Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-21%
Le deal à ne pas rater :
LEGO® Icons 10329 Les Plantes Miniatures, Collection Botanique
39.59 € 49.99 €
Voir le deal

Examen de droit magique - ASPIC - (théorie et pratique)

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Examen de droit magique - ASPIC - (théorie et pratique)
Ven 18 Fév - 10:43
Examen de droit magique
Par Haut Juge Président Fankle
Niveau ASPIC




Le haut juge Erskin Fankle était un homme aussi débordé que son titre. Cet accroc au travail n’était pas professeur de base. Il donnait quelques heures de cours ici et là, sur son temps libre, à Poudlard. C’était un grand homme, c’était indéniable. Sa carrure impressionnante imposait le respect. Il était un homme à l’humour peu marqué, peu connu pour son engouement envers les enfants. Il n’avait accepté d’être professeur ici que par faveur envers Minerva McGonagall. A vrai dire, c’était une faveur temporaire qui avait commencé il y a trois ans. Erskin n’avait toujours pas quitté son poste de professeur et jamais il n’admettrait qu’il affectionnait façonner les jeunes esprits de demain.

Il avait ainsi préparé une épreuve théorique et une épreuve pratique pour les ASPIC. Après tout, il y avait des chances qu’il retrouve les élèves de son option à l’université ou même au Ministère. L’épreuve théorique avait eu lieu pendant l’heure passée. Les élèves avaient eu droit à 15 minutes de pause avant d’être autorisés à retourner dans la salle pour l’épreuve pratique. Lorsqu’ils entrèrent, ils eurent la surprise de découvrir que les pupitres avaient disparu, laissant place un large espace au centre de la pièce, en face du bureau du professeur. De part et d’autres du bureau d’Erskin se trouvaient des chaises.

- J’espère que vous avez pu profiter de votre pause. Bienvenue au Magenmagot version ASPIC. Aujourd’hui, votre épreuve consiste à une cour constitutionnelle dans laquelle nous allons passer ou refuser une série de lois fictives.

Il marqua une légère pause, laissant les élèves digérer ces premières informations, avant de reprendre.

- Vous serez divisés en groupes de deux pour une joute de plaidoiries : Dubois contre Potter, Lestrange contre Cassano.

Il fit glisser un parchemin vers ses élèves. Un pour chaque élève. Lorsque l’élève toucha sa feuille, la question apparut, ainsi que la position de l’élève. Voici ainsi la composition des joutes :
Alhena Dubois: “Les dragons devraient-ils être autorisés comme animaux de compagnie ?” - EN FAVEUR
James Potter : “Les dragons devraient-ils être autorisés comme animaux de compagnie ?” - CONTRE
Adrian Lestrange :  “Le whisky pur feu devrait-il être autorité pour les élèves majeurs au dîner à Poudlard ?” - POUR
Céliano Cassano : “Le whisky pur feu devrait-il être autorité pour les élèves majeurs au dîner à Poudlard ?” - CONTRE

- Vous avez 10 minutes pour préparer trois arguments qui forment votre plaidoirie. Une fois prêt, vous vous tiendrez debout au centre de la pièce et je serai le juge. Vous réciterez votre plaidoirie qui ne doit pas excéder 5 minutes. En faveur d’abord, opposition ensuite. Une fois vos plaidoiries récitées, vous avez l’opportunité ou non, de rebuter les arguments de votre adversaire à tour de rôle avec un seul et dernier argument. Vous n’êtes cependant pas obligés, il s’agira d’un bonus si vous le faites.

Il marqua une nouvelle pause, avant de reprendre :

- Très bien. N’oubliez pas, jouez le jeu, prétendez être dans la cour constitutionnelle. Vous n’êtes pas des étudiants, au début de votre plaidoirie, pensez à vous présenter. Par exemple… humm… vous être "Adrian…

Il baissa les yeux, sur sa liste d’appel, avant d'énoncer l’exemple :

- … Rabastan", ah, on a fait dans l’originalité Alexander à ce que je vois, mh bref. Je disais, vous êtes “Maître Adrian Rabastan Lestrange, juriste lobbyiste pour Ogden’s Old Fire Whisky et aujourd’hui, vous venez nous montrer que oui, le pur feu devrait être autorisé. Vous avez dix minutes de préparation, Dubois et Potter vous passez en premiers.



Explications hors RP:
Bonjour tout le monde, étant donné que vous n'avez jamais eu de cours de droit inrp, j'ai décidé de faire un examen pratique un peu plus fun pour vous donner l'opportunité d'y toucher avant que votre personnage finisse sa septième année.
Comme vous l'avez vu, la théorie a eu lieu un peu avant. Libre à vous de décrire brièvement comment votre personnage pense avoir affronté la théorie.

Pour la pratique, vous l'avez compris, c'est une joute de plaidoiries. Si quelque chose n'est pas clair, n'hésitez surtout pas à m'envoyer un MP sur Discord. Pour réexpliquer de manière plus concise, votre personnage à 10 minutes pour préparer un argumentaire. Votre plaidoirie consiste de vos 3 arguments à la suite. Le personnage en faveur (personnage A) passe en premier, puis s'assoit. Puis, le personnage en opposition passe (personnage B), récite ses trois arguments et va s'asseoir.  Une fois les deux plaidoyers récité, Erskin va demander si les avocats (vous), désirent rebuter les arguments. Le personnage A aura donc l'opportunité de revenir au centre de la pièce, énoncer un dernier argument, puis au tour du personnage B. Le dernier argument est un bonus. En aucun cas vous n'êtes forcés de le faire.

J'attend donc maximum deux rp de votre part (1 si vous ne faites pas l'argument bonus). N'hésitez pas à vous amuser dans votre plaidoyer. Les questions sont un peu absurdes, votre argument peut l'être aussi temps qu'il est valable. Par exemple : Adrian tu pourrais déclarer : "le whisky étant composé à partir d'orge malté, il a été prouvé par nombre de médicomage que l'orge fait parti des céréales les plus saines à consommer. J'apporte l'étude du Médicomage Tartanpion de Ste Mangouste que le pur feu boosterait donc les capacités intellectuelles des élèves".

Votre note portera sur la qualité argumentative de votre personnage. Ses arguments sont peut-être absurdes, mais s'ils sont convainquant, vous aurez une bonne note. Vous serez aussi noté sur la capacité oratoire de votre personnage : utilise-t-il l'espace ? Se déplace-t-il ? Utilise-t-il le langage des mains ? Sa voix porte-t-elle ? Ou a contrario, votre personnage est-il immobile, droit comme un i avec la voix qui tremble ?
N'hésitez pas à détailler (dans les limites du raisonnable).

Sans attendre, voici les questions de l'examen théorique. Vous avez volontairement peu de questions pour éviter de vous alourdir de trop :
1. Droit national:
A. Citez l’article 3 du Code d'utilisation des baguettes magiques de 1631.
B. En quelle année les sortilèges impardonnables ont-il été déclarés illégaux par le Ministère de la Magie ?

2. Droit international:
A. Qu’est-ce que le Code International du Secret Magique ?
B. Qu’est-ce que la loi Rappaport ?

Bonus :
Quel pays requiert un permis de port de baguette magique?


Merci de faire des réponses courtes et de les envoyer par mp sur le forum sur le compte d'Erskin.

Voilà, j'espère que cette épreuve vous plaira, bon courage  love01


Aardbei

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Examen de droit magique - ASPIC - (théorie et pratique)
Dim 6 Mar - 13:06

Examen de droits magiques
Adrian Lestrange
L’examen de Droit magique était sans doute celui qu’Adrian attendait le plus. Il avait plus ou moins décidé que ce serait une voie qu’il voulait emprunter, même si ce n’était pas encore certains. Que ce soit dans la fonction de juge au magenmagot, d’avocat, ou même de se diriger plus facilement dans le droits international, il semblait que cette filière ne pourrait que lui plaire. Utiliser les arguments des autres contre eux, faire des recherches pour toujours obtenir gain de cause même quand ce n’était pas forcément juste d’enfermer un innocent. Oui sur ce point là Adrian s’en fichait complètement, il voulait simplement mettre ses capacités au service de quelque chose qui pour le moment était plus grand que lui. Adrian avait alors commencé par l’épreuve théorique le matin même, attendant sur sa chaise, alors que peu d’élève de septièmes années avaient prit cette option. Evidemment il pouvait compter sur Celiano pour se tenir à ses côtés, tout deux savaient que leur avenir était liés et pas uniquement par le mariage de son meilleur ami avec sa sœur. Non plus tard, Adrian en était certain que les deux jeunes serpentard, comme leur père, feraient affaire ensemble. Après quelques instants, Adrian observa le sujet que le professeur Fankle leur avait concocté. Il ne mit pas vraiment longtemps avant de commencer à y répondre. Mais il mit un moment afin de bien répondre aux questions et de ne pas faire d’erreur qui pourrait lui couter une bonne note dans cette matière.

L’examen théorique se termina et tous purent bénéficier d’un quart d’heure de pause. Adrian s’installa contre un mur, se disant que ce n’était pas vraiment nécessaire de mettre autant de temps entre la pratique et la théorie, mais il ne tarda pas à comprendre pourquoi le professeur Fankle avait décidé de mettre en place cette pause. La salle s’était transformée pour laisser place à un véritable salle de jugement. Un large espace avait prit possession face au bureau du professeur, et il ne manqua pas de reprendre la parole pour leur souhaiter la bienvenue au magenmagot version ASPICS. C’était fort ingénieux de sa part et Adrian se sentait presque dans son élément à ce moment précis. Ils allaient donc devoir défendre des arguments concernant des lois fictives, en duo, l’un pour et l’autre contre. En observant son sujet, Adrian ne mit pas longtemps à comprendre qui serait son adversaire. Le point positif c’était qu’il connaissait Celiano. Le point négatif qui pouvait totalement joué c’était qu’il n’était absolument pas pour que cette loi passe. Mais c’était un challenge qu’il n’allait pas refuser. Son cerveau s’était mit en marche directement après avoir lu le sujet, mais beaucoup plus d’argument contre venait en lui que des arguments pour. Au moins cela pourrait l’aider quand il devrait réfuter l’un des arguments de Celiano quand on le leur autoriserait. Ils avaient dix minutes et il ne se fit pas prier pour recopier vite fait sur une feuille quelques arguments qui lui venaient en tête. Il allait devoir appuyer sur de faux faits, de fausses informations. Ils n’auraient pas forcément beaucoup de temps pour plaider en leur faveur, ni même pour se défendre face à leur adversaire. Il faudrait être pointilleux. Adrian releva la tête quand il entendit son prénom, qui ne servait que d’exemple pour proposer une autre personnalité. Ce n’était pas vraiment son genre de s’inventer une vie, mais c’était le jeu. Hésitant intérieurement il se questionna sur le bienfait de s’inventer une identité. Mais il aurait bien le temps de chercher quand Alhena et James qui passaient en premier feraient leur plaidoyer. Il écrivit rapidement ses arguments, inventant des noms et des institutions. Et puis il écouta ses camarades sur le fait d’accepter un dragon comme animal de compagnie.

Une fois que ce fut à son tour de passer, de venir à la barre comme on disait pour faire son plaidoyer, il se leva, remettant en place ses feuilles dans une pile parfaite, avant de se racler légèrement la gorge. « Maitre Adrian Lestrange, directeur de l’institution des droits et usage de l’alcool sur le marché international. » se présenta-t-il, décidant simplement d’utiliser son prénom et son nom, qui selon lui sonnait parfaitement bien. Se mettant au milieu de l’espace vide, il observa l’assemblé avant de commencer son plaidoyer. « Il est certains que le Whisky pur feu devrait être autorisé auprès des élèves majeures de Poudlard. Les bienfaits ne sont plus à démontrés, mais il me semble nécessaire de les rappeler. » fit-il. Se mettant à marcher dans la salle, avec une grande assurance le caractérisant, il s’arrêta un instant. Fixant le juge qui déciderait du bien fondé de ses plaidoiries, il commença d’une voix forte, sans aucun tremblement, sûr de lui : « Le Whisky pur feu n’a que des bienfaits positifs pour le cœur. C’est bien l’une des seules boissons alcoolisés le permettant, empêchant des problèmes de santés, il a été démontré par le Medicardiologue de Sainte-Mangouste, monsieur Andrews, que les antioxydants présent dans le whisky pur feu avait pour effet de booster l’organisme, évitant de boucher les artères et de faire coaguler le sang dans le corps plus rapidement que n’importe quel autre boissons. Je vous ais joint l’un de ses travaux de recherches, intitulé « Le Whisky, médicament du cœur ». » Il montra ses feuilles d’une main assuré, comme s’il s’agissait du dossier en question. Adrian recommença alors à marcher, non sans fixer son adversaire – et meilleur ami – avant de reporter à nouveau son attention sur le juge qu’il devait convaincre. Il se tenait droit, fier, comme on le lui avait apprit, sans aucune once de stress apparent ni même de faiblesse.  Son visage était fermé, ne laissant place à aucune expression, convaincu par ses propres arguments. « Par ailleurs, le whisky pur feu, est un antistress naturel qui ne pourrait être que bénéfique à la pression constante que les élèves subissent continuellement à Poudlard. Miss Harrolds, de l’institue des drogues de Berlin, à montré dans son étude appelé « Le Whisky pur feu, les bienfaits au quotidiens : études réalisées dans le cadre d’une étude sur le stress chez les plus jeunes. » que non seulement le whisky pur feu favorisait la bonne digestion si on en prenait après le repas, mais qu’il pouvait éviter également des maladies du cerveau tel la démence ainsi que d’Alzheimer. Bien évidemment ses deux études, qui ne sont pas les seules, ont été réalisés sur plusieurs sujets différents et approuver par plusieurs autres spécialistes médicomages, notamment le Docteur Watson, le Docteur Illgefort et la spécialiste des conditions scolaires Miss Uvert, qui sont tout les trois des personnes renommées dans leur domaine. » Il regarda l’assemblée, attendant une certaine confirmation de la part de tous, avant finalement de reposer ses feuilles presque de manière brutale sur son bureau. Son regard arrivait toujours à soutenir celui des autres, prenant à partie quelqu’un tout en parlant, tentant de captiver son auditoire, pour appuyer encore plus ses arguments. « Pour finir je vous rappellerait que beaucoup d’élèves à Poudlard ont déjà goûté au Whisky pur feu, dans un cadre un peu moins formel, et que leur offrir un cadre contrôlé par l’établissement serait plus favorable afin d’éviter des débordements et des addictions. Instaurer le whisky pur feu au repas pour les élèves majeurs, ne pourraient être que bénéfique autant pour leur santé, que pour leur avenir. »  Il s’arrêta là, non sans un signe de tête au juge, pour annoncer qu’il avait fini, avant d’aller se rasseoir pour écouter ce que Celiano allait pouvoir dire comme argument contre le fait d’accepter le Whisky pur feu à Poudlard.


electricbird.
James S. Potter
James S. Potter
ProfilDate d'inscription : 28/11/2019
Messages : 2494
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Examen de droit magique - ASPIC - (théorie et pratique)
Ven 1 Avr - 1:15

Examen de droit magique - ASPIC
(théorie et pratique)

De tous ses examens finaux qu'il avait à passer en cette fin d'année, celui de droit magique était celui qui le stressait le moins et pas parce qu'il était confiant de réussir sans problème. Pas vraiment, en fait, c'était plutôt parce que dans les faits, c'était le seul examen que peu importe le résultat, il arriverait à vivre avec. I ne regrettait pas d'avoir pris le cours et promis, il avait étudié, mais a moins d'un échec, la note l'importe plus ou moins. Enfin en première partie, comme d’habitude, il y avait eu la partie théorique et dans l'ensemble, il pensait s'en être quand même bien sortit. Il n'était pas sur a cent pour cent de toute ses réponses, mais il était presque sûr d'avoir bien répondu à la question bonus. Il y eut ensuite une pause d'une quinzaine de minutes avant le début de la partie pratique. Quand il entra de nouveau dans la salle, il fut surpris de l'allure de celle ci, mais l'explication au pourquoi du comment arrive bien vite. L'explication de leur professeur était plutôt simple, mais en même temps pour sa part plutôt compliquer. Plaidoirie? Il savait plus pu moins comment fonctionnait une cour de justice, mais pas dans les détails et il n'avait pas d'aspiration de devenir avocat, alors sans l'ombre d'un doute, il allait finir par avoir l'air débile. Bon ben tant pis si c'était ce qu'il fallait, il n'avait pas vraiment le choix. Il écouta plus ou moins le reste des explications, préférant commencé a trouvé des arguments et franchement, il ne pouvait dire que c'était vraiment difficile, franchement quelle idée d'autoriser les gens à voir un dragon comme animal de compagnie. Beaucoup trop vite à son goût, se fut à son tour, il aurait aimé pouvoir y réfléchir plus longtemps, mais il ferait de son mieux. Comme demandé, il se plaça au centre de la pièce, puis il prit une grande inspiration avant de commencer. « James Potter, ministre de la faune et de la flore magique. » Il n'avait aucune idée si ce qu'il venait de dire avait du sens, mais il s'en contrefichait. « Merci à tous d’être venu aujourd’hui pour parler de ce projet de loi que mon adversaire a tenté de vous vendre. Je suis ici pour faire comprendre à quel point légalisé les dragons comme animal de compagnie serait une grave erreur. Ne serait que par raison pratique, un dragon est simplement trop dangereux pour être domestiqué, les risques d'accident serait simplement bien trop élevé. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je n'ai absolument pas envie de voir en premier page des journaux qu'un bébé a perdu la vie suite à une morsure ou encore brûler vif. Vous n’êtes peut-être pas au courant, mais les moldu au déjà des problèmes avec leur chien, alors des dragons vraiment? » Il n'avait absolument aucune idée de ce qu'il faisait, mais il faisait au mieux pour que ça ne paraisse pas trop. De ce fait, il se tenait bien droit, regardant ses camarades de classe dans les yeux. « Ce projet de loi, s'il était accepté, augmenterait également de façon considérable les chances que les moldu ne découvre la vérité sur l'existence des dragons, risque que nous devons a tout prix éviter. Même si des restrictions étaient mises en place afin d’éviter que des dragons ne se retrouvent dans les grandes villes, même en campagne le risque, serait trop grand. Après tout, les dragons ne sont en général loin d’être considérés de petites tailles. Sans compter sur le fait, que vous ne devez absolument pas compté sur la population magique pour respecter à la lettre les restrictions et une seule personne qui ne les suivrait pas, pourrait créé un événement catastrophique pour la communauté magique et ce internationalement. » A ce moment il prit quelque seconde avant de relire ses notes, avant de rapidement plier sa feuille et l'a glissé dans la poche de son pantalon. « Enfin, vous vous demandez peut-être pourquoi c'est moi qui est été désigné afin de vous convaincre aujourd'hui de aberration de ce projet de loi et bien c'est assez simple. Au service de la faune et de la flore magique, nous croyons fortement que pour le bien-être des dragons, ils sont bien mieux à vivre en liberté dans la nature. Nous pensons également que de les forcer à la domestication pourrait être néfaste à leur espèce, que ce soit pour leur bien-être, mais également pour leur capacité à se reproduire. » A ce moment, il se tourna vers monsieur Fankle, près à finir son exposé. « Je finirai en disant ceci votre honneur, pour le bien des sorciers, des moldu et tout ce qui est vivant sur cette planète, j’espère profondément que ce projet de loi ne sera jamais approuvé. Parce qu'un dragon dans un 3 et demi, ça n'a absolument ni queue ni tête et tout personne doté d'un cerveau devrait le savoir. » Sur ce, il fit une légère révérence avant de retourna sa place. Est-ce qu'il pensait qu'il s'en était bien sortit, dans les faits il n'en avait absolument aucune idée, il ne pensait pas avoir complètement merdé, mais c'était la seule chose dont il était sûr.
code by bat'phanie

_________________
“It's me, hi, I'm the problem, it's me
At tea time, everybody agrees
I'll stare directly at the sun but never in the mirror”
ANAPHORE
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Examen de droit magique - ASPIC - (théorie et pratique)
Lun 4 Avr - 11:08

Examen de droit magique
Par Haut Juge Président Fankle
Niveau 7ème année




Erskin Fankle était un homme aussi organisé que ponctuel. Il ne fut donc pas surprenant qu'il envoie ainsi les résultats des examens de droit magique de sixième année bien plus en avance que ce que le professeur McGonagall n'avait demandé. En effet, pas plus que trois jours après l'épreuve, les résultats furent disponibles dans la salle de cours. Les copies, sous sortilège, pouvaient aussi être récupérées par les élèves personnellement. La liste suivante figurait à la porte de la salle :



Résultats de droit magique sixième année


Adrian Lestrange :
_Optimal

James Potter :
_Optimal

Céliano Cassano :
_Optimal


Bon travail. Bonnes vacances.

E. Fankle

Aardbei
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Examen de droit magique - ASPIC - (théorie et pratique)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Théorie] Examen 3ème année
» [Théorie] Examen 5ème année
» [Théorie] Examen 6ème année
» [Théorie] Examen 7ème année
» [Pratique] Examen 7ème année

Examen de droit magique - ASPIC - (théorie et pratique)

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: