Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Cdiscount : -15€ dès 249€ sur tout le ...
Voir le deal

Entre héritiers [ft James]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Entre héritiers [ft James]
Ven 26 Jan - 16:22

Entre héritiers
“Les enfants sont les symptômes des parents.”


Vincent était concentré sur un devoir de potions qu'il devait rendre ce matin et qu'il avait oublié de finir. Au milieu de la grande salle et du petit déjeuner, le jeune pré-adolescent essayait de trouver le temps de gratter les dernières lignes de ce dernier quand un colis tombant sur lui lui fit renverser son encre à la fois sur son parchemin et sur son uniforme.

« Ah bah c'est malin ça ! Merci Aeolus ! »

Posé sur son épaule, le hibou grand duc familial semblait attendre sa récompense. Soupirant, le jeune Goyle tenta de s'essuyer les mains quand l'encre disparu de son uniforme et de ses mains. Relevant sa tête, le gamin croisa la tête d'un élève de dernière année et le remercia d'un sourire reconnaissant. Son devoir avait aussi fini en partie effacé mais bon, au final... il n'était pas très réussi.

Ouvrant son colis, le jeune gryffondor réceptionna son contenu en donnant un bokèt de pain à son hibou. Il y avait une nouvelle collection de bavboules, des fondants au chaudron, des chocogrenouilles, la nouvelle bande dessinée du Chaudron Hurleur et aussi l'éternelle lettre parentale. Rangeant le tout dans son sac, le jeune Goyle ouvrit la lettre et la parcouru avec un sourire en se réjouissant déjà des grandes vacances à venir surtout que si ses résultats étaient satisfaisants, ses parents lui avaient promis qu'il pourrait participé à un concours de bavboules qui aurait lieu à Pré-au-Lard. Rien de tel pour faire apparaître un sourire persistant sur son visage.  

La journée se passa sans trop d'encombres. Pour une fois, ils avaient pas de cours de magistral en métamorphose pour terminer. Du coup, la journée fut bien plus plaisante. Une potion pas mal réussie pour commencer, un cours sur l'école moldue – easy game pour Vincent et le tout terminé par un cours de botanique toujours aussi passionnant que d'habitude. Il faut dire que le professeur Londubat était ce genre de professeur qui sait vous donner le goût du travail et vous faire vous sentir à votre aise. Quelqu'un de vraiment bien et aussi son directeur de maison. Bref, le professeur favori de Vincent qui n'hésitait pas à lui prêter des livres de botanique (ce qui fut encore le cas aujourd'hui).

Ainsi, Vincent profita de son temps libre pour se plonger dans ce nouveau livre. Au coin du feu de la salle commune, il ne prenait pas attention aux discussions environnantes. Ce n'est que lorsqu'il entendit la voix de James Potter qu'il émergea brièvement pour l'observer. Son père lui avait demandé comment ça allait, si les autres élèvent le traitait bien. Il lui avait aussi demandé si les enfants Potter & Weasley étaient corrects envers lui et il lui avait dit qu'il devait être reconnaissant envers eux.

Reconnaissant...
Envers eux...

Soupirant, le jeune Goyle essaya de se replonger dans son livre. A vrai dire, il était terriblement jaloux. Jaloux de l'attention positive que les fils des « héros » recevaient quand lui sentait encore de nombreux regards méfiants. Il avait l'impression d'être constamment surveillé par les professeurs même s'il était calme et qu'il évitait comme la peste les autres enfants de mangemorts. En vérité, il ne savait pas comment il se devait d'agir. Il avait juste l'impression que la société sorcière accusait ses parents à tort et à travers, et pourtant son père avait toujours les cicatrices de la marque des ténèbres sur son bras... Tout ça n'était donc pas qu'un écran de fumée.

Nouveau soupir.
Il avait déjà répondu à ses parents en promettant de faire des efforts.

Reclapant son livre, Vincent le posa sur une table avant d'observer James. Se rapprochant de ce dernier, il attendit qu'il soit seul avant d'essayer d'entamer timidement la conversation.


« Tu veux des fondants au chaudron ? »

Paquet de chiques tendu vers son camarade de maison, le petit Goyle avait failli bafouiller. Désormais qu'il sentait le regard de son aîné posé sur lui, il se sentit fort bête. Il avait pas envie de partager ses bonbons avec lui à vrai dire et il dut lutter pour ne pas ramener son paquet vers lui. Bon. Sympathique. Reconnaissant.

Reconnaissant de quoi ? Du style : merci d'être né par hasard dans une famille dont tout le monde rêve ? Ridicule.


« Ah et... »

Oui ridicule.

« Non rien. »

Bon maintenant, il devait avoir l'air bizarre. Dansant d'un pied sur l'autre, le jeune garçon repris quand même d'une voix mal assurée.

« Fallait que je te dise merci..enfin je crois...voilà...enfin... »

Se sentant désormais terriblement idiot (sensation qu'il détestait), Vincent tenta de fourrer son paquet de friandises dans les mains de James. « Tiens...euh...tu peux tous les prendre si tu veux ! Et...euh...oublie donc tout ça ! Je voulais juste me montrer gentil et ...reconnaissant... et me demande pas pourquoi, je sais que c'est vraiment bizarre et voilà. »

Silencieux, à ce moment précis Vincent aurait voulu disparaître ou changer le cours du temps, tout effacer et répondre à son père qu'il avait pas envie de faire ami-ami avec les Potter ou les Weasley.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Entre héritiers [ft James]
Jeu 1 Fév - 17:49


Entre héritiers



Une nouvelle journée de cours s'acheva. James et ses amis se retrouvaient en petit comité dans la Salle Commune. L'héritier Potter animait l'ambiance de la salle commune de par sa voix et ses éclats de rire. Ce n'est qu'au bout de 20 minutes que le petit groupe sépara laissant James seul. Il passa sa main dans ses cheveux qu'il ébouriffa. Il échappa un soupir inspectant du regard qui se trouvait dans la salle.

Il se décida enfin à bouger, il se dirigea vers un des fauteuils où il prit la gazette des sorciers qu'un élève avait laissé là ou oublié. Peu importe, lorsque ce dernier parcouru les quelques articles intéressants de la gazette, James fut interrompu par une voix enfantine dont il pouvait entendre au timbre de sa voix qu'il préférait ne pas lui avoir adressé la parole. Il fixa le jeune lionceau qui n'était pas très sûr de lui. Ce petit devrait se détendre pensa-t-il, histoire de détendre l'atmosphère il lui sourit et d'une voix neutre lui dit.

"Goyle Relax, je ne mords pas... Assieds-toi si tu veux"


Le petit qu'il avait devant était le fils d'anciens Mangemorts. Son père, qu'était Harry Potter, celui qui a mis fin au règne de Voldemort. Cette deuxième guerre des Sorciers avait fait un certains nombre de blessés, morts et permis quelques fidèles les plus coriaces d'être incarcérés ou libérés sur parole tout en restant sous la surveillance de Shacklebolt et de son père qui était devenu depuis une dizaine d'années chef des Aurors. Il voulait être comme lui plus tard, Auror ou alors Tireur d'élite à la baguette.

Il avait encore le temps de décider de ce qu'il voulait vraiment faire. Pour le moment il devait se concentrer sur ses études pour ne pas décevoir sa famille. Mais revenons-en au moment où Mini Goyle se décida à lui adresser la parole, c'est vrai que le Choixpeau Magique l'avait surpris en envoyant Vincent à Gryffondor. Fils de Mangemorts ou pas, il voulait mettre de côté les barrières et donner la chance à ce petit. Il l'écoutait, celui-ci lui propose de partager ses fondants au chaudron. Pourquoi pas un après tout. Il répondit d'un hochement de tête.

"Vincent je te remercie juste un me suffira garde le reste pour toi."

Il prit un fondant du paquet et le mit en bouche. Le jeune Goyle lui reparla à nouveau lorsque ce dernier le remercia.
Le remercier à propos de quoi ? Il n'avait rien fait pour le première année. Celui-ci se voulait être gentil et reconnaissant envers lui, James n'avait rien demandé,
il n'était pas obligé après tout. James le regarda petit sourire en coin.

"Goyle me remercier de quoi ? Tu sais je ne te demande pas d'être gentil ou reconnaissant, je suis bel et bien le fils de Harry et Ginny Potter mais je ne veux pas que l'on me compare à mes parents. Je suppose que çà doit être la même chose pour toi, je te comprends mais en aucun cas je te juge. Peut importe ce que nos parents ont fait.

James espérait vraiment qu'il comprenne et surtout qu'il se sente à l'aise sans porter le poids de ce que leurs parents étaient.


Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les héritiers des 4 fondateurs de Poudlard (1/4 de libre)
» James Potter
» James S. Potter |
» James Potter - It's just between you and me
» Coming out [James]

Entre héritiers [ft James]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: