Impedimenta
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Le Deal du moment : -25%
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro ...
Voir le deal
599 €

Death sticks and small talks ft. Magnolia [Terminé]

Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Death sticks and small talks ft. Magnolia [Terminé]
Ven 17 Juin - 20:29
Death sticks and small talks
Eileen & Magnolia

Un des avantages d'être préfet, c'était la salle de bain digne d'un hotel cinq réservé uniquement aux préfets et aux capitaines de Quidditch. Eileen aimait avoir accès à un endroit que seul des privilégiés pouvaient fréquenter, lui donnait un sentiment de supériorité par rapport aux autres. De plus, l'endroit était plus grand et plus propres que les autres toilettes, et possédait une sorte de piscine. (Une piscine !!!) Un mot de passe est requit pour y accéder, la classe, non ? Malgré ce côté "réservé", quand on y pensait, beaucoup de monde y avait accès. Et ce prétexte de salle de bain des préfets a sûrement dû être inventé pour donner envie aux élèves d'être préfets. Manipulation, tout est manipulation, en fait. Mais ce n'est pas grave, rien n'est grave. Pas plus que mourir d'un cancer des poumons, n'est-ce pas ?

La jeune Irlandaise se dirigeait donc bel et bien vers ces toilettes, espérant qu'il n'y ait personne mis à part le silence et la tranquillité, pour se retrouver seule à lire son bouquin emprunté à la bibliothèque de l'école. La plupart du temps, personne ne trainait là-dedans, sauf ceux comme Eileen, qui ne cherchait personne justement.

Sur le chemin, au fur et à mesure qu'elle se rapproche de sa destination, le nombre de personnes rencontrées sur le chemin diminue. Eileen aperçoit bientôt la statue de Boris le Hagard, et se récapitule mentalement qu'elle est bientôt arrivée. Plus que autre portes sur sa droite et elle y est. "Fraîcheur des pins" dit-elle à voix plutôt basse et froide devant la porte qui s'ouvre instantanément. La mot de passe était extrêmement niais.

Elle entre alors dans la grande salle de bain, tout de marbre construite, où la lumière du soleil rentre par les grandes fenêtre à sa droite, et éclaire un silhouette assise sur le plongeoir de la piscine, les jambes dans le vide au dessus de la piscine sans eau ni bulles ou mousse. Instinctivement, la Serpentard ferma ses yeux contours de crayon noir et jura dans sa tête. Elle était prête à faire demi-tour quand elle reconnu la petite silhouette de la septième année, dont de la fumée sortait de sa bouche. C'était Magnolia qui venait fumait en cachette dans la salle de bains des préfets, salle qui ne lui était pas destiné évidemment. Eileen se souvint alors qu'elle lui avait donné le mot de passe un jour qu'elles s'étaient retrouvées à fumer ensemble.

Pendant longtemps la cadette n'avait pas supporté son aînée. Par principe plus que par réels motifs. Mais depuis cette année, alors que décidément elle s'ouvrait un peu plus (voir ce qui s'est passé avec Jade), mais pas trop non plus, elle s'était rendue compte que Magnolia était plutôt cool, un peu comme elle en fait. Mais vraiment, pas juste pour "faire genre". En plus, elle avait des cigarettes. C'est surement ça qui a joué en sa faveur pour remonter dans l'estime d'Eileen, même si elle se doute que la septième année n'en a rien à faire de son rang dans l'estime de l'Irlandaise. Elle était arrivé "si" haut qu'Eileen lui avait confié le mot de passe de sa (probablement) sa salle préférée de Poudlard.

Elle rejoignit alors sans peur vers sa camarade de maison, un sourire en coin. "Je viens pour te pousser du plongeoir." lui dit-elle ironiquement sur un ton sérieux en guise de salutations. Elle fit un geste de la tête vers la cigarette que la blonde tenait dans la main. "T'en a une pour moi?" Malheureusement, elle n'avait pas son propre paquet. Avant Magnolia, elle ne fumait pas régulièrement. Mais à cause d'elle (et sûrement pas grâce, mais ça Eileen n'en avait rien à faire), la cadette fumait plus. Elle était donc contrainte d'en demander à l'autre Serpentard.


©junne.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Death sticks and small talks ft. Magnolia [Terminé]
Sam 18 Juin - 21:56
Magnolia
McCandless
Death sticks and small talks
Fumer. Magnolia a besoin de fumer. Elle ne saurait trop dire si ce sont ses révisions, contrôles, devoirs, mésaventures ou autres aléas de sa vie (publique comme privée) d'étudiante qui lui mettent ainsi les nerfs en pelote et la boule au ventre, mais, ce qu'elle peut vous dire avec certitude, c'est que son petit corps lui réclame sa dose de calmant.
Rooooh ! Vous n'allez tout de même pas la jouer remontrances ! Si ? Oh, allez quoi ! Un seul bâtonnet de nicotine. Juste quelques lattes, de quoi décompresser, se sentir bien, remplir et vider ses poumons de cette délicieuse fumée nocive... Oui, bon, je vous l'accorde, ce n'est pas tip-top pour la santé... Mais que voulez-vous ? Un fumeur est un fumeur. Il est toujours plus facile de dire "c'est mal tu devrais arrêter, pour le bien de ta santé" que de réellement se priver de sa dose quotidienne et addictive de cette drogue légale. Et puis, pour tout vous dire... La McCandless s'en moque royalement de ce que vous pouvez lui dire, alors bon...

Fort heureusement pour la septième année, les couloirs et escaliers se trouvent être relativement calmes et vides à ce moment de la journée. Cependant, ce n'est pas pour autant qu'elle ne s'attarderait en chemin. En effet, la miss se dirige vers la statue de Boris le Hagard, au quatrième étage. Or, cette sculpture, menant à une pièce scellée par un laisser-passer, n'a jamais beaucoup de visite. La raison étant que la pièce en question n'est accessible que par quelques privilégiés seulement. Privilégiés dont ne fait pas partie l'anglaise et, par conséquent, mieux valait ne pas être vue traîner dans le coin. Voyez-vous, se serait louche !
Après avoir monté les marches et vérifié les alentours, la petite demoiselle s'approche de la statue, prononçant à mi-voix le mot de passe étant "Fraîcheur des pins". Du moins si elle avait bien entendu et retenu ce que lui avait confié la préfète de sa maison...
Quelques instants, puis, un déclic et l'ouverture d'une porte. C'était donc bel et bien la bonne phrase !
« Parfait. Maintenant, il ne reste plus qu'à espérer être seule... » Se dit l'élève en entrant prudemment, regardant à droite, à gauche, voir si personne ne réside déjà en ces lieux...
Elle tape avec enthousiasme dans ses mains annonçant de vive voix : « R.A.S, McCandless! »

Pouvant désormais baisser sa garde, Magnolia sort d'une poche un paquet et un briquet, s'installant tranquillement sur le rebord des bains vidés.
Yeux fermés, la blonde se laisse porter par cette odeur qu'elle adore, inhalant à pleins poumons la fumée avant d'expirer un bon coup.
« Un brin de solitude et une cigarette... Que demander de plus ? »
« Je viens pour te pousser du plongeoir. »
« Ah? Bah... On pouvait demander Eileen ! »

Se tournant vers sa cadette, la fleur lui accorde une grimace en guise de réponse à ce bonjour épineux. A croire que les salutations communes sont inconnues aux répertoires des deux jeunes femmes ! Mais bon, temps qu'aucune des deux ne prend mal les actes ou dires de l'autre, à quoi bon faire dans la banalité lorsque l'on peut se démarquer ? C'est toujours plus drôle !
Tapotant du bout des doigts l'espace à ses côtés, Magnolia invite sa camarade à prendre place avant de lui tendre le boîtier contenant leur st Graal.
« Je devrais tenir un journal où je note toutes les clopes que tu me dois cocotte. » Soupire-t-elle, amusée par le fait que la brunette n'ait jamais le moindre paquet sur elle. « Si tu viens ici c'est que tu voulais de la solitude ? Désolée d'être là. Mais bon...(elle porte de nouveau la barre de nicotine à sa bouche, tirant sur cette dernière avant d'en recracher les vapeurs) Au pire si tu veux de la solitude, on fait comme au début : s'ignorer et fumer. Et, sinon... Fait beau aujourd'hui. » Dit l'aînée en regardant la fenêtre. Même si, en réalité, elle se moque bien de la météo. "Il fait beau" n'étant que sa façon de débuter la conversation avec son amie la préfète. Une manière de compresser toutes les questions habituelles comme "ça va ?" "quoi de neuf ?" etc.
ft. O'SULLIVAN
Eileen
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Death sticks and small talks ft. Magnolia [Terminé]
Dim 19 Juin - 17:38
Death sticks and small talks
Eileen & Magnolia
Le plongeoir était étroit, mais Magnolia se déplaça un peu plus sur le côté pour laisser un peu de place à Eileen. Celle-ci monta alors, d'abord debout, en essayant de ne pas tomber tout de même. Puis arrivée à la hauteur de Mag, elle s'assit en posant son sac à côté d'elle. Elle était presque dos à dos, faute d'avoir plus de place. Eileen saisit alors du paquet que lui tendait Magnolia, s'empara d'une cigarette et le rendit à la verte.

 "C'est le prix à payer pour m'avoir rendue addict." répondit la brune en allumant le briquet de la blonde pour le porter devant sa bouche. Elle rendit également le briquet à Magnolia et aspira une première bouffée. Elle regardait devant elle, en contemplant le reste de la magnifique salle. Elle devrait vraiment venir plus souvent. Le portrait de la sirène était derrière elle, Magnolia l'avait comme vue avec la fenêtre, mais si elles n'avaient pas été dans cette position, elle l'aurait probablement observé et interagit avec. Eileen aimait bien les portraits du château."J'étais venue lire." se justifia-t-elle ensuite de sa voix timide. Mais Mag n'avait pas trop l'air de prendre en compte les paroles car elle continua sur le beau temps. "C'est pour ça que je suis pas allée dehors." La cadette n'aimait pas le soleil, elle n'aimait pas avoir chaud, et mal aux yeux à cause de la lumière. Tel les Serpentard, elle préférait se terrer au fonds des cachots.
Elle décida alors de changer de sujet : "Ça avance, tes ASPICs ?" Choisir le sujet pour lequel la septième année était probablement venue ici pour fumer était une très bonne idée, Eileen.

©️junne.



HJ:
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Death sticks and small talks ft. Magnolia [Terminé]
Dim 19 Juin - 22:54
Magnolia
McCandless
Death sticks and small talks
Adossées l'une à l'autre, Magnolia écoute attentivement son amie, bien que son regard perdu dans le vide, lui donnant l'air d'être à l'ouest, semble démontrer le parfait contraire.
Ouvrant la main droite, la blonde attend que sa cadette y dépose ses biens tout en riant, jetant, d'un geste de la main gauche gracieux et volontairement princier, sa longue chevelure par dessus l'épaule du même côté.
« D'habitude je rends les gens accros à mon charme naturel, tu es juste une regrettable exception... » Se vante-t-elle malicieusement d'une voix lui étant anormalement hautaine. Evidemment, la McCandless ne prononçait pas ces mots avec sérieux, étant la première à se plaindre d'attirer certains camarades célibataires comme des mouches. La jeune fille aimant, cependant, jouer les divas auprès de la préfète qui, elle le sait, déteste ce pseudo trait de personnalité. Il faut bien se taquiner de temps à autre, n'est-ce pas ? « Je suis sûre que tu as grimaçé quand j'ai pris cette voix. Tu détestes "Princess McCandless" ! » Glousse la Magnolia ayant ré-adopté son timbre de voix naturel.

Tout en saluant la sirène du tableau en gigotant les doigts, la septième année s'étire, lassée de cette journée.
« Lire quoi ? » Demande-t-elle, curieuse. Bien qu'ayant directement enchaîné sur une seconde question, la plus âgée n'avait pas ignoré pour autant la première réponse de sa compagne. « J'aurais pu aller dehors, (poursuit elle) mais... Je me suis dit qu'ici serait vachement mieux. (elle aspire une nouvelle bouffée avant d'expirer) J'ai eu raison. »

Regardant, maintenant, ses jambes planant dans le vide, l'étudiante soupire en se grattant l'arrière du crâne à la mention de ses évaluations de fin d'année. Tirant une nouvelle latte, elle grimace en se revoyant se bourrer le crâne de révisions à la bibliothèque, le nez plongé dans ses cahiers.
« Bah... (elle s'éclaircit la voix) Ouais, ça avance. Le tout c'est de pas se planter le jour J et pas trop se prendre la tête non plus... »
Magnolia pense alors aux diverses activités décompressantes auxquelles elle s'adonne. Son inscription au club de duels, une grande première dans sa vie ! Ses journées passaient à discuter en compagnie de certains camarades au lieu d'ouvrir ses bouquins ou, encore, ses fins de soirées passaient à dessiner tranquillement ou lire et répondre à d'éventuels courriers...

« Et toi ? Les BUSEs ? » Lui retourne-t-elle la question.
ft. O'SULLIVAN
Eileen
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Death sticks and small talks ft. Magnolia [Terminé]
Jeu 30 Juin - 14:24
Death sticks and small talks
Eileen & Magnolia
La cigarette était dans son chemin pour se reposer entre les lèvres de la jeune fille quand celle-ci s'arrêta brusquement dans son geste et leva les yeux au ciel. Le comportement de la blonde, probablement exagéré et ironique, cognait contre les nerfs d'Eileen comme les marteaux d'un piano tape sur les cordes. Il ne répondit même pas à la remarque de Magnolia, le montrant bien qu'elle avait raison. Elle n'avait sûrement même pas idée de comment est-ce que cela pouvait l'agacer, et qu'elle aurait pu se retrouver au fond de la piscine vide si Eileen ne s'était pas retenue de la pousser du plongeoir pour la faire taire.

Elle plaça la cigarette qu'elle avait dans les mains entre ses lèvres. Maintenant qu'elle avait les deux mains libres, elle les plongea dans son sac à la recherche de son livre, et montra la couverture à Magnolia par dessus son épaule. Cette fois-ci, ce n'était pas un livre qu'elle avait emprunté à la bibliothèque, mais un que sa cousine lui avait offert à Noël dernier. Emma de Jane Austen. Un classique moldu dont Jazz m'assurait que l'auteur était un sorcière. Si cet ouvrage n'était pas si emprunt de sarcasme et d'ironie, Eileen aurait arrêté de le lire depuis longtemps : ce genre d'histoire n'est vraiment pas ce qu'elle apprécie le plus.

Elle rangea à nouveau le livre dans son sac et repris le bâtonnet entre ses doigts, en répondant à son aînée : "Je traite les BUSEs comme tu traite les ASPICs, apparemment." Elle n'était vraiment pas du genre à travailler intensément, et se contentait des petites fiches de révisions qu'Absolan lui prêtait et des entrainements qu'ils leur arrivait de faire ensemble. Elle espérait vraiment que cela pourrait aider son ami de n'importe quelle manière, parce qu'elle voulait vraiment qu'il soit fière de ses résultats et le fait qu'elle ait pu y contribuer la réjouissait.

Mais le temps n'était pas pour penser à Absolan, ou se mettre la pression avec de stupides examens. Pourquoi avait-elle posait la question en premier lieu, déjà ? "Je trouve ça drôle, le fait que je pourrait très bien te balancer parce que c'est un peu mon job en tant que préfète, mais à la place je fais pareil que toi. Je suis un flic corrompu ! (Elle lança un ricanement et reprit une bouffée de nicotine.) Je me demande ce que je risque si je me fait choper..." Elle ne se le demandait pas vraiment car cela l'importait peu, espérant juste qu'on lui retirerait le titre de préfète. Jusqu'alors, elle n'avait jamais utilisé ses pouvoirs de préfète sur qui que ce soit, sauf pour rentrer dans cette merveilleuse salle de bains.


©junne.
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Death sticks and small talks ft. Magnolia [Terminé]
Mer 13 Juil - 16:04
Magnolia
McCandless
Death sticks and small talks
Tirant légèrement sur la couverture du livre afin de le pencher de telle sorte à ce que le titre soit visible dans la position de Magnolia, cette dernière lit à voix haute.
« Emma ? » Un léger rire lui échappe. « Les grands classiques se sont jamais foulés pour les titres. Je savais pas que c'était ton style de bouquins. »

La blonde, elle, est plus attirée par les histoires vraies. Les sorciers prétextant que les moldus ne font jamais rien d'extraordinaire devraient, d'après elle, lire certaines de ces aventures. Quelques uns des moldus se trouvant dans ces récits tirés de la réalité mériteraient des médailles...
« La bibliothèque du château s'est mise à l'édition moldue ? » Demande la Serpentard en remarquant le logo d'une maison d'édition anglaise bien connue des non-sorciers sur la côte du livre que sa cadette s'en allait ranger. Celle-ci lui répond simplement qu'il lui appartient personnellement, clôturant ce petit papotage littéraire avant de revenir brièvement sur les études.

« Oh ? Je vous pensez plus sérieuse, mademoiselle la préfète ! Vous êtes facilement influençable... A moins que je ne sois, tout simplement, d'un talent remarquable pour la corruption ! » Se vante-t-elle faussement à la remarque d'Eileen traitant de la mauvaise habitude qu'elle lui a transmise avec le temps. Celle de fumer.
Quelques nouvelles bouffées et la septième année poursuit :
« Hum... Personnellement, encore quelques mois et je serais libérée de l'autorité des profs. Donc au pire, si je me fais chopper, je n'aurais qu'une courte peine. (un sourire malicieux se dessine sur ses lèvres.) Toi par contre tu auras encore une année entière devant toi ! Faudra faire gaffe si ça s'apprend. Ça serait bête de se taper régulièrement des colles pour quelques bâtons de nicotine. »

Regardant le plafond, perdue dans ses réflexions, une pensée lui échappe, sortant d'elle même de sa bouche :
« Quand même... Ça va faire drôle l'an prochain... Avec qui je fumerais en secret moi, hein ? »
ft. O'SULLIVAN
Eileen
Invité
Invité
Anonymous
Profil
Infos

Sujet: Re: Death sticks and small talks ft. Magnolia [Terminé]
Mer 10 Aoû - 23:24
Death sticks and small talks
Eileen & Magnolia
Il est vrai que Magnolia a corrompu la cinquième année, mais Eileen est du genre facile à corrompre avouerait-elle. Parce qu'elle a un penchant pour le corrompu, le "mauvais". La Serpentard esquissa un sourire en coin à cette pensée. (Elle est trop "dark" lol).

Il est vrai aussi que Magnolia, elle, c'était sa dernière année. Comment Eileen l'enviait ! Bien que la brune aime - bien qu'elle ne l'admettrait pas si simplement - apprendre de nouvelles choses et découvrir de nouvelles connaissances, elle déteste entre enfermée dans un endroit avec des centaines d'autres êtres humains. L'école, c'est vraiment nul.

- Deux années encore, la corrigea Eileen. Je dois encore me taper deux années dans ce bahut. Je ferais un sorte que ça se saches pas. Je me démerde toujours. Eh puis, les profs m'aiment bien, parce que je suis "sage" (elle fait le gestes des guillemets avec ses doigts) et que j'ai de bonnes notes. Il vont juste penser que je fais une dépression nerveuse et vont m'envoyer voir la psychomage. Encore. Enfin, j'espère que ce sera que ça.

Elle replongea la cigarette dans sa bouche, craignant d'en avoir un peu trop dit sur ce ton sarcastique à l'accent irlandais. Pourquoi diantre avait-elle retrouvé la paroles quelques années plus tôt ? Elle avait mieux fait de rester muette. Elle avait probablement gêné Magnolia.

Cette fois-ci, elle ne répondit pas à la question de la McCandless, mais chercha sa montre gousset dans son sac (oui c'est une hipster jusqu'au bout). Elle devait rentrer en salle commune, Absolan y était surement et ils devaient réviser ensemble. Non, c'est pas comme s'ils avaient un rendez-vous. Juste une horaire pour se retrouver et travailler.

- Bon, moi je redescends, on m'attend, déclara-t-elle à la blonde en prenant son sac pour rejoindre le bord de la baignoire. On se voit en salle co !

Et elle quitta la pièce sans même un regard ou un signe de politesse envers son aînée. C'était la sortie de scène d'Eileen, quoi.
©junne.
Contenu sponsorisé
Profil
Infos

Sujet: Re: Death sticks and small talks ft. Magnolia [Terminé]
Page 1 sur 1

Death sticks and small talks ft. Magnolia [Terminé]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: