Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -25%
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro ...
Voir le deal
599 €

La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Jeu 15 Oct - 16:28



La Musique est une fenêtre par laquelle on s'évade

Avec Victoire


La journée avait été un poil difficile. De par sa longue expérience d’un an comme professeur, Roman savait que cette période de l’année était particulière : les élèves étaient là depuis un peu plus d’un mois, ils commençaient à prendre leurs marques et à chercher les limites des professeurs. Malheureusement pour lesdits professeurs, cela impliquait pas mal de remue-ménage et d’innatention. Et encore, ça, c’était quand les élèves étaient généreux.

Il soupira en se levant pour essuyer le tableau d’un geste paresseux. Il fallait encore qu’il range la salle et ensuite, il pourrait souffler un peu. Après une infime hésitation, il dérogea à la règle qu’il s’était fixée puis longtemps et sortit sa baguette pour remettre un peu d’ordre. D’ordinaire, il était plutôt du genre à remonter ses manches et mettre la main à la pâte, mais là, il avait surtout besoin de se détendre.

Avec de légers mouvements de baguette, il entreprit de remettre le matériel en place et se surprit à sourire. Les sortilèges, même un simple Wingardium leviosa, avaient toujours cet effet sur lui. Son âme d’enfant émerveillé par la magie ne l’avait pas quitté. En parlant d’âme d’enfant, ça lui faisait penser à quelque chose… C’est en rangeant les livres dans la bibliothèque, s’amusant à les classer par couleur, qu’il se mit à chantonner.

C’eeest…. juste un morceau de sucre qui aide la médecine à couler, la médecine à couler, ça vous rend la vie plus belle !” entonna-t-il d’une voix basse mais mélodieuse.

Il termina sa petite séance de rangement en sifflotant le reste de la chanson, déjà de meilleure humeur. Une fois la dernière chaise remise en place, il se campa au milieu de sa salle de cours, les mains sur les hanches et regarda autour de lui avant de hocher la tête d’un air satisfait.

Bien joué, Mary Poppins !” se congratula-t-il, avant de lever les yeux au ciel. Heureusement qu’aucun étudiant ne l’avait surpris en train de chanter… ou de parler tout seul, d’ailleurs.

Ah, Mary Poppins… La vieille voisine de sa mère, qui le gardait parfois, dans son enfance, le collait souvent devant ce film pendant qu’elle s’affairait. Un peu comme s’il était moins grave de se servir de la télévision comme nounou quand il y avait vraiment une nounou à l’écran. Son sourire se fit un peu mélancolique et il s’assit sur son bureau, regardant sa classe vide sans vraiment la voir. Si petit Roman avait su à l’époque qu’il serait un jour capable de bien plus que les tours de magie qu’il voyait à l’écran, il en aurait fait, une de ces têtes !

Pour se secouer et ne pas sombrer dans une mélancolie malsaine, il se pencha et tira de sous son bureau son étui à violon. Il avait pensé à le prendre en prévision d’une rude journée. Nettoyer un peu son instrument bien-aimé ne pouvait que finir de lui rendre sa bonne humeur.

Il tira donc le violon de son étui avec sa précaution habituelle et fit glisser son pouce sur le bois courbe d’un geste révérant. Et si, avant de le nettoyer… Avec un sourire, il se redressa, adoptant la position correcte et posa le violon dans le creux de son cou. Une seconde de battement, le temps de décider ce qu’il allait jouer et, avec une moue amusée, il reprit la mélodie qu’il avait chantée plus tôt.

Sur un rythme plus lent, adapté à son humeur de l’instant, il se mit à jouer, les yeux mi-clos, laissant les notes claires et la mélodie familière remplir la classe vide ainsi que ses pensées.  Il enchaîna un morceau avec un autre, se laissant guider par son instinct et ses envies, et ce fut au moment d’une pause qu’il entendit un bruit léger, mais reconnaissable. Le bruit de la porte de la salle qui grinçait faiblement.

Il rouvrit lentement les yeux.

Code by Joy
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Mar 20 Oct - 0:38

La musique est une fenêtre ...


Cet après-midi-là, Victoire avait passé les deux dernières heures dans la salle commune de Poufsouffle, qui, bien heureusement, était pratiquement vide. Après son cours de défense contre les forces du mal qui se terminait à 16h, elle était libre et en profitait donc pour continuer ses devoirs qu'elle n'avait pas eu le temps - ou le courage - de finir pendant le weekend.

Cette fois-ci, elle s'était attelée à son devoir d'étude des moldus qui lui avait été donné trois jours plus tôt, juste avant le weekend. Elle ne s'était même pas encore penchée sur le sujet, mais elle n'était pas en retard, il lui restait quelques jours avant de le rendre.

La rouquine ouvrit son devoir et ressortit le sujet du devoir qu'elle avait brièvement noté sur un vieux parchemin: "Le monarchisme, ses atouts et ses faiblesses." Elle fronça les sourcils, il semblerait qu'elle ait été distraite pendant le cours sur le monarchisme car rien ne lui vint réellement à l'esprit en lisant ce sujet. Elle ouvrit Lexique Moldu de W. Woolworth et trouva la définition de monarchisme. Elle lut brièvement quelques mois qu'elle ne comprenait pas de suite: Doctrine, monarque, absolutisme, blablabla... D'habitude, elle aimait les cours de Mr Nightingale mais là, la politique moldue, quelle barbe ! Cependant, quelques notions lui revenaient en tête et elle se mit malgré tout à gratter des notes en faisant une liste de pour et de contre.

Une demie-heure plus tard, Victoire relu ses notes. Très bien, il était temps de rédiger désormais. Elle commença son introduction quand, soudainement, un blocage lui fit garder la plume à quelques centimètres du parchemin. Un gros doute l'habitait tout à coup. Elle se souvint avoir entendu son professeur parler de différents types de monarchie. Et si elle avait oublié un mot en notant le devoir ? Prise de doute, elle regarda autour d'elle. Evidemment, tous ses camarades de sixième année étaient aller profiter des derniers rayons de soleil avant l'arrivée de l'hiver et personne ne se souciait donc de la monarchie absolue ou constitutionnelle.

La Weasley jeta un coup d’œil à sa montre qui lui montra 17h56. Mr Nightingale devait encore être dans sa salle de cours mais probablement plus pour très longtemps. Elle jeta ses affaires dans son sac à bandoulière et fila comme une flèche à travers le tonneau qui protégeait l'entrée de la salle commune de Poufsouffle. Elle monta les escaliers d'un pas précipité, croisant des élèves de Serdaigle et de Gryffondor qui venaient de sortir de cours et qui se rendaient dans le parc avant le dîner, dont son frère, qui tenta de lui demander ce qu'elle faisait mais Victoire répondit seulement brièvement:

"Pas le temps ! Choses à faire."

Sous le regard étonné de son petit frère, elle monta jusqu'au premier étage en montant les marches trois par trois et se retrouva dans le couloir menant à la salle d'études des moldus. Elle s'arrêta net lorsqu'elle entendit un bruit étrange et indistinct. Tendant l'oreille, elle se concentra pour comprendre ce qu'était ce bruit et d'où il provenait. Un crissement étrange mais mélodieux parvint à ses oreilles. Une musique qui lui donnait l'impression d'être dans un château de la renaissance ou dans la grande cour d'un... monarque. Elle était seule dans ce couloir et elle n'entendait que cette musique qu'elle ne reconnaissait pas et son souffle saccadé à cause des marches qu'elle avait monté rapidement. Elle resta là pendant une bonne minute, à écouter cette musique venant de nul part, bien qu'étouffée par, très probablement, un mur qui la séparait d'elle. Elle décida finalement de rompre cette sensation de rêve en mettant un pied devant elle pour se diriger vers la source de cette mélodieuse musique qui lui régalait les oreilles et l'avait détendue d'un seul coup.

Elle mit peu de temps à réaliser que le bruit provenant de l'endroit dans lequel elle souhaitait se rendre: La salle d'études des moldus. Bien sûr ! Mr Nightingale était connu pour battre le rythme sur tout ce qu'il voyait et tout le monde savait que c'était un amoureux de musique. Cependant, jusqu'à ce jour, Victoire ne se souvenait pas avoir déjà entendu quelqu'un dire qu'il avait vu le professeur jouer.

Alors que les notes ralentissaient et que la musique devenait plus mélancolique, Victoire tendit l'oreille et la colla contre la porte. Fermant les yeux, elle fit le vide dans son esprit et se laissa bercer par la musique, qu'elle entendait désormais comme si elle jouait directement dans sa tête. Victoire se laissait aller et ne se rendit pas compte qu'elle appuyait de plus en plus sur la porte qui finit par s'ouvrir involontairement. La poufsouffle eut le temps de se rattraper pour éviter de tomber mais la porte s'ouvrit tout de même dans un grincement qui attira l'attention de Mr Nightingale.

Victoire plaqua ses mains contre sa bouche lorsque son professeur l'aperçu sur le pas de la porte. Quelle cruche ! Il s'était désormais interrompu en la voyant et Victoire se sentit soudainement terriblement gênée. Elle avait l'impression d'être entrée dans un moment d'intimité de son professeur. Elle bafouilla une excuse sans savoir réellement ce qu'elle disait:

"Monsieur, je... je ne voulais pas... le devoir..."

Elle s'interrompit. Elle s'enfonçait de plus en plus. Elle rougit et finit par s'excuser timidement :

"Je suis désolée professeur, continuez, faites comme si je n'étais jamais venue, je vous laisse tranquille. Excusez-moi."

Deux excuses en même temps ? Encore une fois, quelle cruche ! Elle remit sur son épaule son sac en bandoulière qui était tombée à ses pieds sous le choc.





Dernière édition par Victoire Weasley le Jeu 3 Déc - 21:30, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Mar 20 Oct - 11:41



La Musique est une fenêtre par laquelle on s'évade

Avec Victoire


Reprendre pied dans la réalité après avoir joué, c’était pour Roman comme sortir de l’eau après une apnée. C’était se tirer d’une torpeur délicieuse, où rien d’autre n’existait que la musique et retrouver ses autres sens, ainsi que le monde extérieur qui n’avait pendant un bref instant que très peu de couleurs, comme affadi par l’absence de musique. Il lui fallut donc une seconde pour revenir à la réalité en clignant des yeux. Une seconde de trop, visiblement, vu l’embarras de Victoire, qui venait de l’interrompre en poussant la porte.

Il se demanda une seconde les raisons de ces excuses empressées. Est-ce qu’il faisait peur en jouant? Autrefois, ses amis lui avaient dit qu’il pouvait avoir l’air un peu intense lorsqu’il jouait. Est-ce que c’était ça ? Ou bien peut-être qu’il y avait quelque part dans le règlement de Poudlard une note interdisant aux professeurs de montrer une passion autre que pour leur matière, histoire de ne pas les humaniser ? Ça aurait certainement expliqué le comportement de certains enseignants à son époque, mais… c’était complètement stupide comme idée, franchement !

Secouant la tête pour chasser ces considérations idiotes, Roman reposa son violon dans son étui et se leva du bureau où il était assis. Victoire avait l’air à deux doigts de partir en courant, aussi lui lança-t-il un sourire amical pour essayer de la rassurer. S’il y avait bien une chose qu’il ne voulait pas, c’était mettre ses élèves mal à l’aise.

Bonsoir, Miss Weasley. Ne restez pas à la porte, entrez, je vous en prie. J’étais juste en train de…” il désigna son violon avec un sourire amusé “Et bien... de jouer, mais je pense que vous l’aviez compris! Excusez-moi, ça fait un moment que je n’avais plus joué devant un public.

Il laissa échapper un petit rire et fit signe à Victoire de s’approcher. Cela faisait effectivement quelques temps qu’il n’avait pas joué devant quelqu’un. Hormis lorsqu’il jouait pour sa mère, qui se réjouissait toujours de ses petits concerts improvisés, il avait toujours tendance à se mettre un peu la pression lorsqu’il avait un public. Pas tant parce qu’il avait le trac, mais parce qu’il voulait tellement transmettre son amour de la musique qu’il fallait que cela soit parfait.

Enfin, cela importait peu pour le moment. Il se passa une main dans les cheveux, comme pour mettre fin à son discours mental et se concentra sur son élève. Victoire n‘était certainement pas venue pour l’écouter jouer, surtout vu sa surprise, et de toute façon, il n’était pas prof de musique. Malheureusement.

Alors, dites-moi ce qui vous amène.” l’encouragea Roman en mettant ses mains dans ses poches, ce qui le rajeunissait, une technique dont il se servait de façon tout à fait inconsciente pour mettre à l’aise ses élèves les plus nerveux.

Code by Joy
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Ven 23 Oct - 0:40

La musique est une fenêtre ...


Alors que Victoire, confuse et rouge comme une tomate, s'apprêtait à partir, son directeur de maison posa son violon sur son bureau et l'encouragea à rentrer dans la pièce. Il est vrai qu'elle était venue pour le voir et maintenant qu'elle était là... Elle fit quelques pas pour rentrer dans la pièce mais resta tout de même éloigné de son professeur pendant que celui-ci lui expliquait qu'il n'avait plus joué en public depuis longtemps. Elle hésita et, repensant à ce qu'elle venait d'entendre elle finit par lui faire un compliment sincère :

"Vous devriez jouer devant un public plus souvent, monsieur. C'était magnifique."

Elle resta à une dizaine de mètres de lui, n'osant pas trop s'approcher par timidité. Faut dire que Victoire était facilement impressionnée et elle n'avait pas l'habitude de discuter avec des artistes. Roman lui demanda alors pourquoi elle était venue le voir en premier lieu.

"Ha !" s'exclama-t-elle en se rappelant soudainement l'existence de son devoir dans son sac. Cependant, la musique lui avait sorti toute envie de parler de cours. Désormais, elle ne cessait de jeter des coups d’œil à l'instrument posé sur le bureau. "Je... euh... J'étais venue vous voir pour vous poser des questions sur le devoir sur la monarchie mais, tout bien réfléchi, je pense qu'il vaut mieux que j'aille chercher les réponses de moi-même à la bibliothèque."

Victoire n'avait envie plus que d'une chose : Ré-entendre ce violon. Le devoir pouvait bien attendre. Pendant quelques secondes, les pensées fusèrent dans sa tête et son cœur se mit à battre un peu plus fort. Elle voulait qu'il continue mais n'était-ce pas inapproprié ? N'allait-il pas trouver ça bizarre qu'elle soit si intéressée par ce qu'il jouait ? Mr Nightingale est un professeur tellement gentil, compréhensif et proche de ses élèves mais n'allait-il pas penser qu'elle dépasse les bornes en lui demandant cela ?

Elle se mordit la lèvre et finit par lui demander timidement :

"Vous pourriez rejouer... pour moi ? S'il vous plait."

Elle avait parlé d'une voix si basse qu'il ne semblait pas avoir entendu. Sous son regard interrogateur, elle reprit:

"Vous pourriez rejouer pour moi ? S'il vous plait, professeur."





Dernière édition par Victoire Weasley le Jeu 3 Déc - 21:29, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Ven 23 Oct - 16:08



La Musique est une fenêtre par laquelle on s'évade

Avec Victoire

Il y avait quelque chose de touchant dans la gêne de Victoire et son hésitation à rentrer dans la pièce. Certes, Roman était toujours un peu attristé de voir certains élèves mal à l’aise, mais il savait, pour avoir été comme ça, qu’il ne fallait pas le prendre personnellement, et qu’il obtiendrait beaucoup plus de résultats avec de la patience et de la gentillesse qu’en les brusquant. Il choisit donc de ne pas insister pour que Victoire se rapproche. Son compliment pour la musique le prit un peu au dépourvu, même si ce n’était pas tant le compliment en lui-même que la sincérité convaincue qu’il lisait derrière qui le touchait. Il resta une seconde interdit avant de lancer à Victoire un sourire radieux.

Merci beaucoup, Miss Weasley ! C’est vraiment très gentil à vous !” la remercia-t-il chaleureusement.

Pas dupe face au détournement de conversation de Victoire, qui n’avait visiblement pas envie de causer devoirs, il se contenta de lever un sourcil amusé, avec une mine peut-être un poil taquine.

Si vous êtes sûre… Loin de moi l’idée de vous décourager de faire des recherches de votre côté !

Roman avait saisi les regards de Victoire vers son violon. Il était vrai qu’il n’avait jamais vraiment dit à ses élèves qu’il jouait d’un instrument. Bien sûr, il y avait bien la chanson qu’il faisait chanter à ses élèves en 3e année, mais même sans cela, il aurait fallu qu’ils soient sourds ET aveugles pour ne pas se rendre compte que la musique avait une place importante dans sa vie ! Mais le violon, jamais. Ça n’était après tout que sa deuxième rentrée, et il n’avait pas trouvé dans son programme la place pour un concert… Il n’avait d’ailleurs pas vraiment cherché. Il s’était dit, sans doute naïvement, qu’ils seraient plus intéressés par des choses un peu plus dynamiques que lui et son violon... Et pourtant, voilà que Victoire s’y intéressait ! Lorsqu’il l’entendit, après l’avoir faite répéter, lui demander de jouer, il fit une petite danse de la joie dans sa tête, se contentant extérieurement de sourire de nouveau à Victoire en descendant du bureau.

Ce sera avec le plus grand plaisir ! Attendez...

Roman alla chercher une chaise qu’il plaça à un endroit bien précis de la salle, avec un soin très particulier. Il tapota le dossier pour inviter Victoire à venir s’y asseoir.

Là, voilà ! Installez-vous là, c’est l’endroit où la réverbération du son est la meilleure. J’ai fait de longues recherches scientifiques pour déterminer ça !” lui expliqua-t-il très sérieusement, mais avec une lueur amusée au fond des yeux. Des recherches scientifiques consistant en un Roman lançant des trombones contre un verre depuis à peu près chaque centimètre carré de sa salle de cours afin de trouver l’endroit idéal…Chacun combat son stress comme il peut.

Il retourna à son bureau prendre son violon et son archet. S’installant confortablement contre le bureau, il agita gracieusement son archet une seconde, un peu comme s’il s’agissait d’une baguette, l’air de réfléchir. Il joua les premières notes de l’Hymne de Poudlard pour s’échauffer puis hocha la tête.

Une mélodie à la fois mélancolique et pleine d’espoir envahit la pièce. Il avait choisi ce morceau en pensant à Victoire, et à l’impression qu’elle avait évoqué chez lui en rentrant dans la pièce, l’air timide mais néanmoins enchanté par sa musique. Il joua tout le morceau les yeux fermés, puis, comme un peu plus tôt, il rouvrit les yeux pour jauger sa réaction.

***
[HRP : Lien vers la vidéo pour avoir une idée de la musique : c'est par ici.]

Code by Joy
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Mar 3 Nov - 1:52

La musique est une fenêtre ...


La timidité de Victoire la bloquait là, à deux mètres de la porte. Non pas qu'elle avait peur de son professeur, non. C'est simplement qu'elle ne savait pas où était la limite et, du fait de sa spontanéité habituelle, elle ne voulait pas gêner son professeur ou même entrer dans son intimité.
C'est donc toujours avec prudence qu'elle s'approcha un peu plus de lui, qui semblait enclin à la recevoir à bras ouverts. C'était rassurant. Victoire pu donc souffler un coup alors que Mr Nightingale la remerciait chaleureusement pour ses compliments.

La rouquine sentait le regard un peu moqueur de son professeur lorsqu'elle lui eut parlé très brièvement de son devoir et se sentit un peu honteuse. Effectivement, ce n'était plus la priorité et elle se trouvait maintenant bien ridicule de lui avoir pratiquement couru après pour une simple question de cours. Ce n'était pas digne d'une sixième année, après tout, elle était censée être autonome.

La Weasley ne pu s'empêcher de remarquer le pétillement dans les yeux de Mr Nightingale quand il accepta de jouer pour elle. Victoire se détendit en voyant à quel point ça lui faisait plaisir et se laissa guider lorsqu'il lui dit très précisément où s'asseoir. De longues recherches scientifiques ? Alors, c'était ça qu'il faisait lorsqu'il était tout seul dans son bureau ? Victoire eut un petit sourire amusé à cette idée, c'était donc un vrai passionné.
Elle prit place sur la chaise et l'observa attentivement prendre son archet et s'échauffer. Dès qu'il tenait le violon sur son épaule, il dégageait une sorte de prestance et Victoire le regarda avec les yeux écarquillés, observant le moindre de ses gestes.  

Dès les premières notes, le cœur de Victoire fit un salto. Elle n'avait pas l'habitude d'entendre ces notes, à vrai dire, elle ne s'y connaissait absolument pas en musique et n'en écoutait pas. Alors lorsque le son de l'archet vibrant sur les cordes lui parvint aux oreilles, elle ne pu que les tendre plus. Ses yeux se balançaient au rythme du bras tenant l'archet et elle se sentit rapidement transportée en dehors de cette salle de classe.

Lorsque Mr Nightingale joua les dernières notes avec une intensité parfaite, Victoire resta cinq secondes sans bouger et sans rien dire, les yeux écarquillés, fixant toujours son professeur. C'était le temps de revenir sur terre. Lorsqu'elle remit un pied à Poudlard, sa timidité avait fait place à un enthousiasme sincère et incontrôlable. Elle se leva d'un bond en applaudissant de manière énergétique, un sourire lui montant jusqu'aux oreilles.

"C'était absolument génial, professeur ! Vous jouez tellement bien, c'est magnifique ! Pourquoi vous ne jouez pas devant les élèves ? Tout le monde vous respecterait après ça, c'est sûr. Ca fait longtemps que vous jouez du violon ? Vous avez appris comment ? Vous en jouez tous les jours ? Pourquoi vous avez choisi le violon et pas un autre instrument ?"

Elle avait dit tout cela d'une traite, bien évidemment. Maintenant qu'elle se sentait à l'aise, elle ne pourrait pas s'empêcher de poser toutes les questions qu'elle avait en tête.





Dernière édition par Victoire Weasley le Jeu 3 Déc - 21:29, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Mer 4 Nov - 16:27



La Musique est une fenêtre par laquelle on s'évade
Avec Victoire

Une nouvelle fois, Roman fut tiré de sa torpeur musicale. Mais au lieu d’un petit bruit discret, cette fois-ci, ce furent les applaudissements de son auditoire qui le firent presque sursauter. A croire qu’il avait vraiment bien analysé l’acoustique de la pièce… ou peut-être juste qu’il n’avait pas l’habitude d’une telle réaction, sa mère étant pour sa part beaucoup plus réservée dans son appréciation.

L’enthousiasme si naturel de Victoire lui fit chaud au coeur. Tellement chaud, d’ailleurs, que Roman sentit ses joues le brûler légèrement. Est-ce qu’il n’y avait pas une Loi quelque part dans l’univers qui interdisait aux professeurs et autres figures d’autorité de rougir ? Si seulement ! Pour dissimuler un peu son embarras, il se fendit d’une courbette très professionnelle, comme le lui avaient appris ses professeurs de musique. La réaction de la jeune fille et ses compliments lui auraient presque donné la grosse tête.

Il releva la tête en souriant, pris de court par le barrage de questions venant de son élève. Une petite voix au fond de sa tête (celle du professeur) soupira de ne pas voir autant d’enthousiasme de la part de ses élèves lorsqu’il leur parlait des différents systèmes politiques Moldus, mais à cet instant précis, le musicien qu’il était s’en moquait un peu. Il reposa son instrument et son archet, se frotta la nuque pour se donner une contenance puis il se rapprocha pour s’asseoir sur une chaise en face de Victoire. Le temps de la représentation était passé, Roman était dans l’échange, maintenant et il se voyait mal rester bêtement sur l’estrade.

Il sourit à la Poufsouffle en se passant une main dans les cheveux.

Encore une fois, merci, Miss Weasley !” commença-t-il d’un ton mesuré, avant de se pencher vers elle et de murmurer, comme pour lui dire un secret : “Ne croyez pas que je n’apprécie pas vos compliments, mais si je commence à me pâmer ou à nier en disant que ce n’était pas grand chose (même si c’est le cas), je vais perdre le peu de “classe” que m’accorde la musique, vous comprenez.

Un petit rire lui échappa tandis qu’il essayait de récapituler les différentes questions de son élève pour y répondre. Il leva une main et entreprit d’y répondre en faisant le compte sur ses doigts.

Alors voyons : je ne joue pas devant les élèves tout simplement parce que je n’en ai pas encore vraiment eu l’occasion… et que comme vous aurez pu le deviner à la couleur de mes joues, j’ai un peu de mal à me donner en spectacle, si on peut dire. Ceci dit, je ne pense pas que le respect ait grand chose à voir avec un talent quelconque, je trouverais ça un peu triste… Mais passons. Où est-ce que j’en étais ? Voyons...” Il se gratta le menton en cherchant à reprendre le fil. “J’ai commencé la musique à 4 ans, donc ça fait un peu plus de 20 ans. Ma mère adore la musique, c’est elle qui m’a donné mes premières leçons de piano. J’en joue également, mais c’est un poil moins transportable que le violon, vous vous en doutez. Est-ce que j’ai oublié… Ah oui ! Effectivement, je joue tous les jours, ou presque. Un de mes professeurs disait que la Musique était une compagne très exigeante qui ne supportait pas d’être délaissée.

Penchant la tête vers Victoire, il lui lança un sourire complice.

Est-ce que j’ai oublié quelque chose ?

Code by Joy
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Dim 15 Nov - 0:15

La musique est une fenêtre ...


Les yeux de Victoire brillaient d'admiration alors que son professeur lui faisait une courbette comme s'il était devant un grand public. La rouquine sourit avant de se rasseoir sur sa chaise. Elle fut vite rejoint par Mr Nightingale qui s'empressa de répondre à toutes ses questions. Elle lui laissa à peine le temps de respirer qu'elle enchaîna, après avoir répondu à sa question d'un bref signe de tête :

"Et vous avez un piano aussi à Poudlard ?"

Avant qu'il ne puisse répondre, elle se leva doucement et s'approcha du bureau où il avait posé son violon. Elle l'observa sans oser le toucher, les mains sur le bureau et les sourcils froncés. Jamais elle n'avait pu voir un instrument tel que celui-ci d'aussi près. Au plus profond de ses souvenirs, elle n'avait jamais eu l'occasion de discuter avec un vrai musicien et personne ne l'était dans son entourage.

"Professeur, vous nous avez souvent parlé des cultures moldus pendant les cours et il semblerait que les moldus soient beaucoup plus accros à la musique que nous, non ? Comment ça se fait ? Pourquoi, nous, les sorciers, on s'intéresse aussi peu à la beauté d'un instrument de musique et aux sons qu'il produit ?"

Elle savait bien que certaines personnes à Poudlard pratiquait la musique mais elle savait également que, la plupart du temps, c'était des nés-moldus. La musique n'est vraiment pas un art ancré dans la culture sorcière et c'était bien dommage. Jamais on ne lui avait proposé de pratiquer la musique. Elle ne blâmait pas ses parents mais elle savait qu'elle n'était pas la seule à ne pas avoir ce type d'opportunités.





Dernière édition par Victoire Weasley le Jeu 3 Déc - 21:29, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Lun 16 Nov - 11:15



La Musique est une fenêtre par laquelle on s'évade
Avec Victoire

Ah, la question épineuse du piano… Lorsqu’il avait analysé l’acoustique de sa salle, Roman avait un peu refait l’arrangement des tables et des chaises, et il avait trouvé l’emplacement parfait pour un piano droit, là bas, à côté du tableau et près de la fenêtre. Oui, vraiment, il avait tout prévu… sauf comment faire rentrer ledit piano dans l’école. Ce n’était pas à proprement parler un élément essentiel pour son cours, il n’avait pas encore trouvé comment le justifier auprès de la Direction. Mais il y travaillait. Il soupira donc en secouant la tête.

Malheureusement, pas à Poudlard, non. C’est un peu compliqué à mettre en place… notamment parce que je n’ai pas encore trouvé LE piano qui conviendra. D’autant qu’il faudra prendre de la qualité, je ne vais pas pouvoir faire venir un accordeur tous les mois. Mais ça viendra !” se promit-il en levant un poing serré pour montrer sa détermination.

Puis, avec un petit rire, il laissa retomber sa main. Il regarda Victoire s’approcher de son violon et l’observer, l’air concentré et les mains prudemment posées sur le bureau. Elle donnait un peu l’impression de regarder une oeuvre d’art dans un musée, et cette pensée arracha un sourire à Roman. Pivotant sur sa chaise pour pouvoir la regarder sans se tordre le cou, il détailla la scène. Avec ses cheveux d’un roux flamboyant et son beau visage pensif, penchée au dessus de l’instrument, Victoire Weasley était saisissante, comme un tableau de maître. Il comprenait qu’elle puisse faire tourner des têtes parmi ses camarades. Roman lui, se contenta d’apprécier l’esthétisme du tableau qui s’offrait à lui. Pour un peu, il en aurait troqué son violon contre un pinceau et un chevalet… ou au moins un appareil photo.

Sa contemplation artistique cessa lorsque Victoire posa une question très intéressante. Il se laissa aller contre le dossier de sa chaise, se caressant le menton en un geste pensif. Il comprenait et se réjouissait de l’interrogation de son élève, appréciant que les jeunes sorciers parviennent à remettre en question certains aspects de la société sorcière. Lui-même s’était étonné que la musique n’ait pas une plus grande place dans le monde magique. Bien sûr, il y avait de la musique sur les ondes des radios sorcières, et il avait entendu parler de cette année où les Bizarr Sisters étaient passés à Poudlard, mais pour lui, qui avait été habitué à vivre avec la musique, l’absence d’une vraie culture musicale lui avait beaucoup manqué pendant ses études.

C’est une excellente question, Miss Weasley. Une que je me suis souvent posée, moi aussi.” Il marqua une pause, rassemblant ses idées. “Je pense que la différence, c’est la magie. A mon très humble avis, la possibilité que les Sorciers ont de s’exprimer par leur magie, sous différentes formes, se retrouve chez les moldus par une sensibilité plus artistique. Je ne dis pas que les sorciers n’ont pas la fibre artistique, attention, mais la magie réagit aux émotions, on le sait bien. Sans doute que lorsqu’on est pas doué de magie, on recherche un exutoire pour ces émotions… Et l’art, dont la musique, peut être une réponse à ce besoin.

Roman hésita une seconde, son regard s’égarant vers le tableau, les fenêtres, les étagères aux murs en pensant à sa mère, et à ce manque qu’elle avait certainement cherché à combler par la musique… Il s’éclaircit la gorge pour se reprendre.

Je pense que c’est pour ça que ma mère m’a si rapidement fait baigner dans la musique.” continua-t-il plus bas, sur le ton de la confidence. “Elle est née sans magie dans une famille sorcière, et je pense qu’elle a dû trouver dans la musique une autre forme de magie...

Il eut un petit sourire un peu triste et éphémère, puis il repoussa l’humeur mélancolique qui accompagnait généralement la pensée de sa mère, seule chez elle, avec un fils vivant dans ce monde qu’elle avait rejeté si fort. Il ne perdait pas l’espoir de lui faire comprendre que c’était là qu’il était le plus heureux, le plus épanoui, et il préférait positiver et s’accrocher à cet espoir.

Tout ça pour dire… La musique est un excellent moyen d’exprimer des choses que les mots… ou la magie, d’ailleurs, ne savent pas dire. Je la conseille à tout le monde !” conclut-il d’un ton plus joyeux, avant de rajouter, poussé par son envie de partager sa passion : “Si cela vous intéresse, d’ailleurs, je serais ravi de vous en apprendre plus sur le sujet… pourquoi pas même à jouer d’un instrument?

Il avait ramené quelques instruments portables avec lui, lors de son arrivée, autant en profiter. Et puis, après tout, il avait étudié à l’université pour devenir prof de musique. Il fallait bien que ça serve, non?

Code by Joy
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Mar 24 Nov - 0:05

La musique est une fenêtre ...



L'image de Mr Nightingale poussant un piano à travers le parc traversa les pensées de Victoire et elle eut un sourire amusé. C'était un professeur déterminé, Victoire savait bien qu'il finirait par y arriver.

"Dans un sens, ça a un intérêt éducatif, non ? McGonagall ne devrait pas être trop sévère pour ça, j'imagine."

Son regard se décrocha difficilement de l'objet reluisant pour se poser sur son professeur qui répondait à sa question. Elle fut surprise d'entendre que la mère de son professeur était une cracmole, mais la rouquine ne préféra rien dire, elle ne savait pas comment il le vivait et ne voulait pas faire de remarques désobligeantes.
Ainsi donc, la magie serait suffisante à un sorcier pour exprimer ses émotions et il n'aurait pas besoin de l'art pour cela ? Victoire tenta de reposer la question à son propre cas. Qu'utilisait-elle pour exprimer ses émotions ? Elle eut beau chercher dans ses souvenirs, hormis les dessins qu'elle faisait dans le sable près de la plage, ses test de coiffure sur sa sœur et ses tableaux à base de coquillage, elle ne créait pas beaucoup.

"Mais alors, comment est-ce qu'on peut expliquer que les sorciers peignent ou sculptent beaucoup ? Est-ce que c'est parce que la magie aide à créer ce type d'art contrairement à la musique où une baguette ne sert à rien ?"

Jusqu'ici, elle n'avait jamais vu une baguette produire du son et elle serait surprise si on lui démontrait le contraire.

Les yeux de Victoire s'écarquillèrent lorsque Mr Nightingale lui proposa de lui enseigner la musique. Les joues de la Poufsouffle prirent une teinte semblable à celle qu'elles avaient dix minutes auparavant. Elle bafouilla :

"Ça me plairait beaucoup professeur, mais je... je ne suis pas une artiste et je n'y connais rien du tout... Puis vous avez sûrement mieux à faire, j'imagine..."

Elle regarda ses pieds d'un air gêné. C'est sûr qu'elle avait rarement senti le sentiment que lui avait procuré le morceau qu'il lui avait joué, mais elle serait très sûrement bien incapable de produire le moindre son harmonieux.





Dernière édition par Victoire Weasley le Jeu 3 Déc - 21:28, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Sam 28 Nov - 21:48



La Musique est une fenêtre par laquelle on s'évade
Avec Victoire

Et bien espérons que vous me porterez chance, Miss Weasley !” conclut Roman avec un sourire enthousiaste. Dès qu’il aurait pris le rythme de l’année, lui aussi, il monterait un dossier pour justifier tout cela auprès de la Directrice. Qui sait, peut-être qu’il aurait aussi le temps de monter son club de musique…

Calant son menton dans sa main, il hocha la tête face au contre-argument de Victoire. Il pourrait discuter de ce genre de questions des heures, surtout avec un esprit aussi curieux que celui de son élève. Il l’avait fait, d’ailleurs, lors de sa propre adolescence, avec ses amis, mais il ne s’en lassait pas. Au contraire, la perspective d’avoir ce genre de débats le réjouissait toujours. Il adorait voir ses élèves s’intéresser à la musique…ou tout court, d’ailleurs, il n’était pas difficile. Et puis, il fallait dire que Victoire soulevait des questions intéressantes.

Maintenant que vous le dites, c’est vrai… Hmm… Les sorciers sont des êtres humains, et d’après moi, il est dans la nature humaine de créer. Les peintures et les sculptures sorcières sont imprégnées de magie pour qu’elles s’animent. Peut-être que les sorciers préfèrent ces arts car ils leur permettent d’exprimer leur magie en même temps, en effet. Alors que, pour moi, du moins, la musique se suffit à elle-même.” répondit-il après une seconde de réflexion. “Mais après, ce n’est que mon avis, bien sûr. Je pense qu’il pourrait y avoir des recherches fascinantes à faire sur le rapport des sorciers aux arts…

Si Roman trouvait un jour le secret pour avoir des journées de 48 heures, ou s’il mettait la main sur un retourneur de temps… et qu’il devenait subitement suffisamment discret et malin pour l’utiliser sans risques, il se lancerait peut-être dans ce genre de recherches sans fin, mais ô combien intéressantes pour lui. Encore qu’il n’était pas sûr que ce soit une bonne idée : au moins, à l’école, il avait, de gré ou de force, une vie sociale. S’il se lançait dans la recherche, il risquait de ne plus jamais mettre le nez dehors.

Il eut un petit sourire attendri face aux yeux ébahis et aux joues rouges de Victoire. Il ne releva pas, parce qu’il connaissait la dure réalité des adeptes du rougissement, et à quel point la moindre remarque à ce sujet amplifiait le problème. Terrible injustice que celle-ci, vraiment… Il se contenta donc de secouer gentiment la tête face à son refus et surtout à ses arguments maladroits.

Pourquoi dites-vous que vous n’êtes pas une artiste ? L’art a tellement de visages, je me refuse à croire que vous n’en connaissez pas au moins un. Quand à ne pas vous y connaître, et bien… c’est pour ça que je vous propose d’apprendre, justement. Je comprendrais et vous encouragerais même à privilégier vos études, mais si vous avez un peu de temps à me consacrer, je serais ravi de vous faire découvrir un peu la musique.

Face à sa timidité, Roman se leva et s’approcha de Victoire, penchant la tête pour essayer de saisir son regard baissé pour lui offrir un sourire rassurant. Son air se fit un peu plus sérieux.

Vous savez, c’est peut-être atrocement cliché de ma part de dire ça, mais après tout, j’ai déjà une réputation de prof un peu ringard, alors au point où j’en suis… Sachez que partager la musique ne sera jamais une perte de temps pour moi. Vraiment.

Code by Joy
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Ven 4 Déc - 1:27

La musique est une fenêtre ...


Victoire se redressa et s'appuya contre une table alors que son professeur lui expliquait ces théories. En effet, il faudrait probablement de longue recherche pour comprendre le pourquoi du comment on en est arrivé là dans notre société. Et Victoire ne s'était jamais penchée sur le sujet, elle avait donc très peu d’arguments. Elle se contenta de hocher la tête pour acquiescer les propos de Mr Nightingale.

"Et vous n'avez pas envie de les faire, ces recherches ?"

La passion qu'elle lisait dans les yeux de son professeur ne mentait pas, elle le savait. Il était passionné par ce sujet, mais peut-être n'avait-il tout simplement pas le temps de s'y pencher. Ce qui est sûr, c'est que développer la musique dans le monde magique ne pouvait être que bénéfique pour tout le monde. Victoire trouvait ça dommage d'en entendre si peu, car, au final, c'était une sorte de magie à elle toute seule, la musique.

Les joues de Victoire semblèrent reprendre sa couleur normale lorsque le directeur de Poufsouffle se montra rassurant envers elle.

"Je ne crois pas avoir développé le moindre talent artistique jusque là, professeur."

Ce n'est pas les quelques dessins abstraits qu'elle gribouillait ponctuellement sur ses parchemins de cours qui ferait d'elle une artiste. Elle ne s'était jamais posé la question de pratiquer un art jusqu'à aujourd'hui, elle n'avait même jamais essayé la moindre forme d'art.

"Je ne passe pas mes ASPIC cette année et, même si j'ai des entraînements particuliers avec Mrs Nott, je pense que je pourrais trouver le temps mais... Je sais pas..."

La vérité, c'est qu'elle avait peur de se rendre ridicule. Elle détestait ne pas réussir quelque chose et encore plus si c'était devant quelqu'un. Victoire releva la tête lorsque son professeur s'approcha d'elle et la regarda droit dans les yeux. Il y avait quelque chose de paternel en lui et, par conséquent, de rassurant. La semi-vélane se calma un peu et resta silencieuse quelques secondes, fuyant le regard de son professeur. Cette dernière phrase était touchante et c'était tentant mais elle imaginait tous les sons stridents qu'elle produirait au début. Ça ferait grincer des dents Mr Nightingale, c'était sûr.
Ses pensées divaguèrent quelques instants et elle repensa à la musique qu'elle avait entendue quelques minutes avant et à quel point ça l'avait subjugué. Elle ne pouvait pas croire qu'un simple instrument pouvait produire de telles émotions. Et si elle y arrivait, elle ? Après tout, quand Victoire voulait quelque chose, elle faisait tout pour l'obtenir. Elle l'avait bien démontré à l'entraînement du professeur Nott.

Elle releva le regard, ouvrit la bouche, la referma et la rouvrit pour finalement dire, d'un ton hésitant :

"Je... J'aimerais bien essayer, professeur."

Elle s'arrête avant de reprendre d'un ton soudainement très sérieux, fronçant légèrement les sourcils :

"Mais si vous en avez marre de moi ou que je suis trop nulle, vous avez le droit de me virer de votre classe."


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Mer 9 Déc - 19:37



La Musique est une fenêtre par laquelle on s'évade
Avec Victoire

Roman hocha la tête à la question de Victoire en se grattant pensivement les cheveux, faisant naître un épi assez monumental à l’arrière de son crâne. Il en avait vaguement conscience mais il avait depuis longtemps renoncé à combattre ses cheveux. Ils avaient une vie propre, qui était-il pour les en empêcher ? Surtout quand le sujet était aussi intéressant.

Je suis en train de réfléchir à quelle banque attaquer pour avoir les moyens de me payer un Retourneur de Temps. Ensuite, je serai totalement en mesure de faire ces recherches !” plaisanta-t-il avec une grimace dépitée.

En attendant d’être suffisamment désespéré pour se lancer dans une carrière criminelle qui serait clairement aussi courte que peu productive, il se contenterait de sa musique… et de ses élèves. Et quand il regardait Victoire, il se disait qu’il ne perdait pas son temps. Ça mettait du baume au coeur, même s’il la voyait hésiter. Il était même content qu’elle hésite, à dire vrai. Il appréciait l’enthousiasme, mais il préférait qu’elle considère sérieusement ses options, qu’elle pense à ses études et qu’elle y réfléchisse posément, sans prendre de décision hâtive qui pourrait être préjudiciable pour sa scolarité. Il la laissa réfléchir sans chercher à l’influencer et leva un sourcil intrigué lorsqu’elle mentionna un entraînement avec Aylen… intrigué et un peu inquiet pour elle, d’ailleurs. Il savait qu’Aylen pouvait se montrer impitoyable si elle le jugeait nécessaire. Et même si c’était pour la bonne cause, et bien… il se souvenait des cours qu’elle lui avait donné en Sortilèges à l’époque de leur scolarité. Ça lui avait bien servi, mais ses nerfs s’en souvenaient encore. Le temps qu’il s’inquiète pour son élève, elle relevait la tête vers lui, sa décision prise. Une décision positive, d’ailleurs, ce qui le réjouit. Il balaya de la main la suite de ses propos.

Si jamais il m’arrivait de me changer complètement de personnalité au point d’être lassé d’enseigner, surtout la musique, je vous fais la promesse solennelle de vous le faire savoir, mais honnêtement, vous risquez d’en avoir marre de moi avant que j’en aie marre de vous, comme vous dites” la prévint Roman avec un petit rire. “Aussi, je pense qu’on peut juste se promettre de ne pas se mettre la pression sur le sujet. La musique doit rester un plaisir, et surtout ne pas être une corvée !

L’idée, c’était pour eux de se faire plaisir, mais si Victoire elle aussi se lassait ou se retrouvait trop occupée pour continuer, il fallait surtout qu’elle n’hésite pas à le lui dire aussi.

Est-ce que vous voulez que nous voyions à trouver un horaire qui vous conviendrait ? Je vous rassure, ça ne sera pas un cours magistral, alors nous pourrons moduler en fonction de nos emplois du temps respectifs.

Il nota bien soigneusement dans sa tête de réfréner un peu son enthousiasme lors de leur premier “cours”, afin de ne pas la faire fuir. Mais vraiment, il était heureux que Victoire ait accepté. Il pouvait déjà la voir faire miauler son violon… Ah, les premières fausses notes, ça serait tellement émouvant ! Il écraserait peut-être une petite larmichette… Il faudrait vraiment qu’il se prépare mentalement.

Code by Joy
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Lun 14 Déc - 23:05

La musique est une fenêtre ...


C'était donc bien ça, un simple manque de temps. Victoire se remémora sa mère pestant contre le temps qui passait trop vite à son goût. Apparemment, à partir de la vingtaine passée, le temps filait à une vitesse phénoménale. Ce n'est pas ce qu'elle ressentait pour le moment. Victoire rigola à la plaisanterie de son professeur. C'était de loin le prof le plus drôle qu'ils avaient jamais eu à Poudlard.

La Weasley reporta son attention sur le violon tout en écoutant Mr Nightingale. Il n'y avait pas beaucoup de cordes donc ça pouvait paraître facile pour ça, mais Victoire se doutait bien du piège. Elle avait bien vu à la manière de jouer de son professeur que tous les mouvements devaient être très précis pour éviter la fausse note. Ça n'allait pas être facile, c'était sûr.

Elle acquiesça avec un sourire. L'idée que ces cours seraient plus un loisir qu'un cours lui allait bien. Elle se connaissait, elle avait tendance à être dure avec elle-même et si elle se mettait trop la pression, elle risquait de mal le vivre. Ce n'était pas le but. Peut-être valait-il mieux le prévenir.

"Ça marche pour moi. J'espère cependant garder cet objectif de plaisir en tête, sinon, je sais comment je suis, je risque de me mettre la pression toute seule."

Légèrement gênée, son attention se porta sur une de ses mèches de cheveux roux qu'elle tripotait nerveusement.

L'horaire pouvait être problématique s'ils avaient tous les deux un emploi du temps chargé. Elle repassa son planning en revu dans sa tête, essayant de repérer les trous.

"Je n'ai pas cours le lundi après-midi vu que je ne suis plus les cours de défense contre les forces du mal. Sinon le mercredi après-midi je suis libre aussi. Il y a un jour que vous préférez ?"

Elle ne connaissait pas l'emploi du temps des professeurs mais elle était certaine qu'ils étaient très chargés avec les copies à corriger et les cours à préparer.


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Mar 29 Déc - 13:10



La Musique est une fenêtre par laquelle on s'évade
Avec Victoire

Ne vous inquiétez pas, si ça devient une corvée, de toute façon, ça n’a aucun intérêt pédagogique non plus. Comme pour tout ce qu’on apprend, le plaisir est essentiel, j’en sais quelque chose… Vous auriez dû me voir en cours de Potions, à l’époque !” plaisanta-t-il avec un clin d’oeil en direction de son élève.

Roman avait beau plaisanter, il n’en croyait pas moins profondément à ce qu’il disait. Autant pour la nécessité de permettre aux étudiants de s’amuser un minimum pour que les connaissances qu’ils emmagasinaient leur reste en tête au delà de la période minimale nécessaire, autrement dit les examens. Lui même en avait fait l’expérience : il serait à présent incapable de fabriquer autre chose que les potions les plus faciles, simplement parce qu’il avait subi ces cours comme une torture à l’époque. Alors l’idée de faire subir ça à Victoire, jamais !

Victoire lui proposa des horaires, et il se permit une petite fierté pour son élève, qui savait se montrer volontaire une fois sa décision prise. Passant mentalement en revue son propre emploi du temps, Roman réfléchit un moment, sa bouche formant des mots de réflexion intense sans qu’aucun bruit ne franchisse ses lèvres. Puis il hocha la tête, l’air satisfait.

Le mercredi après-midi, à partir de 15h30, ce sera parfait.” confirma-t-il.

Après deux heures à enseigner aux Premières Années Serpentard et Poufsouffle, un peu de musique ne pourrait pas lui faire de mal. Pas qu’ils soient méchants, bien sûr, mais fraîchement arrivés à l’école, ils faisaient partie de ses élèves à la fois les plus motivés et… les moins motivés. De quoi lui donner le tournis, parfois, ou encore l’envie de corser un peu son thé du soir avec une lampée de rhum. Il en avait une bouteille cachée quelque part, réservée à cet usage… et à ses envies de crêpes flambées.

C’est noté, alors !” conclut-il en mettant de côté ses envies gourmandes. “Vous n’aurez qu’à me retrouver ici, je pense que nous y serons plus à l’aise.

Il jeta un coup d’oeil à sa montre et leva un sourcil. Ils avaient bien discuté, et voilà que l’heure du repas approchait à grands pas. Il s’étira gracieusement et rangea ses lunettes dans sa poche.

Je ne sais pas vous, mais je commence à ressentir l’appel de l’estomac. ” lança Roman en riant. “Vous pouvez partir devant, si vous voulez, je vais juste ranger mon violon et fermer la salle.

Au cas où Victoire serait de ces élèves gênés d’arriver dans la grande Salle avec un professeur. Il pouvait comprendre. Ca pouvait attirer l’attention sur soi : lui se serait certainement enflammé de gêne si un nombre d’élèves dépassant la dizaine l’avaient dévisagé à son arrivée dans la grande Salle. Autant épargner ça à Victoire.

Code by Joy
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Mer 6 Jan - 21:45

La musique est une fenêtre ...


Étrangement, Victoire arrivait très bien à imaginer son professeur beaucoup plus jeune à bougonner en cours de potion. Elle esquissa un sourire à cette image. D'un coup, elle se sentait beaucoup plus proche de lui qu'avant. Ce n'était pas qu'un "professeur" comme on avait tendance à le penser, c'était une personne avec des passions, un passé, exactement comme elle et comme tous les autres élèves de l'école.

Lorsque Mr Nightingale lui confirma l'horaire, Victoire fouilla rapidement dans son sac et en sortit un petit carnet avec une couverture en cuir marron. Ses yeux se posèrent sur le bureau du professeur où un encrier une plume étaient posés.

"Je peux vous l'emprunter ?" demanda-t-elle en désignant du doigt la plume. Lorsque le directeur de poufsouffle acquiesça d'un signe de tête, elle s'empara de la plume et nota soigneusement le jour et l'horaire du cours de musique dans le carnet. "Merci"  Elle reposa la plume à sa place et rangea le carnet dans son sac à bandoulière qu'elle passa en même temps autour de son cou.

Victoire jeta un coup d’œil à la pendule. 19h05, le temps était passé à une vitesse folle ! Son ventre gargouillait et, comme le faisait si bien remarquer Roman, il était largement l'heure d'aller dîner !

"Dans ce cas là, je vous abandonne ici professeur. Je serais là mercredi prochain, sans faute !"

Elle se dirigea vers la porte, mais, presque sortie, elle s'arrêta en chemin. Hésitante, elle observa Mr Nightingale qui était déjà en train de ranger ses affaires.

"Professeur ?" Elle se tut quelques secondes devant le regard interrogateur de son directeur de maison puis reprit d'une voix timide : "Merci de prendre du temps pour moi, c'est très gentil de votre part. J'espère que je ne vous décevrais pas."

Sans même attendre une quelconque réponse, elle passa la porte et se dirigea seule vers le rez-de-chaussée.


Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]
Page 1 sur 1

La musique est une fenêtre par laquelle on s'évade [Terminé]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: