Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -16%
Aspirateur balai Dyson V15 Detect Absolute (2023)
Voir le deal
669 €

Un dessin contre tes pensées [FB début décembre ~ Feat Albus S. Potter]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Un dessin contre tes pensées [FB début décembre ~ Feat Albus S. Potter]
Ven 15 Sep - 14:35

Un dessin contre tes pensées




Ÿuna n’avait jamais pensé qu’elle se rendrait si loin dans ses études. Elle avait même pensé tout abandonner l’année de sa cinquième à Poudlard. Si elle n’avait pas trouvé refuge chez la famille Ming, elle aurait peut-être fui ailleurs. En Amérique du Nord, en Afrique, en Océanie, même, elle n’en savait rien. Cependant, si elle était persuadée d’une chose, c’est que grâce à sa passion pour le dessin, la jeune femme était encore vivante. Elle s’accrochait à l’art comme à une bouée. Souvent, elle se sentait seule dans l’univers qu’elle s’était créé. Autant elle appréciait son cercle restreint, autant ça lui pesait par moment. S’ouvrir aux autres, c’était risquer qu’ils prennent son cœur et l’émiettent un peu plus. Elle devait sauver les apparences à merveille parce que peu se rendaient compte qu’elle avait de la difficulté à rapiécer les morceaux.

Dans la serre de Poudlard, elle attend Albus. Elle l'apprécie ; il est à Serpentard, tout comme sa meilleure amie. Parfois, Ÿuna pense qu'elle aurait dû y être aussi, mais il lui manque sûrement une dose de rancune et de fierté mal placée pour y être. Alors, elle se contente d'être amie avec eux, de les observer sous son air effacé et ses cheveux qui lui cache parfois la vue. Elle les envie, en fait. Elle sait bien que leur vie respective n'est pas rose et avec des licornes qui glissent sur des arcs-en-ciel en paillettes, mais… Elle secoue la tête. Habituellement, quand elle dessine, elle laisse les pensées moroses dans un coin de son cerveau. Elle devrait le faire aussi, cette fois-ci.

Dessiner lui fait du bien. Elle ne se sent pas prise à l'intérieur d'elle-même. Elle peut enfin respirer sans avoir la sensation que sa cage thoracique s'enroule autour de son coeur. L'étudiante en arts jette un coup d'oeil aux lignes qu'elle trace depuis quelques minutes. Elle avait l'impression de ne rien faire de concret, mais devant ses yeux ébahis se trouvent pourtant un croquis de sa famille. Elle ne parlait pas des Ming, mais bien des Chen. Pourquoi a-t-elle dessiné cette photo? Ÿuna a un souvenir flou de ce moment là, tout juste à la suite de sa première rencontre avec le médicomage Constantinides. Son père avait tenu à calmer les doutes qui s'élevaient quant à son maintien de l'ordre dans la maison familiale. Il avait pris un rendez-vous avec un photomage et avait forcé Ÿuna à mettre une horrible robe et à sourire. Il fallait sauver les apparences.

Une larme roule sur sa joue, mais elle l'essuie en vitesse en entendant le bruit mat d'une porte qui se ferme. La jeune femme tourne la tête et un sourire naît sur ses lèvres. Elle attendait toujours les rencontres quotidiennes ou hebdomadaires avec Albus. Souvent, les émotions se passent de mots…


KoalaVolant
Albus S. Potter
Albus S. Potter
ProfilDate d'inscription : 01/08/2022
Messages : 671
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Un dessin contre tes pensées [FB début décembre ~ Feat Albus S. Potter]
Dim 24 Sep - 22:55
• • •

Un dessin contre tes pensées


feat. Ÿuna Lin Chen & Albus S. Potter


• • •La journée semblait chercher à me fuir aujourd’hui, le soleil s’étant pointé tard pour disparaître à nouveau en cette fin d’après-midi. C’était vrai que nous étions en décembre, le mois des journées les plus courtes de l’année. Je ne détestais pas ces journées à la lumière courte, car bien au contraire elles me reposaient ou à tout le moins quand je ne me rendais pas nerveux dans mes prises de notes en cours ou au milieu d’un tumulte d’élèves.
Le froid extérieur pétrifiant mes sens n’avait de cesse non plus d’apaiser mon esprit.

Ainsi, j’étais sortis dans le parc pour marcher, paresser seul après un cours difficile en droit. C’était un cours en équipe et où il fallait argumenter sur un sujet contre deux autres de nos paires. Le stress s’était mis de la partie et un mal de tête se pointa trop bêtement. Régulièrement depuis le mois de novembre, je n’étais plus certain de continuer ce cours l’année prochaine. Je ne savais plus si j’avais la trempe d’être au magenmagot ou un directeur de département comme mon père.
Ça me triturait l’esprit un moment alors que je marchais sans relâche cherchant à glacer mon cerveau pour, justement, ne plus penser à rien.
J’étais dégoûté de moi petit avorton timide et incapable de tenir tête à quiconque.

Après un moment à marcher au hasard, je dus me rendre à l’évidence que même le gros manteau en feutre noir, l’écharpe aux couleurs de ma maison et les bottes doublées en cuir ne réussiraient plus à me tenir au chaud. L’humidité commençait à me peser s’infiltrant partout dans mon corps et je frissonnais. De toute manière, je dois aller voir Yuna aux serres songeais-je en marchant plus rapidement, un sourire sur mon visage.

Je ne savais pas si c’était la jeune femme ou l’idée de la chaleur des serres qui me firent marcher plus vite. J’allais même à courir m’arrêtant lorsque je faillis trébucher descendant le chemin sinueux vers ce havre de verdure si apaisant. J’aimais beaucoup la Serdaigle dorénavant étudiante à l’université. Sa présence m’était apaisante dans un monde où tous allaient trop vite.

Je toquais à la porte de la serre numéro un où nous nous étions donné rendez-vous une semaine plus tôt puis, je la poussais … Je maugréais mon mécontentement.

- Elle est coincée …

Ou non, car elle s’ouvrit alors un peu brusquement pour propulser vers l’intérieur. Je n’avais pas dû faire trop de bruit et heureusement. Fermant la porte derrière moi, je m’assurais que rien ne la bloquait. Alors, l’atmosphère humide, chaude et cette odeur d’humus parvenait à mes narines et rendait tout de suite la journée plus belle.
J’enlevais écharpe et manteau avant d’arriver devant Yuna, les posant sur la longue table.

- Salut Yuna. Ça va ?

Demandais-je platement comme toujours lorsque je saluais poliment une personne de ma connaissance. Je me demandais si je ne devenais pas redondant à toujours dire la même chose. Au moins souriais-je chaleureusement parce que j’étais réellement heureux de la revoir. Je me demandais si cela allait bien dans ses études. Comme toujours, j’hésitais à le lui demander tout de suite ne sachant pas si je dérangerais. Plutôt, je sortis délicatement un parchemin de dessin au fusain de mon sac tout comme le petit coffre en cuir servant à entreposer lesdits fusains. Je mis le coffret au centre de la table entre elle et moi.
Ce fut là que je remarquais son propre dessin. C’était magnifique comme l’habitude le laissait entendre. On voyait là représenté des personnages ou plutôt des personnes.

- Est-ce que tu as dessiné ta famille ?

Demandais-je avec légèreté rajustant machinalement mes lunettes sur mon nez. Je devrais dessiner plus souvent papa et maman. Je me bornais à ne faire que des paysages ou des natures mortes comme si je craignais de rater l’humanité dans les gens.


KoalaVolant

_________________
Être quelqu’un ?

Ça me fait peur, mais …
ANAPHORE
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Albus Severus Potter : Un Potter à Serpentard?
» Carnet de Albus S. Potter
» Albus Severus Potter
» Albus Severus Potter
» Albus Severus Potter

Un dessin contre tes pensées [FB début décembre ~ Feat Albus S. Potter]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: