Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le deal à ne pas rater :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited – Ombres de la Galaxie : ...
Voir le deal

Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé]
Ven 17 Juin - 16:29

“Les amis, c'est la famille qu'on choisit”


 


 

  -----------------------------------------------

 


Mardi 03 avril 2018

Allongé sur son lit, à plat ventre, Alek était tranquillement occupé à lire pour la énième fois Le Quidditch à traver les âges. La journée d'aujourd'hui avait été on ne peut plus parfaite. Pour commencer, ils n'avaient eu que quatre heures de cours aujourd'hui. La première heure, astronomie commençant à seulement 10h, il avait put dormir un peu. Ensuite, les deux dernières heures étaient consacrées à de la Défense Contre les forces du Mal, une des rares matières qui lui plaisait réellement. Bon, bien sur, il n'irait pas non plus travailler comme un forcené pour obtenir de bons résultats, mais plus l'année avançait plus les cours l'intéressaient... plus ou moins. En tout cas, il avait bâclé son devoir d'Histoire de la Magie pour le lendemain, le soleil brillait dehors malgré quelques nuages, il avait pu emprunter Le Quidditch à travers les âges une nouvelle fois en sortant des cours et, pour couronner le tout, ils avaient quand même rudement bien mangé au dîner ce soir là.

L'adolescent jeta un coup d’œil à sa montre : 21h03. Il releva la tête de son livre et s'étira. Il lisait depuis sept heures et demi du soir et, dans une heure, il devrait éteindre les lumières pour de bon. Il attrapa son marque-page et posa son livre sur sa table de nuit, bien décidé à écrire une lettre à son cher petit frère. Dehors, le soleil était déjà presque couché, si bien qu'il du même allumé une bougie. Il attrapa sa plume, du papier à lettre et se mit à l’œuvre. Bon, c'est vrai qu'écrire à l'encre sur des draps blancs n'était peut être pas la meilleure idée du monde... Mais bon s'il faisait attention, ça irait bien non ? Cela faisait maintenant presque une semaine qu'il n'avait pas écrit à Kentin, il était temps de s'y mettre ! Son petit frère était d'ailleurs la seule personne de sa famille à qui il écrivait régulièrement, il voyait Konstantin tout les jours au château (et c'était déjà trop) et ses parents de lui avaient envoyer qu'un paquet de friandises pour Noël et un autre pour son anniversaire. D'un côté, il n'allait pas s'en plaindre... Il commença donc sa lettre par « Cher p'tit frère » comme il en avait l'habitude et écrivit. Il était tellement absorbé par la rédaction de son ouvrage qu'il n'entendit pas que quelqu'un montait les escaliers. Aussi, lorsque Niklaus fit irruption dans le dortoir, il sursauta, manquant de faire tomber sa bouteille d'encre.

« Oh mais c'est toi ! Tu m'as foutu une de ses frousses ! »

Il s'arrêta quelques secondes, avant de demander à son camarade de dortoir :

« Qu'est-ce que tu fais là ? T'étais pas sensé faire le devoir d'Histoire de la Magie pour demain avec Albus ? »

Albus aidait souvent le jeune Gryffondor dans ses devoirs, ce dernier ayant quelques difficultés. Alek, lui, avait quelques facilités qui lui permettaient d'avoir des résultats corrects sans vraiment faire quoi que ce soit. Malheureusement, ce n'était pas le cas de son ami. Le Gryffondor l'aurait bien aidé, mais il n'avait pas les mêmes capacités pédagogiques que leur ami de Serpentard...
 


Dernière édition par Alek C. Dolenec le Lun 20 Juin - 20:30, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé]
Ven 17 Juin - 17:53

Les amis...


C'est la famille qu'on choisit





Mardi 3 avril 2018

« Je sais pas quoi faire. » Ces mots résonnaient dans la tête du griffon alors qu'il tentait tant bien que mal d'être attentif en astronomie. Regardant sur le questionnaire d'Alek, il essaya de recopier discrètement sur son meilleur ami mais le professeur en avait décidé autrement et en vint même à le faire changer de place. Glissant des regards embêtés là-dessus, Niklaus en avait râlé pendant presque tout le temps de midi.

Le cours de Défense contre les forces du mal fut comme d'habitude un désastre. Niklaus avait eut beau s'entraîner avec Molly, il demeurait le pire élève de première année. Bref. Une sale journée.


« Eh oh tu te concentre Niklaus ? J'ai pas que ça à faire moi ! »

Grinchant, Niklaus soupira avant de regarder Albus qui était au bord de la crise de nerfs. « Ok. On en était à où ? »

« Les quatre fondateurs... »

« Ouais ouais Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Salazar Serpentard et Rowena Serdaigle...je connais... »

« Ben écris alors ! »

« Mais pourquoi je devrais l'écrire alors qu'on a déjà vu ça en septembre ? »

« Parce que c'est une synthèse Niklaus. Une synthèse... »

Soupirant de plus belle, le jeune allemand continua son devoir. Ils en vinrent difficilement à bout trois quart d'heure plus tard après qu'Albus ait menacé une niéme fois de le laisser se débrouiller seul. Ainsi c'est de mauvaise humeur que le jeune Dubois remonta les différents étages. Arrivé dans le dortoir, il se laissa tomber sur son lit comme un poids mort. Il fallait plus lui parler d'Histoire de la magie. Jamais. Sauf qu'Alek en avait décidé autrement. Grommelant entre les draps, le jeune Dubois se redressa avant de regarder son ami. « Si si...on en a bouffé même. Quelle idée de faire un devoir de synthèse sérieux... Comme si on avait pas assez de travail pour l'instant... Une horreur ! »

Souriant doucement, Niklaus se leva et se rapprocha de son ami pour voir ce qu'il écrivait. « Ah tu écris à Kentin ?... Ulricht m'a envoyé une lettre je l'ai reçu ce matin... Apparemment ça dure pour... pour Celian... Mais bon j'vous en ai pas encore parlé c'est vrai... » Regardant autour d'eux, légèrement mal à l'aise, le regard de Niklaus se posa alors sur le Quidditch à travers les âges.

« Hey ! Ça fait des mois que je cherche à l'emprunter ! J'pourrais y jeter un œil avant que tu le rendes à la bibliothèque ? »

Il fallait dire que l'assistante bibliothécaire avait décrété lui interdire d'emprunter un des livres. C'était une de ses punitions jusqu'à la fin de l'année... Tout ça parce qu'il avait eu peur d'Absolan Lestrange... C'était injuste. S'asseyant sur le lit de son ami, Niklaus repris la parole d'une voix calme et un peu triste. « Je sais pas ce que je dois faire. Celian il est orphelin depuis peu tu vois...et mon père ben il a promis de veiller sur lui... Mais comment tu veux qu'il soit heureux avec une famille pareille ? En plus je le trouve trop chiant moi...Mais Ulricht m'a dit qu'il n'arrête pas de pleurer... C'est glauque. »

Passant ses mains sur les plis du drap de son ami, Niklaus attendait son avis. Après tout Absolan n'avait pas pu lui répondre, peut-être qu'Alek lui pourrait ?


Code by Joy


Dernière édition par Niklaus C. Dubois le Sam 18 Juin - 9:32, édité 1 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé]
Ven 17 Juin - 21:21

“Les amis, c'est la famille qu'on choisit”


 


 

 -----------------------------------------------

 


Mardi 03 avril 2018

Vu la réaction de son ami, il n'en fallut pas plus à Alek pour comprendre que Nik' avait du sérieusement galérer à faire son devoir d'd'Histoire de la Magie. Aussi, l'adolescent décida de ne pas enfoncer le clou dans la plaie et répondit juste à son ami un simple : « C'est clair ! ». En même temps, Nik' n'avait pas totalement tord... Même si Alek trouvait les synthèses utiles, selon lui on ne devrait pas être obligé d'en faire et encore moins être notées... Mais bon, il s'efforça d'oublier les quatre fondateurs de Poudlard pour répondre à Niklaus :

« Ouais ça fait un p'tit bout de temps que je lui ai pas écrit »

Il allait demander qui était Celian, quand le Gryffondor changea immédiatement de sujet...visiblement mal à l'aise... Alek aurait franchement bien aimé savoir de qui il s'agissait, mais il ne voulait pas trop poser de questions à Nik', craignant de se montrer, une fois de plus, un peu trop curieux. D'autant plus que plus il y réfléchissais, plus il se rendait compte que son ami ne lui avait jamais vraiament parlé de sa famille. Lui non plus d'ailleurs. Il avait dut lui dire deux ou trois chose sur Kentin, mais rien de plus. Bon en même temps ils passaient plus de temps à faire les quatre-cents coups ensemble qu'à se raconter leurs vies. Puis, réalisant que Nik' lui avait posé une question, il répondit aussitôt :

« Ouais pas de souci ! En même temps normal que tu galères je l'ai toujours avec moi ! Faudrait peut-être que je songe à me l'acheter d'ailleurs... »

Bon, en réalité il savait très bien que Niklaus ne pouvait plus emprunter de livres à la bibliothèque depuis quelques temps... Mais bon un peu d'humour pour détendre l'atmosphère ne ferait de mal à personne ! Puis, Nik' s'assit à côté d'Alek sur le lit, et pour une fois, parla d'un ton très calme à son camarade de dortoir. Le Gryffondor fit de son mieux pour l'écouter et réfléchit rapidement. Il voulait essayer d'employer les mots justes afin de ne pas dire quelque chose travers sans le vouloir dans cette situation...on ne peut plus délicate...

« D'un côté, il vient de perdre un parent, donc c'est normal qu'il soit triste... Imagine si tu perdais toute ta famille, tu serais dévasté... »

Alek espérait vraiment ne pas avoir dit quelque chose de blessant, ce n'était pas du tout le moment. Puis, il n'aimait pas voir les gens les tristes, encore moins Nik'. Puis c'était quand même assez bizarre de voir son ami avec cette petite mine et si calme, lui d'habitude si énergique et souriant. Il passa son bras autour des épaules de Niklaus et lui demanda :

« Et Celian, tu le connais bien ? Il est très jeune ? »

Enfin, il essaya de convaincre son ami que sa famille n'est pas si catastrophique que ça :

« Et puis elle a l'air quand même cool ta famille, même si vous vous disputez souvent. Regarde la mienne : ils sont tellement pro sang-pur qu'ils sont même pas capable d'assumer leurs origines. Puis je te rappelle que moi je suis pris une beuglante de ma mère après ma répartition et j'ose même pas imaginer sa tête si elle apprenait que mes deux meilleurs amis s'appellent Dubois et Potter ! »

Bon, ok, essayer de faire rire les gens tristes, c'était vraiment pas son truc. Mais bon pourvu qu'il arrive au moins à remonter le moral de Niklaus.
 
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé]
Ven 17 Juin - 23:49



Niklaus était en train de jouer avec le drap de lit de son ami, ignorant leur jeune camarade de classe qui venait d'entrer dans le dortoir en les saluant cordialement. La voix de son ami le ramena à la réalité. S'il perdait toute sa famille ? Ouais ce serait atroce... Il avait beau les maudire de nombreuses fois, il ne pouvait pas s'imaginer sans eux. Lançant un sourire triste et entendu à Alek, le jeune Dubois hocha brièvement la tête. Ouais il avait raison. C'était atroce. Son bras autour de ses épaules eut pour effet de le revigorer et il répondit d'une voix calme et un peu moins triste ou blasée un « Ouais...je le connais bien... » laconique.

Il avait l'habitude de le voir comme d'autres enfants des membres de l'équipe de quidditch que son père entraînait.
« Il a 7 ans j'crois... c'est un gamin... » Un mouflet assez capricieux à vrai dire. En même temps, il avait perdu sa mère fort tôt et était gâté à cause de ça...forcément ça pouvait faire qu'un râleur... sauf que là, il était entièrement orphelin et Niklaus s'en voulait presque d'avoir osé penser ça. « Enfin il est pas méchant mais il râle vite à la base... si tu lui file pas ton chocogrenouille tu peux être sûr qu'il se met à chialer... Puis ma famille est assez grande ainsi...»

Alek embraya sur le fait qu'il pensait sa famille assez cool. Pouffant légèrement, Niklaus allait démentir mais les propos suivant l'en dissuadèrent. Ouais c'est vrai que celle d'Alek était pire... Niklaus se souvenait encore de sa beuglante de début d'année. Souriant doucement à son ami, il souri à sa dernière remarque.
« Par Merlin je crois qu'elle ferait un arrêt cardiaque ! Comment oses-tu traître à ton sang ». Grand sourire entendu, Niklaus ébouriffa les cheveux de son ami avant de partir dans une bataille de guilis. « Oh vil Alek ! Tu es condamné à la sentence terrible et irrévocable des guilis éternels pour avoir enfreint les lois de ta famille »* Continuant de plus belle, Niklaus se mis sur son ami pour essayer de l'empêcher de se débattre. « Pour avoir osé m'avoir pour ami ainsi qu'Albus tu devras nous offrir un million de chocogrenouilles jusqu'à la fin de nos vies chaque année ! »* Continuant de plus belle, le jeune gryffondor attendit de voir que son ami n'en pouvait plus avant de le relâcher.

Relevant la tête, Niklaus déglutis néanmoins. Zut. La lettre. L'encre. Il avait littéralement oublié... Et maintenant les draps de son ami étaient dans un sale état... Il ne savait pas s'il devait rire ou se pendre. En attendant il libéra son ami avant de lui dire précipitamment un
« Écoutes. S'il y a un sort que je dois réussir pour l'avoir vu et l'avoir reçu des tonnes de fois cette année c'est bien celui-ci... Écartes-toi... On sait jamais ! »

Attrapant sa baguette, le jeune Niklaus la tendit vers le lit de son camarade avant de la tournoyer comme il l'avait vu tournoyer à chaque fois
« Recurvite ! » ... Mais rien ne se passa. La tache d'encre resta là...

« Bon euh... On mets tes draps de côté pour qu'ils soient lavés et je te passe les miens pour ce soir pour me faire pardonner ? Okey ? »

Mine déconfite, le petit Niklaus avait envie de se cacher. Il fichait vraiment tout en l'air à chaque fois... C'était pas possible...
« Au pire peut-être qu'on pourrait demander une solution à Molly ? J'crois qu'elle elle sait faire les Recurvite ! Ou un autre grand... Caleb ? Je sais pas... Si t'as une idée je suis preneur... »

*en allemand dans le texte...
Spoiler:

Code by Joy


Dernière édition par Niklaus C. Dubois le Ven 17 Juin - 23:57, édité 1 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2901
Infos

Sujet: Re: Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé]
Ven 17 Juin - 23:49
Le membre 'Niklaus C. Dubois' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 2 faces' :
Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé] 1440339736-de-1
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé]
Sam 18 Juin - 13:35

“Les amis, c'est la famille qu'on choisit”





-----------------------------------------------


Mardi 03 avril 2018

Alek écoutait attentivement Nik' lui raconter les faits et gestes du petit Celian. C'est vrai qu'il avait pas l'air non plus très très facile à vivre ce gamin... Mais voir son ami rire à sa dernière remarque fit sourire Alek... Jusqu'à ce que son camarade de dortoir décide de partir dans une bataille de guilis. Alek était plus que sensible à ce genre de chose et il ne put s'empêcher d'éclater de rire. Lorsqu'enfin Niklaus cessa de le faire rire, le jeune Dolenec rouvrit les yeux, mais observa les dégâts. Visiblement, il avait du renverser la bouteille d'encre en essayer de se dégager et son contenu s'était renversé sur ses draps. Alek fut de nouveau prit d'une terrible envie de rire, mais en voyant la tête de Nik', il s'efforça de rester un minimum sérieux. Son ami voulait essayer un sortilège pour nettoyer les draps. Mais rien ne se produisit. Il proposa alors à Alek de lui passer ses draps pour réparer sa bêtise.

« Bah non c'est moi qui est renversé la bouteille, puis tu vas quand même pas dormir sans draps ! »

Si jamais il faisait ça, il allait mourir de froid, on était à peine au mois d'avril... Nik' proposa d'aller demander de l'aide aux autres Gryffondor pour tout nettoyer, sauf si Alek en avait une... Bon c'était peut être pas la meilleure idée du siècle mais bon...

« On va demander de l'aide à personne, on est assez grand pour se débrouiller tous seuls... Puis j'ai peut être une idée... »

Il jeta un petit coup d’œil à sa montre : 21h14. Bon le couvre feu était à 21h00, mais tant pis, là c'était un cas d'extrême urgence.

« La dernière fois, j'ai entendu deux Poufsouffle de cinquième année qui affirmait avoir trouvé les cuisines du château. Apparemment, c'est au rez-de-chaussée, il y a un tableau avec pleins de fruits et il suffit de chatouiller la grosse poire pour rentrer... »

Il marqua une pause pour voir si son ami voyait où il venait en venir. Bon, ce serait forcément un petit peu risqué, mais il n'était pas si tard que ça et puis... Peut être que l'idée d'une promenade nocturne remonterait enfin le moral de Nik'.

« Moi je serais bien pour qu'on aille y faire un petit tour... Le couvre feu est pas fini depuis très longtemps et on fera d'une pierre deux coups. De un, on pourra demander à un elfe de maison d'aller nous chercher de nouveaux draps. Et de deux, on pourra se faire un bon p'tit stock de gâteau au chocolat... T'en penses quoi ? »

Plus il avançait dans ses explications, plus le chemin à prendre pour ne pas se faire repérer germait dans sa tête. Il espérait juste qu'ils ne tomberaient pas sur un professeur.. Ou pire sur Peeves. Il serait capable de les dénoncer et de le faire vivre la misère en plus de ça. Mais avec un peu de bol, tout se passerait bien, enfin si Nik' marchait.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé]
Lun 20 Juin - 19:32



Y a pas à dire. Alek était vraiment une crème. Arrangeant. Niklaus avait beau le connaître depuis la rentrée, il n'arrivait pas à s'y faire. Il avait tellement l'habitude de sa fratrie et des coups en douce qu'il avait naturellement fondu en excuse pour éviter les foudres de son compatriote. Mais le jeune Dolenec n'était pas de ce bois là... Il ne s'énervait pas pour si peu, au contraire. C'était pas comme Klaus qui leur gueulait dessus comme sur des gnomes ou Ludwig qui les empoignait comme des sacs à patates avant de les secouer en leur soufflant dessus comme un buffle enragé... Même Ulricht était agaçant quand il allait geindre près d'un adulte responsable... Et Niklaus lui était pas en reste, mais ça il n'en avait pas vraiment conscience. Tout juste de temps en temps quand il réalisait le mal qu'il pouvait faire à autrui... Comme à Robbie. D'ailleurs Alek le tannait pour qu'il lui reparle mais pour l'instant il n'était pas prêt... Pour lui dire quoi ? « Salut désolé de t'avoir craché à la figure l'autre jour » ? Ridicule. Pathétique. Faible. Pas digne d'un gryffondor.

En attendant Alek semblait avoir un plan pour se débrouiller seuls. Intéressé, Niklaus le regarda intensément, buvant presque ses paroles. Il faut dire que les plans ce n'était pas ce qu'il manquait dans les caboches des deux moufflets, bien au contraire. Ce n'était pas pour rien que certains les appelaient les terreurs... Et le pire c'est qu'ils en étaient fiers ! Quoiqu'il en soit, le plan du soir était littéralement alléchant. Les cuisines ! Niklaus les avaient longuement cherchées et il était même rentré un soir couvert de vinaigre car il avait regardé après celles-ci dans un tonneau.


« Ah ok... Moi j'avais cherché dans un tonneau et ce truc débile m'avait aspergé de vinaigre ! T'sais le soir ou Feathermachinchose m'a chopé et m'a dit que si j'étais renvoyé on m'casserait ma baguette... Mais bon... Vu les sorts que je lance ce serait pas une grande perte... »

Rigolant légèrement pour dédramatiser ces dernières paroles, Niklaus hocha la tête pour approuver son ami lorsqu'il lui avoua qu'il avait vraiment envie d'aller y faire un tour. Et comment ! Comme ça ils pourraient y aller souvent et ramener des desserts ! La méga classe !

« J'en penses que c'est une super idée en effet ! On pourra même prendre de la tarte à la citrouille ! Et qui sait il restera peut-être des cupcakes ! »

Enthousiaste, Niklaus commença à descendre les escaliers avant de s'arrêter brusquement en entendant le bruit de la salle commune.

« Fais chier. Y a encore du monde. Va falloir réussir à s'esquiver mine de rien... »*

Continuant doucement, le jeune Niklaus traversa la salle commune le plus discrètement possible mais il sentait tous les regards sur eux. « J'ai une idée ! Attends-moi sur la chaise ici, je reviens vite. »* Remontant en toute vitesse au dortoir, Niklaus ouvrit sa table de chevet et commença à trifouiller dedans avant d'en sortir un gros sac de billes rouge tout usé. Dévalant les marches, il en tendit une petite poignée à son ami. « Diversion »*. S'engagea donc une partie rapide et un peu foireuse. Chacun des enfants cherchant le moment ou personne ne les regarderait.

Puis soudain les deux terreurs avaient disparues de leur salle commune, dévalant les escaliers en se retenant de pouffer de rire.
« C'était trop facile. » chuchota Niklaus avant de ralentir le pas afin de faire preuve de plus discrétion. Faudrait pas se faire repérer cette fois-ci...

*en allemand dans le texte...


Code by Joy
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un entraînement dans la salle sur demande | Niklaus Dubois [Terminé]
» Je suis un Aigle et pourtant on dirait que je viens de tomber du nid | Niklaus Dubois [Terminé]
» Comment perdre son temps utilement. Ou presque. | Molly Weasley & Niklaus Dubois [Terminé]
» It's my Home... ft. Niklaus Dubois
» Niklaus Dubois - Carnet de bord

Les amis, c'est la famille qu'on choisit | Niklaus Dubois [Terminé]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: