-31%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
449 € 649 €
Voir le deal

Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose]

Impedimenta :: Version 1 :: Version 1 (officiel) :: Fiches de présentation

Invité
Invité
MessageSujet: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptyMar 11 Aoû - 23:37

Invité





Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Ytat-c10

NOM : Nott
Prénom : Aylen
Origines : Sang-pur
Date de Naissance : 5 mars 1989, 28 ans
Profession souhaitée : Professeur de métamorphose (et directrice de Serpentard peut être plus tard), ancienne auror
Diplôme : Auror certifiée, avec une mineur en animagie (grand corbeau) et une majeur en regroupement d'information à l'étranger et en intérieur (la plupart de ses missions étaient d'ailleurs classées confidentielles) ; 9 ASPIC,
Animal de compagnie : Un maine coon du nom de Fenrir


Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Descri10
PHYSIQUE

Rousse, la peau pâle tachetée, les yeux marrons, oui, vous avez sans doute Aylen Nott dans votre champ de vision. De prime abord, la jeune femme présente peu de défauts physiques : elle est grande, peut-être un peu trop diraient certains, a une démarche assurée, la posture droite et s'habille bien. Son visage est finement taillé dans le plus raffiné des marbres et ses yeux composés de deux topazes impériaux. Ses lèvres sont deux pétales de roses qui n'attendent que d'être cueillis exprimeraient quelques personnes, qui finiraient certainement dans un placard si Aylen les entendait, à gémir de peur face au regard assassin qu'ils récolteraient.
D'un point de vu vestimentaire, elle s'habille de façon assez classique... si elle avait été une moldue. Pour une sorcière, elle pourrait être considérée comme excentrique d'avoir adopté un style si... non-sorcier. En effet, elle a dit adieu à la cape qui gênait trop ses mouvement il y a des années, et ne supporte pas le chapeau. Elle préférera donc se vêtir d'une veste en cuir et de pull ou chemisiers, ou t-shirt plus classiques. La voir en jupe ou en robe n'arrive pratique jamais. Elle porte la plupart du temps des manches longues pour cacher la deuxième baguette qu'elle porte le long de son avant-bras.
En effet, à force de se battre sur le terrain, elle a fini par comprendre qu'avoir une baguette de rechange était toujours utile. Sa baguette principale est en bois de tremble, coeur de ventricule de dragon, 27,2 cm. Pour une baguette avec du ventricule de dragon, elle se montre particulièrement rigide du fait qu'Aylen l'a eu pendant longtemps, et si elle est adaptée à tout type de magie, elle est plus efficace en duel. Sa baguette secondaire est en bois d'ébène, avec une plume de phénix, pour 25,6 cm. Elle est plus souple que la première mais est particulièrement efficace pour la métamorphose. Elle possède d'ailleurs deux holster à baguette : un pour l'avant bras et un classique. Elle sait utiliser les deux en même temps, bien qu'elle ne maîtrise pas encore tout à fait la chose. Elle est ambidextre.
Ceci dit, sous ses vêtements se cachent des cicatrices dont elle a particulièrement honte, au point qu'elle n'a que peu de miroir chez elle. Elles sont situés respectivement sur sa hanche gauche, le creux de ses reins encore à gauche, l'une sous le sein droit, une au bras droit, une à l'épaule gauche et une dans le dos. Leurs tailles sont variées, et certaines possèdent des textures particulières liées à leur nature magique. Ces cicatrices témoignent de ses nombreuses missions, et chacune a sa propre histoire qui sera, peut-être, un jour contée.

PSYCHOLOGIQUE

Le calme et la tranquillité sont probablement les premiers mots qui viennent à l'esprit quand on voit Aylen pour la première fois. Peut-être un peu la froideur aussi, car malgré tous les efforts qu'elle peut parfois faire, elle ne s'est jamais départi de cette impression d'hostilité qu'elle pouvait offrir la première fois qu'on posait les yeux sur elle. C'est le genre de chose qui change difficilement, sans doute. Peu loquace, elle n'est pas du genre à parler ou à se dévoiler, aussi si vous lui posez des questions, ses réponses seront probablement courtes, ou tout du moins ne dépasseront pas ce qu'il est suffisant de dire. Secrète, elle ne s'ouvre pas aux autres. Et par là je n'entends pas que parfois il peut lui arriver de parler d'elle, j'entends qu'elle ne le fera simplement pas. Pas sur les choses qu'elle juge importantes du moins. Aussi ne se confiera-t-elle pas sur son passé en tant qu'auror au delà des informations nécessaires à accéder à la formation.
En tant qu'auror, elle a appris à se méfier d'énormément de chose, et a peut-être développé une légère paranoïa à force. Evidemment, on est loin de Fol'oeil et de son « vigilance constante », mais il n'y a pas tant de pas à franchir que ça. Disons simplement qu'il est plus difficile de voir la méfiance qu'elle entretient à l'égard de son environnement. Son esprit est donc toujours alerte à ce qu'il entoure et elle analyse régulièrement les événements, même s'il n'y a parfois pas lieu d'être. Elle peut avoir du mal à se détendre, et a une tendance à l'insomnie à cause de ça, mais refuse de prendre des potions.
Au delà de ça Aylen peut se révéler être une personne agréable à côtoyer et sympathique. Pas forcément très expansive, mais ça ne lui ôte rien. Elle est en effet très pudique en terme de sentiment (et même de façon plus trivial, n'aimant pas vraiment exposer son corps à tout va, principalement à cause des cicatrices qui le couvrent). Fidèle en amitié comme en amour, il vaut mieux généralement l'avoir de son côté que contre soi, car si elle est une redoutable sorcière, ce n'est pas son seul atout. Elle possède également un esprit acéré prompt à l'ironie et au sarcasme et qui n'attend que des victimes sur qui s'exercer. Evidemment, en tant qu'enseignante elle ne peut se permettre d'en faire souffrir n'importe qui et les élèves sont relativement épargnés, bien que ça ne soit pas toujours le cas. Elle fait preuve d'une conscience professionnelle très développée, et s'avère avoir un code de l'honneur tout à fait particulier qui lui est propre et ne souffre pas de remise en question. C'est sans doute grâce à ça d'ailleurs qu'elle a pu prendre son indépendance par rapport à sa famille.

Si elle a déjà réalisé la plupart de ses ambitions, notamment en se distinguant de ses pairs au sein des aurors, elle garde en tête certains de ses objectifs de jeunesse et compte bien se hisser dans les rangs de la société encore un peu plus haut si l'occasion s'en présente. Etant donné le prestige que dégage un poste d'enseignant à Poudlard en terme de professionnalisation dans un domaine, elle compte bien s'en servir tout comme son précédent poste d'auror pour parvenir à ses fins. Elle n'a pas totalement abandonné l'idée de pouvoir un jour devenir Ministre de la Magie. Simplement elle ne le veut pas tout de suite.
Car si marquer l'histoire est l'un de ses objectifs de vie, d'un autre côté l'idée de faire un travail purement administratif pourrait sans doute s'avérer ennuyeux pour elle. Il faut bien avouer qu'elle a appris à aimer l'action et le danger, même si la partie moins glorieuse de la guerre l'a beaucoup touché et l'a fermé un peu plus encore aux autres.
Elle exerce souvent un contrôle sur elle assez impressionnant, et ne laisse généralement voir aux autres que ce qu'elle veut. Elle met toujours un point d'honneur à exercer ce contrôle, mais parfois se laisse un peu aller. Elle a régulièrement besoin d'aller libérer ce qu'elle peut emmagasiner et fait en sorte de ne jamais céder à ce qu'elle éprouve grâce à ça. Elle peut paraître quelque peu insensible de fait, mais ce n'est évidemment pas le ça. C'est simplement qu'elle n'aime pas du tout étaler ce qu'elle éprouve devant des personnes en qui elle n'a pas une entière confiance.
Au delà de ça, elle n'est pas la personne la plus patiente du monde, même si elle sait faire preuve de cette qualité, et s'avère perfectionniste et particulièrement sévère dans ses jugements par moment, ce qui ne l'empêche pas d'être juste.

Particulièrement fière d'elle et de ce qu'elle est, elle peut parfois se révéler arrogante. Evidemment cette arrogance peut parfois lui porter préjudice, et si par le passé elle se révélait particulièrement méprisante à cause de ça, elle ne l'est plus autant qu'avant, et ne juge plus de la valeur des gens comme elle avait l'habitude de le faire. Elle se montre ainsi bien plus laxiste et ouverte malgré ses difficultés à faire preuve de son humanité. C'est une qualité qu'elle a acquise à force de voyage et dont elle n'a pas forcément conscience.
Elle aide aussi plus facilement les gens en difficulté, de fait, et ce sans forcément calculer à l'avance ce que ça pourrait lui rapporter. Elle a des difficultés à comprendre les autres et n'attend pas d'eux qu'ils la comprennent, mais ça ne veut pas dire qu'elle va les laisser mourir dans leur coin ou souffrir un si elle doit croiser le chemin de quelqu'un dans cette condition. Elle est en effet généreuse par moment, mais n'aime pas qu'on souligne ce fait. Pour elle c'est normal d'être comme ça, c'est humain. En revanche elle n'aurait aucun remord à laisser mourir quelqu'un qu'elle considère comme dangereux pour elle ou ceux qu'elle apprécie ou comme trop néfaste pour le plus grand monde. Elle n'est pas trop du genre à avoir des remords à ce sujet, et c'est sans doute pour ça qu'elle était si efficace en tant qu'auror.
C'est d'ailleurs une excellente stratège passionnée d'échecs. Elle aime bien tout ce qui est jeu d'esprit et énigme, et elle aurait été un peu différente, avec moins d'ambition, peut-être aurait-elle eu sa place à Serdaigle. Mais présentant majoritairement des qualités de vert et argent, sa place était toute trouvée, même si le choixpeau avait par le passé beaucoup hésité sur la maison où la répartir. Et il n'avait pas hésité qu'avec Serdaigle, puisque au final, Aylen faisant preuve d'une volonté exceptionnel, elle avait en elle un certain courage qui ne demandait qu'à être exploité. Mais il s'avérait être un courage froid et réfléchit plus que brûlant comme celui d'un Gryffondor.
Alors ainsi soit-il.


Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Votre-10

« You are not my father. »
Les mots avaient été posés calmement, d'une voix peut-être légèrement tremblante qui trahissait la colère que la jeune femme ressentait profondément. Le pincement de lèvre de Théodore en disait long également face à la réaction de sa cousine. Il n'appréciait pas qu'elle se montre ainsi effronté envers lui, qui était désormais le patriarche de la famille. Mais la sorcière n'avait que faire des sentiments de son cher cousin qu'elle avait longtemps considéré comme bien plus que ça. Un père, un frère, un modèle, un ami. Mais aujourd'hui il n'était plus rien de cela. Et qu'il ait l'audace, l'arrogance même, et l'indélicatesse de s'inviter ainsi chez elle ne pouvait rien amener de bon entre eux. 
Elle savait parfaitement qui l'avait prévenu de son retour à Londres, mais malgré ça elle ne parvenait pas à en vouloir à la personne. Elle savait que sa jumelle était bien plus proche de son lui qu'elle. Il faut dire, il n'avait pas tout à fait le même passif. Elle avait toujours suivit le chemin ouvert par leur aîné lorsqu'elles étaient plus jeunes, alors qu'elle-même avait choisi de tailler son chemin de son côté, quitte à couper les ponts avec les siens. Ce qu'elle avait fait à sa sortie de Poudlard. Durant des années, même sa sœur n'avait eu aucune nouvelle d'elle. Et puis elle était revenue, et elle s'était dit que ce serait la moindre des choses que de prévenir sa moitié de son retour. Elle savait parfaitement ce qu'elle faisait à ce moment là, et avait conscience qu'il risquait d'être mis bien vite au fait. Mais elle n'imaginait pas qu'il toquerait à sa porte dans les heures qui venaient. Pour le moment, elle n'avait encore qu'une chambre au Chaudron Baveur. Elle n'avait pas eu le temps de trouver un appartement décent, depuis son retour de mission, qui avait été rapidement suivit de sa démission. 
Parce qu'elle avait décidé de faire autre chose.
Être auror avait toujours été une vocation pour elle, évidemment. Elle savait qu'elle voulait faire ça depuis toujours, mais elle n'avait jamais pris la peine de se pencher réellement sur la question dans son adolescence. Parce que Théodore l'avait toujours poussé vers quelque chose de moins dangereux, un métier plus adapté à une femme de son rang. Mère au foyer, par exemple. Et si elle ne protestait pas à l'époque et se pliait à cette volonté, elle avait rapidement compris qu'elle ne serait pas heureuse ainsi, qu'elle avait besoin de plus. Surtout qu'elle se découvrait alors plus différente du reste de sa famille qu'elle le pensait. Une différence qui l'avait amenée à se séparer d'eux définitivement et à prendre un nouveau départ. Après quoi ses missions l'avaient écartées d'eux encore plus, l'emmenant parfois à l'autre bout du monde pour retrouver un mage noir en devenir qui commençait à faire trop de bruit.
Durant ces années, elle avait énormément voyagé. Bien sûr, c'était en partie la raison qui l'avait poussé à choisir ce métier, bien qu'il soit dangereux, l'idée de pouvoir découvrir le monde. Et c'est ce qu'elle avait fait. Elle s'était confrontée à d'autres cultures que la sienne, avait appris ce que c'était la réelle pauvreté, mais également la générosité la plus altruiste. Une facette qui lui était totalement inconnue s'était dévoilée à elle au cours de ses neuf années de service en tant qu'auror, dont trois en tant que trainee. Sa formation s'étaient principalement déroulée au sein de la Grande Bretagne, évidemment. Et elle était ainsi devenue une sorcière bien plus aguerrie.
« Pars d'ici, Théodore, avant que j'ai à te faire partir de moi-même. » Elle lui ouvrit la porte en lui faisant signe de quitter les lieux. Si un duel devait se dérouler entre son frère et elle, il aurait l'avantage de l'expérience, même si lui-même n'était pas nécessairement un combattant. Il avait connu une guerre tout comme elle avait pu en vivre en parcourant le monde. Et puis il était doué. Mais elle ne resterait pas sur la touche, c'était également une certitude.
Un regard s'échangea entre eux, les prunelles azurés de Théodore finissant par se fermer pour qu'il lâche finalement un soupir et remette en place les bords de son costume. Aylen gagnait pour cette fois, mais ça ne serait certainement pas toujours le cas. Remettant sa cape de sorcier malgré le temps assez chaud de l'été, il quitta la pièce et glissa quelques derniers mots à sa sœur avant de la laisser.
« N'oublie pas que nous sommes ta famille Aylen. Il y aura toujours une place pour toi au manoir. » Elle l'observa, serrant la mâchoire. Evidemment, il était tentant de nier tout ce qu'il s'était produit par le passé, mais c'était impossible. « Il te suffit de faire les bons choix. » A ces mots son regard se durcit, et c'est sans remord qu'elle claqua la porte au nez et à la barbe noire de l'homme.

***


Aylen passa une main dans ses cheveux. Elle les avait laissé lâché, pour une fois. Elle avait pris l'habitude au cours de sa carrière de toujours les attacher, pour des questions pratiques. Evidemment, il aurait été mieux qu'elle les coupe, mais elle n'avait jamais eu le courage de se défaire de sa tignasse noire et bouclée, bien qu'actuellement elle les porte lisses. Elle se trouvait devant les portes de Poudlard, deux semaines avant la rentrée, après avoir répondu à l'annonce de la directrice actuelle de l'établissement pour le poste de Métamorphose. Autant qu'il s'agissait d'un emploi prestigieux compte tenu de la position de l'école. Un enseignant occupant ce poste était clairement considéré comme l'un des meilleurs de son domaine, et si clairement Aylen possédait un talent inné en magie, elle se savait la meilleure dans le domaine de la métamorphose. C'était pourquoi le précédent occupant de la place lui avait chaudement conseillé de s'essayer à l'enseignement. Ce n'était pas aussi excitant que la chasse au sorcier, mais ça apportait plus qu'on aurait pu le croire, selon lui.
Alors elle avait décidé de se présenter, par curiosité.
Surtout qu'elle n'avait plus de travail désormais, après sa démission au bureau des aurors. La plupart de ses collègues ne comprenait pas son choix : elle était l'un des meilleurs éléments qu'ils avaient eu en des années. Elle était talentueuse, solide, le genre de personne qui pourrait aller loin si elle le désirait. Et si la jeune femme en avait tout à fait conscience, elle sentait que faire une pause dans sa carrière ne pourrait que lui faire du bien. Peut-être reprendrait-elle plus tard, peut-être pas. Elle n'était pas certaine encore, car si ses ambitions dans sa jeunesse étaient clairement définies, aujourd'hui elles avaient changés pour chercher des horizons plus calmes. Devenir Ministre de la Magie n'était plus tout à fait à l'ordre du jour actuellement, mais qui sait, peut-être y reviendrait-elle ?
Ceci dit, elle profita quelque peu des couloirs de l'école vide, sachant parfaitement que dans deux semaines les élèves s'y baladeraient à nouveau. La grande question était de savoir si elle serait là ou non. Elle prenait son temps, les candidats devaient attendre devant la statut du bureau. Elle savait qu'elle ne serait pas la seule pour ce poste comme déjà dit. Alors elle savait bien quelques minutes devant elle, pour se souvenir de ses années passées entre ces murs. Un passé qui lui semblait bien lointain compte tenu de tout ce qu'elle avait vécu depuis. Elle lâcha un soupir amusé. Elle avait l'impression d'être déjà une grand-mère.
Elle regrettait un peu de ne pas avoir plus profité que ça de sa jeunesse, d'avoir passé trop de temps le nez dans les livres, ou à tout faire pour ne pas se lier. Les relations avec les autres, ça n'était pas trop son truc à l'époque. Bien sûr sa sœur s'était toujours arrangée pour l'intégrer un peu à son cercle d'amis, mais il fallait dire ce qui était : Aylen n'aimait pas particulièrement ses pairs à l'époque, qu'elle trouvait incroyablement stupide pour une génération qui avait vu se reconstruire le monde sorcier suite à une guerre. Heureusement elle avait changé et appris depuis. Elle avait évolué et grandi. Elle n'était plus une adolescente qui se cherchait, elle était une femme sûre d'elle et fière de ce qu'elle était devenue. Même si parfois le poids sur ses épaules devaient supporter s'avérait bien pesant. Au final, bien qu'elle ait appris à mieux gérer ses relations avec les autres, elle n'en restait pas moins secrète à cause de ça.
Du bout des doigts, elle vint toucher un carreau séparant l'extérieur du château de son intérieur alors que le vent soufflait sur le parc qu'elle pouvait admirer. Lui, il n'avait pas changé depuis son dernier passage. Un sourire un peu nostalgique se dessina sur ses lèvres alors qu'elle se redressait. Bon. Il était temps pour elle de se rendre à son entretien. Même en avance elle préférait s'assurer d'être là au bon moment.

« Je vois que vos références sont exemplaires. Neuf ASPICs obtenues avec brio, une formation d'auror vous offrant de l'expérience, ainsi qu'une carrière semée d'interventions dans des arrestations à haut risque avec un rôle majeur dans celles-ci qui témoignent de vos capacités. Vous m'avez l'air d'être une sorcière pleine de ressource et plus que douée. Alors pourquoi avoir interrompu votre carrière pour enseigner ? »
Minerva MacGonagall se tenait droite dans son fauteuil de directrice alors que le tableau suspendu d'Albus Dumbledore jetait des regards intéressés à Aylen. La jeune femme avait eu la chance de faire sa scolarité dans l'établissement alors que la femme en était à sa tête. L'ancienne Serpentard avait toujours éprouvé un profond respect pour la dame face à elle, même si elle n'avait jamais réellement eu l'occasion de lui parler en face à face. Ses résultats exemplaires ne lui avaient jamais valu un détour par son bureau, et si plusieurs élèves avaient pu faire les frais de la mauvaise humeur de l'adolescente qu'elle était alors, elle avait toujours su brouiller les pistes sur son passage. Et si elle s'était faite prendre, son directeur de maison avait toujours mis un point d'honneur à s'occuper de ses punitions. Mais il n'était jamais arrivé à battre son frère pour ce qui était de punir la jeune femme.
Elle-même se tenait avec le dos droits et les jambes serrées l'une contre l'autre, assise sur son siège. Elle se sentait assez à l'aise malgré l'impression qu'elle avait d'être scrutée de toute part.
Elle ne mit pas longtemps à réfléchir à la question évidemment, puisqu'elle s'attendait à ce qu'on la lui pose.
« Je conçois qu'un tel changement de carrière puisse surprendre, mais un bon ami à moi m'a conseillé de franchir le pas. Je ne sais pas si je serais ou non une bonne professeure, si j'ai vraiment la vocation à ça, mais je pense lui accorder assez de crédit et de confiance pour l'écouter et penser que s'il me voit comme une bonne enseignante, alors c'est qu'il doit avoir raison quelque part. » Un sourire fleurit sur le visage de la jeune femme, confiante et calme. Elle dégageait un je-ne-sais-quoi en cet instant. Sans verser dans l'arrogance comme elle pouvait le faire plus jeune en cet instant, elle renvoyait une image sûre d'elle, et si elle faisait clairement preuve de respect envers Minerva, elle se mettait à égalité avec elle, faisant montre d'une aisance assez étonnante. Car il fallait ben avouer que la directrice en imposait, et que ce n'était pas tout le monde qui saurait se tenir ainsi devant elle sans fléchir. « Et qui est cet ami ?
- Oh, je pense que vous devez le connaître... »
***


« Vous avez ce que je vous avais demandé à la séance précédente ? »
Aylen haussa simplement les épaules avant de s'appuyer contre le dossier de sa chaise. La femme qui se tenait face à elle était plus âgée qu'elle, d'une vingtaine d'année, et lui souriait d'un air avenant. La jeune femme n'avait pas vraiment envie d'être là pour sa part, mais le ministère lui avait imposé ces séances. Simples mesures de précautions. La psychomage croisa les mains sur le bureau et observa la jeune femme face à elle. Elle n'était pas la première auror à voir, loin de là. Encore moins lorsqu'il s'agissait de ceux déployés à l'étranger, et qui subissaient les guerres violentes des sorciers aux sombres pouvoirs du monde entier. C'était assez courant que des sorciers des forces britanniques soient déployées à travers le monde quand un mage noir se manifestait : ça évitait que la situation ne dégénère et que des conflits mondiaux s'opèrent, autant chez les sorciers que chez les moldus. Ils n'avaient pas besoin d'un nouveau Voldemort ou Grindenwald. Mais parfois le prix à payer pour opérer sur le terrain, ailleurs, était élevé, et ce n'était pas tout le monde qui pouvait y aller et revenir sur ses deux pieds.
Ce n'était jamais sans conséquence, évidemment.
Des cicatrices, Aylen en avait récolté à cause de ses missions. Des magiques et des plus naturelles si tant est que des blessures de guerre puissent l'être. La Mort l'avait salué plus d'une fois, mais elle avait fini par revenir. Même quand c'était loin d'être facile.
Finalement, la jeune femme alla fouiller dans la poche intérieure de sa cape de sorcière après s'être levée et en apporta un morceau de tissu blanc. C'était un blanc sale, grisé par le temps et l'usure, élimé sur les bords. Elle l'étendit, juste sur le bureau de la femme, le rectangle tissé. Il était clair qu'il était de fabrication artisanal, et on pouvait voir certains fils posséder encore leur couleur naturel. La femme avança sa main vers le tissu qu'Aylen récupéra immédiatement pour l'empêcher de le toucher, avant de le remettre là où il était rangé juste avant.
Elle se rassit.
Le bureau était à peine éclairé, et pourtant il ne faisait aucun doute qu'elle avait distingué les tâches qui couvraient l'objet.
Elle regardait vers le plateau du bureau, afin d'éviter le regard de la psychomage. La question qui n'avait pas été posée était évidente, mais Aylen se bornait pour le moment à ne pas y répondre.
« Prenez votre temps.
- Il n'y a rien à dire.
- Alors pourquoi avoir choisi d'amener cet objet ? »
La jeune femme leva les yeux sur la psychomage et demeura silencieuse. Evidemment, elle savait parfaitement pourquoi elle avait amené ça, mais à quoi bon raconter cette histoire ? Et puis très sincèrement, c'était la dernière chose dont elle avait envie. Elle aurait pu simplement ne rien amener, pourtant, mais elle l'avait fait docilement. Elle ne savait pas trop pourquoi.
Elle passa une main dans ses cheveux, toujours muette. La femme face à elle ne dit rien, et un silence que la brune trouvait gênant s'installa entre elles avant qu'elle ne le brise.
« Ca n'a pas d'importance. »
La psychomage hocha la tête. Si elle ne voulait pas parler, ce n'était pas grave. Le simple fait qu'elle ait exécuté ce qu'elle lui demandait était un bon signe, celui qu'elle avait envie d'en parler. Qu'elle dise ne pas y accorder d'importance était plus inquiétant. Mais elle ne pouvait pas deviner le symbole de cet objet sans l'aide de l'ancienne auror, ou plutôt si, elle le pouvait, mais elle ne pouvait pas se permettre de faire des interprétations à tout va. Parce que la seule gardienne de son histoire, c'était cette jeune femme qui pour le moment n'était pas prête à en parler. Elle n'était pas la première à demeurer silencieuse, bien sûr. D'autres refusaient même de décrocher le moindre mot. Ils n'étaient pas assez solide. Mais elle, elle semblait l'être assez. Elle avait juste besoin de temps et sans doute se remettrait-elle.
***


Aylen était assise dans l'herbe, sur un talus de terre, à l'ombre d'un arbre. Sa vue se portait sur un cimetière où elle pouvait voir une procession se dérouler. L'endroit était clairement moldu, et il était assez rare qu'elle se balade auprès de ses congénères sans pouvoir, même si là, la plupart d'entre eux étaient morts. Elle poussa un soupir lorsqu'elle entendit quelqu'un arriver derrière elle pour s'asseoir à ses côtés. Elle avait reconnu le rythme de ses pas. Il faut dire, elle les connaissait par cœur. Et ce même si ça faisait bien longtemps qu'elle ne l'avait pas vu.
« Enora... »
Elle tourna son visage vers celui de sa jumelle.
« Ca faisait longtemps, Aylen.
- Neuf ans, pour être exacte. »
Enora hocha la tête et regarda ce qu'il y avait face à elle. Elle ne savait pas pourquoi elle se trouvait ici, mais dans le fond, elle ne s'en inquiétait pas trop. Elle savait bien qu'à un moment ou à un autre elle aurait fini par la retrouver. Il était juste inattendu que ça soit ici. Même si en un sens, elle était contente de la voir. Un fin sourire se dessina sur les lèvres d'Aylen, mais il en disparu bien vite.
« Tu ne l'as toujours pas vu ? »
Elle se contenta de secouer la tête. Non, elle n'avait jamais osé s'en approcher. Pas après que la famille de celle-ci lui ait dit de ne plus jamais venir, de ne plus la contacter et de l'oublier. Pas après qu'elle ait cessé de répondre à ses lettres. Elle ne comprenait pas pourquoi à l'époque, mais aujourd'hui, peut-être que si, elle savait. Mais elle ne pouvait pas en être sûre, alors elle n'était jamais descendue en bas du talus pour aller la voir. Elle n'avait pas le courage de le faire.
La procession en cours s'acheva finalement, alors qu'un silence persistant s'était installé entre les deux jeunes femmes.
Enora vint poser sa tête sur l'épaule d'Aylen qui ferma les yeux un instant. C'était comme si rien n'avait changé entre elles. Comme si elles étaient encore les enfants qu'elles avaient été, jouant dans la maison Nott quand personne ne pouvait les voir s'amuser. Quand Théodore et Daphné n'étaient pas là pour leur dire comment se comporter, quoi faire, quand le faire. Un contrôle sur elles qui avaient toujours exercé trop de pression, et dont Aylen s'était empressée de se libérer une fois majeure, même si pour ça elle avait dû vivre un temps dans une certaine misère. Enora elle n'avait jamais réussi à le faire. Elle n'en avait jamais vraiment eu l'envie, même si elle avait été déchiré d'avoir à choisir entre son cousin, presque son frère, et sa sœur jumelle, sa moitié. Elle n'avait jamais compris qu'Aylen ne lui aurait jamais demandé de choisir, et qu'elles auraient pu continuer à être proches comme avant même séparées.
Ca avait été douloureux.
La veuve tirait son fils par la main et quittaient finalement les lieux.
« Va la voir. »
Aylen leva sur les yeux sur Enora qui se redressait. « Tu n'as rien à y perdre après tout. » Elle hésita un instant, alors que sa jumelle lui tendait la main pour l'aider à se lever. Elle finit par la prendre et elles marchèrent ainsi jusqu'à arriver devant une pierre tombale. Celle-ci était faite d'un marbre noir nervuré de blanc. Aylen sortit sa baguette discrètement et fit refleurir le bouquet qui était posé dessus, faisant renaître les fleurs blanches comme la neige.
Elle lu rapidement les mots qui se trouvaient dessus.
Elle ne pleura pas.
Emily MacKay
To our beloved daughter,
Sister and mother.
She dances a path we cannot follow.


Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Horsrp10

Prénom : Sylence est bien suffisant
Age : 22 ans
Personne sur votre avatar : Karen Gillan
Où nous avez vous trouvé ? Demandez à Tyla



Dernière édition par Aylen Nott le Mer 12 Aoû - 13:14, édité 8 fois
Anonymous
Informations Générales
Fiche de personnage
Professeur McGonagall
Directrice & PNJ & Compte fondateur
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptyMer 12 Aoû - 0:01

Professeur McGonagall
Bonjour,
Pour commencer, bienvenue sur le forum, nous sommes ravies de t'accueillir parmi nous et de voir à quel point tu sembles motivée !
Cependant, je te demanderai de bien vouloir revoir quelques détails concernant ton histoire: tu ne peux pas être la soeur de Théodore Nott car on sait qu'il est fils unique > sa mère est morte à sa naissance et son père ne s'est jamais remis en couple. Il est le seul existant à porter le nom de Nott, en dehors de sa probable épouse et de ses potentiels enfants. Par contre, rien n'est dit sur des cousins/cousines avec qui il a pu être très proche dans sa jeunesse par exemple.
Nous te laissons réfléchir à la situation et nous proposer un autre lien avec ce personnage si tu y tiens.
N'hésite pas si tu as des questions en attendant,  nous sommes à ta disposition Smile
Professeur McGonagall
Informations Générales
Date d'inscription : 04/05/2015
Messages : 898
Date de naissance : 04/10/1935
Age : 84
Fiche de personnage

Feuille de personnage
Inventaire:
Relations/Rps:
Mes compétences: Lien vers mon carnet de joueur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptyMer 12 Aoû - 0:09

Invité
Il n'a jamais été précisé qu'il est mort à sa naissance en fait, au contraire : il voit les sombrals car il a probablement assisté à la mort de sa mère (dit le wiki hp en anglais), donc qu'il ait des soeurs (puisque jumelles ici) est plus que possible vu qu'il doit se souvenir avoir assisté à la dite mort pour pouvoir voir les sombrals.
Ceci dit s'il faut vraiment je changerais ce détail =)
Anonymous
Informations Générales
Fiche de personnage
Professeur McGonagall
Directrice & PNJ & Compte fondateur
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptyMer 12 Aoû - 0:25

Professeur McGonagall
En effet il n'est pas précisé qu'elle est morte à sa naissance. Ce pendant je persiste à ne pas vouloir de soeurs de 9ans ses cadettes. Car dans ce cas là il n'y aurait aucune raison de refuser une petite soeur à Malefoy car après tout, lui a toujours eu une mère et l'histoire n'était pas celle de sa famille... Nous acceptons les bidouillages s'ils touchent à la période actuelle et à la nouvelle génération mais le cadre est le même pour tous par soucis de réalisme avec l'univers de JKR et pour partir sur les mêmes bases. Ilest de notoriété publique que Nott est fils unique.
Professeur McGonagall
Informations Générales
Date d'inscription : 04/05/2015
Messages : 898
Date de naissance : 04/10/1935
Age : 84
Fiche de personnage

Feuille de personnage
Inventaire:
Relations/Rps:
Mes compétences: Lien vers mon carnet de joueur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptyMer 12 Aoû - 0:43

Invité
Okay okay, du coup au niveau de l'histoire c'est modifié, il devient donc son cousin.
Anonymous
Informations Générales
Fiche de personnage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptyMer 12 Aoû - 1:43

Invité
Bienvenue parmis nous ! Smile
Anonymous
Informations Générales
Fiche de personnage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptyMer 12 Aoû - 9:16

Invité
Une nouvelle professeur ! Very Happy Tu a las une belle histoire . Very Happy Bienvenu !
Anonymous
Informations Générales
Fiche de personnage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptyMer 12 Aoû - 12:01

Invité
Merci à vous tous pour l'accueil et ma fiche est finie !
Anonymous
Informations Générales
Fiche de personnage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptyMer 12 Aoû - 12:58

Invité
Ouuuuuh prof de métamorphose, il va nous falloir un lien, Victoire est passionnée de métamorphose :3

Bienvenue !
Anonymous
Informations Générales
Fiche de personnage
Le Choixpeau Magique
PNJ
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptyMer 12 Aoû - 13:18

Le Choixpeau Magique



Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Prof10

“C'est le rôle essentiel du professeur d'éveiller la joie de travailler et de connaître.” Albert EINSTEIN



Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Barre10
Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Prof11
Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Barre10


Félicitations ! Nous sommes ravies de vous accueillir au sein de notre équipe au poste de Professeur de Métamorphose !

Mais avant de commencer à jouer, n'oubliez pas de faire un passage ICI et LA. Pendant ce temps, nous nous occupons de vous donner les accès à votre Salle des Professeurs.

Etre professeur à Poudlard comporte certaines responsabilités, c'est pourquoi nous vous demandons d'aller lire le sujet qui vous concerne dans votre partie. Nous ne doutons pas que vous relèverez le défi haut la main et saurez transmettre l'envie d'apprendre à nos chers têtes blondes !

Trêve de bavardage, il est temps pour vous d'aller rejoindre votre équipe et de préparer vos cours avant que ne débute la rentrée.


Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Signdi10

Le Choixpeau Magique
Informations Générales
Date d'inscription : 24/07/2015
Messages : 393
Fiche de personnage
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] EmptySam 22 Aoû - 13:50

Invité
Je suis en retard, désolée, mais BIENVENUE PARMI NOUs Very Happy
J'espère que tu seras ma directrice de maison bien-aimée Wink je trouve ça intéressant que ton perso soit une ancienne aurore alors que son chat s'appelle Fenrir!
Anonymous
Informations Générales
Fiche de personnage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose] Empty

Contenu sponsorisé
Informations Générales
Fiche de personnage

Aylen Nott - Demons run when a good man goes to war [Validée - Professeur de métamorphose]

Impedimenta :: Version 1 :: Version 1 (officiel) :: Fiches de présentation


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: