Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment :
Nike : 25% de remise sur tout le site via ...
Voir le deal

Let me alone [Alma] - Libre

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Let me alone [Alma] - Libre
Mar 23 Aoû - 23:48

Let me alone


"L' homme doit vivre seul. Aimer, c' est s' abdiquer. Haïr, c' est s' affirmer. Je suis, je vis, j' attaque, je détruis. Je pense, donc je contredis."





Vendredi 11 mai 2018

Niklaus ne s'était pas encore remis de ce qu'il avait lu sur lui dans le Spotted Hogwarts. Il évitait d'y jeter un œil. Cela lui faisait trop mal au coeur de savoir que Molly faisait partie des coupables. Normalement il aurait dû préparer sa vengeance pour ce week-end mais l'entraînement avec Oliver avait décalé les réjouissances. Peu importait : la vengeance était un plat qui se mangeait froid. Glacial comme dirait Ludwig.

En attendant ce vendredi avait été moyen. D'abord il avait encore raté son Expelliarmus alors que la prof de sortilège avait essayé de lui réexpliquer. A voir sa tête, elle se tirait les cheveux et se demandait ce qui clochait avec lui. Elle avait même voulu lui faire tenter la baguette d'Alek mais celle-ci avait volé à travers la pièce, manquant d'éborgner Philip. La suite de la journée aurait pu être plus que correcte étant donné que c'était le cours de vol mais non. D'abord il avait chopé le pire balais et ensuite, il avait dû aller se percher au sommet d'un arbre et y était resté bien bloqué jusqu'à la fin du cours. Ok dans un premier temps la vue était belle mais avoir des brindilles de sapins dans le slip c'était vraiment pas commode. Et en plus le ridiculiser devant les intellos des aigles, c'était vraiment vraiment vraiment pas correct !

Hors de lui, le gryffondor fulminait en grimpant les étages. Pas attentif pour un sous, il fonça tête baissée dans une serpentard. Regard glacial vers celle qui le dépassait amplement, le jeune gryffondor failli se décrocher la tête tant elle était grande. Il dépassait lui même tous ses camarades de classe mais il était loin du mètre quatre-vingt de cette grande perche. Mais elle ne l'effrayait pas.


« T'aurais pas pu faire gaffe non ? Empotée va ! Les couloirs sont pas fait que pour toi hein !!»

Faut dire qu'elle était pas mince la demoiselle. A côté de la croquette qu'il était, ça faisait un contraste assez comique. Si ça se fait elle aussi elle écrivait le Spotted Hogwarts... « Puis qu'est-ce que tu r'gardes ?! Tu veux ma photo peut-être ?!? Elle est dans le dernier Spotted Hogwarts, tu savais pas ?! Si tu voulais une dédicace y avait d'autre moyen de la réclamer que de m'foncer dedans comme un ogre ! Bref. T'as intérêt à t'excuser si tu veux pas avoir à faire à moi ! »

Quelques élèves alentours pouffèrent avant de se faire des messes basses. Ils parlaient encore de son renvoi potentiel et de l'école pour sorciers délinquants. Qu'ils parlent, qu'ils parlent... Il se vengerait d'eux tous. Un par un. Même s'il devait prendre dix ans pour cela.

Code by Joy
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Let me alone [Alma] - Libre
Mar 30 Aoû - 19:15
Le vendredi passait lentement, si lentement. Chaque semaine le cours d’étude des moldus semblait interminable et Alma n’avait d’autre choix que de prendre son mal en patience. Evidemment, elle comprenait l’intérêt d’enseigner cette matière, à peine 20 ans après la chute du seigneur des ténèbres afin de palier à son idéologie toxique et dangereuse. Pour être honnête, elle avait même espérer apprendre des choses lui étant inconnues lors de ses premiers cours, mais très vite le désenchantement pointa le bout de son nez et depuis Alma devait écouter les explications du mode de vie de ses onze premières années de vie, le tout sous le prisme du regard sorcier. C’était assez fastidieux et la jeune fille vaquait souvent au fil de ses pensées, prenant machinalement des notes sur le cours qu’elle ne relirait probablement pas. Y avait-il vraiment de l’espoir pour qu’un jour il n’ait plus cette haine des sorciers envers ceux n’ayant pas de capacité magique ? Son ventre se serra au souvenir des graffitis découverts le week-end dernier sur le musée du souvenir. Alma chassa une mèche lavande de devant ses yeux et adressa un fin sourire intéressé à la professeur qui concluait son cours. Cette sous-espèce ne mérite pas de vivre dans notre monde.

La fin du cours sonna et Alma rangea ses affaires prestement. Désormais en week-end, la jeune fille souhaitait se rendre à la bibliothèque afin de consulter des archives journalistiques quant à l’évolution des mentalités sorcières corrompues par la hiérarchisation du sang. Comme quoi, la haine de l’autre et de l’étranger était bien un trait humain et les dynasties sorcières s’étoufferaient à l’idée que sur cette question, les moldus n’avaient rien à leur envier et qu’ils étaient bien plus proche que ce qu’ils pourraient admettre. Ce n’est pas fini. Saluant quelques élèves qu’elle croisait dans les couloirs, Alma détaillait furtivement le visage de ses congénères. Lui, là, était peut-être un mage noir en puissance. Elle, était peut-être responsable du vandalisme survenu ce week-end. Elle, plus loin, pourrait tout aussi bien être la leader d’une future résistance si les massacres de moldus et probablement de nés-moldus devaient reprendre. Le pas vif, la jeune fille gravissait les escaliers pour déboucher au quatrième étage. Dans un futur proche, il se pourrait qu’on l’assassine simplement parce qu’elle existe. Non pas par vengeance ou par intérêt mais simplement parce qu’elle vit. Alma expira doucement et repoussa à nouveau une mèche de cheveux rebelle. Ce n’était pas une sensation agréable que de réaliser que ses jours sont comptés.  

Alors qu’elle se pressait pour atteindre la bibliothèque, un élève de première année la percuta de plein fouet dans le ventre. Alma grimaça fugacement et voulu tendre la main pour stabiliser le petit Gryffondor mais elle se rétracta immédiatement vu les invectives que lui lançait le garçon. Brun, pas très grand mais de toute façon avant la cinquième année tout le monde lui paraissait petit, et colérique. Alma haussa un sourcil surprit face à la boule de nerfs qui explosait devant elle et dissimula un sourire qui la démangeait face aux menaces proférées par une voix fluette d’enfant de 8 ans. Niklaus, la petite terreur de première année. Ce gamin insupportable qui l’amusait beaucoup à ses dépens avait réussi en moins d’une année scolaire à devenir une petite célébrité de Poudlard, consacré par la dernière édition de Spotted Hogwarts. Alma s’appuya légèrement contre le mur de l’épaule, réajustant tranquillement la bandoulière de son sac qui lui sciait le bras. Au vu des éructions que le gamin proférait sans aucune gêne ou instinct de survie quelconque, Niklaus devait être extrêmement remonté contre l’école. C’est sûr que le risque de renvoi qui lui pendait au nez ne devait pas être agréable à vivre.

Le garçon s’arrêta finalement de crier pour fusilier du regard les pauvres élèves qui avaient le malheur de se déplacer dans le château. Légèrement narquoise face à l’attitude déplacée de Niklaus, Alma se pencha en avant afin d’arriver à la hauteur du Gryffondor, et inclinant sa tête vers la droite, un sourire contrit se dessina sur ses lèvres.

« Excuse-moi mon petit mais qui es-tu au juste ? »

Elle secoua gracieusement la tête, son sourire se teintant d’ironie et son regard désolé devenant hautain, puis se redressa prestement pour contourner le garçon. L’ayant dépassé de quelques mètres, Alma se stoppa net, faisant racler le talon de sa chaussure contre les dalles de pierre en un crissement désagréable. Elle se retourna légèrement, toisant de toute sa hauteur Niklaus et le dévisagea à nouveau, mutine.

« Oh si… »

Son index se porta à sa bouche et de l’ongle caressa sa lèvre inférieure. Le sourire d’Alma devient carnassier lorsqu’elle dévoila ses canines.

« Tu es celui qui risque d’être renvoyé de l’école c’est bien ça ? L’enfant insupportable qui, à peine à onze ans, va devoir faire ses adieux au monde magique. »

Elle secoua la tête une nouvelle fois, les traits radoucis.

« C’est dommage pour toi, alors que tu as visiblement des capacités. »

Alma haussa les épaules. Après tout le sort du garçon ne l’intéressait guère, qu’il parte ou qu’il reste, il n’y aurait quasiment pas d’impact sur sa vie à elle. Mais lui ne se rendait absolument pas compte qu’il grillait ses chances en se comportant comme un gamin malappris qui n’en faisait qu’à sa tête.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Let me alone [Alma] - Libre
Lun 5 Sep - 16:48

Let me alone


“Les gens obstinés dans une mauvaise voie prennent pour une injure la seule idée qu'ils pourraient s'en écarter.”





Vendredi 11 mai 2018

La condescendance de la grande serpentarde énerva encore plus le petit gryffondor. Il ne la connaissait pas si ce n'était de vue mais il ne la jugeait pas autorisée à se croire supérieure à lui. Évidemment, c'était LA caractéristique de la plupart des serpents... Mis à part Absolan peut-être, et Magnolia si on écoutait Alek. Par contre la flopée de vantards qui erraient dans cette maison était telle qu'on ne pouvait nier ce préjugé. Pensée assez paradoxale lorsqu'on voyait l'attitude quotidienne du petit Dubois. Regard vrillant, il n'avait pas repéré le commentaire pas trop méchant qui avait conclu la réplique de son aînée.

« Au moins, on parle de moi. Toi par contre j'ignore qui tu es à part l'espèce de Clabbert purulent qui prend toute la place dans le couloirs. Tu sais, les pustules ça se soigne... Et les kilos ça se perd aussi. »

Il l'imaginait déjà craquer le balai sur lequel elle essayerait de monter. En attendant, elle lui avait peut-être rien fait mais elle lui servait à déverser sa haine. Toujours pratique. Qu'elle soit grande, il s'en fichait. Il savait ce qu'il valait. Il savait qu'il était nul en cours mais il savait aussi qu'en quidditch c'était un pro. Alors viré ou pas cette année, il poursuivrait ses rêves. De toute façon, on lui casserait même sa baguette que finalement ça changerait quoi ? Il était même pas fichu de lancer un bête Lumos !

« D'ailleurs je me demande si t'es pas un croisement entre une goule et un gnome... En tout cas une chose est sûre : t'as pas une once de sang de Vélane. Ahahah... »

Rigolant cyniquement, Niklaus était fier de lui. Fier de s'attaquer sans raison à quelqu'un. Cela faisait longtemps... Depuis qu'il avait vu le mal que cela pouvait faire dans l'attitude d'Absolan, il s'était promis de ne jamais recommencer. Mais des mois étaient passés et il se faisait lui-même démonter... Du coup, il avait pour un temps oublié cette promesse. Il avait oublié ses efforts. Il avait même oublié qu'il avait à faire à un être humain pourvu de sentiments. Que ce soit la jeune serpentard ou quelqu'un d'autre, c'était juste une cible sur laquelle se venger de tout le mal qu'il avait pu ressentir ces derniers mois.

Qui sait, des Dubois ce serait peut-être lui le pire et le ''futur mangemort'' car si son père l'avait séparé de Ludwig pour ne pas qu'il suive son exemple, on pouvait remarquer qu'il devenait bien pire que ce dernier en attitude agressive envers les autres. La prévention avait échouée. Qui sait, c'était peut-être même ce qui allait le mener à sa perte.


Code by Joy
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Let me alone [Alma] - Libre
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» What the hell !?! - Libre
» Carnet de Alma De Clermont
» C'est à moi ! [Alek] - Libre
» Alma S. Chaplin || L'homme est un animal social
» Fantasmagoriquement mirifique [Libre]

Let me alone [Alma] - Libre

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: