Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -36%
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
Voir le deal
69.99 €

Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Ven 15 Avr - 22:32

Grande Salle  ◈ Charlie & Caleb & Eileen & Aylen
[Not] An ordinary Valentin's Day
Le jus de citrouille est ton ennemi


 




C
harlie avait eu la chance de faire un magnifique cauchemar et son cerveau n’était en rien opérationnel. Impossible pour elle de penser correctement ou de suivre une conversation sans décrocher au bout de quelques minutes. Ses amis l’avaient remarqué et l’avaient laissé dans son coin, enfin dans son coin. La brunette était au centre du petit groupe, mais faisait tâche. Tête baissée sur son assiette, elle fixait ses œufs avec une grimace. Elle n’avait pas faim. Elle devait avouer qu’elle était dégoûtée d’être dans cet état alors qu’il s’agissait du jour. Ce fameux jour.

La jeune fille avait eu des projets pour la fête des amoureux, mais il n’était pas sûr que ses projets puissent être réalisable vu l’état dans lequel elle se trouvait. Poussant un soupir à fendre l’âme, elle se redressa pour déposer son menton dans le creux de sa main, son regard fatigué se baladant dans la salle. Sa fatigue était complètement décalée face à toute cette bonne humeur qui circulait dans la salle, une petite moue agacée fleurit sur ses lèvres.

Trop distraite, elle ne fit pas attention à son camarade qui lui servit du jus de citrouille, chose qu’elle détestait par-dessus tout. Son regard émeraude s’était retrouvé piégé, accroché à une chevelure rousse qu’elle commençait à connaître par cœur. Un petit sourire remplaça sa moue, chose qui ne passa pas inaperçu aux yeux de tout le monde. On vint la taquiner, se moquant de l’oiseau qui s’entichait d’un vil serpent. Elle leur demanda de la fermer avec une sécheresse qu’ils ne lui connaissaient pas.

Ses doigts peu concentrés s’enroulèrent autour de la coupe qu’elle porta lentement à ses lèvres, son regard toujours prisonnier de cette silhouette. Pensive, elle but une gorgée, puis une seconde et une troisième avant de passer sa langue sur les quelques gouttelettes qui cherchaient à s’échapper.  Aurait-elle le courage ? Pourquoi pas, après tout, si elle ne…

A peine la coupe posée sur la table, elle baissa les yeux vers son contenu avec une grimace. Du jus de citrouille. Pouah. Une horreur pour ses papilles. Elle s’empara d’une miche de pain qu’elle dévora pour chasser le goût. Il était encore plus dégoûtant que d’habitude. L’avaient-ils fait exprès ou était-ce une blague de son voisin de droite ? Elle jura entre ses dents, chassant la coupe le plus loin d’elle avant de relever les yeux vers sa préoccupation du matin.

Hélas, il y avait comme une sorte d’obstacle. Son cœur chavira, loupa un battement avant de repartir sur un rythme un peu trop soutenu. La tête vint à lui tourner et sa gorge devint aussi sèche que du parchemin. Elle toussa alors que ses joues s’empourpraient. Il n’y avait plus de rousse, mais un gryffondor. Caleb. La fatigue fut chassée par l’incompréhension, mais aussi par un sentiment qui la rendait toute chose.

Elle secoua vivement la tête avant de se lever, portée par une émotion impossible à décrire. Sans qu’elle ne sache réellement pourquoi, elle se retrouva face à lui.« Hey Caleb ! » Elle arborait un sourire à peine inquiétant. Elle avait une furieuse envie de lui faire des câlins.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Sam 16 Avr - 18:04

Not an ordinary Valentine's Day


 Ces derniers temps Eileen était en colère. Elle broyait du noir à longueur de journée et tout l'exaspérait. Elle n'appréciait plus ses balades à itinéraires aléatoires dans le château, ses petites conversations avec les personnages des tableaux. Elle était même devenue sèche et antipathique avec eux. Elle ne supportait plus personne, et cette colère l'épuisait. Elle lui donnait aussi envie d'écrire, mais elle n'arrivait pas à écrire une seule phrase, et ce manque d'inspiration l'irritait encore plus qu'elle ne pouvait l'être, et lui donnait envie de crier et de casser du mobilier.

 Quand elle descendit ce matin en ce jour plus exaspérant encore grâce au comportements des adolescents qui croient avoir trouvé l'amour de leur vie — journée purement commerciale et inutile si vous voulez savoir son avis — pour aller prendre son petit déjeuner, son plus grand désir était de mourir. Elle aurait pu pratiquer le sort impardonnable de la mort qui tue sur elle-même, ça l'aurait arrangé.

 Sans grande animosité, elle passa à travers les lignées de tables pour aller s'assoir à celle des Serpentards. Elle ne salua personne en s'essayant, comme à son habitude, prit un bout de pain et se servit du jus de citrouille. Elle n'avait jamais très faim le matin, et son bout de pain lui était suffisant. Elle enlevait la mie du pain, en faisait des boulettes et les jetait dans son assiette. Elle but une gorgée de jus de citrouille avant de recommencer son petit jeu, mais le goût de celui-ci surprit la jeune fille. Son air boudeur fit place à une grimace quasi imperceptible. Mais alors qu'elle relevait la tête pour voir si personne d'autre ne trouvait ce jus de citrouille un peu trop raté — bravo petits elfes — la mauvaise humeur d'Eileen se transforma tandis qu'elle était parcourue d'un frisson, d'une drôle de sensation. Elle venait de croiser le regard d'aylin, assise en face d'elle.

 Eileen savait que son ancienne professeur de métamorphose redevenue adolescence la fascinait, mais elle ne se savait pas fascinée par Aylen de cette façon. Son coeur était dans sa gorge, et elle ne savait pas quoi faire de ses mains. Sans réfléchir, alors qu'Aylen tendait le bras vers la carafe de jus de citrouille pour s'en servir, Eileen l'attrapa avant elle.

 "Tiens, dit-elle en lui servant le jus de citrouille dans son verre avec un sourire, tu mérites qu'on le fasse pour toi!"

 Elle devenait serviable et aimable, et elle savait que ce n'était pas normal et elle ne se sentait pas du tout elle-même.



 

Désolé si je ne répond pas vite par la suite :/ 

© Great Thief
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Lun 18 Avr - 13:51
ft Charlie Williams, Eileen O'Sullivan & Aylen Nott
Mercredi 14 Février 2018
Not An Ordinary Valentine's Day

Réveil sympathique. Camarades de chambre à la ramasse. Oliver qui a l'air de désespérer. Ambiance fleur bleue. Envie non négligeable de se recoucher. En voilà un bon plan. Que le Gryffondor allait s'empresser de mettre à exécution. C'était sans compter sur une petite voix dans sa tête qui lui rappela que le mercredi, il y a cours. Fête de l'amour ou non. Maudit jour de l'année.

Avec une préparation des plus minutieuse -à comprendre : à l'arrache-, le jeune homme sortit de l'antre des lions pour son sport matinal. La descente de sept étages. Terrible descente quand on a les yeux collés et la tête dans le brouillard.

C'est toujours avec un certain soulagement que Caleb pose son pied dans la Grande Salle. Destination de ce long périple qu'il exécute tous les matins. Après plus de sept ans, il se demande encore pourquoi il vient ici le matin. Puisqu'il ne petit déjeune pas. Alors il observe autour de lui, se moque gentiment d'Oliver. Qui n'a aucune chance… Le noiraud devrait peut-être le lui dire un jour.

Il ne sut pourquoi, mais aujourd'hui le septième année avait soif. La gorge un peu sèche surtout. D'aucun dirait que c'est un signe avant coureur en cette si belle journée… Pourtant lui se contenta simplement de vider d'un trait le verre de jus de citrouille qui se trouvait face à lui. Bien. Mauvais. Ça soulageait parfaitement sa gorge mais le goût semblait… amer ? Avant de se poser plus de questions inutiles, Cal leva la tête puis se leva. Sa tête tourna quelques secondes avant que son environnement ne se stabilise enfin. Oh mon dieu. Cheveux châtains ondulés, peau pâle, yeux bleus clairs, lèvres attirantes. Perfection. Eileen. Serviable en plus puisqu'elle servait ses camarades en jus de citrouille. La Serpentard de son cœur venait de parler. Il regrettait tellement de ne pas pouvoir l'entendre. Sa voix devait être absolument divine. À n'en pas douter. Comment ne l'avait-il donc pas remarqué plus tôt ?

Alors que Caleb voulut rejoindre celle qui faisait battre son cœur, une brune s'arrêta devant lui. En temps normal, il aurait conversé avec elle. Elle était gentille en plus. Mais aujourd'hui, la Serdaigle le gênait. Après une salutation des plus joyeuses de sa part, son prénom sonnait étrangement aux oreilles du jeune homme. Ce dernier ne lui adressa qu'un vague regard avant de reposer ses yeux sur l'objet de sa convoitise. « Ah. C'est toi. Salut. » Plus enthousiaste, tu meurs. Pourtant, avec un effort visible, Caleb se détourna de sa verte et argent pour faire face à Charlie. « Oui ? » Pas qu'il veuille vraiment discuter. Mais plus vite il en finit ici, plus vite il peut se rendre là-bas.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Lun 18 Avr - 15:15


Not An Ordinary Valentine's Day


« Anderson, arrête de ronfler... » marmonna-t-elle agressivement dans la barbe qu'elle n'avait pas.
Aylen se cacha sous son oreiller pour essayer d'attraper quelques minutes supplémentaires de sommeil sur sa courte nuit, mais sans succès. Ce qui la réveilla vraiment au final ce fut l'idée que même après un mois passée dans ce dortoir elle se trompe toujours dans les noms avec ceux de ses anciens camarades.
Elle grogna, poussa Fenrir qui semblait penser que son dos était le perchoir idéal et se leva en ignorant le miaulement indigné de son chat.
Cours.
Elle avait cours.
Il fallait qu'elle se prépare.
Elle se leva et s'exécuta, revêtant son uniforme après avoir pris une bonne douche.

Après ça, il fallait qu'elle se rende dans la grande salle, prenne son petit déjeuner puis... qu'est-ce qu'elle avait comme cours déjà ? Hm. Botanique ? Non. Elle avait deux heures de permanence avant. Elle grinça un peu des dents et attrapa son sac de cours avant de quitter son dortoir puis sa salle commune. Elle ne prit même pas la peine de s'arrêter pour saluer qui que ce soit et se contenta de grimper les marches qui la mèneraient dans la hall.

Une fois dans la Grande Salle, elle s'installa comme elle le faisait toujours, c'est à dire de façon à avoir la meilleure vue possible sur la totalité de la salle devant elle. Son regard se posa instinctivement sur la table des Serdaigle et elle se mordit l'intérieur de la lèvre lorsqu'elle se rendit compte qu'elle était surtout tombée sur une certaine brune aux yeux verts.
Comment avait-elle fait pour la trouver au milieu de tout ce monde ?
Et pourquoi ?
Elle poussa ses questions sur le côté, se disant qu'elle ferait mieux de s'occuper de son petit déjeuner devant elle.
Elle releva les yeux de nouveau, trouva le café, s'en servit une tasse, prit quelques pancakes, et ensuite... du jus de citrouille... où était la carafe ? Elle la chercha du regard, ses yeux tombant de nouveau sur la même brune. Elle pinça les lèvres.
Son camarade venait de lui servir du jus de citrouille, et elle était certaine que la brune n'aimait pas ça, ou en tout cas qu'elle n'en buvait pas. Pas qu'elle lui avait déjà proposé d'en boire avec elle et encore moins que son regard gravitait automatiquement sur elle à chaque repas partagé dans la Grande Salle loin l'une de l'autre. Juste une intuition. Une bête, très bête intuition. Qu'elle ne pu confirmer à cause du passage de quelqu'un. Elle se reconcentra sur son propre jus quand on lui coupa l'herbe sous le pied.

Ca pour une surprise... c'en était une.
L'adolescente haussa un sourcil et prudente elle laissa échapper un poli « Merci... ? Je suppose. » Avant d'instinctivement attraper son verre et de le boire, son regarde traversant la salle pour revenir se poser sur Charlie.
Et son cœur déjà gonflé par... quelque chose (sans doute rien, elle devrait aller voir un médicomage pour régler ce soucis d'enflement sans doute) s'engorgea encore plus en la voyant.
Il faudrait vraiment qu'elle fasse quelque chose à ce sujet.
Genre... tout de suite lui semblait être une merveilleuse idée.
Ignorant donc promptement Eileen et sa remarque pour le moins étrange – vraiment étrange – elle se redressa. Ah quoique, attendez, plutôt que l'ignorer...
« Dis, j'ai l'air de quoi là tout de suite ? Genre... les cheveux, ça va tu trouves ? »
Pas qu'elle s'en souciait, elle n'était pas ce genre de fille ( heureusement son avis sur la question de la différence entre les filles biens et les filles moins bien finissait par évoluer avec le temps ) mais... si elle voulait parler à Charlie, elle devait être au mieux.
Elle passa donc instinctivement une main dans ses cheveux pour dégager son visage et inspira profondément, prête à encaisser les critique ou peu importe ce qu'on lui disait. Histoire de pouvoir s'ajuster après.
Peut-être qu'elle devrait prendre un air plus décontracté aussi. Charlie était une fille décontractée, elle apprécierait sans doute.
« Et comme ça ? »
Elle défit un peu sa cravate et sortie sa chemise de sa jupe d'uniforme en défaisant aussi les boutons les plus hauts, ouvrant sa cape de sorcière. Là ça allait le faire. Même si elle n'était pas très à l'aise à l'idée d'avoir l'air de sortir d'une nuit dans son uniforme.
Elle devait faire vite, Charlie était partie discuter avec un Bouffondor et elle ne pouvait pas s'attarder.



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Ven 22 Avr - 19:16

Grande Salle  ◈ Charlie & Caleb & Eileen & Aylen
[Not] An ordinary Valentin's Day
Le jus de citrouille est ton ennemi


 




C
harlie n’était pas le genre de filles à  se vexer rapidement, même si la personne se montrait odieuse. Enfin là, Caleb semblait seulement très distrait, trop occupé pour se concentrer sur leur semblant de conversation. Le cœur battant de la brunette en fut déçu, tout comme le chat qui ronronnant dans sa poitrine. Elle était, certes, blessée de ne pas être le centre d’attention du jeune homme, des nuages venant grisailler son magnifique ciel bleu, mais elle arrivait à ne pas faire une crise digne d’un enfant de huit ans. Et cette furieuse envie de lui faire des câlins qui revenait au galop. Charlie n’avait jamais été amoureuse, elle n’en avait jamais eu le temps. Enfin, pas vraiment, il fallait compter ce qu’il se passait depuis une semaine… Mais passons, ce n’était pas le sujet. Elle n’avait pas vu Caleb de la sorte avant. Wow. Stop. Surchauffe des neurones. Etait était-il possible de se prendre la tête à ce point ?

Son regard, dans sa plus grande curiosité, vint enquêter sur celui du jeune homme. Monsieur venait de le visser sur la table des Serpentards, et plus précisément, sur deux élèves. Des boucles brunes et une cascade rousse, de quoi aggraver le foutoir déjà présent dans la tête de Charlie. Ses yeux s’ouvrirent en grand quand elle vit Aylen commencer à se déshabiller face à sa camarade. Tout à fait normal. Rien de grave. Ça arrive tous les jours. Evidemment. Non mais sérieusement, que se passait-il aujourd’hui ? « Tu as l’air complètement ailleurs Cal » Obsédé par une autre fille surtout. Charlie ne soit pas jalouse. Moi ? Jalouse ? Jamais ! Concrètement, elle ne pouvait plus se mentir à elle-même, mais une toute autre question la taraudait ; Jalouse de qui ? En tout cas, elle n'appréciait pas qu'Eileen puisse profiter de ce petit spectacle. Tout comme elle n'aimait pas que Caleb s'intéresse si peu à elle. La guerre était déclarée, Eileen était l'ennemie à éliminer. Après ça, elle aurait le champ libre. Charlie méchante? Ah ah. Absolument.

Bon, elle en avait ras le bol de son esprit qui commençait à fumer. Elle glissa son bras à celui de Caleb et l’emmena avec elle, se frayant un chemin par la marée d’élèves. Certes, elle ne lui avait pas  demandé son avis, mais elle était sûre qu’il n’allait pas s’en plaindre. Son cœur battait désormais la chamade à son contact. Elle devait avouer que c’était plus qu’agréable. Heureusement qu’elle n’était plus une adolescente pleine d’hormones, sinon Caleb aurait rapidement la fuite. Ils furent arrivés à la table des vert et argent, un large sourire étira ses lèvres. « Bonjour ! » Elle lâcha le bras de son cavalier improvisé et posa son menton sur l’épaule de la rouquine. « Bouh Grumpy Girl. » Son regard émeraude ne se détachait pas du jeune homme, c’était plus fort qu’elle.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Mar 26 Avr - 0:04

Not an ordinary Valentine's Day


 Le remerciement d'Aylen eu comme effet un battement de coeur loupé et quelques secondes de cycles respiratoires interrompus. Elle avait tellement envie de passer par dessus la table et de l'embrasser. Ce qui était étrange, se dit-elle au bout d'un moment, car jusqu'alors elle ne se savait pas gay. Mais l'amour n'a pas de genre, n'est-ce pas ? Car Eileen en était certaine, elle était amoureuse.

 Alors quand elle pensa que l'élue de son coeur allait l'ignorer, elle faillit fondre en larme. Mais alors, quand les larmes étaient sur le point de couler, Aylen reposa les yeux sur elle. Elle se sentit pousser des ailes. Elle lui demanda de quoi elle avait l'air, et la réponse était évidente pour Eileen.

 "Magnifique, comme d'habitude!" lui répondit-elle avec des étoiles dans les yeux.

 Elle la vit alors s'arranger, et si Eileen n'était pas Eileen, elle aurait sûrement bavé devant se spectacle. Elle était devenue toute rouge, elle pouvait le sentir, mais Aylen ne la regardait pas vraiment. Elle visait quelque chose ou quelqu'un du regard, derrière elle, à une autre table. La jeune fille se retourna alors rapidement, pour savoir de qui il s'agissait, et il n'en fallut pas beaucoup à la Serpnatard pour savoir qui était la cible de son tout nouveau crush.

 Elle aussi s'était levé, mais à la table des Serdaigle, plus loin. Charlie, une septième année, qu'elle connaissait vaguement pour l'avoir laisser lui parler à la bibliothèque. Elle la trouvait plutôt sympathique, et son visage ne lui inspirait d'habitude pas cette jalousie et cette haine qu'elle éprouvait en ce moment même.

 Elle se retourna vers Aylen rapidement, l'observant encore. Elle ne pouvait pas croire que celle-ci s'intéresse à celle-là ! Non elle ne voulait pas y croire! Elle espérait de tout son coeur que Charlie ne vienne pas s'interposer entre sa ginger bread girl, sinon elle savait que les sorts fuseraient (avec supplément insultes).

 Et que se passa-t-il ? Eh bien, elle vînt. Avec un garçon de Gryffondor qu'elle ne connaissait vraiment pas trop. Il lui semblait qu'il avait redoublé. Si elle avait su son nom, elle ne s'en souvenait vraiment plus. A vrai dire, elle ne se souvenait presque plus du sien, tellement celui d'Aylen était omniprésent dans son esprit.

 La Serdaigle les salua, Eileen l'ignora. Puis elle pose sa tête sur l'épaule de son namureuse, et là, s'en fut trop. Elle avait de nouveau 4 ans.

 "Tu veux bien enlever ta tête, steuplait."

 Elle se pencha au dessus de la table pour poser ses mains maladroites sur le visage de Charlie et le repousser là où il devait être, c'est-à-dire pas sur l'épaule d'Aylen.

 

Bon j'espère que j'ai pas été trop longue et que la situation va pas devenir horrible pas ma faute x) 

© Great Thief
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Jeu 5 Mai - 15:36
ft Charlie Williams, Eileen O'Sullivan & Aylen Nott
Mercredi 14 Février 2018
Not An Ordinary Valentine's Day

Sa vue était greffée sur les moindres mouvements de sa Serpentard. Cal n’avait pu se résoudre à détourner ses yeux pour voir Charlie que de brèves secondes. La perfection le narguait quelques tables plus loin. Pourquoi restait-il donc planté ici ? Ah oui. Charlie. Complètement ailleurs, lui ? Totalement. « Hein ? » Loquace en plus. L’homme parfait en soi.

Pourtant tout homme parfait qu’il était Caleb sentit une vague de haine pure l’envahir. Que faisait cette rousse devant les yeux de SA perfection ! Que ce fut Miss Nott importait peu. Là elle se déshabillait devant Eileen et il n’aimait pas ça du tout. Eileen était à lui. Et seulement lui !

Il en était là dans ses réflexions -ses malédictions envers son ancienne prof-  quand il se fit embarquer par la brune. Vers une destination inconnue. Jusqu’à ce qu’elle le lâche pour se poser près de feu leur professeur. Bien. Dans un sens maintenant il se trouvait vers la cinquième année de ses pensées. Penser à remercier la Serdaigle plus tard. Néanmoins, Caleb descendit de son petit nuage devant le geste brusque d’Eileen. Il aurait beaucoup aimé l’attitude de la demoiselle si c’était pour le défendre lui. En digne représentant de sa maison, Caleb saisit son courage à pleine main et  son sens de la justice pour s’emparer de la main droite de sa belle. Une fois dans sa propre main, le Gryffondor ne put s’empêcher de constater la douceur de cette dernière. En preux chevalier qu’il se croyait être, il porta cette main jusqu’à ses lèvres pour lui prodiguer un baisemain. Digne des plus belles princesses. « Bonjour demoiselle de mon cœur. Que dirais-tu de planter tout ce beau monde ici et de partir ? Où tu voudras. » Le noiraud n’avait d’yeux que pour Eileen. Il ne vit donc pas ce que les deux autres faisaient.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Lun 16 Mai - 12:55


Not An Ordinary Valentine's Day


Magnifique, comme d'habitude.
Okaaaaaay ?
C'était nouveau ça tient. Pas que ça soit vraiment important, d'autant plusquand elle pouvait voir sa Charlie faire les yeux doux à cet idiot de Bouffondor (bon, elle ne savait pas s'il était idiot ou non mais par principe, il l'était, ne serait-ce que parce qu'il se dressait sur son chemin et qu'en plus il ne semblait pas s'intéresser à Charlie, la merveilleuse Charlie, ange tombé du ciel pour déverser sur la terre joie et bonheur).
Un fait qui lui fit froncer les sourcils.

Elle était habituée à ce que l'attention de Charlie lui soit donnée, et si elle n'avait jamais été jalouse jusque là lorsque l'adolescente l'offrait à quelqu'un d'autre, elle se sentait blessée de la voir prendre le bras de ce garçon pour ensuite venir vers eux. Quoi ? Ils allaient annoncer leur mariage, ça y est ? Comme si Aylen allait l'accepter. Jamais. Ja-mais. Elle trouverait tous les arguments au monde pour convaincre Charlie de le laisser tomber (et de la choisir elle). Comme le fait qu'il soit à Gryffondor était un bon argument pour commencer. Et ensuite c'était à peine s'il était plus grand qu'elle et Charlie aimait se blottir contre les gens (du moins contre elle) donc il lui fallait quelqu'un de solide pour ça, pas cette espèce de frite trop cuite. Et puis il lui fallait de la douceur et quelqu'un qui puisse l'écouter des heures, transporté par le son de sa voix, quelqu'un d'attentif et prêt à faire des efforts pour elle, à s'ouvrir pour elle, qui pourrait la compléter et l'aimer parce qu'elle était la meilleure chose à lui être arrivée.
Il lui fallait Aylen.
(Tout du moins selon Aylen).

Elle sentit son cœur s'emballer – à peine plus que d'habitude – lorsque Charlie se sépara de Caleb pour venir vers elle.
Ahah ! C'est moi qu'elle préfère ! Petite danse interne de la victoire !

Elle sourit tendrement, aux anges, et ne se préoccupa pas vraiment de Caleb et Eileen malgré la contrariété visible de cette dernière. Elle répondit à Charlie avec un sourire et un « Hey sc- » qui fut interrompu par le geste d'Eileen.
Aylen se tourna vers cette dernière qui ne semblait pas contente du tout et qui semblait déterminée à ignorer Caleb. La rousse fronça les sourcils.
« Hey, fais gaffe à ce que tu fais O'Sullivan, personne n'a envie que tu les touches ici à part l'autre débile à côté de toi, alors gardes tes petits doigts d'acromentule boudinée pour toi. »
Non mais oh, elle croyait quoi ?
La vie c'était pas un kiwi là.
Elle se tourna vers Charlie et dépose un baiser sur sa joue.
« Ca va toi ? »



Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Mer 18 Mai - 13:32

Grande Salle  ◈ Charlie & Caleb & Eileen & Aylen
[Not] An ordinary Valentin's Day
Le jus de citrouille est ton ennemi


 




Q
ue venait-il de dire? Demoiselle de son cœur? Comment pouvait-il? Comment osait-il?! Se rendait-il compte du vide qu'il venait de créer dans la poitrine de la brunette, elle faillit en tomber raide sur le sol. Se prendre un râteau de la sorte, il n'y avait rien de plus douloureux. Charlie eut un moment d'absence soudaine. Infime, certes, mais elle fut déconnectée du reste du monde. Comment est-ce que cette vipère se permettait-elle de l'arracher ainsi de son doux perchoir? N'en avait-elle pas déjà assez? Elle ne se gênait pas de tout lui prendre. Caleb dont elle ne faisait même pas attention. Ce beau gryffondor, drôle et captivant qu'elle snobait sans l'ombre d'un remord. Et Aylen. Son Aylen. Ca, c'était propriété privée. Elle s'était déjà battue pour entrer dans ses grâces! Il n'y avait qu'elle pour réclamer attention, câlins et matelas pour une petite sieste. Non mais oh. A elle. Greuh. Pas touche. Si elle voulait poser son menton sur son épaule, elle avait le droit. Qu'elle le refasse encore une fois, elle lui boufferait les doigts. Elle se faisait déjà violence pour ne pas lui foutre son poing dans le nez.

Sa main se précipita vers sa poche pour mieux s'y glisser, ses doigts s'enroulant sournoisement autour de sa baguette magique. Elle ne s'en était jamais servie pour des fins aussi vengeresses et cruelles, mais elle n'avait plus le choix. Ce n'était plus l'époque où elle jouait avec Felix, oh ça non, elle n'allait pas se montrer douce avec elle. Il ne fallait pas énerver Charlie, au risque de ne plus la reconnaître. Elle allait se faire un plaisir de le lui faire comprendre. Les Williams ne se laissaient pas marcher sur les pieds!

La remarque d'Aylen la fit sourire, moqueuse, alors qu'elle tirait la langue à la vipère pour lui faire comprendre sa petit victoire. Aylen continuait de la préférer, c'était déjà de gagner, son coeur se remettait à battre joyeusement dans sa poitrine. Mais un simple regard en direction du Gryffondor et la déprime s'abattit sur elle sans crier gare. Pourquoi n'avait-elle donc jamais de chance en amour? Etait-elle donc éternellement destinée à ce qu'on appelait la Friendzone? Elle allait finir par pleurer face à cette injustice.

Un frisson la prit lorsqu'une paire de lèvres plus que douce se posa sur sa joue pour un baiser tendre, agréable, vivifiant. Un sourire presque bête vint éclairer son visage et sa main, encore libre, attrapa celle de la rousse. Son regard émeraude se perdit dans le sien. Allait-elle bien? Hm. Non. Il fallait qu'elle se débarrasse de la vipère avant de répondre à sa question. "Attends deux minutes." Elle lui rendit son baiser, déçue de devoir rompre ce tendre moment qu'elle adorait recevoir de sa part, pour se pencher sur le côté.

"Eh la vipère!" Elle leva sa baguette pour lui faire comprendre qu'elle allait avoir chaud aux fesses. D'un simple mouvement du poignet, elle envoya la carafe s'écrasa sur sa tenue. "Tu devrais faire plus attention!" Se redressant, elle sourit à Aylen. "Et toi? Ca va?"
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Dim 22 Mai - 18:38

Not an ordinary Valentine's Day


La main de la Serpentard fut arrêtée par celle plus grande du Gryffondor, alors qu'elle avait à peine atteint son but, celui de retirer la tête de Charlie de l'épaule de son amour. Le contact la surprit et elle resta interdite en relevant la tête et découvrant Caleb qui se penchant pour lui baiser la main après un discours assez désagréable aux oreilles d'Eileen. Qu'est-ce qu'elle aurait donné pour que ce soit Aylen qui lui parle ainsi. Dans tous les cas, ce Gryffondor prenait trop ses aises. Et après un moment de déstabilisation pendant lequel elle écarquillait les yeux, elle revint très vite à elle quand la douce voix de sa camarade Serpentard lui vint aux oreilles, brutalement. Pourquoi lui parlait-elle ainsi ? Qu'avait-elle fait à part sauver leur idylle ? L'insulte l'avait blessé. Apparemment, Aylen préférait Charlie à elle, et au moment où elle le réalisa, elle resta encore plus sans voix. Elle n'arrivait pas y croire. Et ce qu'elle vit se passer ensuite lui fendit le coeur. Aylen embrassait la Serdaigle sur la joue, oubliant complètement la cinquième année.

 Eileen ne pouvait pas y croire. Elle avait retiré violemment sa main de celle du Gryffondor, agacée et irritée, en colère et triste. Le coeur brisé, sentant les larmes monter aux yeux, elle regardait le "Aylen & Charlie show" commencer sans qu'elle ne puisse rien y faire. La jalousie la consumait, mais la déception et la tristesse lui creusait ce grand vide dans tout son être. Elle aurait voulu réagir, mais elle était incapable de faire quoi que ce soit. Elle en voulait à son namoureuse de ne pas l'avoir choisi elle au lien de cette pouffe bleue. Elle ne voulait plus se trouver ici, elle voulait quitter les lieux le plus vite possible, mais son cerveau n'était plus connecté à son corps et celui-ci ne répondait plus.

 Le contact entre les deux revint quand cette bouffeuse de bouquins lui renversa la carafe de jus de citrouille sur sa robe. Elle réaction de la même façon que tout le monde aurait fait dans cette situation. Elle se leva par réflexe en essayant de pousser soit la table, soit le banc pour éviter le plus de dégâts sur sa robe. Mais ceux-ci étaient trop lourds et la seule chose qu'elle pu faire fut de ne pas crier d'hystérie. Sa colère était silencieuse, mais elle bouillait tellement de rage qu'elle aurait pu se sécher par la simple chaleur qu'elle dégageait. Elle était devenue toute rouge.

 Elle lança son fameux regard noir à Charlie alors qu'elle se moquait d'elle, se trouvant probablement plus maligne devant Eileen. Mais vraiment, faire la bully sur plus faible que soit, ce n'était pas très intelligent. Les Serdaigle ne sont plus ce qu'ils étaient... se dit-elle.

 Les points et la mâchoire serrés, elle regardait Charlie et se retenait de lui tirer les cheveux jusqu'à ce qu'ils se détachent de son cuir chevelu. Elle regardait Aylen, et son coeur pleurait. Elle les regardait toutes les deux et son coeur se tirait une balle dans le coeur. Elle avait complètement oublié le septième année qui se tenait à côté d'elles. L'ignorant encore, elle sortit de table, leur tournant le dos, les lèvres pincées, honteuse et enragée, pour quitter la salle. Elle avaient envie de pleurer, de fondre littéralement en larmes. Sa robe tachée ne passait surement pas inaperçue, et chaque rires qu'elle entendait, elle imaginait que c'était des élèves qui se moquaient d'elle. Elle n'avait qu'une envie, retourner dans son lit et maudire tout le monde en essayant de ne pas pleurer.

 

Désolé pour l'attente :/ J'espère que ça vous convient Smile 

©️ Great Thief
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Dim 22 Mai - 19:16
ft Charlie Williams, Eileen O'Sullivan & Aylen Nott
Not An Ordinary Valentine's Day

Le Gryffondor ne se vexa pas de la réaction de sa belle face à sa demande. Non au contraire. Il aimait particulièrement qu'on lui tienne tête. Pouvoir jouer au jeu du chat et de la souris. Il ne faisait aucun doute que la souris ne lui résisterait pas longtemps. Du moins, en était-il persuadé. Ça ne semblait pas être le cas de tout le monde ici. Son regard ne quitta pas une seule seconde la Serpentard face à lui. Elle semblait en pleine réflexion. Sur ce qu'il lui proposait ? Cela ne faisait aucun doute. Tout à sa patience Caleb attendrait jusqu'à ce qu'elle lui partage sa réponse. Et tout à ses propres pensées, le septième année ne vit pas Charlie amorcer le geste fatal envers sa belle. Ce n'est qu'une fois la carafe vidée sur les robes d'Eileen que les conséquences lui apparurent. La colère montait chez sa belle et il n'avait aucune idée de quand elle allait exploser. Cependant, avant qu'elle ne le fasse, il se tourna lui-même vers sa partenaire de métamorphose pour lui dire ses quatre vérités. Les sourcils froncés, le regard noir et la colère montant gentiment il lui cracha ses mots. « Tu n'as rien d'autre à faire que de jouer à la petite gamine capricieuse ? On ne t'a jamais appris à être une grande fille civilisée ? » Le noiraud se retenait pour rester poli. Après tout il n'avait pas non plus envie de la traiter de tous les noms. Malgré tout il appréciait la brune. Elle était intelligente et il est plaisant de discuter et travailler avec elle. Mais là... « T'es pas censée être intelligente et responsable ? Ton insigne ne te permet pas de te sentir supérieur aux autre ! Loin de là. »

Tout à sa tirade le jeune homme ne remarqua même pas le départ de la cinquième année. Non là il déversait son venin tel un serpent. Ironique n'est-ce pas ? Voyant le regard que lui lançait son ancienne professeure il ne se priva pas non plus pour lui partager sa pensée sur elle. « Et toi ne me regarde pas comme ça. T'as rien à foutre ici d'abord. » Oui parce qu'il avait tout de même remarqué que miss Nott ne prendrait absolument pas la défense de sa camarade. Oh non. Vu comment elle collait la Serdaigle. D'ailleurs, elle la collait un peu trop près à son humble avis. Il ne savait pas qu'elle avait ce genre de préférence. Quand bien même ça ne change rien à la situation. Elles avaient blessé Eileen et rien que pour ça, il ne leur pardonnerait pas. Foi de Gryffondor !

Les plantant là, il se précipita pour essayer de rattraper la brune qui avait pris de l'avance sur lui. Il ne voulait pas la laisser dans un tel état. Et puis, sa proposition est toujours d'actualité. Caleb l'emmènerait où elle le désirait. Là-bas il pourra calmement lui partager son projet d'avenir. Il voulait qu'elle sache à quel point il l'aimait. Il voulait la voir porter ses enfants ! Pas maintenant, elle n'avait pas fini ses études. Mais bientôt.

C'est donc avec un sourire idiot que le jeune homme courrait dans les couloirs pour retrouver sa belle. Pourvu qu'il arrive avant qu'elle n'entre dans sa salle commune. Quoiqu'il ne doutait pas qu'elle le laisserait se joindre à elle.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Dim 22 Mai - 22:00


Not An Ordinary Valentine's Day


Charlie ne répondit pas tout de suite à sa question et à la place lui dit d'attendre deux minutes. La rousse fronça les sourcils. Attendre ? Mais attendre quoi au juste ? Ce n'était pas vraiment important, surtout que la brune venait de déposer le plus doux des baisers sur sa joue et que l'adolescente se demandait si elle n'allait pas défaillir.
Toutefois curieuse, et ayant complètement oublié la présence de la fille qui la dérangeait pendant son petit moment matinale avec sa Charlie, elle vit la bleu et bronze prendre sa baguette et l'agiter.

Splash.

Le contenu d'une carafe se déversa sur la pauvre Eileen qui se retrouva complètement trempée en un instant. Se sentant un peu mal à l'aise pour l'autre adolescente, elle ne dit toutefois rien et se contenta de la regarder lancer un regard noir à Charlie avant de partir. Quelque part, enfouie en elle derrière l'envolé de sentiment qu'elle ressentait pour Charlie, elle se sentait mal à l'aise pour elle.
Elle n'aimait pas les humiliation publics.
Mais elle s'en fichait bien en fait car l'attention de sa jolie brune était entièrement sur elle désormais et c'était suffisant pour la faire sourire jusqu'aux oreilles. Malheureusement ça ne dura pas car bientôt le garçon – qu'elle avait complètement oublié – les réprimanda. Ou plutôt il réprimanda Charlie.

Par réflexe Aylen se positionna légèrement devant Charlie, comme pour la protéger. C'était un instinct qu'elle avait acquis dans sa jeunesse, quand son père était encore présent dans sa vie, afin de protéger Enora. Elle lança un regard de défiance. Qu'il ose seulement s'en prendre à elle et il verrait de quel bois elle se chauffe.
Toutefois elle ne s'était pas attendue à ce qu'il s'en prenne aussi à elle.
Ses paroles la blessèrent plus qu'elle ne l'aurait pensé. Il frappait juste là où ça faisait mal. Là où elle doutait, parce qu'elle savait qu'il avait raison, que sa place n'était pas ici, quand bien même elle aurait adoré que ça soit le cas car elle avait enfin rencontré quelqu'un qui en valait la peine et avec qui elle voulait passer sa vie.
Elle serra les dents et les poings, se retenant de grimper sur la table pour aller le frapper. De toute façon il était déjà en train de partir, alors ça ne servirait à rien, et lui lancer un sort en plein milieu de la salle où tous les professeurs pouvaient le voir... elle trouverait un autre moment pour se venger, là elle voulait passer du temps avec Charlie.

Malgré la colère qui bouillonnait en elle, elle se tourna de nouveau dans sa direction, sourire forcé aux lèvres.
« Oui, ça va. Et toi... ? Je sais que je t'ai déjà demandé mais... avec ce qu'il a dit et comme tu as l'air d'être amie avec lui... » Elle prit doucement sa main pour la serrer dans la sienne. « L'écoute pas, il en vaut pas la peine, okay ? »
Sa voix était descendue doucement alors qu'elle s'était un peu penchée vers elle pour chercher son regard.


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Dim 22 Mai - 22:28

Grande Salle  ◈ Charlie & Caleb & Eileen & Aylen
[Not] An ordinary Valentin's Day
Le jus de citrouille est ton ennemi


C
harlie n’en avait que faire de la réaction de la vipère, elle voulait seulement son départ. Cette brune avait tout foutu en l’air, en un seul geste, elle devait payer pour cet acte. Et pourtant, une infime partie d’elle la réprimandait pour cette action. Jamais elle ne s’était montrée aussi cruelle envers une autre élève. Que lui arrivait-il ? Qu’était-elle en train de faire ? Elle chassa ses pensées de son esprit dans un soupir agacé, ses yeux émeraude suivant Eileen. Elle s’en allait, comme prévu, alors pourquoi ne se montrait-elle pas fière de cette réussite ?

Son attention se posa sur le Gryffondor, celui qui faisait battre son cœur. Ce dernier se serra fortement en le voyant aussi furieux. Pourquoi ? Charlie ne comprenait pas cette brusque colère, elle avait seulement chassé la parasite de la salle, on aurait dû la remercier ! Les premières paroles furent comme un train qui la percuta à grande vitesse. Ses genoux manquèrent de céder sous elle alors que sa respiration se faisait la malle en douceur. L’air se bloqua dans sa poitrine, ses mains agrippant sa cape. Il ne pouvait pas faire ça… Il ne pouvait pas lui briser le cœur, pas comme ça, pas maintenant. Il ne pouvait pas lui faire ça, pas lui aussi...

Les traits de Caleb devinrent flous pour devenir ceux de son paternel et la panique l’envahit toute entière. Elle se revoyait plus jeune, les cris interminables de son père. Il n’arrêtait pas de beugler. Pourquoi ? Qu’avait-elle fait ? Pourquoi n’était-elle que déception aux yeux de ses proches ? Il devait arrêter de crier ! Son cœur allait céder, son corps allait s’écrouler, elle allait craquer. Loin de là. Ses yeux se fermèrent, comme un bouclier contre cette dure réalité, une larme solitaire glissant sur sa joue. Ne pouvait-elle pas avoir une pause ? Un répit ?

Il ne s’agissait que d’une seule mauvaise action. Charlie s’était toujours battue pour les autres. Et voilà que Caleb lui tournait le dos, lui crachant d’horribles paroles à la figure, ne faisant d’elle qu’une poupée de chiffon. Elle avait envie de disparaîter, de s’enterrer six pieds sous terre pour pleurer toutes les larmes de son corps. Et alors qu’il s’en allait, Charlie ne trouva pas la force de le retenir, les aiguilles s’enfonçant plus profondément dans son cœur si fragile. Elle n’osait plus bouger, c’était à peine si elle respirait.

Son regard se voilait alors qu’elle partait dans ses souvenirs, dans ses peurs, craintes, regrets. La voix qui lui parvenait lui paraissait si lointaine. Devait-elle vraiment l’écouter ? Il n’en valait pas la peine. Si. Il valait la peine. Et elle l’avait perdu, bêtement. Toute était de sa faute. Elle leva un regard larmoyant vers la grande rousse, secouant la tête, sa gorge se nouant. Elle n’allait pas bien. Plus rien n’allait. Aylen allait-elle aussi la fuir ? La laisser seule dans cette salle où les regards curieux devenaient de véritables ennemis ?

Elle n’en pouvait plus. Dans une dernière inspiration douloureuse, elle éclata en sanglots. Ses mains agrippèrent la cape de sa camarade, son visage se cachant contre elle. Le flot de larmes ne voulait cesser. Charlie se sentait si misérable.

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Mer 25 Mai - 17:49


Not An Ordinary Valentine's Day


Aylen ne pouvait que se sentir peinée pour Charlie qui semblait avoir le cœur brisé. La pauvre, Caleb n'y était vraiment pas allée de main morte avec elle... Elle comprenait qu'il puisse apprécier Eileen, et que par extension il puisse vouloir la défendre, mais tout de même, il exagérait. La rousse se rendit bien vite compte que ses paroles n’atteignaient pas son aimée lorsque celle-ci ne répondit rien. Son regard dans le vide, elle finit par craquer et venir se blottir dans ses bas.

Son cœur rata quelques battements et durant une seconde elle se demanda si elle n'allait pas faire une crise cardiaque face à toutes les émotions qu'elle pouvait ressentir en cet instant. Elle qui était habituée au calme et à la tranquillité, tout ça changeait drastiquement pour elle et ça ne serait pas un problème si au moins Charlie pouvait être heureuse.
Mais non.
Il fallait que des gens viennent la blesser et elle pouvait jurer sur la tête de ses ancêtres qu'elle ferait payer à ce pauvre type ce qu'il avait dit. Autant à la femme de sa vie qu'à elle.
Mais pour le moment elle devait s'occuper de la rassurer.

Aylen n'était pas vraiment la personne la plus à l'aise quand il s'agissait de se laisser toucher, et ce même par des personnes en qui elle avait une totale confiance. Toutefois pour l'occasion elle se força à se détendre pour serrer Charlie dans ses bras avec tendresse, la berçant avec douceur pour l'aider à se calmer. Beaucoup de regards étaient encore posés sur elles et la vert et argent se dit qu'il était certainement temps de se retirer également, même si aucune des deux n'avait eu un vrai petit déjeuner probablement.
Elle se redressa et posa sa main sur la joue de Charlie, écartant ses larmes du pouce pour glisser une main sous son menton et relever son visage. Toujours avec douceur elle écarta quelques mèches de ses cheveux et déposa un baiser sur son front, puis sur le bout de son nez et enfin, avec toute la délicatesse du monde, sur ses lèvres.

Ca ne dura qu'un instant très bref, mais Aylen pouvait sentir dans son ventre des papillons voleter avec énergie et son cœur donner l'impression qu'il allait bientôt sortir de sa poitrine. Et ce fut certainement un moment merveilleux pour elle mais... ça ne l'était pas autant qu'elle l'imaginait. Ca lui avait semblé trop mécanique quelque part, comme si ce baiser ne venait pas vraiment d'elle.
Mais elle ne s'en préoccupa pas, car pour le moment, tout ce qui comptait, c'était Charlie.
Sa main se glissa dans la sienne avec douceur et elle la regarda dans les yeux.
« Partons, là où il n'y aura plus que nous et où plus personne d'autre ne comptera. Viens avec moi. »


Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Mar 31 Mai - 22:15

Grande Salle  ◈ Charlie & Caleb & Eileen & Aylen
[Not] An ordinary Valentin's Day
Le jus de citrouille est ton ennemi


S
i Charlie s’était attendue à cela… Elle y avait certes rêvé, mais jamais, elle n’aurait pensé que cet événement n’arrive aussi vite. Un baiser. Bien trop court à son goût. Enfin, elle goûtait à la délicatesse de ses lèvres, à leur saveur fruitée. Elle vint y répondre, dans l’espoir de pouvoir le prolonger, hélas le paradis prit rapidement fin. Il manquait quelque chose à cet instant magique, mais Charlie n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il y avait sonné comme quelque chose de faux. Ses doigts se lièrent aux siens avec délicatesse alors qu’elle lui offrait un doux sourire, le plus sincère qu’elle pouvait lui donner.  

Elle accepta la proposition sans hésiter une seule seconde, bien heureuse de panser son cœur blessé avec la présence de la rouquine. Elle se sentait déjà mieux, plus légère, plus libre. Elles quittèrent donc la grande Salle pour se trouvait un endroit plus chaleureux et accueillant, Charlie avait l’endroit parfait pour cela. La Salle sur Demande. Elles s’y étaient donc cachées pour le reste de la journée. Les discussions y allaient de bon entrain, voyageant de sujet en sujet sans vraiment en chercher le sens. La brunette en profita pour montrer son talent de chanteuse à la serpentard, tout comme ses talents en guitare. Elle n’était pas allée jusqu’à lui faire la sérénade, même si l’envie avait été très forte.

Charlie ne doutait pas de ses charmes, et elle était bien décidée à oublier ce jeune homme qui avait oser son cœur. Ce n’était pas pour autant qu’elle chercha de nouveaux baisers de sa camarade, elle préférait lui laisser le temps de faire le premier pas. Ne pas accélérer les choses. Et puis vint le moment le plus mignon et drôle de la journée. Aylen l’avait supplié de lui apprendre à jouer de la guitare. Charlie n’avait bien sûr par refuser et s’était lancée dans un cours des plus improvisés. Et il fallait avouer que la rousse n’avait pas le talent de la musique. Elle s’était gentiment moquée de son sens du rythme avant de lui faire un câlin pour se faire pardonner.

Puis vint le moment où elle dût mettre un terme à cette journée, la raccompagner à sa salle commune. Chose qu’elle fit à contre cœur. Lorsque Charlie regagna son dortoir, elle ne pouvait ignorer les papillons qui voletaient dans son estomac, ni même, le sourire idiot sur ses lèvres. Aylen était décidément une fille exceptionnelle.


Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Zuleika Raven ~ The diary of an ordinary woman.
» Petite absence
» Petite absence !
» Petite absence
» Petite absence

Not An Ordinary Valentine's Day || La petite troupe

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: