Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion

Impedimenta :: The Magic World :: Pré-Au-Lard :: L'Impasse du Trio d'Or :: Les Trois Balais

Hecate Nightingale
MessageSujet: Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion EmptyLun 17 Aoû - 20:15

Hecate Nightingale
Hecate s’était levée ce matin de bonne humeur, ce qui ne changeait pas vraiment des autres jours, elle était rarement d’humeur grincheuse au réveil. Pour elle, chaque journée était une nouvelle aventure et elle était impatiente de savoir ce que cette nouvelle journée pourrait bien lui réserver. Il était samedi et elle comptait bien profiter de cette journée. Elle se levait toujours de bonne heure afin de perdre le moins de temps possible. Elle fit sa routine du matin, s’habillant pour la journée et profitant de son petit-déjeuner, c’était un de ses repas préférés de la journée avec le goûter de seize heures. Elle traîna un peu pour manger son repas, savourant tout ce qu’elle mangeait. Elle trouvait cela dommage de prendre son petit-déjeuner trop rapidement, les personnes qui faisaient ça ne prenaient malheureusement pas le temps de savourer ce qu’elles mangeaient. La jeune fille préférer tout savourer, faire attention à toutes les odeurs, à tous les sons, à toutes les images, à toutes les sensations gustatives ou sensorielles, elle préférait vivre sa journée comme si c’était sa dernière, elle croquait la vie à pleines dents.

La jeune Poufsouffle avait pris son petit-déjeuner seule, elle n’avait pas encore vu Endymion de la journée mais elle ne s’inquiéta pas plus que cela, elle savait qu’elle le verrait bien à un moment donné, il était sûrement dans leur salle commune ou dans la bibliothèque à lire. C’était dans ces deux pièces qu’il était le plus souvent et c’était souvent de ces deux pièces qu’elle devait le déloger. En effet, elle avait vu juste. En revenant dans leur salle commune, elle le croisa dans un couloir, quittant justement la pièce, il se dirigeait vers la bibliothèque avec quelques affaires scolaires. Il lui apprit qu’il comptait lire un peu. Elle lui sourit, lui souhaita bon courage pour son travail, lui répondit ensuite qu’elle pensait faire un tour dans les serres pour aider le professeur de Botanique à s’occuper des plantes et rajouta qu’elle le verrait tout à l’heure.

Hecate passa toute la matinée les mains dans la terre, à s’occuper des plantes et à écouter le professeur à vanter leurs différentes vertus, mais aussi le danger que certaines pouvaient représenter. Elle pouvait l’écouter parler pendant des heures sans se lasser, il lui rappeler tellement sa mère. C’est lui qui finit par constater qu’il était déjà l’heure de déjeuner. Elle n’avait même pas vu le temps passer. Elle alla se laver les mains avant de manger avec d’autres Poufsouffle. Toujours aucun signe d’Endymion. Il devait sûrement encore être à la bibliothèque. Avait-il seulement quitté la pièce depuis la matinée ? Avait-il fait une pause, même pour manger ? Sa meilleure amie pensait que la réponse à ses questions était négative. Elle se promit d’aller le sortir de la bibliothèque pour qu’il puisse profiter du beau temps qu’il faisait dehors, et qu’elle le tirerait par la peau du cou s’il refusait, elle n’acceptera aucune réponse négative, et elle était très têtue quand elle le voulait.

Une fois son repas fini, elle se dirigea immédiatement vers la bibliothèque et ne fut pas du tout surprise de voir Endymion installé seul à une des tables. Elle s’assit sur la chaise à côté de la sienne et le regarda travailler en attendant qu’il remarque sa présence. Il était très sérieux dans son travail, elle voyait ses yeux bouger rapidement pendait qu’il lisait. Au bout de plusieurs minutes et de plusieurs pages tournées, il finit par lever la tête et lui sourit avant de retourner à ce qu’il faisait mais elle l’interrompit.

« Non, non, non Endymion Auguste Selwyn
, le gronda-t-elle en utilisant tous ses noms, sachant éperdument qu’il détestait cela. Tu ne penses quand même pas sérieusement à retourner à ton travail ? Tu pensais vraiment que j’allais te laisser rester à la bibliothèque toute la journée alors que dehors il y a un si grand soleil ? C’est hors de question ! Tu vas me faire le plaisir d’arrêter ce que tu fais, de me suivre jusqu’à la salle commune pour ranger tes affaires et prendre ton manteau, nous allons ensemble à Pré-au-Lard. Et ce n’est pas une question, ajouta-t-elle quand elle le vit ouvrir la bouche pour protester. Je suis certaine que tu n’as pas quitté la bibliothèque depuis ce matin, je me trompe ? Cela serait dommage de gâcher les derniers beaux jours de l’année à la bibliothèque. Elle sera encore là quand il fera froid dehors, alors que nous n’aurons peut-être pas de météo aussi clémente avant un certain temps. Une après-midi entre meilleurs amis ne va pas te tuer, je te promets qu’on passera un bon moment, on ira où tu voudras à Pré-au-Lard si tu me promets que tu vas profiter du beau temps. »

Hecate le vit un peu hésiter mais reprit la parole pour finir de la convaincre, il la ferait cette sortie à Pré-au-Lard, elle ne lui laisserait pas le choix.

« Je te promets qu’en rentrant ce soir ou demain on travaillera ensemble, mais s’il-te-plaît, allons à Pré-au-Lard. Cela fait super longtemps qu’on ne s’est pas fait une sortie, seulement nous deux, entre meilleurs amis et bientôt on n’aura plus aucun beau jour jusqu’à l’année prochaine. Cela me manque de passer du temps avec toi hors de Poudlard. »

La jeune Poufsouffle joua la carte des sentiments pour finir de le persuader et elle remarqua tout de suite à son regard qu’elle avait réussi. Elle lui fit un grand sourire éclatant de joie et le prit dans ses bras pour le remercier. Elle répéta à plusieurs reprises merci, elle était si heureuse. Malheureusement, elle fit trop de bruit et la bibliothécaire, après avoir demanda à plusieurs reprises le silence, les chassa de la pièce. Hecate fit un faux regard innocent au pauvre garçon.

« Oups… Bon, au moins, la question est réglée, nous allons à Pré-au-Lard. Désolée Endy ! Mais je te promets qu’on bossera plus tard et tu sais que je tiens toujours mes promesses. »

Elle lui fit un grand sourire qui montrait qu’elle n’était pas du tout désolée, elle était trop heureuse de sortir avec lui. Ils se dirigèrent vers leur salle commune où il déposa ses affaires et où ils récupérèrent leurs manteaux avant de quitter l’enceinte de Poudlard et d’aller à Pré-au-Lard. Dès qu’ils furent dehors, elle le regarda.

« Tu as vu le grand soleil ? Il aurait été dommage de rester à l’intérieur alors qu’il fait aussi beau. Alors, que veux-tu faire ? Où veux-tu aller ? »
Hecate Nightingale
Informations Générales
Date d'inscription : 07/08/2020
Messages : 54
Fiche de personnage

Feuille de personnage
Inventaire:
Relations/Rps:
Mes compétences: Lien vers mon carnet de joueur
Endymion A. Selwyn
MessageSujet: Re: Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion EmptyMar 18 Aoû - 18:38

Endymion A. Selwyn

Sortir ne peut pas faire de mal
Endymion Selwyn & Hecate Nightingale
Endymion s’était levé comme tout les matins depuis qu’il était retourné à Poudlard, d’une humeur plutôt tranquille, rien ne pouvait être pire que sa maison et l’école était véritablement un havre de paix. Il avait prévu en ce samedi après-midi, de ne pas trop changé ses habitudes et d’aller à la bibliothèque avancé son travail et s’il avait le temps de pouvoir lire quelques nouveaux livres. D’ailleurs il devrait sans doute demander à ses parents de lui envoyer quelques nouveautés pour lire, ceux qu’il avait emmener étaient tous presque fini. Il n’était pas sûr d’en recevoir, mais il pourrait toujours demander, peut-être pourrait-il envoyé un hibou à ses parents aujourd’hui. Bon il verrait s’il aurait le temps de le faire. Endymion avec cette idée en tête, se leva et prit un morceau de parchemin, un livre comme support et commença à écrire. Ce ne fut pas moins de 3 parchemins qu’il bousilla avant d’avoir quelque chose de convenable à dire à ses parents. Pas certains qu’ils lisent la lettre, il espérait toutefois que quelqu’un à la maison pourrait lui envoyer des livres. N’ayant pas vu l’heure, il fourra son parchemin dans son livre, s’habilla rapidement, prépara ses affaires puis sortit de sa salle commune pour se diriger à la bibliothèque. Clairement s’il voulait avancer il n’avait pas le temps de prendre un petit déjeuner. Son sac sur les épaules, c’est en allant dans son lieu favori qu’il croisa Hécate. Il pouvait le dire sans crainte c’était la meilleure amie qu’il avait à Poudlard et bien que leur situation familiale respective ne fût pas faite pour s’entendre, il l’appréciait énormément. Endy lui confia aller à la bibliothèque pour lire un peu et travailler sur ses devoirs. D’un sourire, elle lui souhaita bon courage, avant de lui annoncer qu’elle comptait aller aider le professeur de botanique dans les serres. Bien qu’il ne comprenne pas vraiment l’intérêt de travailler la terre, Endy pouvait comprendre la passion qu’on pouvait avoir pour les plantes, bien qu’il préférât toujours les observer dans ses livres qu’en vrai. Il la quitt a ainsi et prit les escaliers pour s’asseoir à la bibliothèque.

Là-bas il trouva un endroit tranquille où il posa ses affaires. Il exposa trois quatre livres devant lui et continua son devoir de métamorphose, allant chercher des informations dans les rayons pour compléter son travail. Peut-être devrait-il aussi continuer son devoir de potions, après tout ils avaient les BUSES en fin d’année ce n’était pas le moment de flancher. Endymion ne regardait pas l’heure, n’ayant jamais de montre quand il était à la bibliothèque, généralement c’était la bibliothécaire qui venait lui dire quand elle fermait. Il continua ainsi sans même prendre son déjeuner, oubliant de manger, tant il était concentré dans sa métamorphose. Il entama par la suite son devoir de potion, griffonnant sur son parchemin, lisant dans les livres, essayant d’être le plus précis possible. Il était tellement concentré dans ce qu’il lisait, qu’il ne remarqua pas tout de suite la présence d’Hecate à ses côtés. Lorsqu’il capta enfin qu’elle était là, Endy se tourna vers elle et lui sourit, juste avant de retourner dans sa lecture. Peut-être venait-elle également travailler, cela lui ferait de la compagnie. Mais lorsqu’il l’entendit utiliser ses deux prénoms puis son nom, il comprit qu’elle allait lui demander quelque chose, ou lui reprocher quelque chose. Endymion détestait quand elle faisait ça, mais il ne pouvait pas non plus lui en vouloir. Il posa ses mains sur son livre et la regarda attentif à ce qu’elle allait lui dire, levant presque un sourcil. Apparemment elle comptait le tirer de son travail et l’emmener dehors. Alors qu’elle parlait, il regarda par la fenêtre ; oui il faisait beau. « Tu sais … » Tenta-t-il de répondre, voulant prétexter du travail à faire, mais elle l’interrompit directement. Hecate ne lui fit par que de vérité, il n’avait pas quitté la bibliothèque, n’avait pas mangé, et d’une certaine manière il gâchait les derniers beaux jours de l’année. Endy l’écouta, alors qu’elle jouait avec ses sentiments. Oui une après-midi entre amis ce serait bien, mais d’un côté il n’était pas non plus un grand amoureux du soleil, lui très blanc de peau. Elle se stoppa, mais elle capta son hésitation et Hecate lui promit qu’ils travailleraient demain ou ce soir. Il soupira, oui cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas passé de temps ensemble, ni l’un ni l’autre ne pouvant s’inviter chez leur parent respectif. « D’accord, on y va. » Hecate afficha un grand sourire avant de le prendre dans ses bras pour le remercier. Trois fois. Endymion entendit alors la bibliothécaire leur demander de partir pour nuisance et clairement il n’avait jamais été virer de cet endroit pour ce motif.

Il sourit au regard innocent d’Hecate, levant légèrement les yeux au ciel amusé. « Je te ferais tenir ta promesse au besoin, même si je ne m’inquiète pas. » Endymion rangea ses affaires, chopant les livres pour les fourrer dans son sac. Tout deux sortirent pour se diriger vers la salle commune, où Endymion déposa son sac. Il prit sa longue veste et fourra dedans quelques pièces pour leur virée à pré-au-lard. Alors qu’il allait descendre pour rejoindre Hecate, il aperçu le parchemin écrit le matin même pour ses parents. Peut-être pourrait-il la poster. Il écrivit rapidement l’adresse et fourra la lettre dans sa poche également. En descendant il retrouva sa meilleure amie et tout deux sortirent de l’enceinte de Poudlard en direction du village sorcier. Hecate semblait ravi du soleil. Endy devait avouer que c’était agréable, lui qui sortait peu, peut-être devrait-il rajouter des sorties dans sa routine quotidienne. « C’est vrai que c’est agréable, je devrais sortir plus souvent.  » fit-il sentant une légère brise sur son visage. « On pourrait passer à la poste ? Après on pourrait aller à la librairie, puis au Trois Balais ? Si ça te convient » Autant profiter d’aller dans le village anglais pour faire quelques emplettes, comme des livres.

electric bird.
Endymion A. Selwyn
Informations Générales
Date d'inscription : 14/04/2020
Messages : 98
Fiche de personnage

Feuille de personnage
Inventaire:
Relations/Rps:
Mes compétences: Lien vers mon carnet de joueur

_________________
Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion Endysi10
Hecate Nightingale
MessageSujet: Re: Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion EmptyLun 24 Aoû - 16:20

Hecate Nightingale
Contrairement à Endymion, Hecate était une jeune fille beaucoup plus spontanée et ne prévoyait presque jamais ses journées à l’avance, elle préférait voir ce que le destin pouvait bien lui réserver pour la journée, se laisser surprendre. C’était ce qu’elle voyait dans la journée, ses interactions avec les autres, leurs discussions ou la météo qui régissaient essentiellement son programme. Aujourd’hui ne faisait pas exception à la règle : c’était en croisant le professeur de Botanique dans la grande salle qu’elle lui avait proposé de l’aider dans les serres, croiser son meilleur ami juste devant la salle commune des Poufsouffles lui avait donné envie de passer du temps avec lui, et le magnifique temps qu’il faisait dehors lui disait qu’il fallait qu’elle profite de ce grand soleil pour passer ce temps en compagnie du jeune garçon. Voilà une grande partie du programme de sa journée tout tracé, tout cela grâce à des rencontres inopinées. Elle savait qu’elle passerait une bonne journée. Après tout, pourquoi cette journée ne le serait pas ? Elle n’allait faire que des choses qu’elle appréciait : passer du temps dans les serres, les mains dans la terre, à s’occuper des plantes, en compagnie de son professeur préféré, puis, passer du très bon temps avec son meilleur ami, sûrement à Pré-au-Lard, ou au moins dans un endroit extérieur, autre que leur salle commune et la bibliothèque, elle s’en assurerait. Ce temps serait forcément bon, parce que le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo.

Une fois son programme de la journée plus ou moins défini, laissant évidemment beaucoup de places aux nombreux imprévus qui arriveraient sûrement, elle commença sa journée. Elle se dirigea d’abord vers les serres, où elle y passa toute sa matinée, ce qui ne l’ennuyait absolumet pas, puisqu’elle adorait la botanique. Sans le rappel du professeur Londubat d’aller manger, elle serait restée beaucoup plus longtemps dans les serres, ne voyant pas du tout le temps défiler. Il la remercia pour son aide précieuse avant de la laisser partir profiter du reste de sa journée. Elle rejoignit rapidement la grande salle, mangea rapidement en compagnie d’amies, mais aucun signe d’Endymion, elle se doutait de l’endroit où il serait, l’endroit où il avait sûrement passé toute la matinée, la bibliothèque, elle allait le faire sortir, par tous les moyens s’il le fallait.  Et elle ne s’était malheureusement pas trompée, il était bien à la bibliothèque, et vu le nombre de livres ouverts devant lui, il y avait effectivement passé la totalité de la matinée. Il semblait profondément plongé dans sa lecture, tellement plongé qu’il ne remarqua pas tout de suite la présence de la jeune fille, il lui fallut quand même un certain temps avant qu’il ne la remarque enfin. Il lui fit un sourire avant de retourner à sa lecture. Enfin, c’était ce qu’il croyait, car elle n’allait pas la laisser se replonger dans son livre, c’était hors de question. Elle savait comment attirer son attention, l’appeler par son nom civil complet était de loin la meilleure solution car il détestait cela. Bizarrement, il était tout attentif désormais. C’est à ce moment-là qu’elle lui proposa, ou plutôt, il serait plus correct de dire qu’elle lui imposa de sortir avec elle à Pré-au-Lard. Il tenta de protester, mais sans succès, elle le fit immédiatement taire en reprenant la parole. Elle était très déterminée et ne quitterait pas cette pièce sans lui. Les arguments logiques ne semblaient pas assez convaincants, elle joua donc la carte des arguments sentimentaux pour finir de le persuader. Elle le vit soupirer et elle sut à ce moment-là que son petit numéro avait marché, ils allaient sortir ensemble à Pré-au-Lard. Elle n’avait même pas besoin d’entendre sa confirmation à haute voix, elle savait qu’elle l’avait convaincu. Elle fut un peu trop bruyante pour le remercier et ils se firent virés de la bibliothèque. Zut… tant pis… Il leva les yeux au ciel à son faux regard innocent et lui fit comprendre qu’il lui ferait tenir sa promesse.

«Tu sais très bien que tu n’auras pas besoin de me rappeler ma promesse, je mets un point d’honneur de tenir toutes celles que je fais.»

Ils allèrent ensemble dans leur salle commune où elle récupéra ses affaires. Endymion fut un tout petit peu plus long que lui, elle l’attendit patiemment devant la sortie de leur salle commune. Ils se dirigèrent sans parler hors de l’enceinte de l’école. Une fois dehors, elle lui montra le beau temps qu’il faisait et lui demanda ce qu’il voulait faire. Il confirma que ce soleil était agréable et elle lui fit un grand sourire ravi en réponse, elle adorait plus que tout avoir raison. Comme réponse à sa question, il ajouta qu’il souhaitait aller à la poste, puis à la librairie, puis aux Trois balais.

«Bien sûr que ça me convient, et mon avis importe peu, on fait ce que tu veux faire, c’est ce qui a été décidé. Cependant, j’ai juste une objection à faire, mais une toute petite, je t’assure. La librairie ne doit pas remplacer la bibliothèque, on y va pour acheter des livres que tu liras à Poudlard, une fois qu’on sera revenus, et pas sur place. On est d’accord ? le taquina-t-elle en connaissant son amour pour les livres. Elle aimait aussi beaucoup lire, mais elle préférait d’abord profiter lire, c’est surtout en été qu’elle passe ses journées à la bibliothèque pour fuir sa maison et lutter contre la solitude.»

Les deux jeunes Poufsouffles marchèrent ensembles en direction de Pré-au-Lard, tout en profitant du trajet pour discuter, parler de leur semaines, des cours, parler d’un peu tout et de rien, sans vraiment s’attarder sur un sujet particulier. Parfois aussi, ils se taisaient, en admirant le paysage qui les entourait. Ce silence n’était ni gênant et inconfortable, au contraire, c’était un silence apaisant, confortable, qu’une amitié de plus de quatre ans pouvait offrir. Ce silence indiquait qu’ils passaient un bon moment ensemble. A ce rythme, ils finirent par arriver tranquillement dans le pittoresque village sorcier de Pré-au-Lard. Ils se dirigèrent vers la poste où Hecate attendit Endymion devant l’entrée, n’ayant rien à poster. Il ressortit quelques minutes plus tard et se dirigèrent vers la librairie. Elle se tourna vers lui et le taquina :

«Bon, je reviens te chercher dans combien de temps ? Dans cinq heures ou demain matin ?»
Hecate Nightingale
Informations Générales
Date d'inscription : 07/08/2020
Messages : 54
Fiche de personnage

Feuille de personnage
Inventaire:
Relations/Rps:
Mes compétences: Lien vers mon carnet de joueur
Endymion A. Selwyn
MessageSujet: Re: Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion EmptyMer 2 Sep - 21:31

Endymion A. Selwyn

Sortir ne peut pas faire de mal
Endymion Selwyn & ELyana Sleepy
Hecate le connaissait bien. Trop bien peut-être. Elle connaissait sa vie, ses problèmes et ses habitudes. Elle était celle à qui il parlait le plus à Poudlard, bien qu’il lui se fit des amis au fur et à mesure. Endymion se souvenait la première fois qu’il était arrivé à Poudlard, quand le choixpeau lui avait annoncé qu’il n’irait pas dans la noble maison des serpentard, mais dans celle de Poufsouffle. Hecate avait été là ce jour-là également. Il n’y avait pas fait attention au début, et le jeune Endy s’était refermé sur lui-même ce jour-là. Il avait commencé à travailler dur, à apprendre ce qu’il pouvait sans même se préoccuper de se faire des relations pour plus tard. Scorpius s’était fait de nouveaux amis et Endymion s’était retrouvé bien seul. Est-ce que la solitude lui avait peser tant que ça ? Non pas vraiment, enfin c’était ce qu’il cherchait à se convaincre. Et puis Hecate lui avait parlé, par un chemin de circonstance, tout les deux en étaient venus à se parler. Elle avait de différentes passions, mais il adorait l’écouter parler tant elle pouvait se montrer passionner parfois. Quand Endy avait apprit qu’elle était une sang-mêlé, son sang avait fait un tour. Elle avait un parent moldus. Au fond de lui, une petite voix lui disait qu’il n’avait pas le droit d’être amis avec elle, mais Endy avait alors eu une conscience qui lui avait posé cette question : comment peut-on réellement détester les né-moldus quand on ne sait même pas reconnaitre un quand on en voit un – bien qu’Hecate ne soit pas totalement né moldu ? Ses parents lui avaient enseigner à haïr ceux qu’ils considéraient comme impurs, mais cette rencontre avait tout remis en question. Il avait appris à la connaitre, le décès de sa mère, l’alcoolisme de son père, Endymion lui avait raconté son mariage arrangé, la pression de ses parents. Tous deux ne souhaitaient pas rentrer chez eux. S’ils pouvaient rester tout le temps à Poudlard, sans doute que les deux amis le feraient. A cause de cette différence d’origine, Endy ne pouvait pas la voir pendant les vacances et il est vrai que sa volonté de devenir bon partout n’aidait en rien Hecate à le voir plus souvent. Ce n’était pas surprenant qu’elle vienne le chercher ce jour-là, lui qui avait complètement oublier de manger pour se concentrer sur ses devoirs. Aller dehors était quelque chose de familier pour Hecate, loin de l’être pour Endymion. Elle ne le laissa même pas parler, essayant de convaincre le poufsouffle, qui en soupirant accepta de sortir avec elle à pré-au-lard. Cela ne pouvait pas faire de mal, mais il lui soutint qu’il lui ferait tenir sa promesse. Evidemment Endy n’avait aucune inquiétude là-dessus, elle avait promis, donc elle viendrait travailler avec lui.

Pour l’arrivé de l’automne, il faisait encore beau voir chaud dans la journée. Endymion sentait les rayons du soleil réchauffer sa peau, touchant ses cheveux qui se teintaient d’un blond très léger sur ses cheveux châtains. Tout deux marchèrent ensemble jusqu’au village, dans un silence qui n’était pas dérangeant. Il entendait le bruissement des feuilles dans les arbres, le léger sifflement des oiseaux au loin. Non ce n’était pas si mal de sortir. Alors qu’elle lui demanda où il souhaitait aller, Endy proposa d’abord d’aller à la poste, poster la lettre pour ses parents. Puis aller à la librairie pour finir aux Trois Balais. Ce plan lui convenait, mais elle rajouta une légère objection. Il était hors de question que la librairie remplace la bibliothèque. Endymion sourit. Elle le connaissait que trop bien. Il posa sa main gauche sur le cœur et leva la main droite avant de lui dire d’un ton qui se voulait solennel : « Je te jure que je ne vais faire qu’acheter des livres. Je te le promets. » En soit Endy ne pouvait rien réellement promettre, dans tout les cas il lirait sans doute quelques quatrièmes de couvertures avant d’acheter ses livres. La poste était le premier bâtiment lorsqu’on arrivait à Pré-au-lard. Il y entra mais ne resta pas longtemps confiant le parchemin pour ses parents à un hibou qui le livrerait prochainement. Ensemble il se dirigèrent vers la librairie, mais sur le chemin, sans doute inquiète ou ayant peur de trop bien le connaitre, Hecate lui demanda dans combien de temps elle devait venir le chercher. Le poufsouffle eu un rictus. « Si je te disais demain matin, je suis certains que tu viendrais me tirer par la peau du cou bien avant. On va dire quinze minutes, mais rentre avec moi, tu auras peut-être l’œil pour un bon livre. » Le jeune garçon savait qu’il existait d’autres livres que ceux qu’on leur donnait pour apprendre, certains aimaient bien écrire comme des romans. Le poufsouffle n’était pas friand de ce genre de chose, mais c’était assez relaxant parfois. Il entra et regarda les rayons de livres. Des piles de livres se trouvaient un peu partout. Endy chercha un peu avant de trouver cinq livres qui lui plaisait. Il les paya et les fourra dans le sac que le vendeur lui donna. En sortant il fit à Hecate : « Tu savais que le village de Pré-au-lard a été créé par un poufsouffle ?  »  Endymion avait appris cette information récemment lors d’une de ses lecteur et il devait avouer que cela avait  ce ravit son égo d’être dans cette maison. Il devait commencer à accepter ce fait là et depuis l’année dernière, Endy acceptait de plus en plus. « Maintenant allons boire une petite bierreaubeurre ! »  fit-il en se dirigeant vers l’auberge des Trois Balais.

electric bird.
Endymion A. Selwyn
Informations Générales
Date d'inscription : 14/04/2020
Messages : 98
Fiche de personnage

Feuille de personnage
Inventaire:
Relations/Rps:
Mes compétences: Lien vers mon carnet de joueur

_________________
Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion Endysi10
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion Empty

Contenu sponsorisé
Informations Générales
Fiche de personnage

Le temps que l'on donne à un ami est toujours du beau temps, quelque soit la météo. //Ft. Endymion

Impedimenta :: The Magic World :: Pré-Au-Lard :: L'Impasse du Trio d'Or :: Les Trois Balais


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: