Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

-19%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Ultrabook – LENOVO IdeaPad 3 15ITL6 – 15,6” FHD – ...
349.99 € 429.99 €
Voir le deal

Victorine "Tori" Blake - Journal de Bord

Tori A. Blake
Leader de la Rainbow Team
Tori A. Blake
ProfilDate d'inscription : 06/09/2020
Messages : 459
Date de naissance : 17/01/2005
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Victorine "Tori" Blake - Journal de Bord
Mar 13 Oct - 12:23




Victorine Azphélia


Blake
Une vision

actuelle
(6ème année)


Précédemment.. *clic*

Après des mois d'entrainement interminable et plusieurs entrevues avec l'Auror qui avait accepté de m'aider, l'été était enfin arrivé et avec lui l'opportunité d'enfin disparaitre du radar des Blake. Le dernier jour des cours, j'étais tellement excitée que j'avais du mal à ne pas sauter dans le premier train et prendre ma nouvelle apparence avant même d'avoir finit les cours ! Il faut dire que ma liberté, j'en rêvais depuis presque dix ans déjà.. Après avoir fait un petit tour chez Liam et sa famille c'est en direction de l'Asie que j'avais embarquée avant de revenir vers l'Europe pour être présente le jour de la rentrée.

Malheureusement rien ne se passe jamais comme prévue, et j'allais vite redescendre sur Terre en apprenant la "formidable" nouvelle idée que mes géniteurs avaient eut pendant mon absence: Un mariage, et avec Ducharme en plus. La seule chose que j'aimais chez lui c'était la façon qu'il avait de faire fuir Arya quand il était dans les parages..















_________________


Dernière édition par Tori A. Blake le Jeu 25 Aoû - 9:12, édité 10 fois
Tori A. Blake
Leader de la Rainbow Team
Tori A. Blake
ProfilDate d'inscription : 06/09/2020
Messages : 459
Date de naissance : 17/01/2005
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Victorine "Tori" Blake - Journal de Bord
Mar 13 Oct - 12:55




Secrets

et détails


Ma valise

Objets importants: /
Vêtements et accessoires: Veste en cuir de dragon noire que je trimbale presque tout le temps.
Logement/Propriétés: Poudlard


Magie et manies


Patronus: Un corbeau
Epouvantard: L’ombre. Pas le noir, ce n’est rien ça. Non, cette ombre, ce néant qui vous englouti quand une porte se ferme lentement, réduisant à chaque seconde le rayon lumineux de la liberté. Cette ombre dans laquelle vous êtes seule et sans défense, et qui vous ronge petit à petit. (Bouh !)
Amortentia: L'odeur du vieux cuir dans banquettes du Poudlard Express, son billet pour "la liberté"
Matière de prédilection: Métamorphose et Potions
Loisirs: Les fêtes, les bars, fuir et parfois seulement voyager pour le plaisir.
Moyen de déplacement: Portoloin ou balais, je sais aussi utiliser le taxi, le métro ou même le train. Sans compter que marcher, c'est pas mal non plus.

Notes B.U.S.E.S:
Astronomie: Désolant
Botanique: Effort Exceptionnel
DCFM: Acceptable
Histoire de la magie: Pietre
Métamorphose: Optimal
Potions: Optimal
Sortilèges: Effort Exceptionnel
Vol: Effort Exceptionnel

Magie des éléments: Acceptable
Etudes des Moldus: Acceptable


_________________


Dernière édition par Tori A. Blake le Jeu 16 Juin - 19:26, édité 4 fois
Tori A. Blake
Leader de la Rainbow Team
Tori A. Blake
ProfilDate d'inscription : 06/09/2020
Messages : 459
Date de naissance : 17/01/2005
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Victorine "Tori" Blake - Journal de Bord
Mar 13 Oct - 13:04



Creusons un peu...


Physiquement
     Avant Poudlard, j'étais... Fade. Petite, dans un corps fin peu être un peu trop, j'étais les trois quarts du temps absente et réprimée. Brune au longs cheveux lisses encadrant un visage fin aux yeux verts, une peau claire et une apparence de bourgeoise sorcière un brin démodé et plus que conservationniste; Tout ce que je peux détester en somme. La première chose que jai faite dans le train pour Poudlard fut donc de changer de tête, un peu comme un doigt géant à l'adresse de mes chers géniteurs. Toujours aussi petite, je mesure 1m57 pour 58 kilos. Autant dire que je suis un poids plume. Ma peau très pâle fait ressortir mes yeux verts aux nuances étranges, et sur mon visage se dessine souvent un léger sourire en coin, qui donne toujours l'impression que je sais quelque chose que tu ne sauras jamais. Ma chevelure brune s'est muée en une cascade turquoise, enfin, la plupart du temps. Roses, violets ou encore rouges, les  teintes se succèdent sur ma tête plus vite que mon ombre. Les cicatrices que l'on m'a faite dans le passé, bien qu'il n'y en aie plus grande trace grâce à la magie restent encore très présentes dans mon esprit et de légères stries blanches sont visibles en certains endroits. Toujours dans cette saine révolution contre mes parents, j'adore les fringues moldues. A vrai dire, je pense que je les apprécieraient même si tout allait bien, et j'arbore souvent des tee-shirts de groupe comme si c'était le dernier Merlin en date. J'aime aussi le maquillage, du moins en ce qui concernent mes yeux; Quoique de mieux qu'un regard ensorcelant pour arriver à ses fins après tout ? Ainsi, il est rare de me voir au naturel, non pas que cela me gêne, je dirais plutôt qu'entre ma taille et les traits de mon visage j'ai l'impression de ressembler à un des lutins du Père Noël.

Mentalement
     Une chose est sûre: Je ne serais jamais un bisounours. Avec l'éducation dure que j'ai eue, j'ai du mal à comprendre le concept de confiance envers l'autre et l'on peut d'or et déjà dire que je suis quelqu'un de tenace. Pas courageuse dans le sens ou je n'ai jamais vraiment chercher à me rebeller ouvertement, je suis plutôt d'une patience à tout épreuve lorsque le jeu en vaut la chandelle. Mes parents étant conservationnistes, leurs cours à domicile comprenait entre autres leurs  fameux principes et codes, qui au lieu de me rendre fière de mon sang m'a plutôt poussée à le haïr. Au final j'aurais presque envie me trouver un moldu et devenir ma sorcière bien aimée, mais c'est bien trop éloignée de mon caractère, l'autorité et moi n'ayant jamais été très proches...

Pouvant passer d'un état amicale à celui de l’asociale de base en quelques instants, on ne sait jamais comment je vais réagir. Toujours sur mes gardes, il n'est pas facile d'entrer dans mon cercle de confiance. Je veux dire par là que tant que je ne te ferais pas entièrement confiance, tu n'en sauras pas plus à mon sujet, ou tu ne sauras que ce que j'aurais décidée que tu saches. Néanmoins, le jour ou je te ferais confiance, je serais là pour te protéger, sans me soucier de ce qui est bien ou mal. J'ai d'ailleurs une légère attirance pour les interdits, ce qui peut causer bien des problèmes, mais cela permet d'arriver presque toujours à mes fins. Je tiens toujours mes promesses et n'oublie jamais les faveurs que je dois, mais je fais en sorte d'éviter de me mêler aux grandes causes ou en tout cas d'être discrète afin d'éviter les responsabilités. Très intelligente ou plutôt débrouillarde, j'utilise souvent mes facilités pour arriver à mes fins, au lieu d'étudier mes cours.  Perdue, je fais tout pour garder la tête haute et le moral aussi, mais ce n'est pas toujours facile. Pour l'instant, je ne suis ni mauvaise, ni bonne, mais perdue entre les deux à jouer au funambule.


_________________


Dernière édition par Tori A. Blake le Jeu 16 Juin - 19:12, édité 5 fois
Tori A. Blake
Leader de la Rainbow Team
Tori A. Blake
ProfilDate d'inscription : 06/09/2020
Messages : 459
Date de naissance : 17/01/2005
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Victorine "Tori" Blake - Journal de Bord
Mar 13 Oct - 13:06



Sombres

souvenirs...



Une enfance solitaire
De ce que mes parents ont pu me dire sur leur Ô combien noble famille Blake, je descends d'une lignée d'abrutis se considérant comme bien supérieurs aux Moldus, et même aux trois quarts des êtres magiques. Petite lignée irlandaise, nous sommes visiblement assez hautains pour cracher sur le reste de la populace tout en léchant les bottes des conservationnistes importants pour se faire bien voir, et n'en ayant pas assez dans le pantalon pour monter au créneau quand il le faut pour défendre ses convictions. Bien sûr, tout cela est mon avis et pas celui des mes géniteurs comme vous pouvez l'imaginer, et c'est peu être à cause de mes réflexions un peu trop tranchés que ma famille s'évertue par tous les moyens de me laver le cerveau.

Née à l'hôpital Ste-Mangouste, je viens d'un petit village sorcier près de l'Irlande, ou le manoir des Blake se cachent aux yeux du monde. Père et Mère aurait préférés un garçon. Malheureusement pour eux, mais aussi pour moi, mon sexe ne possédait pas les attributs tant désirés. La première chose que je connu dans ma vie fut le sentiment de solitude. D'un coté nous avions un père absent, qui jouait aux fantômes même quand il passait du temps au domicile familiale, et de l'autre une mère ne supportant pas la vue de son propre enfant, la considérant comme celle qui avait détruit sa vie. La seule chose que j'avais fait pourtant était de naître, les complications ayant suivit l'accouchement étant quelque chose que personne n'aurait put prévoir.

Sans pourtant pouvoir l'expliquer, un désagréable sentiment envahissait ma vie, sans que je m'en aperçoive. Malgré leur absence d'affection, Père et Mère veillaient à mon éducation et ma bienséance de manière très pointilleuse. Vue de l'extérieur, la situation pourrait être enviée, belles tenues; grande maison et j'en passe, malheureusement j'avais tout sauf la tête de l'emploi, et les jeux de pouvoirs très peu pour moi. J'étais donc ce qu'on peut appeler une enfant difficile, dans le sens ou je ne me pliais pas à toute cette mascarade assez bien pour leur convenir. De plus, je n'avais pas le droit à l'erreur, jamais. Une mauvaise réponse pendant un cours, et c'était la sanction.

A mes six ans, je découvris pour la première fois le lieu qui hanta mon enfance, les cachots. Jugeant que ma désobéissance continu venait de mon éducation trop laxiste, mes géniteurs décidèrent de passer un cran au dessus avec le cachot. Cette cellule plutôt glauque devînt un quotidien infernal et sombre. Durant ce qui me paraissait de longues heures, je me retrouvai assise dans le noir, sur le sol de terre battue avec pour seule lumière la petite ouverture dans le mur coté jardin. Remuant les idées sombrent qui m'animaient, un idée germa dans mon esprit, mais pas d'un coup, comme c'est souvent le cas dans les films, plutôt morceaux par morceaux, tel  un puzzle.

La première certitude que j'eus dans la vie, ce fut qu'il fallait au plus vite quitter cet endroit. J'avais l'impression d'étouffer dans ce manoir, cette robe débile et ce cachot infernal. Mais les moyens manquait, mon âge ne permettait pas grand chose et seul le temps pourrait aider. C'est à un repas de famille que les choses prirent un tournant décisif. Jusqu'alors, j'avais toujours pensé que ma vie se résumerait aux cours et aux cachots jusqu'à la majorité, mais apparemment ce n'était guère le cas. L'école de magie m'attendait et avec à la clé le moyen de fuir le manoir Blake, cette cage dorée sans valeur.

Convaincre les parents de ne pas m'accompagner jusqu'au train ne fut pas très complexe, dans la mesure ou l'envie de le faire ne les démangeaient pas. Concernant les achats de rentrée, l'elfe de maison ferait largement l'affaire surtout que ce dernier était beaucoup moins aigri qu'il n'en n'avait l'air, chose que j'avais pu découvrir avec les années. Il faut dire que les plis de son visage lui donnait en permanence une expression de vieux bouledogue en colère et sa voix caverneuse n'aidait pas vraiment non plus. En moins de temps qu'il n'en faut pour dire Quidditch, la liste de fournitures était bouclée et j'avais du mal à contenir mon excitation avant de monter dans le train m'emmenant enfin vers d'autres horizons.


_________________


Dernière édition par Tori A. Blake le Jeu 16 Juin - 19:26, édité 3 fois
Tori A. Blake
Leader de la Rainbow Team
Tori A. Blake
ProfilDate d'inscription : 06/09/2020
Messages : 459
Date de naissance : 17/01/2005
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Victorine "Tori" Blake - Journal de Bord
Mar 13 Oct - 13:06



Qui je suis ?



Assurément pas une personne "normale"
La découverte de mes capacités fut une nouvelle tragédie pour mes parents, qui trouvait déjà que je n'étais pas du bon sexe. Habituellement, dénicher de tels pouvoirs au sein d'une famille aussi noble que celle des Blake était une bénédiction, mais compte tenu de mon caractère impulsif, mes transformations était instable  ou vraiment terrifiantes. Je ne contrôlais absolument rien. Aussi, c'est sûrement pour cette raison que je n'ai compris et découvert mes compétences que très tard. Il n'y avait aucun miroir dans le manoir, et pas non plus de surface à reflet. Je n'avais jamais compris pourquoi avant ce fameux jour, ou plutôt je ne m'étais jamais posée la question. A mes six ans, je découvris pour la première fois les cachots, et la solitude qui m'y attendait. La naissance de mes pouvoirs eut lieu dans ses souterrains, et mes capacités se révélèrent aussi ici, bien plus tard. Durant mes punitions répétitives, il m'arrivait des fois de manger dans ma cellule, ce qui m'insupportait au plus haut point d'ailleurs.

Une fois encore, j'allais donc prendre mon repas dans les cachots. L'énorme porte de bois et de fer s'ouvrit lentement, et un plateau apparu dans l'ouverture, glissant au sol dans un raclement sinistre, avant que tout redevienne sombre de nouveau. Je savais qu'il ne servait à rien de fuir, cette porte n'était pas une sortie, elle ne l'était jamais. Certes, elle permettait de quitter cette petite cellule sombre et froide, mais ce n'était pas pour autant synonyme de liberté. Lassée de tout ce cinéma grotesque, j'explosai de colère une nouvelle fois. J'en avais marre d'être enfermée, et même avec toute la patience du monde, difficile de ne pas péter un câble de temps en temps. Serrant les points à m'en faire blanchir les jointures, je balançais le plateau à travers la pièces, le bruit des couverts contre les gonds de la porte se répercutant dans des échos aigus le long du couloir. Habituellement, les plateaux étaient opaque, teint d'une peinture mat, mais pas cette fois ci. Toujours dans une colère noire, je prit le plateau à pleine main et le leva au-dessus de ma tête avant de me stopper en plein élan. Des couleurs chatoyantes s'animaient sur la surface de l'objet, et j'abaissais lentement les bras pour observer le phénomène de plus près.

Ce que j'y vis changea ma vision de moi-même et de beaucoup d'autres choses encore sous bien des aspects. Le plateau désormais improvisé en miroir renvoyait le reflet d'une enfant qui n'était pas moi, elle n'était même pas d'apparence "normale". Tout ce que je savais de moi et de mon apparence découlait des photos de famille un peu partout dans la maison. Mais le reflet que j'observais possédait des cheveux de feu et des yeux de braises. Bien sûr, ce n'était pas réellement des flammes, mais ils auraient put l'être tant la ressemblance était troublantes. Mes cheveux se mouvaient en une danse colorée, passaient d'un jaune lumineux comme le soleil à un rouge profond en quelques secondes. Ses pupilles étincelait tel des braises, rougeoyant tels des rubis. Hoquetant de stupeur, je fus encore plus surprise de voir le tout se changer en un bleu aquatique nuancé de teintes verdâtres. Pendant de longues minutes, je m'émerveillais des teintes changeantes en fonction de mes émotions. Avec un peu de pratique, je commençais enfin à comprendre "le truc", sans trop savoir ce qu'il m'arrivait. Mais j'avais une certitude: Ce n'était pas nouveau, et il était impossible que personne ne soit au courant dans ce manoir. Depuis ma naissance, le mensonge faisait donc partie de ma vie, ce qui au final n'était guère étonnant. A y réfléchir, c'était encore une nouvelle raison à mes yeux pour mes parents me détestent.

Plus tard, le temps étant quasi-indéfinissable dans cette foutu cellule, des pas se firent entendre dans le couloir. Paniquée, j'observais dans le miroir improvisé mes cheveux virer au blanc
avant de jeter l'objet à l'autre bout de la pièce, ou gisait déjà les restes du repas. La peur paralysait chacun de mes membres et je regardais du coin de la pièce la porte s'ouvrir dans un couinement sonore pendant qu'une grosse tête aux yeux globuleux apparaissait dans l'encadrement un air apeuré sur le visage. L'elfe de maison à mon service était la seule personne que je considérais comme un allié. Petit, avec ces énormes yeux globuleux qui caractérise les elfes de maison, il portait une sorte de sac en tissu noir, ouvert aux bras et au cou avec des découpes irrégulières. Ses grands orbites étaient d'une couleur bleus violet et lui proférait un aspect mystique. Sa peau, d'une teinte brunâtre possédait de minuscules tâches plus foncés. Assez vieux, ses oreilles retombait légèrement et semblait comme mangés sur les bords. Malgré tout, un air bienveillant émanait en permanence de son visage si expressif. Il y avait à l'instant même sur le faciès de mon elfe un visage inquiet et apeuré. Il n'était pas très fan des endroits tels que le cachot, trop sombre à son goût. Mais c'est sûrement mes parents qui lui avait donné l'ordre de descendre me chercher.

Je m'avançais vers la lumière en reconnaissant la créature. Il n'était pas méchant lui. Nous remontâmes rapidement à la lumière du jour pour les cours de l'après midi. Jusqu'au coucher, ma métamorphose continua de tourner encore et encore dans mon esprit. Le soir, dans mon lit, je repensa soudainement aux livres qui trônait dans ma chambre. Traitant de sujet uniquement sorcier, je devrais sûrement y trouver quelque chose sur le sujet. Après avoir parcouru des livres absolument inutile en la matière, je finis par dénicher ce que je cherchais. Mon cas n'était pas ordinaire, mais pas non plus unique. Avec de la pratique, je devrais pouvoir contrôler un jour mes facultés. J'aurais même déjà pu commencer à apprendre si mes parents n'avait pas tenu à cacher ce secret. Je ne saurais probablement jamais quelles étaient leurs motivations, peu être tenaient-ils seulement à me faire payer le fait que je ne sois pas ce qu'ils auraient voulu ? Quoi qu'il en soit, cette nouvelle allait m'aider dans mes plans de fuite. Après un entraînement certain, j'arrivais finalement à quelque chose. Le plus compliqué restait de ne pas trop changer en fonction de mes émotions. Avec mon caractère impulsif, mon apparence changeait très rapidement, mais j'arrive maintenant à limiter ça aux cheveux, souvent les pointes quand les émotions ne sont pas vives. J'ai aussi compris pourquoi le bleu: C'est à mon sens la couleur de ma solitude, peu être celle de la liberté mais j'en doute.


_________________


Dernière édition par Tori A. Blake le Jeu 16 Juin - 19:23, édité 2 fois
Tori A. Blake
Leader de la Rainbow Team
Tori A. Blake
ProfilDate d'inscription : 06/09/2020
Messages : 459
Date de naissance : 17/01/2005
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Victorine "Tori" Blake - Journal de Bord
Mar 13 Oct - 14:25



Scolarité

Partie 1



La liberté rend ivre
Et les sanctions sont les gueules de bois Malgré mon enfance difficile et la tentative de lavage de cerveau, c'est comme ci je n'avais jamais été brimée: Dès ma première rentrée à Poudlard, ma véritable personnalité avait repris le dessus, peu être même jusqu'au excès. Dans les rares moments ou ma mère me parlait, elle avait toujours répété que je lui faisait penser à sa grande tante Azphélia; d'où mon deuxième prénom: Toujours en train de dire ce qu'elle pense, de faire ce qu'elle veut, on pourrait dire en effet que je suis comme elle à ceci près que je me prends pas pour un dieu. Néanmoins, j'aime faire ce dont j'ai envie, et aie presque toujours trouvé le moyen d'arriver à mes fins. C'est donc très vite que je me suis fais remarquer à l'école comme "élève à surveiller". Non pas parce que je parle trop en cours, mais plutôt à cause de mes tendances à disparaître le soir ou encore les week ends.. Il y a aussi eue quelques accidents envers les élèves qui chercheraient un peu trop à me chahuter, même si je suis restée un vrai petit ange en comparaison à ce que j'aurais pu faire !

Prendre ses distances

Plus les années passent et moins je rentre chez mes parents, particulièrement depuis la troisième année. Lorsque mes parents ont appris que j'avais choisi Etudes des Moldus en deuxième option, ils ont littéralement explosés; Bon peu être pas littéralement même si ça m'aurait tout de même fait vachement plaisir. Mais ils étaient à deux doigts de m'empêcher de retourner à Poudlard et chercher un institut plus convenable. Depuis ces événements les esprits se sont un peu calmés, c'est pourquoi j'ai pensé qu'il était temps: Temps de partir, ou plutôt ne plus rentrer pour les vacances et me trouver un endroit calme ou passer de vraies vacances. Pour le moment ça à l'air de marcher plus ou moins; j'ai reçue une première lettre me coupant les vivres pour que je revienne plus vite, mais pas de Beuglante ce qui est plutôt bon signe. Il m'arrive de piquer quelque trucs par ci par là de temps en temps histoire de me faire un peu d'argent: On ne peut pas compter sur une fortune c'est pas picsou non plus hein tout en désertant le manoir...


_________________


Dernière édition par Tori A. Blake le Jeu 16 Juin - 19:25, édité 2 fois
Tori A. Blake
Leader de la Rainbow Team
Tori A. Blake
ProfilDate d'inscription : 06/09/2020
Messages : 459
Date de naissance : 17/01/2005
Age : 17
Infos
Feuille de personnage
Inventaire:
Mes clubs/groupes ::

Sujet: Re: Victorine "Tori" Blake - Journal de Bord
Mar 13 Oct - 15:00



Scolarité

Partie 2



Une sixième année animée
Pour cette avant dernière année au château j'ai vu les choses en grand: Fraîchement échappée du manoir ou je ne mettrais plus jamais les pieds, on peut dire que je débute fort. Mais ce n'est pas pour autant que je me laisse abattre ! J'ai toujours autant de plaisir à retrouver mes amis,j'aurais sûrement dû l'être un peu moins en ce qui concerne Alec, à détester Arya et croquer la vie à pleines dents. Mais comme tout nous rattrape toujours dans la vie, cette petite entrevue avec Alec s'est soldé par de solides rumeurs dès le lendemain matin et une conversation en dents de scie avec sa jumelle. Ma carrière de voleuse à pris du plomb dans l'aile quand mon préfet m'a surprise en flagrant délit en même temps qui à l'idée de se relever à 3 heures du mat ?! 'Fin, à part moi bien sûr.. Après une bonne grosse déprime dans la volière, je me suis pas mal rapproché d'Hecate devenue ma confidente. J'ai aussi rencontrée un ptit boursouf attachiant, le genre qu'on ne peut qu'aimer, même si je n'avouerais jamais m'être attaché à qui que ce soit, Kath. Depuis peu, je commence à chercher les meilleures idées pour garder définitivement ma liberté, j'ai même décidée d'aller causer avec un des Aurors en ballade dans Poudlard, qui s'est avéré beaucoup plus cool que je ne le pensais

Le tant attendu Bal de Noël fut cette année une fois encore couronnée de succès, de drame et.. De farces. A croire qu'on avait monté un gang cette année puisque le buffet avait tant été piégé que même les professeurs et autres adultes présents s'étaient fait avoir, pour le plus grand plaisir des bons vivants. Décembre avait cédé à Janvier en un claquement de doigt, avec une annonce plutôt curieuse sur le tableau d'affichage: Un cours de drague. Curieuse avant tout, il n'avait pas fallu longtemps à Edwin pour me convaincre de participer pour "faire la fille", ce qui promettait d'être tordant à souhait, surtout quand j'en aurais parlé aux garçons évidemment. Entre temps Molly avait eue le déplaisir de nous faire un discours criant de vérité en Potions Normal sous Véritaserum, et j'avais menée mon enquête, allant contre mon aversion des bibliothèques et bravant le danger pour connaître la vérité; Entre deux bouchées de sandwich. Le danger car oui j'ai cette année eut la confirmation que cette foutue bibliothèque était tout un endroit sûr pour les élèves, avec Alma comme témoin. La prochaine fois j'irais avec des protections de Quidditch et peu être même un balai pour fuir plus facilement cet enfer.

L'enfer, c'est un peu ce qu'a dû vivre Lorcan quand on s'est affronté pendant la première phase du Tournoi de Duel, moi et mes ruses. Nullement décidée à le laisser gagner j'ai pris l'apparence d'Hécate ce qui a marché, pendant quelques minutes.. Malgré ma défaite le Poufsouffle ne souhaitant pas continuer le combat j'ai pu continuer le tournoi, mais je dois avouer que Lorc' m'a impressionné ! Si seulement il pouvait être aussi courageux quand il s'agit de la vraie Hécate.. Peu être bientôt qui sait ? Sinon il faudra que je les aident.. Ou pas. J'suis pas Cupidon après tout.

En parlant d'aide, j'ai revu l'Auror pour échafauder un plan grâce auquel je pourrais disparaître: Il faudra que je m'entraîne, que je peaufine quelques points, mais sans lui je n'aurais jamais pu réussir, j'en aie bien pris conscience pendant notre entrevue. Malgré tout ca, il était plutôt confiant alors je me sens plutôt rassurée. Pour un peu j'en aurais presque oubliée la St Valentin, si la proprio des Trois Balais n'avait pas placardé ses affiches dans tout Pré au Lard et les tableaux d'affichages de l'école. Après une aventure traumatisante que je préfère taire, j'ai finalement fait un tour à la fameuse fête: Un bon moment passé en compagnie d'amis, c'était aussi bien qu'une histoire d'un soir selon moi.

La suite.. *clic*


_________________
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Victorine "Tori" Blake - Journal de Bord
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tori A. Blake [Terminée]
» Carnet de Tori A. Blake
» Tori A. Blake - Quelques miettes de mon âme
» Tori A. Blake - Quelques visages dans le brouillard
» Brom | Journal de Bord

Victorine "Tori" Blake - Journal de Bord

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: