Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €
-11%
Le deal à ne pas rater :
SAMSUNG 55Q70C – TV QLED 55″ (138 cm) 4K UHD 100Hz
549.99 € 619.99 €
Voir le deal

It's my turn now [analepse 1994]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: It's my turn now [analepse 1994]
Jeu 23 Fév - 14:02

It's my turn now


“L'enthousiasme a toujours engendré la certitude.”





Jeudi 1er septembre 1994

Spoiler:


Deux ans. Cela faisait deux ans qu'il attendait ce moment.
Il ne tenait plus en place.
Lui aussi allait rentrer à Poudlard !
Lui aussi était un sorcier !
Et on ne le séparera plus jamais de Colin ! Plus jamais !

Debout près du lit de ce dernier, un coussin à la main, le garçon riait à gorge déployée en voyant son grand frère le supplier d'arrêter ses coups molletonnés.


« Alors tu abandonnes, Peter ? »

Plus de mouvement et puis un ourson vola dans la figure de Dennis qui recula doucement, surpris.

« Jamais Crochet ! Jamais ! »

Rigolant à nouveau, le plus jeune pris la fuite hors de la chambre, lançant au passage son coussin derrière lui.

Boum patatra. Un cri. Des pleurs.

Dennis s'arrête net pour voir son frère allongé au sol. Il a dû se prendre le coussin.
Tout pâlot, il se rapproche de ce dernier pour voir s'il n'a rien de cassé mais est accueilli par un regard noir alors que Colin se lève d'humeur maussade.

Il n'a plus envie de jouer mais de toute façon le petit déjeuner est prêt.

Encore en pyjamas, les garçons vont engloutir leurs oeufs au bacon. Au début la rancoeur est tenace et le grand se plaint du plus jeune aux parents. Plus jeune qui garde la tête baissée et s'excuse sincèrement.

Puis, le temps de s'habiller et rejoindre la camionnette et tout est pardonné.

Ensemble, les garçons jouent à celui qui verra le premier une voiture violette. C'est plutôt rare et le calme se fait jusque la grande ville.

Ce n'est que la deuxième fois que Dennis vient à Londres mais c'est comme si c'était la première. Cette fois-ci, il en profitait pleinement. Le Tower Bridge, l’œil de Londres et la gare de King's Cross lui ouvrait grand les bras.

Il était littéralement tombé amoureux de la belle anglaise.

La gare est immense. La foule est dense en cette heure matinale et les Crivey se dirigent vers la voie 9 3/4. Cette fois ci encore, le gamin est impressionné de traverser un mur. Trouvera t-il cela un jour normal ?

Il ne finit pas en larmes aujourd'hui, bien au contraire. Il est impatient et après un dernier câlin à leurs parents, il monte dans le train accompagné de son frère qu'il ne quitte plus. Il rejoint ce dernier et ses amis et lorsqu'ils lui demandent dans quelle maison il espère finir, c'est sans un doute qu'il répond
« Gryffondor comme Colin ! ».

Le trajet est joyeux. Entre le grignotage de sucrerie et parties d'échec sorcier, Dennis découvre ses nouveaux amis. Bien vite la journée file et vient le temps d'enfiler l'uniforme que son frère lui ajuste gentiment. Quitter le train. Se séparer pour mieux se retrouver.

Dehors, le vent souffle très fort et les petits de première année se regroupent encore plus comme pour se tenir chaud alors que la pluie tombe fortement. De temps en temps un éclair déchire le ciel, leur arrachant des sursauts alors que la nuit est tombée au dessus de leurs têtes.


« Allez, les première année montez dans les barques ! »

Les barques. Sur le lac qui bouge dans tous les sens sous la tempête. On a connu plus rassurant. Mais bon Dennis est un scout marin et il en faudrait plus pour l'effrayer. Il tend sa main à trois condisciples pour les aider à grimper dans la barque avant de les suivre dans cette dernière. Personne ne parle. Seul le tonnerre résonne alors que les éclairs déchirent le ciel. Parfois des cris se font entendre, seulement rassurés par la voix douce et calme du géant.

Soudain, une ombre se forme dans le lac et Dennis se penche pour mieux la voir au moment où une vague les secoue.


« AAHH ! »

Son cri a été bref. Il est dans l'eau. Fermant le bouche pour ne pas en avaler, le gamin essaye de remonter à la surface mais il voit brièvement des couleurs avant qu'une autre vague le repousse sous l'eau. Il lutte pendant ce qui lui semble être une éternité avant de sentir une immense surface caoutchouteuse sous son corps. Il s'y agrippe par réflexe et se retrouve en un instant à la surface. Une main puissante l'attrape alors et il atterrit détrempé dans la barque du géant.

Regard en arrière à peine le temps de voir une espèce d'immense tentacule retourner sous l'eau.


« Vous avez vu ? ! » s'exclame t-il mais le géant à l'air plus préoccupé de savoir son état de santé.

Bien vite le lac est traversé et Dennis garde son regard rivé sur ce dernier avant de répondre aux questions soucieuses de ses condisciples de barque.


« Ça va... j'ai rien ! Mais vous avez vu y avait une immense créature dans le lac ! C'est elle qui m'a aidé !  Vous avez vu ? »

Mais bien vite Hagrid leur fait signe de rejoindre le château. Là, après la monté des marches, le froid finit par assaillir Dennis qui frissonne de tout son corps jusqu'à ce qu'une immense doudoune atterrisse sur ses épaules. Emmitouflé dans le manteau du géant, il est désormais le première année qui a le plus chaud.

Alors qu'ils rentrent dans la grande salle et que les regards se tournent vers le plafond, Dennis cherche son frère du regard avant de lui faire un grand sourire et lui dire qu'il est tombé dans le lac. C'est quand même vachement cool au final de se dire que la créature du lac lui a sauvé la vie non ?

Bien vite son nom est appelé et il se déplace tant bien que mal avec le manteau du géant sur les épaules. Le choixpeau n'a même pas le temps d'atteindre sa tête qu'il crie au monde sa maison. Gryffondor.

Immense sourire aux lèvres, il se précipite vers la table des gryffondors et s'y installe naturellement au côté de son frère avant de se pencher vers lui pour lui demander ''lequel est Harry Potter''. C'est que son frère n'a pas arrêté de lui parler de cet héros qui a sauvé le monde sorcier du mal. Et cet héros était dans leur maison. Si c'était pas juste dément ça...


Code by Joy
Page 1 sur 1

It's my turn now [analepse 1994]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: