frère, « Oui mais c’est du passé, je suis à présent comblée » conclut-elle. Rapidement, elle entreprit de lui demander où se trouvait Céliano « Sûrement avec son père ou Adrian même si en réalité, je l’ignore » dit-elle tout simplement. « Je ne vais pas l’espionner, non ? » demanda-t-elle à son amie.

Surprotectrice, elle entreprit d’enchérir en lui suggérant ouvertement l’empoisonnement s’il ne parvenait pas à la rendre heureuse et à lui fournir tout ce dont elle méritait. « J’y songerai le jour où il aura une maîtresse, tout du moins s’il en a un jour une, je suppose que ta proposition s’applique également à Freyja et à toi ? » fit-elle amusée sachant pertinemment que cela n’était guère le cas.

S’ensuivit les commérages et rumeurs entre les deux jeunes filles autour du thé. « Si tu parles d’Alvaro, je ne sais que trop bien, ma chère et tendre Queenie » s’enquit-elle de faire en lâchant rapidement un soupire. Queenie s’empressa de la rassurer « N’hésite pas alors si tu désires mon avis, je serais toujours là pour toi et même dans ce moment, j’en serais en tout cas ravie » conclut-elle tout simplement. Elle fut ensuite rapidement attentive à sa réplique « Je compte sur toi pour ne pas voir ce manoir dépérir, je n’imagine même pas le futur de celui-ci sans toi, si son avenir reposait entre les mains de mon frère, j’en deviendrais peut-être verte, il n’a tellement pas de goût, sauf en matière de fille ou encore de femme » conclut-elle tout simplement. Elle s’empressa ensuite de boire une gorgée de thé et de sourire à Queenie.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Lun 2 Jan - 21:56


Dangerous things

There is in every true woman's heart a spark of heavenly fire, which lies dormant in the broad daylight of prosperity; but which kindles up, and beams and blazes in the dark hour of adversity. ―  Washington Irving



« Ah tu l'as aiguillonné dans la bonne direction.» Curieusement, Queenie s'en sent quelque peu soulagée. Elle ne devrait pas en soi, elle ne devrait rien attendre de particulier à ce niveau là. Elle n'a pas menti à Arya : ce sont des mariages arrangés et, contrairement à ses deux amies, Queenie s'avère on ne peut plus pragmatique sur le sujet. Elle n'a que faire d'un mariage d'amour croit-elle. Elle n'a jamais compris au demeurant pourquoi tout le monde cherchait à tomber amoureux. On fond sous ce type de sentiment, les humeurs se délitent, le cœur se calcine, on se fait nerveux, déraisonnable, dépendant - tout ça parce que quelqu'un vous a souri et vous a transporté d'un bon mot ou d'un regard. Cela lui semble plus être de la torture qu'autre chose et Adrian lui plaît déjà tellement qu'il est préférable de se prémunir en amont. « Et comme c'est un homme intelligent, il a vite compris. » Elle cille puis hausse les épaules mignonnement, un peu d'effroi indicible dans l'émeraude des yeux. Il va falloir tenir le cap devant son fiancé et elle n'a peur de rien ni de personne mais elle l'a toujours trouvé à son goût et c'est un problème en soi, elle le sent bien.
Voilà une union qui ressemble éperdument à la jolie pomme de Blanche-Neige : le rouge attractif, l'odeur sensuel et le premier croc probablement mortel.

Peu importe, elle avisera en temps et en heure.
Tout comme Arya tuera son frère en temps et en heure visiblement.

Queenie se met à rire avant de froncer le nez. « Ah cesse de mettre ton joli nez où il ne faut pas ! » Elle rouspète toujours quand Arya use de son pouvoir sur elle, même si elle a conscience que cette dernière ne le fait pas toujours exprès. Le sourire se pare de délice et elle tapote la main de son amie. « Tu sais, plus j'y pense, et plus c'était la bonne façon de me l'offrir en fin de compte. » Ils seront terribles n'est-ce pas ? Incompréhensibles aux yeux extérieurs, sans aucun doute. La jeune femme trempe ses lèvres dans le thé brûlant, la gorgée réconfortante, toute enrubannée de la présence de sa meilleure amie à ses côtés. « Mon frère te plaît-il ? » Elle manque d'avaler de travers et se ressaisit au dernier moment. Elle pourrait se fendre de légèreté factice, lui rétorquer qu'évidemment que son fiancé lui plaît, c'est sa fonction première après tout mais il s'agit d'Arya et c'est une sœur ou tout comme. La porcelaine se repose tandis qu'un goût d'Apocalypse perdure sur sa langue. « Mon bonheur dépend surtout de moi-même, ne penses-tu pas ? Ce n'est pas vraiment du ressort d'Adrian. » Elle le dit aussi diplomatiquement que possible, le menton légèrement relevé tandis qu'elle reprend un peu de thé. Il peut faire de sa vie un enfer mais elle peut lui rendre la pareille alors le statuquo semble des plus raisonnables pour l'instant. « Il est... étonnant. De loin, il m'a toujours plu. Je peux bien te le dire maintenant je suppose. » Elle caresse de façon absente la vaisselle avant d'esquisser un sourire sage. « De prêt, c'est autre chose. » C'est pire pense-t-elle sans un mot. « Il n'est pas très docile. Or je suis horriblement capricieuse. Je ne sais pas s'il peut m'endurer. » Un soupçon de doute et d'autre chose flotte. Elle l' efface au profit d'un sourcil relevé et plein d'incompréhension latente à la mention de Scylla. Elle a moins croisé l'américaine depuis ce fameux long week-end en Espagne. C'est surtout une amie d'Arya après tout. Le petit minois amateur de gossips en tout genre frétille à l'idée d'un potentiel scandale.

Queenie se lève pour reposer sa tasse d'un geste leste, la conversation glissant sur des terrains plus dangereux. « Si, tu devrais l'espionner. Tu as vu sa famille ? Arya... bien sûr que tu te dois de prendre certaines précautions, ne serait-ce que vérifier déjà si lui ne t’espionne pas. Je ne comprends pas comment tu peux lui faire si ouvertement confiance au vu du pedigree des Cassano. » Elle se mord les lèvres. C'est un peu abrupte de dire les choses ainsi et elle est d'ordinaire un peu plus courtoise dans sa formulation mais visiblement elle est la seule à s'inquiéter de ce qu'une telle alliance cache.

Il vaut mieux amener la chose avec douceur. « Tu ne t'es jamais demandée pourquoi ton père a tenu à associer aussi ouvertement votre nom avec celui de cette famille-là ? J'entends bien qu'il s'agit du meilleur ami de ton frère et que cela facilite les choses mais il y a toujours une autre raison...» Elle se pose elle-même la question et au-delà de l'évidence que représente un parti comme celui d'Adrian Lestrange, elle connaît suffisamment ses parents pour savoir qu'elle ne voit pour l'instant que le sommet de l'iceberg. « Vous ne manquez pas d'argent, votre nom est respecté, le sang est pur, l'aura impeccable. Je vois parfaitement ce que les Cassano y gagne. Pas ce que vous y gagnez, vous. » Un mystère sur lequel un jour ou l'autre il serait bon de se pencher vu que par association lointaine, elle y sera liée aussi.

Cette histoire de maîtresse la rend morose. Elle n'est pas certaine d'accepter une telle chose. Non, soyons sérieux : elle n'acceptera jamais une telle chose et voir Arya en parler comme si de rien n'était, comme si le sang qui coulait dans leurs veines n'était pas en jeu lui semble lunaire. Adrian n'oserait pas, n'est-ce pas ? A vrai dire, elle n'en a pas la moindre idée et il lui semble suicidaire de poser ouvertement la question à l’intéressé. « Si tu parles d’Alvaro, je ne sais que trop bien, ma chère et tendre Queenie » Le métal coule dans les pupilles émeraudes et elle ne sait pas si c'est à l'idée d'une loyauté bafouée ou à la simple mention d'un énième rustre de la famille des Baglioni. « Oh celui-là c'est le pire. Je l'ai croisé à ton mariage, il est répugnant. Tiens t'en éloignée, tu feras bien. » Elle rajuste son kaftan puis une longue mèche brune derrière l'oreille. Les boucles sont soyeuses entre les doigts contrairement à son humeur. Elle écoute sans vraiment le faire Arya se lamentant du manque de goût de son frère et sans même s'en rendre compte, elle prend parti à demi-mot. « Il n'a pas ce genre de priorité. Moi si, j'adore les vieilles bâtisses et le manoir Lestrange a tant de secrets. C'est tout aussi bien... » Elle fronce les sourcils et regarde Arya horrifiée. « Oh non... je lui trouve des excuses maintenant. Oh, c'est la fin de tout ! » Elle se laisse glisser en arrière, du désespoir plein les babines. « Je crois que la notion du mariage nous brouille l'esprit. » Syndrome de Stockholm. Sauf que ça lui dure depuis qu'elle a sept ans. « Je suis contente d'épouser ton frère tu sais. J'aurai pu tomber sur bien pire... enfin ça dépend comment on définit pire je crois. » Elle se relève sur ses coudes, la moue rose de frustration. « Dis-moi plutôt ce que t'as fait Scylla. » Cela lui changera les idées.

Code by Sleepy


Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Mer 4 Jan - 20:07
Dangerous Things


Arya n’avait pas choisi la bague de Queenie à la place d’Adrian, elle l’avait aiguillé et elle l’avait fait savoir à Queenie qui se sentait à présent beaucoup plus soulagé. Un sourire franc aux lèvres, elle s’était empressée de dire à son amie qu’il avait eu plutôt bon goût et qu’elle s’était attendue en réalité à beaucoup pire. Celle-ci s’était empressée de lui dire qu’il pouvait être très intelligent, elle s’empressa alors de la regarder avec beaucoup de curiosité et d’interrogation. Elle s’empressa alors de l’interroger sur la façon dont son frère avait pu lui offrir cette bague, Queenie resta un moment, silencieuse, ce silence voulait absolument tout dire, et de ce fait, Arya ne put s’empêcher d’aller espionner ses pensées et d’y découvrir une nouvelle déconcertante.

Arya ne désirait à présent plus qu’une seule chose : tuer son frère. Contre toute attente, Queenie entreprit de prendre la défense de son frère et de ce fait, cela eut pour effet de la faire s’interroger et elle entreprit dès lors de poser la question fatidique à son amie. Son frère lui plaisait-il ? Arya entreprit de regarder son amie avec beaucoup d’insistance, tellement, qu’elle entreprit de capituler et de se confesser.

« Je suis contente pour toi, en réalité, je m’en suis toujours doutée, mais j’attendais le moment opportun pour te le demander et pour que tu puisses me répondre bien entendu. Rassure-toi, il y est préparé, après tout, je suis tout autant capricieuse que toi, n’est-ce pas ? » dit-elle tout simplement. « En revanche, j’ignore laquelle de nous deux est la pire, je nous considère à 50 % / 50 % » conclut-elle tout simplement quelque peu amusé par la situation.

La conversation dévia ensuite sur Céliano, et sur l’idée de l’empoisonner. Elle s’empressa de la rassurer sur le fait qu’elle y songerait probablement le jour où son époux aurait une maîtresse, devait-elle l’espionner, Queenie s’empressa de la mettre en garde et elle s’empressa d’y répondre « J’espère alors pouvoir compter sur tes yeux et tes oreilles, j’en ferais tout autant pour toi en réalité, je serais restée méfiante, fais-moi confiance » conclut-elle tout simplement. Puis, elle entreprit de l’interroger sur les véritables raisons de cette alliance, Arya ne put s’empêcher après cela de s’interroger. Queenie savait parfaitement la remettre en place et lui ouvrir les yeux, elle reprit donc « Je suppose que je suis un moyen pour eux de gagner en puissance et en influence, surtout à l’étranger, je sais très bien que mon don peut-être très utile pour eux, mais je garderai malgré tout quelques coups en avance sous ma veste » conclut-elle.

Queenie s’empressa ensuite de lui parler des rumeurs, Arya entreprit de lâcher le doux nom d’Alvaro, et Queenie s’empressa bien sûre de casser un peu du sucre sur lui « Comment te dire qu’il est très entreprenant et sûr de lui, il est aussi très insistant, il vaut mieux que je n’en dise pas plus » s’enquit-elle d’ajouter, puis, le mariage fut évoqué, et Arya entreprit d’insister auprès de Queenie, elle n’avait qu’un mot à dire pour obtenir son aide, et elle serait ravie de l’aider. Elle parla ensuite du manoir et d’entendre les réponses de Queenie. Elle sentait le manoir en sécurité, elle ne put s’empêcher de lâcher un petit rire « J’imagine », puis Queenie entreprit de l’interroger à son tour sur Scylla.

« Il me faut un verre, un verre avec un liquide beaucoup plus fort » entreprit-elle de quémander, verre qu’elle put rapidement obtenir, après en avoir avalé une gorgée, elle reprit « Scylla n’est nulle autre que notre cousine, cousine que notre mère nous a caché, et cette peste s’est servie de notre ignorance pour nous infiltrer et nous espionner, tu aurais dû la voir quand je l’ai confronté, pas une once de remords ou d’excuse, j’ai bien pour projet de la détruire, elle le mérite » conclut-elle tout simplement.

« J’ai été trop gentille, et pas assez méfiante, j’aurais dû vous écouter avec Freyja » conclut-elle.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Sam 7 Jan - 13:22


Dangerous things

There is in every true woman's heart a spark of heavenly fire, which lies dormant in the broad daylight of prosperity; but which kindles up, and beams and blazes in the dark hour of adversity. ―  Washington Irving




Elle n'épilogue pas sur la remarque d'Arya. Une épouse n'est pas une sœur et inversement. Sauf si on est un pharaon. Ça aurait été joli tiens un mariage à la mode de l’Égypte antique, avec de l'or à foison et des pyramides de sable. L'idée la fait sourire avant que la joie ne s'envole dès que le cas de Celiano est abordé. « J’espère alors pouvoir compter sur tes yeux et tes oreilles, j’en ferais tout autant pour toi en réalité, je serais restée méfiante, fais-moi confiance »  Elle ne comprend pas la phrase, pas totalement. Que veut dire Aria par ‘en faire autant pour elle’ ? Elle épouse son frère, tout de même. « Tu m'incites à me méfier de ma belle-famille maintenant ? C'est du jolie, vraiment. » Elle a un sourire amusé, goutant l'ironie délicieuse qui se fait un peu plus sérieuse au fil de la conversation. Elle aime Arya certes et Adrian lui plaît plus que la raison ne devrait le permettre, c'est vrai aussi, mais enfin les Lestrange sont ce qu'ils sont et rien que l'empressement d'Alexandre à forger une union avec les Cassano suffit à mettre la puce à l'oreille. « Ils sont plus implantés que vous à l'étranger, non ? Branche française, italienne... mais c'est vrai que vous êtes à moitié américain depuis quelques décennies...tu crois qu'ils cherchent à s'implanter par-delà l'Atlantique ? » Elle écarte d'un geste de la main les propos sur Alvaro. Elle l'apprécie encore moins que Celiano ce qui est tout dire. Celiano a au moins l'heur de savoir se faire charmant quand cela est nécessaire, Alvaro promène juste sa misogynie comme d'autre des vestes taillés sur mesure. Elle a peu de tendresse pour ce type d'individus. Elle préfère nettement envisager ce qu'une branche américaine pour les Cassano voudrait dire et l'issu ne lui plait absolument pas.

La brune observe son amie s'agiter puis écoute sans un mot les informations sur Scylla. Oh comme c'est croustillant ! Et si inoffensif par ailleurs qu'elle peut bien ouvertement en rire. « Votre mère vous a caché l'existence de la cousine ou celle de la tante aussi ? » Queenie penche son visage, la réflexion en volutes. Un scandale dans un scandale ? Pourquoi sinon taire l'existence d'une sœur ? Oh ! Peut-être que la sœur de Crystal s'est retrouvée enceinte et a dû partir en catastrophe dans un autre pays ? Voilà qui serait fort obscène. « D’accord donc, » Queenie reprend, énumérant sur ses doigts fins les éléments divers. « Scylla est ta cousine, enfin c’est ce qu’elle dit si je comprends bien et elle est venue vous espionner. Mais pourquoi faire ? » Scylla peut prendre un ticket vu le nombre d’admirateurs en tapinois qu’ont les jumeaux Lestrange. Une expression incrédule perle sur son visage avant de se souvenir un instant des notes dans le tiroir d’Adrian. Oh. Il est incroyable. Il sait déjà, n’est-ce pas ?

Elle cille, réprime un rire avant de continuer. « Tu en as parlé avec ton frère ? Et  tes parents ? Je pense qu’une réunion chez les Lestrange vous permettra d’ajuster vos violons. Je ne sais pas ce que vous avez tous en tête mais il y a tant de possibilité. Ça dépend de ce qui vous convient mais pourquoi es-tu si furieuse ? » Des bribes d’interrogation scintillent dans le vert des yeux. Elle est plus surprise par le fait que Scylla n’ait pas avancé le fait qu’elle est la cousine des Lestrange. Elle aurait fait tout le contraire, ce serait imposé en pertes et fracas à leurs tables et dans leurs foyers. La méthode est curieuse mais elle a sans doute un but, Scylla lui a semblé fort sensée pour le peu qu’elle a échangé avec elle. « Je suis bien plus curieuse de comprendre pourquoi ta tante est partie aux Etats Unis brusquement et pourquoi ta mère ne vous en a jamais parlé. Ça c’est intéressant. Tu crois que je peux demander ? Ce serait malvenue même en tant que future belle-fille j’imagine. » C’est dommage parce qu’elle sent bien que c’est ça le cœur de l’histoire. Une cousine qui ne dit rien, il peut y avoir multiples raisons et toute aussi valable les unes que les autres mais une sœur qui quitte un foyer prestigieux et part de l’autre côté de l’océan sans plus donner aucune nouvelles ? Quelque chose couve nécessairement. Une enfant illégitime ? Un amour contrarié ? Elle a été déshéritée ? Les interrogations se font légions. « Rassure moi, ils sont de sang sorciers n’est-ce pas ? » Ajoute-t-elle un peu plus sévèrement. Sans doute qu’Arya n’en sait rien.

Elle espère sincèrement pour les Lestrange – et à fortiori pour elle-même – qu’il ne s’agit pas d’une histoire de sang. Ce sujet précis n’est pas matière à la tolérance chez eux et ce, peu importe les liens familiaux.

Code by Sleepy


Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Lun 9 Jan - 20:27
Dangerous Things


A priori, Arya s’était mal exprimée. Elle venait de s’en rendre compte lorsque Queenie entreprit de réagir à cette réplique des plus ambiguës. Elle entreprit donc d’y apporter quelques précisions. « Oui et non, si tu dois te méfier de quelqu’un c’est de mon frère Adrian, même s’il reste quelqu’un de fidèle, tu peux être tranquille sur ça, mais il peut être très secret, très énigmatique parfois, je te souhaite pour cela bien du courage. Il faudra ensuite faire attention à mon paternel, mais tu devras surtout faire attention tout comme moi aux mauvaises langues » conclut-elle tout simplement, elle se contenta ensuite de la laisser s’exprimer sur les motivations de leurs deux familles respectives en ce qui concerne l’union de leurs deux familles.

Arya se contenta d’hausser les épaules « Probablement, quant à mon père, il veut sûrement étendre son influence, mais bref, passons, je n’en ai rien à foutre, je ne pense à présent plus qu’à mes intérêts, au diable les motivations de mon paternel » conclut-elle tout simplement tout en changeant ensuite de sujet et en évoquant cette vipère de Scylla. « J’ignorais tout simplement qu’il nous restait de la famille en Amérique, je ne connais pas mes grands-parents du coter de ma mère, et encore moins ma tante et ma cousine, contrairement à ma mère, je la déteste encore plus maintenant » conclut-elle tout simplement. Elle reprit « Je l’ignore, mais j’aimerai bien le découvrir et surtout lui faire regretter de nous avoir mentis et manipulés » conclut-elle tout simplement.

Elle entreprit ensuite de laisser Queenie s’exprimer. « Ça ne serait tarder, je compte bien en parler à mon frère, quant à ma mère, je suppose qu’une confrontation est nécessaire » dit-elle « Elle m’a manipulé, insulté et traité comme une idiote, voilà ce que je lui reproche » conclut-elle sans attendre. « Tu peux toujours essayer, mais si elle ne nous a rien dis et ce après toutes ses années, je doute très sérieusement qu’elle le fasse » dit-elle tout simplement. « J’imagine qu’elle tentait peut-être de fuir quelque chose ou quelqu’un ? Et à priori, le sang-pur coule en effet toujours dans nos veines, tu n’as pas à t’en faire, même dans les veines de cette poufiasse de Scylla, malheureusement pour moi » lâcha-t-elle sans vergogne.

« ça se trouve, mon grand-père est un assassin ou que sais-je encore, cette famille renferme bien des secrets, j’espère un jour parvenir à les découvrir » conclut-elle sans attendre.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Dim 15 Jan - 0:09


Dangerous things

There is in every true woman's heart a spark of heavenly fire, which lies dormant in the broad daylight of prosperity; but which kindles up, and beams and blazes in the dark hour of adversity. ―  Washington Irving



« Oui et non, si tu dois te méfier de quelqu’un c’est de mon frère Adrian, même s’il reste quelqu’un de fidèle, tu peux être tranquille sur ça, mais il peut être très secret, très énigmatique parfois, je te souhaite pour cela bien du courage. Il faudra ensuite faire attention à mon paternel, mais tu devras surtout faire attention tout comme moi aux mauvaises langues » Queenie accuse le coup sans mot dire. Adrian est fidèle, oui certes. Bonne chose. Elle croit surtout que même s’il ne l’était pas, il serait trop futé pour se faire prendre. Quand à Alexandre, elle n’a encore trop d’avis sur lui. Il n’a pas l’air très concerné par leurs états d’âmes et c’est peut-être mieux ainsi. Les empires ne se construisent pas en étant un bon petit père pantouflard. « Les mauvaises langues ne m’effraient pas beaucoup Arya. Sept ans à Poudlard, je crois qu’il est de notoriété que je peux les couper facilement maintenant. » Elle a un sourire sage teinté d’acide qui se fane en entendant son amie. Ah ! Voilà qu’elle emploie elle aussi un vocabulaire rustre. Bien évidemment, elle y voit toute l’influence de Celiano qui se déploie tel une sangsue sur sa précieuse meilleure amie. Un soupir se fige et elle la laisse continuer à deviser sur l’arbre généalogique des Lestrange. Ils possèdent un tel poids dans le paysage des 28 britanniques qu’elle en oublie trop souvent qu’ils sont à moitié américain. Contrairement à Arya, Queenie s’intéresse de près aux motivations paternelles et là encore, elle cille comme elle l’a fait dans la cave du manoir Lestrange en entendant Adrian parler de son don à demi-mot. « Il vous reste donc de la famille aux États-Unis… riche je présume ? Sorcière qui plus est…mmmm. Je me demande qui est au courant. Tu as pensé à aller jeter un coup d'oeil aux registres des anciens élèves ? La délégation de Ilvermony est actuellement sur les terres de Poudlard, peut-être qu'en touchant quelques mots à qui il faut ? » Elle n’est pas loin de demander en quoi avoir un riche parent américain est de toute façon un problème tant elle n’y voit que de sérieux avantages sauf qu'Arya semble particulièrement émotive sur le sujet, la colère baignant ses tirades et ses mots.

Mensonges et manipulations ? « Certes… Scylla t’a mentit et t’as… on va dire manipulé même si c’est un sujet à part entière… mais l'important c'est de savoir ce qu'elle elle en a retiré exactement ? »Un peu de temps ? Ou peut-être une connaissance accrue des jumeaux ? Oui, c’est forcément ça. Mais pourquoi faire ? Queenie, l’esprit tout cartésien, ne voit pas vraiment ce qu’il y a à tirer en faisant ça. « Je t’avoue que si je m’étais découvert des cousins aussi prestigieux sur un autre continent… j’aurai agi différemment… » Il se haïssaient tous autant que ça ? Queenie a un air aussi intrigué que dubitatif. Les Nott sont trop peu pour bénéficier d’histoires familiales aussi mélodramatiques. « Ton grand-père ? Oh ! Tu sais, j’aurai du étudier vos ancêtres dés qu’on m’a annoncé qu’Adrian serait mon promis. Histoire de savoir dans quelle folie je m’embarque. » Elle a un sourire avant de reprendre presque aussitôt une moue sérieuse afin de ne pas heurter son ami. « Très bien, tu as un plan ? Je suis curieuse de voir tout ça se dérouler. J’ai dans l’idée que ton frère doit déjà être au courant d’une bonne partie si ce n’est de l’intégralité. Tu connais Adrian, tu lui dis que tu as commencé un roman palpitant et il te sourit avec cet air qui veut dire qu'il connait déjà l'assassin. » Le sourire revient malgré elle puis s'efface de façon bien plus inquiétante cette fois-ci. Mentionner Adrian lui rapelle un point précis. « Arya, si Scylla est ta cousine directe, tu ne penses tout de même pas qu'elle possède ton don ou celui d'Adrian ? Normalement non, je veux dire, c'est une caractéristique des Lestrange, pas vraiment de ta mère... » Elle glisse une mèche de cheveux derrière l'oreille puis esquisse un sourire sage. « Parles en avec ton frère. Vous avez toujours été nettement plus efficace ensemble que séparé. Je ne devrais pas vous le dire d’ailleurs, sait-on jamais si un jour vous œuvrez contre moi. » Elle donne un petit coup d’épaule frondeur, l’humour en étendard.

Code by Sleepy


Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Sam 21 Jan - 21:37
Dangerous Things


Arya s’était empressée il y a quelques secondes maintenant de demander à Queenie de rester méfiante, méfiante envers son frère, envers sa futur belle-famille, mais également tenir à distance les mauvaises langues, comme elles parvenaient à le faire depuis toutes ses années. Son amie n’était guère effrayée, elle s’était empressée de lui répondre et de le lui faire savoir ce qui eut pour effet de la faire sourire. Un sourire remplit de sous-entendu. Elle entreprit de poursuivre en répondant aux doutes de Queenie et de lui expliquer pourquoi elle détestait Scylla en lui faisant savoir qu’elle faisait en réalité parti de sa famille. Famille dont elle avait ignoré l’existence jusqu’à il y a quelques jours.

Elle ne désirait plus qu’une seule chose : se venger. Pendant ce temps, Queenie semblait beaucoup plus intéresser par cette nouvelle famille que part l’envie de rejoindre sa meilleure amie dans cette quête de vengeance. « Riche et célèbre, tout ce que je pourrais intérieurement rêver en réalité, peut-être aurais-je pu agir différemment, mais pour l’heure, je ne compte pas rester sage. Je vais faire comme d’habitude, fourrer mon petit nez où il ne doit pas être, seras-tu de la partie ? » lui demanda-t-elle tout simplement. « Je devrais probablement pouvoir obtenir quelque chose grâce à Mirella, elle fait partie de notre famille et elle est membre de la délégation, je suis sûre qu’elle doit savoir des choses » conclut-elle tout simplement.

Si elle ignorait le pourquoi du comment Scylla avait agit ainsi et ce qu’elle en avait pu retirer, elle n’allait pas tarder à le découvrir et pour ce faire, elle allait avoir besoin de son frère et du reste des membres de sa famille. Avait-elle un plan ? Non mais cela ne serait tarder. Elle ne put s’empêcher de sourire face aux dernières paroles de Queenie « Nous nous mettrons jamais ensemble pour te nuire ma belle, jamais » fit-elle « Mais tu as raison, je suis peut-être là à me morfondre toute seule, et il sait peut-être déjà toute la vérité et il ne m’a encore rien dit pour me préserver. Je vais aller lui en parler et mener ma petite enquête, tout en réfléchissant à un plan machiavélique pour la détruire par la même occasion, il ne peut en être autrement » conclut-elle sans attendre.

« Enfin, ce n’est pas le moment s’il te plaît, dis-moi quelque chose, pour me changer les idées, je dois absolument penser à autre chose » fit-elle .
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Ven 27 Jan - 12:10


Dangerous things

There is in every true woman's heart a spark of heavenly fire, which lies dormant in the broad daylight of prosperity; but which kindles up, and beams and blazes in the dark hour of adversity. ―  Washington Irving



Les Scayre sont riches et célèbres ? Maintenant qu'elle y pense, le nom résonne en effet dans son esprit, la mention fréquente au bas d'articles prestigieux d'archéomagie. Elle se demande si elle pourrait convaincre sans le dire son père de les inviter pour un thé. Après tout, elle connaît déjà Scylla et maintenant elle est curieuse de connaître l'une des tantes des jumeaux surtout si les intérêts son aussi similaires. Loin de partager l'animosité de sa meilleure amie, Queenie voit au contraire de nouvelles opportunités dans ces nouvelles connexions qui se profilent.

Son regard glisse sur le profil altier d'Arya. Fourrer son nez partout est une chose ici bien compréhensible et elle esquisse un sourire approbateur. « Je suis toujours curieuse. » Et de fait, elle l'est vraiment en cet instant. La haine entre sœurs semble s'étendre lentement sur les enfants, comme une tâche de vin qui s'éparpille sur une nappe jadis blanche.  « Mais tu as raison, je suis peut-être là à me morfondre toute seule, et il sait peut-être déjà toute la vérité et il ne m’a encore rien dit pour me préserver. Je vais aller lui en parler et mener ma petite enquête, tout en réfléchissant à un plan machiavélique pour la détruire par la même occasion, il ne peut en être autrement » Pourquoi détruire ce dont on peut se servir ? Queenie y pense mais les mots ne franchissent pas l'écueil rose de ses lèvres. Au lieu de ça, elle a une petite moue qui s'y niche tandis que des mèches brunes se font boucles sages le long des joues. « Tu n'as pas besoin de distraction, tu as besoin de savoir où te situer par rapport à tout ça et le plus vite sera le mieux. » Elle connaît suffisamment Arya pour savoir que la chose la préoccupe plus encore qu'elle ne le laisse paraître, et c'est pourtant déjà beaucoup. « Va voir ton frère maintenant. Voyez ce qu'il en est parce que plus j'y pense et plus je trouve toute cette histoire » amusante « on ne peut plus cocasse. » Queenie glisse au sol et esquisse quelques pas. Le kaftan a des miroitements douceâtres sous la clarté du jour qui filtre à travers les fenêtres entrouvertes. Adrian saura sans doute mieux canaliser l'ire de sa soeur se dit-elle. Ou la décuplera, c'est à envisager aussi. Le calme chez lui n'est jamais qu'apparent après tout.
« Tu en as parlé à Celiano d'ailleurs ? » Les doigts viennent s'emparer de la théière toujours chaude et qui se rapproche plus d'un samovar qu'autre chose. Le thé a la couleur des délices et lorsqu'elle en reprend un peu, la chaleur lui revient aux joues. « Ton mari m'a invité il y a peu chez vous. »

Code by Sleepy


Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Jeu 16 Fév - 18:47
Dangerous Things


Nul doute qu’elle finirait par trouver un plan pour se venger, mais pour l’heure, elle préférait pester à l’encontre de Scylla et dire à Queenie qu’elle allait de ce fait continuer à espionner les gens et à faire traverser bon nombres de ragots dans cette école. Queenie semblait vouloir l’y aider sur ce dernier point, il en avait en réalité, toujours été ainsi, et ce depuis ces plus jeunes années. Elle l’avait ensuite invité à se rapprocher d’Adrian et de sa famille pour en parler, ce qu’elle ferait mais pour l’instant, elle tentait de passer un agréable moment en sa compagnie.

Rapidement, elle lui avait demandé de changer de sujet, ce qu’elle put faire sans trop de difficulté après s’être resservie une tasse de thé, elle entreprit de parler de Céliano, lui en avait-elle parlé ? Pas encore, il avait énormément de chose à penser en ce moment et cela serait probablement le cadet de ses soucis, mais elle finirait bien par le lui avouer « Je ne lui en ai pas parlé, j’ai préféré garder cela pour moi pour le moment » conclut-elle sans attendre, elle entreprit de faire tout comme Queenie en prenant une nouvelle tasse de thé, et elle entreprit de reprendre en réponse à son amie qui venait de lui dire que son époux l’avait invité quelques jours plus tôt au manoir, pendant qu’elle n’y était pas.

Elle ne s’en souvenait pas, peut-être l’avait-il averti sans être rentré dans les détails, « Peut-être oui, mais il ne m’en a pas dit davantage » dit-elle tout simplement à son amie connaissant son aversion pour ce dernier, elle ne put en revanche s’empêcher de vouloir en savoir plus « Que t-a-t-il dit ? Je sais que tu ne le portes pas dans ton cœur, je suis très curieuse » conclut-elle sans attendre.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Jeu 23 Fév - 13:25


Dangerous things

There is in every true woman's heart a spark of heavenly fire, which lies dormant in the broad daylight of prosperity; but which kindles up, and beams and blazes in the dark hour of adversity. ―  Washington Irving




Plus tard, au creux d'une soirée sans fond, Adrian lui fera remarquer à demi-mots qu'elle ne comprend pas cette histoire de famille, qu'elle n'envisage pas assez sérieusement la chose. Comment le pourrait-elle ? Dans son égocentrisme léger, elle trouve tout ceci inconséquent et déraisonnable quand bien même, elle est la première à s'accrocher pourtant de façon terrible à ses rancunes et ses colères.

Par principe, tout ennemi d'Arya est le sien de toute manière. La loyauté n'est pas affaire de marchands après tout. Elle préfère juste quand elle comprend pourquoi. « Je ne lui en ai pas parlé, j’ai préféré garder cela pour moi pour le moment » Queenie ne dit rien à cela, le souvenir du dragon flamboyant incrusté dans sa mémoire. C'est fort noble de garder cette carte en main, à la manière d'un joker que les tricheries imposent de laisser dans sa manche en première partie de jeu. Queenie n'est inquiète pour personne en définitive, chacun est armé au mieux. Elle aussi à sa manière même si Adrian pense le contraire. Sur ce grand échiquier qu'affectionne tant son cher fiancé, il s'avère qu'elle semble être en effet une cible tout avisée mais enfin, elle n'est pas du genre à trembler.
Ses doigts caressent la porcelaine de sa tasse, le regard trouble et quelque peu absent détaillant les contours dorées peint à la main sur ses bords. Elle ne sait toujours pas ce qui anime Adrian à son égard et en ce qui concerne ses leçons innommables. Est-ce de l'inquiétude ? Elle en doute, préfère croire qu'il trouve un amusement inédit à polir une arme potentielle de plus. Ou peut-être que cela l'arrange d'en douter, que les choses sont plus simple ainsi. Elle n'a pas peur des scandales, ni des batailles rangées au sein de familles sanguinaires, mais de ce qui couve dans l'enfer turpide de son cœur ? Queenie cille lentement, la respiration fantomatique. La langue humidifie nerveusement la lèvre avant que l'ivoire précieux de ses dents ne la raclent. « Mm ? » Ah oui, Celiano. Un simplement battements de cils et elle revient toute entière à la conversation en cours à savoir sa dernière visite chez les Cassano. « Il est très, » Elle pèse ses mots subrepticement, s'enfonce dans le moelleux du mobilier dans une paresse toute aristocratique, l'élégance bruinée et naturelle dans son caftan coloré. « très chaleureux. Ça doit être pratique les nuits d'hiver. » Elle a un sourire impertinent avant de tirer la langue à son amie et de laisser un souffle rieur franchir ses lèvres. Inutile de s’appesantir sur le reste. La légèreté a du bon. « Je comprends mieux pourquoi ton père a insisté pour que tu l'épouses. » L'eugénisme est ce qu'il est chez les familles au sang sorcier : les dons inaltérables dans les veines. « Quand je pense que tu ne voulais pas... » Elle a un petit froncement de nez délicat, de la moquerie adorable plein le regard qu'elle darde sur la jeune femme.

Code by Sleepy


Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Mer 22 Mar - 19:41
Dangerous Things


Elle n’avait pas encore parlé de ses problèmes à Céliano, cependant, elle conservait l’idée de lui en parler quand le moment serait bel et bien opportun. Queenie n’entreprit pas d’insister davantage et elle s’empressa de lui parler de sa dernière rencontre avec son mari. Arya fut tout d’un coup très curieuse car il ne lui en avait pas parlé, si ce n’est que très peu (ou alors elle ne l’avait pas écoutée), elle s’empressa dès lors rapidement de l’interroger.

Sa meilleure amie s’empressa de lui répondre, tout en pesant bien évidemment ses mots. Elle entreprit de lui faire comprendre qu’il pouvait être très chaleureux tout en lui faisant comprendre qu’il pouvait être encore plus chaud lors des belles nuits d’hivers. Elle ne put s’empêcher de lui sourire tout en l’écoutant parler. « Ne me dit pas qu’il t’a fait peur ou qu’il t’a blessé involontairement ? » demanda-t-elle sans attendre. « Les choses changent » s’enquit-elle de lui dire sans attendre. « Mais c’est vrai, qu’il peut être très chaleureux comme tu le dis, je ne m’ennuie guère » conclut-elle sans attendre.

« Plus sérieusement tu vas réussir à me faire croire que vous avez fait la paix ? Que t’a-t-il promis ? » demanda-t-elle sans attendre « Il a réussi à t’amadouer je crois, mais je suis curieuse d’en savoir plus » conclut-elle sans attendre. « Je pourrais m’assurer ainsi qu’il tienne parole » conclut-elle.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Mer 5 Avr - 19:33


Dangerous things

There is in every true woman's heart a spark of heavenly fire, which lies dormant in the broad daylight of prosperity; but which kindles up, and beams and blazes in the dark hour of adversity. ―  Washington Irving




« Avoir peur de Cassano ? Tu n'es pas sérieuse tout de même. » Queenie a l'insolence - oui - d'éclater de rire et de se faire joyeuse à l'idée. Oh elle devrait sans doute quelque part. Après tout, c'est un don qui s'avère on ne peut plus impressionnant. Maitriser le feu et ses dérivés peut s'avérer prodigieux en soi. C'est dommage qu'elle ne possède pas cette faculté, tout comme c'est dommage qu'elle ne soit pas légilimens. Elle serait redoutable – probablement morte assassinée aussi mais elle suppose qu’il faut bien trépasser de quelque chose et avoir des ennemis ne l’a jamais dérangé.
Une moue glisse sur ses lèvres. « La paix, c'est vite dit mais... nous avons des intérêts communs. Déjà, il y a toi. » Elle a un charmant sourire vers sa meilleure amie. « Je suppose qu'Adrian en est un autre à sa manière même s'il ne le mérite absolument pas. » Le sourire se fait polisson. « C'est suffisant pour l'instant je présume. Ton époux est moins... j'allais dire buté qu'il n'y parait mais je crois surtout qu'il veut bien faire. C’est tout à son honneur. Evidemment, comme personne n'est réellement capable de m'amadouer sur cette terre, il a dû me faire une démonstration. »  Le rire fuse en voyant l'expression de la serpentarde, léger et inconséquent. Elle a un petit 'non' de la tête. « Non personne ! Pas même ton précieux frère. A vrai dire, je suis outrée parce qu'il n'essaye même pas. » Elle taquine mais une véritable moue apparait. « Tout de même, il devrait mesurer sa chance de m'avoir en tant que fiancée. Je me demande si je ne vais pas échanger avec April. Ils ont eu l'air de bien s'entendre pendant ton mariage. » Si l'expression est particulièrement snob et détachée, une pointe de rancœur perle dans les grands yeux verts.

Elle saute à bas de son lit et virevolte histoire de prendre une clémentine pour l'éplucher distraitement.  « Si as mis ton époux dans la confidence pour ta prétendue cousine auss, eh bien vu sa famille et les méthodes qu'ils ont... » Le nez se fronce, l'expression mijaurée. « Ils pourront sans doute te trouver des preuves on ne peut plus rapidement. J'y pense, j'ai vu les cousins Baglioni à Poudlard, apparemment ils vont se présenter pour le Tournoi. » Elle gobe un quartier, le jus pétillant sur sa langue. « Ils vont venir voir Cassano ? Tu as plus de patience que je n'en aurai jamais, Arya parce que le cadet je ne le connais pas, bien que je n'ai pas beaucoup plus d'espoir pour lui. Les chiens ne font pas des chats....mais l'ainé ? Celui là est profondément détestable. Nous ne sommes à ses yeux que des mères en devenir ou des gourgandines promises à son bon vouloir. Pitoyable. » Et franchement, elle ne s'en excusait pas d’avoir si peu de patience avec ce type de Dom Juan au rabais. Jamais elle ne serait gracieuse face à tant de déplaisir.

Il était de notoriété de toute manière que Queenie était peste avec ou sans l'accord des gens autour d'elle.


Code by Sleepy




Dernière édition par Queenie Nott le Sam 29 Avr - 20:42, édité 1 fois
Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Sam 29 Avr - 20:22
Dangerous Things


Queenie avait-elle peur de Céliano ? C’était ce qu’elle cherchait à confirmer ou non, même si elle en doutait très sérieusement, après tout Queenie n’avait peur de rien et Céliano n’était pas à assassins ni quelqu’un de véritablement dangereux. Certes il y avait sa famille et son don, mais il n’était pas comme ça, Arya le savait, elle le voyait après tout, tous les jours, il demeurait son époux. Elle fut rapidement fixée, lorsqu’elle l’entendit éclater de rire. Elle fut rassurée. Le sourire aux lèvres, elle entreprit de lui demander ce qu’il avait pu bien lui promettre pour ériger une paix provisoire entre eux.

Elle entreprit de la regarder très attentivement. Attendant patiemment une réponse, réponse qu’elle put rapidement obtenir lorsqu’elle entreprit de lui parler de leur intérêt commun : Arya. Puis, elle évoqua Adrian, « Je préfère en effet que tu me considère comme l’unique intérêt commun qu’il y a entre toi et Céliano » conclut-elle sans attendre. Elle ne put s’empêcher ensuite de la rejoindre pour rigoler en sa compagnie, elle fut rassurée de constater qu’elle allait fournir un effort à présent, elle s’empressa de l’écouter parler brièvement de son frère, elle entreprit sans attendre de réagir à ses propos « Je serais toi, je ne dirais pas ça, sais-tu qui est le fiancé d’April avant de dire ça ? » demanda-t-elle sans attendre « J’ai entendu dire que ses parents avaient négociés avec la famille Baglioni, pour qu’elle épouse l’aîné » conclut-elle sans attendre.

Elle entreprit ensuite de parler des moyens qu’il pourrait employer pour l’aider avec Scylla, du tournoi, et de nouveau des cousins de Céliano « J’essaye de l’être oui, surtout vu l’insistance d’Alvaro depuis que j’ai épousé son cousin, il cherche à me séduire, je pense qu’il ignore vraiment ce qu’il attend si Céliano vient à l’apprendre » conclut-elle sans attendre. « Je risque aussi très gros » conclut-elle de nouveau.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Dim 30 Avr - 11:40


Dangerous things

There is in every true woman's heart a spark of heavenly fire, which lies dormant in the broad daylight of prosperity; but which kindles up, and beams and blazes in the dark hour of adversity. ―  Washington Irving




« J’ai entendu dire que ses parents avaient négociés avec la famille Baglioni, pour qu’elle épouse l’aîné » Voilà une nouvelle déconcertante qui a l’heur de la réveiller.  April et Alvaro ? « Elle mérite mieux. » April reste moderne et merveilleuse, elle mérite un peu plus qu’un homme des cavernes. Tout de même. Queenie cille avant de jeter un regard sévère vers son amie. Il est évident qu’Alvaro cherche à nuire à Celiano en fin de compte et Arya prend ça par-dessus la jambe quand elle ne le devrait pas. « Fais toi un peu respecter Arya. Tu peux très bien faire en sorte qu’il cesse son manège en un battement de cils, il me semble. A moins que tu ne le veuilles pas ? » Elle arque un sourcil interrogateur. Alvaro est le genre d’Arya quoi qu’elle en dise. Il est joli garçon surement, tout du moins tant qu’il n’ouvre pas la bouche. Sauf qu’évidemment, l’italien semble trouver un plaisir secret à beaucoup trop parler quand vraiment, personne ne lui demande de le faire. Elle n’imagine même pas comment il doit séduire à vrai dire et un frisson de dégout lui glisse le long de l’épiderme. Queenie aime les conversations intelligentes, c’est encore le plus sûr moyen de la conquérir, or elle trouve Alvaro stupide – sans doute à tort mais les premières impressions étant durables chez la Nott, l’idée s’est incrustée.

Les émeraudes contemplent un instant Arya qui s’empresse beaucoup à affirmer qu’elle risque gros quand il n’y a rien à risquer du tout. Sauf une scission au sein des Baglioni et des Cassano. Ah, oui quand même. Queenie réprime une lueur létale dans ses iris. Celiano n'est-il pas "son ami" dorénavant ? Le regard se fait indéchiffrable. « Et bien, découvrons le de suite. Je vais écrire à ton époux et nous serons fixé. » Elle sautille du lit et fait quelques pas jusqu’à son bureau. Le parchemin est d’un beige amande serti de vert pâle et de fil d’or en ses coins. Elle est la seule à l’utiliser, ça rend son courrier personnalisé. « Voyons voir… toi tu ne peux rien dire mais venant de moi, Celiano ne sera pas surpris. Il faut en profiter. » Elle s’installe avec élégance à son bureau et trempe sa plume, les mots simples mais expéditifs. « Tu devrais en parler à April également mais c’est toi qui voit. On ne laisse jamais des amies dans l’obscurité sur ce type de chose. Si elle doit épouser un horrible personnage, il vaut mieux qu’elle le sache. Plus on sait, mieux c’est. » Au moins, elle peut se préparer à ce qui viendra devant elle. Ce sera une bonne façon aussi de tester la limpidité d’Arya en ce qui concerne l’amitié. Queenie n’oublie guère qu’elle va épouser son frère et si c’est pour la voir toujours choisir ce dernier et garder ses secrets pour un oui ou pour un non, elle préfère voir la chose venir.


Code by Sleepy


Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Mer 3 Mai - 15:52
Dangerous Things


Lorsqu’Arya avait entendu Queenie se plaindre (ou non) de son frère, elle n’avait guère pu s’empêcher de le défendre, en prenant pour exemple les fiançailles d’April Rosier et d’Alvaro Baglioni, si celles-ci venaient à se confirmer (pour le moment, elle n’en avait pas eu de confirmation). Elle fut dans un premier temps, très vague, avant d’éclaircir ses propos auprès de son amie, qui s’empressa d’y réagir en lui faisant comprendre qu’April méritait mieux. Même si, elle ne portait pas April dans son cœur comme Queenie et Freyja l’étaient, Arya ne put s’empêcher malgré tout de compatir à sa cause. Peut-être devrait-elle d’ailleurs la prévenir ? Après tout, Alvaro était réputé être comme son grand-père, un véritable macho et coureur de jupon qui plus est.

A ce sujet, il n’arrêtait pas de la courtiser depuis son mariage avec Céliano. Comme s’il cherchait à faire enrager ce dernier, ou encore rompre cette union. Arya avait beau essayé de s’éloigner de lui, de l’ignorer ou encore de le remettre à sa place, mais le jeune homme ne désirait point lâcher l’affaire. Cela l’énervait, cela l’exaspérait, elle espérait également que cela ne finirait pas par déraper entre elle et Céliano à cause de ce bougre, parfois, les situations pouvaient être très trompeuse après tout. Queenie s’empressa d’en rajouter une couche en lui faisant comprendre de passer à la vitesse supérieure, mais le voulait-elle vraiment ? Il s’agissait de l’une des questions de sa meilleure amie à son égard, elle s’empressa d’y répondre « Je sais ce que tu vas me dire, c’est parfaitement mon genre, mais ne te méprend pas, je suis très attachée à Céliano, par conséquent, tu imagines bien que je fais tout ce que je peux pour m’en débarrasser, ce n’est pas de ma faute, s’il ne veut pas lâcher l’affaire, on dirait qu’il le fait exprès pour pouvoir se confronter à son cousin » ajouta-t-elle tout en levant les yeux au ciel « C’est bien un comportement de garçons, ça » conclut-elle.

Elle savait qu’il ne portait pas son cousin dans son cœur, mais pourrait-il également la croire si la situation n’était pas à son avantage ? Elle l’ignorait et s’était bien ce qui l’inquiétait. Pendant ce temps, Queenie s'était levée, pour aller chercher un parchemin vers son bureau, elle s’apprêtait à écrire à Céliano, sans y prendre gare, Arya entreprit de se lever et de lui dire « Non non non, s’il te plaît, n’écrit rien, je vais bien réussir à trouver une solution, mais si tu es déterminé à écrire quelque chose, met-le juste en garde, sans trop en dire » dit-elle sans attendre en direction de son amie.

Elle marqua une pause « Je pense que je devrais quand même en parler à April, comme tu l’as dit, elle mérite mieux, mais pas ça » conclut-elle sans attendre. « Reste à savoir comment et quand, je ne la vois que très peu en ce moment » dit-elle tout simplement. « Adrian est comme il est, mais il n’est pas comme ça, bien heureusement, il a son caractère, bien à lui, mais il n’est pas méchant, enfin j’espère » dit-elle en s’adressant à son amie.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Mar 9 Mai - 22:53


Dangerous things

There is in every true woman's heart a spark of heavenly fire, which lies dormant in the broad daylight of prosperity; but which kindles up, and beams and blazes in the dark hour of adversity. ―  Washington Irving




« Je sais ce que tu vas me dire, c’est parfaitement mon genre, mais ne te méprend pas, je suis très attachée à Céliano, par conséquent, tu imagines bien que je fais tout ce que je peux pour m’en débarrasser, ce n’est pas de ma faute, s’il ne veut pas lâcher l’affaire, on dirait qu’il le fait exprès pour pouvoir se confronter à son cousin »  Oui c’est évident que quelque chose d’étrange se noue ici, les actions toute shakespeariennes dans leurs déroulées. Un cousin contre un autre avec en clé de voute le plus simple et le plus éculé des prétextes. « Pourquoi ferait’il cela à Celiano ? Ils sont proches. Ils sont même amis. » Queenie cille, l’énigme en rubikub dans son esprit. Une bête histoire d’envie ? de jalousie peut-être ? Il est de notoriété que les deux s’admirent. Même si Alvaro avait été pris d’amour soudain et éperdu, non seulement c’eut été ridicule en soi mais risquer l’équilibre d’un tel empire familial, d’un tel équilibre encore trop précaire au Royaume-Uni et tout ça par pure crétinerie masculine ?

Allons donc. Queenie n’ose y croire mais en même temps, elle trouve que c’est assez raccord avec la façon dont elle perçoit les Cassano et les Baglioni. Ils sont rustres, prétendent être honorables mais n’en ont que l’apparat. Dire qu’elle va devoir leur être affiliés quelque part en épousant Adrian. Au moins, Celiano a un don qui est utile. C’est sa seule rédemption à celui-là. « C’est bien un comportement de garçons, ça » Queenie a un petit sourire complice avec sa meilleure amie avant de se mettre à son bureau, l’esprit soupesant les possibilités. « Sauf qu’ils ne sont plus des garçons. Ils sont censés être des hommes. »

Elle sait déjà qu’Arya va lui dire de ne pas écrire et elle réprime un sourire quand, en effet, cette dernière lui intime de ne pas prendre sa plume. Pas besoin d’être toujours legilimens après tout. « Que veux-tu dire ? Le plus important dans cette affaire ce sont les noms. Mais je comprends que tu ne veuilles pas faire de peine à Celiano… il aime tant son cousin. Ce serait comme si j’apprenais que… Freyja essaye de séduire Adrian durant son temps libre. Ça détruirait notre lien irrémédiablement. » Queenie glisse son regard sur le parchemin vierge tandis qu’Arya lui fait le plus étrange des discours sur son frère. Il est comme il est mais pas comme ça ?  Curieusement, cela a presque du sens quand on parle de l’héritier des Lestrange et elle a un petit haussement d’épaules. « Je ne suis pas très gentille non plus. » Le visage se pare d’un sourire de Joconde. Elle se lève finalement, défait la ceinture de son kaftan avant d’ouvrir son armoire. « Allons nous promener un peu. On réfléchis toujours bien mieux après un peu d’exercice. Je vais me changer et nous irons faire les magasins, tu me raconteras tout ce qu’il faut sur Alvaro. De toute façon, il te suffit de ne jamais être seule avec lui pour l’instant. Cela me parait assez simple à accomplir. Vert ou rose ? » Elle sort deux tenues, l’humeur semblant revenir à une superficialité de rigueur.

Semblant uniquement. De quoi cacher les promesses de chaos qui fourmillent au bord des longs cils noirs.

- FIN DU RP -


Code by Sleepy


Arya Cassano-Lestrange
Slytherin Queen & fondatrice tyrannique
Arya Cassano-Lestrange
ProfilDate d'inscription : 01/01/2020
Messages : 1829
Date de naissance : 01/05/2004
Age : 20
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Dim 14 Mai - 20:40
Dangerous Things


Il est vrai qu’Alvaro pouvait largement être le genre d’Arya, mais elle demeurait à présent mariée à Céliano, elle devait dès lors se concentrer corps et âmes dans cette union, pour qu’elle soit le plus réussie possible. Elle tentait alors bien que difficilement de faire abstraction du charme d’Alvaro tout du moins pour le moment. Ce dernier semblait décider à la faire craquer, allait-il y parvenir ? Elle tentait de résister avec toute la force qu’elle possédait et semblait pour l’heure plutôt bien y parvenir. Elle ne put s’empêcher de son côté de faire part de ses doutes à Queenie, faisait-il exprès d’agir ainsi ?

Queenie s’empressa d’y réagir et à son tour d’y répondre « Je ne sais pas, je soupçonne des choses mais je ne suis pas sûre : une histoire de jalousie à l’intérieure même du clan, de ce fait, tout est bon à utiliser/user pour parvenir à prendre le pouvoir par exemple ; j’espère me tromper » conclut-elle sans attendre. Le sourire complice elle ne peut s’empêcher d’ajouter que c’est bien un comportement de garçon (et non d’homme). Queenie s’empresse d’ajouter quelques mots et à son tour, elle y répond « Ils sont censés l’être oui » conclut-elle sans attendre.

Rapidement, elle lui intime de ne pas écrire à son mari à ce sujet, elle parviendrait après tout à se débrouiller convenablement. Sans attendre elle entreprit de se lever et de chercher une autre veste pour sortir, elle venait de lui proposer de sortir en sa compagnie « Avec plaisir » dit-elle en se levant et en sa rapprochant de Queenie « La verte mettra tes yeux en valeur je trouve » conclut-elle sans attendre en lui proposant de choisir cette couleur, elle entreprit sans attendre de se vêtir à son tour et de la suivre ensuite à l’intérieure, pour une balade des plus agréables à ne pas en douter.

Cela allait lui faire du bien, elle l’espérait.


Fin du RP pour Arya
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Manoir Nott - Dangerous things ft Arya
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Adrian Azarov ► Life has to be dangerous ◄ [Validé]
» [Espagne] EVJF Arya - 3 jours entiers
» Les Sorcières s'habillent aussi en Prada - Ft Arya L.C.
» Arya Lestrange - carnet de rp
» Carnet de Arya Lestrange

Manoir Nott - Dangerous things ft Arya

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: