Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
ETB Pokémon Fable Nébuleuse : où ...
Voir le deal

Une adorable invitation ! [PV Endymion Selwyn]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Une adorable invitation ! [PV Endymion Selwyn]
Sam 3 Juin - 22:31

Mikaëlla

Endymion


Une adorable invitation


L’épreuve du tournoi des Trois Sorciers étant terminés, la scolarité de notre Tornade Italienne suivait son cours. Il y avait toujours des matières intéressantes et d’autres moins… la divination s’est avérée être une grande surprise pour notre sicilienne, trouvant cet étrange Art bien intrigant : pour une fois qu’une matière théorique ne la faisait point s’ennuyer et dormir, c’est assez étonnant !

Bref, les semaines de cours, approchant progressivement des vacances d’hiver où les étudiants pouvaient rentrer chez eux s’ils le souhaitaient, la pétillante sicilienne entendit alors qu’un bal de Noël allait être organisé cette année, une tradition ancrée dans le Tournoi des Trois Sorciers : les étudiants allaient devoir inviter leur cavalier ou cavalière au bal.

Contente qu’il y ait un bal cette année, la dynamique sicilienne s’imaginait déjà participer au bal en compagnie de son fiancé Endymion… Mais, est-ce elle qui va demander pour qu’il soit cavalier ou lui qui demande ? Voilà la grande question que notre sicilienne se posait maintenant.

Assise sur un banc le temps d’une pause entre deux cours, perdue dans ses pensées concernant le bal mais aussi pour de nouvelles farces et aussi Endymion, la jolie serdaigle ne se rendit pas compte de suite qu’une personne familière s’approchait progressivement d’elle…

KoalaVolant
Endymion A. Selwyn
Endymion A. Selwyn
ProfilDate d'inscription : 14/04/2020
Messages : 871
Date de naissance : 29/07/1995
Age : 28
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Une adorable invitation ! [PV Endymion Selwyn]
Mar 6 Juin - 13:39

Une adorable invitation
Endymion Selwyn & Mirella Thomsom
La rentrée avait filer en même temps que le tournois continuait de faire parler de lui sur les lèvres des élèves dans n’importe quel endroit du château. Endymion ne s’était pas du tout préoccupé de tout cela, ayant déjà eu son quotas l’année précédente, il préférait là à Seika ou à d’autres, surpris dans un sens également que les cousins Baglioni soient de la partie. Et puis il avait eu d’autres choses à penser, comme ce coup d’éclat qu’avait eu Mikaëlla en plein milieu d’un couloir venant avouer à tout le monde qu’elle était amoureuse de lui. Le poufsouffle s’était sentit horriblement mal, détestant ce genre de moment d’attention qu’elle lui avait apporter. Il avait observé le regard de tout ceux qui se trouvaient là, il avait eu envie de fuir, loin, très loin, de devenir une souris l’espace d’un instant. Mais elle l’avait rattrapé. Et il avait bégayer, partageant bien évidemment ses sentiments, mais incapable de le dires aussi ouvertement qu’elle le faisait. Dire Je t’aime à quelqu’un quand on n’osait même pas le dire à sa propre mère, s’avérait totalement complexe. Son cœur lui ne trompait pas, accélérant en présence de la jeune italienne, il s’était sentit tellement nul sur le moment, presque proche de ne plus être capable de respirer, de ne plus savoir quoi faire du tout. Besoin d’air, de penser à autre chose. Idiot. Endymion avait laissé les journées s’écouler, le temps passé à la bibliothèque devenant de plus en plus intense, se renfermant légèrement sur lui-même, le flot de pensée continus, les nuits étrangement agités. Trop de questions, trop d’interrogations et une incapacité pour lui d’y faire face. Il détestait ça. Depuis qu’il avait commencé à fréquenter Mikaëlla un flot de choses se produisaient en lui et même si Hecate l’avait aidé à y voir clair, sa capacité à ne pas comprendre la moindre émotions se confrontait à ce qu’il ressentait vraiment. Les vacances d’hiver approchaient, et un nouveau mot était venu sur les lèvres des élèves : le bal. Celui de Noël, celui des Trois Sorciers et bien sûr les conversations couplé aux rires s’étaient mêlé dans les couloirs. A l’annonce, une seule personne lui était venu à l’esprit, avant que d’autres questions ne viennent à son esprit. Comment ? Quand ? Est-ce que ce serait possible ?

L’année précédente, il était allé avec Hecate au bal, par amitié, parce qu’au moins il savait qu’il ne risquait rien, mais s’il avait pu continuer sur cette lancée, il désirerait inviter Mikaëlla. Elle avait treize ans, donc pouvait y aller avec lui, même s’il supposait que venir avec quelqu’un de plus âgé malgré l’âge permettrait de s’y rendre. Le soucis résidait dans le fait, qu’il n’avait aucune idée de comment inviter sa fiancée. Comme s’il devait l’inviter à danser – ce point ne l’inquiétant pas trop – surtout après ne pas avoir répondu par l’affirmative à tout ce qu’elle lui avait dit dans le couloir. Alors il se perdait dans ses propres pensées, essayant de trouver du courage qu’il n’avait pas, de réfléchir au moyen de le faire, son esprit s’embrumant, ses pas le conduisant à aller prendre l’air à venir fuir les conversations des couloirs. Il avait respiré l’air frais en sortant, il avait marché, sans vouloir atteindre un but, se disant que s’asseoir à un endroit, seul ne serait pas une mauvaise chose. Mais il l’avait vu. Les cheveux bruns virevoltant au vent délicatement, assise seule sur un banc. Le poufsouffle s’était stoppé dans son élan. Les minutes s’intensifiant, le cœur s’accélérant étrangement, avant d’entendre des voix à côté de lui qui le fit revenir à la réalité. Il ferma un instant les yeux et s’approcha du banc s’asseyant à côté de sa fiancée. « Désolé, pour l’autre jour …  »  commença-t-il, sa voix peu assuré. « J’ai paniqué …  » Complètement même, alors que ses mains se posaient sur le rebord du banc en pierre, la tête légèrement baissé vers le sol.

Il ferma finalement les yeux, ses doigts resserrant sa prise. Il avait été un imbécile et un idiot. Paniquant plus que de raisons. « Je n’ai pas paniqué à cause de ton don. C’est juste que je ne suis pas à l’aise avec … les sentiments. » Endymion avait murmurer les dernières paroles. Elle le savait il le lui avait dit. « Ne crois pas que je ne le partage pas … je … sais juste pas comment l’exprimer. » Elle avait une facilité de le faire déconcertante, quand lui bloquait tout simplement là-dessus. Il releva finalement son regard observant les alentours, coupable et incapable de la regarder. « Je tiens à toi, Mikaëlla. Beaucoup. Plus que je suis capable de le dire. » avoua-t-il. C’était déjà un grand début pour lui. Un grand pas, faisant face à des incompréhension alors que pourtant l’année dernière, ils en avaient bien conclu dans une question pour le moins simple, qu’ils sortaient ensemble à présent.  


electricbird.

_________________
Time to Decide
ANAPHORE

Spoiler:
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Une adorable invitation ! [PV Endymion Selwyn]
Mar 6 Juin - 22:14

Mikaëlla

Endymion


Une adorable invitation

Perdue dans différentes pensées, la jeune troisième année sortit de ses réflexion personnelles lorsqu’elle entendit une voix familière : celle de son fiancé Endymion. Surprise de ne pas l’avoir entendue arriver, la jeune serdaigle sursauta légèrement, rougissant aussitôt en le voyant. Elle n’écoutait plus les battements de son cœur, s’étant habituée à ce qu’il bat plus fort en présence de celui qu’elle aime.

Entendant ce dernier s’excuser pour l’autre jour, faisant certainement référence à cette journée où elle s’était mis en colère envers un de ses soupirants et qu’elle ait avoué ses sentiments pour le jeune poufsouffle aux yeux de tous avec assurance, d’une voix peu assurée.

Instinctivement, la jeune troisième année posa sa main sur celle du jeune sixième année, répondant avec douceur et sincérité à ce dernier avant même qu’il ait commencé à s’expliquer, en fixant celui qu’elle aimait :

— Tu n’as pas à t’excuser. C’est de ma faute, j’ai perdu le contrôle à cause de cet imbécile.

Soudain, la jeune sicilienne entendit ce dernier dire qu’il était paniqué. Le cœur de la sicilienne se mit à battre encore plus rapidement que d’habitude : est-ce qu’il avait pris peur de son don ? Il avait pu voir en personne comment se manifestait son don du vent lorsqu’elle était heureuse, rêveuse… mais jamais lorsqu’elle était en colère avant cette journée.

— Est-ce que c’est à cause de…

La sicilienne n’eût pas le temps de terminer qu’elle avait dit avec une certaine qu’elle entendit ce dernier dire qu’il n’était pas paniqué à cause de son don mais à cause qu’il n’était pas à l’aise avec les sentiments. La jeune serdaigle se sentit soulagée mentalement de savoir qu’il n’avait pas pris peur d’elle à cause de son don, ce don qui lui avait valu ce célèbre surnom de « Tornade Italienne ».

Souriant légèrement face ces excuses de la part du jeune héritier des Selwyn (qui avait aussitôt précisé que ce n’était pas parce qu’il ne les partageait pas mais qu’il ne savait pas comment les exprimer), la sicilienne savait parfaitement que c’était difficile pour lui d’exprimer ses sentiments : il le lui avait déjà dit et elle le comprenait, lui laissant le temps qu’il faudra.

— Je sais que tu as des difficultés à comprendre ce que tu ressens et à t’exprimer et pour cela, j’en veux énormément à tes parents. Mais ce n’est pas grave, cela viendra : ça prendra le temps qu’il faudra.

Entendant le jeune Endymion avouer qu’il tenait beaucoup à elle et bien plus qu’il n’était capable de le dire, cette révélation réchauffa le cœur de notre sicilienne, sentant ce dernier battre fort. Surprise par cette révélation, la sicilienne se mit à sourire : c’était un sourire à la fois joyeux et tendre, beaucoup de tendresse.

Entourant de ses bras le jeune Endymion, la jeune sicilienne aux yeux bleus azurs posa délicatement sa tête contre le dos du jeune homme, fermant les yeux quelques instants avant de répondre en toute sincérité :

— Je tiens beaucoup à toi aussi, même si tu le sais déjà.

Ils vivaient un moment pleine d’amour et de tendresse, ne remarquant guère s’il y avait des personnes autour d’eux ou non : ils étaient dans leur monde rien qu’à eux, du moins c’était le cas pour la jeune sicilienne, heureuse qu’il ait pu dire qu’il tenait beaucoup à elle.

« Musique d’ambiance »:

KoalaVolant
Endymion A. Selwyn
Endymion A. Selwyn
ProfilDate d'inscription : 14/04/2020
Messages : 871
Date de naissance : 29/07/1995
Age : 28
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Une adorable invitation ! [PV Endymion Selwyn]
Dim 11 Juin - 17:01

Une adorable invitation
Endymion Selwyn & Mirella Thomsom
Il avait été stupide, Endymion le savait, incapable de réagir quand il avait entendus les mots prononcés par Mikaëlla en plein milieu du couloir. Figé, statique, comme si le fait de ne rien faire, ferait oublier sa présence au monde qui s’y trouvait, qu’il pourrait échapper aux regards qui se posaient sur lui, mais cela n’avait rien fait. Ses pas s’étaient tournés, le temps d’emmagasiner l’informations, espérant que tout ceci ne serait pas réel, qu’on lui laisserait le temps de comprendre. Il avait toujours eu cette complexité à venir dire ce qu’il ressentait, ayant été éduquer dans un monde où on ne parlait pas sentiments, où on les gardait pour soi et ce n’étaient pas ses coups de colère au cours de cette année en compagnie de ses parents qui allaient aider. La colère, il pouvait la laisser exprimer, il pouvait dire que les choses étaient injustes, mais toujours la culpabilité reprenait le dessus d’avoir laisser ses émotions parler. L’amour et les sentiments du genre était quelque chose de différent, inconnu jusqu’alors, avant de rencontrer sa meilleure ami, de lire des livres sur le sujet, sans pour autant être capable de savoir ce qu’il se passait réellement en lui. Hecate avait commencer à l’accompagner sur un bout de chemin en posant des questions ; Mikaëlla lui avait affirmer qu’il pouvait prendre son temps, qu’elle serait à l’écoute et patiente. Mais ce coup d’éclat dans le couloir, de colère qu’elle avait eu, aurait surement put le faire se refermer comme une huitre. La voir seul, assise sur le banc de pierre était surement une occasion de venir parler de tout ça, de s’excuser qu’elle ait put penser que les sentiments n’étaient pas réciproques. Ils l’étaient, le dire était aussi autre chose, quand une autre voix se glissait sans arrêt en lui en y pensant. Les mains s’étaient posées sur les rebords, refusant de regarder la jeune Italienne, les mots passant ses lèvres dans une hésitation, essayant de trouver ses mots. Non ce n’était pas à cause de son don, il ne l’avait pas craint un seul moment. Et puis les tempêtes avaient du bon parfois. Ce n’était pas sa faute.

En relevant son regard, avouant que ce n’était pas un problème de partage mais d’expression, il observa le sourire de Mikaëlla, venant à lui dire que ce n’était pas grave qu’il n’y arrive pas, qu’elle patienterait le temps qu’il faudrait. La faute à ses parents, à son éducation. A un tout. Il acquiesça finalement, continuant d’exprimer ce qu’il ressentait du mieux qu’il pensait. Il tenait à elle. C’était un fait qu’il ne pouvait pas nier. Beaucoup plus que le moindre de ses gestes ne le laissaient s’exprimer. Endymion sentit les bras de Mikaëlla venir l’entourer, lui répondant en miroir à cet aveu. Il en était conscient, venant à fermer les yeux pour sentir le parfum se dégager de la jeune femme, de sa présence presque rassurante. Elle ne lui en voulait pas, c’était déjà un bon point. Elle aurait pu l’envoyer ailleurs, lui dire que vu qu’il ne pouvait pas répondre de la même manière qu’elle, avouer ce qu’il ressentait, ça n’avait pas de valeur à ses yeux. Mais elle ne le faisait pas. Mikaëlla était tout simplement là, dans la pureté qui l’entourait. Dans son innocence aussi peut-être un peu. Et c’était cette même innocence qui parfois se laissait glisser dans le corps d’Endymion, positivement comme négativement.  Les temps allaient changer, les choses allaient devenir différentes à mesure que les années fileraient et qu’en adviendrait-il des sentiments actuels ? Endymion trouvait cela effrayant. « C’était juste un peu trop … J’avais tout ses regards braqués sur moi et je ne savais même pas quoi répondre … » reprit-il, tentant toujours d’expliquer ce qu’il avait ressenti, peut-être pour lui faire comprendre son malaise alors que ses yeux se rouvrait pour observer le sol. Se dégageait légèrement de l’emprise que lui offrait la jeune Italienne, il tourna son corps dans sa direction, venant à prendre ses mains dans les siennes. « J’avais l’impression que je devais dire quelque chose, mais je ne pouvais tout simplement pas …  » affirma-t-il. Aurait-il dû dire quelque chose ? Il ne savait même pas ce qu’il aurait dû dire.

Cela ne se passait pas comme dans les livres où les deux amants se jetait dans les bras l’un de l’autre pour s’avouer leur sentiment devant un foule réunis. Ça ne se passait pas comme après tant de péripétie, finalement le prince allait sauver sa princesse. Une lueur amusé s’alluma dans son regard à cette pensée, certain de ne jamais être aussi valeureux qu’un prince, alors que ses yeux noisette venaient croiser la clarté du regard de Mikaëlla. « J’ai du mal avec les déclarations en public du genre, de dire sous tout les toits que tu es ma petite-amie. Je veux dire même dire que tu es ma fiancée me parait moins compliqué que ça … » confessa-t-il. Lui-même se rendait compte qu’avouer tout cela était plus compliqué qu’il ne l’aurait cru, un besoin peut-être après des jours de silences de dire les choses qu’il aurait dû dire ce jour-là. Au fond une part de lui, paniquait, son cœur s’accélérant dans sa poitrine. « Et c’est bête, hein, complètement, parce que si je t’invite au bal de Noël, bah il y aura des gens, qui vont nous voir. Officiellement. Genre tout Poudlard. » Il l’avait dit ? Non ? Peut-être pas très clairement cela dit en fait. Il voulait aller au bal avec elle, mais même ça, il était incapable de le dire clairement, venant à se maudire intérieurement de ses problèmes à ce sujet.


electricbird.

_________________
Time to Decide
ANAPHORE

Spoiler:
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Une adorable invitation ! [PV Endymion Selwyn]
Dim 18 Juin - 22:20

Mikaëlla

Endymion


Une adorable invitation

La tête posé contre le dos de celui qu’elle aimait, entourant ses bras autour de lui, la jeune troisième année avait avoué qu’elle tenait beaucoup à lui également même s’il le savait déjà. Écoutant attentivement le jeune poufsouffle qui exprimait son ressenti de ce qui s’était passé lorsqu’elle s’était mis en colère et avouer à tous ceux présent ce jour-là qu’elle l’aimait.

C’était un peu trop qu’il disait… les regards braqués sur lui l’avait déstabilisé : il ne savait pas comment réagir face à cette déclaration d’amour en public qu’elle avait fait sous la colère. Pendant qu’il tentait d’exprimer son malaise de ce jour-là, la jeune sicilienne vit ce dernier se dégager d’elle pour se tourner et de prendre ses mains.

Continuant d’écouter son fiancé exprimer ce qu’il avait ressenti, la belle serdaigle fixait ses yeux noisettes, qui observait le sol. Il avait eu l’impression qu’il devait dire quelque chose, quelque chose qu’il ne pouvait pas. Le cœur de la jeune sicilienne se serrait, elle ne pouvait pardonner aux parents d’Endymion d’avoir si peu exprimé d’amour à leur enfant, le rendant perdu dans ce sentiment nouveau.

Instinctivement, la jeune Mikaëlla détachait sa main gauche de celle de son fiancé pour caresser le visage de ce dernier tout en continuant de fixer ses yeux noisettes : un geste tendre et spontanée montrant qu’elle l’écoutait encore, malgré ses problèmes d’attention, et qu’elle le soutenait… qu’elle était présente pour lui.

Écoutant l’héritier des Selwyn dire qu’il avait du mal avec les déclarations publics de ce genre, de dire à tous qu’elle était sa petite-amie lui semblait plus compliqué que de dire qu’elle était sa fiancée, la jeune Mikaëlla baissait légèrement son regard : le mariage… parviendra-t-elle un jour à surmonter sa peur par amour ? Est-ce qu’il la comprendrait qu’elle ne veut pas se marier même si elle l’aimait ? Le mariage… cela la faisait peur, une peur qu’elle n’arrivait pas à contrôler.

Essayant de ne pas penser à ce qui l’effrayait tant, la jeune sicilienne répondit à cet aveu sur les déclarations publics de son fiancé :

— C’est vrai que l’amour est un sentiment bien compliqué et surtout difficile à contrôler…

L’amour… un sentiment profonde et effectivement bien complexe. Le regard baissé, la jeune sicilienne entendit soudainement le jeune Endymion dire avec un léger ton de plaisanterie que c’était bête car s’il l’invitait au bal, des gens les verrait comme tout Poudlard. La jeune sicilienne aux yeux bleus relevait les yeux vers son fiancé, se mettant à rire légèrement en disant :

— Vu sous cet angle, cela peut paraître bête j’avoue…

Soudain, réfléchissant aux paroles cachés dans la phrase que venait de dire le jeune poufsouffle, la jeune serdaigle se mit à dire :

— Attends… est-ce que c’est moi ou c’est une subtile invitation au bal que tu viens de faire ?

La belle sicilienne aux yeux bleus azurs souriait joyeusement, attendant la réponse de son fiancé. C’était très discret son invitation au bal si c’était bien le cas, la phrase avait plusieurs interprétations : elle pouvait peut-être se tromper. Mais au fond d’elle, elle espérait de tout cœur que cela ne soit pas une erreur d’interprétation. Le cœur de la serdaigle battait à tout rompre, attendant fébrilement la réponse du jeune homme.

KoalaVolant
Endymion A. Selwyn
Endymion A. Selwyn
ProfilDate d'inscription : 14/04/2020
Messages : 871
Date de naissance : 29/07/1995
Age : 28
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Une adorable invitation ! [PV Endymion Selwyn]
Sam 12 Aoû - 16:30

Une adorable invitation
Endymion Selwyn & Mirella Thomsom
 L’amour était une sentiment des plus complexes à comprendre, à appréhender et Endymion était surement la dernière personne au monde à pouvoir le saisir entièrement. Il en avait lu des livres pourtant où cela abordait ce genre de sujet, mais ce qui était écrit dans les romans n’avaient absolument rien à voir avec la vraie vie. Dans la vraie vie on ne courrait pas après un amour perdu, on ne courrait pas après un train pour venir dire à la personne qu’on aimait qu’on l’aimât. Non, on continuait simplement à filer sur un trajet en essayant de montrer ses sentiments. Les effluves de ce qu’il s’était passé dans le couloir l’avait mis mal à l’aise, non pas parce que Mikaëlla avait été honnête face à celui qui ne la lâchait pas, mais simplement parce qu’il avait observer les regards sur lui et n’avait pas sut comment réagir. Il n’avait absolument pas su ce qu’il devait faire ou dire, espérant simplement que le temps s’arrêterait pour qu’il puise emmagasiner toutes les informations qui lui venait à l’esprit. Alors il essayait de le faire comprendre à Mikaëlla, jouant avec ses doigts, observant le sol dans des aveux qu’il avait besoin d’exprimer à la jeune italienne, pour qu’lele comprenne que ce n’était pas parce qu’il ne tenait pas à elle qu’il avait réagit de cette manière, bien au contraire. C’tait simplement une incapacité émotionnelle à dire ce qu’il ressentait. Elle, elle avait cette facilité à le faire, mais même quand elle lui avait avoué ses sentiments des mois auparavant, Endymion n’avait pas pu répondre la même chose. Qu’est-ce que c’était l’amour ? Est-ce que c’était vouloir être avec la personne tout le temps, penser à elle etc. ? Peut-être bien c’était en tout cas ce qu’il en avait compris et dans ce sens il aimait la jeune fille. Le dire à haute voix maintenant était réellement compliqué pour lui, incapable de laisser ce genre de mots traverser ses lèvres au risque d’en perdre leur saveur. Il espérait sincèrement qu’elle comprendrait, les mots traversant sa bouche difficilement quelquefois même dans des contradictions.

Il sentit la main de Mikaëlla venir caresser sa joue, le faisant relever son regard un instant en direction des azurs de sa fiancée. Il n’osait même pas dire petite-amie, alors que c’était bel et bien le cas, peut-être trop formel, comme un doux rêve qu’il ne pouvait atteindre, qu’il ne méritait peut-être pas. Il entendit la réponse de la jeune femme, écoutant cette maxime dont tout deux étaient conscient. « Très compliqué. » avoua-t-il. Trop peut-être pour des êtres aussi jeunes, aussi pris dans un tourbillon de réalité qui le dépassait. Il aurait aimé pouvoir être aussi sûr que d’autres, se laisser porter par le courant, pouvoir sourire sans crainte, laisser les choses se faire et ne pas se poser de questions, mais Endymion en était tout simplement capable. Il détestait les moments d’attentions, il n’était pas à l’aise avec les gestes tendres qu’on pourrait lui attribuer, les mots qu’on pourrait lui donner quand bien même avec Mikaëlla il apprenait à les accepter. Et puis il paniqua, verbalement, ramenant ses mots là où il voulait aller, l’inviter au bal de Noël, avant de se rendre compte que les gens les verraient, qu’on pourrait avoir quelques regards sur eux et que ça le mettrait probablement mal à l’aise. Quand il avait été avec Hecate l’année précédente, il s’en fichait un peu, mais avec la jeune italienne s’était différent, sentant déjà l’angoisse le submerger à cet instant, devenir intense en attendant la réponse de celle-ci. Elle eu un sourire, un léger rire dans un aveu que sous cet angle cela sonnait bête. Endymion releva son regard qu’il avait préalablement baissé à cette demande, essayant de comprendre où elle voulait en venir, avant qu’une lueur n’apparaisse dans le regard de Mikaëlla. Une légère gêne apparut alors sur le visage de l’héritier des Selwyn. « Euh … oui … c’était l’idée. » balbutia-t-il.

Son cœur s’était accéléré dans sa poitrine, l’angoisse d’un refus, l’angoisse de ce que cela allait être, de la totalité des choses, ne quittant pourtant pas la main de Mikaëlla qu’il tenait dans la sienne. « Je ne suis pas doué pour les grande effusions, encore moins les grandes demandes et je ne savais pas comment le faire autrement. » continua-t-il, la panique que trop présente dans sa voix guettant dans le regard de sa fiancée quelque chose, un acquiescement n’importe quoi, même un rire. Non peut-être pas un rire. Elle se moquerait de lui ? De sa demande. Il secoua la tête pour laisser cette pensée s’envoler connaissant suffisamment l’Italienne pour savoir que ce ne serait pas le cas, reportant son attention sur la jeune fille. « Je … Tu veux bien ? » demanda-t-il. Elle n’avait pas encore dit oui et vu ce qu’il s’était passé dans le couloir, peut-être que d’autres lui avait proposé avant.


electricbird.

_________________
Time to Decide
ANAPHORE

Spoiler:
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Une adorable invitation ! [PV Endymion Selwyn]
Mer 6 Sep - 15:57

Mikaëlla

Endymion


Une adorable invitation

Ah l’amour… un sentiment bien complexe… trop complexe pour des adolescents comme Endymion et Mikaëlla. Malgré qu’elle en savait des choses via des observations et des livres, ce sentiment est parfois difficile à comprendre même pour notre italienne !

Après avoir entendue son fiancé évoquer le bal sous une plaisanterie qu’elle avait répondu par que vu sous cet angle, cela paraissait bête avant de se rendre compte qu’il avait peut-être essayer subtilement de l’inviter au bal. C’était effectivement un essai subtile du jeune poufsouffle d’invitation au bal.

La jeune sicilienne aux yeux bleus azurs écoutait l’élu de son cœur balbutier que c’était l’idée avant d’ajouter qu’il n’était pas doué pour les grandes effusions et encore moins pour les demandes. La jolie serdaigle écoutait attentivement le jeune homme sans dire un mot, le laissant parler, il semblait paniqué, presque inquiet, cherchant à avoir sa réponse pour l’invitation au bal.

Le voir paniqué ainsi était vraiment mignon ! Le cœur de la jeune Cassano battait à tout rompre : Endymion était beaucoup trop mignon ! Souriant tendrement, tenant encore les mains de son fiancé, la jeune sicilienne aux yeux bleus azurs répondit avec douceur et sincérité :

— Moh Endymion… c’est avec grand plaisir que je viens au bal avec toi.

Souriant plus joyeusement, la pétillante serdaigle embrassait tendrement son fiancé avant d’ajouter en toute honnêteté :

— Tu es trop mignon, je t’aime tellement Caro mio.

La jeune sicilienne aux yeux bleus azurs posait sa tête sur l’épaule de son fiancé, le cœur battant très fort mais heureuse que son fiancé l’ait invité au bal : elle imaginait le beau Endymion dans un élegant costume, elle dans une robe magnifique dansant tous les deux et passant la soirée ensemble, la voilà déjà en train de rêver, commençant à flotter tant elle est rêveuse et heureuse.

KoalaVolant
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Une adorable invitation ! [PV Endymion Selwyn]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Carnet d'Endymion Selwyn
» Endymion Selwyn - les relations
» Carnet de Endymion Selwyn
» C'est lui que j'aime ! [Endymion Selwyn + Libre]
» Endymion Selwyn - Faisons nous des amis

Une adorable invitation ! [PV Endymion Selwyn]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: