Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

cellar door [PV Absolan]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: cellar door [PV Absolan]
Jeu 26 Nov - 21:15

Eileen & Absolan
You never know unless we go
 



On dit que l'entrée de la Chambre des Secrets se trouverait dans les toilettes du deuxième étage, dans les toilettes de Mimi Geignarde. La plupart des gens évite Mimi comme la peste. Mais Eileen ne fait jamais partie de « la plupart des gens ». Elle s'y rendait souvent dès sa première année, quand elle cherchait la solitude et explorait le château dans ses plus petits recoins. Au début, elle s'amusait seulement à charier le fantôme des toilettes et à le regarder faire ses discours exagérés. Puis son but devint de trouver la Chambre des Secrets. Elle savait très bien que les probabilités de trouver l'entrée, puis de réussir à l'ouvrir étaient moindres. Mais elle avait ce petit espoir, ce rêve, qu'un jour elle trouverait cette Chambre.
 
 À vrai dire, si cette idée lui était venue, c'était grâce à Absolan qui, après l'avoir vu sortir de ces toilettes au deuxième étage lui avait parlé, plus tard dans leur salle commune, de la Chambre des Secrets. C'était il y a presque quatre ans maintenant. Jusqu'à là, Eileen n'avait qu'une vague notion de cette secrète chambre. Le même jour, son ami lui appris que lui aussi se rendait de temps en temps dans ces toilettes pour essayer de trouver cette entrée. Depuis, ils la cherche ensemble. Ils ne font pas qu'aller aux toilettes et soutirer des informations au fantôme, non, ils font des recherches sérieuses en parallèles, s'informent, lisent, essaie de trouver des informations sur le Fourchelangue. Mais dans un secret aussi grand que ceux de cette Chambre.
 
 Aujourd'hui donc, les deux adolescents firent alors leur croisade habituelle pendant leur temps libre. Ils s'assurèrent comme toujours, en quittant la salle commune des Serpentard à des moments différents, et sur tout le trajet jusqu'aux toilettes, que personne ne les suivait. Ils se retrouvaient dans les escaliers qui menaient au deuxième étage, la majeure partie du temps. Ensuite, le travail d'équipe entrait en jeu pour leur assurer de n'être vu de personne en entrant dans ces toilettes que personne ne fréquentaient. La chose étant que le bureau de la directrice ne se trouvait pas loin et il se pouvait que des professeurs en sortent ou y entre, et donc ce baladent dans ce couloir. Mais depuis le temps, ils connaissaient les horaires des allées et venues des professeurs ou des élèves convoqués dans le bureau. Heureusement pour les deux Serpentard, la directrice avait des plages horaires très précises pour recevoir du monde et aimait les respecter.
 
 Bien qu'ils savaient que trouver cette entrée était définitivement impossible, ils continuaient à rendre visite à Mimi Geignarde surtout pour l'excitation et l'adrénaline que leur procurait toute cette préparation et ce jeu d'espions. Ils avaient appris à être très attentifs aux bruits, aux mouvements, aux ombres, aux habitudes du château, du personnel, aux changements, à réagir vite.
 
 Eileen attendait Absolan contre un mur au bas des escaliers du premier étage, un livre à la main et le nez plongé dans celui-ci. Elle entendit enfin un bruit de pas qu'elle reconnu comme ceux de son ami après sept minutes d'attente. Elle leva alors le nez et au tournant la silhouette du Serpentard se fit voir. Elle rangea alors son livre dans son sac en bandoulière et regarda Absolan s'avancer vers elle avec un sourire en coin.

lyrics de film qui fit
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Dim 13 Déc - 19:08

I solemnely swear that I am up to no good.
It does not do to dwell on dreams and forget to live ••• Il avait suffit d'un mot pour que je me rende au lieu de rendez-vous fixé par Eileen. Malheureusement, j'avais été retardé par une conversation anormalement longue avec une connaissance, dont j'avais retenu peu de choses. Peu importais que les cours de botanique de cette année soient moins intéressant que l'année précédente ou que les cours de sortilèges deviennent soudainement trop difficiles. De toute façon à la fin de l'année nous allions tous passer nos BUSES, que nous le voulions ou non. Je n'étais pas assez calé en histoire pour accuser le coup en particulier, mais je maudissais celui ou celle qui avait eu la brillante idée d'instaurer des examens écrits pour que nous prouvions notre valeurs. Ne valons-nous qu'une lettre sur un parchemin ? Soit, le système scolaire me révulsait, mais il avait bien fallut que je m'y fasse. Cette conversation m'avait donc bel et bien ennuyé, me mettant en retard de surcroît, chose que je détestais. La ponctualité était l'une des choses que ma mère m'avait enseigné et je souhaitais respecter cette politesse le plus possible. Manqué.

J'allongeais légèrement les foulées dans ce long couloirs que je connaissais bien à force de temps, en m'assurant de ne pas être suivi ou repéré par les troubles faits qui s'amusaient depuis mon entrée à Poudlard à me faire mille et unes farces de mauvais goût. Je savais qu'Eileen n'était pas du genre à incendier quiconque la ferait attendre, mais je me sentais tout de même pressé dans ce couloir. Étais-je enthousiaste seulement à l'idée de me plonger dans nos recherches de la Chambre des Secrets ?

Une fois monté à l'étage, je franchis un dédale de couloirs plus ou moins étroits jusqu'aux toilettes de Mimi Geignarde. Je n'appréciais guère ce fantôme, mais j'arrivais au moins à la supporter lorsqu'elle passait des heures à se plaindre de la mort, de la vie, de ci et de çà. C'est au coin d'un mur que je retrouvais mon amie qui m'observait déjà un sourire aux lèvres. Je ne pus m'empêcher de le lui rendre, discrètement. Mes yeux d'un bleu acier plongèrent dans les siens aux teintes un peu plus chaudes. « Salut. » Lançais-je simplement, m'arrêtant à sa hauteur. « J'ai été retenu par un idiot qui me parlais du nouveau programme. Tout un plat. Et mission accomplie, personne m'a suivit. » J'avais une façon de parler en sa présence qui était différente que lorsque j'étais avec Dominique, par exemple. Quand j'étais avec elle, je devenais presque le stéréotype du Serpentard.

© 2981 12289 0


Dernière édition par Absolan Lestrange le Lun 14 Déc - 17:30, édité 3 fois
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Dim 13 Déc - 22:10

Eileen & Absolan
You never know unless we go
 


La Serpentard soupira en roulant des yeux en apprenant par Absolan que les idiots existaient encore. Evidemment qu'ils existaient encore, à quoi s'attendait-elle ? Elle compatissait cependant avec son ami qui avait dû endurer cette conversation.

 - Parfait, lui répondit-elle. Allons-y alors !

 Elle marcha en tête, en direction des toilettes. Avant d'y entrer, elle s'assura que personne ne trainait dans le coin, puis se faufila tel un félin dans ces sanitaires délabrés. Elle continua jusqu'au lavabos, sachant qu'Absolan rentrerait bientôt derrière elle. On ne devait jamais les voir ensemble, surtout pour entrer dans les toilettes. Il est vrai qu'avant, ils s'attendaient directement dans les toilettes, et pas devant, contre un mur, mais le temps leur a prouvé que le danger était presque inexistant dans cette aile-là, et que la plupart du temps, personne ne s'y trouvait. Les précautions qu'ils prenaient n'étaient presque plus nécessaires, mais elles restaient amusantes aux yeux d'Eileen, donnant du piquant à ces petites escapades. De plus, si elles n'étaient "presque plus nécessaires", c'est que d'une manière ou d'une autre, une partie de ces précautions était nécessaire. Ce "presque" qui empêchait ces précautions de s'envoler, c'était Eileen qui le contrôlait. Inconsciemment, elle ne voulait pas se retrouver toute seule en présence d'Absolan trop longtemps, pas si près. Elle adorait son ami, mais quelque chose, depuis quelque temps, l'attirait trop près de lui. Et elle s'en rendait compte, et elle en avait peur. Elle détestait ça, même. Alors elle essayait d'oublier ce sentiment étrange.

 L'Irlandaise se posa contre un lavabo, ses doigts aux ongles vernis de noir pressant le marbre blanc du lavabo, ses mains de part et d'autre de son corps dont la bas du dos avait rencontré la pierre un peu trop brutalement. Elle tourna légèrement la tête sur sa droite vers le Serpentard, et la pencha sur le côté, dans un signe d'interrogation, comme pour dire "voilà, on y est, on fait quoi maintenant?". Même si elle savait très bien ce qu'ils allaient faire. Comme d'habitude, ils feraient semblant d'avancer dans leur recherches insensées.

 - J'ai rapporté des livres de la bibliothèque. Je sais pas si ça va nous aider, mais on peut toujours essayer... dit-elle en sortant de son sac un gros livre en cuir relié. On pourrait aller à Pré-au-Lard, voir si dans une librairie un peu louche il n'y a pas de bouquin sur le Fourchelang ? proposa-t-elle ensuite.

 Le livre dans les mains, elle s'avança vers le Lestrange en cherchant une page en particulier. Quand elle la trouva, elle le lui tendis le livre, un peu soulagée de ne plus avoir à le tenir; son poids était assez important.

lyrics de film qui fit
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Mar 15 Déc - 10:38

I solemnely swear that I am up to no good.
It does not do to dwell on dreams and forget to live ••• La réaction de la verte et argent avait suffit à m'arracher un petit sourire. C'était une réaction que j'aurais pu aisément deviner. Prêter attention aux expressions d'autrui était devenu une lubie en ce moment. Cela me permettait de bien mieux comprendre le comportement des autres, bien qu'il demeure complexe. Et ce que je préférais chez Eileen était ce côté imprévisible qui la caractérisait tant. « Parfait, allons-y alors ! » Décréta la brune tout en se dirigeant déjà vers les toilettes de l'enfant fantôme.

Je me sentais toujours plus ou moins euphorique à l'idée de reprendre nos petites recherches, même si au fond je savais que nous ne finirions jamais par trouver l'entrée de cette Chambre. Quand bien même qu'un miracle se produise, il y avait de très maigres chances pour que nous parvenions à l'ouvrir. Le Fourchelang était un langage extrêmement complexe dont les intonations échappaient à des gens qui n'en entendaient ou ne le pratiquaient pas souvent. Ceci dit je devinais à l'allure du sac de ma camarade qu'elle avait quelque chose à me montrer, et j'étais déjà impatient de savoir quoi.
Nous prenions toutes les précautions habituelles, car comme Eileen le disait si bien, il n'y avait presque personne dans ces couloirs, mais on ne sait jamais. J'attendis quelques instants après que mon amie ait franchit la porte, mon regard allant de gauche à droite du couloir, mes sens aux aguets. Cette aile du château était très silencieuse à cette heure, et le couvre-feu, même pour des cinquième année, était bientôt dépassé. Peu lui importait à vrai dire, et même tant mieux. C'était excitant de ne pas suivre toutes les règles à la lettre près.

J'entrepris ensuite de traverser la portion de couloir qui me séparait de l'entrée des toilettes et m'y glissais silencieusement, refermant la porte avec délicatesse, car n'importe quel choc résonnait dans toute l'aile du château. Je me tournais ensuite vers la brune, tombant sur ce regard qu'il connaissait si bien.
« J'ai rapporté des livres de la bibliothèque. Je sais pas si ça va nous aider, mais on peut toujours essayer... » Elle marqua une petite pause durant laquelle je rivais mes yeux sur ce gros ouvrage dont la reliure paraissait plus qu'usée par le temps. Le genre de livre qu'on manie avec précaution.
« Tu n'aurais pas chouré ce livre dans la réserve par hasard ? Il a l'air d'avoir bien vécu, c'est rare d'en voir qui sont aussi abîmés. » De toute façon, il savait que enfreindre quelques règles de l'école pour s'approprier un ouvrage n'impressionnerait pas plus que cela son amie.

« On pourrait aller à Pré-au-Lard, voir si dans une librairie un peu louche il n'y a pas de bouquin sur le Fourchelang ? »
Je méditais ces quelques mots, laissant la Serpentard me remettre ce gros livre qui pesait plus lourd qu'on ne pourrait le croire au premier coup d’œil. D'abord surpris par son poids, je manquais de le faire tomber, puis adaptais ma force à son poids, jetant un regard à Eileen voulant dire un genre de "sans commentaire" malicieux. « Pré-Au-Lard c'est une bonne idée, surtout que la sortie aura lieu dans peu de temps maintenant. On doit être à quelques semaines. J'ai entendu parler d'un homme qui aurait ouvert une nouvelle librairie, mais je n'en sais pas plus sur le genre de livres qu'il y vend. »

© 2981 12289 0
Mimi Geignarde
Mimi Geignarde
ProfilDate d'inscription : 26/08/2015
Messages : 10
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Mar 22 Déc - 17:36



Cellar Door

feat. Eileen O'Sullivan & Absolan Lestrange



Aujourd'hui Mimi s'ennuyait. Elle se terrait dans les canalisations à la recherche d'une occupation depuis plusieurs heures déjà. Personne ne s'était rendu dans la salle de bain des préfets, le fantôme n'a donc pas pu prendre de bain. Passant donc à côté d'une de ses activités préférées. Elle aurait surtout voulu le partager avec un charmant jeune homme. Mais cette espèce ne courait malheureusement pas les rues. Encore moins à Poudlard. Et puis si elle pouvait au moins échapper à Peeves en restant dans le circuit de tuyauterie, ce serait déjà bon à prendre.

Puis alors qu'elle se morfondait, elle entendit des voix venir d'un peu plus haut. De ses toilettes. Le fantôme y voyait là une bonne occupation. Ni une ni deux, elle sortit de ses canalisations pour passer la tête à travers la porte et voir qui étaient les personnes sur son territoire. Deux Serpentards d'après les uniformes. Deux personnes qu'elle avait déjà vu venir ici parfois. Tout à sa curiosité elle les espionna depuis son cabinet à travers sa fameuse porte. En les entendant parler de fourchelang, le fantôme eut un frisson d'horreur. Que de mauvais souvenirs pour elle. Vraiment, Mimi avait cette langue en horreur.

Le fantôme put se rassurer comme elle pouvait en constatant que ce n'était que de livres dont parlaient les deux adolescents. Puis de toute manière, ce n'est pas ce détail qui allait la priver d'une potentielle occupation.

C'est sans prévenir qu'elle sortit de son cabinet de toilette. En criant. Très aigu. Trop bruyamment. « Ahh ~ Que faites vous ici ? » Puis elle vint se poser sur les lavabos et poursuivit d'un air conspirateur. « Vous préparez un mauvais coup ? » Ses toilettes en avaient vu tellement que ça ne la surprenait plus d'abriter en ces lieux divers plans d'élèves crapuleux.

Never-Utopia



HRP :
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Mer 30 Déc - 20:22

Eileen & Absolan
Trying to start a fight about nothing
 


 La question d'Absolan quant à la provenance de l'ouvrage, Eileen l'avait ignorée, laissant pour simple réponse son sourire en coin habituel, quoiqu'un peu plus amusé que la plupart du temps, se voulant mystérieux et aguicheur. Tandis que son camarade Serpentard inspectait l'ouvrage, elle croisa les bras sur sa poitrine, attendant une réaction de la part de son ami.
 
 - On jettera un coup d'oeil à cette librairie alors, répondit Eileen à propos de la-dite librairie mentionnée par Absolan. J'espère qu'on pourra y trou-

 Mais elle fut interrompu bruyamment par un cri strident aussi irritant que le grincement de la craie sur un tableau noir. Eileen se crispa, les points et les yeux fermés d'exaspération. Elle se tourna alors vers le fantôme qui venait de sortir d'un des cabinet de toilettes, derrière elle. La Serpentard suivit du regard le fantôme qui se posait sur les lavabos, là où elle-même se trouvait quelques instants plus tôt. Eileen inspira un grand coup, soupira, embêtée par l'apparition de l'esprit.

 - Comme d'habitude, Mimi, on se renseigne sur la Chambre des Secrets, répondit-elle d'un ton lasse. D'ailleurs, si tu pouvait arrêter de faire ton entrée en scène par ces cris de truies égorgés vives et nous donner des informations sur ce qu'on cherche depuis plusieurs années maintenant, ce serait génial !

Elle était plutôt énervée contre le fantôme. D'habitude, elle essayait de garder son calme et de refouler cette exaspération qu'elle avait pour Mimi. Il lui arrivait même parfois de ne presque plus ressentir cette exaspération. Mais des fois, comme cette fois-ci, elle avait juste envie de la tuer, et si elle n'était pas déjà morte, elle l'aurait sûrement déjà fait. Et puis, les deux Serpentard s'étaient mis d'accord sur le fait qu'il ne fallait pas être trop dur avec Mimi. Ils ne devaient surtout pas froisser le fantôme qui pourrait décider de ne plus les laisser entrer dans ses toilettes. Si cela arrivait, ils pourraient dire au revoir à leur recherches. Ça avait bien faillit leur arriver, une fois, il y a deux ans : s'étant procuré l'information de leur visite, Mimi avait, après avoir été traitée trop brutalement par les deux jeunes la dernière fois qu'ils étaient venu lui rendre visite, ouvert tous les robinets et inondé les toilettes pour qu'ils ne puissent pas rentrer. Eileen et Absolan avait dû renoncer à cette séance de recherches pour une séance d'excuses et de négociations avec le fantôme pour que celui-ci les laisse rentrer la prochaine fois qu'ils viendraient. Ils avaient tout de même réussi à faire culpabiliser le petit esprit et à lui décrocher des excuses de sa part aussi, le faisant promettre de ne plus recommencer.

Elle espérait cependant que le fantôme tienne sa promesse, de cette façon, elle pouvait se permettre des petits excès sans redouter de se faire mouiller la robe par des robinets cassés. Et si ce petit pacte était brisé, Eileen n'hésiterait pas à aller en faire un autre avec Peeves pour que celui-ci mène la vie dure à Mimi. Mais Mimi savait que cette dernière possibilité était pire que de subir les quelques méchancetés occasionnelles de deux Serpentard. Donc, tout était okay.

   
 
lyrics de film qui fit
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Jeu 7 Jan - 21:52

I solemnely swear that I am up to no good.
It does not do to dwell on dreams and forget to live ••• Mais Eileen n'eut pas le temps de terminer sa phrase, car un bruit strident prit le dessus sur ses paroles. Un cri qui me fit serrer la mâchoire, qui avait de quoi brouiller les sens, énerver au plus haut moins. Et c'était justement dans un état d'agacement au stade avancé que je me trouvais lorsque cette imbécile de fantôme daigna enfin cesser de hurler dans les toilettes qui - pour s'assurer de nous percer les tympans - résonnaient et répercutèrent le cri quelques très courts instants après qu'elle ait fermé la bouche. Mon regard paré d'iris aux couleurs d'acier se riva expressément dans celui de la morte, bien que celle-ci ne me rendit pas mon regard. Elle observait déjà Eileen. « Ahh ! Que faites vous ici ? » Enfin elle s'immobilisa. « Vous préparez un mauvais coup ? » Je levais les yeux au ciel devant tant de stupidités. Depuis le temps, cette revenante n'avait toujours pas compris qu'il n'y avait rien de mauvais dans leurs recherches ? Ils ne pratiquaient aucune forme de magie noire pour arriver à leur fins, et ensuite ?

« Epargne-nous.. » Mais ces quelques mots s'échouèrent dans l'air sans aucune suite. Une réplique acerbe de ma part nous faudra peut-être un nouveau conflit avec Mimi Geignarde, et la dernière fois il avait presque fallut pactiser avec elle pour retrouver l'accès à ces toilettes. De toute façon, nos visites étaient dans son intérêt, puisque cela lui procurait un peu de compagnie. De plus, puisqu'elle était un fantôme, elle pouvait toujours nous êtes utile en temps voulu pour nos recherches sur la Chambre des Secrets. « Comme d'habitude, Mimi, on se renseigne sur la Chambre des Secrets. D'ailleurs, si tu pouvait arrêter de faire ton entrée en scène par ces cris de truies égorgés vives et nous donner des informations sur ce qu'on cherche depuis plusieurs années maintenant, ce serait génial ! »

J'étais satisfait que Eileen ait prit les choses en main, car je n'étais pas certain de pouvoir garder mon calme face à ce fantôme. Je n'étais pas du genre à être agressif avec autrui sans aucune raison, mais l'hystérie qui habitait cet être m'en rappelaient d'autres, et pas des plus agréables. Je posais le livre sur un lavabo fiable afin qu'il ne tombe pas, abandonnant l'idée de le consulter pour le moment. Je demeurais proche de mon amie, à ses côtés, face au fantôme des toilettes. « Depuis le temps que tu nous connais, Mimi, tout de même... Cela doit bien faire trois ans qu'on s'est lancés dans ces recherches et que l'on te rend visite régulièrement. J'imagine qu'un simple "bonjour" sera suffisant la prochaine fois, tu ne crois pas ? » J'avais beau parler avec la mâchoire un peu crispée, j'étais satisfait de ma prestation. J'étais un minimum crédible, non ? Mes yeux demandèrent l'approbation d'Eileen en croisant les siens durant une courte seconde.

© 2981 12289 0
Mimi Geignarde
Mimi Geignarde
ProfilDate d'inscription : 26/08/2015
Messages : 10
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Ven 4 Mar - 17:32



Cellar Door

feat. Eileen O'Sullivan & Absolan Lestrange



S'il y a une chose à laquelle le fantôme ne s'attendait pas, c'était bien le coup de la truie égorgée. Parce qu'elle n'avait rien de ces attributs. Elle ne ressemblait pas à un cochon ! Vexée et par pur esprit de vengeance, -le temps n'adoucit pas toujours les mœurs. Loin de là.- Mimi se remit à crier en se précipitant sur la demoiselle de Serpentard. Elle la traversa puis remonta vers le plafond. Bien fait pour elle !

La réplique de l'adolescent par contre la fit redescendre bien vite près d'eux. Elle se rapprocha d'ailleurs de Lestrange avant de lui parler avec un semblant de larmes au coin des yeux. « Bonjour Absolan. C'est vrai que ta dernière visite remonte à longtemps. Tu m'aurais presque manqué. » Mimi continuait à s'approcher avant de poursuivre. « Si ta copine ne se montrait pas si méchante envers la pauvre Mimi Geignarde, je t'aurais peut-être déjà dit où se trouve ce que tu cherches. » À ce stade là Mimi pourrait bientôt rejoindre le club des professeurs enseignant après leur mort en prenant le poste de divination. Avec Trelawney comme exemple ça pouvait le faire. Elle ne doutait pas d'être meilleure que Binns sur le sujet.

Après cette petit réflexion forte intéressante, le fantôme retourna s'asseoir sur les lavabos. Sur le lavabo. Mais ça elle resterait la seule à le savoir. Et puis elle avait promis de ne pas dévoiler où se trouvait le passage. Il ne manquerait plus que quelqu'un parle le Fourchelang pour que ce maudit endroit ne devienne une attraction. Ou pire. Personne n'est à l'abri de l'arrivée d'un futur mage noir en puissance. Non vraiment, la partie responsable en Mimi l'emportait haut la main. Elle ne donnerait aucune information sur le sujet. « Finalement c'est bien ce que je disais. Vous préparez un mauvais coup. Toujours le même. » Le fantôme préférait largement qu'ils abandonnent. Même si c'est vrai qu'elle appréciait la compagnie. Cependant, juste de temps en temps le fantôme aimerait voir des gens venir dans ses toilettes pour autre chose que s'isoler et élaborer quelque chose de peu recommandable. Dire qu'elle pensait avoir tout vu. Chaque année elle se trouvait surprise par un nouveau pseudo savant fou ou un complot plus ou moins ingénieux. Qu'elle est dure la vie de fantôme esseulé. « Pourquoi vous acharner alors que vous savez très bien que vous ne trouverez jamaiii-is. » Le spectre venait de fuir le lavabo et pour faire bonne figure alla s'asseoir sur une cuvette de toilette -après un petit tour dans la pièce. Les souvenirs se montraient plus effrayant qu'elle ne le pensait. Maudits yeux jaunes. Le frisson qui l'avait parcouru le lui prouvait.

Never-Utopia

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Mer 23 Mar - 19:55

Eileen & Absolan
You never know unless we go
 


Quand le fantôme traversa son être, Eileen ne put empêcher un long frisson, tellement la sensation de froid glacial était intense. Ce n'était pas la première fois que Mimi lui faisait le coup, mais c'en n'était pas pour autant qu'elle était habituée à cette sensation. À cause du spectre, elle n'entendit d'ailleurs pas ce que son ami avait dit, mais elle devina par la réaction du fantôme que ses paroles étaient adressées à Mimi, et par conséquent, n'étaient pas très importantes.

 Elle savait que l'entité n'était pas indifférente au charme des garçons, et donc à celui d'Absolan. Si elle avait été morte, peut-être aurait-elle éprouvé de la jalousie alors que le fantôme ignorait Eileen et ne se concentrait que sur le garçon. Elle était habituée et ne les interrompait plus, mais écoutait attentivement au cas où Mimi baisserait sa garde et dévoilerait quelque chose, n'importe quoi.

 Elle suivit d'un regard presque vide les déplacements et les mouvements du fantôme, attentive au moindre détails qui pourrait trahir l'emplacement de la Chambre des Secrets, ou un moyen de la trouver. La Serpentard avait déjà remarqué que le fantôme avait un lavabo "favoris". Il ne savait pas si cela avait quelque chose à voir avec ce qu'il cherchait, mais ce lavabo avait apparemment quelque chose de spécial.

 Alors qu'elle réfléchissait à ce lavabo (ce qu'elle trouvait ridicule), les cris du fantôme la firent sursauter. Pourtant, ils étaient si fréquents qu'ils ne devraient même plus avoir d'effet de surprise sur n'importe qui. Mais ces cris là n'étaient pas plaintifs, ces cris là étaient plus rares chez le fantôme. Bien que sa curiosité essayait de s'échapper à travers ses paroles, elle la refoula à l'intérieur comme elle savait si bien le faire et laissa Absolan prendre en charge la situation. Mimi préférait probablement parler à Absolan qu'à elle, et Eileen le savait, alors elle la fermait.

lyrics de film qui fit
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Mer 13 Avr - 20:11

I solemnely swear that I am up to no good.
It does not do to dwell on dreams and forget to live ••• Le jeune homme n'avait jamais été un grand fanatique de ce fantôme, trop excentrique à son goût. A vrai dire, c'était le cas pour toutes les personnes possédant ce trait de caractère. La seule personne qu'il parvenait à accepter avec ce tempérament était la jeune Dominique Weasley, avec qui il était ami depuis déjà quelques années. Il avait du mal à gérer ce genre de caractère, et le côté capricieux de la fillette-fantôme n'aidait en rien le jeune Lestrange à l'apprécier. Il savait qu'elle n'était pas méchante en soit, mais il était trop opposé lui-même à ce genre de comportement pour l'approuver. Il trouvait son attitude particulièrement puérile, mais était conscient qu'il ne pourrait rien y faire, quoi qu'il dirait ou ferait pour améliorer cette facette du jeune fantôme. Ses cris perçant lui donnaient envie de la rabrouer, mais même si il le pouvait, il ne ferait qu'aggraver la situation et il ne souhaitait pas réanimer le conflit qui avait opposé les deux adolescents à l'entité de ces fameuses toilettes. Ils avaient un but et souhaitaient s'y tenir, même si cela nécessitait de faire des détours dans leur propre attitude. Suite aux mots de Mimi Geignarde, le brun eut un faible sourire en coin, malgré lui un peu cynique. « Il est certain que nous ne trouverons jamais cette entrée, sauf si tu nous offres ton aide, Mimi. » ronronna-t-il avec un air espiègle sur le visage. Ses yeux d'un bleu-vert acier demeuraient fixés sur le fantôme qui avait l'air de s'intéresser à lui davantage qu'à Eileen. Chose qui ne l'arrangeait pas, puisqu'il détenait une influence médiatrice pour ainsi dire nulle. Chacune de ses tentatives pour raisonner le fantôme s'étaient soldées par un échec ou pire, une crise de colère de la fillette. Il laissa planer un léger silence, durant lequel il observait les mouvements du fantôme des toilettes, ayant toujours autant la bougeotte.

« Et nous ne préparons aucun mauvais coup, sauf si tu estimes que la curiosité est un vilain défaut. » Peut-être allait-il toucher un point sensible sans même le savoir, puisqu'il ne connaissait pas l'histoire de Mimi Geignarde, au détail près qu'elle était morte dans le château, et très certainement dans ces toilettes puisqu'elle en sortait rarement. Absolan ne l'avait jamais vue errer dans les couloirs comme bien d'autres fantômes. En fait, ce n'était pas plus mal, car il n'osait pas imaginer ce que Peeves et elle seraient capables de faire une fois leurs deux cerveaux tordus unis.
Il jeta un regard à Eileen, comme pour la supplier de lui venir en aide, car il était tout bonnement à court d'arguments. Le fantôme aimait qu'on la flatte, qu'on la stimule, mais derrière tout ceci, parviendront-ils seulement à lui soutirer des informations ? Il s'accrochait à cet espoir depuis longtemps déjà, et n'était pas près de se décourager, sa curiosité étant trop puissante pour cela. Il se déplaça dans la pièce, réfléchissant à ses mouvements. Il vint se placer près du lavabo sur lequel Mimi s'était assise il y a quelques instants. « Il a quelque chose de spécial, ce lavabo ? J'ai remarqué que tu t’assois souvent sur lui, quand on te rend visite. »

© 2981 12289 0


Dernière édition par Absolan Lestrange le Dim 1 Mai - 17:37, édité 1 fois
Mimi Geignarde
Mimi Geignarde
ProfilDate d'inscription : 26/08/2015
Messages : 10
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Dim 1 Mai - 15:01



Cellar Door

feat. Eileen O'Sullivan & Absolan Lestrange



Mimi aimait jouer avec les élèves de cette façon, les taquiner, les mettre mal à l'aise. Surtout avec Absolan, il était si amusant! Le regarder se contenir pour ne pas la tuer (bien que Mimi soit évidemment impossible à tuer) car elle était la seule à posséder toutes les informations nécessaires dont ces petits Serpentard avaient besoin pour réaliser leur rêve fou d'ouvrir la Chambre des Secrets. Evidemment ils n'étaient pas les premiers à avoir ce fantasme, cet désillusion, depuis qu'Harry Potter l'avait fait, et même depuis sa mort à elle, Mimi, tuée par ce basilic.

« Mon aide ? Je voudrais bien vous offrir mon aide mais il me faudrait quelque chose en échange » répondit le fantôme au garçon, avec un petit gloussement qui laissait des sous-entendus. « Les Serpentard prépare toujours des mauvais coups ! Alors quoi que ce soit, vous êtes sur un mauvais coup, avec votre curiosité perfide et vos défauts à s'en jeter dans les toilettes et tirer la chasse d'eau ! » Elle se dirigea alors vers une cabinet et s'assit sur la porte des toilettes, anticipant son prochain mouvement.

Elle n'avait nullement envie de rester avec ces Serpentard. Mimi n'avait pas les Serpentard en général, bien qu'elle appréciait la compagnie et que celle de n'importe qui était la bienvenue. Cependant, Absolan et Eileen étant ennuyants aujourd'hui, et elle avait d'autre choses à faire, comme aller pleurer en repensant au souvenir de ces horribles yeux jaunes que les deux élèves avaient fait ressurgir, et allait se plaindre de sa mort. Elle détestait que les élèves viennent ici seulement intéressés par la Chambre des Secrets et non pas par le bien-être du fantôme qui résidait dans ces toilettes. Tout le monde se fichait d'elle ! Quels gosses égoïstes et sans coeur ! Si seulement quelqu'un s'intéressait à elle ! Foutue Chambre et foutue vie de spectre !

Et puis, ce lavabo. Si ce lavabo n'avait rien de spécial, quelle question étrange aurait posé Absolan tout de même, se dit le fantôme. Mais cette question, tant étrange aurait-elle pu être, remonta la susceptible Mimi, qui, vexée et touchée à un point sensible, déforma son visage en une grimace de colère et serra les points. « Il n'a rien ce lavabo, d'accord ?! Ils ne servent qu'à se laver les mains comme tout lavabo ! » Et elle s'enfuit en plongeant en arrière, tel un plongeur sous-marin professionnel, dans la vasque, s'apprêtant à un long voyage pour atterrir dans le lac de Poudlard en compagnie de ces êtres étranges habitants les profondeurs de l'eau.

Never-Utopia

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Lun 2 Mai - 21:41


Cellar Door Part II ❝I found the cure for a broken heart❞
Eileen & Absolan
 Eileen ne s'occupait plus vraiment du fantôme, elle avait décidé de l'ignorer, peut-être qu'il s'en irait si aucun des deux ne dédaigner lui répondre. Elle avait ouvert le livre et faisait semblant de lire — bon, elle lisait quand même un peu — et écoutant la conversation entre Absolan et Mimi, voire s'il n'y avait pas une information qui fuitait malencontreusement ou exprès de la bouche du fantôme. Elle levait les yeux de temps en temps, pour voir ce qu'il se passait, voir où était Mimi, ce qu'elle faisait, et intervenir au cas ou. Elle croisa d'ailleurs plusieurs fois le regard d'Absolan qui semblait lui demander de l'aide, mais elle ne pouvait rien faire à part aggraver la situation. Alors elle lui répondait avec un sourire désolé, replongeant son nez dans le gros bouquin.

 À la mention du fameux lavabo par son ami, l'Irlandaise tandis l'oreille et leva les yeux, pour écouter ce qu'avait à dire le fantôme et guêtre sa réaction. Réaction qui fut tout à fait normal, ce qui leur prouva que ce lavabo était particulier. Mais ils n'avait pas plus d'informations.

 Une fois débarrasser de Mimi Geignarde, Eileen laissa échapper un soupir de soulagement. "Enfin !" Elle savait qu'à un moment ou à un autre, Mimi partirait. Heureusement cette fois-ci elle n'était pas partie en leur cassant toute la tuyauterie des toilettes. Elle aurait été bien embêtée si le grimoire se retrouvait mouillé ! Elle espérait que Mimi n'était justement pas en train de leur préparer une vengeance. De toute façon, celle-ci allait attendre si elle devait avoir lieu. Ils avaient mieux à faire.

 "J'ai cru qu'elle ne partirait jamais." ajouta la Serpentard en s'asseyant contre un mur, laissant de la place à Absolan pour qu'il la rejoigne.

 "J'ai bien peur qu'on ne trouve jamais cette maudite entrée." Elle tourna la page du livre qui ne lui offrait pas grand chose comme informations. "Mais dis, t'es pote avec une Weasley, non ?" demanda alors Eileen en faisant semblant de ne pas connaître le nom de Dominique, alors qu'ils savaient très bien tout les deux qu'elle la connaissait depuis un moment tout de même. "Tu pourrais pas lui demander de soutirer à ses oncles des infos sur la Chambre des Secrets ? Je suis sûre qu'ils ont déjà dû lui raconter un truc à propos de ça, elle a sûrement déjà des infos."





© Pando
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Lun 9 Mai - 19:50

I solemnely swear that I am up to no good.
It does not do to dwell on dreams and forget to live ••• Les yeux rivés sur la silhouette incadescente du fantôme, Absolan avait toute son attention dirigée vers elle. Il essayait du mieux qu'il pouvait de discerner les expression du spectre, ce qui n'était pas chose simple quand vous vous êtes à demi transparent. Ceci dit, Mimi était une personnalité très expressive, et le vert et argent ne mit qu'un instant à deviner qu'il avait touché un point sensible. En effet, l'entité s'agitait, et quelque chose semblait se froisser dans l'air quand un fantôme s'énervait. Quelque chose d'impalpable mais de très perturbant lorsque l'on n'en avait pas l'habitude. Absolan fit la moue quand il l'entendit de nouveau parler aussi fort, à la limite du cri. La susceptibilité de Mimi Geignarde était connue à travers tout le château. Il n'avait cependant entrevu aucune autre alternative afin de lui parler de ce lavabo. Et de toute façon, les mots étaient sortis plus vite que sa pensée n'avait pu s'élaborer. Voilà que le spectre s'en allait par les canalisation. Une sortie aussi spectaculaire que l'entrée, souvent caractérisée par un grand jet d'eau issu des toilettes dans lesquelles elle plongeait ou émergeait. C'est donc pour cela qu'aucune surprise ne se peignit sur le visage du jeune homme.

Après le départ de Mimi, il s'avança vers le lavabo en question, l'observant de plus près. A première vue, il n'avait rien de spécial. Il actionna le robinet, mais rien n'en coula. Ceci dit, c'était aussi le cas pour d'autres robinets de ces toilettes. Il pinça les lèvres, agacé du fait que leurs recherches stagnent depuis quelques semaines. Y avait-il quelque chose qu'ils avaient raté ? « Je suis sûr qu'il y a quelque chose qu'on a raté. Ce n'est pas possible autrement. Tu as vu comme elle a réagit quand je lui ai posé la question ? » Certes, Mimi était un fantôme très susceptible, qui partait au quart de tour facilement, mais Absolan se plaisait à croire qu'il y avait anguille sous roche. Il avait la désagréable impression d'être tout près de quelque chose, mais d'être incapable de le trouver. Il se redressa et posa son regard sur son amie qui s'était assise contre un mur. Il la rejoignit, s'asseyant en tailleur à côté d'elle.

Absolan n'eut pas le temps de répondre à la remarque de la Serpentard sur la Chambre qu'elle enchaînait déjà sur un autre sujet. Une Weasley. Ce n'était pas comme si il y en avait pas loin d'une dizaine à Poudlard... Ceci dit, il savait parfaitement à qui elle faisait référence. Dominique. La seule qu'il connaissait vraiment, finalement, parmi eux. Visiblement, les deux jeunes femmes ne s'appréciaient guère, à cause d'une altercation parvenue au septième étage du château. Il le savait parce que Dominique ne se serait jamais privée de lui rapporter un tel événement. « Lequel, de ses oncles ? Demanda-t-il d'un air éloquent, un petit sourire complice sur le bout des lèvres. » Il n'avait rien contre le grand nombre de Weasley, mais il était vrai que pour s'y retrouver, cela finissait par devenir compliqué. Il avait décidé d'oublier l'air qu'il pensa – peut-être à tort – comme étant du reproche de la part de son amie. Quelques instants de silence passèrent, avant que le jeune Serpentard ne reprenne la parole. « Au fait. Je me demandais. Il y a cette fête un peu idiote dans pas très longtemps. Tu sais, le jour où Poudlard devient ridicule. » C'était peut-être plus facile de dire ça pour oublier qu'il avait prévu d'y aller avec Ruby, il y a quelques mois. Et puis l'aborder avec un peu d'humour aidera probablement à ne pas installer de gêne entre eux. Le projet avait dû s'annuler, finalement. « Enfin bref... Tu as quelqu'un avec qui y aller ? C'est juste par curiosité. » Il avait essayé de prendre l'air le moins intéressé possible.

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Mar 10 Mai - 21:56


Cellar Door Part II ❝I found the cure for a broken heart❞
Eileen & Absolan
 Ne regardant toujours pas son camarade, Eileen feuilletait le gros bouquin. Elle aimait faire ça, tourner les pages, et la toucher les feuilles du bout des doigts, écouter le son qu'elles faisaient en changeant de côté, passant de droite à gauche. Elle se dit alors que le nombre de fois où elle avait dû faire ce mouvement était probablement incalculable. Son amour pour les livre la percuta alors, se rappelant ô combien ils sont et seront toujours ses meilleurs amis. Une des raisons pour lesquelles le Choixpeau avait hésité à l'envoyer chez les Serdaigles.

 Elle entendit cependant le garçon ouvrir le robinet sans qu'une seule goutte d'eau ne tombe. Ce lavabo prenait trop d'importance, et Eileen n'aimait pas ça. Elle ne répondit d'ailleurs pas aux préoccupations d'Absolan, levant simplement les épaules en signe d'ignorance. Pour être honnête, s'il n'était pas deux dans cette histoire, Eileen aurait abandonnée et serait passée à autre chose. La Chambre des Secret n'était qu'un fantasme à présent. Elle n'était même pas sûre de vouloir la trouver, de peur d'être déçue.

 Finalement Absolan vint s'assoir à ses côté, en tailleur. Elle écouta ce qu'il avait à lui répondre. Une question assez stupide, se dit-elle, si elle n'avait pas été posée de la même façon que le Serpentard l'avait fait. Evidemment qu'il savait très bien de quel(s) oncle(s) elle voulait parler. "Arry Poteur" répondit alors l'Irlandaise avec un accent français exagéré et le même sourire que lui adressait son ami.  Elle avait toujours trouvé ce culte dédié à cet homme, qui fut adolescent, et ses amis stupide. Eh oui, Eileen était du genre à ne pas aimer quelqu'un juste pour sa popularité.

 Ils ne s'étendirent pas sur le sujet. Eileen craignait qu'Absolan pense qu'elle voulait se servir de lui et de ses relations, quand en réalité, elle voulait l'inciter à se servir lui-même de ses relations. Elle continua alors de feindre de l'intérêt pour les pages de ce grimoire, qui lui apprenait tout de même certaines choses. Mais alors le garçon aborda un sujet complètement différent. Il était sortit de nul part et surprit la jeune fille. Elle s'arrêta dans son mouvement, à savoir celui de tourner la page, fronçant légèrement les sourcils. Si elle voulait cacher sa déconcentration, c'était raté.

 Elle savait très bien de quoi voulait parler Absolan (si si!). Et, dans un lapsus de temps d'environ une à deux secondes, elle se demandait encore et encore pourquoi il lui posait cette question. Puis une réponse s'installa dans son esprit, qu'elle chassa, pour repenser plutôt à la foutue relation qu'il avait ou avait eu avec Ruby. Celle qu'elle ne pouvait définitivement pas supporter, voire qu'elle détestait, en grande partie à cause de cette histoire. Et le Serpentard le savait, Eileen avait toujours été contre cette relation. Et elle le sera toujours. Elle fera tout pour que cela ne se répète pas, absolument tout.

 Elle releva son regard vers celui de son ami assis à côté de lui. "Non, Absolan." répondit-elle sur le ton de l'évidence, essayant de cacher toute émotion. "Et toi ? J'imagine que tu n'y vas pas avec Ruby, et si c'est le cas, on change de sujet." Son ton était presque froid, et même si normalement elle n'en aurait pas payé attention et se ficherait complètement de la réaction de son interlocuteur, cette fois-ci, elle regretta de suite cette remarque. Elle ne voulait pas blesser de quelconque manière le vert-et-argent. De toute façon, il avait l'habitude de la rudesse d'Eileen.




© Pando
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Mar 10 Mai - 23:28

I solemnely swear that I am up to no good.
It does not do to dwell on dreams and forget to live ••• Eileen avait ignoré ses remarques sur le robinet, mais il ne releva pas ce détail. Après tout, cela ne valait certainement rien de plus que d'habitude. Leur quête de la Chambre semblait tomber petit à petit à l'eau depuis quelques semaines. Il avait surtout remarqué que les discussions finissaient toujours par dériver sur autre chose. Certes, cette fois-ci c'était lui qui avait changé de sujet, mais sa camarade n'avait pas l'air intéressée par ce qu'il avait dit plus tôt. Quelque part, il sentait que sa motivation s'essoufflait et trouvait cela dommage. Lui avait envie de s'accrocher, même si ils avaient de moins en moins de temps pour se consacrer aux recherches. Cette année, les BUSEs étaient une priorité absolue. Sans de bonnes notes, Absolan pourrait dire adieu à son vœu de devenir Auror. La perspective d'un tel échec lui était tout bonnement insupportable. Si il ne parvenait pas à y accéder, il s'en voudrait à jamais de ne donné au-delà de ce qu'il avait déjà accompli. Ses angoisses lui faisaient voir un millier de possibilités qui ne feraient que mieux refléter son échec.

Il sortit de ses pensées lorsque Eileen lui répondit par le nom de la personne qu'il imaginait en posant sa question. Harry Potter. Prononcé d'une telle façon que cela le fit rire de bon cœur. Eileen avait beau être une personne renfermée au monde et d'une froideur naturelle, elle demeurait un être agréable lorsqu'on apprenait à la connaître, même aimable. Absolan trouvait cela regrettable qu'elle ne s'ouvre pas davantage aux autres, mais ne le lui avait jamais fais remarqué. Parce que premièrement, il savait qu'elle se moquait bien d'avoir beaucoup d'amis ou non. Deuxièmement, il était mal placé pour lui donner des conseils d'un point de vue social. Troisièmement, il était secrètement satisfait qu'elle soit un peu à lui plus qu'aux autres. Ce dernier fait, il préférait le refouler. Il se sentait trop coupable par rapport à sa relation encore trop fraîche avec Ruby pour se permettre de voir Eileen comme un peu plus qu'une amie. Ceci dit et malgré lui, depuis quelques temps, il prenait de plus en plus goût à sa compagnie. Leurs rencontres tardives pour découvrir la Chambre des Secrets sonnait de plus en plus comme une excuse afin de la voir, elle. Il avait plus envie de la voir que de trouver cette Chambre. Voilà pourquoi la perspective d'abandonner leurs recherches le dérangeait. Il n'aurait plus d'excuses pour se retrouver seul à seul avec elle pendant des heures.

Absolan guettait la réaction de la brune, qui avait gardé le silence durant quelques instants. Il se sentit agacé par ses propres sentiments, surtout lorsqu'il sentit le soulagement calmer les battements de son cœur une fois qu'elle lui eut confirmé qu'elle n'avait personne pour la fête. C'était stupide, particulièrement puéril, mais il ne parvenait pas à refréner ses émotions qui le dépassaient simplement parce qu'il ne les acceptait pas. Ce qui suivit le fit tiquer. Les mots de l'adolescente étaient nimbés d'une froideur qu'elle ne lui adressait que rarement. Il se sentit piqué au vif parce que Eileen était la seule personne à qui il s'était autant confié à propos de Ruby et de leur relation compliquée. A tort ou à raison, il se sentit blessé. C'était certes égoïste, mais il prit mal le ton employé par l'adolescente, qui avait de nouveau les yeux fixés sur son livre dont elle tournait les pages inlassablement. Il mit quelques instants avant de parler, pour ne pas laisser voir le malaise créé en lui, et pour penser à autre chose qu'à son envie soudaine de balancer ce bouquin plus loin. « Non. En réalité, je n'y vais pas du tout. »
Il détourna le regard, trouvant un intérêt soudain à observer les petites flaques d'eau qui jonchaient le sol devant la cabine dans laquelle Mimi s'était éclipsée. Il cherchait quelque chose à dire, mais tout semblait s'embrouiller dans son esprit et les quelques bribes de sagesse dont il était pourvu à son âge fichaient le camp. « Tu n'y vas pas non plus avec Andrew, lui renvoya-t-il tout de même, malgré lui. » Ceci dit, il l'avait dit à voix basse, parce qu'il savait qu'à son tour, il allait froisser l'adolescente. Après quelques secondes de réflexion, il émit un bref rire quelque peu nerveux, laissant de nouveau l'arrière de son crâne se coller contre la pierre froide derrière lui. Il secoua vaguement le visage de droite à gauche, les yeux fixés sur un point imaginaire sur le mur opposé. « Désolé, c'était stupide, lâcha-t-il finalement de la même voix, fermant les yeux un instant. ... et ça ne me regarde pas. » Il ne voulait pas la blesser, surtout qu'elle ne lui avait jamais dit si elle ressentait encore quelque chose pour le jeune homme, ni pourquoi elle l'avait quitté. Il s'en voulut donc automatiquement, se maudissant intérieurement. Son visage se ferma, et il tourna son visage à l'opposé de la jeune femme. Son comportement était absurde, puéril, pathétique.

Nous sommes fais pour détruire.

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Mer 11 Mai - 15:09


Cellar Door Part II ❝I found the cure for a broken heart❞
Eileen & Absolan
En refermant le livre d'une façon qui se voulue douce pour ne pas traduire de sentiments négatifs, un sourire désolé étira légèrement les lèvres d'Eileen. Elle s'en voulait d'avoir mentionné Ruby, ou d'avoir pu blesser Absolan de quelque façon que ce soit. Elle le remercia d'ailleurs de ne pas s'être trop froissé à sa remarque, ou du moins de ne pas l'avoir trop montré. A vrai dire, elle était soulagée, voire contente, qu'il n'y aille carrément pas. Mais elle n'en exprima rien. Comment aurait-elle pu ? Qu'est-ce qui aurait pu justifier ce contentement à part de l'égoïsme et de la jalousie ? Si Eileen n'avait pas été Eileen, elle aurait déjà pris son ami dans ses bras, se serait excusée et lui aurait promis qu'ils passeraient la journée ensemble. Mais Eileen, ce n'est pas cela. Eileen c'est des silences, des non-dit et des non-fait. Eileen c'est du vent, du rien, des occasions non-saisies, du silence. Et c'était bien dommage, parce qu'elle-même aurait eu besoin de ce câlin. Elle en avait envie surtout. Bien qu'elle ne soit pas très tactile, qu'elle n'aimait pas le contact physique, elle avait besoin de chaleur humaine. Alors quand Absolan mentionna Andrew, elle ne lui en voulait pas. Elle savait que ce n'était qu'une réaction défensive de la part du garçon. Mais elle s'en voulu à elle-même, de ne pas avoir parlé à Absolan de cette relation qu'elle avait eu, comme lui-même lui avait parlé de celle qu'il entretenait avec Ruby. Eileen c'était ça aussi, elle prenait beaucoup et ne rendait que très peu.

 Elle fixa le visage du Serpentard, alors que celui-ci riait, probablement un rire nerveux. Visiblement, il devait regretter ce qui venait de sortir de sa bouche, du moins c'est ce que compris Eileen. Son hypothèse se confirma quand il s'excusa auprès d'elle pour ce qu'il venait de dire. La jeune fille remarqua alors que le profil d'Absolan était particulièrement agréable à regarder, sa tête contre le mur de cette façon, les yeux fermés. Ils avaient beau détester sa famille entière, ils ne pouvaient pas nier que cet enfant avait hérité des bons gènes à ce niveau.  

 Un petit sourire apparut alors sur le visage d'Eileen, qui était amusée et en quelque sorte flattée par l'idée qu'Absolan puisse être jaloux. Celui-ci avait détourné son visage d'Eileen, et elle faillit lâcher un "non !" pour qu'il revienne, elle ne voulait pas qu'il s'en aille. Posant rapidement le livre qu'elle avait sur les genoux à côté d'elle, ses mains se dirigèrent instinctivement sur le bras d'Absolan, comme pour le retenir. "Hé, t'inquiète pas." commença-t-elle sur un ton inhabituellement doux. Puis reprenant un ton plus habituel : "J'ai commencé, t'as tout à fait le droit." Elle le regardait dans les yeux, et leur couleur bleu glacial l'absorba. "J'aurais pas dû, excuse-moi."

 Elle détestait s'excuser, mais cette fois-là, elle en avait envie et ressentait le besoin. Peut-être que cette excuse n'était pas seulement pour lui avoir parlé de Ruby de façon rude, mais pour bien plus, qui sait ? Ne voulant donc pas s'attarder sur ce comportement et ces paroles contradictoires avec sa personnalité, elle revint au sujet du départ, en relâchant le bras d'Absolan qu'elle avait tenu peut-être un petit peu trop longtemps. "Au moins, on sera deux idiots en salle commune." Son ton sarcastique était en train de revenir petit à petit, effaçant tout souvenir de la faiblesse que la Serpentard avait pu ressentir juste avant.




© Pando
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Lun 16 Mai - 18:20

I solemnely swear that I am up to no good.
It does not do to dwell on dreams and forget to live ••• La culpabilité était visiblement partagée, ce que le jeune Serpentard pouvait facilement deviner étant donné le ton qu'empruntait Eileen. Il y avait une douceur rare dans ses intonations, elle qui souhaitait désormais le rassurer sur le contenu de leur précédent échange. Absolan avait conservé jusque là son regard fixé sur le mur opposé, jusqu'à ce qu'il sente la main de la jeune fille sur son bras. L'un comme l'autre, les deux adolescents n'étaient pas d'une nature tactile, ce qui surprit d'autant plus le jeune homme. Presque automatiquement, il orienta de nouveau son regard vers sa camarade, croisant par la même occasion ses iris d'un bleu irisé. D'abord absorbé par la couleur intense de ses yeux, même dans la faible lumière qui filtrait à travers les épais carreaux de la salle, il détailla les traits de son visage, son nez fin et sa peau lisse et pâle, encadrée par deux cascades de cheveux bruns. Il aperçu ce sourire malicieux se dessiner sur le coin des lèvres de la jeune fille, lèvres rosées, dont l'aspect évoquait une réelle douceur. Soudainement gêné par la proximité, l'air malicieux de la jeune fille et ses propres pensées, il détourna le regard.

Absolan poussa un léger soupir, écoutant les prémices d'un nouveau silence, qu'il brisa finalement. « Il n'empêche que ce n'était pas très malin de ma part, insista-t-il, haussant les épaules d'un air désinvolte qui contrastait avec ses paroles. » Elle n'avait pas réagit comme il s'y était attendu. Ce n'était pas qu'il doutait de sa maturité, mais il pensait que parler de l'ex petit ami d'Eileen l'aurait davantage piquée au vif. Et il savait que lorsque c'était le cas, elle pouvait s'avérer aussi venimeuse que la morsure d'un serpent. Peut-être n'avait-elle seulement plus aucun sentiment pour Andrew, mais cette théorie étonna beaucoup le jeune homme. La Serpentard avait beau demeurer secrète et renfermée, il savait que lorsqu'elle aimait, ce n'était pas pour de faux. Lorsqu'elle donnait, il s'imaginait quelqu'un sans aucune limite, sans compter même.

La perspective de rester seul avec Eileen en salle commune n'était pas des plus désagréable, même si au final cela reviendrait à une sorte de situation semblable à la St-Valentin. Il s'imaginait sous les lumières bleutées de la salle des verts et argent, les grandes tables en bois massif et les canapés en cuir noir. Le blason de leur maison et les grandes fenêtres qui donnaient sur le Lac Noir. Il s'imaginait une salle commune complètement vide, à l'exception d'Eileen et de sa propre personne. Des sourires en coin et des regards à la fois chercheurs et fuyants. Des gestes un peu comme ceux qu'elle avait fais précédemment. Il eut une sensation de brûlure dans les joues, fort heureusement pour lui le feu ne lui monta pas aux joues. Le silence s'était finalement installé depuis quelques instants, subissant les tendances taciturnes du jeune Lestrange. « Au fait... Tu vas bien ? Je veux dire, entre les BUSEs et ta relation avec l'autre... Enfin tu vois. » Sa maladresse l'accablait. Il n'était pas quelqu'un de franchement timide, mais quand il s'agissait de s'enquérir des autres, il devenait tâtonnant, donnant parfois l'impression de manquer de tact. «  Après tu n'es pas obligé de répondre, bien sûr. » De toute façon, le fait que ce soit Eileen n'arrangeait rien à ses tâtonnements.  

© 2981 12289 0
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Ven 20 Mai - 0:07


Cellar Door Part II ❝I found the cure for a broken heart❞
Eileen & Absolan
Le sujet, à savoir son ancienne "relation amoureuse", agaçait assez Eileen, mais pas autant qu'elle se le serait imaginé, en tout cas pas assez pour que son attitude laisse deviné ce qu'elle ressentait. Pour elle, c'était de l'histoire ancienne, elle avait complètement oublié le garçon qu'elle n'avait jamais aimé de toute façon. Elle avait tourné la page, changé de chapitre, changé de livre même. Cette petite histoire faisait partie de l'ancienne Eileen, celle de l'année dernière. Celle qu'elle n'était plus.

 Mais comment l'expliquer à Absolan ? Pouvait-elle même le lui dire ? Qu'en penserait-il ?  Ou peut-être ce genre de chose n'étaient-elle pas le genre de chose qu'on raconte ? Eileen n'en savait rien et préféra, comme d'habitude, se taire. Elle fit basculer sa tête en arrière pour rencontrer le mur, comme l'avait fait son ami plus tôt, et elle aussi fixa un point, vers le plafond.

 Elle espérait qu'Absolan saisisse son message à travers ses paroles. Elle espérait vraiment que cela arrive. Qu'elle et Absolan passe cette journée ensemble, en salle commune ou ailleurs, du moment qu'elle pouvait le voir. Elle le voulait pour elle, pour être en sa compagnie, mais aussi pour avoir un oeil sur lui, pour le surveiller. La Serpentard ne voulait absolument pas que son ami puisse se trouver à moins de dix mètres de Ruby ce jour-là. Elle voulait le protéger, se disait-elle, le sauver du venin de cette vipère et lui donnait ce qu'il méritait vraiment. C'était ce qu'elle voulait le plus en ce moment. Elle se contrefichait de son bonheur à elle. Elle voulait le bonheur d'Absolan, elle voulait son bien-être, et ne rien pouvoir faire pour cela l'horripilait. Ce sentiment d'impuissance, elle le vivait tous les jours, et elle en avait juste marre.

 Le garçon brisa le silence qu'elle n'avait pas eu le temps d'apprécier. Elle eu un petit sourire devant les hésitations d'Absolan. Elle savait qu'il n'était pas forcément très à l'aise avec ce genre modalités. "T'es pas obligé de me demander, tu sais, répondit-elle, surtout parce qu'elle aurait préféré qu'il ne lui demande rien, même si elle appréciait le geste. Mais je vais bien, merci. Et toi ?" rajouta-t-elle après un petit instant d'hésitation, se rendant compte que c'était ce qu'il fallait faire suivre après ce genre de réponse. "Y'a pas que moi qui ait subi une rupture ici."

 Elle loupa sa chance d'expliquer à Lestrange ce qu'elle ressentait à propos de son ex-relation. A propos d'Andrew ou de n'importe qui. A propos d'Absolan aussi. Mais encore, pourquoi devrait-elle l'expliciter ? Pourquoi devrait-elle ouvrir sa bouche et raconter sa vie ? Elle n'e ferait rien, Absolan ne voudrait probablement pas en savoir une miette. Si elle lui racontait, il s'ennuierait sûrement et ne voudrait plus jamais lui parler de nouveau. Et à cette idée, Eileen prit peur, et réalisa a quel point elle ne voulait surtout pas perdre Absolan, surtout pas.

© Pando
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Mar 24 Mai - 10:36

I solemnely swear that I am up to no good.
It does not do to dwell on dreams and forget to live ••• L'adolescente semblait s'être perdue dans ses pensées et le Serpentard ne l'interrompit pas. En réalité, ce silence ne le dérangeait pas vraiment. Il manquait tellement de tact et de délicatesse dans ce genre de moment. Il avait peur de la blesser, de la vexer, de la frustrer. De la perdre, peut-être. Parce qu'il la connaissait si libre, si désinvolte. Il avait peur qu'elle se lasse, qu'elle s'agace, qu'elle s'impatiente et qu'elle le laisse tomber. Et lui seul savait à quel point il avait peur du rejet. Peur de l'abandon. Il daigna de nouveau la regarder, observant le petit éclat qui régnait dans les yeux bleus de la jeune femme, après de longs instants de silence. « Si tu veux, on pourrait peut-être réviser nos BUSEs ensemble. Je ne sais pas trop où tu en es. Je suis en plein dans les potions et les sortilèges. » Pour ce qui en était des révisions. Mais Absolan avait ses propres devoirs en plus de ceux donnés par l'école.

Les mots de la brune le piquèrent au vif, même si il n'en montra rien. Une rupture. Il peinait encore à réaliser ce que cela signifiait. Ou ce que cela était censé signifier, puisqu'en réalité c'était beaucoup plus compliqué que cela n'en avait l'air. Il n'avait cela dit pas envie de rentrer dans les détails avec Eileen, pas aujourd'hui. Pas après avoir compris que cela la dérangeait, de toute façon. Sa relation avec Ruby peinait juste à se freiner, même si cela était officiellement terminé. Ses sentiments n'étaient pas clairs, et il se perdait souvent entre une paire d'yeux émeraudes et une autre paire d'yeux, bleus pour ces derniers. Il poussa un soupir et haussa les épaules, d'un faux air indifférent. « De toute façon, c'est fini maintenant. Faut passer à autre chose. » Il contracta la mâchoire, car il savait qu'il parlait dans le vide. C'était faux, il était loin de passer à autre chose. Et si proche en même temps. « Je vais bien, finit-il par dire. De toute façon l'entraînement de Quidditch me prend beaucoup de mon temps libre. » Ce qui n'était pas faux. Mais ce qu'il oubliait de dire c'était qu'il se surmenait. Entre les cours, les révisions, les recherches, les entraînements de Quidditch. Il traversait une période d'isolation. Il voyait moins ses amis, se sentait plus vulnérable – ce qu'il détestait.

Il tira son sac de cours vers lui, fouillant son contenu avec sa main. Il y avait pas mal de livres à l'intérieur, et il finit par enfin trouver ce qu'il cherchait. Un petit tas de feuilles cartonnées marquées au stylo noir et rouge par endroit. « Tu connais sûrement, ce sont des feuilles bristol. C'est Shrank qui m'en a envoyé, avec un paquet de stylo moldus, pour mieux préparer les BUSEs. En réalité, ces moldus ont de sacré idées parfois, c'est sacrément pratique pour réviser sans se coltiner tous les parchemins de cours. » Et puis ça prenait moins de place dans le sac. Mais cela en avait fait sourire plus d'un, de voir quelqu'un comme lui utiliser ce genre d'invention moldue. Shrank était son tuteur auprès du Ministère de la Magie. Il le connaissait depuis toujours, et le considérait comme un véritable modèle. A l'approche des examens, c'était un cadeau qu'il lui avait fait. Un petit mot d'encouragements était accroché à la patte du Grand Duc de l'homme lorsque Absolan avait reçu le courrier. Touché par ce geste, il avait tout de suite organisé ses fiches et la moitié du paquet y était déjà passé. Il n'avait pas chômé ces dernières semaines, même si cela n'avait pas été évident de s'habituer de nouveau à l'usage de stylo bic. C'était un usage que lui avait enseigné Miss Swann quand il était enfant, et heureusement d'ailleurs. Écrire à la plume sur ce genre de papier aurait risqué de l'abîmer. « J'ai déjà fais pour pas mal de matières. Je pourrais t'en prêter quelques unes si ça t'intéresse... Même si j'écris mal, avec le temps tu as appris à déchiffrer mon écriture. » Un petit sourire complice naquit sur ses lèvres. Il était satisfait : le sujet avait été détourné de son ancienne relation.


© 2981 12289 0
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Mer 25 Mai - 18:29


Cellar Door Part II ❝I found the cure for a broken heart❞
Eileen & Absolan
  Le silence, advenu après la réponse du garçon, qui purifiait les oreilles et l'esprit de la fille, était interrompu à intervalles réguliers par le bruit d'une goutte qui chute et s'écrase dans l'évier, et par le son sourd de la respiration des adolescents. Ce silence était nécessaire, pour laisser couler les sentiments et le sujet de la conversation précédente. Les pensées d'Eileen vagabondaient alors, s'échappaient et s'enfuyaient, de sorte que la jeune fille avaient du mal à les rattraper. Mais elles revinrent très vite de leur gré quand la voix d'Absolan rompit agréablement le silence, amenant un sujet un peu moins agréable. Les BUSEs, Eileen les avaient presque oublié. Ou au contraire, elle ne pensait qu'à cela. Elle ne saurait le dire, mais l'anxiété repris le dessus à cet idée. Il fallait qu'elle travaille, certes, mais elle en était incapable. Travailler, elle ne savait pas faire. Du moins toute seule. Elle n'a jamais eu l'habitude de le faire, elle n'a jamais eu besoin de travailler pour avoir de bons résultats. Alors elle s'était dit qu'elle n'aurait pas non plus besoin de travailler pour ses BUSEs. Mais l'autre partie d'elle-même, celle qui se cachait bien au fond de son être, lui rappelait sens cesse que ce ne serait pas possible cette fois, comme beaucoup d'autre choses. "Je n'ai pas trop avancé, de mon côté." dit-elle avec un sourire triste en coin et secouant légèrement la tête de droite à gauche. "Franchement, ce serait super si on pouvait réviser ensemble, toute seule j'y arriverait jamais." Admettre son incapacité lui était insupportable, mais le nier ne ferait qu'empirer sa situation. Et puis, elle était certaine qu'Absolan ne la jugerait pas, pourquoi le ferait-il ?

 Il sortit alors de son sac des feuilles qu'elles n'avait pas vu depuis des années, elle en avait d'ailleurs oublié le nom. Des feuilles bristol. Elle était déjà allé à Bristol, se dit-elle, une fois avec ses cousins. Ceux-ci étant plus vieux qu'elle, ils l'avaient trainé dans la ville avec des amis, lui montrant les coins les moins touristiques possible, mais les plus intéressants.

 En mentionnant son tuteur, elle se rappela de l'histoire d'Absolan. Un Lestrange. C'était fascinant. Elle oubliait souvent, à vrai dire, les origines de son ami. Elles lui importaient peu, parce qu'Eileen savait que celui-ci ne les aimait pas particulièrement. Elle n'était pas la plus informée sur ses problèmes familiaux et autres, mais elle en savait suffisamment pour se rendre compte que ses problèmes à elle n'étaient que moindres et que le Serpentard était à protéger par tous les moyens.

 "Oh, oui, merci, c'est super gentil !" Elle appréciait sincèrement le geste, et se redressa un peu plus, signe d'un intérêt particulier. A l'idée de pouvoir passer plus de temps avec Absolan, certes pour réviser, elle s'enthousiasmait. Peut-être un peu trop, ils ne feraient probablement que réviser, et rien d'autre. En espérant que personne ne vienne les déranger, surtout pas Ruby par exemple. Elle ne pourrait pas le supporter. "T'écris pas si mal que ça, je peux très bien te lire, t'en fais pas." ajouta-t-elle avec un sourire.

 La Serpentard voulait vraiment que ces révisions à deux arrivent. Elle en avait besoin, autant pour ses BUSEs que pour passer plus de temps avec Absolan. Elle apprécie tellement sa compagnie, elle est certaine que ça l'aiderait à se concentrer pour réviser.

© Pando
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Jeu 26 Mai - 20:19

I solemnely swear that I am up to no good.
It does not do to dwell on dreams and forget to live ••• Lorsqu'il vit le visage de son amie s'éclaircir à mesure qu'elle lui parlait, il ne put réprimer un sourire attendri. Il passa en revue les fiches bristol qu'il avait sur lui. La plupart étaient à propos des sortilèges, d'autres sur l'histoire de la magie, sur la magie des éléments. « Cette matière je pense pas que ça t'intéresse haha. » Étant donné qu'elle n'avait pas les mêmes options que lui, il serait inutile qu'elle révise une matière qu'elle n'avait pas. Il ordonna donc ses fiches par matière, jetant un regard en travers de chaque feuille. En soit, il savait que Eileen était une très bonne élève, c'était pourquoi il s'étonna un peu qu'elle lui dise qu'elle n'arriverait pas à réviser toute seule. Si lui en était capable, pourquoi pas elle ? Sa camarade parvenait à le battre dans pour ainsi dire toutes les matières. « En tout cas, on commence quand tu veux. J'ai des fiches sur les sortilèges. Mais du coup j'avoue que je ne sais pas trop comment va se passer l'épreuve. Est-ce que ça va être purement théorique, purement pratique ? Les deux ? » Il haussa les épaules, un peu paumé. Et puis il n'avait pas prit le temps de poser la question à leur professeure. Ce n'était pas comme si il ne la connaissait pas personnellement et qu'il la croisait régulièrement...

En l'absence de réponse de son amie, il prit lui-même la décision d'entamer des révisions sur les sortilèges. Il plia légèrement ses jambes, posant ainsi les fiches sur ses cuisses, un peu affalé contre le mur. Même si ce n'était pas franchement confortable, au moins c'était une bonne salle pour s'exercer en terme de sortilèges. « Laissons tomber l'histoire de la magie pour l'instant, je suis aussi ordonné qu'un Nifleur quand il s'agit d'apprendre des dates. » Le sourire amusé qui était né sur ses lèvres à ses mots se volatilisa quand il commença à lire les premières lignes de sa fiche sur les sortilèges. « J'ai du mal avec celui-ci. Le sortilège de stupéfixion. A chaque fois que je le lance il y a une catastrophe. J'ai crus voir en cours que tu savais bien le réaliser... Est-ce que tu pourrais... » M'aider ? Son manque de moyen l'agaçait. De toute façon ils étaient là pour ça, non ? La proximité avec son amie était perturbante, et il devait faire un énorme effort pour penser à autre chose qu'à cela. Il émit un raclement de gorge, se redressant un peu parce qu'il commençait à trop s'affaisser à son goût. « Et toi ? Tu as des sors particuliers que tu voudrais travailler ? » Il anticipa en sortant sa baguette de sa cape, du petit pli dans son vêtement prévu à cette effet. Absolan lui tendit les feuilles bristol, la laissant les feuilleter pour se remettre en mémoire la plupart d'entre eux au cas où. « Enfin, si tu veux qu'on bouge de là c'est toi qui vois... » Mais cette petite bulle d'intimité qui s'était formée entre eux lui plaisait.


© 2981 12289 0
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Sam 28 Mai - 12:22


Cellar Door Part II ❝I found the cure for a broken heart❞
Eileen & Absolan
  La pièce n'était pas de celles les plus éclairées, mais on pouvait tout de même lire et déchiffrer l'écriture de Lestrange sur ces petites feuilles de couleurs quadrillées. Chaque phrase lui rappelait un cours suivis, sauf pour celles écrites sur une feuille verte, qui devait traiter de la magie des éléments, supposa Eileen grâce au peu qu'elle en savait sur cette matière. Elle se demanda alors si pour les matières qu'elle seule suivait, elle allait devoir faire une pareille fiche. Peut-être, peut-être pas.

 Elle n'avait pas prévu de réviser là, tout de suite, maintenant, mais elle s'y résolut, histoire de faire quelque chose, de passer à autre chose. Elle réfléchit à la question que se posait Absolan, pour essayer de lui donner une réponse. Mais elle se rendit compte qu'elle-même s'était déjà posé la question en début d'année et n'avait jamais eu de réponse. (Surtout qu'elle n'avait jamais essayé d'en trouver une, en réalité.) Elle haussa donc les épaules en signe d'ignorance. Son ami décida alors de faire ça à sa manière, apparemment. La remarque du vert et argent sur l'histoire de la magie la fit rire, s'y retrouvant un peu dedans. Elle n'avait des A ou des E dans cette matière que grâce à sa mémoire visuelle, mais celle-ci n'était fiable qu'une fois sur deux.

 Elle se pencha un peu au-dessus de lui pour lire la fiche qu'il regardait à présent. Elle ne s'en rendit pas compte tout de suite, mais quand la voix d'Absolan lui parvint beaucoup trop rapidement et fort elle se demanda si elle n'était peut-être pas un peu trop proche. Surtout quand la fin de sa phrase n'arriva jamais. Elle déglutit en espérant ne pas avoir fait trop de bruit et se redressa tandis que son camarade faisait de même. "Je n'ai pas trop de préférences, mais viens si tu veux, on pratique la Stupéfixion." proposa-t-elle en se relevant avant de rajouter, un doigt menaçant pointé vers le visage de son ami, et un sourire taquin sur les lèvres : "Si tu me promets de ne pas me tuer !"

 L'Irlandaise raccommoda sa robe avant d'en sortir sa baguette tandis que son ami rangeait les fiches dont ils n'avait pas besoin et se levait. Cela faisait un bout de temps qu'Eileen ne s'était pas entraîné avec quelqu'un en dehors des cours. Ça lui manquait. Elle savait qu'elle était plus douée qu'Absolan dans la plupart des matières, elle n'avait pas besoin de le lui montrer, il le savait très bien aussi pour avoir travaillé souvent en binômes ensemble. La compétitivité qu'elle aurait ressenti dans cette situation, prête à attaquer, à gagner, celle qui lui faisait souvent tout rater d'ailleurs, ne se manifesta pas dans son entièreté. Elle était assez familière avec Absolan pour ne plus craindre de ne pas réussir.


© Pando
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Ven 8 Juil - 21:02

I solemnely swear that I am up to no good.
It does not do to dwell on dreams and forget to live ••• Si il ne connaissait pas aussi bien Eileen et qu'il ne l'appréciait pas autant – c'est assez faible comme formulation -, il aurait aisément pu se sentir blessé par ses mots. Parce que ce genre de blague avait tendance à ne pas le faire rire, même prononcées par ses amis les plus proches. Il se contenta de forcer un sourire qui, il fallait bien l'avouer, n'était pas si raté que ça. Pour jouer la comédie, Absolan ne faisait pas partie des plus doués. Il avait juste appris à force de temps à parfaitement bien mentir et cela pouvait encore lui servir, aujourd'hui. Coup de chance pour lui donc, que ce sourire sonne assez sincère pour éviter de froisser la jeune brune. C'était peut-être stupide à dire, mais il avait peur qu'elle ne se vexe, qu'elle ne se froisse là devant lui et qu'au final, elle s'en aille. Il était peut-être à côté de la plaque de penser à quelque chose comme cela, mais il avait une peur si intense de l'abandon qu'il ne pouvait s'en empêcher. Si elle claquait la porte, il savait qu'il s'en voudra pendant trop longtemps. Et trop fort.

Suite aux mots de la jeune femme, il se leva donc, époussetant un peu sa cape de sorcier, chose dont il n'avait pas le réflexe d'habitude. Mais bon, c'était Eileen quoi haha, il pouvait bien faire un effort, même si dans tous les cas, c'était pas le genre de fille à s'attacher uniquement au physique. « Je te promets de faire attention, dans ce cas. » Un délicat sourire naquit sur ses lèvres fines, et il recula de quelques pas, sortant sa baguette de la poche intérieure de sa cape. Alors c'était comme ça ? Ils allaient se faire un petit duel, comme ça, à l'improviste ? Sans être encadrés par les gens du club de duel ? Il n'avait même pas encore commencé les séances. Bref, de toute façon c'était juste pour s'entraîner. Depuis quand il se souciait des règles ?

« Bien alors, on commence ? Prépare-toi. » Le jeune homme se tenait droit, et tentais de calmer sa respiration. Souvent, ce n'était pas fameux quand il lançait un sort. Enfin, heureusement il maîtrisait tout de même plutôt bien les sorts des précédentes années. Pendant les vacances, il n'avait pas grand chose à faire de toute façon ! Les traits de son visage se fermèrent quelque peu tandis qu'il laissait place à la concentration. Il se remémora les conseils de miss Swann en cours de sortilèges et les quelques appuis du prof de DCFM. Demeurer souple mais précis dans ce simple geste du poignet. Il se concentra quelques secondes supplémentaire, avant d'ouvrir la bouche pour prononcer le sort. Il croisa le regard d'Eileen et finalement, rien ne sortit d'entre ses lèvres. Il poussa un soupir, un petit sourire un peu pincé sur les lèvres. Il secoua négativement et vaguement la tête. Il se sentait ridicule. « Excuse-moi, je ne voudrais pas trop te blesser vois-tu. » Son sourire devint complice, taquin. Il valait mieux rattraper la vrille de cette façon, Absolan, sinon cela allait devenir vraiment risible. Quelques instants de silence plus tard, il se décida enfin. « Stupéfix ! » Une petite étincelle naquit au bout de sa baguette, se dirigeant droit vers Eileen, tout ceci en bien moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Il ne doutait pas de ses talents pour contrer le sortilège.

Spoiler:

© 2981 12289 0


Dernière édition par Absolan Lestrange le Ven 8 Juil - 21:05, édité 1 fois
Le Narrateur
Le Narrateur
ProfilDate d'inscription : 24/08/2015
Messages : 2903
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Ven 8 Juil - 21:02
Le membre 'Absolan Lestrange' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 2 faces' :
cellar door [PV Absolan] 1440339736-de-1
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: cellar door [PV Absolan]
Page 1 sur 1

cellar door [PV Absolan]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: